yakafokon 24 novembre 12:54

@Bertrand Loubard
Dans le Donbass, les oblasts de Donetsk et de Lougansk étaient ukrainiens, bien avant que l’armée russe n’intervienne.
Mais tous ces ukrainiens étaient des russophones ( le russe étant leur langue maternelle ), ce qui ne leur a pas évité de se faire massacrer par les bombardements incessants des nazis de Kiev ( à la Rada, ce sont les nazis mis en place par les Etats-Unis qui mènent le bal, au cas où vous l’auriez oublié ).
Préférant être des bouchers que des veaux, les habitants du Donbass ont créé deux républiques autonomes, et ont pris les armes...avec un certain succès !
La Russie a fini, au bout de huit ans de massacres permanents, par intervenir pour protéger ces russophones, qui entre-temps avaient demandé le passeport russe ( aux termes de la Charte des Nations-Unies sur le droit des peuples opprimés à disposer de leur destin ).
Ce sont donc des citoyens russes « de jure », que défend l’opération spéciale Z !
Quant aux « lanceurs d’alerte américains », mieux vaut ne rien dire que de sombrer dans la grossièreté !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe