Claude Simon Tzecoatl 9 août 2009 01:13

647 milliards annuel de chiffres d’affaire générés par les intérêts bancaires sur toute la masse monétaire en zone euro vaut bien quelques discussions un tantinet sérieuse.

Quand à l’argument du péripate à 647 milliards donc, ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe