lundi 30 mars 2020 - par olivier cabanel

Bas les masques

La guéguerre menée par Yves Levy et Agnès Buzyn contre le maintenant célèbre Professeur Didier Raoult demande à être décryptée... et elle a plusieurs explications.

Tout le monde connait Agnès Buzyn, l’ex-ministre de la santé, devenue candidate peu convaincante à la mairie de Paris, mais on connait moins Yves Lévy.

Il est le mari de l’ex-ministre, et ce docteur mène une fronde contre le professeur Didier Raoult, fronde dont il serait intéressant de tenter de comprendre l’origine.

Yves Lévy était à la direction de l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) lorsque son épouse a été nommée ministre de la Santé, et c’est le Professeur Didier Raoult qui a lancé le cri d’alarme, dénonçant un possible conflit d’intérêt, alerte reprise par d’autres, (lien) qui, finalement a obligé Yves Levy à ne pas postuler à sa propre succession à la tête de l’Inserm. Lien

Sauf qu’il a été maintenu dans ses fonctions, en attendant que son successeur soit désigné... lorsque cela a été le cas, il a été nommé aussitôt conseiller d’état à titre exceptionnel, faisant lever une légitime colère chez les chercheurs. lien

Le professeur Raoult s’était en effet largement répandu dans les colonnes du Canard Enchaîné, dans lequel il soulignait « le conflit d’intérêt patent entre une décision ministérielle sur le statut des futurs IHU et la position similaire du PDG de l’Inserm », lequel était évidemment Yves Levy.

A l’époque, Agnès Buzyn affirmait que « la question serait réglée très vite », en précisant que son mari serait maintenu dans ses fonctions... ce qui, on le sait, n’a pas été le cas.

Puis c’est au mois de janvier 2020 qu’Agnès Buzyn décida de classer la chloroquine dans la catégorie des « substances vénéneuses »...

Or ce médicament est utilisé depuis des lustres pour soigner le paludisme, et comme on le sait, par, entre autres, le professeur marseillais.

Faut-il y voir une nouvelle brimade exercée contre Didier Raoult ?

Cependant cette guéguerre, indigne du corps médical, a commencé il y a plus longtemps.

En effet ce conflit larvé entre le professeur marseillais et le couple Buzyn/Levy vient en outre du fait que les IHU (Institut Hospitalo-universitaire) incarnent un modèle de recherche qui ne satisfait pas Yves Levy.

Du coup de surprenantes décisions avaient été prises : le 2 octobre 2017, Agnès Buzyn avait choisi de changer le statut des IHU qui était celui d’une fondation, en les transformant en GIP (groupement d’intérêt public), les privant du coup d’une partie de leurs crédits, ceux-ci passant de 400 à 200 millions.

D’aucuns ont vu dans ce geste la main du mari de la ministre... lequel voulait ramener les IHU dans le giron de l’Inserm, afin de mieux les contrôler.

On comprend mieux la colère de Didier Raoult, mais aussi celle de nombreux chercheurs.

Le professeur s’en était ouvert aux médias en déclarant : « les IHU sont un enjeu d’autorité et de territoire pour Yves Levy »... enfonçant le clou un peu plus tard : « Yves Levy donnait des ordres à tout le monde, il croit qu’il peut nous faire obéir. Les grands scientifiques n’obéissent à personne »...

Cette passe d’arme donnera finalement raison au professeur Marseillais, puisque le président du jury international des IHU, le suisse Richard Frackowiak en l’occurrence, avait présenté sa démission, (lien) scandalisé par ce changement du mode de gouvernance des IHU : « j’avais vu les liens entre le ministère et l’Inserm. J’ai alors présenté ma démission en défendant le modèle des IHU et les 200 millions qu’on nous prenait. Finalement j’ai obtenu gain de cause car leur position (celle de Levy/Buzyn ndlr) était intenable ».

Richard Frackowiak, s’exprimant dans les colonnes de « Marianne » expliquait : « ce que Didier Raoult défendait à l’époque face à Yves Lévy, c’était l’idée de centres d’excellence en dehors de Paris » ajoutant « ce pays (la France ndlr) a un problème depuis quelques années, pas avec moi, mais avec les stars en général. Il fait chier les bons. C’est un vrai problème. Moi je m’en fiche, ma cour de jeu n’est pas la France, mais le Monde ».

Comme l’écrit le journaliste Hervé Vaudoit dans son livre, (co-écrit avec l’ex ministre Philippe Douste-Blazy) « l’IHU méditerranée infection  » (éditeur Laffont) : « son IHU à peine inaugurée, il s’est ainsi affronté à Yves Lévy, (...) même s’il s’agit d’un des pôles de recherche les plus prolifiques du pays, Méditerranée Infection n’a pas le label Inserm. Pas plus qu’il n’a celui du CNRS, peu ou prou pour les mêmes raisons. Ce qui ne l’empêche pas de produire toujours de la bonne science. Et de donner aussi des aigreurs d’estomac à tous ceux qui aimeraient le voir trébucher, à Paris, mais aussi à Marseille, où son insolente réussite a toujours attisé les jalousies et entretenu les querelles de palais parmi les mandarins qui n’avaient ni son talent, ni ses capacité fédératrices, mais auraient adoré avoir ses moyens  ». lien

Les IHU ont donc pu conserver leur statut.

Quelque temps après, Le professeur marseillais s’est retrouvé au sein du collectif scientifique réuni par le gouvernement Macron au moment de la crise du coronavirus... jusqu’au 24 mars.

Ce jour-là, Didier Raoult s’est mis en retrait du Conseil Scientifique, expliquant : « ...nous ne sommes pas sur la même longueur d’ondes avec le conseil scientifique, qui souhaite attendre 6 semaines pour avoir les résultats des études cliniques sur la chloroquine... ».

Est-ce à la suite de ce coup d’éclat, ou pas, toujours est-il que, 2 jours après, le gouvernement, faisant volte-face à 180°, décidait finalement d’autoriser la chloroquine...dans certains cas...

C’est justement ces « certains cas » qui posent peut-être aussi problème.

Publicité

Extrait de L’article 12-2  : « l’hydroxy-chloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits...  » (lien)...or le professeur Raoult n’a pas préconisé cette association, et comme on peut le voir sur cette ordonnance : le plaquenil (chloroquine) est associé avec le zithromax... et non pas en association avec lopinavir/ritonavir...

Mais ce n’est pas tout.

Le Haut Conseil de santé publique recommande de n’utiliser la chloroquine que dans les cas sévères (lien) ... au grand dam du Professeur Raoult, car celui-ci a toujours martelé que ce médicament n’était efficace qu’au début de l’infection, et qu’il était inefficace lorsque les services sanitaires agissaient trop tard, pour les cas les plus graves.

Le feuilleton n’est hélas pas fini, puisque le 28 mars, le Conseil d’Etat a bloqué la solution chloroquine pour soigner le virus, décrétant qu’il fallait attendre le résultat de l’opération lancée le 11 mars au niveau européen, portant sur plus de 3000 patients (lien)...soit attendre au moins 10 jours de plus, 10 jours pendant lesquels, le virus pourra continuer à semer la mort.

En effet, suite aux recours déposés par plusieurs associations de soignants, lesquels avaient demandé, entre autres, l’autorisation pour les médecins et les hôpitaux d’administrer de la chloroquine, le conseil d’état les a refusé. lien

Tout cela donne le sentiment d’un énorme gâchis !

Entre les millions de masques annoncés régulièrement, et qui ne sont toujours pas là, ou qui arrivent au compte-goutte, tout comme le matériel sanitaire nécessaire, les respirateurs, les équipements de protection, le personnel médical sous payé, et au bord du burn-out, le manque cruel de lits, l’énorme retard pris au sujet du dépistage, la chloroquine bloquée par le Conseil d’Etat, et l’affirmation du 1er ministre, lequel affirme droit dans ses bottes menaçant « je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement », (lien) la colère des français ne porte-t-elle pas plutôt sur la gestion catastrophique de l’épidémie, en choisissant le confinement au lieu du dépistage systématique, mais aussi sur les décisions contradictoires, les atermoiements ?

Dès le 23 mars, le 1er ministre avait annoncé la couleur : « nous n’allons pas autoriser la mise sur le marché de la chloroquine  » (lien) avant de l’accepter par décret, puis d’en laisser la responsabilité au corps médical. lien

A découvrir une compil des mensonges du ministre de la santé...et la liste des hôpitaux qui suivent le « protocole Raoult ».

La demande récente de l’ex-ministre Philippe Douste-Blazy d’un nouveau décret autorisant la chloroquine ne semble pas avoir troublé ce gouvernement. lien

Comme disait un internaute sur les réseaux sociaux, « on assiste à la 1ère guerre entre scientifiques qui fait 500 morts par jour ».

Mais pour ne pas finir sur une note trop pessimiste, découvrons quelques solutions originales trouvées pour pallier au cruel manque de masques.

JPEG JPEG

Comme dit mon vieil ami africain : « quand les éléphants se battent, c’est toujours l’herbe qui est écrasée ».

L’image illustrant l’article vient de publicsenat

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Pan...démi...démission

La république des amateurs

Buzyn fait le buzz

Les virus ont la peau dure

Une info virale

Publicité

A l’hôpital et la charité

Au bouleau

H1N1 une affaire juteuse

Quand l’abeille guérit

Soigner ou vacciner

Un bon docteur n’a pas de clients

Ce Gui qui met l’amour en cage

Atchoum

L’huile de l’arbre

A table avec les sauvages

A table avec les insectes

Des racines et des arbres

Main verte pour tomate rouge

Ces plantes qui font trembler Big-Pharma

A l’oreille des feuilles

La terre folle

Les dessous du chou

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

L’amarante, plante espiègle

Les avancées de l’immobile

A l’aide d’iode

Jamais déçu par le chou

Sauvé par l’écorce



149 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 mars 2020 10:53

    en un mot et trois syllabes : né-po-tisme


    • Super Cochon Super Cochon 30 mars 2020 23:36

      .
      .
      .

      Ces ASSASSINS Macronistes qui refusent de soigner les personnes malade avec le traitement à la Chloroquine !
      .
      C’est ni plus ni moins qu’un crime contre l’humanité relevant de la cour pénale internationale !
      .
      .
      .
      .


    • germon germon 31 mars 2020 07:59

      @Super Cochon
      Et je souhaite que tous les membres/sympathisants de LREM soit poursuivis et envoyés devant un tribunal similaire à celui du procès de Nuremberg.


    • JulietFox 31 mars 2020 11:54

      @Séraphin Lampion
      Une fois terminée cette affaire il va falloir instituer un TPF : Tribunal Pénal Français
      Mais, avec des juges triés sur le volet, et n’ayant , de près ou de loin aucune accointance avec ces « gens-là »/
      Ca va être dur.
      La cour de justice n’étant qu’une sinistre parodie.


    • L’Astronome 1er avril 2020 10:13

       
      @Séraphin Lampion

       
      Manque de masques, manque de gants ? Ah bah. Nous étions des sans-dents pour Hollande. Nous sommes des sans-gants pour Macron.
       


    • paulau 1er avril 2020 16:58

      @Séraphin Lampion

      « Nous avons des dizaines de millions de masques prêts à être distribués aux personnels soignants », Agnes BUZYN.
      Pas un seul média n’a sorti ces verbatims.
      Pourquoi ?

      #COVIDー19 https://t.co/gsvAcf07ZO


    • Dantès 5 avril 2020 15:46

      @M. Lampion

      Mais les bons bergers veulent demeurer seuls en charge ; voir mourir quelques goys de plus ou de moins importe peu. L’essentiel est qu’eux aient le dernier mot sur qui vivra et qui mourra. Entre temps, nous on ne peut que les acclamer et leur demander pardon. Vous verrez leurs vrais visages, et je peux vous garantir que ce ne sera pas ce que vous croyez...


    • FONTAINE 5 avril 2020 22:39

      @Dantès
       ?


  • leypanou 30 mars 2020 11:11

    le gouvernement, faisant volte-face à 180°, décidait finalement d’autoriser la chloroquine...dans certains cas... 

     : autoriser l’utilisation de l’hydroxychloroquine sur décision collégiale dans les cas sévères n’est pas vraiment un volte-face à 180°.

    C’est du foutage de g.


  • Laulau Laulau 30 mars 2020 11:15

    Le département des bouches du Rhône comptait hier 2,39% de décès sur 961 malades traités en hôpital (source ministère). C’est, et de loin le taux de mortalité le plus faible parmi tous les départements ayant plus de 300 malades traités.

    On peut comparer par exemple avec le Rhône : 8,56% de décès sur 1051 hospitalisés.

    Selon le ministère il y aurait un effet de synergie entre la bouillabaisse et cuisine à l’ail, mais absolument pas entre l’hydroxychloroquine et un antibiotique.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 11:29

      @Laulau
      c’est le genre de résultats qui doit emmerder pas mal de monde, à Paris, et parmi les membres du gouvernement... smiley


    • oncle archibald 30 mars 2020 12:28

      @olivier cabanel :

      J’imagine que vous n’ignorez pas que dans l’hopital spécialisé du Pr Raoult on teste tout le monde et on administre le remède à ceux qui sont positifs mais en début de maladie dans le but de « diminuer la charge virale » et éviter le développement des complications respiratoires, tandis que dans les autres hôpitaux notamment en Alsace Lorraine et en région Parisienne on n’admet que les gens qui sont déjà en détresse respiratoire et on tente de les sauver. Les autres on les renvoie chez eux sans les tester !

      Comparer les résultats d’hôpitaux qui ne font pas du tout la même chose est particulièrement malhonnête ... Un peu comme si on comparait les chiffres de mortalité dans un service de pédiatrie et dans un service de soins palliatifs.

      Il joue sur du velours le Pr Raoult et si j’ai bien compris votre article il s’agi d’un épisode de « règlement de compte à OK coral » entre le « clan Raoult » et le « clan l’Inserm »  !

      Ce qui ne veut pas dire non plus que le traitement proposé par le Pr Raoult ne sert à rien, mais qu’il est à appliquer en amont de la situation grave sur des patients légèrement infectés tandis que les médecins infirmiers et autres que l’on applaudit l soir à 20h dans les grandes villes ne font pas du tout la même chose, ils essayent de sauver les quelques % de malades graves en train de crever.

      En bref cher Olivier votre article est fort intéressant sur le contexte de la gué-guerre entre Raoult et l’Inserm, mais il est comme d’hab complètement tendancieux et partial dans ses conclusions.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 13:04

      @oncle archibald
      je vous laisse face à vos analyses...pas envie de lancer une polémique peu constructive...
      la seule chose qui m’intéresse étant la santé de nos concitoyens...
      et franchement, faudrait être particulièrement aveuglé pour ne pas constater le non-sens des réponses du gouvernement.
      mais ce n’est que ma modeste réflexion....


    • Laulau Laulau 30 mars 2020 13:43

      @oncle archibald
      Comparer les résultats d’hôpitaux qui ne font pas du tout la même chose est particulièrement malhonnête ...

       ????? C’est justement parce qu’ils ne font pas la :même chose que les résultats sont différents, où est le problème ? Simplement si on avait fait, par exemple à Lyon, la même chose qu’à Marseille il semblerait qu’on aurait environ 60 décès de moins dans ce département.

      La question est pourquoi ne pas faire ailleurs ce que l’on fait à Marseille ?


    • Hervé Hum Hervé Hum 30 mars 2020 13:49

      @oncle archibald

      Votre commentaire est complètement idiot !

      en effet, il s’agit de comparer deux méthodes de traiter un même problème et non deux problèmes différents où il n’y a pas de comparaison possible.

      En toute logique, dans n’importe quel domaine que ce soit, l’idée est de toujours prendre la méthode la plus efficace pour atteindre le but fixé et non la pire. Si le but est de traiter le plus efficacement l’infection et d’éviter qu’elle ne prenne une forme grave pouvant aller jusqu’au décès, c’est le protocole du prof Raoult qui s’impose, par contre, si le but est de traiter le plus mal et favoriser les formes graves de l’infection et avoir un bon taux de mortalité, alors assurément il ne faut surtout pas appliquer le protocole du prof Raoult et continuer comme actuellement en Alsace-Lorraine.


    • Aristide Aristide 30 mars 2020 13:58

      @Hervé Hum

      Peut être la prudence devrait être la première condition à respecter.

      Qui peut actuellement énoncer des propos définitifs et tirer des conclusions de même nature alors même que tous les spécialistes honnêtes disent qu’il est trop tôt pour conclure et que rien n’est démontré. 

      Cela ne remet en rien en cause les choix faits de tenter ces « prescriptions » car le traitement est sans effet secondaire et s’il est efficace on aura gagné du temps. S’il ne sert à rien, il suffira d’essayer autre chose, dans l’autre cas, il sera temps de l’étendre à toute la population en phase première de contamination.


    • urigan 30 mars 2020 14:58

      @oncle archibald
      Ma défunte mère me disait toujours qu’il valait mieux prévenir que guérir.
      je n’en rajouterais pas d’avantage


    • oncle archibald 30 mars 2020 16:12

      @Hervé Hum :

      Permettez moi de vous retourner le compliment. Dans les hopitaux d’Alsace Lorraine et en région parisienne on ne fait face qu’à des urgences catastrophiques, les autres malades on les renvoie chez eux, tandis qu’à l’institut hospitalo-universitaire de Marseille on effectue des recherches sur les maladies infectieuses contagieuses.

      L’escroquerie est précisément de vouloir comparer les résultats de deux hôpitaux qui ne travaillent pas du tout dans les mêmes conditions. Il parait que l’on manque de tests ? Pas pour le Pr Raoult ! Il obtient 80% de « guérissons » ? Mais bien évidemment puisqu’il reçoit l’ensemble des patients présentant des symptômes et même des « porteurs sains » qui viennent subir les tests tandis que ses confrères s’escriment sur des mecs en urgence absolue !

      Il est bien sûr qu’un traitement préventif faisant baisser la charge virale sur l’ensemble des personnes dépistées porteuses du virus est bien préférable à un traitement dans l’urgence une fois que les formes graves de la maladie sont apparues, mais faute de tests en nombre suffisants cette politique ne peut pas être appliquée partout.

      Doit-on en conclure que le Pr Raoult est un génie et que ses confrères sont minables ? Ils ne font pas la même chose je le répète ! Collez demain le Pr Raoult à l’hopital de Garches et il aura sensiblement les mêmes résultats que le Pr Djillali Annane qui dirige le service de réanimation et reçoit des patients en train de s’étouffer.


    • marmor 30 mars 2020 18:50

      @olivier cabanel
      Ne vous inquiétez pas Cabanel, la mauvaise foi de archi, n’est plus à démontrer quand il s’agit de défendre le petit Macron . Il l’aime et est prêt, donc, à lui donner tous les blanc-seing possibles, quitte à se fâcher tout rouge quand les critiques se précisent. Il est un peu comme Fergus, qui, comme lui se cache sous un faux nez, mais voue une admiration sans limite pour le petit


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 mars 2020 19:20

      @Laulau

      Bonsoir, Ici, dans le Midi, l’effet de synergie généralement est activé entre 18 h 30 et 20 heures avec le pastis et quelques olives. D’ailleurs je conseillerais au Ministère de la santé qui insiste lourdement, de prendre une bonne pinte de pastaga, ça leur éclaircirait le ciboulot et ils pourraient enfin foutre la paix au bon professeur Raoult !


    • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») L’ Hermite (IX) 30 mars 2020 19:27

      @Nicole Cheverney

      quelle bande de petit joueur , a marseille c’ est absynthe/pastis/chanvre et huile d’ olive de 6H30 a bien plus tard :)

      Vous etes des modéré vous les provinciaux smiley
      Le pastis n’ as malheureusement pas stopper les deux peste 1200 1600
      mais au moins ca permet de partir joyeux smiley
       


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 mars 2020 20:15

      @L’ Hermite (IX)
      Bonsoir, et vous oubliez la troisième épidémie de peste, celle de 1720, partie de Marseille et qui fit entre 100 000 et 200 000 morts dans toute la Provence. Mais comparons des époques comparables.
      Quant au Pastis, il soigne à peu près tout, d’ailleurs en Provence, autrefois les bébés étaient appelés : caganis, on leur donnait de l’anis pour soigner leurs petites débacles intestinales.


    • Marc Filterman Marc Filterman 30 mars 2020 20:22

      @olivier cabanel Bonsoir
      voilà une petite vidéo que j’ai récupérée, qui va très bien avec votre artcle
      « Agnès Buyzn et Yves Lévy : la raison du scandale du Pr Didier Raoult ? » (https://www.youtube.com/watch?v=Ao3qt4D1t2c). Ce sont les institution et le gouvernement qu’il faut javelliser.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 21:17

      @Marc Filterman
      en effet ! merci


    • HELIOS HELIOS 31 mars 2020 01:53

      @oncle archibald

      Ce que propose Raoult, c’est justement de ne pas attendre que les malades soient en train de s’etouffer.
      Il faut regarder la démarche globalement et c’est la dynamique suivante qui s’applique :
       quand un malade a suffisamment de symptômes on le soigne avec la chlorotruc avant d’être obligé de le mettre en réa.... la charge virale diminue et il continue sa maladie normalement...
      et pour expliquer pourquoi il n’y a pas de « groupe temoin » pour respecter une procédure de recherche c’est tout simplement parce que dans la situation d’épidemie que nous connaissons, il est moralement inacceptable de faire croire a des malades qui risquent de crever qu’on leur donne un medoc alors qu’on ne leur donne de la farine pour voir en combien de temps ils vont crever... De plus, on n’est pas en présence d’un médicament inconnu dont il faut évaluer les effets secondaires, cela fait plus de 50 ans qu’on l’utilise sans risque.


    • jazzyjay jazzyjay 31 mars 2020 04:17

      @oncle archibald

      La Timone n’est pas un hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses... il y a un service dédié à l’intérieur de l’hôpital,

      Ils ne testent pas tout le monde non plus, c’est impossible de tester tout le monde, ils font le max mais ne peuvent pas faire de miracle, C’est effectivement vers des tests à grande échelle qu’il faudrait tendre, l’attitude de la Corée du Sud me semble pertinente,

      Je suis sure qu’il y a d’autres villes qui ont des hôpitaux ayant un service maladies infectieuses qui ont tout à fait le niveau pour faire les tests (des labos privés sont prêts à les faire aussi), Ainsi que des médecins capables de prescrire le traitement conseillé par le Dr Raoult et son équipe, voir de l’améliorer,

      Notre président nous indique qu’on est en guerre, on n’a pas vraiment le temps d’attendre une publication, faut percuter l’ami smiley


    • vesjem vesjem 31 mars 2020 09:12

      @olivier cabanel
      on pourrait se poser la question de savoir qui et pourquoi « on » a nommé : lévy directeur de l’ INSERM , busyn ministre de la santé , et bloch directeur de l’ INSERM en remplacement de lévy


    • chantecler chantecler 31 mars 2020 11:54

      @oncle archibald
      Ce que vous affirmez est idiot .
      D.Raoult est médecin chef d’un service de pathologie pulmonaire et épidiologiste .
      Il n’est pas chercheur en premier mais médecin , soignant , responsable de vies humaines à l’intérieur d’un hôpital .
      Rien à voir avec les « structures de recherche » plus ou moins affiliées à Big Pharma .
      Il est parfaitement en droit de soigner avec son protocole , ses convictions qui se présente librement dans son service .
      Il n’est pas inféodé à l’inserm qui ne propose que du vent et un traitement éventuel pour dans quelques semaines ou quelques mois .
      Les médicaments prescrits sont très connus , sont peu coûteux et aux yeux de son équipe et de tant d’autres services de médecine en France et à l’étranger , parfaitement adéquats au stade de connaissances et d’urgence actuels .
      Libre à vous si vous êtes atteint , ou un de vos proches de vous faire « randomiser » pour la « pureté » (mouarf) de la recherche et comme le dit un autre intervenant , de prendre le risque à 50 % de recevoir des placébos .
      Mer....................................de.


    • Et hop ! Et hop ! 2 avril 2020 01:53

      @oncle archibald

      Le dépistage et le traitement précoces font partie du traitement préconnisé par le Docteur Raoult, et c’est un facteur important de diminution du taux de mortalité des personnes infectés par rapport à celles qui le sont plus tard.

      En plus on compare des personnes traitées précocement à des personnes qui ne sont pas traitées du tout.


    • Christian Ratatouille 2 le retour 5 avril 2020 11:40

      Alice a des suppositoire a l’anis que se met dans l’anus.


    • chantecler chantecler 30 mars 2020 13:09

      @Parlez moi d’amour
      Si ça vous intéresse , une structure qui appartenait au Conseil Régional, pour colonies de vacances , a été rachetée , bradée , par un fonds d’investissement américain, pour être transformé en Ephad , très cher, où mon père , arrivé sur ses deux jambes , encore rigolard , jouant du piano, mais « désorienté » , y est mort, épais comme une momie ....il y a peu d’années ...
      Ca a été assez monstrueux comme mystification .(mais bien construite pour certains naïfs).
      Mais rassurez vous : un éclaireur de cette institution , avait été envoyé chez lui , avant son acceptation, pour je pense , vérifier les capacités de financements pour le futur séjour , où il a été demandé aussitôt à la famille de fournir , entre autres, ses vêtements , en cas de décès ...
      C’est un résumé ....


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 11:30

      @bouffon(s) du roi
      oui ! j’avais lu ça, et n’avait pas retrouvé l’info ! merci


    • leypanou 30 mars 2020 11:45

      @bouffon(s) du roi
      des liens où il faut être abonné pour tout lire sont peu digne d’intérêt.
      Que Panamza veut se financer pourquoi pas mais ne mettez pas de liens inutiles.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 mars 2020 11:52

      @leypanou

      Et bien abonnez-vous ou faites vos propres recherches


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 30 mars 2020 13:39

      @bouffon(s) du roi

      On ne peut pas reprocher à Raoult de chercher des fonds puisque l’apport public a été réduit et il ne peut en trouver qu’auprès des riches qui défendent leurs propres intérêts ...


    • Hervé Hum Hervé Hum 30 mars 2020 13:59

      @bouffon(s) du roi

      Il me semble que le commentaire ci-dessous de njama donne la meilleure réponse, à savoir qu’entre payer un médicament moins de 5 euros et un autre à plus de 800 euros si le résultat est le même, sauf éventuellement pour les riches, tous les autres choisirons le premier.


    • alinea alinea 30 mars 2020 14:38

      @bouffon(s) du roi
      Tant mieux pour lui ! mieux vaut faire fortune sur un test de dépistage que sur le mediator, non ?
      et financer Raoult : que veut dire cette pute de site ? il a changé de bagnole ?


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 mars 2020 11:43

      C’est une arnaque... passez les chiffres en pourcentage et vous verrez qu’on parle de moins de 2% de la population, et en France on est à moins de 1%... Ds les 2 cas (chloroquine ou autre), il a des labos derrière !! La pandémie n’est qu’une excuse bien pratique pour le système oligarchique et qu’ils se tirent ds les pattes n’a absolument rien d’étonnant. Voir Raoult comme un sauveur c’est aussi se faire baiser... mais comme peu de gens voient la duplicité du pouvoir et ne font pas les rapprochements ou les liens ( voir les réactions) c’est peine perdue ...néanmoins posez vous cette question, qui payera au final ?


    • Et hop ! Et hop ! 2 avril 2020 02:00

      @bouffon(s) du roi

      Il est dit que cet israélien est intéressé dans les tests de dépistages utilisés par le Docteur Raoult, pas dans l’hydrochloroquine qui est produite par Sanofi.

      Il faut bien que le Docteur Raoult utilise des tests produits par quelqu’un, et le fait que ce quelqu’un soit pro-israélien et finance le laboratoire P4 de Wuhan n’a absolument aucune importance : le test est bon ou pas.


  • njama njama 30 mars 2020 11:22

    KEVZARA (sarilumab) un inhibiteur de l’interleukine 6 (IL-6) prescrit en 2eme intention dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (voilà un point commun thérapeutique avec le Plaquenil) rentre dans la compétition « corona ». Quel rapport avec le coronavirus ? l’avenir nous le dira peut-être…

    Coronavirus. Sanofi et Regeneron amplifient les essais d’un traitement potentiel

    Le programme mondial d’essais cliniques utilisant du Kevzara (ou sarilumab), développé par Sanofi et la firme américaine de biotechnologies Regeneron pour traiter le Covid-19, vient d’être lancé en Italie, en Espagne, en Allemagne, en France, au Canada, en Russie et aux États-Unis.

    […] Sanofi dirige les essais en dehors des États-Unis et Regeneron ceux menés aux États-Unis.
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-sanofi-et-regeneron-amplifient-les-essais-d-un-traitement-potentiel-6795259

    Il est vrai que l’on est rarement mieux servi que par soi-même. Son prix de vente (hors honoraire de dispensation) s’élève à 849,01 euros (1 stylo ou 1 seringue préremplie, quel que soit le dosage) source vidal.fr.

    Plaquenil (hydroxychloroquine) boite de 30 x 200 mg 4,17 €


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 11:31

      @njama
      ça n’est pas surprenant...on se doutait bien que big pharma était derrière tout ça !
      merci de votre commentaire.


    • Olivier 30 mars 2020 16:15

      @njama
      aujourd’hui même au journal de 13h00

      sur LCI, chaîne de TV qui est à Macron ce que la Pravda était à Staline, on voit un malade du COVID traité à la chloroquine et qui fait part de l’amélioration importante de son état en seulement 2 jours.

      Commentaire du journaliste : « c’est peut être une coïncidence ! ».

      Puis on enchaîne sur un autre docteur qui dit qu’il faut attendre qu’un « comité d’éthique » se soit prononcé et que les « études » soient terminées... 
      L’éthique, ce serait peut être de soigner les gens si on le peut, non ?

      Je suppose qu’ils vont s’arranger pour trouver que la chloroquine ne sert à rien. Le bon peuple, dont la connerie est infinie, se précipitera avec enthousiasme sur la cochonnerie à 850 € concoctée par les labos pharmaceutiques...


  • The White Rabbit The White Rabbit 30 mars 2020 11:26

    Voilà un article bien troussé.

    Bravo.


  • Francis JL 30 mars 2020 11:42

    Article qui vaut le détour, pour les infos, pour les illustrations. Je me suis bien marré.. Bravo !.


  • chantecler chantecler 30 mars 2020 11:52

    Salut Olivier,

    « bas les masques » : bien trouvé !

    ...

    Effectivement la guerre existait déjà au moment des décisions vaccins obligatoires d’A. Buzin :

    https://www.youtube.com/watch?v=EbOzhsFBGBw

    Cdt.

    ( PS : les putois , du select club des snobs médisants.fr , rodent en permanence sur agx .

    Empêcher les débats c’est manifestement le sens de leur vie . Eux aussi ils ont un virus : celui de la rage ....)


  • Taverne Taverne 30 mars 2020 12:51

    Blues et pénurie de sur-blouses.


  • BA 30 mars 2020 12:56

    16 mars – 16 septembre : vers un confinement de six mois en France, vers un confinement de six mois au Royaume-Uni.


    Coronavirus : faut-il envisager un confinement de six mois en France comme évoqué en Angleterre ?


    Le Royaume-Uni pourrait ne pas renouer avec une vie normale avant six mois ou plus en raison de la pandémie de coronavirus, a averti dimanche la cheffe adjointe des services sanitaires britanniques, Jenny Harries.


    Jenny Harries a estimé qu’il serait «  dangereux » de lever subitement le confinement auquel la population est actuellement soumise car cela pourrait entraîner une résurgence du virus.


    « Au cours des six prochains mois, nous ferons le point toutes les trois semaines », et ce, « durant trois à six mois idéalement (...) », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse, jugeant « plausible que nous puissions aller au-delà ».


    Le gouvernement britannique a décrété lundi un confinement général de la population pour au moins trois semaines, afin de tenter de freiner la propagation de l’épidémie qui a fait 1 228 morts et officiellement contaminé 19 522 personnes au Royaume-Uni, selon un bilan des autorités sanitaires publié dimanche.


    Plus tôt dimanche 29 mars, le bras droit du Premier ministre conservateur Boris Johnson avait prévenu que les Britanniques devaient se préparer à « une longue période  » de confinement.


    https://www.nordlittoral.fr/38913/article/2020-03-30/coronavirus-faut-il-envisager-un-confinement-de-six-mois-en-france-comme-evoque


    • Giordano Bruno 3 avril 2020 12:23

      @BA
      Speaking at the government’s daily coronavirus briefing, Dr Jenny Harries added : "This is not to say we would be in complete lockdown for six months."


  • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 13:13

    @ tous...selon un sondage récent, 86% des français ne sont pas satisfaits sur la gestion de cette pandémie par notre gouvernement.


    • Drugar Drugar 30 mars 2020 16:38

      @olivier cabanel
      Normal, ce sont des gaulois réfractaires, comme dirait l’autre. De toutes façon il n’ont pas la capacité intellectuelle, étant illettrés, de mesurer le génie avec lequel notre gouvernement à gérer cette crise de main de maître. Il n’y avait qu’a traverser la rue pour trouver une solution chez Big Pharma smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 16:54

      @Drugar
       smiley


  • njama njama 30 mars 2020 13:45

    Le Plaquenil (HCQ) doit avoir à priori la propriété de bloquer « l’effet cytopathique » (ECP) de ce coronavirus, et d’autres virus peut-être (?) …

    ainsi se dessinerait une explication scientifique qui mettrait fin aux polémiques sur ce traitement.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_cytopathique

    L’Agence fédérale russe de biomédecine suggère un traitement équivalent à base de Méfloquine (un autre antipaludique) également associé à des antibiotiques.

    Selon l’agence, ce « médicament à haute sélectivité bloque l’effet cytopathique du coronavirus dans les cellules et inhibe sa réplication, alors que les effets immunosuppressifs du Méfloquine bloquent l’inflammation provoquée par le virus ».

    « L’ajout de macrolides et de pénicillines synthétiques empêchera non seulement la formation d’un syndrome bactérien et viral secondaire, mais permettra également d’augmenter la concentration d’agents antiviraux dans le plasma sanguin et les poumons », ce qui fournira « un traitement efficace aux patients atteints de coronavirus de gravité variable ».
    https://fr.sputniknews.com/russie/202003281043417673-la-russie-devoile-son-medicament-pour-traiter-le-coronavirus/


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 16:55

      @njama
      intéressante info ! 


    • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») L’ Hermite (IX) 30 mars 2020 17:02

      @njama

      Cuivre et zinc sont d’ excelent virus ....
      la HCQ a la particularité de modifier la permeabilité membranaire pour permetre au zinc et cuivre d’ entré dans la cellule .

      la mefloquine semble avoir le meme potentiel , et l’ azithro est aussi un macrolide .
      il en existe d’ autre dont la celebre « josacyne » qu’ on donnait au gamin ...

      tout cela ne marche que si le corp n’ as pas de carence en oliggo element ...


    • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») L’ Hermite (IX) 30 mars 2020 17:03

      @L’ Hermite (IX)

      anti virus (foutu correcteur )


    • simir simir 5 avril 2020 13:46

      @njama

      La méfloquine c’est du lariam.
      J’en ai pris pour une mission en Guyane alors que j’avais des troubles du rythme (BBG) on peut vivre avec cela.
      le médecin des maladies tropicales ne m’avait pas questionné sur mon état cardiaque.
      J’en suis revenu avec un BAV 3 avec un cœur à 30 ppm et la on ne peut plus vivre comme cela.
      Stimulateur en urgence.


  • DACH 30 mars 2020 14:02

    Merci à l’auteur pour toutes ces précisions ciblées. La médecine est un art fluide et non un raisonnement statistique à prétentions scientifiques absolues. Voir le serment d’Hypocrate.


  • DACH 30 mars 2020 14:04

    Le système de santé français est en train de vivre son juin 1940. Pour des raisons du même ordre. Les acteurs en charge ont perdu l’art subtil d’un questionnement fluide et l’envie permanente de la lucidité. Se réfugier derrière ce qu’on a envie de croire puis de faire croire est la ligne Maginot de nos systèmes de pensée politique. Nous faisons l’expérience d’être otages à domicile... Le premier vrai luxe d’une civilisation ce sont les relations humaines ; A redécouvrir. Les conséquences sociales, économiques, politiques, s’avèrent redoutables. La France est à repenser....


    • chantecler chantecler 30 mars 2020 18:08

      @DACH
      Quant à cette « guerre » contre le Covig 19 ça ressemble encore à 1914 où l’on envoyait (Joffre , la guerre à outrance) les premières lignes en pantalon rouge, sans casque , contre les fusils mauser , les mitrailleuses et les mégacanons Krupp ...
      Il a fallu la Marne pour stabiliser un front ...
      A quel prix ?
      Bref dans notre pays quand on parle de guerre ça veut dire que c’est fichu et qu’il faut attendre des alliés pour la gagner ....
      Il vaudrait mieux évoquer la résistance .
      Evidemment pour nos libéraux ça ne le fait pas non plus , vu les décisions issues du CNR ....


  • caillou14 rita 30 mars 2020 14:07

    Il y a la réalité, celle des hôpitaux avec les malades soignés par toute la chaîne du système de santé, et il y a en face une joyeuse bande de pieds nickelés faisant de la politique friction cachés dans leur bulle ?

    Deux système incompatibles, avec le vrai et le faux, le dévouement et en face les mensonges !

     smiley


  • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 16:22

    @ tous

    et un scandale de plus !


    • jmdest62 jmdest62 31 mars 2020 09:02

      @olivier cabanel
      Salut olivier
      Merci pour cet article....faudrait envoyer les photos des masques à Castaner , Alliance et SGP police
      °
      « 5 milliards d’euros sur dix ans  »
      Technique éprouvée : annoncer un GROS chiffre et juste après le délai de sa mise en application
      Ex : 1 MILLIARD de masques ....sur quatorze semaines.
      °
      C’est comme la promesse de « mettre tout les moyens »
      Notre nouveau chef de guerre annonçait le 16 mars la mise en place d’un hôpital militaire de campagne ...30 lits déjà saturés .....Depuis on transfert par avions et TGV .
      Juste une petite question : l’armée n’a donc qu’un hôpital de campagne ou on se refuse à les utiliser ou... ???????
      @+



    • JulietFox 31 mars 2020 12:09

      @jmdest62
      Oui, mais faudrait vendre les LBD,, prévus à l’origine, pour intervenir dans les ciiiiiiiiiiiités.
      Vu qu’ils n’y foutent pas les pieds ,sur ordre.


  • zygzornifle zygzornifle 30 mars 2020 17:00

    Le traitement de Raoult ne coûte pas assez cher pour qu’il soit crédible ......

    Il serait a 500€ la plaquette de pilules peut être qu’il serait conseillé sans restriction ....


  • fcpgismo fcpgismo 30 mars 2020 17:50

    Militant pro nucléaire. Merci pour cet article.

    j’ai vécu cette guerre au sein d’un service d’orthopédie traumatologie.

    et c’était toujours les soigné qui en paient le prix.


  • Lucadeparis Lucadeparis 30 mars 2020 20:08

    Didier Raoult, directeur de l’institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, avait souvent critiqué l’Inserm, et singulièrement son directeur de 2014 à 2018 l’immunologue spécialiste du sida Yves Lévy (époux de la ministre Agnès Buzyn qui le 2 octobre 2017 a fait diminuer de moitié le financement des IHU, en faveur de l’INSERM), pour avoir poussé à investir des sommes colossales dans un illusoire vaccin contre le sida (« Voilà des années que Didier Raoult critique l’engagement de fonds colossaux dans la recherche d’un vaccin contre le Sida. "C’est un fantasme qui a coûté des milliards et qui n’arrivera pas : Yves Lévy a été scandalisé que je le dise", explique aujourd’hui à Marianne l’infectiologue, pour qui les propriétés spécifiques du virus VIH rendent cette recherche illusoire. », https://www.marianne.net/politique/didier-raoult-et-le-milieu-medical-parisien-histoire-d-une-detestation-reciproque).

    J’ignore les raisons de Raoult, mais il est vrai que c’est illusoire car le sida n’est pas une maladie virale.



    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 21:14

      @Lucadeparis
      merci de ces précisions (concernant le sida) que j’ignorais...bref le tableau se noircit encore un peu plus pour Mr Levy...


  • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 21:20

    @ tous

    une lettre à découvrir.


    • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») L’ Hermite (IX) 30 mars 2020 21:25

      @olivier cabanel

      merci de la diffuser , 
      bien malin celui qui devinera ses opinion politique sans chercher sur le net ou le conaitre de visu .

      c’ est purement factuel et médicale , ca me semble aller dans le bon sens .


    • troletbuse troletbuse 30 mars 2020 21:45

      @olivier cabanel
      prix traitement
      MAGOUILLE DU COMITÉ SCIENTIFIQUE
      L’arrêté paru au JO autorise l’association de l’Hydroxychloroquine associé à 2 anti VIH : le Lopinavir et le Retronavir.
      Lopinavir      : 185 € la boite
      Ritonavir      :  47 € la boite
      PROTOCOLE = 200€

      Préconisation IHU Marseille
      Plaquenil     : 5 €
      Azytromycine : 7 €
      PROTOCOLE = 12 €
      (A prendre au début des symptomes)


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 21:58

      @troletbuse
      ça a le mérite de la clarté.
      j’ai de la peine pour leur karma ! penser à ce faire du fric sur la misère des autres...
      étrange concept... hélas vieux comme le monde.
       smiley


    • oncle archibald 30 mars 2020 22:04

      @olivier cabanel

      La cerise sur le gâteau. Le bon docteur se fait du souci, le pauvre. Ses patients vont le traîner devant la justice pour ne pas avoir prescrit une molécule miracle qui n’est pas homologuée pour traiter le civil 19.

      Oh le pauvre, encore une victime de l’infâme Macron ! Il ne sait même pas qu’il peut prescrire sous sa propre responsabilité n’importe quel traitement de son choix .... quitte cette fois là vraiment à risquer une sanction judiciaire si le patient décède et que sa famille estime qu’il y a eu faute professionnelle.

      La « lettre ouverte » que vous donnez en lien est entièrement politique, exactement comme votre article et les commentaires de vos potes.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 2020 22:08

      @oncle archibald
      mais bien sur...
      dormez en paix...
      essayer le tilleul...et oubliez l’alcool, manifestement, ça ne vous convient pas.
       smiley


    • oncle archibald 31 mars 2020 00:17

      @olivier cabanel

      Olivier est-il un disciple posthume du grand Georges Freche ? En tout cas comme lui il prend 90% de ses interlocuteurs pour des cons ... en se gardant bien d’argumenter quoi que ce soit dans ce qu’il avance oú répond.

      Grand Maître du YAKAFAUCON il s’apprête à passer à la « phase 3 » et des que le gros de la crise sera passé il deviendra le Nostradamus du YAVEKAFALEKON .

      Pendant ce temps la d’autres font tout ce qu’ils peuvent pour traiter concrètement les problèmes. Ah certes ils peuvent se tromper, on peut leur reprocher de ne pas avoir anticipé une pandémie qui a surpris le monde entier mais en revanche ils sont obligés d’agir dans le contexte du jour et c’est beaucoup moins facile que de taper des conneries sur un clavier d’ordinateur.


    • jazzyjay jazzyjay 31 mars 2020 03:42

      @oncle archibald

      « Oh le pauvre, encore une victime de l’infâme Macron ! Il ne sait même pas qu’il peut prescrire sous sa propre responsabilité n’importe quel traitement de son choix . »

      C’est ce qu’il fait depuis 2 semaines. L’IHU Timone teste et traite depuis 2 semaines toutes les personnes se présentant, la queue dépasse les 300 mètres devant l’IHU, Résultat 1 décès d’une personne due au Covid 19.

      D’où sortez vous ce genre d’information ? Ou avez vous lu ou entendu que l’équipe de la Timone attendait l’aval du politique ?

      « Molécule miracle »

      Il n’y a pas de miracles en science, quelque fois un heureux hasard comme l’histoire de la science nous l’apprend.

      Personne ne vous oblige à prendre le traitement si vous êtes infecté par le Covid. C’est un choix personnel de santé.


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 2020 07:40

      @oncle archibald
      pas de doutes, c’est de la bonne !
      n’en abusez pas, parait que ça attaque les centres nerveux.
      prenez soin de vous...et attendez que le train soit arrêté avant de sortir.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 2020 07:42

      @Furax
      super ! la pression est de plus en plus forte, ils seraient bien obligés de baisser les bras et d’autoriser cette chloroquine...dans les conditions proposées par le Pr Raoult.


    • vesjem vesjem 31 mars 2020 11:29

      @oncle archibald
      le fait de désigner un autre antibiotique que celui du Pr Raoult, va inciter les toubibs à rester dans les clous pour ne pas risquer d’être accusés ...


  • décibel 31 mars 2020 06:33

    Vu le triste nombre de morts dus à cette pandémie et pas seulement qu’en France, on ne peut que s’interroger sur les véritables motifs de cette paralysie des autorités politiques à prendre en urgence les bonnes décisions. Y a t-il des enjeux de pouvoir voire de finances derrière cette léthargie ? Quelqu’un avait dit à juste titre d’ailleurs, « Agir d’abord, rectifier ensuite, mais ne pas rester inactif ». Le simple bon sens ne peut amener qu’à adhérer à la démarche lucide et responsable du Professeur Didier Raoult et de son équipe qui ne font finalement qu’accomplir leur noble mission de médecins.


Réagir