samedi 23 février - par Philippe Khalfine

La France élimine l’un des terroristes les plus dangereux au monde au Mali

Yahya Abu Hamman était un financier et stratège en chef de l’organisation terroriste Jamaat Nusrat al-Islam Val-Muslimin (JNIM). Ce groupe de djihadistes, directement liés à Al-Qaïda, était basé en Afrique de l’Ouest.

Le groupe a revendiqué la responsabilité d’une série d’attaques visant à perturber les élections au Mali en juillet dernier et des attaques récentes au Burkina Faso.

« La destitution d’un dirigeant éminent contribue à détruire des réseaux et à perturber les activités terroristes dans la région », a déclaré la ministre de la Défense, Florence Parley.

La déclaration est très audacieuse, car la structure même des groupes terroristes prévoit le remplacement rapide des spécialistes militaires à la retraite. Toutefois, l’élimination d’un terroriste de ce niveau a porté un coup sévère aux satellites d’Al-Qaida dans la région.

Les troupes françaises stationnées au Sahel ont identifié Hamman lors de son voyage dans un convoi au nord de Tombouctou le 21 février. Au cours de l’opération, les troupes françaises ont tué plusieurs militants, dont Hamman, selon des sources officielles françaises.

Les terroristes associés à Al-Qaïda et à l’État islamique utilisent le centre et le nord du Mali comme tremplin pour des attaques dans la plus grande partie de la région désertique. Les troupes françaises sont intervenues au Mali, une ancienne colonie française, avec l’appui du gouvernement de Bamako en 2013, pour isoler la rébellion touareg qui avait éclaté un an auparavant. Environ 4 500 soldats français sont basés dans le Sahel, la plupart au Mali.

L’organisation terroriste Nusrat al-Islam, connue officiellement sous le nom de Jama Nusrat al-Islam va al muslimin (JNIM) (groupe de soutien à l’islam et aux musulmans du TMIC), est une organisation terroriste militante du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest. L’organisation a été créée par la fusion des groupes terroristes Ansar Din, du Front de libération Mackinah et d’Al Mourabitoun, qui constitue la branche sud d’Al-Qaida dans les pays du Maghreb. Le bureau officiel d’Al-Qaïda est au Mali.

Après l’élimination de Yahya Abu Hamman, le groupe reste extrêmement dangereux. Il est possible que les terroristes tentent de venger la mort du chef des djihadistes. Dans ce cas, la France devrait se méfier des actes terroristes majeurs.

Auteur : Tanaї Tcholkhanov, journaliste chez News-Front
 
Traduction : Philippe Khalfine, journaliste chez News-Front
 


18 réactions


  • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 18:25

    Une bien bonne nouvelle, mais l’organisation Jamaat Nusrat al-Islam Val-Muslimin doit avoir des ramifications jusqu’en Europe : si je n’avais pas voté sous l’article en choisissant la mention « excellent », on en serait encore à 1.5/5. C’est préoccupant.


    • aimable 23 février 18:52

      @Christian Labrune
      Quoi que l’ont puisse penser du principe c’est l’efficacité qui prime et des nouvelles comme celle ci , il en faudrait beaucoup plus pour éviter dans l’avenir des carnages chez nous .


    • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 21:23

      Quoi que l’ont puisse penser du principe c’est l’efficacité qui prime 

      ==================================
      @aimable

      Ce n’est pas moi qui vous dirai le contraire !


    • machin 24 février 06:23

      @aimable

       Ce qui est curieux, tout de même, c’est qu’il y ait des pays où il n’y a pas d’attentats.

      Ce qui serait dramatique, pour la relation de cause à effet, c’est que malgré, ou cause de cela, il y ait, encore, un attentat chez nous ou contre nous...

      Prévert avait raison...
      Les éléphants viennent récupérer leur ivoire sur nos billards...


  • Paul Leleu 23 février 20:57

    l’année dernière, au moment de l’affaire du migrant malien qui avait sauvé un enfant en escaladant un immeuble parisien, il y avait des gens qui disaient qu’il devait rentrer chez lui car il n’y a pas de guerre au Mali... alors même que la France y est en guerre depuis des années !

    sans doute ça n’a pas de rapport, mais le Mali et le Niger recèlent nos ressources en uranium, si ma mémoire est bonne...


    • Cadoudal Cadoudal 23 février 21:18

      @Paul Leleu
      Mon Paulo, tu te fatigue jamais de raconter des conneries plus grosses que toi ?
      Si tu veux aller faire la guerre contre les kangourous radicalisés, vas y sans moi...

      Les ressources récupérables à un coût inférieur à 130 dollars/tonne U étaient évaluées à 5,903 Mta 1, dont 29 % en Australie, 12 % au Kazakhstan, 9 % en Russie, 8 % au Canada, 7 % au Niger, 6 % en Namibie, 6 % en Afrique du Sud, 5 % au Brésil, 4 % aux États-Unis et 3 % en Chinea 2. Des ressources additionnelles (« présagées » et « spéculatives ») sont estimées à 5,942 Mt, dont 23 % en Mongolie, 19 % en Afrique du Sud, 12 % au Canada et 8 % au Brésila 3.

      Vous pouvez prendre de l’uranium contenant 0,7 % de l’isotope U-235 utile, l’enrichir à 3 à 5 % d’U-235, le mettre dans un réacteur, produire beaucoup de vapeur et d’électricité, et ce que vous obtenez à la fin est quelque chose qui contient 0,7 % de plutonium également utile (plus beaucoup d’autres déchets radioactifs qui mettent du temps à se refroidir et à se stabiliser). Et s’il s’agit d’un réacteur à neutrons rapides(que seul Rosatom a réussi à mettre en œuvre), la quantité de plutonium que vous obtenez est un multiple de la quantité d’U-235 qui est entrée.

      http://www.dedefensa.org/article/lavenir-de-lenergie-est-prometteur-iii-radiophobie

      Sinon, Mamadou Gassama vient de faire valoir ses droits à la retraite en tant que colonel des pompiers de Paris...

      Et puis la guerre c’est pas pour les enfants...

      https://www.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2019/02/23/vesoul-un-malien-pretendait-avoir-15-ans-il-en-avait-en-fait-32-plgx


    • waymel bernard waymel bernard 23 février 22:06

      @Paul Leleu
      Mais c’est aux jeunes maliens de se battre contre leurs ennemis au lieu de venir chercher des allocations en France.


    • Matlemat Matlemat 24 février 07:38

      @Paul Leleu

      Pour rappel un gamin qui tombe d’un immeuble ne peut évidemment en aucun cas se rattraper deux étages en dessous...


    • zygzornifle zygzornifle 24 février 08:26

      @waymel bernard

       ils sont malins les maliens et pas sot les somaliens ....


    • zygzornifle zygzornifle 25 février 13:24

      @waymel bernard

       au lieu de venir chercher des allocations en France.


      Il ont raisons car on leur donne et avec la CMU ils ont les soins gratuits alors qu’une grande partie des retraités a cause du prix exorbitant des mutuelles ne se soignent plus ....


  • zygzornifle zygzornifle 24 février 08:25

    Les terroristes c’est comme les politiques dès qu’il y en a un qui part un autre prend sa place , qui sera le prochain élu ? ....


  • Esprit Critique 24 février 19:26

    Au suivant !


  • Montdragon Montdragon 24 février 21:16

    Tiens j’ai fait du pop-corn.


  • lloreen 25 février 08:17

    " Dans ce cas, la France devrait se méfier des actes terroristes majeurs.

    « 

    Pauvre France, rien ne lui sera épargné, décidément...Après des décennies de racket organisé, de dépeçage en règle, de paupérisation galopante, de colonisation exacerbée, du réveil d’une partie de la population et d’agressions inqualifiables envers elle voilà que vont continuer à pleuvoir des actes »terroristes majeurs« .

    Heureusement qu’il ne s’agit pas de »terroristes modérés".


  • samy Levrai samy Levrai 25 février 09:23

    Nous continuons à être contre la peine de mort mais pour les assassinats ciblés... c’est Orwell qui doit être content...


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 25 février 12:40

    Information intéressante.

    Un activiste éliminé mais déjà parfaitement identifié et suivi depuis un moment, tout comme son ou ses successeurs.

    cf. https://www.counterextremism.com/extremists/yahya-abu-hammam

    RB


  • zygzornifle zygzornifle 25 février 13:21

    Au Mali c’est bien mais en France ??????


  • Montdragon Montdragon 25 février 15:50

    En anglais.

    Vivement qu’on les rapatrie, femmes et enfants tout ça.


Réagir