Taverne Taverne 21 avril 11:24

@Alexis Toulet

Je veux dire « danger » pour les chances d’accès au second tour des deux candidats nommés dans l’article : Macron et Mélenchon.

Cela dit, Fillon représente un danger par de nombreux côtés : la moralité politique enterrée, l’alliance avec Sens commun (dont le nom est un paradoxe !) qui selon Fillon pourrait avoir un ou plusieurs ministères. On imagine un représentant de cette mouvance à la tête du ministère de la famille !

Pour renforcer sa faible majorité, Fillon serait obligé de s’allier officiellement ou secrètement avec le FN. La question de la probité émaillerait tout le quinquennat ainsi que la mise en examen de la première dame (ce qui fait très désordre) et des enfants Fillon. Les manifestations de rue répétées rendraient difficile le travail de sécurité des forces de l’ordre qui font face au danger terroriste. Cela pourrait même créer une brèche favorable aux exactions de Daesh, puisque les forces de sécurité ne peuvent pas être partout à la fois.

Enfin, le pessimisme quasi macabre de Fillon, sa propension quelque pathologique à se complaire dans la souffrance (la sienne et celle qui veut nous imposer) - son Golgotha ! - se traduira en rigueur des plus austères, sans dynamisme, sans élan. Avec les diversions habituelles : l’identité nationale, les gadgets miracles comme la déchéance et les peines planchers (qui ne concernent pas les terroristes mais les délinquants de droit commun, souvent petits délinquants d’ailleurs).

Enfin, bien sûr, c’est mon point de vue.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe