vendredi 7 janvier - par taktak

Chiffres du chômage : Le bilan du quinquennat Macron c’est toujours plus de chômeurs ! 681 inscrits de plus chaque jour à Pôle Emploi !

 

JPEG

Les chiffres du chômage sont mauvais, très mauvais et montrent que la politique Macron, identique à la politique Hollande, identique à la politique Sarkozy et Chirac, – et pour cause puisque c’est l’application des ordres de l’Union Européenne et du MEDEF – mènent les travailleurs de France tout droit à la misère.

On se souvient que l’une des premières actions de Macron à l’Élysée aura été de supprimer la publication mensuelle des chiffres du chômage pour passer à une publication plus obscure, trimestrielle. Un aveu immédiat de son absence de volonté de transparence sur le sujet alors que sa politique, dictée par le grand patronat et son Union Européenne consiste à maintenir un chômage de masse pour exploiter toujours plus les travailleurs.

La publication en cette fin d’année des chiffres du chômage par la DARES du ministère du Travail permet de faire le bilan du quinquennat Macron. À l’image du quinquennat Hollande, dont Macron était le secrétaire à l’Élysée avant de devenir son ministre du chômage à Bercy, le bilan de Macron, c’est un niveau catastrophique de chômage et un nombre record de chômeurs. Que même l’inique réforme de l’assurance chômage ordonnée par l’Union Européenne, ainsi que les artifices pour maquiller les chiffres ne sauraient masquer.

Les mois se suivent et se ressemblent et les milliards d’euros donnés aux riches ont une conséquence dure et scandaleuse : plus de 6 millions de chômeurs, plus du quart de la population active, près de la moitié de la population salariés dans le secteur privé !

Les vrais chiffres du chômage en novembre 2021 : 6.1 millions de chômeurs

Contrairement aux annonces de la propagande des médias des milliardaires et des chaînes publiques aux ordres de l’Élysée, voila les vrais chiffres du chômage selon le ministère du Travail d’après les inscriptions officielles auprès de Pôle Emploi

  •  catégorie A : chômeurs en recherche active d’emplois sans aucun travail : 3 087 800 inscrits
  • catégorie B : chômeurs en recherche active d’emplois, avec un travail très réduit de courte durée (moins de 78h travaillées dans le mois) : 723 000 inscrits
  • catégorie C : chômeurs en recherche active d’emplois, avec un travail très réduit de courte durée : 1 568 100 inscrits
  • catégorie D : chômeurs (formation ou stage, arrêt maladie) : 347 100 inscrits
  • catégorie E : chômeurs en emplois aidés : 360 700 inscrits
  • total : 6 086 700 inscrits

Alors que le gouvernement claironne via les médias des milliardaires sur une baisse du chômage, il faut observer que le nombre de chômeurs inscrits à pôle emplois est stable. Il a diminué depuis mai 2017 de 195 300 inscrits, soit une variation de -3,11%. Surtout avec un peu de recul c’est toujours 1 million de chômeurs de plus qu’en mai 2012 !

Dans le détail, la statistique affiche une baisse significative des inscrits en catégorie A (-11,64% pour 406 800 inscrits sortis des listes). Mais 70% de cette baisse s’explique par la hausse massive des inscriptions en catégorie C (chômeurs sans emplois ayant une activité très précaire : +17,5% et +233 300 inscrits) et catégorie D (en formation : +13% et +39 600 inscrits)

Entre mai 2017 et novembre 2021, pôle emplois a enregistré 28 913 500 inscriptions mais seulement 5 911 400 reprises d’emplois déclarées contre 17 399 000 radiations des listes dont 2 147 500 radiations administratives. Démontrant l’absence effective de retour à l’emplois pour des millions de travailleurs.

Ce point est confirmé par l’augmentation de la durée moyenne d’inscription à Pôle Emploi, et ce en dépit des radiations et du durcissement des conditions d’indemnisation par l’assurance chômage : en mai 2017 la durée moyenne d’inscription à Pôle Emploi était de 583 jours. Elle est passée à 690 jours en novembre 2021. Un record absolu !

Si on prend un peu plus de recul, au terme du double quinquennat Macron, le bilan est le suivant :

  • catégorie A : +5.66% – +165 400 chômeurs
  • catégorie B : +25.78 % ; +148 200 chômeurs
  • catégorie C : +82.78% ; +710 200 chômeurs
  • catégorie D : +41.44% ; +101 700 chômeurs
  • catégorie E : -1.56% ; – 5700 chômeurs
  • total : +22.55% ; + 1 119 800 chômeurs

En moyenne le bilan de la politique du régime Hollande-Macron depuis mai 2012 ce sont 681 travailleurs qui s’ajoutent chaque jour aux listes de Pôle Emploi, dont une centaine en catégorie A, et ce en dépit de la politique effrénée menée pour les en effacer, sans leur avoir trouvé un travail décent.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/chiffres-du-chomage-le-bilan-du-quinquenat-macron-cest-toujours-plus-de-chomeurs-681-inscrits-de-plus-chaque-jours-a-pole-emplois/



7 réactions


  • Lynwec 7 janvier 20:32

    Rassurez-vous, ils travaillent d’arrache-pied à faire baisser le nombre de chômeurs en modifiant les règles de qualification à Pole Emploi, de manière à sortir des statistiques le plus de monde possible. Le chômage officiel va baisser, le chômage réel, c’est une autre histoire (qui ne les intéresse pas...)


  • zygzornifle zygzornifle 8 janvier 08:06

    En plus de comptabiliser les chômeurs inscrits on devrait compter ceux qui ont trouvés un CDI pas un emploi de merde a qq heures par semaines, ceux qui se sont fait radier, ceux des iles que l’on ne compte pas, ceux qui ne sont plus inscrit nul part, les SDF et la on arriverait au vrai chiffre des sans emplois et ça pourrait maire très mal, les chiffres annoncés par le gouvernement sont très en dessous de la réalité, il faudrait multiplier le nombre par Pi .....

    Le mensonge règne des qu’un chiffre sort de la bouche d’un ministre ou du président, ce sont des sérials-menteurs en bande organisée .... 


  • charlyposte charlyposte 8 janvier 08:25

    C’est comme un emploi fictif non comptabilisé ! hum, va falloir bientôt donner la parole aux chiffres, ça urge smiley


    • The White Rabbit The White Rabbit 8 janvier 10:36

      @charlyposte

      Bonjour et félicitations !

      Vous avez remporté le conothon et arrivez sur la première marche du podium grâce a ce post ! (il faut lire les deux précédents posts pour contextualiser)
      Et pourtant la concurrence fut rude ici parmi vos collègues.
      Saluons cette victoire à la Pyrrhus dont vous êtes sans aucun doute très fier.
      Vous redorez le blason de l’agora et même si j’avais voté pour cyrus, je dois m’incliner car votre vitesse de progression est extraordinaire !
      Toujours plus fort, toujours plus haut smiley


  • I.A. 8 janvier 10:39

    Très bon billet.

    Mais savez-vous que ce que le travail distanciel que vous défendez tant aujourd’hui, par le biais de la crise covid,

    • éloigne les salariés des syndicats
    • provoque un énorme manque à gagner pour les commerces de proximité
    • favorise la sédentarité, avec toutes les comorbidités qui lui sont associées
    • va progressivement se transformer en emplois à temps partiel, puis en suppression d’emplois tout court, EN PARTICULIER DANS LA FONCTION PUBLIQUE ??

    Et ce dernier point sera à mettre au compte de votre bilan à VOUS.

    Parce qu’à force de faire de la surenchère de mesures sanitaires, on finit par voir que vous êtes en train de promouvoir une grande dépression socio-économique, dans le seul but de ramener les salariés dans votre giron...


Réagir