mercredi 8 avril - par Michael Gulaputih

Coronavirus : Macron nous annonce la guerre, les allemands vont la faire et rêvent de la gagner

Ah que voici un document parlant !

Depuis quelques jours la toile, puis les médias germanophones bruissent au sujet d'une fuite du Ministère de l'Intérieur qui a sans doute eu lieu fin Mars 2020 (par ex. die Neue Zürcher Zeitung du 05/04/2020).

Un médecin vidéaste va même jusqu'à prétendre que ce document est un fake provenant du gouvernement lui-même. Lequel gouvernement interpellé par les médias n'infirme ni ne confirme.

Il s'agirait d'une note interne et confidentielle de 17 pages, publiée par le ministère de l'Intérieur allemand (Bundesministerieum für Inneres) sur la façon de gérer la crise du COVID-19.

Je vous propose dans l'ordre de lecture de durée croissante :

  1. Une analyse à vocation de synthèse, toute imprégnée de ma subjectivité
  2. Une note synoptique assez fidèle de ce pdf
    opendocument text - 293.9 ko
  3. La traduction intégrale faite en grande partie par un robot, en partie par mes soins dans un document de 16 pages en pièce jointe
    PDF - 1.1 Mo
  4. Le document d'origine sous format pdf de 17 pages dans un allemand technocratique et particulièrement abscons (on sent qu'ils ont l'équivalent de l'ENA chez eux !) : document en pièce jointe

Mon analyse

Les allemands se basent sur l'expérience et surtout les chiffres de la Corée du Sud (et excluent tous les autres chiffres qui sont à leurs yeux peu fiables, même ceux en provenance de Chine) dont ils vont tirer la meilleure façon de résoudre la crise sans trop y laisser de plumes.

Les-dites plumes sont le sacro-saint PIB avec son pendant, la fameuse production industrielle. L'humain ne venant après qu'afin de faire tourner la mécanique de précision de ce fantastique outil que représente la machine de production allemande (sic).

Le taux de mortalité est connu. Il est fourni par les Sud-coréens et adapté à la population vieillissante allemande ; il est extrapolé à 1,8%.

Le taux de transmission R0 du virus « en liberté » est de 2,2. Cela provoque le doublement des personnes infectées tous les 3 jours. Il est impératif de le ramener à 1 de sorte que le nombre de personnes à traiter dans les différentes structures médicales (soins intensifs, réanimation, réadaptation...) soient toujours identiques. Peu importe alors la durée de la situation future. Elle sera sous contrôle avec son taux de mortalité assumé.

Pour ce faire il faut appliquer la stratégie dite « Hammer and Dance » (de l'économiste Thomas Pueyo) qui consiste à confiner, à tester et soigner de façon massive jusqu'à la fameuse obtention de ce R0=1 -et ce en 6 semaines- puis de passer dans une phase plus relax de surveillance renforcée tout en reprenant la production.

Tout ce prodige est rendu possible grâce :

  • à la relative abondance des structures hospitalières allemandes (moins touchée par les suppressions que la France en proportion) et de son renforcement rapide
  • à la grande résilience de l'industrie allemande qui est fortement autonome, voire autarcique
  • à une propagande habilement distillée où le Machiavel rivalise avec Georges Orwell (lire en particulier 4.a Préciser le pire ! du pdf. Eward Bernays aurait pu le rédiger)
  • au gouvernement qui aidera financièrement par de multiples dispositifs à la fois les entreprises et les individus
  • à la privation librement consentie (sic) de beaucoup de libertés individuelles 

Cerise sur le gâteau : l'Allemagne pourra s'en sortir plus vite et en bien meilleure santé économique sur les autres pays d'Europe et pourra en prendre encore plus le lead !

Ces 12.000 martyrs qui tomberont au champs d'honneur face au COVID-19 sont une sacrée opportunité en fait pour la propagande de guerre de la machine économique allemande !

Il est symptomatique de constater que pas une seule fois il n'est fait mention de recherche vaccinale ni de recherches afin de trouver un protocole de guérison : l'Allemagne est en guerre. Avec ses martyrs budgétés.

Libéralisme quand tu nous tiens !

**********************************************************************************************************************************

Notes synoptiques

Le paragraphe 4 a. Préciser le pire ! a été laissé in extenso car il est...comment dire...subliminal !

**********************************************************************************************************************************

Comment nous maîtriserons le COVID-19

1. Situation et stratégie

Que faut-il faire ?

  1.  Communication
  2.  Cohérence
  3.  Traçabilité
  • a. Fin des contacts sociaux
  • b. La massification des tests endigue la pandémie et entraîne l'acceptation des mesures de restriction des libertés
  • c. Même si l'épidémie est maîtrisée avec succès, la capacité des soins médicaux nécessaires doit être augmentée
  • d. « la situation est grave mais nous agissons de façon adéquat » : mobilisation des citoyens et du gouvernement

2. Calcul de modèles pour le développement de stratégies

La situation en Chine et surtout en Italie montre que ça peut dégénérer en chaos incontrôlable.

Les chiffres fiables proviennent de Corée du Sud. Leur taux de mortalité est faible : 1,1 %. Rapporté à l'Allemagne il serait de 1,8 %.

5 % des patients devront être hospitalisés. De celles-ci 30 % iront en réanimation pendant 8 jours et 20 % auront besoin d'un respirateur pendant 9 jours.

Avec de bon soins le taux de mortalité sera de 1,2 %. Avec un moins bon, 2 %.

Il y a 14 000 lits de soins intensifs disponibles pour le COVID-19 et 14 000 autres pour le restant.

Il y a 18 000 respirateurs et 300 000 lits dans les hôpitaux et les cliniques de réadaptation.

Une augmentation progressive et significative de ces chiffres est possible.

Un scénario dit « le pire des cas » prévoit un doublement des cas tous les 3 jours avec un fort pic qui touchera 70 % de la population. 80 % ayant besoin de soins intensifs seront refoulés. La mortalité sur les 5 semaines cruciales en résultant sera de 1 million de morts.

Le second scénario prévoit de lisser le pic de charge grâce à des gestes barrière plus étendus. Ainsi seuls 15 % seulement de personnes ayant besoin de soins intensifs seront refoulés. 20 % de la population sera infectée et la mortalité en résultant sur les 7 mois à suivre ne sera que de 20.000 morts. Par contre la perte économique sera gigantesque.

Le troisième scénario dit « Hammer and Dance » préconise le confinement massif de sorte que seuls 1 million de personnes soient infectées dont 12.000 mourront sur 2 mois. L'inconvénient réside dans le faible nombre de personnes contaminées. Il faudra être très vigilant sur la suite de la pandémie ou son retour.

3. Conséquences économiques et sociale

Le système économique ne tient que si une majorité de son activité se maintient. Sinon c'est l'inconnu et probablement l'effondrement.

La seule option viable se fait en deux temps :

  • (i) la stricte suppression des nouvelles infections le plus rapidement possible
  • (ii) un système complet et cohérent de tests individuels et d'isolement des cas identifiés

Cependant même avec des taux de diminution comparables, la crise COVID 19 sera plus large, plus profonde et plus longue que la crise financière de 2009.

Les différents scénarios d'évolution sur l'économie

Scénario 1 : "Contrôle rapide" = le meilleur scénario

On bloque un maximum la propagation du virus donc les gens : fermeture des frontières, confinement, tests massifs pendant 6 semaines. Puis 1 mois de grosses perturbations suivi de 2mois de remonté économique en puissance et d'encore 3 mois de rattrapage du temps perdu.

Bilan : -4 % de PIB et -9 % de production industrielle.

Scénario 2 : "Retour de la crise"

On bloque un maximum la propagation du virus donc les gens : fermeture des frontières, confinement, tests massifs pendant 2 mois. Puis on reprend la vie normale au risque de voir le retour de la pandémie -risque admis et bugeté. 2 mois de rattrapage en automne avant l'arrivée de la seconde pandémie.

Bilan : -11 % de PIB et -19 % de production industrielle.

Scénario 3 : "Longue souffrance"

Le blocage du virus prend 4 mois avec les techniques déjà décrites. 2 mois de reprise et 3 mois de rattrapage.

Bilan : -9 % de PIB et -15 % de production industrielle.

Scénario 4 : "Abyme"

La pandémie est incontrôlable, finira bien par se terminer un jour. A ce moment-là la production ne reprendra jamais à son niveau antérieur. Politiquement et socialement c'est un saut dans l'inconnu.

Bilan : -32 % de PIB et -47 % de production industrielle.

Évaluation

Clairement le scénario 1 est le meilleur même s'il aura un coût qu'on vient de voir. Pour le réaliser il faut avoir un R0 de 1 avant Pâques (Hammer) et le maintenir par la suite à ce niveau (Dance) à tous prix via des dépistages massifs et des techniques évitant le confinement (des travailleurs) et ainsi le retour de la pandémie.

Mesures de politique économique nécessaires

Durant ces 2 phases Hammer and Dance des mesures de soutien seront prises :

- L'extension du chômage partiel pour limiter le chômage

- Aide à la liquidité pour assurer la viabilité à court terme des entreprises

- Les transferts directs d'entreprises

- Participation dans les entreprises par le biais d'un fonds souverain étatique et provisoire

- Allégement fiscal pour limiter les pertes massives causées par la crise économique

- Stabilisation des finances des collectivités locales, qui doivent encaisser les surcoûts de santé

- Mesures économiques après la fin de la crise, lorsque des mesures de stimulation de la demande sont nécessaires

La sortie de crise devra être accompagnée par l'Etat :

- Crédit à la consommation individuelle aidé

- Redémarrage des secteurs d'activités dont les activités ne peuvent être reportées

- La réouverture des échanges tant humains que matériels devra être prise en charge par les entreprises sur le plan local.

Si ces mêmes entreprises exercent sur le plan international, alors elles seront aidées par l'UE via la BCE, les eurosbonds, le mécanisme de stabilité européen EMS.

 

4. Conclusions pour l'action et la communication ouverte

4 a. Préciser le pire !

Nous devons nous éloigner d'une communication qui est centrée sur le taux de mortalité des cas. La baisse du taux de mortalité semblant insignifiante en pourcentage, qui touche principalement les personnes âgées, beaucoup pensent alors inconsciemment et sans le savoir : "Eh bien, c'est ainsi que nous nous débarrassons des personnes âgées qui tirent notre économie vers le bas, nous sommes déjà trop nombreux sur terre de toute façon, et avec un peu de chance, j'hériterai un peu plus tôt" . Ces mécanismes ont certainement contribué à la banalisation de l'épidémie dans le passé.

Pour obtenir l'effet de choc souhaité, les effets concrets d'une maladie sur la société humaine doivent être clairs :

1) De nombreuses personnes gravement malades sont emmenées à l'hôpital par leurs proches, mais où elles y sont refoulées, et meurent en luttant atrocement pour reprendre de l'air chez elles. L'étouffement ou le manque d'air est une crainte primordiale pour tout le monde. La situation dans laquelle rien ne peut être fait pour aider les proches qui sont en danger de mort en est une autre. Les images d'Italie sont inquiétantes.

2) "Les enfants ne souffriront guère de l'épidémie" : Faux. Les enfants seront facilement infectés, même avec des restrictions de sortie, par ex. avec les enfants des voisins. S'ils infectent ensuite leurs parents, et que l'un d'entre eux meurt à la maison dans l'agonie et qu'ils estiment être responsables parce qu'ils ont par ex. oublié de se laver les mains après avoir joué, c'est la chose la plus horrible qu'un enfant puisse jamais vivre.

3) Dommages consécutifs : Même si nous ne disposons jusqu'à présent que de rapports sur des cas individuels, ils dressent un tableau alarmant. Même les personnes apparemment guéries après une cure légère peuvent apparemment connaître des rechutes à tout moment, qui se terminent alors soudainement de manière fatale, par une crise cardiaque ou une insuffisance pulmonaire, parce que le virus a trouvé son chemin dans les poumons ou le cœur sans être remarqué. Il peut s'agir de cas isolés, mais ils planent constamment comme une épée de Damoclès sur ceux qui ont été infectés par le passé.

Une conséquence beaucoup plus fréquente est la fatigue et la réduction de la capacité pulmonaire pendant des mois et probablement des années, comme l'ont souvent signalé les survivants du SRAS et comme c'est encore le cas avec COVID-19, bien que la durée ne puisse pas encore être estimée, bien sûr.

De plus, il faut aussi argumenter historiquement, selon la formule mathématique :

2019 = 1919 + 1929

[ndt : L'équation « 2019=1919+1929 » est faite et recommandée pour la communication externe, c'est-à-dire une combinaison de crise de la grippe espagnole et de crise économique mondiale par analogie à la situation actuelle.]

Si vous regardez les chiffres ci-dessus pour le taux de mortalité supposé (plus de 1 % avec des soins de santé optimaux, c'est-à-dire bien plus que 3 % en raison d'une surconsommation en cas d'infection), contre 2 % pour la grippe espagnole, et pour la crise économique à prévoir en cas d'échec du confinement, cette formule aura un sens pour tout le monde.

4 b. Faire de la « prévention » dans le « pire des cas » un objectif stratégique pour l'Allemagne et l'UE

L'Allemagne peut jouer un rôle de pionnier non seulement sur le plan politique, mais aussi sur le plan organisationnel et industriel, tant pour contenir l'épidémie (production/fourniture de kits de test et d'appareils PCR, développement de stations de test mobiles) que pour les mesures de mobilisation de la société visant à amortir les conséquences sociales et politiques.

4 c. Plan d'action de la population

4 c 1 Capacité de test élevée

Le nombre de tests devra être corrélé sur la base d'un taux estimé de mortalité de 1 %.

Les techniques de protextion et de dépistage massif doivent être copiés sur la Corée du Sud : tests en drive-in, autotests, port du masque et de gants.

Recherche active des personnes contaminés via le Big Data et la géolocalisation.

4 c 2 Réduire les contacts sociaux

Calendrier

Facteur de reproduction

Mesures

Avant le 16 Mars

R=2.2

Seulement quelques mesures de préventions légères

A partir du 16 Mars

R=1.6

Fermeture des écoles, gestes barrières

A partir du 23 Mars

R=1.2

Des restrictions de sortie complètes et plus strictes

A partir du 6 Avril

R=0.8

Augmentation des capacités de tests à 50.000 par jour

A partir du 13 Avril

R=0.5

Capacité de tests à 100.000 par jour

A partir du 20 Avril

R=0.8

Assouplissement progressif des restrictions initiales ; reprise de la scolarité dès que possible sans relancer l'épidémie

A partir du 27 Avril

R=0.5

Capacité d'essai de 200 000 par jour, recherche des personnes qui ont été en contacts, efficace et réalisée à la main et par Big Data (Location Tracking etc. )

4 c 3 Lits et capacité d'oxygène en hausse

4 c 4 Ensemble, se distancier : le parrainage social de COVID-19 Confinement par une campagne nationale et transparente d'information et de mobilisation

Une campagne de mobilisation intense va se mettre en place : il y aura un avant et un après le Covid-19.

Cette campagne de mobilisation pour une solidarité (encore) plus forte de la société civile s'adresse à deux communautés différentes : la communauté de voisinage physique et la communauté en ligne.



60 réactions


  • troletbuse troletbuse 8 avril 08:48

    Ca commence bien. Enfin qui peut s’attendre à une autre issue ? à part les gogos  smiley

    https://fr.news.yahoo.com/ue-27-divis%C3%A9s-relance-%C3%A9conomique-apr%C3%A8s-l%C3%A9pid%C3%A9mie-164901810—finance.html


  • Pcastor Pcastor 8 avril 10:00

    Ce qu’il y a d’impressionnant dans cette note, c’est cette approche froide, statistique, désincarnée , quasiment exhaustive en termes de scenarii, structurée uniquement par le souci de l’efficacité : la mentalité allemande ?


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 8 avril 10:55

      @Pcastor
      « ...la mentalité allemande ?  »

      Non uniquement celle de ses dirigeants.
      Et comme la population a une très bonne image de ses dirigeants et lui fait confiance, elle suivra les consignes.

      J’hésite entre me dire :« voilà enfin des gens capables d’analyser une situation et d’y faire face, bien que la solution ne se fasse que sous le prisme de l’économie » et me dire :« y’a pas une goutte d’humanité dans ce doc ; c’est quasi une prescription vétérinaire face au prion ».

      Une chose est sûre : en France nous entrons dans le scénario « Longue souffrance » à cause de l’impréparation et du manque de vision stratégique.


    • arthes arthes 8 avril 11:29

      @Michael Gulaputih

      Oui, mais en France on nous explique bien que si nous étions  pris de court, c’est à cause des chinois !!!
      La RPC , une dictature (c’est rappelé quasi à chaque fois, parce que un confinement chez nous c’est une mesure intelligent avec un peuple « responsable » et en Russie ou en Chine c’est « une dictature qui opprime son peuple forcément d’abrutis, pas comme nous qu’on est des modèles de civilisation ») nous a caché l’ampleur et le danger du virus, ainsi que sa vitesse de propagation, et ainsi, cela nous a pris au dépourvu. et cela explique même pourquoi l’effondrement de la finance et de l’économie, l’absence totale de solidarité européenne, enfin bref, : C’est les chinois !!!

      L’Allemagne, on en parle pas trop , pas assez de morts ? ,Les USA, l’Italie et l’Espagne c’est plus porteur pour maintenir l’hystérie médiatique...Euh, je veux dire l information objective et de salubrité publique à laquelle chaque citoyen à droit.

      Sinon, je ne suis pas devin, mais l’Allemagne devrait être le pays de l’UE qui s’en sortira le mieux...Et tant mieux pour eux.

      Concernant l’immobilier industriel des pays les plus touchés, il sera racheté pour une bouchée de pain par « quelqu’un » à qui « le crime » (expression, je ne pense pas du tout à un complot) profitera, mais Qui est ce quelqu’un ?

      Bon, etc...La spéculation à court terme reste de la spéculation, mais on peut tout de même avancer sans se tromper que la face du monde va changer.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 8 avril 12:20

      @arthes
      J’aime bien vote sens de l’humour. smiley

      « L’Allemagne, on en parle pas trop , pas assez de morts ?  »

      Même en Allemagne on commence à douter. Le vidéaste médecin (400.000 vues depuis le 05/04 quand même !) que je cite dans l’intro , met sérieusement en doute le nombre de morts. Non pas pour le revoir à la hausse MAIS à la BAISSE !
      Oui vous avez bien lu : à la baisse !
      D’après lui, ses collègues médecin d’Hambourg (la deuxième plus importante ville allemande après Berlin) à la morgue qui autopsient réellement les cadavres officiellement attribués au COVID-19, ne constatent PAS que le COVID en soit la cause.
      Là où le RKI (Robert Koch Institut = notre Institut Pasteur) annonce 14 morts, les médecin légistes détectent 8 atteints du COVID. Cependant TOUS sont morts des maladies chroniques diverses dont ils étaient atteints (cancer, infection chronique des bronches, obésité, grands fumeurs, diabète, maladie cardio-vasculaire).
      Il ironise même en disant que la première victime officielle du COVID à Hambourg... avait 100 ans (info que le RKI s’est bien gardé de divulguer)

      Encore un sujet brûlant : les chiffres officiels... smiley

      Je vais vous donner un autre scoop. Info où je mets ma parole dans la balance. Dans une clinique près de Berlin où on attendait en panique totale les légions de malades annoncées par l’hystérie médiatique aux alentours du 25 Mars, maintenant on tape le carton car toutes les opérations ont été décalées et on ne voit pas la queue d’une victime du COVID !


    • arthes arthes 8 avril 14:40

      @Michael Gulaputih

      Ach so...
      L’Allemagne , concernant la gestion du corona et la morbidité, est décidément devenue le mauvais élève de l’UE !!! smiley


    • velosolex velosolex 8 avril 22:13

      @Michael Gulaputih
      Non, je regrette, on était très bien préparé.

      Grenades de désencerclement, des milliers de LBD, des caisses et des caisses de balles en caoutchouc. 


    • stef 9 avril 07:13

      @Pcastor
      peut-être mais l’efficacité est là : l’Allemagne dispose de masques , de tests, de respirateurs et de lits en en réanimation EN GRAND NOMBRE c’est déjà beaucoup mais je préfère cela à une communication de blabla en France pour "masquer le vide et l’impréparation


    • julius 1ER 9 avril 09:22

      t ainsi, cela nous a pris au dépourvu. et cela explique même pourquoi l’effondrement de la finance et de l’économie, l’absence totale de solidarité européenne, enfin bref, : C’est les chinois !!!

      @arthes
      je ne vois pas pourquoi tu as encore des doutes à ce sujet , car même le document présenté sur cet article dit que les chiffres chinois ne sont pas fiables ...

      d’ailleurs pourquoi le seraient-ils ???? a-t on déjà vu un « régime stalinien » dire la vérité .... car le mensonge est consubstantiel au stalinisme ....
      une fois qu’on a dit çà on a tout dit mais là en l’occurrence si les chinois avaient annoncé en Janvier qu’ils avaient 1 million de morts certainement que même en occident cela aurait bougé beaucoup plus.....

      d’ailleurs lorsque l’on voit l’évolution de la maladie dans les pays qui ont considéré le Covid19 « comme une grippette » ....ce sont ceux-là qui vont payer le prix fort à commencer par les USA ....
      mais bon la question est ailleurs, et la question est que la Chine a eu les premiers cas de virus en Novembre et que celui s’est allègrement propagé en Novembre, Décembre et une bonne partie de Janvier avant que Wuhan ne soit confiné ........

      alors un tel laps de temps pour quelques 3000 morts ????
      qui peut croire cela alors qu’ailleurs dans le même laps de temps ce sera au moins 5 à 10 fois plus !!!!! 


    • Françoise Schilgen Françoise Schilgen 9 avril 17:38

      @Pcastor
      Je ne suis pas trop d’accord avec vous. En France, on a droit chaque soir à une litanie de chiffres, qui serait ridicule si elle n’était tragique en signant l’absence d’empathie de personnages ubuesques réfugiés dans l’abstraction, fermés sur eux-mêmes, semblant assister à un spectacle.
      Dans le document allemand, au contraire, on considère les événements du point de vue des autres, on tente de comprendre et d’anticiper leur ressenti. Par exemple, on rappelle à quel point ce serait terrible et traumatisant pour un enfant de rapporter le virus à la maison et, faute d’un système de soins efficaces, d’assister à la mort de ses parents dont ils se sentirait responsable.
      Si seulement nos gouvernants français de glace pouvaient avoir une telle sensibilité ! L’issue de la crise ne serait pas loin. Mais nous sommes face à des décideurs qui décident sans comprendre l’essentiel, hors-sol et nous envoie dans le mur.
      La probabilité est grande que ce document soit authentique, précisément en raison de la profondeur des vues qu’on y trouve, qui représente toute la force réunie d’un véritable gouvernement.


  • troletbuse troletbuse 8 avril 10:01

    Les caisses de retraites ont le sourire : elles comptabilisent déjà le nombre de décès des plus de 60 ans. Excepté pour le Maghreb, elles vont envoyer un papier à remplir à tous les retraités et celà même en milieu d’année, afin qu’ils prouvent leur non dècés. En revanche, vu le confinement,les directeurs font la gueule car ils devront attendre pour faire un gueuleton monstre afin de fêter l’événement.


    • velosolex velosolex 8 avril 22:17

      @troletbuse
      Big pharma finance l’OMS ( majoritairement financée par les états dans le temps, ceux ci sont devenu minoritaires par rapport au privé), ce qui explique le retard à l’allumage, et la pression au silence exercé par la chine, les chaines de production étant localisé dans l’empire du milieu !
      La chine qui est le grand responsable, et autant le grand bénéficiaire pour le moment de l’affaire. Si du moins elle se termine ainsi. 


    • William 10 avril 10:40

      @troletbuse
      « Les caisses de retraites ont le sourire : elles comptabilisent déjà le nombre de décès des plus de 60 ans »
      En fait, les décès sont surtout des personnes de plus de 70 ans à pathologies multiples dont l’espérance de vie était déja faible (84% plus de 70 ans, en France). Par contre, la crise économique va assécher les recettes des caisses de retraite. Donc les caisses de retraite ont des craintes pour équilibrer leurs comptes les toutes prochaines années.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 8 avril 11:02

      @troletbuse

      Je partage votre écoeurement face au lynchage médiatique du Professeur Raoult.
      Big Pharma nous montre son vrai visage et ses fantassins s’exposent de plus en plus à force d’aboyer.
      Il faudra s’en souvenir en sortie de crise et agir en conséquence (vote, action en justice...).


  • BA 8 avril 11:08

    Mercredi 8 avril 2020 :


    Une réunion qui dure seize heures et qui débouche sur un échec !


    La soi-disant « solidarité européenne », c’est comme le père Noël : c’est une fable qu’on raconte aux petits enfants depuis des dizaines d’années. En France, aujourd’hui, 98 % des électeurs croient encore au père Noël. Mais dans la réalité, le père Noël n’existe pas. La soi-disant « solidarité européenne » n’existe pas, elle non plus.


    « Une honte pour l’Europe » : le coup de gueule de Bruno Le Maire après l’échec des négociations.


    Autour de 5h du matin, et après une nuit de négociations, le ministre français n’a pas caché à ses partenaires son exaspération. "L’avenir de l’Europe et de l’euro sont en jeu" a-t-il prévenu.


    Comme un air de déjà-vu. Après la crise de la dette grecque, qui a failli mettre l’Union européenne à genoux, celle du coronavirus continue de diviser les Européens. Une fois de plus, les discussions se prolongent pour tenter d’apporter une réponse commune. Et une fois de plus, les tractations ont fait chou blanc, ce mercredi matin, après une réunion de seize heures de l’Eurogroupe.


    Une situation qui n’a pas manqué d’exaspérer le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, dont BFM Business rapporte les propos lancés au petit matin à ses homologues lors de la visioconférence.


    "Alors que nous comptons des centaines et des milliers de morts, les ministres des finances jouent sur les mots et les adjectifs« a-t-il lâché. »C’est une honte pour les ministres des Finances, une honte pour l’Eurogroupe, et une honte pour l’Europe. Nous devons avoir une compréhension commune de la gravité de la crise et décider d’une réponse commune forte."


    Et de rappeler que l’échec des négociations, acté ce mercredi à 8h, est évidemment un mauvais signal envoyé.


    "Nous serons jugés sévèrement d’abord par les marchés, puis par nos populations, puis par d’autres pays qui nous verront incapables de surmonter nos divergences de vues" a poursuivi Bruno Le Maire, qui indique aux autres ministres que la France et l’Allemagne "ont fait beaucoup et trouvé un compromis sur un texte.« Et de marteler :  »L’avenir de l’Europe et de l’euro sont en jeu."


    https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/une-honte-pour-l-europe-le-coup-de-gueule-de-bruno-le-maire-apres-l-echec-des-negociations-1891007.html


    • titi 8 avril 11:55

      @BA

      Le fait pour la France de vouloir faire payer son incurie par les autres est devenue une habitude, dont nos partenaires ne sont pas dupes.

      Les pays les moins bien gérés pendant cette crise, sont ceux qui sont les moins bien gérés en période « normale ».
      Ce n’est pas un hasard.

      Le Maire peut toujours faire le coq. C’est grâce à la rigueur budgétaire allemande que la France peut se financer à des taux extrêmement pas.


    • julius 1ER 9 avril 15:07

      @titi
      là tu t’avances un peu vite !!!! dans 1 mois ou 2 on va faire un point car c’est comme dans une course de fond ce n’est pas celui qui a pris le départ le plus rapide qui s’en sortira le plus mal .....
      je pense que ce sont ceux qui ont le plus « fanfaronné » qui vont payer le prix fort !!!


  • Le Panda Le Panda 8 avril 16:02

    La réunion qui a échouée hier partiellement reprends ce soir à nos frais, donc ils vont encore boire à notre santé ou nos défunts ?

    La France est le pays le plus mal géré dans le cadre du Codis-19 le pouvoir en place sont des escrocs fini.
    Où sont les tests, les masques etc. Les conditions hospitalières à l’image du moyen âge. La panne informatique vient de la démission de Raoult comme « Conseiller de Macron » je termine mon article et je l’envoie.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 8 avril 16:55

      @Le Panda
      « Où sont les tests, les masques etc.  »
      .
      Vous posez des questions mais pas les bonnes. Je me fais l’avocat du diable :
      Sachant qu’on ne sais pas soigner ce COVID,
      qu’on connait le taux de mortalité en fonction des âges des patients,
      que par chance ce taux est quasi inexistant chez les travailleurs,
      qu’il faut faire tourner la machine économique,
      qu’il faut bien que 75% de gens l’attrape si l’on veut une immunité de groupe
      qu’on ne sait pas guérir les êtres humains de la mort,
      alors pas besoin de masques, de soins, de réa
      et que ceux qui doivent mourir, meurent
      .
      Maintenant je vais cesser la provoc’. Je pense que la Macron Team n’avait pas prévu de diriger un pays, seulement de transmettre les ordres venus de Bruxelles.
      Dés qu’il s’agit de réformes, il dégaine plus vite que son ombre, style : le lobby de Bruxelles lui a tout préparé.
      Dés qu’il y a un souci et qu’il faut faire preuve d’initiative, ça part en c...ille.
      (ex : actes 1,2 et 3 GJ, le coup du 49-3, la gestion au coup par coup du COVID...)


    • Le Panda Le Panda 8 avril 18:51

      @Michael Gulaputih
      Du tac au tac : Pensez-vous faire les bonnes réponses ?
      Sachant qu’on ne sais pas soigner ce COVID
      Erreur certains sortent de l’hôpital guéris, mais non sans séquelles
      qu’il faut bien que 75% de gens l’attrape si l’on veut une immunité de groupe
      qu’on ne sait pas guérir les êtres humains de la mort,
      75% d’où provient ce %, la suite est une lapalissade vous êtes puissant à 75% ?
      alors pas besoin de masques, de soins, de réa
      et que ceux qui doivent mourir, meurent
      Vous allez souvent au cinéma ? « La nuit des morts vivants » nous mourons tous un jour ou l’autre, on ne se remet pas de la réa aussi facilement d’où les séquelles post ! Et les besoins de kinés !
      Quant à Macron il pensait être l’Empereur de L’U.E. mais la Joséphine Allemande lui a barré la route, comme les Anglais à Napoléon, vous avez de l’humour du style mais il manque juste des compléments sur ses incompétences non ?


    • velosolex velosolex 8 avril 22:30

      @Michael Gulaputih
      L’essentiel est de retarder le lissage du pic épidémique, afin de gommer les effets les plus dévastateurs. L’immunité de groupe est en effet incontournable, mais ce n’est pas la même chose de traverser un champ de mines en courant, et de s’en remettre à dieu ( comme les pays émergents risquent de le faire) et de posséder des capteurs électroniques afin de savoir où l’on met les pieds. 
      Les pays nordiques, et l’Allemagne, ont, comme vous le soulignes les moyens, et la logistique capable de le faire au mieux, avec le moins de dommages. Nous, ce sera entre les deux.
      Avec un test sur trois et des capteurs à une seule jambe. Maintenant, il existe beaucoup d’incertitudes. Nous sommes dans une drôle de météo, et un coup de vent, fait chavirer les meilleurs bateaux. 
      Reconnaissons que l’Allemagne ne bombe pas le torse, et nous a offert des lits. Que les habitants profitent d’une gestion intelligente, tant mieux pour eux. 
      La chine me préoccupe davantage. Ce pays qui ne supportait pas en janvier qu’un dessinateur humoristique danois ait l’audace de dessiner un covid sur un drapeau chinois, et qui a sciemment dissimulé l’ampleur de la catastrophe, ait maintenant un ton paternaliste en rapport au reste du monde me questionne.
      IL faudra tirer leçon de tout cela. Le corona sera t’il notre dernière chance. Un test grandeur nature de nos addictions et de nos aveuglements


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 8 avril 23:32

      @velosolex
      La chine me préoccupe davantage.
      .
      Je n’arrive plus à retrouver l’analyse d’un sinologue russe à ce sujet. Je cite de mémoire. La gestion initiale du COVID en Chine a résulté d’un affrontement titanesque entre les communistes des komsomols qui ont forcé la main des communistes du comité central en confinant Wuhan de leur propre chef. Ce qui a engendré une cacaphonie pas possible. Xi a fini par reprendre les rennes et ce avec efficacité il me semble.
      .
      Pour le reste j’abonde dans votre sens.


    • alinea alinea 9 avril 10:45

      @Michael Gulaputih
      Vous ne pensez pas que les Chinois se sont bougés quand ils ont su d’où il venait, ce virus ? Nous n’avons jamais vu un tel branle-bas mondial pour un virus, jusqu’ici.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 9 avril 16:06

      @alinea

      Vous ne pensez pas que les Chinois se sont bougés quand ils ont su d’où il venait, ce virus ?
      Je pensais avoir dit la même chose que vous.
      .
      Nous n’avons jamais vu un tel branle-bas mondial pour un virus, jusqu’ici.
      Moi non plus et cet article (si vous ne l’avez pas déjà lu) vous le confirmera.
      https://reseauinternational.net/une-propagande-generatrice-dinsecurite/
      .
      Je peux ajouter à ce sujet qu’à l’instar du Pr Raoult en France, le docteur Wolfgang Wodarg subit le même bashing mais cette fois-ci en Allemagne où il est systématiquement discrédité par les médias dominants.
      La vidéo est passionnante.
      https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=p_AyuhbnPOI&feature=emb_logo


  • Christian 8 avril 16:18
    http://www.grippe-geig.com/historique.htm D’autres pandémies au 20ème siècle

    Deux autres pandémies sont survenues au 20ème siècle, bien moins dévastatrices que celle de 1918 : l’une en 1957 avec la circulation d’un virus A (H2N2) responsable de la mort de plus de deux millions de personnes dans le monde et l’autre en 1968 avec la circulation d’un virus A (H3N2) responsable également du décès de plus d’un million de personnes dont 40 000 pour la France seule. C’est ce dernier type de virus grippal A qui circule encore de nos jours, avec des virus grippaux B et quelques virus A (H1N1) qui sont réapparus en 1977, puis en 2009.

     C’est connu ça ? Qui a entendu parler de confinement en 68 en France ?


    • Garibaldi2 8 avril 19:38

      @Christian

      Â ... la grippe asiatique !!! On se désolait de tous ces morts mais aucune mesure de confinement. Pourquoi faire ? En 1968, la grippe de Hong Kong n’est pas un sujet, on n’en parle pratiquement pas à la télé. La France s’éclate en vacances et consomme à donf, taux de croissance + de 5%.


    • Garibaldi2 9 avril 01:02

      Pour quoi faire


    • Christian 9 avril 08:25

      @Garibaldi2
      grippe asiatique

      Tiens oui, en y ajoutant asiatique, finalement ça me rappelle quelque chose, j’avais 21 ans en 68. Faut croire qu’à cette époque le fait de mourir à plus de 80 ans paraissait au fond dans l’ordre des choses.
      Donc en France en 68, 35000 morts en 2 mois.

      https://www.letemps.ch/suisse/leurope-se-moquait-epidemies


  • zygzornifle zygzornifle 8 avril 18:07

    Pas un seul contaminé dans le cimetière d’a coté .....


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 8 avril 18:15

      @zygzornifle
      Pas un seul contaminé dans le cimetière d’a coté .....
      .
      Vous habitez dans la Lozère ?


    • Le Panda Le Panda 8 avril 18:56

      @Michael Gulaputih
      Vous habitez dans la Lozère ?
      Votre culture à ce stade rien à dire, mais connaissez-vous Le Plateau des Mille Vaches ? Il n’y a effectivement aucun cas dans cette région avez lu mes articles en modération cela ferait de bons échanges, non ? 


    • Garibaldi2 8 avril 19:44

      @Le Panda

      Ce n’est pas le plateau des mille vaches mais le plateau de millvaches, qui est le nom du patelin corrézien (moins de 100 habitants) !


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 8 avril 19:47

      @Garibaldi2

      En fait ca c’ est plutot les mille vac ou vach , meme racine que vacuole (trou)
      ce sont des trou d’ eau des marre et des etang .mas des mheumheu 


    • Le Panda Le Panda 8 avril 20:32

      @Garibaldi2
      Merci de la rectification, pourtant je n’y suis jamais allé, mais je connais bien la Corrèze. Toutefois, je promet d’y passer lors de la sortie de la nouvelle liberté. 


    • zygzornifle zygzornifle 9 avril 09:19

      @Le Panda

      Le plateau des 1000 vaches ami Panda ?

      En additionnant députés et sénateurs on arrive bien aux mille vaches .....


  • zak5 zak5 8 avril 22:09

    Ah ! Mais où est la french touch ? Ou est « on n’a pas de pétrole mais on a des idées » ? ou est l’excellence de la médecine française ? Il semble pourtant impossible de se débarrasser de cette épidémie sans passer par une immunité de groupe. Mais pour cela il faut avoir du cran, car selon une information que j’ai écouté ce matin ; en France, c’est le poids de 17 millions de personnes a risque qui est sur la balance.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 8 avril 23:50

      @zak5
      Vous avez raison !
      Avant d’atteindre ce seuil d’immunité de groupe (estimé à 75% de la population) il va bien falloir que ces 80% de la population attrape ce virus, en guérisse ou en soient naturellement immunisé et une petite partie en meure (puisqu’il n’y a ni vaccin ni traitement) afin qu’il subsiste 75% de la population immunisée = ce fameux seuil.
      Le problème est éminemment moral mais aussi stratégique : car la guerre ne se joue pas uniquement sur le plan de la maladie. Elle se joue surtout sur le plan économique.
      Quelle partie de la population envoyer au carton (il y aura des morts) afin de protéger les plus faibles pour atteindre ce seuil ?
      Dans une guerre si vous sacrifiez votre jeunesse sans compter alors que l’adversaire d’en face soit l’économise soit sacrifie ses vieux, vous aurez perdu la guerre économique. Ce serait une victoire à la Pyrrhus.


    • Garibaldi2 9 avril 01:01

      @Michael Gulaputih

      Etrange raisonnement. Voulez-vous dire qu’il n’y aura pas de vaccin ? Pensez-vous que 75% de la population a du être contaminée par le SRAS, le H1N1, la fièvre du Nil, ou la fièvre de Marburg, pour que nous n’en entendions plus parler en Europe ?


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 9 avril 08:29

      @Garibaldi2
      Ce n’est pas mon raisonnement mais celui des épidémiologistes.
      .
      Le vaccin (s’il y a et s’il est efficace -pas comme le tamiflu sur le H1N1) ne sera mis en pratique massivement que dans 18 mois au plus tôt. C’est le chiffre le plus généralement avancé par les chercheurs.
      Cela nous amène au mois d’Octobre 2021. En attendant il faut absolument amener le R0 en dessous de 1 afin d’éviter que 100% de la population ne soit infectée. Et en particulier les personnes fragiles.
      .
      Les maladies que vous citez ont « par chance » un R0 faible ET un taux de létalité fort ce qui les rendent facilement contenable avec les moyens actuels. Car il ne s’agit ici plus de discuter de stratégie de vaccination ou d’immunité de groupe !
      .
      C’est bien ça le pb du COVID-19. Sa létalité ne force pas à prendre les bonnes décisions et permet toute sorte d’atermoiements qui auront un impact énorme sur l’économie en fonction de ces derniers.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 9 avril 08:38

      @Garibaldi2

      Le parallèle avec les militaires est très riche d’enseignement.
      Et là je vais me permettre de vous recommander un article du blog de Michel Goya : Quand préserver ses soldats devient un avantage stratégique
      En particulier l’épisode concernant la Birmanie.
      C’est quasiment l’objet du pdf de mon article dont les auteurs n’ont pas été assez cynique pour l’intituler : Comment préserver ses travailleurs devient un avantage stratégique économique


  • nono le simplet nono le simplet 9 avril 08:42

    on peut admirer

    la politique de la Corée menée face au virus et il n’y a pas d’immunité de groupe chez eux ...

    pour les chinois on peut leur accorder le bénéfice de la surprise et à part le Hubei, foyer initial de l’épidémie, l’ensemble de la Chine a des résultats extraordinaires ... et pas d’immunité de groupe chez eux ...

    ailleurs dans le monde on a, en général, soit fait le choix de l’immunité de groupe en laissant le virus se développer comme en grande Bretagne soit hésité, tergiversé ce qui revenait presque au même que le choix d’immunité de groupe ...

    le choix de l’immunité de groupe « sauvage » a été une mesure (ou une absence de mesure) catastrophique sur laquelle sont revenus les pays qui avaient fait ce choix ...

    seule l’Allemagne a fait un choix, semble t il, proche des choix asiatiques et avec, à ce jour tout du moins, de bons résultats ... mais pas d’immunité de groupe ...

    partout où on a laissé flamber le virus le choix n’est pas simple du fait du nombre de nouveaux cas très élevé ... une répartition souvent disparate comme en France ... on va vers une politique des petits pas à géographie variable ... un pas en avant ici, un pas en arrière ailleurs ... ça promet un beau bordel et pour un paquet de temps tant qu’on aura pas un traitement efficace probant ou un vaccin


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 9 avril 09:03

      @nono le simplet
      Excellent résumé si je puis me permettre.
      .
      Vous êtes un fan d’Alphonse Boudard ou de Ferdinand Céline ? smiley


    • nono le simplet nono le simplet 9 avril 09:08

      @Michael Gulaputih
      je suis plus Dard que Bou ...


    • julius 1ER 9 avril 09:46

      on peut admirer

      la politique de la Corée menée face au virus et il n’y a pas d’immunité de groupe chez eux ...

      @nono le simplet
      je ne trouve pas cela admirable mais de simple bon sens, cad qu’EUX ont tiré les enseignements des différentes épidémies SRAS, H1N1....
      etc cad qu’EUX systématiquement font de la détection, ce qui en matière de prévention vaut mieux que de faire de la répression systématique !!!

      suivez mon regard .... lorsque j’entends que la Police en France a déjà procédé à + de 8 millions de contrôles et dressé déjà + de 300 000 PVs .... je me dis qu’en temps de guerre le rôle de la Police est dévoyé,...
      on ferait mieux de leur donner aux flics un détecteur thermique au lieu d’un flingue et pour les gens qui ont de la température, les confiner ou les envoyer au SAMU ... ce serait bien d’utilité publique !!!!!
      mais jusqu’à présent personne n’a proposé ce genre d’évidence,preuve en est que les cerveaux dont on dispose ne pensent pas au bien public mais bien à d’autres intérêts !!!!


    • Aimable 9 avril 10:08

      @julius 1ER
      LE coronavirus est un nouveau filon découvert dans les mines du roi Salomon .


    • nono le simplet nono le simplet 9 avril 11:00

      @julius 1ER
      je ne trouve pas cela admirable mais de simple bon sens

      en ce moment le bon sens a des côtés admirables, non ? smiley


    • julius 1ER 9 avril 14:59

      @nono le simplet
      pour sûr nono,, mais quid de l’idée de donner au flics des détecteurs thermiques pour relever les températures comme on le fait dans les aéroports et ainsi ne pas donner uniquement dans la répression mais faire de la prévention !!!
      avec plus de 8 millions de contrôles, il y a matière !!!!

      à la limite si les flics étaient de « véritables citoyens » ils devraient le proposer eux-mêmes en temps de guerre !!!


    • Xenozoid Xenozoid 9 avril 21:20

      @nono

      on ne peut pas parler d’immunité sans une deuxieme vague, tout le reste est supposition


  • nono le simplet nono le simplet 9 avril 09:48

    petite info boursière

    destinée à ceux qui ont acheté des actions « Raoult » ... les dernières infos venant de la corbeille semblent laisser envisager une forte baisse de la valeur ... l’action est au plus haut, c’est le moment de vendre si on veut retirer des bénéfices


    • arthes arthes 9 avril 21:09

      @nono le simplet
      Et....
      L action Raoult continue de monter....Le suspense reste entier.
      Ach so..Vendre ou ne pas vendre, that"s thé question.

      Dans le fond...Curieux tous ceusses qui voudraient qu il se plante.
      L humanisme contemporain, sans doute.


    • Xenozoid Xenozoid 9 avril 21:17

      @arthes

      ou le besoin d’avoir peur, si raoult a raison nono ne pourra plus faire des courbes,raoult est donc son ennemi


    • nono le simplet nono le simplet 10 avril 04:08

      @arthes
      Curieux tous ceusses qui voudraient qu il se plante.

      tu présentes le problème à l’envers ... je serais ravi que le traitement de Raoult marche ... ou un autre d’ailleurs ... on verrait une sortie du tunnel à plus brève échéance ...
      sauf que ... les chinois qui ne sont pas que des cons ont laissé tomber depuis longtemps ... de nombreux confrères de Raoult dénoncent des biais très importants dans sa méthodologie, qui n’est pas en double aveugle, éviction rapide du groupe de ceux qui ont des effets secondaires cardiaques mais non comptabilisés ... etc ... son confrère d’Angers a fait une étude avec l’HCQ et le résultat est nul ... je l’ai entendu le dire hier ... il semble aussi que la Suède a laissé tomber ( non confirmé à ma connaissance )
      de plus, curieusement, Raoult ne communique pas avec ses confrères mais uniquement par vidéo grand public qu’il tente de mettre de son côté ou prépublie dans une revue scientifique de deuxième zone sans prélecture (il dit que c’est pour gagner du temps)... tu ne trouves pas ça curieux pour un scientifique ?
      de plus il traite ses collègues de gros nuls qui se fichent de la santé des gens (en gros et en moins direct) ...
      j’ai aussi cru comprendre que son traitement nécessite de nombreux ECG qui doivent être vus par des cardiologues expérimentés et des prises de sang régulières pour surveiller le potassium ... 3 ECG par jour, à très grande échelle ça va être très compliqué même si ça marche ... 100 000 personnes traitées c’est 300 000 ECG par jour, bien au delà des capacités françaises ... dèjà qu’en testant 150 000 personnes par jour comme promis par le gouvernement il faudra plus d’un an pour tester tout le monde ... la loi des grands nombres ...
      si on ajoute sa tirade rigolarde mi février sur le coronavirus on a quand même le droit de se poser des questions sur le mec et d’avoir des doutes sur l’efficacité de son traitement, non ?
      de toutes façons de nombreuses études sont en cours et on verra bien ...
      perso je n’y connais rien et je ne me situe ni dans un camp ni dans l’autre, j’ai des doutes,

      de gros doutes et j’attends des éclaircissements


    • nono le simplet nono le simplet 10 avril 04:09

      @nono le simplet
      méthodologie non randomisée non plus


    • arthes arthes 10 avril 09:54

      @nono le simplet

      Il me semble qu’il s’agit d’une bataille entre les fervents de la méthodologie et ceux qui optent pour une médecine de guerre.

      J’ai du mal à comprendre qu’en l’état on veuille perdre du temps à faire l’expérience en double aveugle, ce qui revient à dire : Certains seront soignés avec possibilité de guérir plus vite , de ne pas contaminer les autres et d’éviter une aggravation quand d’autres seront certains de s’en remettre « au petit bonheur la chance » .
      On parle d’humains et non de rats de laboratoire.

      De même je ne comprends pas pourquoi, si je m’en tiens à ce que l’on donne comme infos, l’essai Discovery consiste à appliquer la chl. seule sur des patients en réa qui n’ont pratiquement plus de charge virale , ce qui ne servira à rien.
       
      J’ai entendu aussi qu’il fallait des cardiologues en pagaille et que cela était impossible car ça désorganiserai les services...Bon, bon, bon...De la part d’un Diafoirus des plateaux, détracteur de Raoult, de la première minute et qui ferait mieux d’aller bosser que de passer sa vie à faire le malin chez BFM.

      La com de Raoult peut déplaire, mais elle est efficace, avait il autre choix dans cette optique de « médecine de guerre » pour que les « gardiens de la méthodologie » ne l’envoient pas aux oubliettes, lui et sa chloroquine ?

      Quant à dire qu’il ne communique pas avec ses collègues, la, c’est ragot café de commerce.


    • jmdest62 jmdest62 10 avril 10:41

      @nono le simplet
      Salut Nono

      les chinois qui ne sont pas que des cons ont laissé tomber depuis longtemps
      Peut-être parce que , ayant mis très tôt en place un confinement efficace , ils n’en avait plus besoin .
      °
      son confrère d’Angers a fait une étude avec l’HCQ et le résultat est nul
      En quoi CE confrère est-il plus crédible ?
      °
      Raoult ne communique pas avec ses confrères

      Aurais tu envie de communiquer avec des gens qui te traitent de charlatan ?
      °
      j’ai aussi cru comprendre que son traitement nécessite de nombreux ECG

      Sources ???
      Perso j’ai entendu parlé d’un ECG pour vérifier le bon état du coeur et sa capacité à supporter la surdose / dose habituelle qui est parfaitement supportée depuis des lustres par des millions de gens.
      °

      j’ai des doutes,de gros doutes et j’attends des éclaircissements

      Pour conclure ...je suis comme toi (et beaucoup d’autres ) le doute m’habite .

      °

      cordialement

      @+


    • nono le simplet nono le simplet 10 avril 12:34

      @arthes
      ceux qui optent pour une médecine de guerre.

      ouais, enfin, la médecine de guerre à Marseille ... 253 en réa sur les 7000 en France pour les Bouches du Rhône ... la médecine de guerre elle est dans l’Est et à Paris .... et de toutes façons Raoult ne traite pas des gens extrêmement malades ni des gens très malades mais des gens qui ont les premiers symptômes qui ne nécessitent pas à ce stade d’hospitalisation ... il reconnait lui même que son traitement est inefficace pour les gravement atteints ... il traite donc des gens dont les chances de guérison sont importantes voire très importantes et écarte ceux qui présentent des risques cardiaques ... d’où une méthodologie qui doit être exemplaire pour prouver quelque chose ... et ce n’est pas le cas ... il ne communique pas semble t il les détails de ses essais, seule manière pour d’autres de juger de l’efficacité et refuse toute randomisation ...
      et pour l’essai Discovery, ils cherchent à soigner les gravement malades, la démarche est différente et leurs essais ne portent pas que sur l’HCQ ...


    • arthes arthes 10 avril 13:56

      @nono le simplet

      Médecine de guerre parce que c’est bien le terme employé par notre président « nous sommes en guerre » , justifiant un confinement qui concerne toute la France et donc des endroits, comme chez moi où il n’y a pas un seul cas de corona , mais où un mec qui va chercher un sac de terreau , pour les plants qu’il était autorisé à acheter se prend une prune de 135 euros parce que , le terreau : « ce n’est pas indispensable »....et la dialectique présente avec les médias concernant le personnel hospitalier : Ils sont au front nos soldats....

      Mais surtout parce que le père de Raoult était un toubib militaire, donc habitué au terrain , son fils a du en être imprégné , et que lorsqu’on est plongé dans une urgence, comme nous le sommes, faut traiter le problème tout de suite...A Marseille comme ailleurs.

      Pour le reste, c’est clair : Ceux qui ont des problèmes cardiaques ne seront pas soignés avec le protocole Raoult, ça montre qu’il fait attention, et cela ne peut fonctionner qu’aux premiers symptomes, c’est bien ce qu’il avance.
      Le discovery n’a donc aucun interêt à utiliser la chloroquine , si ce n’est qu’à prouver que cela ne fonctionne pas pour des personnes gravement malade.

      Cela ne vise qu’à optimiser les chances et la rapidité de guérison des personnes affectées, ainsi qu’à éliminer le virus pour qu’elles ne soient pas contagieuses.
      C’est déja pas mal, non ?

      Quant à la randomisation...Le hasard ? Je n’y crois pas plus qu’aux miracles.


Réagir