samedi 20 mai 2023 - par Laurent Herblay

Inflation : Bruno Le Maire tardif, dans l’erreur et la posture

Cette semaine, nous avons eu droit à un nouvel épisode de #Brunodemande : non seulement il demande aux industriels de la grande consommation de baisser leurs prix, mais il demande aussi aux distributeurs de prolonger le mal-nommé trimestre anti-inflation pour y inclure les produits de la rentrée scolaire. Mais cet exercice de communication souligne une nouvelle fois toutes les erreurs du ministre.

 

Entre mars rouge et superprofits

La plupart des médias sont bien trop gentils et complaisants à l’égard d’un ministre qui s’est tant trompé et qui semble avoir toujours un train de retard sur l’actualité, agissant la plupart du temps au dernier moment. Voilà un homme qui jouait à l’imbécile et disait ne pas savoir ce qu’était un superprofit il y a quelques mois qui menace aujourd’hui « d’employer tous les instruments à notre disposition, y compris l’instrument fiscal, pour récupérer les marges qui seraient des marges indues faites sur le dos des consommateurs  ». Bien sûr, il ne s’agit que d’une posture. Rien dans la loi ne lui permet d’agir : c’est le cadre qu’il a construit qui a mené à la situation actuelle. Le locataire de Bercy prend juste une posture plus positive pour les Français et veut donner l’impression qu’il agit. Mais combien le croient encore  ?

En réalité, sa parole n’a plus aucune crédibilité. Lui qui disait avec force le 2 mars qu’il n’y aurait pas de mars rouge pour l’inflation pour les produits de grande consommation a été complètement contredit dans les faits. Les prix ont grimpé de 4,1% en un seul mois sur 150 des produits les plus vendus, sans doute un record depuis plus de 40 ans, poussant la hausse annuelle au delà des 15% ! Un des experts les plus médiatiques de la question, Olivier Dauvers, souligne a contrario que nous avons bien eu un « mars rouge »… En outre, il est pour le moins effarant qu’alors que le gouvernement a dégainé un pseudo « trimestre anti-inflation », ce trimestre corresponde justement au niveau d’inflation le plus élevé depuis quatre décennies ! Bien sûr, la macronie est adepte des postures orwelliennes, mais il n’y a pas besoin d’aller très loin pour comprendre pourquoi il y a un tel ressentiment contre la majorité…

Et les nouvelles annonces ne rassurent sans doute personne. La menace fiscale du ministre n’a aucune base légale. La menace d’Olivia Grégoire de « citer publiquement les marques qui ne veulent pas négocier à la baisse » est probablement un moyen de tenter de donner le change pour les citoyens, mais nous avons tous vu depuis des années que quand #Brunodemande aux multinationales, elles font ce qu’elles veulent… D’ailleurs, aucune négociation n’a démarré sur des baisses des prix, d’autant plus que les bases légales pour les redémarrer ne sont pas remplies. Autant dire que l’idée, vide, de prolongation du « trimestre anti-inflation » ne donnera rien, d’autant plus que sa première mouture n’a eu aucun impact sur l’inflation. Pour finir, vouloir agir sur le prix des produits de la rentrée maintenant est trop tardif : les négociations ont déjà été bouclées depuis des mois, comme le pointe le patron d’Intermarché

Bref, pour ceux qui en douteraient encore, le dossier de la montée de l’inflation révèle la grande incompétence de ce gouvernement, qui navigue à vue, agit systématiquement trop tard, fait des annonces contredites par les faits quelques semaines plus tard. C’est aussi un révélateur formidable du cynisme de dirigeants prêts à raconter n’importe quoi pour servir leur agenda politique et personnel, sans sembler jamais se soucier de mener des politiques servant l’intérêt général. Tout n’est que postures, et encore, des postures façon Snapchat, à durée de vie très limitée, comme s’ils espéraient que les Français allaient oublier ce qui a été dit il y a quelques semaines et croire que les mots qu’ils prononcent sur le moment auraient une quelconque valeur. Le problème est que plus le temps passe, plus nous voyons que ces mots n’ont aucune valeur, que rien, ou presque, ne peut être cru venant de cette majorité.

Dans la réalité, la hausse des prix devrait commencer à ralentir un peu cet été, une fois digérées les hausses de tarif 2023, d’autant plus qu’aucun industriel ne pourra passer d’autres hausses, contrairement à 2022. On peut s’attendre à une lente décrue de la hausse à partir de la rentrée, jusqu’au début 2024, sous réserve de nouveaux évènements qui permettraient à la boucle prix-profits de continuer à tourner



58 réactions


  • Attila Attila 20 mai 2023 10:25

    Décret de Bruno Lemaire.

    On ne dit plus inflation mais :

    Dilatation de la masse monétaire !

    .


  • lecoindubonsens lecoindubonsens 20 mai 2023 12:01

    Il y a pourtant une solution bien simple pour lutter contre l’inflation = seul le travail (= une production) permet d’obtenir de l’argent, d’avoir un pouvoir d’achat. Ainsi la somme totale distribuée en superbruts correspond à la valeur totale des choses à consommer = équilibre anti inflation.

    Alors que dans le système actuel, il y a des dividendes, des placements financiers, des intérêts sur les comptes, ... bref un ensemble de choses qui permettent d’avoir de l’argent sans aucune contrepartie de production.

    Plus d’argent disponible pour une production définie = inflation (c’est mécanique)


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 20 mai 2023 12:11

      Suite ...
      Le corollaire est de vendre à prix de revient (en ayant pris en compte tous les frais personnels et fournitures mais aussi les amortissements et futurs investissements).
      Mais sans inclure naturellement le besoin de dividendes qui donnent un pouvoir d’achat à des gens qui n’ont rien produit. Crée le déséquilibre et l’inflation, et par ailleurs inéquitable et injuste vis à vis de ceux qui produisent.


    • S. Lampion Grincheux 20 mai 2023 13:24

      @lecoindubonsens

      exact

      c’est toute la différence entre« rentabilité » et « profitabilité »


    • sylvain sylvain 20 mai 2023 14:02

      @lecoindubonsens
      l y a pourtant une solution bien simple pour lutter contre l’inflation = seul le travail (= une production) permet d’obtenir de l’argent, d’avoir un pouvoir d’achat. Ainsi la somme totale distribuée en superbruts correspond à la valeur totale des choses à consommer = équilibre anti inflation.

      Pas si évident. Prenez un trader, un publicitaire et un patron (du publicitaire et du tradcer du coup). Une petite société ou tout le monde travail, peut être même 70 heures par semaine, et ou rien d’utile n’est créé. Donnez de l’argent a ces gens, il ne vaudra rien car il n’y a rien a échanger.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 20 mai 2023 17:04

      @sylvain
      votre exemple du trader m’a fait sourire !
      car si vous suivez mes posts, vous savez que les traders sont l’une de mes bêtes noires, l’exemple parfait du parasite, celui qui a un gros pouvoir d’achat sans réelle production en contrepartie ... La publicité est une autre de mes bêtes noires smiley
      Bref tout à fait ok avec vous !
      Mais j’ai écrit "le travail (= une production)

      ", et vos 2 exemples correspondent effectivement à ce qui est pour moi du travail inutile (sans production réelle)

      Certains feront sans doute remarquer que par exemple des activités de loisirs pourraient être jugées inutiles. Mais ce n’est pas mon cas puisque ces activités de loisirs permettent à certains de prendre du plaisir, ce qui est un motif suffisant.

      A qui le trader procure t-il du plaisir ?
      A qui la pub procure t-elle du plaisir ? Pour moi, c’est même masochiste puisque nous payons cher un truc qui pollue (émissions TV radio internet, panneaux, démarchage, boite aux lettres, journaux, etc.)


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 20 mai 2023 17:09

      @sylvain "Donnez de l’argent a ces gens, il ne vaudra rien car il n’y a rien a échanger.’
      Comme vu ci dessus, ok avec vous, donc la solution est de lutter contre ce type de parasite trader, pub, etc.
      Je le fais depuis quelques années mais avouons que nous ne sommes pas assez nombreux ainsi, et les parasites se maintiennent. Poursuivons de passer le message, boycottons les produits faisant de la pub, préférons les banques sans trop de traders, boycottons la bourse, etc


    • Parrhesia Parrhesia 20 mai 2023 21:06

      @sylvain
      Vous avez parfaitement raison.
      En outre, nous devons faire face à des virtuoses du profit à « tout pris » !
      Il est donc clair que sans contrôle étatique des prix, des marges bénéficiaires et des flux financiers, donc sans protectionnisme, non seulement il est impossible d’encadrer les fauteurs d’inflation, mais il est aussi impossible de contrer la concurrence déloyale !
      Évidemment, si l’on demande l’opinion des fauteurs d’inflations et des virtuoses du profit à « tout pris » (ceux qui ont viré le président Charles de Gaulle pour avoir les mains plus libres, pour veiller à ce que ça dure et qui ont maintenant le pouvoir), ils vous diront d’abord que c’est faux et ensuite que c’est impossible !!!!!!!!!!!
      Comme d’habitude, quoi !


    • sylvain sylvain 20 mai 2023 21:16

      @lecoindubonsens

      Mais j’ai écrit "le travail (= une production)

      ", et vos 2 exemples correspondent effectivement à ce qui est pour moi du travail inutile (sans production réelle)

      c’est vrai, vous aviez précisé. Dans ce cas la je suis aussi en accord avec votre théorie. Mais elle ne pourrait prendre forme que dans une société ou l’on a pas délocalisé le travail productif vers des neo esclaves lointains, et ou on le partage équitablement. Rien d’impossible a priori mais on en est loin


    • sylvain sylvain 20 mai 2023 21:19

      @Parrhesia
      a tout prix !
      Le protectionnisme parait être une solution, mais je lui préfèrerais la coopération. Du genre, on essaie d’équilibrer les balances commerciales entre pays plutot que de se tirer dans les pattes et d’accumuler le plus possible.
      Tel quel, le protectionnisme pourrait être terrible pour certaines nations, dans l’ambiance de concurrence généralisée


    • Parrhesia Parrhesia 20 mai 2023 23:30

      @sylvain
      « à tout pris » c’est évidemment un second degré évoquant ceux qui posent zéro et retiennent tout.
      Fort de quelque expérience, je peux vous garantir qu’un équilibre « fair play » des balances commerciales entre nations de bonne foi est une pure utopie !
      Essayez, ne serait-ce qu’avec l’Angleterre ou la Chine, pour ne citer qu’elles et vous m’en direz des nouvelles.
      Toujours au nom de la même expérience, je peux également garantir que le protectionnisme actuellement pratiqué par ceux-là mêmes qui le dénoncent est infiniment moins douloureux pour eux que l’ouverture inconsidérée de nos frontières ne l’est pour nous.
      Je comprends que vos conceptions puissent sembler séduisantes, mais la nature humaine étant ce qu’elle est, elles ne sont tout simplement que destructrices de ceux qui s’y laissent prendre. Nous en sommes, en ce moment-même, un superbe exemple !
      Néanmoins, bonne soirée à vous !


    • I.A. 21 mai 2023 09:46

      @lecoindubonsens

      « [...] préférons les banques sans trop de traders, boycottons la bourse, etc »

      Plus facile à dire qu’à faire :
      je produis, je gagne des sous.
      Je suis prévoyant, j’épargne.

      Par exemple un petit Livret d’Épargne Populaire. Plafond 7700, intérêts 6,10 %. Mais ce plafond ne concerne que les versements. Autrement dit, les intérêts versés par la banque ne sont pas pris en compte pour le dépassement du plafond, sans compter qu’ils sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

      Chaque année, donc, le solde de votre LEP augmente d’autant plus que les intérêts s’y additionnent... Sans travailler, sans rien faire.

      Or voyez-vous, il est là, le hic  : ces intérêts ne sont autre que de l’argent produit ex nihilo. Et si on imagine la quantité d’argent produite ex nihilo, on se dit que lorsque la planche à billets ne tourne pas à fond, alors ça signifie que ce fric est PRIS, d’une façon ou d’une autre, à quantité de gens, ailleurs, bien loin de nous...

      Comment éviter de mettre de l’argent de côté pour les coups durs et les vieux jours ??


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 21 mai 2023 12:18

      @sylvain "prendre forme que dans une société ou l’on a pas délocalisé le travail productif vers des neo esclaves lointains, et ou on le partage équitablement« 
      Effectivement, produire nous mêmes tout ce que nous pouvons (et savions) faire afin d’avoir OBLIGATOIREMENT une balance commerciale équilibrée.
      Ensuite produire soi mêmes pour avoir une réelle indépendance : quand même »amusant" (en fait pas du tout, plutôt terrifiant) de voir que nous entretenons une force nucléaire et une armée pour défendre cette indépendance alors qu’il suffit de nous priver de médicaments, de puces électroniques,de vêtements, voire de certaines nourritures pour nous rendre totalement dépendants de l’étranger.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 21 mai 2023 12:27

      @I.A. « ces intérêts ne sont autre que de l’argent produit ex nihilo. »
      Nous partageons donc le même constat.
      Réel exemple de multiplication d’argent sans augmentation de la production, donc source mécanique d’inflation.
      Si mes propositions sur le sujet vous intéressent ...
      http://lecoindubonsens.unblog.fr/2019/03/23/le-monde-de-la-finance/
      http://lecoindubonsens.unblog.fr/2019/03/23/systeme-bancaire/

      Mais difficile de faire comprendre à une majorité (ce qui permettrait peut-être de changer démocratiquement les choses) qu’actuellement notre monde ne tourne pas rond et qu’il faudrait changer les règles.


    • logan 22 mai 2023 12:50

      @lecoindubonsens
      il n’y a pas grand chose de mécanique dans l’inflation
      Le lien avec la masse monétaire a été depuis longtemps infirmé par les faits.
      Nous voyons ici que l’inflation est due surtout à de la spéculation à l’origine, et ensuite à un effet d’aubaine pour entreprises et commerçants qui non seulement ont choisit de répercuter d’éventuelles hausses de prix sur leurs clients mais qui ont pu réaliser des records de profits en se servant de l’inflation comme prétexte.
      Bref des comportements humains et pas parmi les plus reluisants.
      Tout ça suite à des décisions politiques et géopolitiques ( guerre en Ukraine ) prises sans concertation avec les citoyens par des gouvernements incompétents.


    • logan 22 mai 2023 12:53

      @lecoindubonsens
      Et bien sûr grâce à un laxisme du gouvernement vis à vis de ces mauvais comportements. Qui lui a préféré laisser faire et accompagner même le vol généralisé par des mesures financées par de la dette ou servant de justificatif à des politiques de régression sociales.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 mai 2023 13:25

      @logan
      OK avec votre argumentation sur d’autres causes de l’inflation.
      Mais la cause « plus (+) de masse monétaire pour même quantité de choses à acheter » reste quand même une des causes réelles.
      Une évidence = si vous avez 1 euro et que votre seul achat indispensable souhaité est une baguette, vous accepterez de la payer 1 euro. Si vous aviez 2 euros, vous accepteriez de la payer 2 euros. Avoir plus permet de payer plus = inflation.


    • OJBA 22 mai 2023 14:14

      @sylvain Un trader ne travaille pas, il vole


    • logan 22 mai 2023 14:22

      @lecoindubonsens
      Ce n’est pas une évidence, la masse monétaire ne préjuge en rien du pouvoir d’achat déjà, cela dépend de la répartition de cette masse monétaire. Ensuite les prix ne sont évidemment pas augmentés tant qu’il y a des gens pour acheter. On le voit ici, beaucoup de gens augmentent leurs prix parce que c’est l’occasion de le faire ni vu ni connu en prétextant l’inflation.
      On parle de comportements humains, pas de robots.
      Il y a clairement une relation entre les salaires et l’inflation. Quand les salaires augmentent fortement et rapidement ( ce qui est plus pertinent et réel que la masse monétaire ), l’inflation a tendance à décoller. Mais il ne s’agit à l’évidence que de causes diverses et variées qui ne sont pas toujours à l’origine de l’inflation.
      Là l’origine de l’augmentation soudaine de l’inflation est la spéculation et l’avidité de certains.

      Et derrière il y a les politiques publiques, toujours. Le prix de l’électricité par exemple n’aurait pas augmenté à cause de l’augmentation du prix du gaz si ils n’avaient pas été indexés l’un sur l’autre dans le cadre de la mise en place du marché européen de l’énergie. La France n’aurait jamais subit une augmentation du prix de l’électricité vu qu’elle est autosuffisante notamment avec ses centrales nucléaires.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 mai 2023 19:03

      @OJBA « Un trader ne travaille pas, il vole »
      je le dirai différemment smiley
      le trader fait des actions qui ne produisent rien, donc assimilable à un loisir.
      En conséquence, le scandale est qu’il soit payé pour cela (et même souvent très bien payé), alors que pour un loisir, un jeu (genre poker), c’est lui qui devrait payer.
      Et au poker, qu’il gagne ou perde, c’est juste un accord avec ses partenaires de jeu qui sont des volontaires. Le scandale, c’est qu’il joue avec notre argent (banque ou retraite).


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 mai 2023 19:09

      @logan : un peu l’impression que nous pinaillons alors qu’il y a sans doute accord sur l’essentiel smiley
      Vous ecrivez "Il y a clairement une relation entre les salaires et l’inflation. Quand les salaires augmentent fortement et rapidement, l’inflation a tendance à décoller« 
      J’avais écrit »verser des intérêts sur compte, donc sans production complémentaire, favorise l’inflation".
      Dans les 2 cas, c’est la même idée : plus d’argent pour payer les mêmes choses produites = produit plus cher = inflation.
      Merci pour l’échange.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 mai 2023 19:14

      @logan « Le prix de l’électricité par exemple n’aurait pas augmenté »
      par ailleurs, toujours ok avec vous sur les autres anomalies !
      l’exemple de l’électricité est un bon exemple !!!
      Bref, notre société a perdu le bon sens et fonctionne désormais par respect de textes et règles stupides. Mais tant que démocratiquement suffisamment de gens ne votent pas contre ces décideurs actuels, difficile de faire autrement. Espérons qu’il y aura une prise de conscience de plus grand nombre pour aller vers le bon sens nécessaire, sans perdre son énergie dans des querelles politiciennes toutes aussi stupides.


    • logan 23 mai 2023 08:47

      @lecoindubonsens
      Salaire et masse monétaire ce n’est pas la même chose, je ne pinaille pas.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 23 mai 2023 11:25

      @logan « Salaire et masse monétaire ce n’est pas la même chose »
      Bien sur, nous sommes ok, je n’ai jamais écrit le contraire smiley


    • troletbuse troletbuse 23 mai 2023 12:56

      @lecoindubonsens
      Pour avoir du travail, faudrait avoir des industries et ne pas les brader à l’étranger


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 23 mai 2023 19:12

      @troletbuse « Pour avoir du travail, faudrait avoir des industries et ne pas les brader à l’étranger »
      Absolument ok avec vous.
      Decidons de produire français chaque fois que nous savons le faire (sinon apprenons à le faire).
      S’il faut investir, une ligne de crédit à la BdF, et surtout pas des investisseurs étrangers (grosse ERREUR actuelle donc « tout le monde » se réjouit !!!)
      Des emplois avec des salaires équitables pour remplacer les allocs chômages sans contrepartie de production qui constitue un non sens économique et humain.
      Balance commerciale équilibrée.
      Et tout ira mieux pour les français.


  • sylvain sylvain 20 mai 2023 14:42

    en tout cas il parait qu’il a sorti un bouquin plein d’histoire de cul, c’est déja pas mal pour un misitre de l’économie


  • Seth 20 mai 2023 16:20

    Il ne sait pas ce qu’est le superprofit mais il serait au courant de ce qu’est un superanus.

    On ne peut pas tout savoir. smiley


  • I.A. 21 mai 2023 14:55

    « Mais difficile de faire comprendre à une majorité (ce qui permettrait peut-être de changer démocratiquement les choses) qu’actuellement notre monde ne tourne pas rond et qu’il faudrait changer les règles. »

    Nous sommes effectivement dans l’exemple type d’une course de bolides dont les freins sont cassés et dont seul l’accélérateur fonctionne encore.

    Parce qu’il s’agit d’une course, chacun est obligé d’accélérer, et parce qu’ils vont de plus en plus vite, les sorties de route se rapprochent rapidement autant qu’inéluctablement.


  • bertin 22 mai 2023 08:44

    Pour combattre l’inflation, il faut monter les taux directeurs.


    • logan 22 mai 2023 12:55

      @bertin
      L’inflation actuelle n’a rien avoir avec la monnaie. Augmenter les taux directeurs n’aura pas d’autre effet que d’ajouter à une situation dangereusement récessive, cela n’aura aucun effet sur l’inflation.


  • charclot charclot 22 mai 2023 09:24

    ça me parait être un bon résumé... !

    Fézé des provisions pour l’hivers... Un petit jardin un peu de braconnage et hop le tour est joué plus besoin de voiture plus besoin de super marché plus besoin d’essence.... Mais je suis pas sur que ça marche pour 70 millions de pékins ?


    • Clocel Clocel 22 mai 2023 15:50

      @charclot

      Pas de poulailler, faut un permis de construire, les poules en liberté, faut oublier, et, même une ruche devra être bientôt déclarée...

      Les veaux n’ont toujours pas compris que c’était l’UE et leur putain d’Euro le problème...


    • charclot charclot 22 mai 2023 21:53

      @Clocel
      ben faut t’en foutre t’as déjà un trou au cul... ! Désobéissance civile citoyenne et paysanne !


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 mai 2023 10:50

    Articulet qui réussi l’exploit de brocarder l’amateurisme du gouvernement, sans proposer lui-même la queue du début de l’ébauche d’une solution :

    « on va voir ce qu’on va voir le moment venu », en attendant on n’en voit pas plus que « les incompétents du gouvernement ».

    Chronique d’une opposition pitoyable et d’une désillusion annoncée lorsqu’elle sera aux commandes du pays.

    On notera au passage l’arrêt des chroniques sur le Brexit


    • logan 22 mai 2023 13:00

      @Olivier Perriet
      La critique porte en elle-même la solution.
      Il y a clairement un laisser-faire coupable de la part du gouvernement qui n’agit qu’en parole.
      La solution c’est évidemment de prendre des mesures réelles et contraignantes. Déjà récupérer l’argent des superprofits réalisés et le rendre aux citoyens sous une forme ou sous une autre.
      Et évidemment contrôler les prix.
      Il faut pour cela identifier les hausses qui sont réellement justifiées et celles qui ne le sont pas.
      Ca demande d’organiser des conférences secteur par secteur. C’est aussi le rôle du gouvernement de mettre tous les acteurs autour d’une table.
      Et évidemment cela doit concerner les salaires, ce qui va à l’encontre de l’idéologie de ce gouvernement qui fait tout pour réduire le coût du travail et préfère systématiquement avoir recours à la dette plutôt que d’agir sur la mauvaise répartition des richesses.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 mai 2023 15:05

      @logan

      Mouais, je ne suis pas très convaincu :
      une fois que t’auras taxé les superprofits des dernières multinationales du CAC 40, profits qu’elles ne font sans doute pas en France, et sur lesquels l’Etat perclus de dédicits n’est sans doute pas très légitime, elles feront comme tout le monde, elles partiront au Luxembourg, et on sera bien avancé.

      Mais bon, on peut toujours se marrer, car la situation actuelle est marrante :
      la gôche demande à Macron de faire la politique de gôche qu’elle n’a jamais osé quand elle était au pouvoir
      la droate va demander à Macron de lutter à donf contre l’immigration, chose qu’elle n’a jamais fait quand elle était au pouvoir
      le RN demande à Macron de mettre en oeuvre son programme de sortie honteuse de l’UE qu’il ose à peine défendre lui même,
      etc...


    • Clocel Clocel 22 mai 2023 15:24

      @Olivier Perriet

      Ma parole !!! Tu n’écris donc pas que des conneries !!! smiley

      Gaffe ou tu finiras par barboter dans les marges !


    • logan 22 mai 2023 17:21

      @Olivier Perriet
      Votre message est un peu bête.

      Je vais visiblement vous apprendre une chose : quand les opposants défendent leurs solutions en critiquant les politiques du gouvernement, leur idée ce n’est pas de demander à Macron de mener leurs politiques, mais plutôt de prendre le pouvoir et de les mettre en place eux-mêmes ;)

      Ensuite vous savez il faut faire un peu confiance aux gens et quand ils parlent de taxer les super profits, cela suppose un certain discernement entre les profits habituels et ceux exceptionnels qui ont été réalisés grâce à une augmentation injustifiée des prix, et bien évidemment il s’agit des prix et des profits pratiqués en France pas à l’étranger.

      Pour le reste ce n’est pas très crédible. Le coup des entreprises qui fuient la France c’est l’épouvantail habituel. Heureusement qu’on n’y croit plus.


  • titi titi 22 mai 2023 15:11

    @L’auteur

    Je suis très surpris de ce genre d’article dénonçant l’inflation.

    Lorsque qu’il y a peu de temps on expliquait qu’il y avait deux manières de financer le déficit, la dette et les intérêts, ou la planche à billets et l’inflation, vous et vos amis vous affirmiez que l’inflation n’était pas un problème.

    Or c’est bien par la planche à billets, qu’ont été financées les mesures de soutien à l’économie depuis le Covid.

    Alors ? L’inflation problème ou pas problème ?


    • logan 22 mai 2023 17:23

      @titi
      L’inflation actuelle n’a rien avoir avec les mesures de soutien à l’économie.


    • titi titi 22 mai 2023 20:19

      @logan

      Evidemment que si.

      Vous pouvez regarder toutes les périodes de notre histoire, celles de nos voisins, de nos partenaires : quand la planche à billets tourne, l’inflation arrive.

      Pourquoi en aurait il été autrement pour l’argent hélicoptère du Covid ?


    • logan 23 mai 2023 08:49

      @titi
      Non.
      Je donne l’exemple plus haut du prix de l’électricité.
      Expliquez-nous le rapport entre les mesures de soutien au covid et l’augmentation prix de l’électricité ?


    • logan 23 mai 2023 08:50

      @titi
      La relation que vous faites est ce qu’on appelle un dogme. Vous n’avez aucun élément pour le vérifier et le prouver. C’est juste une croyance. Et elle vient de l’idéologie néo libérale.

      A la place je vous demande de réfléchir à ce qui est réel, et je prends l’exemple du prix de l’électricité.


    • titi titi 25 mai 2023 13:41

      @logan

      "La relation que vous faites est ce qu’on appelle un dogme. Vous n’avez aucun élément pour le vérifier et le prouver

      "

      Depuis que le papier monnaie, existe les états sont tentés d’en émettre pour couvrir leur fonctionnement plus que de raison.
      Et invariablement cela conduit à l’inflation.
      Toutes les périodes de l’Histoire le révèlent.

      Et il n’y a aucune raison que notre époque y fasse exception.

      Le prix de l’électricité n’a rien de libre : il a été pensé pour subventionner les gazoliennes aux dépens de l’énergie nucléaire.
      C’est ce qu’il fait.

      Donc oui, il existe des choses qui échappent à la logique économique : vous auriez aussi pu citer les amendes de stationnement.

      Et ? Depuis que l’argent papier existe, faire fonctionner la planche à billets provoque l’inflation.

      Vous vous croyez sans doute plus intelligent ou plus main que nos ancêtres.
      Mais ce n’est pas le cas : la planche à billets conduit à l’inflation, car jamais les états ne remboursent la dette qu’ils contractent auprès de leur banque centrale.


  • troletbuse troletbuse 23 mai 2023 12:36

    Pour les covidiots et autres

    Vous n’aurez plus rien smiley mais vous serez heureux  smiley

    https://twitter.com/Tony46076705/status/1660748134589386778


  • Jean Keim Jean Keim 25 mai 2023 07:06

    Si on supprimait l’argent-fric...


Réagir