lundi 11 février - par Laurent Courtois

L’affaire Benalla va-t-elle devenir le Rainbow Warrior du quinquennat Macron ?

En 1985, le premier septennat de François Mitterrand est éclaboussé par une grande pantalonnade donnée par la DGSE, selon certains pour tenter de faire chuter le président. L’apparition d’espions semble inéluctable dans la saison 4 de l’affaire Benalla. Si cela, se révélait le cas, de nombreux grands de ce monde, dont Mohamed Ben Salmane risquent de s’agacer….
 

Dans le puzzle que constitue l’affaire Benalla des pièces manquent. Ceci est mis en évidence par trois incohérences : le rôle de Chokri Wakrim, l’accusation de trahison de la société Velours à l’encontre de la société Mars et l’apparente absence de motivations légales de la tentative de perquisition à la rédaction de Médiapart.

Les incohérences du dossier :

 

La première, Chokri Wakrim est un militaire qui travaille à plein temps pour un oligarque russe. Ce point a été révélé par plusieurs médias français. Ainsi, lit-on dans le JDD :
"Ce sergent-chef de l'armée de l'air appartient à un service sensible, le commandement des opérations spéciales (COS), mais il en a été suspendu au début de ce mois, à la suite des révélations de presse. ". L’Express, nous apprend que "(le) Compagnon de la cheffe du groupe de sécurité du Premier ministre elle-même mise en cause dans cette affaire, "Chokri Wakrim a été convoqué aujourd'hui par le ministère des Armées et suspendu à titre conservatoire de ses fonctions, avec effet immédiat, en attendant que la lumière soit faite sur ces allégations" parues à son propos dans Libération, a indiqué le mininstère de la Défense ". 

Quel est le statut réel de Chokri Wakrim ? Est-il un militaire d’active ou un réserviste en activité ?

Dans le cas de la deuxième possibilité, il ne peut qu’appartenir à la réserve opérationnelle du COS. Les membres (au nombre de 400) de celle-ci, interviennent dans des "Missions d’Environnement ", dont le but est de collecter le maximum d’informations sur les activités culturelles, économiques, sociales et stratégiques sur les terrains d'opérations. Après avoir lu cela, on commence à se poser des questions…

S’il s’agit d’un militaire d’active, son activité professionnelle hors service est régie par le décret du 24 septembre 2008. Ce dernier fixe les listes des professions qui peuvent être exercées par les militaires d’active en dehors du service. La profession de "garde du corps " en est exclue, mais pas selon l’alinéa 9 : "les activités sportives d'enseignement, d'animation, d'encadrement et d'entraînement exercées au profit d'une entreprise ou d'une association " le sont. Ceci, explique l’objet social incongru ("entretien corporel"), souligné, dans une question demeurée sans réponse par les journalistes de Libération Emmanuel Fansten et Ismaël Halissat. De plus, pour toute nouvelle activité, le personnel concerné doit en faire la demande officielle.

Le sergent-chef Wakrim a donc tenté de dissimuler la véritable activité de la société créée le 9 juillet, ceci pour évaporer les 300.000 euros du "contrat-russe". On pourrait donc en déduire que le sous-officier a cherché à dissimiler à ses supérieurs sa nouvelle activité, mais d’autres éléments contredisent cette hypothèse.

Concernant, sa réelle situation professionnelle, la réponse nous est apportée par "Le Monde", Chokri Wakrim est "en poste au très sensible commandement des opérations spéciales COS" à Vélizy-Villacoublay (Yvelines).

Il en découle une question simple : comment un militaire basé en région parisienne peut-il exercer un poste de garde du corps à Monaco ? Ceci à l’insu de ses supérieurs qui sont censés être la crème de la crème du renseignement français.

La seconde incohérence concerne les relations entre les sociétés "Mars " et "Velours Sécurité ".

La société "Mars " a été créée par Alexandre Benalla et Vincent Crase le 22 août 2018 pour se lancer en Freeland dans le marché très lucratif de la protection rapprochée des ultra-riches. Malheureusement pour eux, un fait extraordinaire vient contrarier leur plan. Le CNAPS (Conseil Nationale des Activités Privées de Sécurité) refuse à Vincent Crase (né en 1973) son accréditation de dirigeant d’entreprise de sécurité. Ce refus est d’autant plus surprenant que sous la Présidence de l’omnipotent, l’omniscient, l’omnivore Alain Bauer, 90 % des demandes ont reçu une réponse favorable. Il est à noter que ce taux élevé n’a pas manqué d’interroger la Cour des Comptes…
Suite à ce surprenant refus, "Mars ", ne peut donc pas employer les sept militaires et ex-militaires (ou « 7 Mercenaires encore quelques noms et la presse pourra parler des 12 salopards) qu’elle avait recrutés. Il se met alors en place, un montage avec la société Velours qui sous-traite le "contrat-russe " pour un montant de 195.000 euros. Cette même société avait employé Alexandre Benalla de 2013 à 2014 en outre pour assurer la protection de Mohamed Ben Salmane al Saoud alors simple prince héritier. Le garde du corps proche de Macron aurait-il aussi tenté de négocier au dépend de son ancien employeur un "contrat-saoudien " ? Ce qui expliquerait bien des choses…


Donc, tout avait l’air simple entre les deux sociétés, du moins jusqu’à ce vendredi 8 février, où la société Velours parle de trahison. Ainsi, Ouest-France nous apprend que les dirigeants de la société déclarent :

"Rien ne sera laissé au hasard dans la transparence déployée (par Velours) pour que chacun puisse factuellement constater l’ampleur de la trahison dont elle a été victime par des collaborateurs qui ont gravement failli, en lui fournissant des informations qui se révèlent aujourd’hui manifestement frauduleuses ", ajoute le groupe qui promet de collaborer «  pleinement avec les services de police et la justice ".

«  Dès la signature du contrat, Velours s’est plaint du fait que Vincent Crase voulait garder la maîtrise commerciale de ce contrat et refusait que l’équipe de Velours n’entre en contact avec son client "

Les cinq collaborateurs «  ont tous menti en faisant des faux en écriture " lorsqu’ils ont signé leurs contrats avec Velours, en disant «  ne pas être liés à d’autres employeurs ", a assuré l’entourage de la société. "

C’est ce dernier extrait qui pose interrogation. Qui sont les autres employeurs ? L’évidence nous ferait répondre "Mars ", mais cela le Groupe Velours ne l’ignore pas. Alors qui ? La réponse, nous est apportée par "l’affaire Chokri Wakrim", ces autres employeurs sont donc l’État Français, le Ministère de la Défense, etc... Ceci, pose un grave problème déontologique à la société José Bouille (nouveau patron du Groupe Velours en replacement de Jean-Maurice Bernard) qui pourrait lui être fatal. En effet, quel avenir aurait-elle s’il se révélait qu’elle servait involontairement à placer des espions dans le proche entourage des grands de ce monde ?

Cette hypothèse expliquerait la troisième incohérence du dossier  : la tentative de perquisition des locaux de Médiapart. Celle-ci a eu lieu alors qu’aucune plainte pour violation de la vie privée n’a été déposée par les trois personnes présentes le 26 juillet. En réalité, ce serait la vie privé de l’État qui aurait été violée, ou plutôt le Secret Défense, lors de l’enregistrement partiellement diffusé par Médiapart. Le saucissonnage dudit enregistrement transmis par "une main innocente", "un ami qui vous veut du bien" et dont seules les parties diffusées ont étés transmises à la justice doit aussi poser question. Est-ce une volonté commerciale (sortir les scoops à la chaîne), une manipulation, ou un moyen de protéger un tiers ?

Au rythme où vont les révélations, Iskander Makhmoudov risque de passer de suspect à victime d’espionnage et l’affaire Benalla de continuer à distraire les foules et faire sortir de l’actualité les Gilets Jaunes.

 



42 réactions


  • Trelawney Trelawney 11 février 10:55

    Il me semble que dès que les agissements de Crasse et Benalla lors des événements du 1° mai ont été connus, la société Velour a mis fin aux relations qu’elle entretenait avec ces deux personnages. C’est d’ailleurs l’objet de la réunion du 26 juillet à savoir : Comment faire pour récupérer les sommes sans le soutien de Velour ?


    • Laurent Courtois Laurent Courtois 11 février 14:35

      @Trelawney
      Le scandale Benalla débute le 18 Juillet, la collaboration entre Velours et Mars cesse en septembre.
      L’objet de la réunion du 26 est de créer une société écran où ni le nom de l’un et l’autre apparaitrait (portage) et ainsi continuer à travailler avec Velours.


    • ASTERIX 14 février 10:43

      @Laurent Courtois

      ASSOCIATION DE MALFAITEURS : FINANCE INTERNATIONALE :MACRON TRAFIC EN TOUS GENRES :PHILIPPE LE CASTAGNEUR :PEGRE .....
      GRIVEAUX TRAFIC D ARMES ET DEFENSE DES MARCHANDS 5 P2TROLE CONTRE ARMES ° ;; ;;FERRANT BANCASSURANE ET MUTUALITE
      SOUS FIFRES DEN ALLAH CRAZE POITOU WAKIM TAKKIEDINE DJOURO BOURGI

      elus  : LE GENDRE :LE DEBILE DE SERVICE ET TOUS LES DEPUTES MARCHARRIERE ;; ;; ;; ;; ;; ;INCOMPETENTS Seuls quelques députés modem jouent franc jeu
      comme QUESTEL

      LES GANSTERES RENTRENT AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL JUPPE
      VIEUX BRISCARD A MOITIE SENILE
      JOSPIN sort : on a loupé le coche en ne l’élisant pas PRESIDENT !!!!


  • Le Sudiste Le Sudiste 11 février 11:02

    Bonjour Laurent,

    c’est un peu hors sujet mais c’est le début de l’article :

    « En 1985, le premier septennat de François Mitterrand est éclaboussé par une grande pantalonnade donnée par la DGSE, selon certains pour tenter de faire chuter le président. »

    Encore un complot ?! C’est la première fois que je lis cette hypothèse mais on ne peut jamais tout voir, tout lire, tout savoir... Vous avez plus des détails sur ce sujet ? C’est qui « Certains » ?


    • Laurent Courtois Laurent Courtois 11 février 14:44

      @Le Sudiste
      Si, le sujet vous intéresse je vous écris un article sur le sujet.
      Mitterrand a « eraser, rebooter » les services secrets. Adieu le SDECE (trop américanophile surtout de Marenches), bonjour la DGSE sensée être faite à sa main. C’est du moins ce que croyait Mitterrand...


    • Arthur S François Pignon 11 février 16:54

      @Laurent Courtois

      vous savez qui était le plongeur qui a posé l’explosif ?
      le frère de Ségolène Royal

      Le frère de Ségolène Royal et l’affaire du Rainbow Warrior - Le Monde

    • Arthur S François Pignon 11 février 16:55

      @François Pignon

      lien




    • Paul Leleu 11 février 22:12

      @François Pignon

      le frère de Ségolène Royal ? ça a des chances d’être un infiltré américain...


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 février 11:16

      @Laurent Courtois
      « Si, le sujet vous intéresse je vous écris un article sur le sujet. »
      J’espère que ça n’intéresse pas que moi ! En tous cas, je le lirai nécessairement avec intérêt.
      Mais simplement 2-3 liens ou quelques pistes probantes me suffiraient pour aller fouiller un peu à l’occasion, ce que je ferai de toutes façons à la lecture d’un éventuel article qui me surprendrait.
      Merci pour la proposition !
      Comme dit l’autre : c’est vous qui voyez.


    • ASTERIX 16 mars 10:07

      @François Pignon super !!!!

      on a eu droit a diverses versions du MONOLOGUE DU VAGIN A L’ EPOQUE OU NOUS ETIONS SANS TYRAN !!!!!!!

      maintenant nous avons le monologue du « TROU DU CUL » d AL CAPONE-MACRON cela s’appellr le GRAND DEGAT avec ses adjointes de la pègre CASTAGNEUR ET GRIVEAUX aidés par BEN ALLAH CRAZE DJOURI BOUGI ET AUTRES TRAFIQUANTS D ARMES
      SI LE RESULTAT DES VOTES DONNE UNE SEULE CHANCE A MARCHARRIERE OU AU RASSEMBLEMENT DES NULS + DES RIPOUX VOTONS BLANC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


  • waceri 11 février 14:45

    ARGGH,

    L’auteur, t’est au mieux, un imbécile de résonateur, t’amplifie tu mousse, tu nique notre visibilité en mettant de l’air en suspension dans l’eau régulièrement.

    Au pire, t’est un propagandiste payé, un militant bénévole qui n’a aucune culture politique, un con de pion qui est « fan » de tel ou tel source et la réplique.

    Tous pourri, c’est pas compliqué, on s’en tape d’un pourri de plus, d’un champignon de plus. Des « j’en ai trouvé un d’honnête ! » peuvent encore passer dans ce thème.

    GRRRRRR.


    • Laurent Courtois Laurent Courtois 11 février 14:53

      @waceri

      ARGGH,

      Le COMMENTATEUR, t’es au mieux, un imbécile de TROLL, t’amplifieS tu mousseS, tu niqueS notre TEMPS en mettant de TES EXCREMENTS en suspension dans l’eau régulièrement.

      Au pire, t’est un FRUSTRé, un militant bénévole qui n’a aucune culture DU TOUT, un con de pion qui est « fan » de tel ou tel source et la réplique.......

      C’est dans les onomatopées que vous êtes le meilleur...C’est dire...



    • waceri 11 février 15:19

      @Laurent Courtois

      Merci de votre réponse. 

      Vous aimez pas ça, mais vous réagissez mieux que qui de droit.
      Vous ne censurez pas et vous ripostez de manière proportionnée.

      Le balisage a onomatopée explicite le contexte théâtral, artistique.
      Ce n’est pas du « troll », c’est un désaveu clair, viscéral, du thème placé.

      Toute réaction, vaux mieux que l’inférence.


    • waceri 11 février 15:22

      « indiférence », le bot a corrigé « inférence » au lieu « indifférence ».


    • JulietFox 11 février 17:47

      @waceri
      Waouhhhhhhhhhhh !
      Messire Waceri, vous fûtes compagnon de Molière ?
      Pas de Molaire que vous eussiez pu écrire............


    • waceri 11 février 18:59

      Ca par exemple, c’est un vrai troll :)


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 11 février 15:04

    C’est en tous cas le rainbow warrior de la droite la plus bête du monde, qui voyait une main perverse derrière l’affaire Fillon.

    Comme quoi tout est affaire de point de vue :

    « odieux complot » hier, « vertueuse justice » aujourd’hui, et vice-et-versa.

    Ah, et j’oubliais :

    « Macron démission », pour faire bonne mesure smiley


  • zygzornifle zygzornifle 11 février 17:27

    Le coffre de Benalla devait contenir en plus des armes et du pognon les originaux ou les copies des contrats passés avec le russe voire des documents compromettants sur l’argent que le couple Macron a planqué a l’étranger , quand on a été trader chez Rothschild il ne faut pas me faire croire que l’on n’a pas un confortable matelas de pognon bien planqué a l’abri des fouilles merdes d’investigations , Macron ce n’est pas l’abée Pierre et sa Brigitte sœur Thérésa , ce sont des vautours de la pire espèce , des prédateurs comme la plus grande partie des politiques ....


    • generation désenchantée 11 février 20:31

      @zygzornifle
      la perquisition était bizarre , le serrurier n’a pas réussit a ouvrir la porte blindé et les policiers n’ont pas pût avoir un bélier disponible avant l’ heure où ils n’avait plus le droit d’entamer une perquisition , du coup ils on poser des scellés pour la nuit , et a l’ouverture , le lendemain , le coffre-fort ou armoire blindée a disparue

      si n’importe qui avait fait disparaitre un coffre fort ou une armoire blindé par un « copain » , il serait avec une procédure judiciaire au minimum , avec dissimulation de preuves
      je suis même en train de me demander si , il n’y avait pas des armes plus lourdes que ce qu’il avait déclarés , des passeports diplomatiques , et d’autres trucs compromettants bien documentés , avec preuves


    • Paul Leleu 11 février 22:16

      @zygzornifle

      probablement...

      mainteant, les mystères de la république sont impénétrables... sous Giscard, quand Boulin ou de Broglie ont été assassinés, leurs bureaux ont été vidés... ces affaires n’ont jamais été élucidées...

      quant au « suicide » de François de Grossouvre dans le Palais de l’Elysée, le jour du « regime-change » pro-américain au Rwanda, ça laisse songeur... il fut pris d’une soudaine « dépression »...


    • baldis30 12 février 09:06

      @zygzornifle

      bonjour
      Ô que de vilaines suppositions !  smiley 
      C’est triste.... à pleurer  smiley


  • Esprit Critique 11 février 19:06

    Ce Wakrim a t-il la nationalité Marocaine comme Benalla ou se sont-ils connu par Hasard ?


  • Eric F Eric F 11 février 19:28

    "Le sergent-chef Wakrim a donc tenté de dissimuler la véritable activité de la société créée le 9 juillet, ceci pour évaporer les 300.000 euros du « contrat-russe »
    moralité : Wakrim ne paie pas.


    Redevenons sérieux : nos institutions sont gangrénées par des malandrins, que ce soit l’entourage présidentielle, les services de sécurité, l’armée, etc.. On tire sur une petite ficelle (les brutalités du 1er mai), et on trouve tout un réseau. Que d’affaires qui partent ainsi d’une broutille et s’amplifient, on a déjà eu les casseroles Sarko, l’affaire Fillon, etc.
    Etonnons-nous après-ça de la perte de confiance par les citoyens, tout cela alimente le populisme et le complotisme, la réalité dépasse parfois les fakes.


  • Laurent Courtois Laurent Courtois 11 février 19:33

    Médiapart, nous explique la disponibilité de Chukri Wakrim :

    "Juste avant le début de la mission, fin juin, un nouveau rendez-vous est organisé au Damas Café pour recruter Choukri Wakrim, un autre militaire officiant dans les forces spéciales. Ce dernier, en couple avec la patronne du service de protection du premier ministre (GSPM) – qui a démissionné depuis –, est alors en permission : il avait déposé des congés sans solde et une demande pour quitter l’armée, selon nos informations."

    Ok, c’est possible :

    Art. 55 (bis) Ajouté par la loi n°2009-47 du 8 Juillet 2009Un congé sans solde, n’excédant pas trois mois par an, peut être accordé au militaire sur sa demande. Ce congé n’est pas considéré comme service effectif pour la promotion, l’avancement, la participation aux concours et la retraite.

    Les conditions et les modalités d’attribution du congé sans solde sont fixées par le statut particulier des militaires."


    Il est possible de prendre des congés sans solde pour une durée de 6 mois à 5 ans renouvelable une fois.

    Mais d’après vous, combien de temps faut-il pour obtenir un tel congé quand on fait partie du QG du COS, où se trouve seulement 70 personnes toutes habilitées secret défense  ?

    Le contrat est signé en Juin.
    Si Choukri est en congé, ceci implique qu’il est au jus depuis le début (décembre 2017),

    Mais alors pourquoi utiliser une raison sociale bidon pour coller au décret du 24 septembre 2018 ? Car dans le cas du congé sans solde, il n’y a pas de restriction, toutes les professions sont permises.

    Alors en congé ou en service ?

    Jean-Maurice Bernard (Patron de Velours) sur BFM confirme la seconde hypothèse...


  • Esprit Critique 11 février 19:48

    Des infos intéressantes, mais on ne sait visiblement pas encore tout. Seul certitude a la tête de l’état a l’Elysée et a Matignon aussi a la direction de la police on trouve des vermines.


    • Paul Leleu 11 février 22:21

      @Esprit Critique

      « Seul certitude a la tête de l’état a l’Elysée et a Matignon aussi a la direction de la police on trouve des vermines. »...

      oui, alors ça c’est pas nouveau... aucune innovation de ce côté là !!!

      citez moi un seul président, un seul 1er ministre, un seul dirigeant de la police qui ne fut pas lié au Milieu ...

      et me parlez pas de De Gaulle, qui fut peut-être le plus mafieux de tous... c’est même de son époque que date le mot de « barbouze », quand il envoyait des gangsters de métropole pour faire des provocations et casser les français d’Algérie... De Gaulle est peut-être le seul de toute cette racaille à ne pas s’être enrichi personnellement, en revenche, c’est aussi le seul a avoir fait tirer sans vergogne sur des civils français...


  • ETTORE ETTORE 11 février 20:34

    A force de prendre les mafieux Russes pour de cons.....il se peut que le parapluie bulgare refasse son apparition.

    Et puis l’autre Ben Ali baba qui appelle sa société MARS, surement pas en homonymie envers les barres chocolatées, mais plutôt comme sa planète de gravitation, Jupiter

    Et le suivant, qui se la joue sur du « Velours »

    Vous me direz, nous avons bien un « Macrotte » tout en haut, alors.....


    • Paul Leleu 11 février 22:22

      @ETTORE

      on avait aussi Charles Hernu qui travaillait justement pour les Roumains, à l’époque où il était ministre de la défense...

      sacrée Histoire de France !


  • Matlemat Matlemat 11 février 21:07

     Le Benalla a l’air de manger à tous les râteliers, Macron, Ben Salman, Idriss Déby et d’autres dictateurs africains, les Russes, les Israëliens, les frères musulmans..

     A multiplier les liens antagonistes on augmente aussi le nombre de ses ennemis.


    • Eric F Eric F 11 février 21:12

      @Matlemat
      A la réflexion, on devrait le nommer chef de la diplomatie, avec un tel talent pour se concilier tout le gratin du monde !


    • Paul Leleu 11 février 22:27

      @Eric F

      le « chef de la diplomatie » française actuelle est le « brillant absent » Jean-Yves Le Drian... le seul qui ait plus de 50 ans dans ce gouvernement !! ...et il a enchainé 5 ans de Hollande directement avec Macron... balèse le type !

      alors, lui, on le voit jamais à Paris... il voyage en jet privé dans le monde, et vend « le savoir faire-français » (les armes, ne nous mentons pas) autour de la planète, à toutes sortes de régimes plus louches les uns que les autres... notre « diplomatie » actuelle se résume à ça (mais il a l’air talentueux dans ce genre très restreint)...

      en fait, la place de ripoux que vous évoquez, elle est bien réelle !!!!! et elle est déjà prise par un vieux crocodile ... !!!


    • Cadoudal Cadoudal 11 février 22:38

      @Paul Leleu

      Chantier naval à Cherbourg. Le « contrat du siècle » avec le Mozambique cachait une vaste fraude

      https://www.ouest-france.fr/economie/chantiers-navals/chantier-naval-cherbourg-le-contrat-du-siecle-avec-le-mozambique-cachait-une-vaste-fraude-6218092

      Le Mozambique ou la Russie, la Corrèze ou le Zambèze...

      Toujours les mêmes débats...


    • baldis30 12 février 09:11

      @Matlemat

      bonjour
       « Le Benalla a l’air de manger à tous les râteliers, Macron, Ben Salman, Idriss Déby et d’autres dictateurs africains, les Russes, les Israéliens, les frères musulmans.. »
       et alors vous n’avez jamais eu faim  ?


  •  Bizaroïdement au moment précis où les médias ont relaté l’incendie bidon chez le maréchal Ferrand , j’ai tout de suite pensé qu’on allait trouver le cadavre consumé de Ben Allah dans la cave , avec écrit en lettres de suie sur un mur

     «   Macron m’a cramer »  smiley


  • Normal @math tout ce p’tit monde se tient par la barbichette !

     dans le genre ( tu la boucles et j’ m’écrase ) 

    ps. sur ton avatar c’est pas une voiture ,c’est un aquarium ce qui explique le futal à rallonge du vioque pour aller pêcho sa morue ?


  • troletbuse troletbuse 12 février 09:27

    Micron n’a-t-il pas dit ;« On peut devenir millionnaire » ? Voyez comme il nous trace le chemin. Naturellement il faut traverser la rue si un oligarque russe habite en face smiley C’est ce qu’il a fait. Il est même entré en marche arrière, c’est un bon point de plus.


    • baldis30 12 février 16:57

      @troletbuse

      bonsoir,
       «  Il est même entré en marche arrière »
       c’est pour laisser croire qu’il sortait ...
      car en face il n’y avait pas de travail mais une banque au nom bien connu !


  • troletbuse troletbuse 17 février 11:18

    Dans ces temps Benallesque, je remarque que les partisans tarlouziens font profil bas. Y’en a même qui mettent un petit commentaire pour sauver les apparences. Faut les excuser, ils ont mal au cul.


  • L'Astronome L’Astronome 17 février 12:08

     

    L’affaire est tellement puante qu’on appelle le palais présidentiel « le palais de les lisiers ».

     


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 février 12:55

      @L’Astronome. Récapitulons.
      L’Houba habite l’Haboue.
      Le petit éborgneur à son Rothschild habite le palais de Les Lisiers.
      A suivre.


Réagir