Ben Schott 19 avril 12:59

@Christian Labrune
 
Toujours cette consternante mauvaise foi !
 
Tout d’abord, ce journaliste ne prétend pas « dire la vérité vraie », il donne la parole à l’accusé, sans faire de commentaires, ce qui tranche avec nombre de ses confrères, qui font l’inverse, soit beaucoup de commentaires sur le coupable (car ils ont accepté sans broncher le verdict du juge et bourreau – sans qu’il y ait eu procès, ce qui ne dérange pas trop ces éternels défenseurs des droits de l’homme).
 
« Si Bachar el Assad dit qu’il n’y a plus d’armes chimiques en Syrie, il faut le croire. »
 
Bien sûr que non, pas même lui ! Qui demande une enquête impartiale. Ce qui n’est pas votre cas, puisque pour vous, si l’administration américaine dit que Bachar el Assad a utilisé des armes chimiques, il faut la croire.
 
Votre ironie est donc nulle et non avenue, et on voit bien que vous, si prompt à dénoncer les tyrans (enfin seulement ceux qui figurent sur votre liste), pratiquez plus le procès d’intention que la recherche de la vérité.
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe