vendredi 3 juillet - par nemo3637

Mon communisme

Le Président Macron l'avait dit sur tous les tons : c'est la guerre ! L'épidémie, comme un monstre diabolique, a mis à mal l'économie et nous serions condamné au chômage, à une misère sans rémission. Ne nous prévoit-on pas une « rentrée » catastrophique ?

Mais à bien y regarder, c'est à une bien étrange guerre à laquelle nous devrions faire face ...

Le spectacle de villes mortes est certes affligeant. Pourtant des guerres nous gardons l'image dramatique de terribles destructions, de champs de ruines, d'usines et de centres de production anéantis.

Mais rien de cela aujourd'hui : tout est resté debout, prêt à fonctionner. Et même si la désindustrialisation a fait mouvoir une grande partie de la production en Extrème-Orient, là-bas comme ici, tout est partout intact. Il ne tient qu'à un effort des humains, facile à fournir, pour retrouver et même dépasser le niveau des productions d'avant-confinement.

Publicité

Si l'on met « tout sur la table » on se rend bien compte, en régulant cette production selon les besoins que tout le monde devrait pouvoir être satisfait avec une répartition équitable.

En 1921, Sébastien Faure (1858-1942) (1), dans un petit ouvrage intitulé « Mon Communisme » imagine une nouvelle société – à l'opposé de ce que faisaient les bolchéviques alors fraichement au pouvoir – où chaque ville, comme par exemple Bordeaux, est décrite avec son agglomération, son urbanisme, ses industries, ses richesses et les transformations et améliorations à apporter pour que les besoins de tous soient satisfaits de façon égalitaire et harmonieuse.

Sébastien Faure ne prévoyait pas les progrès techniques et surtout la guerre. Il s'agit là d'une pure utopie qui a le mérite de nous rendre palpable un autre avenir différent de celui évoqué par les capitalistes qu'ils soient libéraux ou capitalistes d'état (bolchéviques)..

Aujourd'hui nombreux sont ceux qui, fort justement, veulent faire passer les intérêts sanitaires avant les intérêts d'une l'Economie de Profit.

Les stupidités et l'indifférence de Trump à l'égard du peuple américain lui coûteront probablement son siège.

Publicité

L'Utopie de Sébastien Faure retrouve des couleurs, celles du réalisme. Producteurs locaux, agriculture nouvelle, respect de l'environnement, industrie relocalisée, révolution énergétique... De plus en plus de monde est d'accord pour tourner le dos aux oiseaux de malheur, aux sacrifices sans fin, pour inverser la manette dans l'autre sens, dans celui d'une production au service des desoins des populations ;

Une minorité de participants à la Convention sur l'Environnement, préconisèrent la semaine de 28 heures... Quand on y réfléchit bien n'est-ce pas là une voie de bon sens ?

Et la crise ne serait bientôt plus finalement qu'un tigre de papier...

 

(1) Sébastien Faure (1858-1942) « Né le 6 janvier 1858 à Saint-Étienne (Loire), mort le 14 juillet 1942 à Royan (Charente-Maritime) ; agent d’assurances ; membre de la Franc-maçonnerie qu’il abandonna en 1914 ; militant anarchiste par l’écrit et par la parole à partir de 1888 environ. » Dictionnaire biographique « Le Maitron ».



15 réactions


  • caillou14 rita 3 juillet 10:03

    Demain sera différent d’aujourd’hui n’en déplaise aux apparentés politiques de tous bords !


  • xana 3 juillet 10:16

    Hélas, comme tous les idéalistes vous ne voulez pas admettre la perversité innée de l’homme. Sa rapacité et son manque cruel d’empathie.

    C’est joli un rêve, mais parfois il faut aussi se réveiller...


  • nemo3637 nemo3637 3 juillet 10:32

    la perversité innée de l’homme

    En dépit des vieilles malédictions....


  • McGurk McGurk 3 juillet 14:50

    Il s’agit là d’une pure utopie qui a le mérite de nous rendre palpable un autre avenir

    Répartir les richesses, les talents et organiser convenablement les territoires n’a rien de « communiste » ni de « capitaliste » et encore moins d’ « utopique ».

    C’est avant tout se servir de l’intelligence et du savoir-faire collectif (local et national) afin de garantir sur chaque territoire un niveau de vie égal aussi « confortable » que possible.

    Si nous avions regardé de plus près les propositions « alternatives » des penseurs des dernières décennies, nous aurions probablement pu éviter les licenciements massifs, les territoires « déserts » ainsi que le mal-être de la population...et les gouvernements fous/élus se prenant pour Dieu.

    Les stupidités et l’indifférence de Trump à l’égard du peuple américain lui coûteront probablement son siège.

    Non justement, c’est l’un des ingrédients de son succès de bousculer les usages et ça plaît beaucoup au peuple. Le personnage reste, néanmoins, un sombre crétin...


  • Captain Marlo Captain Marlo 3 juillet 20:21

    Inutile de vous creuser le ciboulot, les jeux sont faits ! La Commission européenne a envoyé le 20 Mai à Macron, la feuille de route qu’il doit suivre « pour que demain soit la même chose qu’hier et aujourd’hui...

    .

    Comme d’habitude, aucun média ne publiera ce document. Et comme d’habitude on vous jouera la pièce de théâtre :  »Le Gouvernement se renouvelle pour un nouveau Plan de réussite économique et sociale« , enfin, un truc dans ce genre...

    •  

    Si vous voulez comprendre ce qui se cache derrière les façades du village Potemkine, recopiez et collez sur la porte de votre frigo la phrase suivante :

     »Il n’y a plus de politique intérieure nationale, mais uniquement des politiques européennes dans une souveraineté partagée« .

    C’est la Commissaire européenne Viviane Reding, qui est venue faire une explication de gravures aux Députés français, qui doivent avoir la comprenette un peu ensablée...

    .

    1/ Elle leur a dit clairement qu’ils ne servaient plus à grand chose, sinon à jouer une pièce de théâtre à la télé, où ils s’agiteraient en faisant croire qu’ils dirigeaient la France.

    .

    2/ Afin que les mougeons ne se rendent pas compte que la France n’était plus un pays souverain.

    .

    3/ Pour que les Français ne découvrent pas que les politiques économiques et sociales appliquées en France, sont décidées à Francfort, à Berlin, à Bruxelles et à Washington. Et plus du tout à Paris.

    .

    4/ Que Macron, (comme les 27 Chefs d’états européens), n’a plus aucun pouvoir sur les questions essentielles, il est juste un petit gouverneur de la province France.

    .

    5/ Et que ce sont les Traités européens (TFUE & TUE) qui décident des politiques libérales menées, ainsi que des réformes pourries dont les Français ne veulent pas.

    •  

    Donc ce soir, vous allez voir comme à la parade, la nouvelle brochette de larbins fraîchement promus au service de l’UE, de l’OTAN, de la finance et de la mondialisation, cette petite merveille décidée entre les USA et Bruxelles en 1994, qui fait gagner tant d’argent à ceux qui sont derrière les Traités européens...

    .

    NB : Mais faut pas le répéter, sinon, c’est que vous êtes des fachos et des complotistes, toussa, toussa....

    L’ennui pour les peuples, c’est que parfois, les complots sont vrais...

    Exemple sur le site Pôle Renaissance communiste : »Sous les ordres de l’UE, la troïka LREM-LR-PS lance la privatisation des RER et transiliens !"


  • ETTORE ETTORE 3 juillet 21:13

    Ce qui compte avant tout pour Monarc 1èr, c’est que, si re-confinement il y a...

    Eh bien , que les Français soient re-confinés, MAIS BRONZES !

    C’est quand même plus gai de patienter cloitrer en regardant les vidéos des vacances au soleil, et puis, tant que la peau pèle, ça occupe à se tartiner de crème apaisante, après le tartinage intensif à l’huile de coco.

    Et....., ça laisseras du temps pour recharger la batterie de sa trottinette !


    • Captain Marlo Captain Marlo 3 juillet 21:33

      @ETTORE
      Et....., ça laisseras du temps pour recharger la batterie de sa trottinette !


      Quel mauvais esprit... ! Vous aussi, vous avez craignez que les Verts (Socialistes des centre villes- bobos Verts), ne nous pourrissent la vie ?! 
      .
      Je suppose que la suspension des libertés de déplacement, et la suspension des libertés publiques pendant le confinement, n’était qu’un tour de chauffe ...
      Et voui, je crains le gros complot, mais je ne suis pas la seule...

      •  

      « Convention pour le climat ou réaction bourgeoise ? » par Eric Verhaeghe
      .
      (...) Sous les apparences d’une consultation aléatoire et impartiale, le pouvoir exécutif a habillé un train de mesures législatives qui échapperont à la discussion parlementaire, et qui visent à reformater largement la vie quotidienne des Français.


      Dans cette affaire, l’utilisation du prétexte écologique est fort habile, puisqu’elle permet de pratiquer du greenwashing sur des dispositions qui visent fondamentalement à briser la mobilité entre espaces sociaux sur le territoire et à placer l’ensemble du débat public sous l’invocation d’une religion sacrée : celle de la nature, qui doit désormais être supérieure aux libertés publiques et à l’ordre social.
      .
      Dans tout ce dossier, au nom d’un ordre naturel que personne n’a défini, le visage de la société française devrait changer en profondeur et correspondre enfin à l’idéologie bourgeoise de gauche dominante dans la France de 2020. Un débat orienté en sous-main…


      À tous les étages, en effet, les débats de la convention citoyenne ont été, en sous-main, structurés par des experts issus de cette bourgeoisie de gauche, adepte du capitalisme de connivence, où quelques intellectuels se mettent au service du CAC 40 et de polytechniciens éblouis par le brio intellectuel. On n’analysera pas autrement le rôle d’une Laurence Tubiana, dont nous montrons comment elle concentre à elle seule les attentions de nombreux intérêts industriels....etc

  • ETTORE ETTORE 3 juillet 22:33

    Captain Marlo@

    Ce que je disais, il n’y a pas si longtemps :

    Maintenant, on as Micron, qui fait appel à 150 représentants du peuple français....

    Et on est en droit de se poser la question à quoi servent les :

    + 281 députés Larem

     98, des groupes minoritaires,

     198, de l’opposition,

    et tout ce beau monde grassement payé, et sensés être en prise directe avec le peuple.

    Même les indiens, n’oserait pas communiquer avec un tel écran de fumée.


    • foufouille foufouille 4 juillet 19:27

      @walkingwhittheapes

      dans son cas, c’est sucette car le troll-bot prétend être une femme.


    • Captain Marlo Captain Marlo 5 juillet 07:14

      @walkingwhittheapes

      Vous croyez ce que vous voulez, je m’en fous complètement !

      Ce que je sais, c’est qu’aucune autre personnalité politique actuellement, en France et en Europe, aucun n’est capable de faire les analyses qu’il fait, et d’apporter les informations qu’il apporte.
      .
      D’où la censure. Et maintenant que des candidats UPR dépassent les 10% des voix, on essaye de le salir et de détruire l’UPR de l’intérieur. Mais c’est trop tard, le travail d’information d’Asselineau sur les origines de la construction européenne, ses analyses minutieuses du contenu des Traités européens, sur l’euro et sur l’OTAN est maintenant du domaine public sur Internet.

      •  

      Avec ou sans lui, rien ne sera plus comme avant.
      Comme il y a eu un avant, et un après Assange.
      .
      Avec Asselineau, c’est la fin de 70 ans de propagande euro-atlantiste, que vous semblez tant apprécier, puisque vous ne songez même pas à remercier Asselineau pour le travail de lanceur d’alerte qu’il fait depuis 13 ans...
      .
      Ceux qui essayent de le faire partir n’ont pas compris : avec Internet, on ne peut pas empêcher les informations de circuler dans le monde entier, c’est ballot, pas vrai !?

  • nemo3637 nemo3637 4 juillet 09:54

    Merci pour votre commentaire qui montre votre culture et votre réflexion.

    Sur la question budgétaire dans un état décentralisé bien que l’on soit loin de l’autogestion dans l’Espagne révolutionnaire voir l’exemple de la Suisse fédéraliste.


    • Captain Marlo Captain Marlo 4 juillet 19:24

      @nemo3637

      Bonsoir,
      Bon exemple, mais la Suisse est un pays souverain, (bien que vérolée par des politiques qui la pousse vers l’ UE) , elle n’est pour l’instant, ni dans l’ UE, ni dans l’euro ! Comme l’Islande et la Norvège.
      .
      Ces 3 pays européens font ce qu’ils veulent, ils gèrent leur monnaie, ils font leurs propres lois, ils ne sont pas soumis aux Traités européens libéraux et mondialistes.
      .
      .
      L’Islande a mis ses banquiers en prison et a pris des mesures sociales, parce que l’Islande est un pays souverain. Dans l’ UE, le Droit européen est supérieur aux Droits des états de manière absolue.

      •  

      L’Argentine aussi en 2012 a fait ce qu’il fallait faire, grâce à sa souveraineté : 
      « Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques ».
      Comparez avec la Grèce... 
       .
      Vous ne pourrez jamais faire une politique sociale dans le cadre des Traités européens, puisque le gouvernement français n’a plus la main, il faut d’abord en sortir.

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 juillet 23:54

      @assouline

      C’est beau ...rien à dire et a critiquer...le monde parfait ...


  • CN46400 CN46400 5 juillet 01:02

    Proudhon : La propriété c’est le vol !

    Réponse de Marx : Et le vol de la propriété c’est quoi ?

    Proudhon écrit un livre : Philosophie de la misère

    Marx lui répond sur 200 pages : Misère de la philosophie


    • nemo3637 nemo3637 5 juillet 10:05

      @CN46400
      Oui, la réponse de Marx est définitive...
      Proudhon a été, est encore, l’inspirateur de nombre de penseurs ou de militants comme Michel Onfray. Même s’il est l’auteur de cette phrase liquidatrice, ce n’est pas un révolutionnaire.
      C’est étrange les passions qui nous animent : Proudhon, le souverainisme, Sébastien Faure, Asselineau...
      Même si des sujets importants sont ainsi soulevés, je n’arrive pas, en lisant Asselineau, pour ne citer que lui, à le prendre au sérieux. Proudhon et Groucho Marx, par exemple, le surpassent...


Réagir