mardi 10 juillet - par Spartacus

Parlement européen : La gamelle est meilleure quand on n’a pas à justifier les frais

La semaine dernière, le lundi 2 juillet 2018, le « Bureau » du Parlement européen a rejeté les propositions visant à renforcer les règles concernant les dépenses des députés.

Vous ne la saviez pas ? Lors d’une réunion tardive, à huis clos à Bruxelles, le jour du match à 17h Belgique-Japon et pendant le match Bresil-Mexique, pendant la coupe du monde en période de départ en vacances, en nombre très faible sans perturbateurs éventuels, l’organe directeur du Parlement a rejeté de modestes propositions visant à introduire à minima une pseudo éthique de responsabilité dans la manière dont les élus peuvent utiliser l’argent.

La proposition demandait seulement de conserver les documents de dépenses, et de déposer à un comptable agréé les factures et justificatifs de dépenses. Une demande, comme vous voyez extraordinaire ! Une demande que font des milliers, de chefs d’entreprises, de commerciaux, de techniciens, de chargés de mission, de personnes en déplacement ou personnes qui ont des frais pour travailler.

Avec la GEA « General Expenditure Allowance (Allocation générale de dépenses) » , chaque député obtient 4 300 euros par mois, pour couvrir ses frais de fonctionnement, les frais de transport eux sont une autre allocation différenciée de 4243 euros par an.

Le GEA est « soi-disant » destiné à louer un bureau et assurer les frais de gestion de bureau, les frais téléphoniques et postaux, ainsi que l’achat, l’exploitation et la maintenance de matériel informatique et informatique ».

Une enquête séreuse menée l’année dernière par un consortium de journalistes d’investigation dénommé « The MEPs Project » a révélé des abus généralisés du système, avec des bureaux fantômes, des paiements de loyers versés aux partis politiques nationaux ou même des comptes personnels des députés.

Le président du PE, Antonio Tajani, et ses collègues ont voté contre l’ obligation pour les députés européens de conserver de déposer les reçus de leurs dépenses à un organisme comptable. Ils ont également rejeté la certification des comptes par un commissaire aux compte ou organisme agréé.

Dans la même logique ils ont même rejeté le retour obligatoire des fonds non dépensés à la fin du mandat d’un député. La seule mesure qu’ils ont approuvée est que les députés conservent un compte bancaire séparé pour leurs paiements de dépenses. Vaste blague !

Voici à titre anecdotique l’extrait de visite du parlement d’un blogeur gauchiste invité un jour à Strasbourg :

 « La cantine de l’institution, présente les plats et entrées du jour avec des prix, défiant toute concurrence. Les prix (le plat le plus cher du plus cher était à 7 ,60 euros, l’entrée la plus chère à 2 euros).

En vrac : roulades florentines au parmesan, filet de poulet avec pommes bourgognes et carottes vapeur, croquette aux parmesans, saucisses de tofu sauce méridionale avec ses légumes vapeur, confit d’agneau avec chicon.Un salade bar, des desserts et des boissons, toujours proposés à un tout petit prix. Quasi aucun produit bio à la cantine du Parlement Européen, diététiquement, que quelques yaourts et des jus de fruits. Ils dînent dans un 5 étoiles tous les jours.. »

Même si on ne sait s’il faut rire ou pleurer, le sujet principal n’est pas là.

Ce qui choque c’est le concept intellectuel totalement décalé de la société de ces gens.

Elle va mourir du socialisme, ou de son métastase, la social-démocratie.

L’Europe est en train de créer une soviétisation de la société, ou une nomenklatura décide le sort des gens, mais s’exonère pour elle même.

Elle n’est plus libérale.

Ce n’est plus qu’une bureaucratie totalement décalée des peuples.

Elle impose que les normes, mais dans le réel, les gens voient bien qu’appliquées concrètement, elles sont contradictoires, inadaptées, voire farfelues.

Le parlement européen ne défend plus le marché libre, mais le marché protégé du copinage. Les lobbys écolos ou socialistes sont toujours une « bonne excuse » pour exclure, normer, entraver le marché libre et le libre échange d'interventionnisme.

Les gens comprennent que les normes ne sont plus que des barrières à la concurrence. Des règlementations qui favorisent les monopoles et l'entrée de nouveaux acteurs. 

Qu’une majorité d’entre elles sont encouragées par le copinage, qui remplace la vraie concurrence, les ruptures de marchés. Ce n'est pas en Europe qu'on va fabriquer des "GAFA". Ils font pleuvoir trop de contraintes et les envoient ailleurs même si elles naisssent en Europe.

 

Le décalage avec la société civile est effarant.

Ces gens harcèlent de bureaucratie, de normes, de contraintes, de contrôles, de procédures, de privation de libertés de tous les habitants d’Europe.

Et le minimum du minimum, ils se le refusent à eux-mêmes ? Soit simplement justifier leurs dépenses…

Ces gens là ignorent les contraintes subies par une PME si sur une facture Bulgare, il manque le numéro de TVA intracommunautaire.

Ces gens là ignorent que la moindre PME en France harcèle ses techniciens, ses commerciaux, personnels en déplacements pour justifier le moindre café, et est redressée par l’URSAFF si elle rembourse les frais, sans justificatifs, pour « salaire déguisé ».

Ces gens là ignorent les contraintes subies par le marin pêcheur ne mesure pas la taille du poisson.

Ces gens là ignorent les contraintes subies par l’éleveuse de chèvre qui a une porte de 0,9 au lieu de 1m, donc soi disant pas assez large pour faire rentrer ses chèvres.

Ces gens là ignorent que l’artisan qui a transféré le virement de sa TVA un jour trop tard, est pénalisé d’office.

Chaque corps de métier doit tout justifier. Chaque corp de métier doit adapter les normes européennes dont 2 sur 3 sont plus farfelues les unes que les autres…

Par le passé, en 2008, la Cour de justice européenne a contraint et obligé le Parlement européen à publier un rapport d’audit interne exposant l’abus généralisé des dépenses par les députés européens.

Tous partis confondus le rapport démontre sans mentionner aucun nom, que les députés ont alloué leurs allocations pour les secrétaires et les assistants dans des entreprises familiales y compris des paiements effectués aux assistants des députés qui n’étaient même pas accrédités pour travailler au Parlement. À l’époque, lorsque le système de rémunération était différent, il y avait aussi des primes de fin d’année valant près de 20 fois le salaire mensuel versé aux assistants, juste pour que les députés puissent utiliser leur allocation annuelle complète.

Certains partis aujourd’hui sont poursuivis, mais ce n’est pas du fait des députés mais de la cour de justice.

Ce type de comportement, qui ne change pas au fil des ans, par les plus hauts échelons du Parlement européen la mentalité est assez navrante.

Au départ, créer une assemblée directement élue pour examiner les décisions réglementaires et budgétaires de la Commission européenne et des États membres était une bonne idée. Il ne faut pas oublier que les graves critiques émises chaque année jusqu’en 2017 par l’organisme comptable de l’UE et les États membres comme la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Suède n’ont pas été suivies d’effets.

En pratique, cependant, nous devons conclure que le Parlement Européen ne fait pas son travail. C’est une honte !

Ils ne se sont pas rendu compte que c’est ce spectacle qui a engendré et engendre la méfiance et le vote du Bexit. Cette assemblée est la première coupable de la défiance du peuple Anglais et de plus en plus d’autres. Les députés européens tous partis confondus, sont des décalés de la réalité des habitants de l’Europe. Non seulement ils ne l’intègrent pas, mais en plus ça continue.

Le Parlement européen a montre un appétit obsessionnel pour des dépenses toujours plus élevées sans tenir compte des intérêts des contribuables et il n’y a pas de règlement trop fou pour les députés européens ;

Le Parlement a approuvé le « principe de précaution », une approche soviétisante bureaucratique intellectuelle de fonctionnaire ou de refus du changement fondée sur le refus du risque et à faire preuve de prudence, même s’il n’y a aucune preuve de préjudice à quiconque.

Ne parlons du spectacle absolument indigent et hautement stupide de déplacer le Parlement entre Bruxelles et Strasbourg une fois par mois et ces des salaires élevés pour les eurodéputés ou des nombreux autres scandales auxquels le Parlement européen a été mêlé au fil des ans. 

Dans sa décision sur le traité de Lisbonne, la Cour constitutionnelle allemande a déclaré que le PE n’était « pas suffisamment apte » à prendre des « décisions représentatives sur la base de la majorité », du moins tant qu’il n’y avait « pas de représentation européenne uniforme ». C’est improbable que cela arrive un jour.

Avec tout cela en tête, nous devrions nous demander pourquoi ne pas supprimer 80% de parlementaires du Parlement européen qui ne servent à rien et se remplissent les poches a décider la taille du concombre à nos frais.

Ces gens détruisent les libertés et le libre-échange. Ils soviétisent la société européenne, et se comportent comme une nomenklatura.

Triste représentation Européenne....



25 réactions


  • Gwynplaine Clark Kent 10 juillet 12:01

    Sans compter les encouragements et incitations prodigués sous forme de gratifications stimulantes et motivantes allouées par les « lobbyistes » qui ont leurs bureaux dans le bâtiment du parlement européen à Strasbourg à ces malheureux bénévoles pour qu’ils votent les lois que leurs services comptables et fiscaux ont concocté pour optimiser leur profitabilité. Mais là, c’est du csh, impossible à quantifier et à géométrie variable selon l’influence de l’intéressé. La prévarication n’est pas égalitaire.


    • Gwynplaine Clark Kent 10 juillet 12:03

      @Clark Kent

      Cela dit, il est réjouissant de constater que M. Spartacus découvre dans quel camp se situe le totalitarisme, mais la lumière est tellement forte qu’elle lui fait mal aux yeux, et il n’a pas reconnu les méchants !

    • zzz'z zzz’z 10 juillet 15:15

      @Clark Kent

      Vos potes pètent dans la soie, mais les potes supposés de @Spartacus y laissent des traces de pneus, c’est invendable aux fétichistes de la petite culotte communautaire…

    • Gwynplaine Clark Kent 10 juillet 17:39

      @zzz’z

      je vous laisse vous délecter dans un registre que je connais mal : je n’ai jamais été très bon en caca-boudin...

    • zzz'z zzz’z 10 juillet 17:47

      @Clark Kent

      Comme vous portez votre slip au dessus de votre pantalon, je m’étais dit…

  • Salade75 10 juillet 12:49

    Bonjour,
    Les politiciens de tout bord ont toujours vu dans Bruxelles une sinécure bien rémunérée pour tocards, amis sans emploi en France, possesseurs de dossiers gênants qu’il fallait choyer (parfois les 3 à la fois), ou pour contribuer au financement de leur parti.
    Il est donc normal qu’aucun d’entre eux ne veuille tarir la corne d’abondance.

    Cela dit, la cantine du sénat n’a pas grand chose à envier à celle de Bruxelles.
    Mais ceux-là ont l’avantage de ne pas trop nous embêter car ils ne font pas grand chose :).
    Amusante aussi la gestion des frais du CESE dont chaque rapport vaut individuellement la modique somme de 2,6 M€ (Cf. article de Capital du 7/08/2017).

    La plupart des politiciens nationaux sont des parasites professionnels qui vivent toute leur vie à nos dépends, sans rendre jamais de comptes, grâce à la bénédiction de millions de groupies et de millions d’adeptes du « devoir de voter », même pour un pourri.


  • Jean Roque Jean Roque 10 juillet 13:44

     
    10 000 UROPUTES GOCHOS MIEUX PAYÉES QU’UN 1ER MINISTRE ANGLAIS :
     
    10000 urocrates ont des salaires supérieurs à celui de Cameron (175 k€)
     
    https://fr.express.live/2014/05/22/10-000-fonctionnaires-de-lue-ont-un-salaire-net-superieur-a-celui-du-premier-ministre-britannique-cameron-exp-205265/
     
     
    « Dans le sérail privé de l’oligarchie (Goldman, Dekra ...) la Bovette ferme sa gueule dorénavant et suce parfaitement Soros le négrier-spéculateur phulanthrope. Elle fait du zèle à Vintimille pour la traite. » urocrate anonyme


  • aimable 10 juillet 14:08

    après de tels repas accompagnés de bons vins , je crains qu’ avec l’envie d’ une bonne sieste , qu’ils n’aient plus les idées très claires , heureusement que les lobbyistes sont la pour leur mâcher le travail .


  • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 14:22

    Heureusement nous on a les restos du cœur et la croix rouge pour les sans dents ....


  • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 14:26

    Ha maintenant je comprend mieux pourquoi les passeurs n’ont aucun problème a faire cracher le pognon aux migrants , ils montrent ces photos en disant que c’est la cantine de pole-emploi ou le chomeur mange gratos en attendant que le patron a Rolex vienne le chercher en Rolls , voila pourquoi ils courent tous comme des dingues pour venir chez nous ....


  • jymb 10 juillet 14:35
    S’il fallait suivre toutes les normes et obligations,en sachant qu’il en apparaît en quasi permanence ( assortie de créations de « référents » commissions«  »registres«  »synthèse déclarative«  »calendrier de ceci ou de celà" la plupart des pro non salariés passeraient leur journées à remplir des formulaires, essayer de comprendre des pages et des pages de complications absurdes, et faire des chèques à Veritas ou équivalent
    Bref, ils attendent le mauvais coup du sort ( contrôle, procès) pour mettre la clef sous la porte et continuer..au noir avec la sécu du conjoint récupérée sur un metit boulot salarié à temps partiel
    L’économie parallèle a des jours merveilleux devant elle, idem la sous traitance misérabilisée et externalisée (loin)
    J’ai le souvenir d’un chef d’état fier à bras qui disait vouloir supprimer des normes...j’en pleure encore de rire
    Simplement ne gémissez pas si vois enfants ne trouvent pas de travail hors du bricolage et du biller glissé de la main à la main...


  • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 17:07

    pensez y bien en 2019 les mougeons au moment ou Macron vous demandera un sursaut Européen face a la menace du RN .....


  • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 17:19

    Et chez notre Macrounet chéri voila ce qui se passe chez ses premiers de cordées :

    Train de vie : les sept péchés de l’Assemblée nationale....

    http://www.leparisien.fr/politique/train-de-vie-les-sept-peches-de-l-assemblee-nationale-08-06-2018-7761453.php

    Allez les mougeons au boulot pour nourrir vos parasites car ils en veulent toujours plus ....

  • Le421 Le421 10 juillet 18:50
    Pauvre, pauvre Spartacus !!
    Voilà t-y pas que le bonhomme s’insurge contre les dépenses incontrôlées !!
    Deviendrais t-il gauchiste ?
    Non, bien sûr.
    Mais cet article est un gloubi-boulga mélangeant allègrement torchons et serviettes, tirant sur tout ce qui bouge avec un label « socialiste », et finirait même par nous faire croire que le lobbying est l’apanage de rouges marxistes.
    Quand on est azimuté, on est azimuté !!
    A noter que votre pire ennemi, Mélenchon, a voté contre le secret des affaires.
    Bien sûr, le Parlement Européen et ses sbires, le FN en tête, était résolument pour.
    Je ne parle même pas de vos amis « libéraux » !!
    Quand à votre « société civile » (de merde), il faut qu’elle reste à sa place.
    On ne gère pas une société avec ses différentes composantes comme une entreprise où tout le monde tourne les boulons dans le même sens. Chez Stihl, les têtes sont vissées à l’envers...Sur les débroussailleuses !!

    Sans déconner, vous relisez vos textes de temps en temps ??

  • zzz'z zzz’z 10 juillet 19:16

    Possédant la valeur « travail », je reconnais — merci @Spartacus de m’avoir dessiller — kiffer beaucoup plus les lobbyistes qui se cassent le cul toute la journée à démarcher ces ventres jaunes, que ces derniers, véritables parasites gavés de richesses par les habitants cocus des simagrées démocratiques qu’ils représentent.


    Bon, ça… C’est fait.



  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 juillet 19:35
    Spartacus a raison de fustiger le Parlement européen, mais il ne connaît pas les Institutions européennes et se trompe de cible : le Parlement ne décide de rien, son rôle est consultatif.
    Le Parlement est la caution pseudo démocratique de l’ Union européenne.

    C’est la Commission européenne qui décide, qui est à l’initiative des lois, chargée de les faire appliquer et de faire appliquer les Traités.

    Spartacus devraient être content, la Commission passe 90% de son temps avec les lobbies industriels, les lobbies qu’il fustige sont à l’origine des lois et des directives européennes !

  •  C BARRATIER C BARRATIER 10 juillet 21:00

    Dénonçons le encore et encore, on y arrivera, comme on arrivera à exiger un casier judiciaire pour se faire élire ou rester élu.

    La corruption pourrit notre société
    Il m’a fallu 11 ans pour faire reconnaitre une corruption pas rare du tout

    Ecole catholique chessy, prise illegale d’intérêt, le cas SAEZ http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=279

  • troletbuse troletbuse 11 juillet 07:45

    yuvi du patrimoine de Hollandouille

  • zygzornifle zygzornifle 11 juillet 09:14

    Allez les pauvres , devenez scatos et allez déjeuner a la sortie de l’égout du parlement vous aurez du bon caca de politique bien nourri et en plus avec votre pognon .....


  • Sparker Sparker 11 juillet 12:23

    J’ai gagné trois minutes de vie ce matin, je n’ai pas lu l’article de spartacus... Bon j’y ai perdu quand même une bonne tranche de rire, halala faut faire des choix dans la vie, c’est qu’on a pas une vie facile, hein Spartacus avec tous ces « gauchisses » partout....


  • McGurk McGurk 11 juillet 15:24
    Il est normal de constater des dépenses inconsidérées, on a créé un Versailles européen qui dicte ses lois en échappant aux siennes. Rien que ce principe montre le ridicule de la situation et de cette institution qui est devenue, au fil des ans, autoritaire.

    En ne réglant déjà pas la situation chez nous, à l’Assemblée nationale n’ayant jamais représenté aucun Français mais se targuant de le faire, il était logique qu’à l’échelle européenne les élus n’en auraient plus rien à cirer.

    D’autre part, leur ayant donné à la fois le pouvoir et l’argent, ceux-ci n’ont de compte à rendre à personnes car ils ont tous les leviers en main. Pourquoi se remettre en question alors que tout est à la fois dû et servi sur un plateau ?

    Impossible de s’opposer à la privatisation de la SNCF - ne pouvant écarter les objectifs européens totalement libéraux -, à la suppression du système des retraites qui sera un jour comme aux USA ou au futur « diplôme local » qui remplacera le bac. Tout cela est programmé d’avance pour détruire chaque pays, région, casser l’identité nationale, afin de faire de la France une « province » malléable à souhait dans laquelle on pourra faire et imposer n’importe quoi.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 juillet 18:09

      @McGurk
      Oui, mais vous vous trompez de cible, ce n’est pas le Parlement qui décide, mais la Commission européenne + la BCE.


    • McGurk McGurk 11 juillet 21:12

      @Fifi Brind_acier


      Bah quelle différence après tout, ils font partie du même ensemble antidémocratique qui dirige des nations souveraines d’une main de fer. La moindre expression nationale est brimée pour suivre « les objectifs de l’UE » qui sont, on le sait tous, très inquiétants.

      Et puis bon, personne n’en a déjà rien à foutre des élections locales (maire, député) alors d’obscurs types qui siègent à Bruxelles pour faire on ne sait quoi, c’est du pareil au même. Ca a la même valeur que ceux qui ne sont, au sein de la commission, pas élus (à vrai dire tous je crois) et qui sont appelés - par qui on se le demande - à exercer une influence notable sur la vie des citoyens de l’UE.

      Je ne comprends toujours pas comment on a pu entériner un processus antidémocratique, aussi faux et creux. Même Charlemagne ne pouvait représenter l’ensemble de ses sujets au temps où une partie non négligeable de l’Europe de l’ouest était sous sa coupe. Alors ce n’est pas une bande de technocrates lèche-culs qui irait représenter qui que ce soit.

      Normalement, la règle d’exception de l’UE nous permet de bloquer certaines décisions, telles que la dernière de liquider la SNCF. Alors pourquoi ne l’a t-on pas faite appliquer ? Idem pour le rétablissement des frontières après les attentats de Paris - ou tous ceux déjoués (au moins deux par mois selon les gouvernements) -, attend-t-on vraiment un autre massacre les yeux fermés ?

      Cette confiscation de tous les pouvoirs au profit d’on ne sait qui est de plus en plus insupportable. Il est quand même dommage d’être parti d’un projet idéaliste et de l’avoir tourné en URSS bis.

    • zzz'z zzz’z 12 juillet 00:15

      @Fifi Brind_acier

      Oui, on a un exécutif gonflé aux hormones de par la constitution de 56 ; si l’on rajoute l’exécutif de la Commission Européenne ; on se retrouve en plein ball-trap : Poule… TATATATA, et RATATATA… Décision acceptée ! 

Réagir