jeudi 6 février - par Dominique TONIN

Courrier à Mme Brigitte MACRON

Après avoir rédigé et expédié le courrier ci-joint au Président de la République, il m'est venue l'idée de rédiger également ce courrier à Mme MACRON pour les raisons ci-dessous invoquées.

Mr Dominique TONIN

33 Mallety

87340 St Léger la Montagne Le 27/01/2020

 

A

 

Madame Brigitte MACRON

 

 

 Madame,

 

 Le courrier ci-joint, vu sa teneur, s’adresse à votre époux. Il en a bien entendu été destinataire.

Si je prends la liberté et la peine de vous adresser celui-ci, c’est suite à cette interview que vous avez récemment donnée. Vous y disiez qu’il vous arrivait souvent de débattre, discuter avec le Président, entre époux. D’où l’idée de ce courrier !

Voyez, Madame, nous avons à un an près le même âge. Sans connaître réellement votre parcours, je crois savoir que vous n’êtes pas un « produit » de la finance, puisque vous étiez enseignante.

C’est aussi parce que vous êtes une femme, habitée et douée de ce sixième sens, tant envié par la gent masculine.

Mais également parce qu’il a été souvent constaté que derrière chaque homme politique, se cachait une femme, une maîtresse, plus ou moins bonne conseillère !

Ce sont ces raisons qui me poussent, m’obligent à vous écrire, mais pas que !

Vous n’êtes pas sans savoir que la France et surtout son peuple, vivent depuis plus d’un an des événements inquiétants, pénibles, scabreux, durs, voire tragiques et qui s’inscrivent dans une durée, à ce jour inconnue.

Ce courrier adressé au Président, pourra vous paraître anodin, désuet, inapproprié, utopique à la limite. Vous auriez tort, l’un comme l’autre de le considérer ainsi.

Si j’ai pris la peine de rédiger cette lettre, c’est précisément pour vous convaincre du contraire. Prenez au sérieux cette demande, ce changement, cette évolution, cette ouverture d’esprit démocratique !

Votre époux, caudataire de la finance, et la finance elle-même, n’avaient certainement pas prévu cela dans leurs plans de carrière.

Cependant il me faut vous rappeler ce que demandent toujours les GJ : le RIC, le rétablissement de l’ISF et plus de démocratie, entre autres !

D’autre part, la défiance vis-à-vis du Président MACRON et de la classe politique dite traditionnelle, commande que le champ des possibles soit ouvert à des candidats issus de la société civile au moment de la présidentielle.

Cette demande officielle, et les présents courriers transmis en recommandé avec AR sont tracés et pourraient faire date si besoin était ; ils sont des précédents.

Ne rien changer au principe des parrainages pourrait reproduire le scénario du second tour de 2017, mais voilà, 73 % des Françaises et des Français ne veulent pas revivre ce duel MACRON vs le PEN.

Jouer la politique de l’autruche entraînerait inévitablement un casus belli entre le peuple et le gouvernement. Ce dernier n’étant pas sûr d’y gagner étant en nombre largement inférieur !

Pardonnez-moi, Madame, cette soudaine intrusion, cette invitation à intercéder à ce sujet auprès de votre époux.

Certain de pouvoir compter sur votre sagacité et votre sagesse, je me permets de vous conseiller de murmurer le contenu de cette lettre à l’oreille de votre époux.

 

Respectueusement.

 

   ////////////////////////////                                       

   

Monsieur le Président de la République,

 

 C’est en ma qualité de président du mouvement TOTALE DEMOCRATIE, que je me permets de vous adresser ce courrier.

 Fervent défenseur de la démocratie, la vraie, non pas cette parodie de démocratie représentative à laquelle vous semblez croire et vous accrocher, j’aimerais vous interpeller sur l’anomalie, pour le coup anti-démocratique, que constitue l’exigence des 500 signatures d’élus pour participer à l’élection présidentielle.

 Inutile de vous démontrer par les chiffres que cette exigence est inatteignable par une personne comme moi, qui souhaiterait être candidat. Vous ne le savez que trop bien !

 Cependant, face à la défiance envers vous-même et plus globalement envers les politicards carriéristes, il serait équitable et logique, de votre part, de faciliter cette accessibilité à des personnes dites civiles.

 Certains de vos prédécesseurs y avaient pensé, sans jamais l’appliquer. Pourtant, en Europe, la montée inéluctable de ceux que vous nommez péjorativement, les populistes, devrait vous inciter à plus de discernement, d’équité et de tolérance.

 Quand bien même cela ne ferait pas partie de vos plans, ni de ceux de vos amis de la finance et du CAC 40, il serait sage et opportun que vous y réfléchissiez d’ores et déjà.

 Entendez la bronca, lisez les sondages, 72 % des Françaises et des Français ne souhaitent pas le remake MACRON/le PEN en 2022 ! Ce sont les mêmes qui demandent plus de RIC, plus de démocratie.

 Votre ouverture d’esprit, votre sens de la démocratie, donc de l’équité, vous obligent à repenser le système des parrainages. Si par indifférence, par couardise ou par mauvais calcul politicien, vous refusiez de le faire, alors vous commettriez un grave déni de démocratie, dont vous seul seriez comptable. Comme tous vos prédécesseurs, vous avez une peur viscérale du peuple, cela se sent ! Vous n’avez pas tort, car cette fois-ci, le peuple ulcéré ne se laissera pas voler SA démocratie, SA souveraineté, ni spolier une fois de plus, ce qui provoquerait inévitablement de nouvelles et graves tensions, synonymes de casus belli.

Le 27/01/2020

Nouveau mouvement : www.totaledemocratie.fr

 



16 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 février 14:10

    Evidemment, le commentaire d’Aff le loup (il est fou, il est fou) fait passer pour une réponse de l’intéressées un faux grossier dont il est l’auteur  !

    Dominique Tonin qui est submergé par le harcèlement de la presse écrite et télévisuelle m’a chargé de communiquer aux lecteurs d’Agoravox le tweet qu’il vient de recevoir :

    "Merci pour les infos !

    Dès qu’il rentre, il va se prendre une raclée pas piquée des hannetons.

    J’ai de plus en plus de mal avec lui depuis que la Grabar-Kitarović lui file des rencards dans les vestiaires, mais il perd rien pour attendre, le petit salaud.

    B.M. »


  • Carburapeur Carburapeur 6 février 23:38

    Pour revenir aux mots d’Attali , une femme présidente... mon nez bouge et je me demande si la Finance ne Lagarde pas sous le coude pour 2022 ?

    Ah mais non, je suis bête ; gauche et droite fumées, il ne reste que des blondes !


  • Ruut Ruut 7 février 08:31

    Pourquoi usez vous de mots Anglais dans une lettre officielle en Français ?


  • zygzornifle zygzornifle 7 février 09:34

    Les courriers qu’elle reçoit en priorité sont ceux des labos qui vantent leur dernière crème qui retend la peau jusqu’à la moelle , redresse les nichons , les chirurgies ou on gratte l’os , retend le tendon , défroisse le foie , filtre le sang etc....


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 7 février 11:36

      @zygzornifle
      Quelle incidence, l’important est de se faire comprendre !
      Et puis ne faut-il pas vivre avec son temps !


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 7 février 11:38

      @zygzornifle
      Vs devriez lui en demander qq’unes, la photo de votre profil ne témoigne pas d’une grande forme !


    • zygzornifle zygzornifle 7 février 12:50

      @Dominique TONIN

       Si je suis en forme , je me suis débarrassé de tout le superficiel ....


    • keiser keiser 7 février 13:43

      @Dominique TONIN

      Allez ! ...
      zygzornifle est : « d’utilité Voxienne ».
      Ce n’est pas lui qui te fera du mal.
      Keep cool man


    • keiser keiser 8 février 20:48

      @dimitrius

      Ah ! ...
      La réincarnation de Positronique. 
      Même pas peur.
      Tu es donc encore là ...
      C’est vraiment triste.


  • rita rita 7 février 12:44

    Le problème reste que madame Brigitte Macron pose un regard de « mère » sur son protégé plutôt que de lui dire d’arrêter de faire le gamin ?

     smiley


Réagir