mardi 20 juillet - par Hamid Enayat

Le soutien international se renforce pour la résistance iranienne

Le régime théocratique de l'Iran a exercé son influence sur le peuple iranien au cours des 40 dernières années. Alors que le peuple iranien croyait que le régime offrait la liberté et la démocratie après des décennies passées sous la dictature monarchiste. Imaginez leur choc lorsque les violations des droits de l'homme et les crimes se sont accumulés sous le régime qui prétendait que Dieu a conduit leurs dirigeants, en particulier le Guide Suprême.

JPEG

En recourant aux fatwas, à la prison, à la torture, etc., le régime a consolidé son pouvoir et a repris les industries nationales pour maintenir leurs richesses et leur pouvoir. Cela signifie que le peuple iranien vit dans la pauvreté, tandis que ses dirigeants ignorent les questions essentielles de santé publique et d'économie. Le régime prétend que les sanctions les empêchent d'acheter des vaccins, même si les preuves s'accumulent afin de démontrer que ce n'est pas le cas.

Puis le Guide Suprême Khamenei a émis une fatwa contre l'achat de vaccins aux États-Unis et dans d'autres pays européens. Cette politique vise à distraire le peuple iranien, alors même que son régime continue à priver l'Iran de ses ressources.

Sans autre politique cohérente que celle consistant à s'enrichir sur le dos du peuple iranien et de ses ressources naturelles, une résistance iranienne a vu le jour et a continué de se développer. Les pays du monde entier révisent également leurs politiques à l'égard du régime iranien à la lumière de l'intensification de leurs activités terroristes en Europe et dans le monde.

Dans une déclaration récente, le Comité britannique pour la liberté en Iran a formulé quelques recommandations pour façonner la politique du Royaume-Uni à l’égard de l’Iran. “Nous exprimons nos profondes inquiétudes au sujet des violations des droits de l'homme en Iran. Sous la présidence de Rouhani, 114 femmes ont été exécutées, ce qui fait du régime iranien le premier bourreau de femmes dans le monde. L'incapacité de l'ONU et de la communauté internationale à faire face à la situation alarmante des droits de l'homme, y compris le massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988, a enhardi le régime et conduit à une nouvelle détérioration de la situation”, stipule la déclaration, qui a été signée par des partisans de la Chambre des Lords et de la Chambre des communes, ainsi que par des dirigeants de pays de l'Europe et du monde entier.

Le groupe a également exprimé le manque de cohérence de la communauté internationale en matière de responsabilité, déclarant, “Il est temps de faire comprendre à Téhéran que de tels comportements ne seront plus tolérés.”

Tout en exprimant sa frustration face au manque de responsabilité concernant les activités terroristes de l'Iran, qui impliquent souvent leurs ambassades basées dans toute l'Europe, le groupe a également souligné que le régime iranien reste indigne de confiance. Cette tromperie est particulièrement évidente en ce qui concerne son infrastructure nucléaire, qui est restée intacte malgré le Plan d'Action Global Conjoint (JCPOA). Le régime n'a fait que des efforts symboliques pour se montrer en conformité, alors qu'il s’est servi des avantages de l'accord pour étendre son influence au Moyen-Orient et dans le monde entier.

Lorsque les États-Unis ont quitté le JCPOA sous l'administration Trump, le régime iranien s'en est servi comme d'une excuse pour intensifier davantage ses efforts nucléaires.

Pourtant, ces efforts ont commencé à se retourner contre le régime, car la politique régionale a changé et la communauté internationale prend conscience des activités terroristes du régime et de ses forces de sécurité. Il est à présent temps d'insister sur la responsabilité, au lieu de poursuivre une politique d'apaisement avec le régime. C'est dans cet état d’esprit que de multiples groupes dirigeants à travers le monde ont appelé à des sanctions plus sévères contre le régime tant que son comportement de voyou, y compris la prise d'otages de citoyens de nationalité étrangère, n'aura pas disparu.

La pièce manquante de la politique du Royaume-Uni à l’égard de l’Iran semble ignorer le désir de liberté et de démocratie du peuple iranien. De multiples manifestations et soulèvements démontrent que le peuple iranien ne croit plus que le régime est capable de se réformer par le biais de la faction des “modérés”. Ils ont exprimé le désir d'un véritable changement via leur effort de résistance continu et croissant.

“Nous pensons que le plan en dix points présenté par la Présidente élue du Conseil National de la Résistance de l'Iran (NCRI), Mme Maryam Rajavi, et ses appels à l'établissement d'une république en Iran fondée sur des élections libres et équitables, la séparation de la religion et de l'État, l'égalité des sexes, la non-discrimination contre les minorités religieuses et ethniques, et un Iran non nucléaire, méritent notre soutien,” a ajouté le groupe.

Une politique ferme et cohérente vis-à-vis du régime iranien, qui les tient responsables de leurs actes, est essentielle pour soutenir le peuple iranien dans sa lutte pour un changement réel et la fin de l’oppression du régime.



6 réactions


  • samy Levrai samy Levrai 20 juillet 15:52

    Touchante demande de soumission à l’Empire de son propre peuple par des terroristes. 


  • Lampion Lampion 20 juillet 15:53

    Exxercice :

    « Le régime autocratique de la France a exercé son influence sur le peuple français au cours des 4 dernières années. Alors que le peuple français croyait que le régime offrait la liberté et la démocratie après des décennies passées sous la duplicité UMPS... »

    continuez, vous avez les formules


    • Lampion Lampion 20 juillet 15:58

      @Lampion

      Au fait, j’ai oublié de demander un service à l’auteur : pourriez-vous s’il vous plait venir organiser la résistance ?


  • xana 20 juillet 17:49

    Propagande anti-iranienne, une page de plus...


  • xana 21 juillet 10:47

    Par contre il semble que la Russie et la Chine vont accélérer le process d’intégration de l’Iran à l’organisation de coopération de Shanghaï.

    Ca va te faire mal, Hamid Enayat (ou quelque soit ton vrai nom, plutôt israëlite, non ?)

    Vive l’Iran, et vive le gouvernement que les Iraniens se sont donné.


  • cedricx cedricx 21 juillet 13:52

    et les régimes arabes de droit divin sanguinaires du moyen orient, on en parle ? à coté l’Iran actuel est une grande démocratie !


Réagir