mardi 1er décembre 2020 - par olivier cabanel

Tous piqués !

Les français étant parmi les peuples du monde les moins enthousiastes pour la vaccination, Macron envisage-t-il de rendre la vaccination obligatoire ?

Non, a-t-il affirmé, lors de son intervention du 24 novembre...lien

Pourtant un gros doute subsiste, puisque ce président n’a pas été avare de promesses qu’il n’a pas tenu, d’autant que d’autres voix discordantes se sont fait entendre au sein de son gouvernement, et ailleurs.

Au chapitre des promesses non tenues, on se souvient de la parole présidentielle de 2017 : « je ne toucherai pas aux retraites »...on sait ce qu’il en est. lien

« Je veux que plus personne ne dorme dans la rue »... caramba, encore raté. lien

Puis en mars 2020 : « il n’y aura pas de confinement total »...(lien) suivi de « je déconseille le port du masque », (lien), puis de : « il n’y aura pas de reconfinement » (lien) (octobre 2020)...alors que penser de : « le vaccin ne sera pas obligatoire » ?

Ainsi Gérard Larcher, président du Sénat, plaide pour l’imposition de la vaccination, et il n’est pas le seul. lien

François Barouin, affirme quant à lui, qu’il ne se fera pas vacciner... lien

Etrangement, Yannick Jadot, l’un des responsable des écologistes est pour... au grand dam de son mouvement... et dans « la France insoumise », la députée Caroline Fiat affirme c’est une fausse bonne idée. lien

Chacun fera son choix, mais beaucoup se posent la question, l’enjeu financier étant important, et c’est une litote.

A 10€ la dose, pour des milliards d’humains à vacciner, on comprend l’intérêt que les labos y trouvent. lien

N’y a-t-il pas trop de précipitation à proposer ces vaccins ? Seront-ils vraiment surs ?

De nombreux scientifiques ont lancés un cri d’alerte : « on n’a pas assez de données sur la sécurité des vaccins », ont affirmé l’épidémiologiste Catherine Hill, ainsi qu’Éric Caumes, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière, évoquant un « excès de précipitation ». lien

On peut écouter le Dr Caumes dans cette vidéo (curseur à 1h01)

Donnons aussi la parole au Dr Michael Yeadon, qui est l’ancien Vice-Président de Pfizer, l’un des labos pressenti, a un avis tranché sur la question, et il a déconseillé à ses proches de se faire vacciner.

Il ajoute : « la pandémie est effectivement terminée et peut être facilement gérée par un service de santé national en bon état de fonctionnement. En conséquence, la nation devrait être autorisée immédiatement à retourner à la vie normale ».

Et il enfonce le clou : « je n’ai jamais entendu un tel non-sens à propos des vaccins. On ne vaccine pas les personnes qui ne sont pas considérées à risque. De même, vous n’envisagez pas non plus de vacciner des millions de personnes en bonne santé avec un vaccin qui n’a pas été soigneusement testé sur les humains  ». lien

Au-delà de ce débat, il n’est pas anodin de rappeler que dans la déclaration universelle des droits de l’homme, l’article 3 stipule que « l’obligation vaccinale est contraire à cette déclaration »...de plus, la cour européenne des droits de l’homme a précisé que «  la vaccination obligatoire, en tant que traitement médical et non volontaire, constituait une ingérence dans le droit au respect de la vie privée et familiale garanti par l’article B de la convention européenne  ».

Ajoutons pour la bonne bouche que l’obligation vaccinale est en contradiction avec le code de la santé publique (article R4127-36), qu’elle est contredite par le Code civil (article 94653), qu’elle est contraire aux arrêts de la cour du 25 février et du 10 octobre 1997, que l’obligation est annulée d’office par la loi du 4 mars 2002 (loi Kouchner article 11), et que, depuis la loi Jules-Ferry du 28 mars 1882, elle ne peut remettre en cause la scolarisation des enfants : « l’école doit accueillir tous les enfants, vaccinés, ou non ».

Etonnant donc de voir tous ces « responsables politiques » s’empoigner sur un débat que la loi a tranché depuis longtemps...même si on constate qu’elle est souvent contournée...

En effet, début 2020, ce gouvernement a rendu obligatoire 11 vaccins...

Une pétition à signer éventuellement. lien

Le moment de découvrir une lettre ouverte, celle d’un docteur, Jean-Michel Crabbé en l’occurrence, qui propose une voie plutôt discordante avec le discours ambiant :

« Monsieur le Président, mes chers confrères, dans le contexte « covid-19 », je dénonce publiquement de graves violations du Code de Déontologie et du Serment d’Hippocrate par l’Ordre des médecins.

Face aux discours apocalyptiques diffusés dans les médias par les hommes politiques et de soi-disant spécialistes, l’Ordre des médecins avait le devoir de rétablir la vérité et de fournir à l’ensemble des praticiens et au public les véritables chiffres issus des registres de l’État Civil et de différents services mortuaires hospitaliers ou autres : Ces chiffres n’ont rien d’alarmant.

Publicité

Au cours des vraies épidémies comme la peste ou la tuberculose, il y avait des malades et des morts dans chaque maison, dans chaque famille, nous sommes très loin d’une telle situation.

1) HYSTERIE COLLECTIVE :

Face à la phobie du virus et à l’hystérie collective déclenchées par le risque de contamination par simple contact ou respiration à proximité des malades, l’Ordre des médecins devait rappeler que les professionnels de santé ne sont pratiquement jamais contaminés par leurs contacts multiples et répétés avec les malades, et que la contagion met en jeu d’autres facteurs mal connus. Lien

2) MESURES INVENTEES :

L’Ordre des médecins, garant des bonnes pratiques médicales basées sur des études scientifiques, devait rappeler que le port du masque, l’isolement des sujets en bonne santé et la distanciation sociale sont des mesures inventées en 2020, qui ne s’appuient sur aucune expérience passée, sur aucune étude scientifique et ne figurent dans aucun ouvrage de médecine. Le bienfondé de ces mesures ne repose sur aucune évaluation objective du rapport bénéfice/risque, alors que leurs conséquences évidentes sont gravissimes pour la population sur le plan médical, économique et humain.

3) FORMATION INEXISTANTE :

L’Ordre des médecins est le garant ultime de la bonne formation des praticiens en exercice, et la toxicologie est une discipline aussi importante que la bactériologie.

L’Ordre des médecins ne peut pas ignorer que les praticiens sont privés de formation en toxicologie depuis des décennies, et incapables d’assurer la prévention et les diagnostics toxicologiques face à un nombre croissant de substances et de médicaments toxiques, ou encore face aux effets nocifs des radiations ionisantes, de la pollution de l’air et de l’eau, des ondes électromagnétiques, du bruit, etc. La pollution environnementale peut jouer un rôle important et négligé dans le contexte actuel « covid-19 ».

4) MANQUEMENT A L’ETHIQUE MEDICALE Au service des médecins dans l’intérêt des patients, l’Ordre des médecins devait informer les praticiens d’une façon objective, dénoncer les mesures de prévention non validées scientifiquement et dangereuses, veiller à la formation des médecins dans ce domaine essentiel, la toxicologie, rassurer une population rendu hystérique par les déclarations mensongères des médias. Au lieu de cela, l’Ordre des médecins garde un silence complice des objectifs occultes d’un pouvoir politique au service d’une oligarchie mondialiste.

Sous prétexte d’épidémie, une administration aveugle, des spécialistes dont l’expérience professionnelle reste à prouver, l’ensemble du système de santé sont instrumentalisés pour nuire à la population, la terroriser, la priver de liberté, de travail, de relations humaines.

En conclusion, l’Ordre des médecins doit être traduit devant ses propres instances disciplinaires et jugé pour manquements graves aux missions qui lui sont confiées et à l’éthique médicale ».

En attendant, Macron, parfaitement au courant du pourcentage important de français peu enthousiastes à se faire vacciner, ne va-t-il pas développer une stratégie afin de réussir sa campagne ?

On sait qu’il veut d’abord vacciner tous les pensionnaires des Ehpad, ainsi que le personnel soignant... qui aura les moyens de le refuser ?

Odile Launay, membre du comité vaccin covid-19 : « ils ne savent pas quels seront les effets secondaires indésirables de leur vaccin (...) ils vont le tester sur les vieux pour lesquels la balance bénéfice/risque est « acceptable ». lien

D’autres services pourraient suivre : l’éducation nationale, les services de secours, le secteur social et médico-social, les services aux particuliers, l’assainissement et l’environnement, la police, la justice, et l’administration pénitentiaire, mais aussi le secteur de l’agriculture, eaux, forêts et pêche, dont les services vétérinaires, et le tourisme, et le transport... tous ces domaines dans lesquels l’obligation de vacciner pourrait bien être décidée...

On sait déjà que le syndicat principal des Ehpad réclame l’obligation de vacciner. lien

Il y a plus grave : selon un article du « Monde », Macron, tout en affirmant que la vaccination ne serait pas « obligatoire », pourrait décider un isolement « plus contraignant ».

Faut-il comprendre entre les lignes que ceux qui refuseraient la vaccination pourraient faire l’objet de « mesures coercitives ». lien

Le magazine « Nexus » va plus loin évoquant « des prisons sanitaires » et des bracelets électroniques pour les cas positifs. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « tout a une fin, sauf la banane qui en a deux  ».

Le dessin illustrant l’article est de Karim

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

On achève bien nos p’tits vieux

Mon beau vaccin, roi des banquiers

Vaccin glin glin

Quoiqu’il en coûte

Publicité

Mâtin quel réveil !

Ces banques qui mènent la danse

le virus ne tue que la nuit

Quand Véran sinistre la santé

La planète Taire

Pas sur les yeux

Bonjour la parano !

Castex et casse toi sont dans un bateau

Bas les masques

Et maintenant

Plus ça change, moins ça change

Macron tend un piège

Ras le masque

Le revers de la médaille

Une coronavirus fiction

Je vais lui montrer qui c’est Raoul(t).

Le pouvoir change de main

Pandémie, retour à l’anormal

Non, je n’ai pas changé

Pandémie, un échec français

Macron, la grande mascarade

Poison d’avril

Bas les masques

Pan...démi...démission

La république des amateurs

Buzyn fait le buzz

Les virus ont la peau dure

Une info virale

A l’hôpital et la charité



183 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er décembre 2020 17:07

    L’ineffable Christophe Barbier a vendu la mèche :

    "Faut-il rendre la vaccination contre la Covid obligatoire ? La question est déjà là (...) Pour ceux qui se méfient de ce qu’on leur inocule, ceux qui tombent souvent dans le complotisme, il faut être coercitif mais plus malin peut-être qu’une obligation militaire. On ne va pas mettre les gens en prison…/… Instaurons plutôt une règle : si vous n’êtes pas vacciné, vous ne pouvez plus aller au restaurant, au théâtre, vous ne pouvez plus prendre l’avion. Vous êtes de vous-même retiré de la vie collective, vous êtes auto-confiné. Il faudra avoir son certificat de vaccination comme un laissez-passer pour être dans la société."


    • sophie 1er décembre 2020 17:11

      @Séraphin Lampion
      Oui j’ai entendu cela aussi en Belgique. Pour l’avion c’est facile à réaliser mais je ne prends jamais l’avion, les restaurants sont fermés ainsi que les théâtres , donc pas de problème.


    • John  John 1er décembre 2020 17:17

      Séraphin,

      Cela rejoint exactement ce que j’ai dit il y a peu sous un article de Rosemar ...

      « Style t’es pas vacciné tu ne prends pas l’avion, tu ne montes pas dans le train, ou style ton patrons peut te l’imposer pour venir bosser, voir tu ne peux plus rentrer dans certains magasins ou autres ... En fait ce sera pas obligatoire mais si tu n’es pas vacciné tu ne pourras plus faire grand chose, Imaginons que pour se taper un ciné ou un resto il faille l’attestation de vaccination à jour ... J’exagère peut-être mais comme je le dis nous verrons bien les conditions qui pourront être pondues ... »ici ...

       


    • Giordano Bruno 1er décembre 2020 17:26

      @ John
      Si la vente de caviar est réservée aux personnes vaccinées, cela ne me dérange pas outre mesure.


    • Rantanplan Panoramix 1er décembre 2020 17:32

      @ John

      Tu n’exagères pas.
      C’est un peu comme pour la scolarisation.
      Contrairement à l’idée reçue, elle n’est pas obligatoire en France, mais les parents qui font le choix de ne pas scolariser leurs enfants sont soumis à de telles obligations pour leur instruction et à tellement de contrôles qu’il est plus simple et moins coûteux d’avoir recours à un établissement spécialisé (public ou privé).
      Si le fait de ne pas être vacciné se traduit par des interdits et des obligations insupportables, ça revient à rendre la vaccination obligatoire, mais on te dira que c’est un choix de ta part et que tu es « libre » de choisir (car on est den dé-mo-cra-tie). Encore une fois, c’est la liberté du renard libre dans le poulailler libre.


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er décembre 2020 17:42

      @Séraphin Lampion
      merci de cette info !


    • vesjem vesjem 2 décembre 2020 08:49

      @Séraphin Lampion
      le barbier de servile, la vieille pute de service


    • vesjem vesjem 2 décembre 2020 08:51

      @sophie
      je, je,
      toi, non, mais beaucoup d’autres le font, par nécessité ou non


    • Clocel Clocel 2 décembre 2020 11:13

      @Séraphin Lampion

      Barbier... Je lui verrai bien une fin à la Isadora Duncan.


    • Fergus Fergus 2 décembre 2020 16:49

      Bonjour, Clocel

       smiley Le fait est que son écharpe est potentiellement dangereuse.


  • Giordano Bruno 1er décembre 2020 17:24

    A 10€ la dose, pour des milliards d’humains à vacciner, on comprend l’intérêt que les labos y trouvent

    ***

    Ce n’est pas tant la vente du vaccin qui enrichira les firmes pharmaceutiques, que celle des médicaments pour soigner les maladies induites par celui-ci.


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er décembre 2020 17:44

      @Giordano Bruno
      c’est pas faux non plus... smiley


    • Fergus Fergus 2 décembre 2020 11:43

      Bonjour, Giordano Bruno

      Arrêtez de fantasmer et attendez que les études sur l’innocuité des différents types de vaccins aient été faites.

      Cela dit, pour la vaccination, il est urgent d’attendre, précisément pour que ces études soient connues, et avec elles la durée de protection. ¨Pas question de se faire vacciner pour une protection inférieure à au moins 1 an.


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 11:47

      @Fergus
       
       ’’¨Pas question de se faire vacciner pour une protection inférieure à au moins 1 an’’
       
      Mais comment savoir combien de temps ce vaccin protègera ? De plus, en un an, le virus aura muté plusieurs fois, et ce sont les souches échappant aux anticorps qui prolifèreront.
       
       La vaccination c’est à la fois le talent de Knock et le travail de Sisyphe.


    • Fergus Fergus 2 décembre 2020 11:48

      Bonjour, olivier cabanel

      « Pourtant un gros doute subsiste »

      A mon avis, non, il n’y a pas le moindre doute. Rendre le vaccin obligatoire serait dévastateur pour Macon en période pré-électorale !

      Quant à Barbier, il agite des chiffons rouges pour alimenter des polémiques  les journalistes en sont friands —, mais il sait très bien que les différents types de mesures discriminatoires qu’il évoque n’ont pas non plus la moindre chance d’être mises en place, là encore pour de pragmatiques raisons électorales.


    • Fergus Fergus 2 décembre 2020 11:50

      Bonjour, Francis

      « en un an, le virus aura muté plusieurs fois »

      Depuis plus d’un an qu’il existe, ce virus a au contraire démontré une grande stabilité, les différentes mutations observées par la communauté scientifique ayant été marginales et sans effet sur sa viralité.


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 12:52

      @Fergus
       
       wiwi, soyons vigilants.


    • Philippi Philippi 2 décembre 2020 15:42

      @Giordano Bruno
      D’après Libé,le coût du vaccin Pfizer sera compris entre 25 et 39 euros (pour les deux injections) !
      C’est surtout une histoire de pognon !!
      Les anglais sont les premiers à se précipiter dans cette folie ! Nous verrons bien le résultat !
      Hasta la libertad


    • stef 2 décembre 2020 21:49

      @Philippi
      +25 € la piqouze car apparemment les médecins veulent être de la partie
      Juteux marché à plusieurs milliards d’€ : ils n’en ont jamais assez


  • troletbuse troletbuse 1er décembre 2020 17:29

    Devenez tous chasseurs. Le fusil pourra servir.


    • John  John 1er décembre 2020 17:36

      Salut Troletbuse !

      « Le fusil pourra servir. »

       avec des douilles au gros sel ... Ça vaccine sévère ... smiley !


  • John  John 1er décembre 2020 17:30

    Salut Olivier !

    « « des prisons sanitaires » et des bracelets électroniques pour les cas positifs. »

    Des dingues !


  • LeMerou 1er décembre 2020 17:36

    Bonjour,

    Je ne suis pas contre la vaccination, elle peut être utile.

    Là, dans ce vaccin il y a trois choses majeures qui me chagrine et je pense, 

    pas que moi.

    1°) la technologie.

    Quand je lis que l’ARNm est un acide nucléique résultant de la polymérisation de ribonucléotides reliés par des liaisons phosphodieste. Je commence un peu à me poser de sérieuses questions.

    Quand je poursuis ma lecture pour tenter d’approfondir mes connaissances et que je lis aussi ça : L’ARNm est une copie d’une région de l’ADN correspondant à un ou quelques gènes codant des protéines. Je me dis mais pourquoi veulent « ils » bricoler mon ADN à moi...

    Et quand je finis de lire ça :

    Un autre danger de la vaccination ARN est l’apparition de réactions auto-immunes

    Je n’ai plus aucun doute par rapport à une vaccination « traditionnelle »...


    2°) Les tests.

    Je ne suis pas spécialiste du monde médical loin de là, mais que j’entends que les montées d’efficacité sont liées au montées boursières je m’inquiète un poil, ensuite, il y a quand même un nombre non négligeable de personnes du monde médical qui alertent ou tente d’alerter, que certes des résultats sont annoncés, mais qu’ils semblent plutôt être des résultats « commerciaux » plutôt que scientifique.


    3°) La durée

    Combien de temps ce « vaccin » de haute technologie sera efficace dans le corps ?

    Là, c’est le monde du silence............................................................... ..................... même Cousteau est battu...


    Ensuite nous avons le « battage » médiatique incroyable qui se déroule, une véritable frénésie vaccinale, pour eux déja tout est joué, la vaccination nous sauveras. 

    Les mêmes vont bientôt nous produire dans leurs émissions le même nombre de spécialistes (venant de je ne sais ou) vantant les mérites d’une vaccination, peut importe la méthode, ainsi qu’une multitude de politiciens nostalgiques de dictature.


    Nous avons pu voir, entendre depuis la crise du Covid, que la France possède une quantité considérable de spécialistes du monde médical dans le domaine de l’épidémiologie et de la virologie mais tous autant qu’ils sont n’ont pu mettre un terme à ce virus...(sauf quelques uns qui arrivent quand même à soigner les patients..)..


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er décembre 2020 17:46

      @LeMerou
      merci de cette réflexion.


    • Nicki 1er décembre 2020 18:58

      @LeMerou
      "Quand je lis que l’ARNm est un acide nucléique résultant de la polymérisation de ribonucléotides reliés par des liaisons phosphodieste. Je commence un peu à me poser de sérieuses questions.

      « 
       ? c’est la compo naturelle des ARNm de notre corps.
       »L’ARNm est une copie d’une région de l’ADN correspondant à un ou quelques gènes codant des protéines. Je me dis mais pourquoi veulent « ils » bricoler mon ADN à moi...

      « 
      L’ARNm code pour la production des protéines et il est détruit ensuite. Le risque de réintégration dans l’ADN est nul.
       »

      Un autre danger de la vaccination ARN est l’apparition de réactions auto-immunes

      "
      Oui sous certaines conditions ça parait possible mais ce n’est pas justifié par ce qui est mentionné plus haut. C’est d’ailleurs cela qui m’inquiète le plus dans cette technologie. 


    • vraidrapo 2 décembre 2020 05:47

      @LeMerou

      Pour ma part, j’attendrai le vaccin de l’Institut Pasteur, il est plus long à mettre en oeuvre mais, il se dit que les produits de l’Institut sont sûrs. En l’absence de comorbidité autant prendre ce petit risque...
      PS : Le bon côté de cette pandémie, la sensibilisation à la prophylaxie et une vulgarisation des techniques médicales, un sacré bon en avant du public...


    • vesjem vesjem 2 décembre 2020 08:57

      @LeMerou
      oui, le battage médiatique global : impressionnant par l’unanimité et la fréquence de répétition et la « lourdeur » (dirait céline)
      ils prennent les gens pour des débiles
      hélas, la moitié de la population va se soumettre de bonne foi, l’autre par la contrainte indirecte


    • vraidrapo 2 décembre 2020 10:03

      @Nicki

      Merci !


    • Ruut Ruut 2 décembre 2020 16:01

      @LeMerou
      Tu oublies le vaccin de Sanofi contre la dengue qui rendait la maladie mortelle pour les vaccinés. (Toujours autorisé en Europe)


  • rhea 1481971 1er décembre 2020 17:37

    C’est un vaccin à base ARN , il est dangereux pour les diabétiques et en

    générale ce sont les personnes âgées qui sont diabétiques.


  • Xenozoid Xenozoid 1er décembre 2020 17:38

    puis continez a voter


  • Francis, agnotologue Francis 1er décembre 2020 18:20

    C’est un article de Radio France ?


  • I.A. 1er décembre 2020 18:44

    Absolument nécessaires, cet article, ces illustrations, cette lettre du dr. Crabbé !

    Oui, non seulement il semble évident qu’il va encore une fois changer d’avis pour rendre le vaccin obligatoire, d’une façon ou d’une autre, mais en plus, vu qu’il ne tient aucune de ses promesses — parfois volontairement, parfois involontairement — eh bien, je vous fiche mon billet que ces vaccins vont provoquer une hécatombe... !

    Tout, ici et maintenant, est réuni selon le fameux fromage suisse de Reason cher à l’aviation et à l’anesthésie, pour provoquer un crash occidental sans précédent.

    Fêtes de fin d’année, dit-on ? Ça sera plutôt fêtes de fin de civilisation...


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er décembre 2020 19:57

      @Septime Sévère
      je ne parierais pas la dessus...on sait déjà que les ehpad ont payé un lourd tribu des le mois de mars...pas de raisons que ça s’arrête « en si bon chemin »... smiley


  • zygzornifle zygzornifle 1er décembre 2020 19:43

    Les français étant parmi les peuples du monde les moins enthousiastes pour la vaccination

    On nous a tellement menti les yeux dans les yeux.

    Buzyn c’est une gripette.

    Veran, Salomon, Macron le masque ne sert a rien et maintenant papa noël va nous glisser une seringue dans nos petits souliers .....

    Il y a quoi devenir méfiant.... 


  • ETTORE ETTORE 1er décembre 2020 19:44

    Bonsoir Olivier.

    Voyons....

    Concernant les EHPAD, !

    Tout d’abord une bonne nouvelle pour nos petits vieux :

    TOUS ceux qui ont réchappé à la première seringue, je dis bien, TOUS, s’en sortiront ( les pieds devant) par une mort qualifiée de «  NATURELLE »

    Ben ouais, mon brave monsieur ! 

    Vu que les premiers sont TOUS morts du Covid, les seconds ne pourront décéder QUE de mort naturelle, vu qu’ils sont....Vaccinés ! Diantre, c’est incontournable.

    Pour ma part, je trouve cela assez répulsif, d’aller tester des vaccins « illusoires » sur une population enfermée dans ces oubliettes EHPAD, qui semblerait il, faillissent à leur déontologie, en ne les éliminent pas assez vite du circuit du vivant.

    (Après faut les comprendre, l’équilibre entre le mort et le vivant, est moins simple à gérer que les dividendes réservés, aux actionnaires )

    Se rajoute à cela, bien sûr, l’obligation de rétablir les comptes des caisses de retraites, dont notre état de profondis mergitur à déjà dilapidé les fonds de toutes les générations futures.

    Alors faisons comme avec la 7ème tour du world Trade, enterrons tout, sous le crash et la poussière aveuglante, le temps que les quelques non éborgnés se rendent compte de la martingale.....tout seras incinéré !

    (Reconnaissez toutes fois, que contrairement aux chambres à gaz des Teutons, nul ne les déshabillent, ni ne leur font prendre de douche,vu que le manque de personnel est flagrant, ils partiront comme ils sont .

    Sur le vaccin administré à nos pauvres petits vieux, il est d’ailleurs marqué « VENEZ COMME VOUS ETES », surement une erreur d’emballage Mc Dollars )

    Arriveras le temps d ’acuponcture des personnels médicaux...Idem !

    ( Cela me fait penser à ces pharaons qui se faisaient enterrer, emmurer, avec toute leur cour )

    Et après, et après....


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er décembre 2020 19:54

      @ETTORE
      c’est bien ce qui va arriver, et comment l’empêcher ?
      voilà la question qu’il faut se poser...
      et une pétition ne suffira pas. smiley


  • olivier cabanel olivier cabanel 1er décembre 2020 21:20

    @ tous

    un épisode intéressant à noter entre le Sénat, et Macron... celui ci à diligenté son ex ministre de l’intérieur, devenu chef des députés « lrem », afin de proposer une nouvelle écriture du célèbre article 24... caramba, encore raté...Larcher, le patron du Sénat rappelle macron à la loi... l’article 24 a été envoyé au sénat le 24 novembre, et seul celui ci peut agir...quel bordel ! smiley


  • racbel 1er décembre 2020 21:54

    Comme ce fut le cas au siècle dernier avec la grippe espagnol, la vaccination sera l’arme de destruction massive .

    Il est vrai que le covid19 a fait très peu de victimes vu que le virus doit passer de nombreux remparts avant d’être mortel alors qu’avec l’injection il fera un BYPASS formidable vis à vis de nos firewalls naturels.


  • Gégène Gégène 1er décembre 2020 22:19

    gageons qu’il n’y aura aucun effet secondaire chez les pensionnaires des EHPAD, on nous expliquera que c’est l’age smiley


  • Valas Valas 1er décembre 2020 22:53

    Tout cet engouement pour chercher absolument à faire vacciner de « force » devient très inquiétant.

    Pour en savoir davantage sur l’Histoire du vaccin depuis Pasteur (ou Edward Jenner, au XVIIIème siècle) à nos jours, je vous invite à parcourir le document, fruit d’une année d’investigation (2018) au sujet des origines, intérêts et dangers du vaccin, ci-dessous.

    Vue transparente sur les vaccins

    Les vaccins ne sont pas des médicaments et sont officiellement destinés à des êtres en bonne santé dans le but de prévenir une maladie hypothétique. Aussi, après lecture de l’article 35 du code de la santé publique, il serait normal que tout candidat aux vaccins reçoive une information honnête, précise et complète, sur les risques de la maladie dont il veut se protéger, mais aussi sur les risques qu’il court en se faisant vacciner.


    • Ruut Ruut 2 décembre 2020 16:07

      @Valas
      Non a tout vaccin obligatoire.
      Soit ça fonctionne et il nous immunise, l’Obligation n’as donc aucun sens, soit c’est un placébo, voir un nocebo et dans ce cas le rendre obligatoire est simplement criminel.


  • ETTORE ETTORE 1er décembre 2020 23:44
    olivier cabanel 1er décembre 19:54

    @ETTORE

    c’est bien ce qui va arriver, et comment l’empêcher ?
    voilà la question qu’il faut se poser...
    et une pétition ne suffira pas

    ______________________________________________________________


    Exigeons comme exemple à suivre, que la sphère politique, dans son ensemble

    se fasse vacciner sous contrôle, afin d’attester de l’innocuité de ces vaccins !

    Et nous verrons bien leur réponse.

    (Si ce n’est la réponse en tant que refus, qu’il faudra argumenter, nous aurons au moins la réponse.... épidémiologique )

    C’est étonnant tout de même, que ce soit les vieux qui soient piqués en premier.

    ( Ceux qu’on as laissé crever comme des inutiles, et dont maintenant, par charité d’âme, on veut sauver les derniers représentants ?)

    Un état qui se veut responsable, se doit, pour la pérennité de son peuple, protéger en premier les grands décideurs, les guides, ceux qui pourront, quoi qu’il arrive, assurer le futur de la population.

    A quoi cela sert d’évacuer un président, en cas de soulèvement, ou d’attaque sur le sol national, pour le planquer à l’abri, si ce n’est pour qu’il puisse continuer à coordonner les réponses utiles à la sauvegarde de son pays..... ????

    Et le laisser aussi lâchement à la merci d’un virus si terriblement dévastateur, alors que le « vaccin » existe ?

    C’est criminel une telle irresponsabilité.

    (Ou un complot du FN ? Mais pourvu qu’il s’en aperçoive à temps) lol !

    NON ! Il faut exiger la vaccination immédiate de tout le gouvernement, sous peine de mesures coercitives .

    Pour leur bien, et le salut des Français !

    Dieu sauve la Reine !



    • vraidrapo 2 décembre 2020 05:57

      @ETTORE
      NON ! Il faut exiger la vaccination immédiate de tout le gouvernement, sous peine de mesures coercitives .

      Certains ont vraiment les chocottes... smiley
      On a déjà oublié les réfrigérateurs des Halles pleins de cercueils en attente d’obsèques, les queues devant les Entreprises de Pompes funèbres en Espagne, les alignements de fosses au Brésil ou aux USA...

      Quand faut y aller -.... -... il faut boire le vin quand il est tiré etc, etc


    • Adèle Coupechoux 2 décembre 2020 07:17

      @ETTORE

      Exigeons comme exemple à suivre, que la sphère politique, dans son ensemble

      se fasse vacciner sous contrôle

      Absolument, en plus il ne sont pas 67 millions, même s’ils restent trop nombreux pour nous nuire. Cela devrait être facilement et rapidement faisable.

      Les vaccins seraient prescrits et administrés par des médecins qui auraient manifestés leur opposition et nous auraient alertés sur le risque de cette vaccination obligatoire. C’est le seul moyen d’acculer le conseil scientifique, avec Delfraissy, ce gouvernement avec Véran et les media. Commençons d’ailleurs par Barbier !


    • Adèle Coupechoux 2 décembre 2020 07:27

      @vraidrapo

      On a déjà oublié les réfrigérateurs des Halles pleins de cercueils en attente d’obsèques,  

      Pas plus choquant qu’en 2003 lors de la canicule, les Halles avaient aussi été réquisitionnées, c’est pas une première. En revanche, la famille n’aura pas oublié le marché juteux que sont les pompes funèbres...La crise sanitaire a réussi à pas mal de secteurs d’activité.
      Quant aux queues en Espagne, y en avait pas que devant les pompes funèbres. En
      France, y en avait partout, devant la poste, les supermarchés, etc...D’ailleurs, ça a recommencé avec le 2ème confinement.

      https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-on-vous-resume-la-polemique-autour-du-hangar-de-rungis-transforme-en-morgue-en-quatre-actes_3908755.html


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2020 07:32

      @ETTORE
      c’est ce que j’avais suggéré il y a quelques temps, dans un article...et commencer par les députés, sénateurs, de la majorité, le gouvernement en tête bien sur, et devant tous, macron, ses conseillers, il y en a près de 1000....et attendre le résultat avant de continuer.
       smiley


    • vesjem vesjem 2 décembre 2020 09:12

      @ETTORE
      la sphère politique fera mettre de l’eau dans les seringues


    • vraidrapo 2 décembre 2020 09:59

      @Adèle Coupechoux
      En France, y en avait partout, devant la poste, les supermarchés

      c’est ce que répondaient les communistes du temps du bloc soviétique quand on leur disait qu’il y avait, chez eux, la queue pour le pain...
      Vois-tu ce genre d’argument, c’est très productif pour faire avancer les idées.....


    • Ruut Ruut 2 décembre 2020 16:08

      @ETTORE
      En Effet que les cobayes soient les membres de LREM et le président et ses ministres.


    • Ruut Ruut 2 décembre 2020 16:09

      @Ruut
      Ajoutons-y tous nos journalistes pro-vaccin et Blachier.


  • troletbuse troletbuse 2 décembre 2020 07:20

    Dans la propagande de France Tout-Faux qui paraît aujourd’hui, on trouve ceci :

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/coronavirus-les-soignants-aussi-doivent-etre-convaincus-par-le-vaccin_4203069.html

    Très explicitement, on vous dit :

    -Même si ce vaccin est inefficace. Le non-dit est l’enrichissement des labos, la dictature sanitaire et la disparition de la SS. Ou même si il est dangereux-On sait que les labos sont ne pourront être poursuivis si il y a des effets secondaires-

    Eh bien, il faut convaincre les soignants coûte que coûte qu’il faut vacciner.

    Et même l’efficacité serait de 3 ou 6 mois afin de piquer un peu plus de pognon et de couler définitivement la SS, remplacée par la SS (Schutzstaffel

    )


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 08:46

      @troletbuse
       
      Il me parait impensable que les labos prendraient le risque d’une catastrophe sanitaire dès les premières campagnes de vaccination. Les premiers vaccins seront probablement quasi inoffensifs, stratégie commerciale oblige.
       
       Et dans l’hypothèse où, comme beaucoup le soutiennent, le virus serait un tigre de papier, en toute logique il ne peut en être autrement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2020 09:14

      @Francis
      ça me parait peu gérable...
      tous les vaccins qui vont être proposés auront fatalement la même composition, à moins de tricher sur l’emballage, ce qui serait un gros risque, non ?


    • vesjem vesjem 2 décembre 2020 09:16

      @Francis
      tu as raison ; au début, ils vont mettre de l’eau pure dans les seringues
      donc, faudrait-il faire partie des premiers sur les listes ?.....


    • vesjem vesjem 2 décembre 2020 09:18

      @olivier cabanel
      donc, le bon plan serait de faire une analyse sécurisée sous huissier, de la composition du vaccin


    • troletbuse troletbuse 2 décembre 2020 09:19

      @Francis
      Comme ce sont des salopards, les premiers vaccins pourraient être inoffensifs, non ?


    • troletbuse troletbuse 2 décembre 2020 09:22

      @Francis
      Excuse-moi, c’est ce que tu as dit.


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 11:08

      @troletbuse
       
      Ne pas confondre inoffensifs et quasi-inoffensifs. Ne pas confondre amoral et salopard. La logique commerciale est amorale.

       
      On sait bien que les labos ont testé diverses concentrations d’antigènes et d’adjuvants. Injecter des vaccins à fortes concentrations de l’un ou de l’autre à des personnes fragiles serait criminel. Socialement ce serait une faute, et commercialement ce serait une erreur.
       
      C’est du rationalisme élémentaire, complotiste peut-être, mais rationnel.
       
      Enfin, je ne crois pas que le but est de nous inoculer à tous du sérum physiologique, autrement dit de l’eau bénite par la science. Comment expliquer autrement que certains prototypes sont abandonnés pour causes d’effets secondaires graves ?
       


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2020 11:30

      @vesjem
      pas besoin d’aller jusque là... la simple vérification par un scientifique, avant la piqûre, qu’il s’agit bien du vaccin, et non d’un placébo...


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 11:51

      @olivier cabanel
       
       ’’simple vérification par un scientifique, avant la piqûre, qu’il s’agit bien du vaccin, et non d’un placébo...’’
       
       Vous faites ça, vous ?


    • troletbuse troletbuse 2 décembre 2020 13:03

      @olivier cabanel
      la simple vérification par un scientifique,


      Avez-vous encore confiance en les scientifiques de télé ou ceux sponsorisés par les labos ? (Ou spon-Soros és )
      Si c’est Montagnier, je veux bien.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2020 13:07

      @troletbuse
      évidemment non ! les seuls qui pourraient être agréés, seraient ceux qui n’auraient pas de conflits d’intérêt avec les labos... 


    • vesjem vesjem 7 décembre 2020 21:39

      @olivier cabanel
      faudrait mettre du rivotril


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 2020 10:19

    A tous les Lecteurs.

    Observations plus sensées les unes que les autres et dont on retiendra ceci :

    -Précipitation vaccinale.

    -Imprécision sinon mystère absolu quant à l’efficacité et à l’innocuité des spécialités vaccinales.

    -Intérêts financiers primant les choix thérapeutiques.

    -Absence d’informations et de prévisions fiables quant à la validité de politiques de santé efficace.

    -Populations apeurées, effrayées, contraintes sous la menace.

    Il est donc urgent :

    -D’adopter une position de retrait et de prudence absolue.

    -D’exiger la vaccination, en premier lieu, des dirigeants désireux de promouvoir, vendre et imposer les vaccins miracles.

    -De préparer dès à présent une collecte et une sauvegarde de tous les éléments, de toutes les informations qui serviront prochainement à un procès qui sera le « Nuremberg de la Santé » et au cours duquel tous ces Docteurs Miracles et vendeurs de Snake Oil seront entendus, jugés, relaxés ou condamnés.

    Lire ci-après :

    https://bonsens.info/christian-perronne-a-propos-des-vaccins/

    Je ne suis ni médecin, ni expert. Je lis, je réfléchis, je comprends et je décide de ne pas me faire inoculer n’importe quoi, ne voulant pas « mourir guéri ».

    Chers amis,

    La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille.

    Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie.

    En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d’être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de «  rassuriste », termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique. Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n’ayant jamais changé depuis le début de l’épidémie.

    Je considère donc qu’il est de ma responsabilité de m’exprimer à nouveau ce jour sur l’ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l’élément central et quasiment unique de la politique de santé de l’État.

    Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l’épidémie, pire que la première.

    Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l’Elysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur Général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés.

    Même le Président de la République, lors d’une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit pas moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000 morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur. Ces chiffres irréalistes n’avaient qu’un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l’usage généralisé des masques en population générale n’a aucun intérêt démontré scientifiquement pour enrayer l’épidémie de SARS-CoV-2. L’utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.

    Or l’épidémie régresse et n’a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d’un rebond épidémique saisonnier qui s’observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée. Cela témoigne de l’adaptation du virus à l’homme et est aussi le reflet de l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement. Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence.

    Les autorités ne pourront pas dire que c’est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place. La régression de l’épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l’instauration du couvre-feu.

    Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d’un diabète sévère, d’hypertension artérielle grave, de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes. Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine dont l’efficacité et l’innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocement.

     Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter. Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible.

    Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices.

    Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l’évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu’aucun résultat de l’efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n’a été publié à ce jour. Nous n’avons eu le droit qu’à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse.

    Le pire est que les premiers « vaccins » qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique. On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules. On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ? Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN.

    Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes » intégrés dans l’ADN de nos chromosomes. Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs (contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN. Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes. Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement.

    Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants. Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes. Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le maïs transgéniques des OGM (organismes génétiquement modifiés).

    Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie. C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble.

    Je suis d’autant plus horrifié que j’ai toujours été en faveur des vaccins et que j’ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale.

    Aujourd’hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant.

    Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe.

    La science, l’éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus.

    Christian PERRONNE


  • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2020 11:16

    @ tous

    je voudrais partager avec vous la récente publication du Pr. Perronne.

    Chers amis,

    La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille. Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie.

    En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d’être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste >>, termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique.

    Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n’ayant jamais changé depuis le début de l’épidémie. Je considère donc qu’il est de ma responsabilité de m’exprimer à nouveau ce jour sur l’ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l’élément central et quasiment unique de la politique de santé de l’Etat.

    Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l’épidémie, pire que la première. Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l’Elysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur Général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés.

    Même le Président de la République, lors d’une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit pas moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000 morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur.

    Ces chiffres irréalistes n’avaient qu’un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l’usage généralisé des masques en population générale n’a aucun intérêt démontré scientifiquement pour enrayer l’épidémie de SARS-COV-2.

    L’utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.

    Or l’épidémie régresse et n’a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d’un rebond épidémique saisonnier qui s’observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée.

    Cela témoigne de l’adaptation du virus à l’homme et est aussi le reflet de l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement.

    Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence. Les autorités ne pourront pas dire que c’est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place.

    La régression de l’épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l’instauration du couvre-feu.

    Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d’un diabète sévère, d’hypertension artérielle grave,de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes.

    Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine dont l’efficacité et l’innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocément.

    Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter.

    Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible. Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices.

    Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l’évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu’aucun résultat de l’efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n’a été publié à ce jour.

    Nous n’avons eu le droit qu’à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse.

    Le pire est que les premiers « vaccins >> qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique.

    On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules.

    On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ?

    Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN. Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes >> intégrés dans l’ADN de nos chromosomes.

    Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs (contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN.

    Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes.

    Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants.

    Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes.

    Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le mais transgéniques des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie.

    C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble.

    Je suis d’autant plus horrifié que j’ai toujours été en faveur des vaccins et que j’ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale.

    Aujourd’hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe. La science, l’éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus.

    Christian PERRONNE


    • cevennevive cevennevive 2 décembre 2020 12:00

      @olivier cabanel, bonjour,

      C’est terrifiant !!!


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 12:42

      @olivier cabanel
       
       Excellent résumé, excellente synthèse, du Pr Christian Perronne.
       
       A lire relire et faire circuler.
       
      « Le pire est que les premiers « vaccins >> qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique. »
       
      Si le but de la vaccination à venir était de tester et mettre au point subrepticement ces thérapies, on n’aurait pas besoin de « convoquer » toute la population.
       
      Ce qui me fait penser que le but est la modification génétique du peuple à son insu.
       
       
      Michel Onfray « Le peuple c’est ce sur quoi s’exerce le pouvoir, donc le peuple c’est celui qui s’en prend plein la figure tous les jours, tous les jours, c’est celui qui va au boulot le matin. »
      Mais aussi, ceux qui ne travaillent pas, mais qui ne possèdent pas de fortune personnelle.
       


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 2020 12:49

      @olivier cabanel
      Cher Olivier, Bonjour et merci pour votre article.

      Il mérite encore quelques commentaires, tout comme la lettre du Prof. Christian Peronne que vous rappelez fort justement et que je vous aussi adressée (10 ;19).

      Il est incroyable que les informations que détaille ce praticien ne suscitent pas les réactions de rejet contre cette politique d’empoisonnement.

      Chacun devrait avoir en mémoire l’histoire dite du « sang contaminé » qui, voici trente ans, a causé un désastre sanitaire majeur.
      https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00581650/

      Je le répète : seule la perspective d’un "Nuremberg de la Santé pourra apporter, espérons-le, un peu de recul dans les agissements de médecins et de professionnels de la santé qui se conduisent de manière criminelle en jouant avec l’ignorance et les peurs de populations littéralement devenues des otages.

      Cordialement,
      Renaud Bouchard


    • pemile pemile 2 décembre 2020 12:52

      @Francis « Ce qui me fait penser que le but est la modification génétique du peuple à son insu. »

      Oui, le plan est que les ouvriers aient 4 bras pour travailler deux fois plus, les petits chefs aient 2 yeux supplémentaires derrière la tête pour les surveiller deux fois plus et les patrons deux bouches pour bouffer deux fois plus smiley


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 13:01

      @pemile
       
       à part ironiser bêtement, vous avez quelque chose à dire sur le sujet ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2020 13:08

      @cevennevive
      oui, c’est le mot !
      il est temps de nous battre pour que toute cette farce s’arrête.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 2 décembre 2020 13:13

      @pemile

      Oui, le plan est que les ouvriers aient 4 bras

      As-tu seulement lu l’article du Professeur Perronne ? Tu penses qu’il te suffit d’écrire des niaiseries pour que la réalité s’évapore ?


    • pemile pemile 2 décembre 2020 13:17

      @Francis « à part ironiser bêtement, vous avez quelque chose à dire sur le sujet ? »

      Oui, que les thérapies géniques peuvent soit finir en catastrophe, soit en eau de boudin, soit apporter quelques nouveaux outils pour combattre certaines pathologies ?


    • eau-pression eau-pression 2 décembre 2020 13:19

      @pemile
      Les patrons auront toujours des @P1000 pour jouer au contremaître.


    • pemile pemile 2 décembre 2020 13:21

      @Philippe Huysmans « As-tu seulement lu l’article du Professeur Perronne ? »

      Non, mais je lis depuis 5 ans les articles sur la biologie des ARNs.


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 13:22

      @pemile
       
       j’ai longtemps cru que les thérapies géniques vaincraient un bon nombre de maladies. Mais ça c’était avant, quand j’étais encore naïf.
       
       Il est clair que si ça soignait vraiment, Big Pharma en réserverait l’exclusivité aux VIP.
       
       Je crois que ces tests auxquels on a prépare aussi méticuleusement que sournoisement la population s’inscrivent dans des recherches à visées transhumanistes. Le transhumanisme ne peut évidemment être réservé qu’à une toute petite « élite ». Le peuple essuiera les plâtres : une thérapie génique contre un vulgaire coronavirus, c’est un 20 tonnes pour déménager une cabine téléphonique ; la grosse Bertha pour tirer un pigeon.


    • pemile pemile 2 décembre 2020 13:23

      @eau-pression « Les patrons auront toujours des @P1000 pour jouer au contremaître. »

      Cela ne fait que mille fois que je le répète, je suis strictement incompatible avec le statut de salarié.

      Mais je m’amuse de te voir mille fois, revenir tenter de me mordiller les mollets ! smiley


    • pemile pemile 2 décembre 2020 13:25

      @Francis « Mais ça c’était avant, quand j’étais encore naïf. »

      Naif, un nouveau mot clé à opposer à complotiste ? smiley


    • CYRUS Van Hell Sing(V.H.S) 2 décembre 2020 13:27

      @pemile

      Sans deconner mimille , 

      meme que tu as une imprimante biologique a ARN modifié dans ton salon construite avec les piece du vieux tracteur qui marchait plus ...

      Quel genie ce mimile ....

      Dire que tu as caller sur la transformation ADP/ATP dans le cycle de krebs quand je t’ ais demander de l’ expliquera un pauvre profane comme moi ...

      @tous

      garde a vous MIMILE Ier est dans la salle ...
      Ne le regardez pas c’ est un dieux vivant vous allez etre eblouie .


    • pemile pemile 2 décembre 2020 13:27

      @Philippe Huysmans « As-tu seulement lu l’article du Professeur Perronne ? »

      PS : et j’adore aussi voir ta façon de ne jamais donner l’URL de la source mais de toujours poster des liens vers des copies hébergées sur TON SITE ! smiley


    • pemile pemile 2 décembre 2020 13:31

      @Van Hell Sing(V.H.S) « Sans deconner mimille , »

      Moi, jamais, mais tu as peur de quoi ? D’une concurrence ?

      Descend de ton trip, tu vas finir par être débordé par tes haines et finir en HP !


    • pemile pemile 2 décembre 2020 13:37

      @Van Hell Sing(V.H.S) "Dire que tu as caller sur la transformation ADP/ATP dans le cycle de krebs quand je t’ ais demander de l’ expliquera un pauvre profane comme moi "

      Encore un gros mensonge, c’est à @The White Rabbit que tu avais lancé ce défi ridicule, sacré bordel dans ta tête en ce moment  smiley


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 13:38

      @pemile
       
       ’’Naif, un nouveau mot clé à opposer à complotiste ? ’’
       
      Mais oui ; naïf, celui qui ne doute de rien.
      Complotiste, celui qui doute de tout.
      Comploteurs et lanceurs d’alertes : ceux qui savent de quoi il retourne exactement, dans la vraie vie.


    • pemile pemile 2 décembre 2020 13:41

      @Francis « Mais oui ; naïf, celui qui ne doute de rien. »

      Dont les plus beaux exemples ici sont vous même, Huysmans, Doctorix, Captain Marlo, Legestr glaz, Troletbuse, Bendidon, etc, etc ?


    • CYRUS Van Hell Sing(V.H.S) 2 décembre 2020 13:55

      @pemile

      Hé hé ,mimile le fasciste qui archive tous pour la WEBstapo ....
      Au mepris de la CNIL , d’ agoravox , et de notre droit a l’ oubli ...

      mimile , le plus grand fan de la loi AVIA smiley


    • CYRUS Van Hell Sing(V.H.S) 2 décembre 2020 13:57

      @Francis

      naif ca va pas pas mal , mais ca manque de ism pour decrire l’ extremiste du truc ...

      NAÏVISME, et NAÏVISTE ca serais pas mal ,
      nous on deviendrais les ANTI-NAÏVISTE ça sonne pas mal smiley


    • CYRUS Van Hell Sing(V.H.S) 2 décembre 2020 14:00

      @Van Hell Sing(V.H.S)

      Pour equilipre le familer ANTICONSPI 

      on pourra utiliser ANTINAV OU ANTI-NAVET smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2020 14:01

      @Renaud Bouchard
      merci... du coup, j’ai relayé l’info, et elle figure deux fois dans les commentaires, mais ce n’est pas plus mal...
      merci pour tout.


    • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 14:03

      @pemile
       
       vous êtes un transfuge de la Pravda ?


    • pemile pemile 2 décembre 2020 14:12

      @Francis « vous êtes un transfuge de la Pravda ? »

      Non, mais vous confirmez qu’en plus d’être bien naïf, vous êtes bien limité question répartie pour fuir le fond de l’échange smiley


    • eau-pression eau-pression 2 décembre 2020 14:13

      @pemile

      Te mordre les mollets ? Moi qui ne t’arrive pas à la cheville question mauvaise foi ?

      Comment interprètes-tu ce tapage sur les vaccins ? Tu partages l’enthousiasme médiatique ? Pourquoi devrait-on se réjouir, sans écouter les médecins qui disent que les risques de ce vaccin précipité sont supérieurs aux avantages ?

      Mais tu as dû recevoir tout petit le vaccin anti-doute, pourquoi essayer de te sortir du confinement dans la pensée scientiste ...


    • pemile pemile 2 décembre 2020 14:23

      @eau-pression « Comment interprètes-tu ce tapage sur les vaccins ? »

      j’y ai déjà répondu, des annonces plus commerciales que scientifiques et des précipitations influencées par des lobbies.

      « Mais tu as dû recevoir tout petit le vaccin anti-doute »

      Au contraire, ce qui est constatable sur Agoravox, c’est que les gros naifs et les « sans aucun doute » ne sont pas ceux qui s’en proclament smiley


    • pemile pemile 2 décembre 2020 14:25

      @eau-pression « Moi qui ne t’arrive pas à la cheville question mauvaise foi ? »

      J’en profite aussi pour te demander pour la millième fois de justifier par quelques exemples ces accusations ridicules smiley


Réagir