Yukimuras 19 septembre 12:14

@sirocco
Ils touchent sans rien foutre la totalité des aides sociales comme à la ville, ne tardent pas à avoir une voiture pour aller se faire soigner gratos à l’hôpital le plus proche, souffrent moins de la concurrence pour leurs petits trafics, sont sur place les week-ends pour écumer les vide-greniers, trouvent toujours des partenaires pour jouer aux dominos et fumer la chicha...

C’est exactement cela, ce n’est même pas une caricature. Constaté depuis des années du fin fond de la Marne. Mais là, on a atteint le stade où le nombre s’impose ouvertement. Ils ont pris possession des centre villes, les terrasses des quelques cafés et alentours sont submergés, en s’imposant, criant, hurlant entre eux, éloignant les autres citoyens civilisés. 
Et le coup des brocantes, c’est tellement cela. Ils se croient au souk et font chier à « marchander » tout, même les bricoles à 1€. Trop cher, 50 centimes...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe