jeudi 4 janvier - par POlivier

Nappes phréatiques : la surdose ?

Après les sécheresses de cet été, l’information principale et continue ne parle plus que des nappes phréatiques et leur niveau. Mais est-ce vraiment important ?

PNG

Depuis la fin de l’été, et en réalité, depuis l’année dernière avec la sécheresse très longue et assez intense de 2022, la sécheresse est au cœur de l’actualité des médias, au point ou le sujet fut quotidien pour cet été 2023, alors même que la prétendue sécheresse n’en était pas vraiment une, en tout cas, pas du tout du niveau de 2022, beaucoup plus localisée selon les régions, et inexistantes pour d’autres. Alors ok, le mois d’octobre n’a pas eu de pluie, mais une période sans pluie au mois de juillet ou d’octobre n’a pas du tout le même impact...

Et depuis novembre, il a beaucoup plu, quasiment partout en France et en Europe, effaçant définitivement le sujet sécheresse pour les médias. Mais le sujet fut rapidement remplacé par un nouveau sujet : les nappes phréatiques. Et depuis, nous subissons ce sujet quotidiennement, avec notamment le niveau de remplissage des nappes, qui serait insuffisant.

Déjà, niveau écologique, ça n’a pas grand sens : que les nappes soient basses en fin d’été, c’est même normal. Et les moyennes ne veulent pas dire grand chose, ce ne sont que des moyennes, il suffit d’un surplus pour compenser un déficit, ce qui a déjà été le cas en novembre. Oui, mais ça reste insuffisant, nous dit-on ! Insuffisant par rapport à quoi ? A qui ? L’hiver vient de commencer, il y a encore largement le temps que ça compense. Niveau écologique, ce ne sont pas les nappes qui sont importantes, mais la pluviométrie : les nappes ne vont avoir d’importance que l’été, et encore.

Parce que, en réalité, ce niveau des nappes, en dehors du côté catastrophique que les médias ont désormais l’habitude d’employer, ne couvre que nos besoins égoïstes : nous n’avons que faire de l’impact du manque d’eau sur l’environnement, nous ne regardons que le niveau des nappes phréatiques, qui sont la source de nos approvisionnements en eau : avec des nappes basses, notre approvisionnement est compromis, et c’est bien la la seule raison de cette overdose d’actualités sur le sujet, quant bien même il n’est pas vraiment affolant.

Alors, qu’on arrête cette surdose d’informations négatives sur ce sujet qui n’en est pas vraiment un : il est commun qu’en été, il fasse chaud et sec, comme il est normal qu’en hiver, ce soit froid et humide...



46 réactions


  • Brutus S. Lampion 4 janvier 08:32

    « il est commun qu’en été, il fasse chaud et sec, comme il est normal qu’en hiver, ce soit froid et humide... »

    il serait temps de le dire à Rosemar. Elle sait déjà que l’eau ça mouille et que faire la guerre c’est vilain (sauf pour se défendre des terreaurisses), alors elle peut comprendre ce que vous dites si c’est bien expliqué


    • troletbuse troletbuse 4 janvier 09:02

      @S. Lampion
      Mais non Lampion, l’eau sèche ne remplit pas les nappes !


    • Brutus S. Lampion 4 janvier 10:57

      @troletbuse

      si si
      l’eau lyophilisée redonne de l’eau quand on la muilles


    • Brutus S. Lampion 4 janvier 11:01

      @S. Lampion

      oups : quand on la mouille


    • @L’auteur

      Déja merci pour ton article

      "Et depuis novembre, il a beaucoup plu, quasiment partout en France et en Europe, effaçant définitivement le sujet sécheresse pour les médias. Mais le sujet fut rapidement remplacé par un nouveau sujet : les nappes phréatiques. Et depuis, nous subissons ce sujet quotidiennement, avec notamment le niveau de remplissage des nappes, qui serait insuffisant.« 

      Non c’est une escroquerie des escroclogistes, bcp de nappes sont déja sur-saturées (ils l’avoent meme pour le nord de la France qui est archi innondée aussi à cause de cela)
      En fait ca depend de la nature des sols (sa capacité de drainage pour etre comprehensible donc la vitesse ou l’eau descend pzar gravitation et la profondeur de la dite nappe
      Sur les nappes tres profondes par ex quelques une en R Parisienne c’est effectivement vrai qu’elles ne sont pas pleine car il faut le temps (et c’est long) que les couches du dessus tres humides (voir détrempées) que toute cette flotte descende ca peut mettre 6 mois ou plus suivant la profondeur et la nature des sols..
       
      Bref je regarde la terre, elle est sur saturée quazi partout (je suis en Rp cas dans le nord, dans le sud je sais pas la ?)
      Vers la charents c’est kif kif c’est sur saturé de flotte, dans l’est pareil

      Ce n’est pas pour rien que certains arrbres sont tombés il y a peu car le vent lui n’etais pas fort , les arbres tombésc se sont pris des tempetes autrement plus séveres sauf que a ce moment la deux choses
      Ils n’avaient plus de feuilles (donc moins de prise au venbt) alors que la ils les avaient toutes.. mais ce n’est pas LE point le plus important
      Celui qui l’est c’est qu’un sol détrempé ne tiens plus rien ; ca passe d’un statut de »platre" donc solide à de la pate à modeler (aucune solidité) bilan l’arbre tombe en emmenant avec lui tout le systeme raconaire (ca fais un grand bloc roond de terre autour)
      Ca c’est la preeuve absolue irréfutable d’un sol sur saturé qui n’absorbe plus rien
       
      Bref les escrologistes sont des menteurs et les meRdias soit des incompétants ou à la solde de groupes d’interets voulant faire passer une idéologie bien précise.


  • troletbuse troletbuse 4 janvier 09:05

    Rien sur la manipulation du climat ?

    Et coup double, les chemtrails empoisonnent également la planète.


  • Astrolabe Astrolabe 4 janvier 09:27

    RhOooo.. ! le fumeux retour des chemtrails sur Agogoravox saura plaire aux plus fins esprits cartésiens ! smiley


  • Et hop ! Et hop ! 4 janvier 12:23

    Je pense que toute la communication du gouvernement et des médias annonçant pour cet été une canicule torride, et pour cet hiver un déficit d’eau et la baisse des nappes phréatiques avait pour but d’ajouter une taxe sur la consommation d’eau et un impôt pour sauver la Planète.

    Mais avec cet été très frais, puis cet automne très pluvieux ils ont été obligés de le garder dans les cartons pour l’année prochaine.

    Pfizer est en train de mettre au point un vaccin contre la canicule.


  • ETTORE ETTORE 4 janvier 12:47

    De toute façons, c’est l’ère du « catastrophisme » a tout crin ( Craint )

    Voyez, on nous annonce un froid polaire, semaine prochaine, baptisé :

    Moscou-Paris  !

    ( attention à la pluie de missiles super sot-Niques, qui vas pleuvoir sur la capitale des mal gaulés )

    Dans le codex communicatif habituel, il faut au moins UN mot de passe passe qui fasse frémir.

    Sinon, cela ne sert à rien, de faire frétiller le neurone solitaire de la plèbe, maintenue, si craintivement en stas-i, au con-gélateur MacroNéron .


    • @ETTORE
      Salut Ettore
      Deja bonne année et content de te voir réapparaitre on va se marrer un peu avec toi
      "

      Voyez, on nous annonce un froid polaire, semaine prochaine, baptisé :

      Moscou-Paris  !« 

      Oui oui c’est un couloir venteux qui apparais tres normalement souvent dans ces periodes de l’année, moins 6 sur Paname prévu (la nuit) , 

      defois si tu croises plusieurs courants de froid comme il y a eu lieu quelques années tu peut meme dans des conditions »exeptionnelles" avoir des -15 ou des moins 20 la nuit sur Paris , enfin ca a eu lieu, surrtout avec un ciel clair la nuit.

       

      Bref tout est normal, c’est les meRdias qui jouent les catastrophistes , c’est les gus tellement ils sont fondus qu’ils croient qu’il y a un thermostat reglé sur une température précise pour tel saison et... ca n’a quaziment jamais été le cas sauf dans leurs reves du moins


    • charlyposte charlyposte 5 janvier 12:10

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      J’ai pourtant fait un rêve... voir des centaines de cocotiers sur la plus belle avenue du monde avec des vendeurs de pagne et de rhum, la fleur de tiaré en guise de bienvenue, sans oublier les vahinés en offrande  !!! hum et vive LE GIEC.... smiley


  • jymb 4 janvier 13:15

    Effectivement « dérèglement climatique » est devenu l’expression joker répétée ad nauséam pour n’importe quel motif, et servant à justifier n’importe quoi, surtout l’injustifiable 

    Son proche cousin est « sécurité routière » lui aussi perverti à l’extrême 


  • Jules Seyes 5 janvier 10:55

    Bien sur que non.
    Si la nature n’arrose pas au rythme dont les bureaucrates ont besoin c’est la faute de l’homme qui pollue.
    il convient donc que le citoyen occidentale accepte sa culpabilité et paie plus de taxes.

    (Si il se tue ou cesse de se reproduire, c’est bien aussi, la bureaucratie n’a pas besoin de déplorables.


  • charlyposte charlyposte 5 janvier 11:12

    Avec des nappes pleines, y vont pouvoir mettre deux milliards de bouteilles d’eau supplémentaire pour les vendre au quatre coin du monde sans la moindre culpabilité ! VIVE L’EAU MADE IN FRANCE... une industrie qui ne connaît pas vraiment la crise smiley


    • jocelyne 5 janvier 11:16

      @charlyposte
      LOL et aussi approvisionner Mayotte


    • charlyposte charlyposte 5 janvier 11:30

      @jocelyne
      Exactement et tout autant les zones de conflit à travers le monde via l’aide humanitaire sonnante et trébuchante.... viva le plastique et l’eau de France jusqu’à plus soif smiley


  • charlyposte charlyposte 5 janvier 12:25

    LE GIEC c’est comme la géo-politique....au plus c’est gros au plus ça passe smiley


  • Ffgismo 5 janvier 17:03

    L’information en continu, la télé en continu, avec les souffleurs de feuilles, est une des plus grosses tares de ce pauvre hominidé de la fin du XX° et du début de ce XXl° siècle. Parmi les meilleures le VAE (cycles) la limitation à 30 km/h, l’application France musique…


  • troletbuse troletbuse 6 janvier 00:16

    Une preuve flagrante que le réchauffement climatique est une arnaque de plus comme le Covid.

    Rappel sur les incendies de Maui :

    Les maisons des milliardaires n’ont pas brule. Ils veulent s’approprier les terrains

    En voici 8 qui ont été épargné.

    https://crowdbunker.com/post/b7M9SaSWmB

    Ces terrains sont au niveau de la mer. Ils ne craignent donc pas la montée des eaux largement diffusée par les merdias.Plusieurs mètres on vous dit.

    Pour les maisons non brûlés ils donnent des avis d’expulsion

    https://crowdbunker.com/v/XrfTEzALpa

    Les maisons, les voitures brûlent mais pas les arbres.

    https://crowdbunker.com/v/QqtiZic4rS


    • troletbuse troletbuse 6 janvier 12:57

      @troletbuse
      Les terres que veulent voler les milliardaires sont au niveau de la mer,.comme à Maui
      En Floride, Trump et Bill le Gateux ont leur résidence aussi au niveau de la mer.
      Il y a plus d’un an un banquier anglais avait déjà dit que l’on construisait des immeubles au bord de la Tamise et que les banques ne péteraient pas d’argent pour des immeibles qui seraient inondés vu la connerie du réchauffement.
      Donc ils ne croient donc pas au réchauffement qui feraient monter le niveau des eaux.
      C’est juste bon pour les gogos et il y en a même sur ce site et ca sert à imposer un passe carbone puis numérique, la dictature quoi.
      Allez lez idiots, continuez à nous montrer vos imbécilités


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 6 janvier 13:49

      @troletbuse
       
       ’’Les terres que veulent voler les milliardaires sont au niveau de la mer,.comme à Maui. En Floride, Trump et Bill le Gateux ont leur résidence aussi au niveau de la mer. ’’
      >
       Avec les nouvelles décisions scandaleuses de la COP28, ils pourront tous se faire indemniser grassement sur le dos des contribuables en cas de montée des eaux.
      Les milliardaires et les roitelets des pays pauvres sont copains comme cochons dans cette arnaque, une de plus.
       
       Elle est pas belle la vie, pour ces voyous ?


  • Eric F Eric F 6 janvier 09:53

    Le bétonnage des sols limite la pénétration de l’eau et augmente le ravinement, et sur ce coup là, on ne peut pas absoudre la responsabilité humaine. Il y aurait bien la solution de stocker dans des lacs artificiels, mais ça bassine les écolos.


  • John John 6 janvier 13:35

    Salut !

    « il est normal qu’en hiver, ce soit froid et humide... »

    Et là on nous annonce une grosse vague de froid .... Whavvv ! smiley ...

    Dans mon département il va faire autour des -3 ; -5 pendant deux ou trois nuits ... de quoi se croire revenu à Andreneset ... On se prépare même à l’arrivée d’ours blancs ...

    Tu parles d’une vagues de froid ... Pffff ... Ils racontent vraiment de la grosse merde maintenant à la téloche ... Mais bon, c’est cool pour le commerce ... Janine et Maurice ont du coup après cette annonce étaient acheter pour toute la famille des gangs, des bonnets, des écharpes, des blousons polaires, des après ski et des chaussettes en laine montantes ... Même qu’Astrobale râle furieusement parce qu’autour de chez lui tout a été dévalisé ... Du coup, Astrobale va être obligé d’acheter des aiguilles et des pelotes de laine ...   


    • troletbuse troletbuse 6 janvier 13:55

      @John
       smiley  smiley


    • troletbuse troletbuse 6 janvier 13:56

      @John
      Je n’y avais pas pensé : il faut sauver les soldes  smiley


    • cevennevive cevennevive 6 janvier 15:20

      @John, bonjour,

      « Tu parles d’une vague de froid »
      En effet ! -1 -2... N’importe quoi !!!
      Ceux qui ont connu 1956 avec des -18 ou -20 durant quelques jours (dont moi) rigolent !
      Vois-tu, il leur manque des sujets d’infos « alarmantes » afin que le quidam crédule ait peur d’avoir froid et téléphone vite à un revendeur de pompes à chaleur !
      Parler de la Russie, du Moyen Orient, des OQTF, etc, ne fait pas acheter grand chose...


    • John John 6 janvier 15:27

      Troletbuse salut !

      Ben là je reviens des bois ... Trouvé plein de pieds de mouton, des trompettes et même une girole ... Une girole en janvier c"est pas la première fois mais c’est assez rare ... Perso vivement le froid, il y en a marre de la flotte ... Pour info par rapport à l’article ... Ici dés qu’il pleut un peu les ruisseaux coulent et direct ils débordent ... Les nappes doivent être blindées de chez blindées ... 


    • John John 6 janvier 15:54

      Cevennevive Salut !

      « Parler de la Russie, du Moyen Orient, des OQTF, etc, ne fait pas acheter grand chose... »


      C’est vrai !

      Pour info le plus froid que j’ai connu chez moi c’est -27 au matin ... La veille il faisait déjà -10 à 16 heures ... Le gasoil avait gelé ... Et les seaux d’eau pour les bêtes étaient devenus des bloques de glace ... C’était en 1986 en milieu février il y avant en plus 25 centimètres de neige ... Ça ça s’appelle un hiver ! smiley ...

      Allez maintenant faut que j’aille nettoyer mes champis ... Pas vraiment envie ... Mais bon comme j’ai trop envie de les passer à la poêle ce soir ben j’ai pas vraiment le choix ... Les pieds de moutons quand ils sont bien cuits, très légèrement roussis là tu rajoutes un peu de crème fraiche, tu laisses bien chauffer en remuant ... Quand c’est bien chaud t’éteins le gaz et tu couvres la poêlé ... Tu laisses mijoter le temps que les chamis s’imbibent ... Un vrai régal ! smiley ...

      Sur ce ... Bonne année et surtout une bonne santé pour les tiens comme pour toi ! smiley ...


    • cevennevive cevennevive 6 janvier 16:06

      @John,
      Miam !
      Merci ! Bonne année à toi, l’un des plus « normaux » parmi les commentateurs d’Ago !
      Allez, je te fais la bise !


  • Christophe 7 janvier 15:30

    @l’auteur

    En fait tout le problème se résume à l’approche scientifique telle qu’elle est menée.

    Je travaille avec l’Office National des Forêts à titre bénévole. Nous constatons aujourd’hui que certaines essences d’arbres dans mon département (La Meuse) sont en train de mourir car plus adaptés au climat ; nous cherchons des essences d’arbre du sud pour pouvoir les implanter et remplacer les arbres qui meurent à cause de l’eau.

    Pourtant la moyenne annuelle d’eau n’a strictement pas bougé, comme vous le dites, une moyenne ne signifie rien in fine mais cela est vrai dans tous les domaines bien que nombre de nos concitoyens se réfèrent souvent à des moyennes qui n’ont absolument aucun sens isolément.

    Ce qui se passe aujourd’hui est que le printemps et l’été génèrent des stress hydriques à certaines essences d’arbres et en automne et l’hiver nous avons plus d’eau qu’auparavant. Si je me réfère à ma propre expérience depuis plus de 10 ans dans ma maison meusienne, ma cave n’a jamais été inondée, ma pompe automatique d’évacuation a toujours réussi à conserver ma cave au sec. Cette année, l’eau est monté d’environ 1m50 dans ma cave avec une pompe qui pompe en permanence.

    Globalement le problème de l’eau aujourd’hui est plus lié à un problème de répartition sur l’année, la moyenne annuelle étant toujours dans des limites acceptables.

    Comme quoi, dans toute approche il faut être très vigilant sur les approches mathématiques, on peut dire tout et n’importe quoi avec les mathématiques, surtout avec les statistiques.


Réagir