jeudi 29 octobre 2020 - par Thierry Gourvénec

Covid-19 : de la difficulté à admettre l’existence d’une bouffée délirante collective (1)

Cela fait neuf ou dix mois maintenant que la population est plongée dans une bouffée délirante collective malheureusement passée au stade de la chronicité. Tant d’incohérences, d’absurdités et finalement de malveillance étatique illustrée encore aujourd’hui par son dernier épilogue, celui d’un confinement fou, nous le rappellent tous les jours

La plupart des politiques bien sûr n’y échappe pas, et tout autant l’ensemble des journalistes, hormis une infime minorité d’entre eux : FranceSoir accueille toute sorte de textes et de tribunes critiques, André Bercoff et Didier Maïsto ont ouvert Sud Radio à toutes les paroles dissidentes, Morandini également, Marc Menant et par intermittence Pascal Praud sur CNews, parfois David Pujadas sur LCI, et peut-être quelques très discrets journalistes des médias publics. Et quelques anonymes de la presse écrite. Mais tous les autres, l’immense majorité des journalistes a sombré dans l’adhésion totale à la pensée délirante.

Selon quel déterminisme cette infime minorité est-elle parvenue à résister à l’emprise délirogène ? Cette question peut revêtir une importance cruciale, puisqu’en fonction de la pertinence de la réponse, il en va peut-être de la résolution de la problématique psychosocio-pathologique en cours.

C’est donc une question essentielle tellement il est indéniable que les choses ne peuvent rester en l’état. C’est désormais une grande partie de la population mondiale – et notez bien que tous les pays ne sont pas touchés - que leurs dirigeants sadisent avec bonne conscience, pleinement convaincus d’œuvrer pour le bien-être de leurs concitoyens en mettant tout en œuvre pour les protéger du mal absolu incarné par un petit virus accusé d’être terriblement meurtrier. Quitte à dilapider les deniers publics et faire s’effondrer l’économie du pays. Pour la plupart en toute certitude de bien faire, et fatalement persécutés injustement par des "négationnistes" irresponsables.

Mais on peut appréhender la question sous l’autre angle : pour quelles raisons tant de journalistes se retrouvent-ils happés par la bouffée délirante collective ?

Par souci de ne pas énumérer une liste d’interprétations sociologiques aussi hypothétiques les unes que les autres, je me limiterai à l’une d’entre elles tant elle me semble prédominer aujourd’hui. Dans le bréviaire contemporain des journalistes il est une règle désormais absolue, celle de ne jamais être pris en défaut du moindre degré de "complotisme". Le "complotisme" a acquis à leurs yeux le statut de repoussoir absolu. Or qu’est-ce que le complotisme sinon un nouveau mot inventé par des comploteurs afin de détourner les regards de leurs complots, et cela grâce à cet habile stratagème consistant à assimiler les esprits critiques aux paranoïaques ? Et où trouverait-on un insensé enclin à s’enorgueillir de l’attribut de paranoïa ? Nulle part. Et surtout pas chez les journalistes tellement préoccupés de discernement, de lucidité et d’objectivité, et si soucieux des comptes à rendre à des employeurs sourcilleux. Déjà un journaliste aurait évidemment le plus grand mal à s’approprier ce diagnostic de bouffée délirante collective dont il a l’ignorance du concept voire même de son existence. Mais l’effet terriblement mortifère de ce nouveau tabou professionnel condamnant les journalistes à une pensée formatée paralysant irrémédiablement tout esprit critique, les met dans l’obligation réflexe d’invalider ce diagnostic méconnu, et donc suspect, par crainte de passer pour un huluberlu, ou un complotiste en herbe sinon même avéré.

 

Résistances journalistiques et intellectuelles

Compliquant la destinée de ce nouveau concept psychosociologique, le syndrome de consensualisme bien-pensant soucieux de néo-conformisme anti-complotiste n’est pas l’apanage exclusif des journalistes. Semblablement l'idée du délire collectif peine à se frayer un chemin dans l’univers rationnel de l’élite intellectuelle, en particulier universitaire (sociologues, psychologues et médecins). Autant la connaissance du sujet quand ils l’ont est fort maigre, tout autant son usage comme outil d’analyse de ces phénomènes sociaux inaccoutumés est rare. Or est-il fréquent de savoir maitriser un marteau dès la première pointe enfoncée ?

La situation s’en trouve d’autant plus compliquée qu’il y a urgence à se familiariser au concept et à la dimension exceptionnelle de cette bouffée délirante collective.

Car s’il y a bien une évolution dont il faut impérativement s’inquiéter c’est celle de la chronicisation de ce délire qui au départ n’était – s’il est bien raisonnable d’ainsi le minorer - qu’une bouffée délirante dont Didier Raoult dans son échange récent avec Darius Rochebin la jugeait limitée à l’Etat (2 minutes) :

Publicité

 

Parce qu’un délire collectif qui se chronicise, c’est sociologiquement la porte grande ouverte à l’inconnu, et l’entrée dans des comportements politiques parfaitement imprévisibles, nous exposant très certainement à une destinée plus proche de l’enfer que d’une société sereine et équilibrée, on ne laisse pas les manettes d’un Etat à des gouvernants sous l’emprise d’un délire. C’est pourquoi Jean-Dominique Michel, anthropologue franco-suisse de la santé, a appelé Emmanuel Macron à un sursaut de lucidité : démissionner ou sortir du délire pour imprimer un tournant de 180° à sa politique actuelle :

 

Comme l’affirment plus de 250 médecins, soignants et scientifiques dans une nouvelle tribune à paraitre, il n’y a pas de seconde vague, le nouveau confinement est un suicide social, il relève véritablement du délire au sens authentiquement pathologique du terme.

Venant confirmé l'impératif psychologique, somatique et social d’en sortir en urgence.

 

 

Informations complémentaires :

-  MESSAGE à M. Olivier VÉRAN, Ministre de la "Santé" de Jean-Dominique Michel - YouTube (5 minutes)

 

Publicité

- Covid-19 : l'exemple de la rumeur délirante, dite d'Orléans, de mai 1969

-La bouffée délirante collective de la covid-19

-Coronavirus : un délire collectif ? | Mondialisation

- COVID-19 : opération psychologique

- COVID-19 : LA PEUR A-T-ELLE DÉCLENCHÉ UN DÉLIRE COLLECTIF ? - YouTube

 

JGciKCzrNqJ_La-rumeur-délirante.pdf

La très questionnante saga de l'Escherichia Coli Entéro-Hémorragique

L'épidémie de danse à Strasbourg (1518) - YouTube

Folie dansante, hilarité irrépressible et nonnes possédées : histoires d'hystéries collectives 

( Non, c'était une épée, dans un pré... - YouTube ) ]



34 réactions


  • Clocel Clocel 29 octobre 2020 10:25

    « le syndrome de consensualisme »

    En des temps moins farouches, on appelait ça de la collaboration, de la trahison...

    Mais on a fait d’énormes « progrès » dans « l’emballage » des concepts.


    • Thierry Gourvénec Thierry Gourvénec 8 novembre 2020 06:40

      Sans rapport avec le commentaire précédent, je signale que j’ai omis de citer RT (Russian Today) parmi les médias ouverts à la parole non-délirante, et je rectifie donc.


  • Yann Esteveny 29 octobre 2020 10:35

    Message à tous,

    L’explication par la folie est l’explication la plus rassurante lorsque la raison est paresseuse. Vous direz suivant votre niveau de culture : « C’est du délire », « Le monde est fou », « Ce qui se passe est hallucinant », « La situation est kafkaïenne », etc...Ces explications toute faites ne vous tourneront pas vers une recherche difficile de la vérité.

    Pour ceux qui ont un peu plus de courage :
    https://www.youtube.com/watch?v=a4qOjtd7WPM
    Cette vidéo Covid-19 : l’étincelle avant le Grand Reset ? - Pierre Hillard - Politique & Eco n°271 - TVL sera nécessairement supprimée par la censure.

    Respectueusement


    • Clocel Clocel 29 octobre 2020 10:48

      @Yann Esteveny

      Dis plus succinctement et avec plus de charme. smiley

      Valérie Bugault


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 29 octobre 2020 11:11

      @Yann Esteveny

      TVL sera nécessairement supprimée par la censure.

      J’en doute fort. Typiquement un média d’opposition contrôlée, qui participe activement à former la vision du monde artificielle qui sert à désamorcer la (relative)
      liberté de parole.
      D’autre part, les critères de censure observables sont : critiquer « israël » et avoir de l’audience.

    • Yann Esteveny 29 octobre 2020 12:17

      Message à avatar Opposition contrôlée,

      Cette vidéo « Covid-19 : l’étincelle avant le Grand Reset ? - Pierre Hillard - Politique & Eco n°271 - TVL » sera nécessairement supprimée par la censure.
      Je parlais de la censure Youtube comme le laissait entendre la police choisie.

      La censure Youtube concerne de plus en plus de sujets.
      TV Liberté est une chaîne sous surveillance et semi-contrôle par le Régime. Aborder sérieusement le sujet de l’État sioniste à la télévision conduirait immanquablement à des problèmes avec le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) et amènerait à une non-diffusion sur le territoire. Pierre Hillard ne pourra donc sans doute jamais présenter sur une chaîne diffusée en France son ouvrage : « Sionisme et Mondialisme : Le sionisme de ses origines au IIIe Reich, 1895-1941 ».

      L’opposition est contrôlée parce que sa parole publique est sous surveillance et limitée en terme d’auditeur. Mais il appartient à ceux qui aiment la vérité de la chercher et de l’entendre.

      Respectueusement


    • Yann Esteveny 29 octobre 2020 13:58

      Message à avatar alinea,

      Il n’est pas nouveau que les criminels prétextent un délire afin de fuir leur responsabilité.

      Le phénomène de foule ou le suivisme moutonnier sont des phénomènes connues. La mort de Notre Seigneur Jésus Christ survient précisément dans ces conditions. Sa mort nous rappelle la responsabilité individuelle de nos actes.

      Si la population écoutait autre chose que les mensonges des politiques, des médias et des médecins financés par des laboratoires alors il pourrait faire cesser cette mascarade. Mais en suivant le mauvais berger ils continueront à vivre dans le faux. Ce règne du faux pourrait être appelé « délire » mais il n’en est pas. La situation actuelle est la conséquence de l’acceptation du mensonge permanent.

      L’article en « modération » Agoravox depuis plus six mois intitulé « Covid-19 et virus du mensonge » explique cela plus en détails.

      Respectueusement


    • eau-pression eau-pression 29 octobre 2020 15:11

      @Yann Esteveny

      L’avatar @opposition contrôlée vous objecte un discours réaliste. On peut écouter avec intérêt P.Hillard, on peut aller vérifier les informations sur lesquelles il appuie sa vision des évènements. Et pourtant, le pouvoir , qui a toutes les caractéristiques qu’il dénonce, laisse courir.

      J’irai même un peu plus loin qu’@opposition contrôlée ; je pense que si le plan que dénonce P.Hillard aboutit, ses acteurs auront le culot de dire à ceux qui ne seront pas d’accord : vous n’aviez qu’à écouter Hillard et consorts. Avez-vous noté que, dans son intervention précédente, E.Macron a glissé une date qui pourrait très bien correspondre à autre chose que l’arrivée d’un vaccin. Ou alors la mise au point de ce produit sera concomittante avec des décisions plus difficiles à faire admettre.

      N’étant pas rédacteur, je n’ai pas lu dans l’espace de modération votre article. Peut-être est-il accessible ailleurs ? La remarque que j’y fais par anticipation, c’est qu’il faut y développer ce que ce serait d’accepter l’incarnation.

      Ne voyez aucun préjugé défavorable dans mes propos, j’ai capté enfant, de façon confuse, que le virage luciférien de l’église catholique aurait des conséquences lourdes sur la marche du monde. Et, malgré mon dévouement rationnel, la soumission à l’I.A. n’est pas mon projet.


    • Yann Esteveny 29 octobre 2020 18:19

      Message à avatar alinea,

      Les promoteurs de nombreuses révolutions terriblement meurtrières ces deux derniers siècles avancent l’explication d’avoir été victime d’un phénomène de délire collectif. Ce n’est absolument pas le cas. Générer le chaos a des conséquences.

      Respectueusement


    • Yann Esteveny 29 octobre 2020 18:49

      Message à avatar eau-pression,

      Le pouvoir peut « laisser courir » des intervenants comme Pierre Hillard sur des chaînes de télévision secondaires. Qui est sérieusement en mesure de d’entendre et de reconnaître comme vrais de tel propos sans une culture affermie en Histoire, Politique et Religion ? Certainement pas l’électeur moyen qui lui est la cible centrale de la propagande, croit que le peuple possède le pouvoir et qu’il vit donc en démocratie.

      Je n’ai que faire des discours de marionnettes politiques même si certains de leur propos révèlent beaucoup sur les objectifs profonds des maîtres qu’ils servent.

      L’Incarnation ou de la Révélation ne s’apprennent pas en quelques lignes et mes propos sur ce sujet délicat vous paraîtraient confus. Si vous aimez sincèrement la Vérité et que vous avez une bonne volonté alors vous apprendrez beaucoup sur ce monde. Cet effort vous permettra d’entrevoir à un moment l’Incarnation. De là, il vous appartiendra d’en comprendre le sens.

      Respectueusement


  • Giordano Bruno 29 octobre 2020 11:02

    C’est désormais une grande partie de la population mondiale – et notez bien que tous les pays ne sont pas touchés - que leurs dirigeants sadisent...

    Quels sont les pays qui ne sont pas touchés ?


    • leypanou 29 octobre 2020 12:01

      @Giordano Bruno
      En Biélorussie, ils ne sont pas confinés à ma connaissance. Au Nicaragua aussi.
      Suède aussi il me semble. Probablement d’autres pays.
      Le confinement n’est pas une décision scientifique, mais politique. La saturation des services de réanimation est suite à une politique irresponsable des autorités de santé, pas parce que les gens ne respectent les gestes barrière.

      Pourquoi ils ne laissent pas les médecins prescrire librement ? Pourquoi ils font tout pour que les médecins ne puissent pas prescrire de l’hydroxychloroquine, avec l’aide des pharmaciens¹ ? Pourquoi l’UE a acheté pour beaucoup de millions (apparemment à peu près 1 md d’€) de remdésivir à donner à des médecins, un médicament qui n’a pas fait ses preuves ?
      ¹ : quand ils ne voulaient pas que les gens puissent se procurer de masques, les pharmaciens ont reçu l’ordre de ne pas en vendre aux particuliers. Là, ils font pareil avec l’hydroxychloroquine.


    • samy Levrai samy Levrai 29 octobre 2020 12:46

      @Giordano Bruno
      toute l’Asie, l’Afrique,...les pays de l’Est plus quelques pays europeens de l’Ouest ne seraient pas touchés
      Il est plus facile de parler de pays occidentaux dans les pays touchés et presque seulement d’eux... quand on parle de pays touchés.


    • leypanou 29 octobre 2020 13:39

      @alinea
      tout çà c’est vrai.
      Mais, si les gens améliorent leur système immunitaire, c’est encore mieux : minimum d’activité physique, supplément en vitamine C, D, zinc (il paraît que les gens qui font une forme grave de covid ont un déficit en vitamine D).
      Je pense que les gens n’ont pas assez demandé des comptes au ministre de la santé sur sa politique : cette quasi-interdiction de l’hcq ainsi que l’interdiction de prescrire librement (soulevée par M Wonner à l’AN) prouvent que l’objectif est politique.
      Regardez la video avec D Raoult si vous avez le temps : il dure 9’ sur agoravox.tv c’est instructif.


    • alinea alinea 29 octobre 2020 13:53

      @leypanou
      Vous savez leypanou, ça fait longtemps que je constate que les gens, la plupart des gens, ne vivent pas sainement. Je ne vais pas faire l’énumération ici, mais c’est énorme ; aussi, que le système immunitaire soit affecté, ce n’est pas en trois semaines que cela va changer.
      On peut, avec conscience, intelligence et courage, prendre cette épreuve pour une leçon initiatique : se donner les moyens dorénavant de respecter notre nature, nos besoins fondamentaux, et surtout plutôt d’abord arrêter de croire qu’il y a des recettes, une solution à chaque problème, sans configuration générale, sans conscience du tout !
      Toute notre vie est devenue artificielle ; l’artifice ne peut pas durer. Cette épreuve là nous enjoint d’en prendre conscience.
      Le problème, c’est que trop de gens ont été construits avec de fausses valeurs et qu’il n’est pas sûr que l’on puisse y remédier.


    • leypanou 29 octobre 2020 15:06

      @alinea
      un maire de droite¹ s’exprime : un plaisir à regarder et écouter (2’ de video).
      Il y a encore des gens valables en France.
      ¹:il a déjà attaqué en justice l’obligation de masque partout dans sa ville et il a gagné : le préfet a dû revoir sa copie.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 octobre 2020 16:17

      @alinea Enfin un commentaire intéressant. Et si le Covid était une bénédiction. 


    • babelouest babelouest 2 novembre 2020 07:58

      @alinea on n’est pas construit avec des valeurs, on se construit (soi-même) avec des principes, c’est plus précis et plus pratique. Mais effectivement cela demande des efforts, et souvent c’est là que se révèlent les manques. Je doute que le confinement y contribue, bien au contraire. A part en infantiliser un peu plus certains....


    • babelouest babelouest 2 novembre 2020 08:11

      @Mélusine ou la Robe de Saphir. non le virus et sa construction (plutôt celle-ci) ont été imposés par la Voix de Stentor pour démolir un pays entier.
      .
      Pour que, à la longue, ce soit bénéfique, il faut que suffisamment se lèvent, se concertent, et mettent à bas tout l’édifice créé par les pervers actuels. Cela arrivera-t-il ? Un jour nous le saurons, ou pas.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 octobre 2020 11:50

    Je parlerais plutôt d’apocalypse que de délire.... Cela fait quarante ans qu’on délire. rien de nouveau. A ce stade, il faudrait mettre 90 % de la population en psychiatrie... 


    • babelouest babelouest 2 novembre 2020 07:54

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      .........mais CENT POUR CENT des vrais décideurs dans des maisons spécialisées, avec interdiction d’en sortir et de communiquer avec l’extérieur par n’importe quel moyen.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 octobre 2020 11:56

    Pour Jean-Bergeret (la personnalité normale et pathologique), les ETATS-LIMITES (qui constituent plus ou moins 75 % de la population) sont considérés comme atteint d’une maladie mentale (mais à la différence de la psychose en HP) elle n’est pas vraiment visible. Les pervers narcissiques en font partie. Je vous conseille de le lire et jeter le DSM...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 octobre 2020 11:58

    Un sachant : « Dans son Abrégé de psychanalyse, Freud distingue de façon très précise, à propos de la structure possible de l’unité du moi, trois éventualités : les psychoses, les névroses, et d’autres états, plus proches des névroses […] Les états limites constituent des “états indécis du moi” inorganisés encore sur le plan strictement structurel mais pas trop mal aménagés […] Le passage d’une économie narcissique à une économie où les investissements œdipiens non seulement l’emportent mais organisent, ne peut se concevoir sans un certain deuil, une momentanée tristesse : c’est le Voyage de Baudelaire :
    Jean Bergeret est un psychiatre psychanalyste né en 1923, membre de la Société psychanalytique de Paris, qui a également été professeur de psychopathologie clinique à l’université de Lyon 2. Sur le plan international, Bergeret est aussi docteur honoris causa et co-fondateur de l’Institut de recherche européen sur les facteurs de risque chez l’enfant et l’adolescent dont il a assuré la direction scientifique de 1982 à 1995. Il est auteur ou co-auteur d’une vingtaine d’ouvrages. L’un d’entre eux (La Personnalité normale et pathologique, 1974) a connu une diffusion exceptionnelle. Le lecteur trouvera une présentation assez riche de sa trajectoire et de ses contributions dans l’ouvrage collectif dirigé par Vermorel-Genthialon et Vittet (1999) intitulé L’Œuvre de Jean Bergeret : d’une pratique à une théorie de la clinique. En situation de crise, l’ETAT-LIMITE a deux choix : la régression psychotique ou le retour à l’Oedipe... 


  • Adèle Coupechoux 29 octobre 2020 14:18

    Délire ou suicide collectif ? Les deux encouragés par la complicité du gouvernement, des media et des « intellectuels ».


  • Adèle Coupechoux 29 octobre 2020 15:38

    Merci à vous. Je l’ai écouté. Encore une chance qu’il ne soit pas censuré lui aussi.

    En revanche, voici ce qui se passe à Paris :

    Video postée sur Agora dans l’article de Benoît Delol !

    https://twitter.com/ClementLanot/status/1320054602545463298


  • Francis Francis 29 octobre 2020 16:11

    ’’C’est désormais une grande partie de la population mondiale (..) que leurs dirigeants sadisent avec bonne conscience, pleinement convaincus d’œuvrer pour le bien-être de leurs concitoyens’’

     

     cf. Alice Miller : C’est pour ton bien

     

     


  • pierrot pierrot 29 octobre 2020 19:58

    La santé passe avant l’économie.


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 octobre 2020 08:17

    Les médias, Macron, ainsi les « perroquets » nous annoncent en boucle qu’on vas arriver à saturation de lits dans les urgences avec le COVID-19 / à cause du Covid-19 !
    .
    Voyons ce que c’est passé les années précédentes à la même période d’année, proche de l’arrivé de l’hiver, dans les hôspitaux françaises !
    .
    Regardez des extraits des séquences vidéos prépositionné par année :
    .
    2015 - saturation des lits des hôpitaux
    .
    2016 - saturation des lits des hôpitaux

    .
    2017 - saturation des lits des hôpitaux
    .
    2018 - saturation des lits des hôpitaux

    .
    2019 - saturation des lits des hôpitaux

    .
    Dans son discours de confinement N° 2 Macron nous annonce que le nombre de lits dans les urgences à été augmenté de 5000 à 6000 !
    Es vraiment vrai ? Écoutez ça
    https://www.youtube.com/watch?v=zqPmGNpE56g&feature=emb_logo&t=36m23s

    .
    DR PIERRE CHARNIEUX
    « La grippe en 2017 à fait 30 000 morts de la même façon et personne en parle, voila... »
    https://www.youtube.com/watch?v=zqPmGNpE56g&feature=emb_logo&t=37m16s
    .
    Cette année on aura eu bien moins de morts si l’emploi de Chloroquine n’avait pas été discrédité par des pseudo-experts !
    .
    Sur les 30 000 morts on aura pu sauver environ 27 000 vies selon le Prof Perronne !
    .
    Bon une fois que vous avez compris qu’on nous a gravement escroque veuillez regarder SVP entièrement la vidéo suivante :
    https://www.youtube.com/watch?v=sifJXcg04RU&feature=emb_logo
    .
    Il est temps de se révolter et de chasser les faussaires du pouvoir !
    .
    Manif à Paris du 29/10/2020
    https://www.youtube.com/watch?v=o7fpc_p0xOA&feature=emb_logo
    .
    Manifestation des jeunes forains en colère. Paris/France - 29 Octobre 2020
    https://www.youtube.com/watch?v=9yG2B2sbjCg


    • babelouest babelouest 2 novembre 2020 07:49

      @eau-du-robinet c’est simple, on s’occupe des lits d’hôpitaux en réduisant leur nombre (ainsi c’est chaque année plus facile à compter), et en se mettant dans la poche les économies ainsi réalisées : cela s’appelle de l’investissement !


Réagir