lundi 15 mai - par PRCF

Macron président le plus mal élu de la Ve République

 Au soir du 7 mai, Emmanuel Macron, fils de bonne famille, énarque, Young Leader de la French American Fundation, passé par la banque Rotschild soutenu par le richissime Henri Hermand parrainé par Jacques Attali avant de rejoindre François Hollande à l’Elysée qui le fera ensuite accéder au ministère de l’Economie, a donc été élu président de la République. Pas vraiment une surprise puisque depuis plus d’un an ce dernier avait été choisi et adoubé par le système capitaliste comme son candidat préféré pour écraser le peuple. Soutenu par ses médias, protégés par le président Hollande et ses anciens collègues du gouvernement Valls.

Le seul argument de campagne de Macron : l’odieux chantage Le Pen

Au soir du premier tour, Macron et le CAC40 fêtait une victoire assurée, et ce malgré que seulement 18% des électeurs avaient porté leurs votes sur ce candidat. Macron avec une scandaleuse réédition de la nuit du Fouquet’s de Sarkozy qui lui au moins avait attendu le second tour, le CAC40 en faisant un bond en bourse à l’ouverture de la bourse le 24 avril. C’est que face à Macron, le système capitaliste avait réussi à faire passer son assurance d’une victoire au second tour, Le Pen. Après des mois de promotion de la fille de Jean Marie Le Pen et de son parti d’extrême droite – dédiabolisé et proclamé premier parti de France – pour gonfler le score du très minoritaire Macron c’est un formidable chantage au FN qui a alors démarré. Ce alors qu’il n’y avait aucun risque que Le Pen ne soit élu. Et l’écart entre les deux candidats à l’issue du second tour le démontre de façon éclatante : si un tiers des électeurs de Macron au second tour s’étaient abstenus ou avait voté blanc, ce dernier aurait encore battu Le Pen avec 10 points d’avance ! Cela, www.initiative-communiste.fr l’avait démontré chiffres à l’appui dans l’entre deux tours. Pourtant, en plus des soutiens attendus de Macron (de la droite parlementaire de Estrosi à Fillon en passant par Bayrou à la droite complexée représentée par les appareils de EELV et du PS) dès 20h01 les travailleurs auront eu à souffrir également d’entendre le principal dirigeant du PCF appelé à voter Macron. Pas vraiment une surprise quand on sait que le prédécesseur de Pierre Laurent Robert Hue avait lui appelé à voter Macron dès le premier tour, rejoint par divers mutants tenant l’appareil du PCF tel le maire de Saint Denis Patrick Braouezec.

De fait, les français n’étant ni racistes ni ultra libéraux et rejetant massivement l’extrême droite, le rôle du FN parti mis sur le devant de la scène politique par le PS et François Mitterand pour à la fois affaiblir la droite parlementaire et obliger les communistes à céder au chantage au FN n’a qu’une seule et unique fonction : verrouiller le jeu politique en France et garantir une pseudo alternance entre les serviteur du parti unique du Capital et de son Union Européenne. Ces élections présidentielles démontrent à nouveau que pour qu’un changement électoral soit possible l’une des conditions est de ne jamais voter pour le FN. Le FN c’est le seul argument de campagne des Hollande et autre Macron. Eux qui par leurs politiques et leurs actions font monter la désespérance et la misère dans le pays, poussent vers le vote en FN en sachant que c’est la garantie pour obtenir leur réelection au second tour grâce au chantage au danger très sérieux et bien réel d’un FN au pouvoir.

Macron le président le plus mal élu de la Ve République. La preuve par les chiffres

Profitant de ce vote de barrage au FN, cela n’a pas empéché Macron et ses portes paroles dont l’ex député PS Richard Ferrand ou les ralliés Ségolène Royal (PS) et Bayrou (MODEM) de crier à la victoire et à un vote d’adhésion à 65% au soir du premier tour. Mais la réalité est bien différente. La réalité des chiffres est pourtant que Macron est le président le plus mal élu de la Ve République.

Un record de vote nuls et blancs

Malgré le battage médiatique et les sommations aux votes Macron – auxquels www.initiative-communiste.fr – des millions de citoyens courageux et antifascistes ont refusé de céder au chantage Le Pen. 12% des électeurs s’étant déplacés aux urnes au second tour ont ainsi placé un bulletin rouge, Mélenchon, blancs ou nuls dans l’urne. Six fois plus qu’au premier tour. Un record absolu dans une élection présidentielle sous la Ve République. Un record explosant de deux fois le précédent détenu par … Chirac en 2002, là aussi face au FN.

Un record d’abstention

Par ailleurs dans le même temps c’est l’abstention qui a atteint des sommets. 1 million et demi d’électeurs ont ainsi refusé de se rendre aux urnes alors qu’ils avaient voté au 1er tour. Sans atteindre le spectaculaire bond de près de 40% observés en 1969 alors que le PCF avait fait campagne pour l’abstention lors du duel entre les bonnets blancs et blancs bonnets Pompidou et Poher, l’élection de Macron est entachée d’un bond de l’abstention de 14% au second tour. Soit 28 points de plus que lors des 7 précédentes élections. Rappelons qu’en 2002, l’abstention avait diminuée de 29% entre le second et le premier tour. Démontrant le rejet massif du programme de Macron

Un rejet massif de Macron dans les urnes

Au second tour, pour 10 électeurs ayant mis le bulletin macron dans l’urne, il y en a 8 qui ont choisi le vote blanc, nuls ou l’abstention. Seul Pompidou avait fait pire.

Et si on compare le nombre de vote Macron au premier tour c’est encore plus édifiant.
Pour 10 électeurs ayant voté Macron au premier tour, 20 ont voté blanc, nuls ou se sont abstenus au second tour. Même Chirac en 2002 pourtant empêtré dans les affaires et détestés après 7 ans d’une présidence calamiteuse avait fait mieux.

Macron élu mais ultra minoritaire : sa solution la dictature de la gouvernance par ordonnance

A la lecture de ces chiffres ont comprend pourquoi au soir du second tour, une très large majorité des français déclaraient aux sondeurs ne pas vouloir d’une majorité parlementaire pour Macron.

Et si on s’intéresse au raison du vote Macron, telle qu’elles sont décrites par les sondages sorties des urnes, il apparait que parmi ceux qui ont glissé un bulletin de vote Macron dans l’urne au second tour, seul une minorité l’ont fait par adhésion à son programme, une très large majorité n’utilisant ce bulletin de vote que pour faire barrage au front national. Au final, Macron ne recueille le soutien que de 18% des électeurs. Un président ultra minoritaire donc. Qui peut encore être battu et stoppé aux législatives (lire ici).

JBC pour www.initiative-communiste.fr – journal et site web du PRCF

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/macron-president-plus-mal-elu-de-ve-republique/



100 réactions


  • Yanleroc Yanleroc 15 mai 12:10

    Puisque macron et ses macrochiens ne représentent rien -seuls 16% de ses électeurs l’ont élu sur son programme- ils ne vont pas encore nous balader et nous vendre du papier pendant 5 ans, 

    qu’il dégage au plus tôt, ce qui sera le mieux.

    Mais que ni la FI, ni l’ UPR, ni le FN agonisant, ni l’ extrême gauche n’essayent de jouer solo, aucun n’y arrivera seul !

    Il est évident que seule l’Alliance des partis et mouvements anti-système peut venir à bout de l’ hydre ! 
    Et aujourd’hui, le plus grand parti de France est celui des abstentionnistes + votes blancs, c’est donc à partir de lui que doit se dégager une future ligne de conduite !

    Le reste n’est que de la politique professionnelle, des rivalités d’ égos et des querelles de clochers qui se jouent au détriment du peuple !


    • Alren Alren 15 mai 12:50

      @Yanleroc

      Le Problème c’est qu’il n’y a réellement anti-système que la FI, le NPA (et le groupuscule ambigu, LO).

      Du PCF de Laurent-Chassaigne et du « PS » de Hamon, il n’y a que quelques individualités qui sont vraiment anti-système ... et qui ne quittent pas leur Parti !

      Pourtant en proclamant leur adhésion aux grands principes de l’Avenir en commun, sans engagement signé, seulement verbal, ils pourraient ouvrir les yeux à des électeurs locaux qui leur font confiance et faire basculer le résultat final de la législative.

      Ni le PS,ni le PCF ne seraient en mesure de les exclure sans voir fondre en retour le nombre de leurs adhérents déjà très bas.


    • Lugsama Lugsama 15 mai 12:59

      @Alren

      Un programme de extrême gauche qui intéresse 15% des électeurs au mieux.. non merci.


    • Yanleroc Yanleroc 15 mai 14:03

      @alren

      ...législative, et après la législative, la présidentielle et rebelotte ?..

      On se fout des partis tels qu’ils sont composés aujourd’hui, le PS n’est plus qu’une peau de chagrin, la droite atomisée, le FN liquéfié, la FI manque d’étanchéité, macron est leur fossoyeur, ça sera la seule chose qu’il aura fait de bien- qu’on lui aura fait faire- mais il ne faut surtout pas qu’il en profite !

       De ce champ de ruines des formations politiques doit émerger un vrai mouvement citoyen qui vienne de la base et non pas des appareils politiques. Et puisqu’il vous faut des chefs, qu’ils s’entendent tous, anciens chefs de partis et intellectuels surtout, pour le chercher ou le désigner.

      Le système s’est fabriqué son champion, 
      à ses adversaires de se fabriquer son anti-macron, 
      mais je ne pense pas pourtant, qu’il sortira de la sphère politique professionnelle ! 

    • Alren Alren 15 mai 18:02

      @Lugsama

      Un programme de extrême gauche qui intéresse 15% des électeurs au mieux.. non merci.

      Bizarre, le fonctionnement de votre cerveau !

      Parce qu’un programme serait minoritaire dans l’opinion il faudrait le rejeter sans l’étudier rationnellement ?

      À ce compte, le programme de Macron (et Le Pen et Fillon) sont également minoritaires ... et le seraient encore plus si les gens comprenaient qu’elles en seraient les conséquences s’ils étaient appliqués. Si les députés FI sont nombreux, Macron devra mettre de l’eau dans son vin.

      Je vous signale que le programme l’Avenir en commun a obtenu presque 20% des voix et non 15 % à la présidentielle, mais qu’en réalité, si vous énoncez à des gens ses principales propositions sans dire d’où elles proviennent, c’est une majorité qui l’approuve.

      Ainsi, demandez à des femmes si elles approuvent l’obligation faite aux employeurs de leur verser le même salaire que les hommes à qualification égale, sachant en plus que le supplément de cotisations versées permettrait le départ en retraite à soixante ans pour tous, vous serez surpris de leurs réponses ! 


    • Lugsama Lugsama 15 mai 19:26

      @Alren

      Melenchon a fait 20%, pas la FI, nuance, et merci la Ve. Je doute fortement que la FI en fasse autant. On verra bien aux législatives, et non 20% ce n’est pas une majorité. Si j’interroge les gens la majorité désaprouvent, vos expérience personnelles pour 60 millions de français..

      Je suis contre l’utopique retraite à 60 ans, désolé mais ça coute trop cher. Et la parité éxiste déjà, mais dans un entreprise privé on ne verse pas le salaire seulement en fonction des diplômes ou expérience, même entre les hommes il y a des disparités.. Et hors de question que l’Etat impose les salaires autre que les mimimum, quelle proposition démagogique, on est pas en URSS, et ça ferait couler nombre de PME..

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 20:19

      @Alren
      Il faut définir les mots utilisés. Antisystème se définit par rapport à la mondialisation propagée par les Traités européens. Macron, Fillon, le PCF, le PS et leurs satellites, sont clairement pro mondialisation & pro UE. Ils se définissent d’ailleurs ainsi.


      Il existe ensuite « des souverainistes », Mélenchon, Onfray, Poutou, Sapir, Le FN, Dupont Aignan, Todd , Hamon ou Berruyer, qui critiquent beaucoup la mondialisation et l’ UE, mais dès qu’on parle de Frexit, courage, fuyons, ils proposent tous Une Autre Europe à la St Glinglin !

      Seule l’ UPR est anti système, car c’est le seul Mouvement a proposer clairement le Frexit !

    • beo111 beo111 15 mai 20:51

      @Fifi Brind_acier

      Poutou souverainiste ?

      Je pense que j’ai mal lu.


    • Yanleroc Yanleroc 15 mai 21:00

      @Fifi Brind_acier


      Le frexit certes semble être une étape indispensable mais Sa majesté est très loin d’être au pouvoir (il a déjà 59 ans rappelle toi).

      Oublie 5 mn, l’ UPR qui ne veut s’allier avec personne et essayes de comprendre que le clivage va au delà des européistes-anti européistes, c’est aujourd’hui un clivage conspi-anticonspi (et oui même si tt le monde ne l’a pas compris), fric-antifric, consuméristes-décroissants, ignorants-chercheurs..
       
      Si vous voulez connaître le profil de l’ Antimacron demandez vous quel est le profil de celui qui vote blanc ou s’abstient faute de mieux..

      Que veulent les abstentionnistes, à part aller à la pêche sans angoisses ?..

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 21:15

      beo 111,

      Le NPA est pour une Europe des Travailleurs !

      Il ne veut donc pas sortir de l’ UE, il attend le Grannnnnd Soir , dans toute l’ Europe ! Et ça n’arrive pas, on reste dans l’ UE jusqu’à ce qu’on en crève comme les Grecs !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 21:27

      @Yanleroc
      Si tous les électeurs votent « inutile- futile » au lieu de voter selon leurs convictions, on n’est pas arrivés ! Alors que provisoirement, le clivage est « souveraineté / mondialisation UE », plein d’électeurs votent selon des stratégies complètement inutiles.


      Quand vous êtes le seul mouvement qui propose le Frexit et que tous les autres vous crachent dessus parce qu’ils refusent le Frexit, vous voulez bien m’expliquer avec qui vous pouvez vous allier ?

      L’UPR est pour des alliances, mais avec des conditions précises :

      - Sortie de l’ UE & de l’euro par l’article 50.

      - Sortie de l’OTAN par l’article 13 du Traité de l’Atlantique nord. Et pas seulement la sortie de Commandement intégré de l’ OTAN !

      - Il faut des éléments sociaux solides dans le programme.

      - Pas de politique « caméléon », avec des dirigeants qui tiennent des discours différents suivant le lieu et le public.

      Demandez plutôt aux autres Partis politiques pourquoi ils sont opposés à ces conditions ?? Ils défendent quoi, exactement , en refusant de s’allier à l’ UPR ??


    • Yanleroc Yanleroc 15 mai 21:51

      @Fifi Brind_acier

      Je ne vote pas en toute conscience, mais ceux que je connais intimement ne votent pas utile-futile et j’ai fait connaître FA tu le sais !
       
      Mais c’est dans la rue que ça se passera, pas dans les urnes et les partis risquent bien d’ être dépassés, à la ramasse, faute d’avoir su s’entendre. ce ne sont pourtant pas les anti-européistes qui manquent mais FA a fait de l’article 50 sa chasse gardée, sa marque de fabrique alors forcement y’a comme un frein surtout que les autres y mettent de la mauvaise volonté d’accord, mais aussi parce que FA n’est pas franchement anti-capitaliste, or la Haute Finance et les comploteurs sont bel et bien l’ennemi !

      Au fait la Trilatérale, le Bilderberg c trés interressant toussa, mais Machin philippe était bien au Bilderberg avec macron, serait-ce que la réalité rattrape l’UPR..et le dépasse ?

      Il va falloir qu’il passe à la vitesse supérieure pépère..

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 mai 03:16

      @Yanleroc


      Il est évident que les médias contrôlés par l’oligarchie peuvent maintenant obtenir de la populaton le vote qu’ils veulent avoir.... et avec une précision qui ne permet plus aucun dérapage. La démocratie que nous avons n’a plus aucun sens. ... . Il faut trouver un autre sens.

      PJCA






    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 07:14

      @Yanleroc
      Mais c’est dans la rue que ça se passera, pas dans les urnes !

      Et bien bon courage, pépère !

      Vous savez ce qu’est l’armée européenne EUROGENDFOR ?

      Ce sont 3000 hommes anti émeutes, et c’est même une invention « Made in France » !!


    • Yanleroc Yanleroc 16 mai 07:17

      @Pierre JC Allard


      Ma démocratie à moi pour longtemps, c’ est l’abstention et le boycott, la décroissance et l’auto-suffisance, le conspirationnisme éclairé, l’ insurrection citoyenne latente et impatiente comme un devoir.
      Je crois que si rien n’est envisageable sur le territoire sans le Frexit, je crois également que rien ne sera possible dans le monde sans l’ éradication des grandes lignées capitalistes !

      A vouloir contrôler nos votes, nos esprits, le climat, ils en oublient que nous, nous allons finir par ne plus contrôler ce qu’il nous reste de sang-froid ! 

    • MERLIN MERLIN 16 mai 08:48

      @Alren
      FI anti système ? Avec un président prince du népotisme ? Profitant de ce dit système.... Parle pas même des autres.


    • Yanleroc Yanleroc 16 mai 16:19

      @Fifi Brind_acier


      Je n’aime pas cette logique que tu as qui veut que nous soyons cernés de toutes parts et qu’ il n’ y a d’autre issue possible que le vote et le ralliement à l’ UPR à laquelle personne ne veut se rallier et qui n’est encore qu’ un embryon je te le rappelle. 
      Heureusement dans le lien que tu fournis il y a ceci (en gras) :
      Eurogendfor :" A l’avenir, ils pourront (les gouvernements), lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants.

      l’Armée de métal n’ étant pas encore le genre, et considérant que dans un uniforme il y a encore un être humain (ou ce qu’il en reste, enfin j’ espère), on peut espérer effectivement qu’ un certain pourcentage des forces coercitives rejoignent les insurgés, comme cela s ’est qd-même déjà produit dans le passé.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 06:54

      @Yanleroc


      En 2012 je pensais aussi abstention. 


      Ensuite, je me suis replié sur le FN pour canaliser efficacement tous les désirs de changement. Cette année j,ai rêvé sans vraient y croire à une prise de conscience par le message Asselineau... Aujourd,hui je voudrais encore espérer une vague FI aux législatives, pour donner à la France un ultime délai de réflexion. Mais quand on accepte froidement de voir la réalité, je pense que le moment est venu de relire l,INSURRECTION QUI VIENT et de se préparer à tout le bouleversement qu,on a refusé de voir.

      PJCA


  • Lugsama Lugsama 15 mai 12:41

    Le graphique qui demonre le titre.. clown. Les chiens aboient la caravane passe ;)


    • Jurassix Jurassix 15 mai 21:42

      C’est rigolo, quand on ne manipule pas les chiffres, le resultat est tres different :

      - Sur les francais inscrits, au premier tour, Macron obtient 18% des voix, soit mieux que lors des elections de 1995 et 2002. C’est pas genial, mais le plus interssant, c’est que l’on a 5 candidats a 20% (si on compte absention).
      - Au deuxieme tour, c’est 44% des inscrits, soit 3eme meilleur score.
      La legitimite viens du premier tour, et c’est pas mieux/pas pire...

      Article malsain et manipulateur. Je croyais en venant ici que j’allais eviter le comportement de la presse main-stream. C’est rate.

  • Eric F Eric F 15 mai 14:15

    Bonjour. On peut inventer des indicateurs complexes, mais le ratio essentiel est le nombre de voix par rapport au nombre d’inscrits, et Macron n’est alors pas le plus mal élu de tous les présidents, ayant obtenu 43,6%, Hollande avait obtenu 39%, Sarko 42,7, Chirac en 95 39,4, Mitterrand en 81 43,2 ...
    Par contre, effectivement, il a bénéficié du « vote utile » au premier tour, et du vote anti-FN au second, ce qui relativise son score d’adhésion. Il cherche à compenser en attirant autour de lui une sorte de « grande coalition » des eurolibéraux, donc tout le « système » économico-politico-médiatique.


    • Lugsama Lugsama 15 mai 15:23

      @Eric F

      En même temps à part les neuneus qui se soumettent aux populistes type Lepen ou Mélenchon qui adhère à 100% pour un candidat ? Personne de raisonnable. Il y aura toujours un mélange d’adhésion et de vote utile pour gagner une élection à deux tours, personnes n’a encore fait plus de 50% au premier tour.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 20:27

      @Lugsama
      On a eu 40 ans d’alternance ou de cohabitation Gauche- Droite, maintenant on a les mêmes ensemble !

      C’est juste que la haute finance a jugé que les vieux Partis ne pouvaient plus assurer les réformes et faire face à la montée du mécontentement ...

      « La destruction de la classe politique dirigeante a commencé »


  • BA 15 mai 15:24

    Edouard Philippe, Bilderberg 2016, a été choisi par Emmanuel Macron, Bilderberg 2014 !

    Du 9 au 12 juin 2016, Edouard Philippe participait à la réunion du Groupe Bilderberg.

    Le mécanisme du Groupe Bilderberg est le suivant :

    1- D’abord, la sélection.

    Depuis 1954, chaque année, au mois de juin, le Groupe Bilderberg se réunit. Il sélectionne deux ou trois hommes politiques français. Objectifs : placer leurs pions, continuer la construction européenne, et faire élire des membres du Groupe Bilderberg aux élections dans les pays européens.

    2- Ensuite, la propagande médiatique.

    Le système médiatique fait la promotion de ces hommes politiques sélectionnés par le Groupe Bilderberg. Le système médiatique dit du bien de ces hommes politiques dans les journaux, sur les radios, sur les chaînes de télévision pendant des mois et des mois. Normal : les grands journalistes politiques, les grands éditorialistes et les directeurs des médias sont eux-aussi des membres du Groupe Bilderberg.

    Exemple : Nicolas Baverez et Etienne Gernelle ont été sélectionnés par le Groupe Bilderberg pour participer à leur réunion de juin 2016. Ils sont respectivement éditorialiste et directeur de l’hebdomadaire LE POINT.

    Jeudi 4 mai 2017, l’hebdomadaire LE POINT faisait sa une sous le titre : « Droite : la bataille qui commence. »

    Sur cette une, on voyait la photo des huit principales personnalités politiques du parti de droite Les Républicains pour les mois qui viennent.

    Chose étonnante : sur ces huit personnalités de droite, il y avait sept personnalités très connues … et un homme politique complètement inconnu !

    Les sept très connus : François Baroin, Nathalie Kosciusko-Morizet, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Bruno Le Maire, Laurent Wauquiez, Christian Estrosi.

    Un homme politique inconnu : un certain Edouard Philippe !

    Avec cette photo de une et avec le dossier à l’intérieur, l’hebdomadaire LE POINT commençait à préparer l’opinion publique à la nomination d’Edouard Philippe, qui était alors encore inconnu.

    http://www.lepoint.fr/images/liseuse/medium-small/2330.jpg

    3- Dernière étape, l’élection.

    Les électeurs, après avoir subi des mois de bourrage de crâne, votent pour l’homme politique promu par les médias.

    Conclusion :

    Emmanuel Macron, Bilderberg 2014, a été élu président de la République. Quelques jours plus tard, il a nommé premier Ministre Edouard Philippe, Bilderberg 2016 !

    C’est la nouvelle aristocratie.

    La nouvelle aristocratie contrôle parfaitement le système politique et le système médiatique.

    La nouvelle aristocratie a verrouillé le système.

    Même au moment des élections, il ne peut plus y avoir d’alternance.

    Seule une révolution pourra détruire la nouvelle aristocratie.

    Rappels  :

    Edouard Philippe était là  :

    http://www.bilderbergmeetings.org/participants.html

    Emmanuel Macron était là  :

    http://www.bilderbergmeetings.org/participants2014.html

    Le Groupe Bilderberg est à l’origine de la construction européenne. Le traité de Rome, signé en 1957, a marqué le début de la construction européenne. Il a été négocié durant les réunions du Groupe Bilderberg en 1954, 1955 et 1956.

    « Je pense que vous pourriez dire, déclara un jour le diplomate américain George McGhee, que le traité de Rome, qui a créé le Marché commun, a été mûri pendant ces réunions de Bilderberg et aidé par le flot de nos discussions. »

    (Source : « L’Europe sociale n’aura pas lieu », de François Denord et Antoine Schwartz, édition Raisons d’agir, page 40.)


  • Alcyon 15 mai 15:41

    Autant lutter pour ses convictions est noble, autant lutter contre celles des autres est discutable, autant la propagande débile des battus et le bashing deviennent chiants.


    Réussir à « démontrer » que Macron a été le président le plus mal élu de la Vème république alors que :
    1) De Gaulle n’a pas été élu au suffrage direct pour son premier mandat. Ce n’est pas une critique, juste une constatation.
    2) Il y avait plus de 31% d’abstention pour celle de Pompidou.
    3) Que dire de la réélection de Chirac en 2002.

    Vous faites déshonneur à Mélenchon. Pas étonnant que FI ait du mal à boucler une alliance avec le PRCF si tous les membres sont des parasites comme l’auteur de ce billet, qui en fait ne souhaitent que récupérer qu’un morceau du gâteau au lieu de proposer une alternative. Je comprends tout à fait où se trouve le problème, et il n’est pas chez les Insoumis.

  • oncle archibald 15 mai 16:08

    C’est très gonflant d’entendre encore les Communistes ou Melenchon revendiquer qu’ils représentent « le peuple » ou « les gens » alors que le peuple Français, le vrai, s’est prononcé clairement. Le peuple se manifeste à l’occasion des élections et il n’a voulu ni de Melenchon, ni de Fillon, éliminés au premier tour ni de Le Pen éliminée au deuxième tour. Faut faire avec et se féliciter d’être encore en démocratie.

    « Le peuple » a élu Macron et du coup vous trouvez que « le peuple » s’est laissé manipuler, qu’en fait ce sont les abstentionnistes et ceux qui ont voté blanc qui « ont gagné » cette élection. Non non et non ! Le résultat du premier tour est très clair et le tandem Melenchon plus PCF arrive en quatrième position. Peut être devraient-ils plutôt que de lire dans le marc de café, s’interroger sur les raisons qui font qu’ils n’ont pas obtenu l’adhésion d’un nombre suffisant d’électeurs pour emporter le morceau.

    En réalité je le crains fort, à force de jouer aux cons et de prétendre que la « vraie » démocratie n’existe pas en France on finira bien un jour par se retrouver sous une « vraie » dictature, celle qui règne dans les pays adulés par Melenchon et les communistes : Cuba, Venezuela, Chine, etc ... Un de ces quatre on regrettera le temps ou l’on pouvait choisir entre plusieurs « vraies » offres, en mettant des bulletins dans des urnes transparentes, dans des bureaux de vote avec de « vrais » assesseurs libres et d’opinion diverses, etc etc ... 

    J’en veux à ceux qui salissent la démocratie qu’ils prétendent défendre.


    • PRCF PRCF 15 mai 19:08

      @oncle archibald
      Les français ont voté - et des conditions de votes avec un bourrage de crane permanent pour Macron et Le Pen nous pourrions discuter - et de ce vote au premier tour de la présidentielle, il ressort que :
      1) Macron est minoritaire. très largement minoritaire
      2) il n’a été élu que grace au chantage à la Le Pen au second tour.
      3) le bloc des électeurs de gauche (ceux de Mélenchon, de Hamon, de Poutou, de Laguiller) est la première force politique du pays. Avec 28% des suffrages exprimés.

      Dans une stricte démocratie - et c’est bien un des problèmes de la Ve république, ce serait ce bloc qui serait au pouvoir. Tandis que LR/EM/PS se partage ntle pouvoir depuis 60 ans avec les résultats désastreux que l’on connait. En s’entendant pour bafouer les résultats électoraux démocratiques qui leurs déplaisent à l’image du NON en 2005 au referendum.

      Défendre la démocratie, c’est la défendre vraiment. Et c’est bien ce que nous faisons

      Quand à vos diatribes anti cubaine, anti venezuela etc, il suffit de rappeler qu’à Cuba chacun est libre de se présenter et n’a pas besoin d’obtenir les soutiens financiers de M Hermand Drahi ou Rotschild pour mener sa campagne. Les urnes et bureaux de votes sont tenus et garder par les enfants.
      Au venezuela, le président peut être révoqué par referendum tandis qu’en France, c’est le président qui révoque les referendum.


    • Alcyon 15 mai 19:26

      @PRCF :


      1) Tout le monde est minoritaire. Même le PRCF l’accepte (voir le point 3).
      2) Elucubration de perdant. Il aurait gagné face à n’importe quel autre candidat, c’est le principe du centre, il récupère les voix de « l’autre côté ». Je vois mal les Insoumis appeler à voter Fillon ou Le Pen, Le FN à voter Mélenchon ou Fillon. LR à voter Mélenchon.
      3) Amusant comme les gens ont tendance à regrouper les « copains » et à diminuer les adversaires. Enfin, faut bien pouvoir justifier le dépassement des 24% de Macron n’importe comment.

      Dans une stricte démocratie ? Dis, tu vis dans quel monde ? Dans une « stricte démocratie » à la proportionnelle, on aurait eu droit à un jeu d’alliance et je mettrais me main à couper qu’un bloc EM+LR+DLR se serait formé. Et encore, selon le seuil électoral, EM+LR aurait suffit.

      Expliquer qu’en regroupant toutes les gauches « on gagne » est de la mauvaise foi crasse. 28% de la population, pour arriver à la majorité tu as le choix :
      1) EM
      2) FN
      3) LR

      Bonne chance ! A moins, bien sur, que tu milites pour un « le gagnant prend tout ». Magnifique logique, toi tu peux grouper comme tu veux mais les autres, non.

    • Lugsama Lugsama 15 mai 19:30

      @PRCF

      Si macron est minoritaire que sont les autres ? Des microbes ? :)

      Parler de bourrage de crane quand on poste les articles mensongers du PRCF a longueur de journée, vous m’excuserez...

      Et votre bloc de gauches est premier avec 28%, mais arrêter le pastis. MDR

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 20:41

      @oncle archibald
      Le peuple français aime tellement Macron, qu’il n’y avait personne dans les rues dimanche , à part les parisiens qui promenaient leur chien .... !! Macron a salué sur des kilomètres, une foule inexistante ...



      Et s ’il n’a pas la majorité à l’ Assemblée, il la dissoudra et mettre en place la proportionnelle ... Il passera ensuite des alliances au coup par coup, comme aux plus belles heures de la IV e République ! Vous voterez pour des Députés dont vous ne saurez jamais d’avance quels textes ils voteront, quelle merveille !

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 20:55

      @PRCF
      Le Venezuela est un pays souverain. Parler de démocratie dans l’ UE, c’est se moquer des citoyens : ceux qui sont élus ne décident de rien d’important, et ceux qui décident ne sont pas élus : la BCE, l’ OTAN et la Commission européenne .... !!


      Si Mélenchon essayait de remettre en cause les politiques européennes, la BCE ferait comme avec Tsipras, elle couperait le robinet bancaire ! Vous racontez maintenant les mêmes sornettes que Mélenchon, bientôt vous allez nous faire un couplet sur « le rêve européen » et nous réciter des poèmes ?!

      Sur le rêve européen, je viens de trouver une vidéo allemande, sous titrée en français, qui va vous remettre les neurones dans le bon sens !
      C’est le rôle joué depuis la guerre de 14 par les firmes chimiques et pharmaceutiques allemandes dans la construction européenne...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 21:01

      @Alcyon
      Essayez de vous servir d’une calculette !
      Les électeurs mécontents sont majoritaires en France.

      Pour exprimer leur mécontentement, ils ont voté pour 8 candidats : Mélenchon, le Pen, Dupont Aignan, Lassalle, Asselineau, Hamon, Poutou, et Arthaud.

      Si vous ajoutez les scores, vous obtenez 55, 8% des votes exprimés.


    • Alcyon 15 mai 21:19

      @Fifi Brind_acier : ça vaut POUR TOUTES LES ELECTIONS EN FRANCE DEPUIS LA Vème REPUBLIQUE


      Preuve : personne n’a jamais été élu au premier tour. Encore un qui regroupe ce qui l’arrange. Je m’en fous de Macron, il n’a pas mon vote. Mais j’ai le minimum d’honnêteté intellectuelle pour ne pas raconter de conneries. Du moins, sciemment.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 21:41

      @Alcyon
      Les chiffres sont une chose, le ressenti en est une autre.

      La campagne forcenée des médias pour Macron pendant 18 mois, l’abstention, les votes blancs et nuls, le nombre de mécontents, font de cette élection quelque chose de malsain, que de nombreux citoyens perçoivent comme « un coup d’état médiatique ».

      Et ça, les chiffres bruts ne le disent pas.

      L’absence de la foule le long du cortège dimanche matin en dit plus que de longs discours ...


    • Alcyon 15 mai 21:51

      @Fifi Brind_acier : le minimum est de respecter son honnêteté intellectuelle. Le ressenti, on ne connait finalement que peu de Monde. Et ce sont souvent les caniches qui font le plus de bruit.


      Les médias ? Quand on partage Sputnik et que l’on vit dans la fachosphère, il ne faut pas s’étonner d’être à côté de la plaque. Les mécontents ? J’ai 36 ans, depuis mes 14 ans à chaque élection, j’entends les mêmes expliquer qu’il s’agît d’un coup d’état médiatique.

      A force de vivre isolé avec ses copains qui partagent les mêmes idées, on se retrouve à s’imaginer majoritaire. Internet n’a fait qu’amplifier ce phénomène. Au boulot, Macron fait 80% (à la louche) sans problème, et personne ne s’en étonne. A mon club de sport, idem. Et personne ne s’en étonne. C’est même, pour eux, une évidence. Et ils ne passent pas des heures devant BFMTV, la TV on s’en fout quand on peut regarder ce qu’on veut sur son PC.

    • Eric F Eric F 15 mai 21:55

      @Fifi Brind_acier
      Vous additionnez des votes absolument antagoniques les uns avec les autres, les mécontents parce qu’il pleut, et les mécontents parce qu’il fait sec.... Quelle politique cela peut-il représenter ?
      Pour gouverner, on ne peut additionner que des courants qui peuvent s’entendre sur un programme On verra du reste si la « recomposition » qui réunit autour de Macron les eurolibéraux, verra naître une opposition plus souverainiste et colbertiste.


    • Yanleroc Yanleroc 15 mai 22:22

      @Alcyon


      La recette n’est pas de « regarder ce qu’on veut sur son ordinateur », mais de regarder ce qu’on ne voit pas ou ne dit pas à la télé, 
      c’est surtout de regarder et de lire ce qu’on ne connait pas, sinon télé ou ordi c’est kif-kif !
      Jette ton ordi tu ne sais pas t’en servir, garde juste la Play !

    • Michel Maugis Michel Maugis 15 mai 22:34

      @oncle archibald

      « Faut faire avec et se féliciter d’être encore en démocratie. »

      Tonton, vous êtes vraiment un faux cul, vrai de vrai.
      Tonton archi bad se félicite d’avoir otanazié la Libye. Il se félicite de sa tentative d’ otanazier la Syrie.

      Vous savez très bien que nous ne sommes pas en démocratie, nous sommes dans une espèce de MONARCHIE dont le monarque est la classe crapulienne de la très haute bourgeoisie occidentale, raciste et colonialiste. C’est le produit de votre Capitalisme.

      Je ne sais si vous en faites parti de cette classe, Votre description ne nous le dit pas. Mais ce qui est sûr c’est que MACRON n’ est pas le représentant du peuple, mais de cette monarchie de droit divin dont le dieu est « LA LIBERTÉ DU FRIC ». cela vous le savez.

      Vous devriez avoir honte de votre position permanente de faux cul qui nie la lutte des classes, alors que vous y prenez part systématiquement en soutenant , toujours par la bande, les terroristes US, israéliens, Otanaziens, qui financent et promeuvent les guerres.

      Vous avez installé un état mafieux en Europe qui est le Kosovo,
      Vous avez fait un coup d’état à Kiev.
      vous soutenez l’état fasciste d’Ukraine, comme Macron.

      On attend encore de vous vos preuves sur les accusations sur la Russie, comme celle du Crash du Boeing.

      Vous êtes contre un état démocratique, voulu par le peuple, celui de Crimée rattaché à la Russie par la vote très majoritaire de ses habitants. Cet état est prospère. Et cela vous emmerde et me fait très plaisir

      Vous vous abstenez systématiquement pour condamner les actions terroristes de l’Otanazie, votre Europe.

      Mais vous osez participer ( oui je sais, ils osent tout) au coup état médiatique, fasciste contre le Venezuela. Il faut faire vite car VOS ordures aux commandes au Brésil et en Argentine par`s VOS coup d´état médiatiques, vont bientôt disparaître.

      Vous êtes absolument incapable d’intervenir militairement au Venezuela.

      Tontron, VOTRE FOND INTERIEUR EST ARCHI CONNU.

      Pour vous nourrir, vous voulez assassiner les peuples arabes, nègres etc,,




    • Michel Maugis Michel Maugis 15 mai 22:41

      @PRCF

      Tonton Archi Bad sait tout cela. 

      Mais peu importe. mentez, mentez, mentez il en restera toujours quelque chose.

      tonton est un soutien lâche et criminel au vrai fascisme, celui qui s’exprime une fois que le peuple prend le pouvoir politique.

      raison pour laquelle. Lepen ne peut être qualifié de fasciste.

      Il aurait fallu qu’elle gagne pour pouvoir le vérifier.

      Tonton archi bad, lui est fasciste parce qu’il soutien l« opposition » fasciste du venezuela et de Cuba.
      Pourquoi ? pace qu’il sait que le peuple y a pris le pouvoir.

    • oncle archibald 15 mai 22:58

      @Michel Maugis

      Ben oui avec Michel Maugis c’est comme avec un célèbre apéritif anisé, un coco sinon rien ... 

      Quelques millions de pauvres gens l’ont expérimenté et curieusement du temps où existait le fameux rideau de fer entre l’URSS et le reste du monde ceux qui essayaient de le franchir au péril de leur vie le faisaient toujours dans le même sens .

    • oncle archibald 15 mai 23:07

      @PRCF faudra se réveiller, Arlette a pris sa retraite et je le regrette. La « banquières » était bien plus marrante que l’enseignante qui lui a succédé. Et si vous estimez Macron minoritaire au premier tour, il reste le meilleur score quand même, et donc le plus légitime avant le duel final.


    • Michel Maugis Michel Maugis 15 mai 23:07

      @oncle archibad


      Vous tournez en rond, et continuez d’approuver VOS CRIMES et VOS MENSONGES fabriqués par l’Oligarchie crapuleuse que vous soutenir...sans oser le dire

      Votre système est celui des crimes contre les peuples, et vous vous en ventez

      Incapable de définir sa postion devant la lutte des classes !!
      vous allez mourir idiot.

    • oncle archibald 15 mai 23:38

      @Michel Maugis écoutez Brassens de temps à autre, c’est souverain pour ne pas risquer de mourir idiot. 


      Car depuis tant de temps que tant de têtes tombent, au paradis sur terre on y serait déjà ... oh vous les boute feu oh vous les bons apôtres, mourrez donc les premiers, on emboitte le pas ....

    • Alcyon 16 mai 00:36

      @Yanleroc : Sputnik. Non mais sérieusement quoi. Quand n’importe quel journal publie un truc, je suis sceptique et je vérifie. Mais quand Sputnik ou RT publient un truc, je n’y prête attention que si ça a l’air un minimum crédible. Je devais être au collège quand un prof de français nous a fait lire le compte rendu d’une manifestation de deux journaux différents. Et j’ai été marqué par le fait que le premier racontait une histoire de manifestants casseurs qui avaient récupérés n’importe qui, et de l’autres une manifestation pacifique qui a dégénéré car les forces de police cherchaient l’affrontement, et l’avaient obtenu.


      Et c’était la même manifestation. Dés lors, j’ai appris à ne plus croire sur parole. Même quand ça va dans le sens de mes conviction. Surtout si ça va dans le sens de mes convictions. Mais ça semble difficile pour vous, les fanboys, qui racontez « ne croyez pas les médias corrompus ! Faites comme nous, croyez ceci et cela ». Bande de décérébrés, l’anticonformisme fait de vous les pires conformistes.

    • Alcyon 16 mai 01:52

      @Michel Maugis : alors, je vais te parler de ma génération. C’est aussi celle de Macron. Et c’est l’une des raisons pour laquelle, au boulot et chez les connaissances de cette génération, Macron a 80% des voix (le reste est principalement Mélenchon, avec l’un ou l’autre Le Pen).


      Alors on est la génération « no future ». Pendant que nos parents, ados ou jeunes adultes à la fin des années soixante, faisaient le fête et baisent comme des castors dans les années soixante-dix en sortant 3 fois par semaine et en se disant que, de toute façon ils ne seraient pas virés, la galère du choc pétrolier leur est tombé dessus. Pas grave, ça passera en dépensant sans compter pour maintenir leur petite vie. Et nous sommes nés. Et le chômage aussi.

      Pendant nos primaires, on a grandi au son du « les méchants russes vont nous attaquer », mais le Mur est tombé et l’URSS s’est disloquée. Mais là, c’est devenu « c’est la crise ! travaillez bien à l’école ou vous serez au chômage comme le fainéant de voisin ! On économise pour votre avenir, vous verrez quand vous aurez notre âge ! ». Et on a bien travaillé à l’école.

      Et puis, le collège. Et là « les méchants arabes nous volent notre travail ! Travaillez bien à l’école ou vous finirez à la rue ! ». Avec Mohamed et Karim, qui bossaient dur aussi, mais papa et maman n’aiment pas qu’on traîne avec eux. Ils préféraient qu’on sorte jouer avec Michaël, qui ne faisait jamais ses devoirs mais ce n’est pas de sa faute si ses parents, qui avaient bossé à l’usine pendant 20 ans, mais étaient au chômage depuis 3 ans car les méchants arabes avaient volé leur travail. Ils avaient arrêté l’école à 14 ans, ils ne savaient pas aider ce pauvre Michaël, qui avait reçu son premier paquet de cigarettes à 14 ans. Et on a bien travaillé à l’école.

      Et puis est arrivé le lycée. Et toujours les méchants arabes qui nous volent notre travail. On ne comprenait pas pourquoi papa et maman n’aiment pas Mohamed et Karim, qui faisaient toujours 18/20 et avec qui on échangeait nos devoir. Alors que Michaël était en échec et redoublait encore, même en essayant de l’aider. Michaël commençait aussi à traîner avec des gars bizarres, papa et maman nous demandaient de les éviter maintenant, mais nous engueulaient quand on traînait avec Mohamed et Karim. Mais bon, eux étaient encore avec nous en classe, on se marrait bien et on faisait les devoirs ensemble. Papa et maman demandaient ce qu’on voulait faire après le lycée, car il fallait « choisir une filière qui donnerait du boulot, pas comme la fille d’en face qui a fait commu et ne trouve rien. Travaille bien à l’école, ou tu seras comme tous ces fainéants au chômage, ou tous ces étrangers qui viennent voler notre argent ». Et on a bien travaillé.

      Et puis l’université. Mon Dieu, de bon élève, on est devenu élève normal. On avait l’impression de travailler et d’être bon, mais un bon tiers était au moins aussi bon. On s’est fait de nouveaux potes, on avait tous les mêmes parents qui nous répétaient depuis 15 ans de « bien travailler à l’école, ou on sera au chômage ». On faisait des groupes de travail, des sessions d’un week-end non stop. Quelques sorties, mais rien de fou car fallait réussir pour ne pas finir au chômage. Et papa et maman qui nous rappelaient leurs sacrifices pour nous, qu’on n’avait pas le droit à l’échec car c’était la crise, et les méchants terroristes allaient nous faire sauter. Mais papa et maman avaient aidé à construire l’Europe, qui allait nous aider à vivre mieux. Et on a bien travaillé.

      Puis diplômé, et là, du boulot rapidement. Un boulot avec les potes, des gens de la même génération à qui on a raconté les mêmes histoires. On se disait qu’on avait eu raison de bien travailler, pas comme Michaël, qui vivait encore chez ses parents qui n’en pouvaient plus, qui était au chômage depuis 3 ans et ne savait rien faire. Mohamed terminait ses études de médecine, Karim de dentiste. On était entre gens qui avaient bossé et méritaient leur situation.

      Et puis vint la crise de 2007. Ces satanées banques qui avaient voulu gagner encore plus d’argent. On s’était dit qu’il était temps que nos dirigeants bossent bien et surveillent tout ça. Ils avaient l’âge de nos parents, ils devaient être sages, car c’est nos parents qui nous avaient dit de bien travailler. Et là quoi ? On paye pour elles ? Quoi ? On paye aussi pour sauver le système social ? Celui qui file ses assedics à Michaël qui travaille un an sur deux ? Alors que la crise a été lancée par les banques américaines qui ont filé des prêts à des Michaël ? Et papa et maman sont contents car ils ont sauvé leurs économies, en se plaignant des banques qui leur avait fait gagner pas mal ? Et fallait aussi sauver leurs pensions ? En allongeant l’âge de le retraite, mais juste après qu’ils aient pris la leur ? Et après la crise des années 90, on devait maintenant subir une austérité qu’ils avaient provoqué ? Non. On avait commencé à mettre de côté dés le début, qu’ils aillent tous se faire foutre. On avait bien travaillé, s’ils ne l’ont pas fait, qu’ils crèvent.

      Alors on a regardé ce qu’ils proposent. On a l’idéaliste communiste, qui propose de tout mettre en commun. Surement pas, que les 68-tards assument leurs merdes et vivent avec 1200€. On avait le gars de gauche, qui proposait le statut quo. On venait d’essayer. Non. Il y avait le vieux de droite, qui voulait supprimer des fonctionnaires, des gars qui avaient bossé comme nous mais avaient choisi la sécurité au salaire. Non. Il voulait aussi renforcer l’austérité. Non. Il y avait la raciste, qui expliquait que les étrangers volaient notre travail. C’est surtout Michaël qui faisait chier, Mohamed et Karim avaient bossé eux. Et puis il y avait le benjamin, un gars de notre génération. Avec un parcours similaire. Et bien il aura notre vote. Si vous êtes dans la merde, vous n’aviez qu’à bosser.

      Et quand on regarde nos « amis » de primaire/collège/lycée, une bonne partie se plaint des méchants riches (et encore, on a 2 fois leur salaire de misère) qui les volent, alors qu’eux ils bossent dur. Et on se rappelle quand on faisait nos devoirs, ils jouaient dehors, ou à la PS1, ou au billard dans un café. On sait ce qu’ils deviennent, ils nous ont ajouté sur Facebook où ils étalent leur vie, et nous envoient des invitations pour leurs jeux débiles. Parfois on en bloque un, celui qui poste que les méchants étrangers l’ont mis au chômage alors qu’il a toujours bossé dur. Et on rigole de ses déboires.

      Le pire, c’est que je vote Mélenchon. Mais je comprends tout à fait mes amis quand ils tiennent ce discours. J’ai été élevé par mes grands-parents, et donc j’ai une tendance un poil plus à gauche. Mais à peu de choses près, quand je vous vois pleurer de la méchante Europe qui vous cause plein de problème, j’ai envie de vous dire « fallait bosser ». Et voila comment Macron est devenu président.

    • Michel Maugis Michel Maugis 16 mai 02:31

      @Alcyon

      « On a l’idéaliste communiste, qui propose de tout mettre en commun. »

      Vous inventez par fainéantise. Lisez les communistes ( pas ceux du P« c »F) et en particulier Karl Marx et Frédéric Engels. VOUS AUREZ UNE AUTRE DÉFINITION QUE CELLE DONNÉE PAR LES CRAPULES BOURGEOISES QUI PROMEUVENT LES GUERRES.

      Devriez commencer `par étudier ce qu’on entend par communisme !!
      le mouvement politique ou le mode de production ? ce sont 2 choses distinctes.

      Le passage au mode de production socialiste est du communisme en tant que volonté politique du mouvement communiste, mais le socialisme n’est pas le mode de production communiste. c’est le mode de production qui permert le passage au mode de production communisme. C’est ce que savent toutes les crapules anti-communistes, +a commencer ceux qui se disent socialistes et font des efforts depuis 1920 pour éviter la construction du socialisme mode de production.

      Si vos connaissances sont basées sur ce qu’en disent les crapules depuis des lustres,
      alors c’est que dans le fond vous êtes un ego:iste qui se donne bonne conscience en radotant les explications bourgeoises, qui semblent vous convenir

      Ne vous en faites pas, l’URSS est disloquée, mais vous n’ avez absolument aucune idée de la raison et nécessité profonde.

      Le marxisme.em tant qu’unique conception du monde qui se passe de dieu/x), lui se porte très bien. 

      N’est ce pas M. Poutine !! Vous faites du bon boulot, de l’excellent boulot.
      La Russie a toujours, et les communistes aussi,, les mêmes crapules en face d’elle,
      devriez réfléchir à cela ! et donner une explication.

      Le communisme, en tant que mouvement politique qui est je vous le rappelle, sinon vous l’apprend : 

      Mouvement communiste :

      « Pour nous, le communisme n’est pas un état de choses qu’il convient d’établir, un idéal auquel la réalité devra se conformer. Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses. Les conditions de ce mouvement résultent des données préalables telles qu’elles existent actuellement. »


    • Michel Maugis Michel Maugis 16 mai 04:31

      @oncle archibald

      Le fascisme de tonto au Venezuela et Equateur


      Il faut faire vite Tonton. en 2018 il y aune élection présidentielle au Venezuela
      et mauvaise nouvelle, pour vous, le Pétrole remonte !!!

      Que pensez vous d¡une bonne intervention humanitaire de vos amis ? Pour rétablir la démocratie ?
      Avec des charniers bien propre, rien que des cocos ?

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 07:08

      @Alcyon
      Vous savez combien d’électeurs ont voté pour le programme de Macron ? 5% !
      Tous les autres ont voté Macron pour d’autres raisons.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 07:23

      @Alcyon
      Chirac aussi a été élu « pour que le FN ne passe pas » ! C’est Mitterrand qui a poussé le FN dans les médias pour jouer le rôle d’épouvantail à moineaux au 2e tour, et faire élire le candidat de l’oligarchie !

      Roland Dumas l’explique fort bien : « Le FN c’est une rigolade ! La menace le Pen ! On a fait voter les socialistes comme des couillons pour Chirac ! »


      Sauf que cette fois, les électeurs ont compris, et comme disait Goebbels : « Quand on voit les ficelles, la propagande ne marche plus ! »
      Mes condoléances !

    • covadonga*722 covadonga*722 16 mai 07:42

      @Fifi Brind_acier
      vous savez combien d’électeurs ont votés pour le programme d’Asselineau ? 0,98%

      Tout les autres ont voté contre pour d’autres raisons 

    • Yanleroc Yanleroc 16 mai 07:51

      @Alcyon


      ..sniff ! 
      Touchant ce coming-out en forme d’inventaire à la Prévert à 2 heures du mat, tu ne bosses pas demain..comme macron .. ?
      Finalement je n’ai pas bien compris tellement tu es brouillon, si tu en voulais encore à tes parents ou si tu les remerciais d’avoir baisé comme des lapins tant qu’ils le pouvaient, j’espère ne tout cas que tu auras réussi à sauver ton doudou du naufrage familial et que toi aussi tu prends du bon temps enfin, sans reproduire leurs erreurs pour autant !

      Ecoute ne change plus rien, avec macron tu as le candidat qu’il te faut, celui des laissés-pour compte, des enfances difficiles, des travailleurs acharnés et qui saura te pardonner tes incartades chez Mélenchon pour avoir versé cette petite larmichette sur son épaule attendrie et bienveillante.

      De gros sousous tomberont bientôt (enfin j’espère) dans ta tirelire que tu sauras faire fructifier sur ses bons conseils et tu pourras enfin oublier tous ces sacrifices et cette vie de souffrance et de misère qui a été la tienne jusqu’ à cette élection bénie des dieux capitalistes !
      Amen. 
      Ohm. 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 07:59

      @covadonga*722
      Et oui, pour de mauvaises raisons ! Les électeurs échafaudent des stratégies à la noix, et finissent toujours par se retrouver avec les GOPé de Bruxelles au menu !

      Ils ont voté pour Hollande pour se débarrasser de Sarkozy, Hollande a fait en pire la politique de Sarkozy !
       
      Ils sont allés voter aux primaires de la Droite, et Juppé se retrouve au Gouvernement !

      Ils sont allés voter aux primaires de la Gauche, et le PS se retrouve au Gouvernement !

      Ils ont voté Macron contre le FN, et Macron est au Gouvernement.

      Ils ont voté Mélenchon pour que ça change, mais Mélenchon veut sauver l’ Europe, « Dieu se rit de hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes »...

      Ou bien ils ont voté FN contre Macron, et le FN s’est suicidé en direct à la télévision ...


      Voilà, maintenant que toutes ces stratégies à la noix ont échouées, on va peut-être pouvoir poser les questions de fond qu’ Asselineau a soulevées ??

      « Natacha Polony : »Circulez, ya rien à voir !"


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 08:06

      @Eric F
      Les 55% du NON au référendum de 2005 venaient aussi de tous les bords politiques !

      Il y a de nombreuses raisons de rejeter les politiques européennes : le chômage, l’absence de démocratie, les guerres de l’ OTAN, l’immigration, la désertification des zones rurales, les délocalisations d’entreprises, la dette etc

      Demandez donc aux 7 Partis politiques qui ont porté le mécontentement des Français pourquoi ils refusent de se rassembler pour sortir de l’ UE, alors qu’ils passent leur temps à critiquer l’ UE ?


    • Yanleroc Yanleroc 16 mai 08:10

      @covadonga*722


      Personne n’étant parfait, même à l’UPR on a voté utile et peut-être en marche,..en masse pardon !
      mais il est vrai qu’ Asselineau devrait arrêter de prophétiser des surprises, il n’est pas trés bon dans ce domaine. 
      Du coup ça me fait un peu peur quand il dit qu’ il « ne le sent pas » en ce qui concerne les mois à venir. 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 08:12

      @Alcyon
      Pas besoin de la presse russe ! Si vous avez regardé toutes chaînes de télé françaises dimanche matin, il n’y avait personne dans les rues pour acclamer le couronnement de Macaron 1er !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 08:19

      @Yanleroc
      Asselineau n’a donné aucune consigne de vote, et comme l’UPR ne représente rien, lâchez nous les baskets !


      Occupez-vous plutôt des schizophrènes de Gôooche, genre Lordon, qui explique qu’il n’est pas possible de changer les Traités, mais qu’il faut essayer quand même ! C’est l’âne de Buridan, il va finir par mourir d’inanition, si ce n’est pas d’idiotie ...

      Ou comme Chouard, qui persiste et signe et continue sur sa lancée !

    • Alcyon 16 mai 08:28

      @Fifi Brind_acier et encore de la désinformation. Enfin, on ne s’en étonne même plus. Car, naturellement, il est impensable que quelqu’un vote pour un programme ET pour le renouvellement qu’il représente.


      Sans compter que les bébés et les adolescents sont comptés pour arriver à ce score. Et les étrangers qui ne peuvent pas voter. Ce n’est pas 5% des électeurs, c’est 7% des gens qui pouvaient voter. Mais la vérité, ce n’est pas grave, seul le message compte.

      Et à ce petit jeu j’aimerais avoir une idée pour les autres candidats. Car, de manière amusante, les votes « pour Le Pen » ne sont pas découpés. Je présume que les données viennent du sondage Ipsos/Sopra Steria (tiens en passant, l’UPR fait confiance aux sondages maintenant ?) et le pourcentage de français ayant voté pour le programme de Le Pen (au second tour) est inférieur à celui de Macron. Amusant. Et ça reste 10 fois plus que l’ensemble de l’électorat UPR (fais le calcul en nombre de voix et tu verras).

      Donc maintenant, en plus de regrouper comme les gens comme ils ont envie, ils divisent les autres car ça marche vraiment bien pour faire passer n’importe quoi comme message.

    • babelouest babelouest 16 mai 08:42

      @Fifi Brind_acier
      Pourquoi ne pas se rassembler ? Rappel
      http://pardem.org/presidentielle-2017/661-faut-il-voter-pour-francois-asselineau-union-populaire-republicaine-upr

      Ou comment ne pas marier la carpe et le lapin.


    • Yanleroc Yanleroc 16 mai 09:13

      @babelouest
      Excellent article du Pardem mais FiFi pense que « le programme de l’UPR est le plus à gauche du moment ».

      J’attends les soldes.

      @FiFi encore une fois, je n’ai jamais dit que A.F. avait dit que..etc.
      Tu ne changera donc jamais, l’UPR ne changera pas, les autres ne changeront pas, rien ne changera donc !!

      On ne peut pas compter sur les politichiens professionnels pour s’en sortir, c’est évident !

    • Ar zen Ar zen 16 mai 09:41

      @babelouest

      En ce qui concerne la critique de l’UPR et de François Asselineau par Nikonoff il est facile de démonter tous les arguments qu’il avance un par un. Nikonoff n’est pas crédible, pas crédible pour un sous. 

      Un seul exemple. Il écrit ceci : « 3.- Il propose de « Récupérer immédiatement notre siège plein et entier à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). » C’est-à-dire de se jeter dans la gueule du loup. À quoi sert de sortir de l’Union européenne si c’est pour rester dans le système libre-échangiste mondialisé ? »

      Citez moi un seul pays n’appartenant pas à l’OMC et dont le succès international est réel ? Quel est donc ce pays qui réussit dans le monde, qui n’appartient pas à l’OMC, et qui a les faveurs de Nikonoff ? Nikonoff voudrait-il « isoler » la France ? Parle t-il de la Corée du Nord ou du Turkménistan ? 


      Tout les reste est à l’avenant. Et son commentaire sur l’article 50 est totalement délirant. Il écrit en effet : « Une lecture attentive de l’article 50, éclairée par l’expérience grecque ». 
      Comment Nikonoff peut-il parler de l’exemple grec dont le gouvernement n’a jamais évoqué la sortie de l’UE par l’article 50 ? Peut être aurait-il pu parler de l’exemple britannique ? Il délire, vraiment. 

    • babelouest babelouest 16 mai 10:11

      @Ar zen
      L’exemple britannique, justement, n’en est pas un, puisque les grands-bretons ont toujours eu un statut à part.

      Mes amis du PARDEM sont allés en Grèce plusieurs fois, ils ont parlé avec des militants anti-européens, ils connaissent leur sujet sur la question. Il ne s’agit pas de Jacques Nikonoff seul, il n’y a pas de gourou au Pardem à la différence d’autres partis (au pluriel, je précise bien).


    • Ar zen Ar zen 16 mai 10:13

      @Ar zen
       Je voulais dire, n’est pas crédible pour deux sous !


    • oncle archibald 16 mai 11:22

      @Michel Maugis : il y a un truc qui fait que le communisme ne marchera jamais, c’est la nature humaine.

      Exemple : dans un grand centre équestre il y a des propriétaires qui possèdent chevaux et sellerie, et des membres du club qui viennent monter les chevaux qui appartiennent au club, avec des selles et des harnais mis à leur disposition par le club.

      Pour en finir avec les problèmes de selles, genre il en manque une, ou celle là est pourrie je ne la veux pas, la directrice du centre équestre décide d’acheter des selles neuves et en nombre suffisant afin qu’il y en ait une à disposition de chaque membre. Très bien, mais si la selle « n’appartient à personne », personne en l’entretient. Résultat : au bout de quelques mois elles sont toutes dans un état pitoyable et doivent partir chez le sellier pour réparations.

      Solution : la directrice du club décide que chaque selle « du club » donc n’appartenant à personne, sera affectée définitivement à un cavalier qui sera le seul à s’en servir et ce sera « sa » selle. Du coup chacun bichonne « sa » selle et l’entretient, le club fait des économies.

      On a vu la même chose se passer en URSS dans les kolkhozes du temps de Kroutchev. Les terres collectives avaient des rendements minables tandis que sur les quelques ares mises à disposition de chaque membre du Kolkhoze pour son usage personnel la production était très satisfaisante.

      C’est la vie. Les hommes sont ainsi faits. Ils ont besoin de se sentir responsables de leurs actes et ceux qui sont plus « entreprenants », ceux qui travaillent plus ou mieux ont besoin d’être reconnus « meilleurs » et veulent être récompensés différemment de ceux qui se la coulent douce et font « le service minimum ».


    • Ar zen Ar zen 16 mai 13:27

      @babelouest

      Votre intuition vous trompe. Certes la GB n’était pas la zone euro, certes la GB n’était pas dans Schengen (mais ce traité est bien dissocié des traités de l’UE puisque la Suisse et la Norvège, qui ne sont pas dans l’UE, appartiennent à l’espace Schengen). Certes la GB n’a pas signé le TSCG comme la misérable France.

      Il n’empêche, et je vous demande de le vérifier, que la GB était soumise aux articles du TUE et du TFUE. Ce que vous dîtes est faux : la GB n’avait pas de statut particulier au sein de l’UE puisque les traités TUE et TFUE s’appliquaient à elle, comme à tous les autres. 

      Par ailleurs vous insistez avec la Grèce, mais, une fois encore, vos renseignements ne sont pas complets. La Grèce n’ jamais, jamais, annoncé vouloir quitter l’UE ! Oui ou non ? La Grèce n’a jamais demandé à mettre en oeuvre l’article 50 qui parle de « négociations » de sortie. La grande confusion vient du fait que des « gens », sans doute mal informés, pour le faire court, confondent « modification » des traités selon le processus de l’article 48 du TUE et « renégociation ». C’est un abus de langage, une faute sémantiques de parler de « renégociation » des traités. Les dispositions des traités peuvent être modifiées, certes, mais il faut obtenir l’unanimité de tous les pays membres pour acter les changements dans les traités puisque ceux ci deviennent, à la suite des modifications, des « nouveaux » traités. 

      Vous évoquez un voyage en Grèce. Bien. Quel rapport avec la modification des traités selon l’article 48 du TUE ou la sortie de l’UE selon l’article 50 de ce même TUE ? Pourquoi faîtes vous ce rapprochement ? Pourquoi parlez vous de « gourou » ? J’ai cette chance d’avoir une formation juridique et je peux vous dire que mon idée je me la suis forgée moi même sur les traités européens. Je les ai lus et je les ai compris. Il n’y a pas de gourou qui tienne. Et si vous voulez avoir un avis « très » objectif sur le fonctionnement de l’UE, et non une approche légère, je vous conseille le livre de Christophe Beaudouin « la démocratie à l’épreuve de l’intégration européenne », ouvrage tiré de sa thèse de doctorat. Ce n’est pas un « gourou », il aborde le fonctionnement de l’UE sous un angle juridique. faîtes donc votre propre idée par vous même.

      Le niveau de vos informations sur le fonctionnement de l’UE est faible et pourtant vous faîtes des généralités sur un sujet très complexe. Je ne vous demande pas de me croire mais de vérifier. Je vous respecte et je me dis que votre information n’est pas complète puisque votre analyse est biaisée. Vous subissez un déficit d’information.

    • Yanleroc Yanleroc 16 mai 16:42

      @oncle archibald


      Brassens avait plus de foi en la nature humaine que vous, sa misanthropie et sa misogynie n ’étant que de façade.

      L’ argument que vous fournissez est l’ habituelle rengaine de ceux qui refuse de changer le système et de viser le partage et l’ entraide car En fait, on trouve beaucoup plus d’exemples de sacrifice, de courage et de solidarité que de comportements déviants à l’ échelle individuelle. 


      En vérité,  « le communisme apporte un développement à tous les niveaux, un enrichissement et une croissance de la nature humaine. Ce n’est pas seulement possible. C’est nécessaire, et ça vaut le coup de se battre pour cela. »

    • Yanleroc Yanleroc 16 mai 16:52
      Pourquoi les gens défendent-ils des systèmes injustes, incompétents et corrompus ?
      On pourrait penser que quand les gens sont coincés avec un système, ils voudraient davantage le changer mais en fait, plus ils sont coincés, plus ils sont susceptibles d’expliquer ses lacunes, seriez vous dans ce cas ?..

      Ces études suggèrent que quand les gens sentent un manque de contrôle personnel sur leur propre vie, ils ont tendance à compenser, en soutenant les systèmes et les dirigeants qui offrent un sens de l’ordre, afin d’être rassurés..., ce n’était pas trop la posture de Brassens, seriez vous « under control » ?..

    • Yanleroc Yanleroc 16 mai 17:13

      @oncle archibald


       L’homme n’est ni bon ni mauvais (juste ignorant, c’est en cela qu’ il est con), il n’ est que ce que les circonstances font de lui. 
      Certes il est mû par son intérêt, celui-ci est légitime mais n’en fait pas nécessairement l’ennemi des autres hommes (votre exemple des selles).

      Il suffit de concevoir une organisation sociale qui réoriente l’agencement des intérêts individuels de telle sorte qu’ils s’accordent intelligemment les uns aux autres, hors de toute visée moralisante demandant à l’ anarchiste que vous croyez être, de modifier ou de maîtriser ses tendances naturelles. 


    • Alcyon 16 mai 18:07

      @Ar zen : la GB n’est pas dans l’UE ? J’ai raté un épisode ? Je pensais qu’ils sortaient en 2019, mais peut-être que May s’énerve pour rien quand elle dit que les dirigeants de l’UE ne veulent pas négocier.


      En passant, la GB avait une participation financière réduite. I want my money back. En fait, ils étaient (et le sont toujours) parmi les plus grand bénéficiaires de l’Union Européenne, en accédant à un marche unique pratiquement gratuitement. Et ils étaient la plaque financière de l’UE. On va rigoler dans les années 202x.

      Ah, et le monsieur t’explique qu’avant le traité de Lisbonne, il n’y avait rien de prévu pour la sortie. Que « rien de prévu » ne signifie pas impossible.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 18:08

      @Yanleroc
      Vous confondez tout ! La sortie de l’ UE est un processus juridique !
      Les Britanniques en sortent avec le Parti Conservateur, la belle affaire ! A eux d’en faire une réussite, en faisant le ménage au Parti Travaillistes pro européen, et en reconstruisant leurs syndicats !

       Vous avez bonne mine à cracher sur l’ UPR et le Frexit alors que vous allez subir plein pot les politiques de Bruxelles !!


    • Ar zen Ar zen 16 mai 18:42

      @Alcyon

      Qui a dit que la GB n’était pas dans l’UE ? J’ai écrit qu’elle était membre à part entière de l’UE et que le TUE comme le TFUE s’appliquait à ce pays. 

      « I want my money back ». OK ! Que savez vous de cette affaire ? Quelle conclusions tirez vous des renseignements que vous possédez ? De quel ordre sont vos renseignements ?

      « I want my money back » c’est avant le traité de Maastricht. Les sommes que donnent les différents pays de l’UE, et celles qu’elles reçoivent en retour, ont fait l’objet de discussions mais ces sommes ne sont pas actées dans les traités. 

      Ceci se passait dans une Union réduite, avant Maastricht, avant Amsterdam, avant Nice, avant Lisbonne. Ces traités successifs, ont été signés par la GB, après Tatcher !



      Le sommet de la dernière chance s’ouvre à Fontainebleau le lundi 25 juin, cinq jours avant la fin de la présidence française. Parce qu’elle sait sans doute qu’il y a un temps pour tout, même pour dire oui, parce qu’elle sent que ses partenaires sont à bout, et que, s’il le faut, ils continueront sans elle, Mme Thatcher accepte, le mardi 26 juin, des propositions sensiblement similaires à celles de Bruxelles. Voire moins avantageuses, selon certains experts. Qu’importe les barguignages : Maggie a obtenu un chèque substantiel. « Il n’y a ni vainqueur ni vaincu » , disent les Français, manière de cacher leur désappointement d’avoir été obligés, malgré tout, de passer sous les fourches Caudines de Mme Thatcher. « Elle nous a tous eus par lassitude » , commente, aujourd’hui, un haut fonctionnaire français qui fut de tous les combats européens.
      En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/europe/article/2005/05/11/30-novembre-1979-margaret-thatcher-i-want-my-money-back_648386_3214.html#GXK72RETc2cxDSmv.99


    • Alcyon 16 mai 20:02

      @Ar zen : le monsieur il t’explique que les anglais, encore membre de l’UE avec tous ses avantages, pour un coût réduit. Depuis lors, l’accumulation de ces « quelques » milliards ont aidé les anglais. Le monsieur il t’explique que cette participation réduite rend, de facto, la GB avec un statut à part. Je ne faisais que le rappeler.


      Pour la Grèce, c’est amusant de voir quelqu’un qui n’utilise pas son cerveau. Une sortie de la Grèce avait été évoquée, et la situation avait été étudiée. C’est de ça qu’il parle, en plus du Brexit. Tu viens surtout de prouver que tu ne sais même pas de quoi tu parles.

      Ah, et il est membre d’une organisation anti-mondialisation. Forcément, quitter l’OMC et nationaliser une maximum est un objectif pour lui. Mais difficile de comprendre quand on ne lit même pas ses convictions.


    • Ar zen Ar zen 16 mai 23:45

      @Alcyon


      Vous pouvez développer, perfide Alcyon, les avantages des Anglais membres de l’UE ? Quelque chose à préciser ? C’est quoi pour vous la "participation réduite ? Allez, on se lance à l’eau au lieu d’utiliser des arguments génériques qui ne veulent strictement rien dire. 

      La sortie de la Grèce a été évoquée ? Par qui, vous qui semblez connaitre le sujet sur le bout des doigts ? Vous allez bien nous fournir une référence au milieu de vos délires !

      Qui est-ce qui souhaite quitter l’OMC ? Des noms s’il vous plait ! C’est Nikonoff ? 

      Vous n’avez pas l’air très au point sur le sujet européen. Ce qui est certain c’est que moins on en sait sur un sujet et plus il est facile de se tricoter un scénario convaincant. Il faut travailler le sujet et faire des mises en perspective. Vous êtes loin du compte et vous énoncez de monstrueuses contrevérités. 

      J’attends donc vos réponses, qui ne viendront pas, parce qu’elles n’existent pas. C’est ballot n’est-ce pas ? 

    • Ar zen Ar zen 16 mai 23:56

      @Alcyon

      Et vous m’avez tout l’air d’être un sacré troll ! Vous posez des questions auxquelles vous répondez par d’autres questions pour noyer le poisson. 

      Et le pseudo humour que vous tentez d’utiliser fait flop ! Vos formules supposées être décapantes sont flop parce qu’elles rampent au ras du sol. L’humour n’est pas donné à tout le monde. Vous devriez vous abstenir d’en faire parce que le vôtre est révélateur de votre niveau de cour de maternelle. Vous êtes simplement pathétique.

      Agoravox est un lieu d’échange. Vous n’échangez rien, vous n’apportez aucun argument, vous déployez des postulats non pertinents. Lorsque l’on vous répond d’une manière argumentée vous cédez immédiatement. Seriez vous un lâche ? 

    • Alcyon 17 mai 00:44
      1) Posséder le coeur des transactions financières de l’UE à moindre coût. Ca fait tourner une économie.
      2) Avoir gardé sa monnaie et profitant des faibles taux de la zone Euro. Ca ne marche qu’avec une grosse économie à côté d’une économie encore plus importante.

      Pour le reste, tu viens de démontrer que tu ne savais pas de quoi tu parles. En fait, comme tout bon « moi je sais pas vous », tu reste en surface et tu n’essayes pas de comprendre. Et quand on te le fait remarquer, tu insultes.

      Tu es juste très con.

    • Alcyon 17 mai 00:53

      @Ar zen ah et le « troll » te fait savoir qu’il serait temps de t’acheter un cerveau. Tu étais absent à la distribution.


      Donc Grèce - discussion de sortie 2015 :

      Tu vivais en Antarctique il y a 2 ans ?

    • Remosra 17 mai 01:12

      @Alcyon

      Rien que votre premier lien, on voit déjà la limite de votre réflexion.
      Je prend un exemple. La Grèce sort de l’Euro. Votre article dit qu’ils continueraient à dépenser en Euro. Oui bien sur, sur un très court terme le temps que la nouvelle monnaie soit édité.
      Mais ça bien entendu, ils n’en parlent pas, ben non, faudrait pas essayez de rassurer les gens.
      Alcyon, iconoclaste régimbé, y a t il une neurone qui fonctionne correctement chez vous ou allons nous dans un futur proche vous revoir ici en train de pleurnicher ?


    • Ar zen Ar zen 17 mai 06:31

      @Alcyon

      perfide alcyon, vous connaissez l’effet dunning Kruger ? Je vais vous le résumer rapidement : ce sont ceux qui en connaissent le moins qui en parlent le plus. C’est un biais cognitif dont vous êtes le parangon. Merci pour votre collaboration. 


    • Ar zen Ar zen 17 mai 06:52

      @Alcyon

      Il faudrait vous inventer si vous n’existiez pas. 

      `Ce qui vous manque, voyez vous, c’est tout simplement l’apprentissage de base, celui de la lecture !

      Vous ne savez donc pas lire ? Je vais y aller doucement, très doucement, pour que vous compreniez. 

      Relisez vos liens. Il s’agit pour 7 d’entre eux de sortir de la zone euro. Je répète pour le mauvais élève Alcyon ; il s’agit de sortir de la zone euro. 

      Maintenant que nous avons parlé de la « sortie de la zone euro » intéressons nous à la sortie de l’Union européenne ? Est-ce que c’est la même chose Alcyon ? Si vous ne faîtes pas la différence entre « sortir de la zone euro » et sortir de l’Union européenne il est inutile d’intervenir sur Agoravox parce que, décidément, vous n’avez pas le niveau. Il faut apprendre d’abord à lire. 

      Je vous signale qu’actuellement 28 pays constituent l’Union européenne et que seuls 19 appartiennent à la zone euro. Je vous aide aussi à calculer. Il y en a par conséquent 9 qui appartiennent à l’UE sans être dans la zone euro. Si vous arrivez à faire fonctionner vos deux neurones, qui doivent par ailleurs être assez fainéants, vous comprendrez que sortir de la zone euro n’est pas l’équivalent de sortir de l’Union européenne. 


      L’un de vos liens concernait la question du référendum en Grèce. Voici cette question. Je ne suis pas certain que vous l’ayez comprise. S’agit-il d’une question concernant la sortie de l’Union européenne ? J’espère que vous avez compris ce qu’était l’effet « Dunning Kruger » et que vous allez améliorer vos ressources de lecteur ?

      « Acceptez-vous le projet d’accord soumis par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international lors de l’Eurogroupe du 25 juin 2015 " ?

    • Alcyon 17 mai 06:53

      @Ar zen : je connais bien, et c’est souvent ceux qui n’y comprennent rien qui l’utilisent comme « argument » (ad hominem).

      Tu ne liras pas ce qu’il est exactement, ça détruirait ta théorie, mais je laisse ça ici, par principe.@Remosra :  je répondais à un gars qui demandait quand, en 2015, un possible « Grexit » avait été évoqué. Rien de plus. Car le guignol Ar Zen avait lu un article du PARDEM, pris une phrase et expliqué « c’est n’importe quoi, regardez ça ». Mais en oubliant de préciser qu’à ce moment, on parlait de la sortie évoquée en 2015. Et en fait, ce passage discutait des négociations (le référendum grec) et les négociations dans l’UE, ou finalement la Grèce a été forcée d’accepter les termes de l’UE. L’article du PARDEM explique qu’une sortie via l’article 50 aurait des « négociations » similaires.



      « Ces fausses « négociations » placent le pays voulant sortir en position de faiblesse. Le pays qui voudrait sortir par l’article 50 se mettrait lui-même en position de faiblesse au cours de « négociations » jouées d’avance, qui reviennent à se mettre la tête dans la gueule du loup. C’est offrir aux européistes de tous poils le temps de mettre la pagaille dans le pays sortant. L’exemple de la Grèce au cours de l’année 2015 doit être médité. Si le Premier ministre Tsipras a capitulé, c’est aussi à la suite des pressions énormes exercées par les oligarques européens et leurs relais en Grèce : grand patronat, grands médias, certains syndicats… »

      Donc, soit il ne l’a pas lu, soit il vient de prouver qu’il n’a pas d’argument. Je penche pour la seconde. C’était quelques lignes plus bas, mais comme un bon guignol sans argument, Ar Zen n’a pas lu.

      Et je n’aime pas le PARDEM. Il y a beaucoup à dire sur leurs convictions. Mais réussir à ne ressortir qu’une phrase pour dire « lol ils sont nuls », c’est prouver sa mauvaise foi et ses déficiences intellectuelles.

    • Ar zen Ar zen 17 mai 07:43

      @Alcyon

      Vous confondez allègrement « sortie de la zone euro » et « sortie de l’Union européenne ». 

      `Vous êtes un incorrigible petit sacripant. 

      Et bien non, la négociation par l’article 50 intègre deux partenaires. D’un côté l’UE et de l’autre, le pays sortant, disons actuellement la GB. Dans une négociation il n’y a pas une partie qui domine l’autre. Les deux parties sont à égalité. Cela s’appelle « négocier » ! Vous avez à l’esprit que l’UE a plus de force dans la « négociation » de sortie que la GB. Pourquoi en aurait-elle ? Je pense que c’est très exactement l’inverse. Pourquoi ? Parce que l’article 50 prévoit que 2 années après le déclenchement de cet article la sortie est de droit et effective ! Ceci veut dire que c’est l’UE qui a l’épée de Damoclès au dessus de la tête ! L’UE a tout intérêt à trouver des arrangements avec la GB parce que 2 années passent très vite. L’UE a beau avoir des « exigences » que cela ne reste que des « exigences ». Dans une « négociation » vous n’acceptez pas nécessairement les « exigences » de l’autre n’est-ce pas ? Il n’y a aucune règle dans l’article 50 qui indique que c’est l’UE qui impose ses vues. Tout ce négocie !

      La vision du PARDEM est erronée, c’est une vue de l’esprit. Nikonoff se plante royalement. La Grèce n’a jamais articulé l’article 50. Voyez vous Alcyon, il faut réfléchir avant d’écrire ! Par ailleurs il faut savoir lire et ne pas confondre sortie de la zone euro et sortie de l’UE !

      Revoyez le substantif « négociation ». 


      Pour l’effet « dunning Kruger » vous en êtes l’exemple vivant en confondant « sortie de l’euro » et « sortie de l’U.E ». Ce sont ceux qui en parlent le plus (7 liens) qui en connaissent le moins. vous n’avez même pas remarqué que vous parliez de la sortie de la zone euro et non de la sortie de l’UE. Vous êtes grandiose !



    • Yanleroc Yanleroc 17 mai 08:44

      @Alcyon

      tu as lu ça au moins, c’était juste la conclusion de ton lien ? 
      « La prochaine fois que vous voulez excuser les insupportables illusions de grandeur de votre collègue par l’effet Dunning Kruger, envisagez la possibilité que votre collègue est simplement un crétin – pas de recours nécessaire à son incompétence méta-cognitive. »

      On comprend que les gens soient paumés tant que n’aura pas été faite la lumière sur la pertinence de l’article 50 !

      Attali se fend la poire sur le fait que tout a été rendu extrêmement compliqué pour qu’on ne puisse justement pas sortir facilement de l’ UE.car « on a soigneusement oublié d’ écrire l’article qui permet de sortir ».

      @aAzen : On en avait déjà parlé Arzen, (je ne sais plus si c’était avec vous), mais il y a un bon nombre d’embûches et de tournures vicieuses même avec l’A.50, notamment des allers retours entre le parlement les différentes parties et surtout les délibérations à huis clos !..

      Vous comprenez que vu l’ embrouillamini qui se présente, il est demandé aux électeurs de croire sur parole, or « chat échaudé etc.. » !!
      Quant à penser que l’UE n’aurait pas d’intérêt à faire traîner, pfff, et que la sortie se fera automatiquement au bout de 2 ans sans coup férir lol.
      Je veux juste insister sur le fait que le Frexit n’est pas si évident pour tt le monde (je ne parle pas de sa nécessité mais de sa pratique). !


    • Ar zen Ar zen 17 mai 09:10

      @Yanleroc

      J’ai lu, relu et encore lu l’article 50 du TUE. C’est finalement un article très court. C’est un texte juridique et on ne peut pas lui faire dire ce qu’il ne dit pas. 

      Dans un texte juridique tous les mots ont un sens. Ils ne sont pas choisis au hasard. 

      Il est facile de remarquer que les contraintes sont dans le camp de l’UE. En effet, l’accord de retrait doit être approuvé à la majorité qualifiée après approbation du parlement européen. Ceci doit être fait dans un délai de 2 années faute de quoi la sortie est effective et actée, même sans accord. 

      L’UE est dans l’obligation d’accepter le dispositif prévu à l’article 50. 

      Tout ce que l’on entend dans les merdias est totalement injustifié. Juncker peut faire des moulinets, avoir des exigences, cela peut passer sur la GB comme l’eau sur les plumes du canard. Dans une négociation, je le répète, ce n’est pas parce qu’une des parties a des exigences que l’autre est tenue de les accepter. Une négociation est une négociation. 

      Voici l’article 50 dans son entièreté. Il n’y a pas de quoi, juridiquement parlant, de chercher midi à quatorze heures. Les juristes britanniques ne sont pas plus bêtes que les autres. 



      Article 50
      1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
      2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.
      3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.
      4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
        La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.
      5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

    • babelouest babelouest 17 mai 10:16

      @Ar zen
      Sauf qu’il est inacceptable de devoir attendre jusqu’à deux ans, pendant que des fonds vautours ont tout le temps de dépecer la bête.

      Sauf que l’article 50 du TUE a DE FAIT été refusé par la majorité des Français le 29 mai 2005, auquel fut opposé un coup d’État parlementaire inacceptable, oui, inacceptable.

      La seule sortie réaliste de l’union et des institution supra-nationales doit être immédiate, unilatérale, décidée selon les accords internationaux de la Convention de Vienne sur les accords internationaux , précisément. Ah oui, je sais, un certain parti ne veut surtout pas en entendre parler, quitte à cultiver l’incohérence des objections signalées plus haut.


    • Remosra 17 mai 10:24

      @babelouest

      Encore une fois, on le répète, la partie de la convention de Vienne qui parle de sortir des traités n’a pas été signé/ratifié par la France.
      Donc impossible d’utiliser la convention de Vienne pour sortir de l’UE.
      Combien de fois va t il falloir vous le dire ?
      Et je suis sur que j’en oublie, il doit surement avoir d’autres raisons qui font que votre convention n’a aucun effet sur les traités de l’UE.


    • Remosra 17 mai 10:27

      @babelouest

      Si c’était possible de faire ça, vous ne croyez pas que l’on ce serait jeté dessus pour parvenir à nos fins ?
      On est pas si idiot que ça, ignorer une telle chose ce n’est pas pour vous emmerder, c’est parce qu’on a vérifié lorsqu’un Mélenchonniste nous en a parlé car on trouvait ça un peu trop facile.


    • Ar zen Ar zen 17 mai 11:14

      @babelouest

      C’est assez incompréhensible de trouver aussi souvent le commentaire concernant le refus du TCE par référendum et sa mise en perspective avec le traité de Lisbonne. 

      La constitution française prévoit qu’il est possible de ratifier un traité par la procédure du congrès. C’est ce qui a été fait pour le traité de Lisbonne. Vous pouvez être mécontent, je peux être mécontent, mais la constitution française a été respectée. Il n’y a rien d’autre à dire. Faire le constat que le peuple de France s’est fait entuber n’est pas l’équivalent d’une faute constitutionnelle. 

      Il est impossible de sortir immédiatement de l’UE sans passer par l’article 50 et son processus. Le Président de la République, en France, est le garant du respect des traités. Il faudrait donc désobéir. Certes, cette solution semble rationnelle, mais elle ne l’est pas. En effet pourquoi désobéir dans cette circonstance et pas dans d’autres ? La dette française par exemple, plus de 2000 milliards d’euros. Il suffit pour relancer la France de désobéir aux créanciers de notre pays. C’est pas difficile n’est pas ? Désobéissons et ramenons la dette à zéro. Que du bonheur. Tous les pays du monde devraient d’ailleurs y penser. La désobéissance c’est drôlement efficace pour régler tous les problèmes. 

      Le problème dans votre commentaire c’est que vous vous inventez des circonstances dans lesquelles tout devient possible. Vous naviguez en pleine utopie. Les accords internationaux doivent se respecter, les traités aussi, les engagements de toutes natures de la France pareillement. Votre discours est un discours de facilité qui ne respecte pas le droit international. Pour n’importe quel problème il vous suffit de brandir le mot « désobéissance » et vous réglez le problème. C’est effectivement « la » solution. Comment se fait-il que vous ayez si peu de recul concernant les règles internationales ? 





    • Ar zen Ar zen 17 mai 11:25

      @babelouest

      L’article 50 permet de sortir du TUE. Voici l’article 54 du traité de Vienne sur le droit des traités. L’aviez vous lu ? Quel est l’état de vos connaissances en droit international ?

      Art. 54. - Extinction d’un traité ou retrait en vertu des dispositions du traité ou par consentement des parties

      L’extinction d’un traité ou le retrait d’une partie peuvent avoir lieu :

      a) b)

      conformément aux dispositions du traité ; ou,

      à tout moment, par consentement de toutes les parties, après consultation des autres Etats contractants.

      L’approbation unanime par les Etats membres de l’UE de la décision - cadre du Conseil du 13 juin 2002 contient une consultation au sens de l’art. 54, b, de la Convention de Vienne (Cass., 24 août 2004, JT, 2005, p. 322). 


    • Yanleroc Yanleroc 17 mai 12:12

      @Ar zen vous avez surligné certaines parties qui vous semblent acquises, j’en ai surligné d’autres qui me semblent porteuses de mauvaise volonté. Je m’interroge et me méfie simplement, je ne m’oppose pas, sachant à quel point Attali et ses comparses europhiles peuvent être retors.

      1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
      2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.
      3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.
      4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
        La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.
      5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

    • Ar zen Ar zen 17 mai 13:56

      @Yanleroc

      La dernière partie que vous soulignez n’a d’intérêt que si le pays concerné par la sortie souhaite faire volte-face. Pour prolonger le délai de 2 années il faut l’accord du pays qui sort. L’UE est donc coincée par ce délai de 2 ans. Une prolongation de celui ci ne dépend pas d’elle. 
      Par ailleurs, il est tout à fait normal que le pays qui sort ne participe pas aux délibérations des membres restant. Quoi de plus naturel ?

      Nous voyons bien que c’est le verbe « négocier » qui est utilisé et pas un autre. Négocier c’est prendre en considération ce que dit l’autre partie et c’est trouver un consensus, une juste milieu. Pourtant, les médias dominants présentent cette affaire comme si l’UE avait l’ascendant et une certaine priorité sur le pays qui souhaite sortir. L’article 50 est clair : il s’agit de négocier et de conclure un accord. 

      Merci pour votre participation à cet échange. J’apprécie. 

    • Yanleroc Yanleroc 17 mai 17:17

      @Ar zen
      « La dernière partie que vous soulignez n’a d’intérêt que si le pays concerné par la sortie souhaite faire volte-face. »

      Vous êtes sûr ?
      D’ accord pour le 2ème point puisqu ’il faut l’accord du sortant +l’unanimité du conseil pour prolonger.
      Pour le huis clos, il est vrai que ce n’est pas si important.
      Reste à savoir ce qu’ il peut y avoir de pertinent dans ce que dit Attali ou si ce n’est que de l’enfumage pour décourager les partisans du Frexit.
      Plus, peut-être, un loup de dernière minute (et beaucoup de mauvaise volonté).

    • Ar zen Ar zen 17 mai 19:13

      @Yanleroc

      Dans le TCE, que les Français ont refusé, il n’y avait effectivement pas de clause de sortie. Celle-ci a été ajoutée au traité de Lisbonne. Ce traité de Lisbonne est le premier traité européen à prévoir une clause de sortie unilatérale.
      Les déclarations de Jacques Attali dont vous faites état datent de 2011. J’ai retrouvé une vidéo. Il parle du traité de Maastricht mais pas du traité de Lisbonne. Il faut simplement se souvenir que c’est François Asselineau qui a fait connaître l’article 50 à une partie de la population, celle qu’il pouvait toucher par internet. 

      De toute évidence, Jacques Attali est bien trop roublard pour ne pas savoir que l’article 50 permettant le retrait, a été rajouté au traité de Lisbonne. Il veut surtout pas l’ébruiter en 2011. 


    • Alcyon 17 mai 20:41

      @Ar zen : en fait, tu es juste un gros troll.


      Tu te plains qu’un article dise que « l’exemple grec concernant la sortie de l’UE en 2015 » est débile car c’est la GB qui sort. On t’explique que des cas de figure ont été discutés, comme une sortie de l’UE par l’article 50, amenant de facto une sortie de l’Euro, suivi d’une demande d’adhésion à l’UE. Et là, comme le gros troll que tu es, face à tes contradictions, tu expliques « vous confondez tout ».

      Tu es juste un gros troll. Tu as tort, aies le minimum d’honnêteté intellectuelle de l’admettre. Tu n’as pas lu l’article du PARDEM, tu as regardé en diagonale, tu as vu une phrase et comme tu avais déjà décidé « c’est de la merde », tu n’as même pas vérifié. Et quand on te dit que c’est clairement justifié, tu bottes en touche comme tout bon gros troll de compétition.

      Pense à t’isoler en Antarctique. La bêtise est contagieuse, et tu sembles en phase terminale.

    • Alcyon 17 mai 20:59

      @Yanleroc : pour l’effet DK, je voulais simplement montrer que les analyses un peu plus fines donnaient des résultats plus nuancés. Et que, trop souvent, les gens qui y font appel ne savent même pas ce que cet effet est réellement. En fait, on peut même appliquer l’effet DK aux études sur l’effet DK : un méta-effet DK !


      Sinon, le gars explique que c’est l’UE qui est en position de faiblesse, j’ai du mal à saisir pourquoi. L’article a été fait pour que la sortie se fasse après 2 ans, sans réelle négociation. C’est quand même assez évident, il ne manquait que le sang d’une vierge.

      L’UE peut se permettre d’attendre 2 ans, avec un état qui doit respecter les traités pendant que l’UE s’adapte et permet de déplacer ses secteurs d’activités. L’UE ne veut pas d’accord, donc la procédure pour en obtenir un est compliquée. Sauf si l’état sortant accepte des conditions contraignantes qui plaisent à tout le monde.

    • Ar zen Ar zen 17 mai 21:08

      @Alcyon

      Ah bon ? des cas de figures de sortie de l’UE ont été discutés ? Vous sortez ça de votre petite cervelle ? Pas un de vos liens n’en fait état, jamais personne n’en a fait état. C’est l’une de vos croyances. Ce n’est pas parce que vous l’avez rêvé que cela est vrai. 

      Et puisque vous êtes assez stupide pour ne pas comprendre, je vous mets au défi de me trouver un seul article où il est question de la sortie de la Grèce de l’UE. Je ne sais pas ce qui vous tient lieu de cervelle, . mais vous ne vous grandissez pas en refusant d’accepter la simple réalité. 

      Si Nikonoff dit des conneries sur la Grèce ne m’en rendez pas responsable. Il dit aussi des conneries sur l’OMC. Il voudrait que la France se transforme en Corée du Nord ! 

      C’est vraiment ballot de passer pour un pitre devant tout le monde. 

    • Alcyon 17 mai 22:45

      @Ar zen : après le troll, c’est la dénégation. Elle a été évoquée avant et après le référendum grec, en plus d’une sortie de la zone euro.


      Elle a été évoquée car aucun article ne prévoit la sortir de la zone Euro.

    • Ar zen Ar zen 17 mai 23:15

      @Alcyon

      Vous allez vraiment passer pour un vrai imbécile !

      Je me demande si vous savez bien lire ?

      Extrait de votre article : « Évoquée depuis 2010 et le début de la crise financière grecque, une sortie de la zone euro serait aujourd’hui prête et envisagée, selon les mots de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. « La Commission est prête à toutes les éventualités », a-t-il insisté mardi soir à l’issue d’un sommet des 19 chefs d’Etat de la zone. 

      Il parle de quoi l’article ? De la sortie de la zone euro ou de l’Union européenne ? Alcyon il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez vous. Je vais vous aider. 

      Zone euro comme par un »Z« 
      Union européenne comme par un »U". 

      Et ce n’est pas parce qu’aucun article ne prévoit la sortie de la zone euro, que la sortie de l’UE vient remplacer la sortie de la zone euro. Vous n’avez pas assez approfondi le sujet. Cherchez donc à savoir pourquoi les banques nationales de tous les pays de la zone euro existent encore et vous pourrez entrevoir la manière dont il est possible de sortir de la zone euro. 

    • Alcyon 18 mai 00:16

      @Ar zen : DIS, TU SAIS LIRE ?


      PUREE, RETOURNE AU COLLEGE. AUCUN ARTICLE NE PREVOIT LA SORTIE DE LA ZONE EURO. AUCUN, ZERO, NIETS, NADA.

      LE SEULE DISPONIBLE EST DE SORTIE DE L’UE. ALORS MAINTENANT, TU VAS DISCUTER AVEC TA MAIN.

Réagir