jeudi 27 juillet 2023 - par Sylvain Rakotoarison

Zéro covid ?

« La rhétorique de crise se développe en une progression argumentative pseudo-dialectique qui tend à narrativiser l’argumentation, à partir d’une modalité faussement interrogative ou, inversement, d’une rhétorique de l’évidence. Se demander si la crise est là (ou partir de l’évidence qu’elle est là) implique une posture prescriptive, une proposition de solutions économiques, politiques permettant d’éviter la catastrophe ou, à l’inverse, une déploration emphatique et catastrophiste. » (Yoan Vérilhac, maître de conférences de langue et littérature françaises à Nîmes, le 23 avril 2023).

Un événement est passé un peu inaperçu en France le samedi 22 juillet 2023 : pour la première fois depuis janvier 2020, il n'y aurait plus aucune personne en France qui serait atteinte du covid-19. Le conditionnel s'impose en effet car c'est probablement faux, mais les statistiques de l'OMS annoncent qu'il n'y a plus de cas actif de covid-19 en France depuis le 22 juillet 2023. En fait, bien sûr que si, qu'il y en a encore, mais depuis le 30 juin 2023, Santé Public France, à ma connaissance, ne communique plus aucune statistique concernant l'épidémie de covid-19.

Ainsi, après plusieurs semaines d'absence théorique de nouveaux cas, c'est logique de ne plus avoir de cas actif. La France n'est pas le seul pays à ne plus communiquer ses statistiques. L'Allemagne avait arrêté quelques semaines avant la France.

Concrètement, depuis environ mai 2022 en France, l'épidémie de covid-19 a perdu de sa vigueur. J'ai connu des personnes contaminées encore au milieu de juin 2023, mais depuis un an un quart, environ, quelques vagues ont eu lieu, certes, mais c'étaient plutôt des vaguelettes. Au 1er juillet 2023, en France, il devait y avoir environ entre 500 et 1 000 nouveaux cas par jour (et ça a dû encore baisser par la suite), et environ 10 décès par jour. C'est beaucoup, hélas, mais cela correspond, sur une année, au nombre de décès "habituel" pour la grippe, par exemple, dont on ne se préoccupait pas vraiment avant 2020 (et dont on devrait un peu plus se préoccuper maintenant, enfin, je l'espère).

Dans le monde, la situation est moins bonne qu'en France. En tout, parmi les cas et décès recensés (donc non compris la France, l'Allemagne, et tous les pays désormais muets), il y a eu encore près de 310 000 nouveaux cas ces sept derniers jours (en baisse de 6%), principalement la Corée du Sud (230 000), puis les États-Unis (21 000), le Brésil (12 000), la Nouvelle-Zélande (3 000), la Russie (3 000), l'Australie (3 000), la Bolivie (3 000), etc. mais comme on le voit, à part la Corée du Sud, ce n'est qu'une "fin de courbe" Pour le deuxième pays le plus atteint dans le recensement, il n'y a que 3 000 nouveaux cas par jour (21 000 pour sept jours), en chute de 53%, et il faut le rapporter à la population, l'équivalent de 600 nouveaux cas en France, ce qui doit être à peu près le cas aussi en France (comme je l'ai écrit plus haut).

Pour les décès, 576 décès ont été recensés par l'OMS dans le monde sur les sept derniers jours, soit moins d'une centaine par jour partout, ce qui, du point de vue absolu, est toujours trop, mais qui reste très faible par rapport à ce qu'on a vécu depuis trois ans. On peut dire clairement que la pandémie de covid-19 est terminée (l'OMS l'a officiellement déclaré il y a quelques semaines, lire plus bas), même si cela ne signifie pas que le covid-19 ne tuera plus. Au contraire, comme la grippe, il faudra vivre avec, mais on sait comment s'en prémunir, ou du moins, comment réduire le développement de la forme sévère du covid-19. Je n'insiste pas, mais la vaccination contre le covid-19 a donc encore un sens.

En France depuis mai 2022, il y a eu deux effets : la réalité de l'épidémie qui a effectivement diminué, mais est restée encore bien prégnante jusqu'au printemps 2023 (qui n'a pas connu, dans son entourage ou lui-même, de personnes atteintes du covid-19 au premier semestre 2023 ?), mais aussi la campagne présidentielle qui a entraîné une forte motivation du gouvernement à ne pas trop communiquer sur le sujet pour ne pas "emmerder" les Français avec le covid-19 tandis que bien d'autres sujets anxiogènes étaient apparus entre-temps (la guerre et ses massacres sur le continent européen, le prix de l'énergie, les risques de pénurie d'énergie pendant l'hiver, l'inflation en général, etc.).

De fait, la plupart des Français ont repris leurs comportements d'avant-covid, en particulier, dans leur manière de saluer (on refait la bise à ses collègues femmes, par exemple), et c'est tant mieux (rappelons-nous à quel point on pouvait croire que les modes de vie seraient irréversiblement changés). En ce qui me concerne, j'ai vite enlevé le masque lors de réunions professionnelles ou autres, car le masque empêche véritablement le dialogue et la prise de parole.

En revanche, depuis mai 2022, je m'étais encore restreint à deux contraintes, celle de porter le masque dans tous les lieux médicaux ou paramédicaux (hôpitaux, cabinets médicaux, pharmacies, laboratoires d'analyse), et aussi celle de porter le masque dans les lieux où il y a une très grande fréquentation de personnes hétérogènes (métro, RER, gare, aéroport, hypermarchés et grands magasins, grands concerts, etc.).

En mai 2023, j'ai retiré le masque même pour les hypermarchés parce qu'à moins de 5 000 nouveaux cas par jour (soit 50 nouveaux cas par jour et par département en moyenne), le risque d'être contaminé et de contaminer les autres devenait très faible, mais je l'avais encore gardé pour les lieux médicaux, notamment parce qu'ils le demandaient. Et puis la semaine dernière, en accompagnant une personne à l'hôpital, j'avais mis le masque la première minute en entrant, et puis je l'ai retiré, parce que plus personne ne l'avait mis (ce qui, paradoxalement, aurait dû m'inciter au contraire à la garder !), et même dans ces lieux où le covid-19 peut devenir un risque de maladie nosocomiale très grave, il est considéré comme fort peu probable. Je sais que certains ont enlevé le masque dans tous les lieux publics depuis plus d'un an (je sais observer et dans les hypermarchés, cela fait bien longtemps qu'il n'y a quasiment plus de masque porté et plus de gel hydroalcoolique), mais j'ai senti que cette volonté d'en finir (que le covid-19 n'est plus un problème) a été un peu anticipé par mes contemporains.

_yartiCovidGG05

Officiellement, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré le vendredi 5 mai 2023 à Genève « la fin du covid-19 en tant qu'urgence de santé publique de portée internationale, soulignant que cela ne signifie pas que la maladie n'est plus une menace mondiale ». L'urgence avait été proclamée le 30 janvier 2020. Il a donné ces statistiques : depuis le début de la pandémie, il y a eu 765 222 932 cas de covid-19 confirmés ayant entraîné exactement 6 921 614 décès (au 3 mai 2023). Et au 30 avril 2023, 13 440 670 055 doses de vaccin ont été administrées, ce qui a abouti à 5 106 051 703 personnes entièrement vaccinées (sur les 8 milliards que compte la planète) et 5 548 001 227 personnes vaccinées avec au moins une dose.

Dans cette conférence de presse d'il y a deux mois et demi, le chef de l'OMS a déclaré : « La semaine dernière, la covid-19 a coûté la vie d’une personne toutes les trois minutes, et ce ne sont que les décès que nous connaissons. (…) [Le virus] tue toujours et il continue de changer. Le risque demeure que de nouveaux variants émergent qui provoquent de nouvelles poussées de cas et de décès. ». Sans oublier que pendant qu'il parlait, des milliers de personnes luttaient pour survivre en soins intensifs, et des millions de personnes continueraient à avoir des séquelles très handicapantes avec un covid long. Il a néanmoins confirmé que depuis un an, la tendance est à la baisse : « Cette tendance a permis à la plupart des pays de revenir à la vie telle que nous la connaissions avant la covid-19. ».

_yartiCovidGG03


_yartiCovidGG04

Tedros Adhanom Ghebreyesus a aussi voulu faire un premier bilan de cette pandémie qui « a érodé la confiance entre les personnes, les gouvernements et les institutions, alimentée par un torrent de mésinformation et de désinformation », engendrant d'énormes bouleversements économiques « effaçant des milliards de dollars du PIB, perturbant les voyages et le commerce, fermant des entreprises et plongeant des millions de personnes dans la pauvreté ». Il a conclu ainsi, après avoir évoqué les erreurs de gestion de crise, notamment un manque de coordination, d'équité et de solidarité : « Nous devons nous promettre, ainsi qu'à nos enfants et petits-enfants, que nous ne ferons plus jamais ces erreurs (…). Cette expérience doit tous nous changer pour le mieux. ».

L'épidémie aura duré environ trois ans (finalement, elle se termine en Asie, là où on pensait que les habitants étaient les mieux protégés) et aura coûté très cher à l'humanité dans son ensemble. L'OMS a donc communiqué à ce jour plus de 6,9 millions de décès, mais ce ne sont que les cas recensés et l'estimation de la réalité serait plus proche de 15 millions de décès. Il y a eu pire, mais ce n'est pas négligeable non plus et cela en prenant en compte tout ce qui a permis de réduire le phénomène par les gestes barrières et la vaccination.

En France, 167 642 décès ont été à déplorer à la fin du mois de juin 2023 pour l'ensemble de la période pandémique. C'est énorme mais inférieur à la plupart des pays comparables en population et en mode de vie comme l'Italie et le Royaume-Uni. Même l'Allemagne a dépassé la France au début de cette année (exactement le 10 janvier 2023) et compte depuis un mois près de 7 000 décès supplémentaires (en revanche, la situation de l'Allemagne est meilleure si on prend à population constante).

_yartiCovidGG02

Toutes les mesures sanitaires des gestes barrières, comme cela avait été précisé dès le début de la pandémie en France, dès février 2020, plus encore lors du confinement de mars 2020, n'ont pas empêché la contamination d'une grande proportion de la population, mais a servi à la retarder, ce qui a permis d'éviter tant bien que mal la saturation du système de santé (en particulier les services de réanimation). Le fait que l'épidémie reste encore très active dans les pays asiatiques montrent que personne ni aucun pays n'y aura échappé (même les plus isolés économiquement ou politiquement), même ceux qui s'étaient beaucoup protégés.

L'épidémie a été sévère parce qu'elle n'a pas disparu au bout de deux ou trois vagues. Il y en a eu une dizaine, les dernières de très faible intensité, mais si elles ont été aussi nombreuses, c'est que le caractère global de la pandémie a renforcé l'accélération des mutations du virus, et l'arrivée systématique d'un nouveau variant à chaque nouvelle vague n'a pas contribué à la faire disparaître au début, jusqu'à ce que le variant soit de moindre létalité et de très forte contamination (omicron, en fin 2021 et début 2022 en France). Sur le plan scientifique, la période a été paradoxalement intéressante car on a pu observer en temps réel le principe de l'Évolution en accéléré.

Que ce soit en France ou dans le monde, la forte contamination a aussi contribué à stopper l'épidémie : en France, pour 67 millions d'habitants, plus de 40 millions de cas ont été déclarés (détectés et communiqués, ce qui ne correspond pas au nombre exhaustif ; en revanche, de nombreuses personnes ont eu le covid-19 plusieurs fois en trois ans), cela donne une population qui a eu une double immunité collective à la fois par le virus et par le vaccin (qui, insistons, n'a pas pour effet d'empêcher la contamination, seulement de la freiner, et surtout, il a pour effet d'éviter les formes sévères, celles qui entraînent hospitalisation et parfois décès).

La bonne nouvelle de la fin de l'épidémie de covid-19 (qui ne date donc pas d'hier) est, comme toutes les fins de crise, passée inaperçue. Qui a eu conscience de la fin de la crise de l'inflation des années 1970 et 1980 ? Personne, parce qu'il y avait le chômage qui s'était enflammé pendant que l'inflation s'était calmée. En fait, une crise chasse l'autre et si le covid-19 avait particulièrement pourri nos vies pendant deux ans, nous avons peu profité, du moins psychologiquement, de l'arrivée des "jours heureux", selon l'expression du Président Emmanuel Macron qui appelait ainsi la fin de l'épidémie, parce que les jours ne sont justement pas heureux, il y a trop d'inquiétudes, de soucis, de crises par ailleurs pour pouvoir revenir dans l'insouciance (même si, convenons-en, la plupart des gens n'étaient plus dans l'insouciance depuis une bonne quarantaine d'années !).

Beaucoup ont critiqué la gestion de la crise sanitaire, mais les faits sont là et ont montré que la France s'est plutôt bien "débrouillée" même si cela aurait pu être mieux, bien sûr (manque de masque, de respirateurs artificiels, de tests PCR, etc. à la première vague). Il manque encore, et j'espère qu'elle est en cours, une étude détaillée pour faire le bilan exhaustif et objectif de cette gestion de crise, avec des comparaisons avec les autres grands pays, dire ce qui a été négatif (le démarrage de tout) et dire aussi ce qui a été positif (la très bonne couverture vaccinale, par exemple), sans arrière-pensées politiciennes qui n'apporteraient rien, car jusqu'à maintenant, soit c'était "rien à signaler, tout est bien madame la marquise" (et on sait que ce n'est pas le cas), soit le désastre complet pour charger au maximum Emmanuel Macron par une haine qui, fort heureusement, n'a pas su compenser ses voix aux élections (il a été réélu et sa majorité parlementaire aussi, même si elle est relative).

La vérité est entre les deux, et c'est important d'analyser objectivement ce qui s'est passé (ou pas passé) pour préparer les pandémies futures, car malheureusement, il n'y a aucune raison qu'un autre virus ne fasse pas une apparition plus tard. Le monde en est d'autant plus sensible qu'il est ouvert, globalisé ; il n'y a jamais eu autant de circulation de personnes et de biens matériels qu'à notre époque.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (26 juillet 2023)
http://www.rakotoarison.eu



Pour aller plus loin :
Zéro covid ?
Covid-19 : Didier Raoult et des essais cliniques sauvages ?
La Science, la Recherche et le Doute.
Les confinis de Pierre Perret.
Covid-19 : il y a trois ans, le choc, la sidération et la désolation...
Covid-19 : de bonnes nouvelles de Chine (et de moins bonnes nouvelles).
Covid-19 : où en est l'épidémie en France au 12 janvier 2023 ?
Réintégration du personnel soignant non-vacciné.
Vaccination contre le covid-19 : l'égarement du gouvernement.
Covid-19 : le Père Noël va-t-il devoir surfer sur la 9e vague ?
Contagion.
La sécurité des personnes face aux dangers : meurtres, route, covid-19, environnement, climat...
Covid-19 : alerte au sous-variant BQ1.1 !
Covid-19 : faut-il s'inquiéter de la vague de la rentrée 2022 ?
Le covid-19 a-t-il disparu ?
Covid-19 : une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle.
Covid-19 : 150 000 décès en France et l’omicron BA.5 en pleine hausse.
Attention, le covid-19 est de retour !
Gestion de la crise du covid : la France au tableau d’honneur !
Covid : fin des restrictions sanitaires et extrême vigilance.
Inquiétudes covidiennes : la pandémie est-elle vraiment terminée ?

_yartiCoronavirusF03



30 réactions


  • Buzzcocks 27 juillet 2023 14:41

    Attention, le sujet va attirer tous les asselineau de base à gilets jaunes..... mettez vos casques !


    • Lynwec 27 juillet 2023 15:09

      @Buzzcocks

      Exactement comme il a attiré un Doxiste, c’est un sujet clivant, et Rototo en est spécialiste...
      Et puis, cette manière insidieuse d’essayer d’inciter les intervenants à ne pas intervenir fait logiquement un flop...parce qu’on commence à les voir venir de loin, avec leurs gros sabots, les manipulateurs et censeurs...

      Ne fait pas le buzz qui veut .


    • tashrin 27 juillet 2023 15:19

      @Lynwec
      Clivant, clivant...
      Aujourd’hui on SAIT :
        que le confinement était strictement inefficace
        Que les stats ont été bidonnées
        Que la menace a été considérablement et volontairement surestimée
        que le produit qu’on a tenté d’imposer à la totalité de la population avec leur argent s’avere completement inutile (ce qu’on savait dejà au moment de ladite manoeuvre) et produit des conséquences volontairement ignorées en matière de santé publique
        que nos dirigeants ont menti sciemment
        que nos institutions ont failli dans leur role de garde fou
       — Qu’on a dilapidé un argent de dingue n’importe comment et sans raison
        que la population dans son quasi ensemble est aisément manipulable à pas cher, et qu’on fait gober n’importe quoi à quelqu’un à qui on a foutu les jetons
      Pas de clivage là dessus, c’est factuel. Bon à part ceux qui refusent d’admettre l’évidence, mais eux ils sont perdus


    • Lynwec 27 juillet 2023 15:24

      @tashrin

      Clivant dans le sens qu’on trouve encore et toujours des trolls pour répéter les mensonges officiels et des ânes pour les croire et mépriser voire insulter ceux qui essaient de leur ouvrir les yeux ...

      D’accord sur votre constat, mais pas sur le « on SAIT » car beaucoup ne savent pas encore ou refusent de le croire (ceux qui sont perdus) .
      « Cépapossib ma bonne dame... »


    • charlyposte charlyposte 28 juillet 2023 09:49

      @Buzzcocks
      Vivement un vaccin contre l’ignorance quasi pathologique smiley je veux pour une fois faire vraiment confiance à la science...........GO : tous et toutes à vos éprouvettes ; ça urge  smiley


  • tashrin 27 juillet 2023 15:06

    En mai 2023, j’ai retiré le masque même pour les hypermarchés 

    Ah ouais qd même !

    Mdr, vous etes vraiment un gros blaireau. Rien d’exceptionnel en France, mais vous vous plaisez visiblement dans votre terrier

    Plutot que de chercher des malades imaginaires, demandez vous plutot pourquoi tout ce cirque a eu lieu, avec quelles consequences, et au profit de qui. Vous devriez plutot vous inspirer de vos homologues anglosaxons, qui demandent des comptes à leurs dirigeants


  • S. Lampion Grincheux 27 juillet 2023 15:14

    Bizarre que le Covid 19 n’ait pas fait plus de victimes, ni moins, c’est-à-dire pas plus que d’habitude, en Biélorussie qui a refusé confinement et vaccins obligatoires.

    Mais ne vous inquiétez pas, big pharma fera en sorte qu’il n’y ait pas de mauvais exemples la prochaine fois, quand il faudra encore faire éclater quelques bulles pour dévaluer sans le dire.


  • Lynwec 27 juillet 2023 15:18

    Changez de disque, au cabinet-conseil... De pandémie, il n’y en a pas eu, à part une épidémie de menteurs médiatisés et de vendeurs de potions guéritou ...

    On sait parfaitement depuis que le registre de la peur est utilisé en continu pour garantir le contrôle sur les populations et une fois qu’on l’a compris, ça marche nettement moins bien (en ce moment, c’est la peur de la vilaine guerre civile, le vilain poutine étant un peu usagé) ...

    Et sur ce sujet, messieurs du cabinet, rien à écrire ?

    https://mortsapresvaccination.wordpress.com/2023/07/25/hemorragies-cerebrales-chez-les-jeunes/

    ou ça ?

    https://mortsapresvaccination.wordpress.com/2023/07/23/pic-de-myocardite-dans-larmee-americaine/

    ou peut-être ceci ?

    https://mortsapresvaccination.wordpress.com/2023/07/21/medecins-decedes-subitement-et-vaccines/

    En fait de potion guéritou, ce serait plutôt du tuetou...

    NB : la mort subite, je la préfère en version bière belge... chacun son truc...


    • tashrin 27 juillet 2023 15:21

      @Lynwec
      NB : la mort subite, je la préfère en version bière belge

      Voiiiiilà ! Là j’veux bien les 6 doses ! garcon, en intraveineuse sivouplai


    • Areole Areole 27 juillet 2023 16:10

      @Lynwec
      D’accord avec vous, mourir une chope de « mort subite » en main quelle belle mise en bière !


  • S. Lampion Grincheux 27 juillet 2023 16:23

    Ce qui est effrayant, c’est de constater que la conjonction d’intérêts sécuritaires pour la Chine, commerciaux et financiers pour les États-Unis, financiers et monétaires pour l’Union Européenne puisse donner lieu à une stratégie de prise de contrôle total de l’ensemble de la population sans qu’il y ait un seul coup de feu échangé.

    Quand il s’agit d’autre chose que d’annexion de territoires ou de main -basse sur des richesses mibières ou industriels, ce n’est plus l’artillerie classique qui est utilisée, mais une manipulation monsrueuse reposant sur une forme perverse du syndrome de Stockholm : ce sont les otages qui qui protègent leurs persécuteur6tortionnaire et font régner la discipline chez leurs congénères, comme les kapos dans les camps nazis.

    Ça me rend très triste pour l’avenir de mes petits-enfants et leurs enfants s’ils en ont.


  • cétacose2 27 juillet 2023 17:37

    Rassurez vous ! Manu la seringue nous prépare de nouveaux « cocktails » ,gare à la surdose !


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 27 juillet 2023 17:50

    Comment stopper une épidémie de covid ?

    Solution : arrêter de faire des tests PCR.


  • charlyposte charlyposte 27 juillet 2023 20:39

    LOL smiley


  • jacqcroquant 27 juillet 2023 21:17

    Pour mémoire : Source INSEEhttps://www.insee.fr/fr/statistiques/6959520?sommaire=4487854#tableau-figure2

    Nombre de décès toutes causes confondues en France.

    2019 : 613 456

    2020 : 669 195

    Vaccination débutée fin décembre 2020 et 100 millions de doses plus tard

    2021 : 661 818 (malgré l’effet moisson de 2020 attendu)

    Avènement de la 3ème dose avec pass. 145 millions de doses plus tard

    2022 : 675 203 (58 300 morts de plus qu’attendu par l’insee)

    Mars 2022 : Fin du pass et lancement 4ème, 5ème, 6 ème booster pour les immunodéprimés et les plus de 60 ans


    10 juillet 2023 : 334 434

    Sachant que, d’une part le « vaccin » a été vendu avec une efficacité réelle falsifiée pour la souche initiale (Delta), que le variant Omicron est de moins en moins virulent, que les gens se sont immunisés naturellement et que d’autre part la population âgée est vaccinée 3 doses à 90% calculez le résultat de la mortalité toute causes fin 2023. (En tenant compte de l’effet moisson 2022, de l’espérance de vie et de la démographie)


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juillet 2023 08:20

    Et bien sûr, aucune statistiques sur les décès post-vaccinal...


  • zygzornifle zygzornifle 28 juillet 2023 08:51

    Zéro covid = zéro vaccins, pas bon pour les lobbies et les politiques avides de fric et de pouvoir, vite il faut créer une nouvelle pandémie surtout pour calmer la crise sociale en fRance, allo la Chine c’est le Macrounet d’amour chéri adoré, pourriez vous laisser entrebâillé la porte d’un de vos labos créateur de mort ? .... 

    Merci d’avance .....


    • charlyposte charlyposte 28 juillet 2023 09:19

      @zygzornifle
      Tu veux dire un labo en Chine contrôlé et utilisé par les occidentaux ???!!!


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 juillet 2023 09:19

      @zygzornifle
       
       ’’allo la Chine c’est le Macrounet d’amour chéri adoré, pourriez vous laisser entrebâillé la porte d’un de vos labos créateur de mort ? ....’’
      >
      Plus exactement : pourriez vous laisser ouverte devant des journalistes, la porte d’un de vos labos réputé créateur de mort ? .... 

       
      Si un pathogène terriblement contagieux et mortel sortait d’un labo quelconque, on n’aurait pas besoin de faire des mises en scènes et diffuser H24 des discours anxiogènes en promettant une potion magique, pour conditionner les masses : bien au contraire on cacherait la chose et on prendrait des mesures réellement appropriées lesquelles parleraient d’elles-mêmes sans qu’il soit besoin d’en rajouter.


    • charlyposte charlyposte 28 juillet 2023 09:40

      @Francis, agnotologue
      La finance mondialisée me souffle à l’oreille...pas touche à notre GRISBI de masse smiley vous n’avez pas aimé notre COVID BIDON ! pas grave, vous aimerez sans nul doute la surchauffe de la planète en vous culpabilisant jusqu’au dernier survivant ! smiley


    • Lynwec 28 juillet 2023 16:09

      @charlyposte

      Fort Detrick, c’est en Chine ? Je croyais que c’était dans le Maryland, faut vraiment que je revois ma géographie...


  • I.A. 28 juillet 2023 11:13

    Mon pauvre Rakotouille, les seules vagues qui existent aujourd’hui, ce sont celles des effets secondaires post-vaccinaux.

    Et croyez-moi, elles sont énormes.


    • Lynwec 28 juillet 2023 12:00

      @I.A.

      Les vagues sont toujours plus fortes du côté de l’océan...

      https://mortsapresvaccination.wordpress.com/2023/07/13/locean-des-deces-apres-le-vaccin-covid/


    • Buzzcocks 28 juillet 2023 14:01

      @Lynwec
      Mais c’est quoi cet article de merde... n’importe qui peut créer son blog et publier des aneries. Vous n’avez rien de plus scientifique ? Enfin, désolé d’utiliser des mots savants, des sciences, vous n’avez pas du en faire beaucoup.
      Franchement, c’est n’importe quoi votre lien...
      En plus, je vais vous le redire pour la 500 eme fois mais un con reste un con... tous les produits sont toxiques. Vous pouvez trouver des articles scientifiques qui disent que l’aspirine cause des décès. L’eau également. Et en général, tous les médicaments ont des effets secondaires qui peuvent être létaux.
      Un médicament, c’est juste un produit avec normalement des gains supérieurs aux effets négatifs. Mais il y a des effets négatifs.
      Bref, un vrai article doit mesurer les gains, les morts effectivement etc...
      Mais là, votre lien, ce n’est pas de la science, c’est de la merde en barre.


    • tashrin 28 juillet 2023 14:23

      @Buzzcocks
      La science...
      Hmmm celle qui vous a expliqué qu’un non vacciné testé négatif était plus dangereux qu’un vacciné testé positif ? 
      Celle qui vous a expliqué que si vous etiez debout dans un restaurant le virus vous verrait moins que si vous etiez assis ?
      Que vous vous soyez fait abuser, ok, ca arrive à tout le monde. Mais refuser d’admettre l’évidence 3 ans apres et alors même que Pfizer, de fraissy et les statistiques confirment l’escroquerie, faut quand même etre sacrement benet


    • Ouam (Paria statutaire non vacciné) Ouam (Paria statutaire non vacciné) 28 juillet 2023 14:37

      @tashrin
      +1
      oui ..c’est limite hors concours à ce niveau la ^^


    • Lynwec 28 juillet 2023 16:20

      @Buzzcocks

      Ce n’est pas un article scientifique, et personne n’a jamais prétendu que le site soit scientifique, il recense les décès liés aux vaccins et précise le statut vaccinal des coïncidences quand il est disponible... 

      Quand au lien du message cible de votre courroux, c’est un récapitulatif en images de différents messages mortuaires parus sur le site et liés à vos vaccins « aux gains supérieurs aux effets négatifs » ...

      Une personne objective choisirait de visionner les messages en question et de vérifier leur authenticité (ça prend du temps si on ne le fait pas au fur et à mesure comme j’ai fait assez souvent) .

      On peut aussi prendre le raccourci et crier « Merde en barre, complotiste, pas de la science... » C’est un choix...

      Et non, tous les produits ne sont pas toxiques, quand ce n’est pas leur but précis, et qu’ils sont fournis avec les indications prudentes de dosage provenant de tests sérieux .


    • Lynwec 28 juillet 2023 16:22

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      Un chef d’escadrille, incontestablement... (Un con testé ment aussi, mais c’est parfois involontaire...)


    • jacqcroquant 29 juillet 2023 12:41

      @Buzzcocks
      Les vaccins ARNm n’ont pas de gains supérieurs. Il n’empêchent pas la transmission, ni la maladie, ni l’hospitalisation, ni la mort. Ils ne l’a ralentissent pas non plus et n’empêchent pas les formes graves ! Donc ils ne servent à rien et ils provoquent des effets indésirables graves ! 


    • tashrin 1er août 2023 11:17

      @jacqcroquant
      Les vaccins ARNm n’ont pas de gains supérieurs

      Aaaaah si, les gains sont bien superieurs sur le compte de resultat de Pfizer et moderna :)


Réagir