SEPH 17 mai 21:25

@oncle archibald
Les critères définis en 1992 par le traité de Maastricht, dont notamment :

  • un déficit public annuel qui ne devrait pas excéder 3 % du PIB ;
  • une dette publique qui devrait rester inférieure à 60 % du PIB.

Depuis2007, la France ne respecte aucun de ces critères.

On trouve la définition du « déficit public excessif » à l’article 126 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

Une étude de deux économistes de Harvard a longtemps laissé penser qu’une dette publique au-delà de 90% du PIB présentait le danger que les marchés financiers ne fassent plus confiance au pays concerné, et qu’il sombre dans la spirale infernale de la hausse des taux d’intérêt jusqu’au défaut de paiement. Mais en 2013, les deux économistes ont reconnu s’être trompés dans leur modèle.

Le ratio dette/PIB n’est pas très pertinent.. Ce n’est pas parce-que j’ai affiché une courbe du % de la dette par rapport au PIB par année, ceci à titre indicatif (courbe très souvent utilisée par les économistes) que c’est ma tasse de thé.


Ainsi, en Europe, plusieurs pays dépassent la France en termes de taux de dette publique sur le PIB. Force est de constater que tous ces pays ont eu recours, depuis l’éclatement de la crise de la dette européenne en 2010, à l’aide internationale. Notons toutefois que le Japon, lui, affiche un taux de dette publique de plus de 230% sans être inquiété par les marchés financiers.

En fait, trois facteurs sont déterminants pour jauger la soutenabilité d’une dette : les taux d’intérêts, la croissance, et l’inflation.

Plus les taux d’intérêts sont bas, moins ils pèsent sur les finances publiques ; plus le PIB augmente, plus le poids de la dette dans le PIB diminue ; idem pour l’inflation. . Si le taux sont partis pour rester faibles dans les pays développés - avec les Banques centrales américaine, européenne et japonaise qui maintiennent leurs taux bas depuis la crise de 2008 et rachètent une partie des dettes des États - la croissance et l’inflation restent au tapis, surtout dans la zone euro et au Japon.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe