Claude Simon Tzecoatl 22 décembre 2009 17:16

"Plus que la mondialisation et le libéralisme c’est la technologie qui a tué ces vieilles idéologies. Comment croire à Jesus à l’heure de la télévision et d’Apollo ?« 

Excusez-moi, mais les télévangélistes y croient, eux, à Jésus, du moins le font croire.

Certains croiraient que l’on n’est pas allé sur la Lune. M’enfin. De la croyance à la crédulité...

 »L’aflux massif d’informations contradictoires dont internet est la dernière génération rend extrémement difficile le maintient d’idéologies et en particuliers de toutes nos vieilles idéologies. "

Intéressant. 

J’arguerais que des sociétés plus complexes ont besoin de plusieurs idéologies, constituant une cosmogonie plus chamarrée et plus robuste, quoique contradictoire.

Vous qui vantez l’innovation, vous devez vous réjouir de l’innovation idéologique, non ? Alors pourquoi encenser le bourrage de crane de la messe de 20h ? Autant laisser les petites têtes vierges, désidéologisés, et probablement plus fécondes, non ?

"Mais non, décidément, les idéologies font trop de casse par rapport à ce qu’elles valent, et il serait temps, Bruxman, de mettre un bémol aux manipulations des sociétés dont vous venez ici vous-même faire l’aveu.« 

 »Trouvez moi le cas d’une société qui a survécu sans cela. Cela n’existe pas. Toutes les grandes puissances ont été sous la gouverne d’une idéologie qu’elle soit de nature religieuse ou autre. Si vous renoncez à cela, la notion de société cesse rapidement d’exister. Mais nous en reparlerons dans dix ans, car le XXIème siécle risque sur ce terrain d’être explosif."

Elle ont d’autant brillé de par leur idéologie qu’elles ont également chu de par elles.

Et des sociétés trop fortement idéologisées ont sombrés dans l’horreur (communisme, nazisme, polpotisme, je citerais également le capitalisme). Beaucoup dans l’histoire ont privilégié l’hégémonie de l’idéologie aux aspirations humaines.

Parier sur un système de croyances reste un pari. Car il me semble qu’une croyance est justifiée par ce que l’on ignore, ou feint d’ignorer. Quoiqu’il en soit, elle exhalte plus la force que la raison, une fois de plus. Au moins, le darwiniste, titre dont je vous ai affublé prématurément dans un post récent, devrait miser sur la diversité idéologique afin d’assurer la survie civisationnelle, car tel est l’intention que vous faites prévaloir. Je privilégie l’observation de cette multiplicité d’un oeil modéré, voire de bovin, sinon de beauf, parti que je vante ici.

Le fait que nos politiques utilisent les idéologies comme des kleenex, ça commence à être vulgaire, et peu crédible.

C’est décevant, Bruxman, je voyais en vous une proie libérale, il s’avère que je le suis plus que vous, du moins sur ce sujet.

Et méfiez-vous d’admirer la beauté des civilisations, elles ont commis les pires erreurs et horreurs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe