vendredi 20 novembre - par PhiloCloud

Conversation avec l’état profond 

 

Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure et fortuite coïncidence.

JPEG

Amoureux de la philosophie et du bon sens, j’ai toujours voulu savoir pourquoi tout fonctionnait à l’envers dans notre beau pays, pourquoi le juste et la raison étaient remplacés par l’émotion et l’arbitraire, pourquoi ce suicide collectif consenti, révolté et fasciné, persuadé que toutes les réponses sont enfouies quelque part dans les entrailles de la nature, je me souvenais que seuls les organismes parasités pouvaient faire persister leur symbiote à leur dépend. 

C’est la raison pour laquelle, autour d’un clavier, je me suis adressé à un véritable spécialiste de la question. 

- Bonjour, cher vous, ma première question sera simple et directe, qu’est-ce que l’état profond ? 

Pour faire simple, « Une collusion d’individus détournant pour leur propre compte et pour le compte d’une organisation supranationale les ressources et les institutions d’une nation », une sorte d’Etat dans l’Etat. 

- La France est-elle touchée par ce phénomène ? 

Oui tout particulièrement, du fait de son organisation poreuse et pyramidale ainsi que de ses nombreuses comorbidités, peuple râleur mais docile piloté par une médiocratie hautaine, ressentiment envers ceux qui possèdent, culpabilité des anciennes élites, nous avons aidé le faible à vaincre le fort, il a suffi ensuite de quelques leviers pour piloter la bête qui était déjà bien malade. 

- Mais comment obtenir l’accord d’un peuple sur sa propre soumission sans recourir à la force brute et provoquer naturellement un rejet ? 

Tout d’abord, Diviser et opposer. Je m’explique : en langage naturaliste, une nation est un accord tacite entre individus homogènes qui s’assemblent afin d’optimiser la conservation et la croissance du groupe, nous brisons dans un premier temps cette cohérence via la diversité, ainsi, cet ensemble se scinde, ses forces s’opposent et s’annihilent, l’individualisme et le communautarisme créent de multiples micro-affrontements, des luttes intestines qui occupent les citoyens à plein temps. 

Publicité

Puis on neutralise les sentinelles du groupe. 

- Que voulez-vous dire par « Les sentinelles ? » 

Il s’agit du fameux patriarcat. En tant qu’anciens prédateurs, ils nous perçoivent instinctivement comme une menace, alors on les dévirilise et les ridiculise, on oppose les genres. N’ayant plus rien à défendre, ils s’amollissent et ne se mobilisent plus, la garde est baissée, il n’y a plus qu’à consommer (rire) 

- Mais concernant notre pays, quel a été le processus ? 

Tout a vraiment basculé en notre faveur il y a 15 ans, je vous passe les détails de notre bataille avec la haute administration et la vieille bourgeoisie endémique. 

Bref, il y avait une place à prendre, nous avons commencé à distiller nos fausses valeurs à ces grands romantiques, du bon et juste, nous sommes passés au bien et au mal grâce à la toute-puissance de l’ingénierie sociale  ! 

- L’ingénierie sociale ? 

Notre arme de manipulation massive, la grande hypnose, les MÉDIAS traditionnels épaulés par une multitude d’agences de communication invisibles mais terriblement efficaces, faux articles, faux profils, faux commentaires, on minimise, on omet, on exagère, bref un formidable mécanisme à fabriquer de l’opinion. 

- Mais pourquoi personne ne s’insurge ? 

Comme dit le dicton, « Tant que la mangeoire est pleine, le cochon mange sans peine » et la dette permet d’alimenter cette vaste mangeoire jusqu’au jour de l’abattoir, c’est presque indolore, car ce sont surtout leurs enfants et leur petits-enfants qui vont être consommés, condamnés à rembourser cette dette extraordinaire à durée indéterminé. 

Publicité

Du côté des institutions comme l’armée, la police, l’administration ou nos acolytes politiques, dès qu’ils regardent la misère de leur perchoir, croyez-moi, ils sont contents de ne pas y choir. (Sourire) 

- Comment faites-vous pour recommencer tous les cinq ans la même comédie ? 

Même scénario et le public ne s’en lasse pas...(rire) Six mois avant la présidentielle, nos médias créent un climat anxiogène, violence, attentat, laxisme de la justice, gouvernement incompétent, immigration, etc. Rassurez-vous, ils n’ont besoin de rien inventer, il suffit qu’ils relatent les faits qu’ils cachent ou minorent par habitude. Dans le même temps, la parole est donnée au grand méchant de l’opposition, ce qui énerve tout le monde, les noms d’oiseaux fusent, ça débat, ça se bagarre, l’audience explose, bref, il faut que ça change ! Pensent M et Mme Michu. 

- Et comment cela se termine-t-il ? 

Notre homme providentiel apparaît, esprit éclairé, modéré, persuasif et surtout « boosté » ;). On le laisse venir tout doucement dans le jeu démocratique, tout en soutenant l’opposition pathétique, puis au dernier moment, les médias font volte-face ! Moraline à gogo, dérive fasciste, on provoque une confrontation, le méchant se déballonne comme prévu et c’est parti pour un autre tour ! Le public est content, il danse dans les rues, c’est comme un film américain, le gentil gagne à la fin. 

- Pour finir le Covid, entre nous, c’est vous ? 

Ce n’est pas nous ! vous ne seriez pas un peu complotiste par hasard ? (Rire) 
Non, le véritable grand gagnant est à l’origine de cette histoire, accident ou intention délibérée, peu importe, sachez qu’il n’y a pas que des complots, mais parfois juste des opportunités ;) 

 



19 réactions


  • Clocel Clocel 20 novembre 09:32

    « accident ou intention délibérée, peu importe »

    Sérieux ?


    • Super Cochon 20 novembre 11:50

      .
      .
      La vaste escroquerie du Covid est l’exemple même de l’existence de L’État Profond 
      .
      .
      à voir absolument , si l’on souhaite comprendre et connaitre les commanditaires de cette manipulation mondiale dont l’objectif est de détruire nos économies , nos libertés afin d’imposer une Gouvernance Mondiale .
      .
      .
      .
      VIDEO Documentaire 70 minutes
      .
      .
      https://odysee.com/@voltigeur:b/PLANDEMIC-2-VOSTFR:0
      .
      .


    • Super Cochon 20 novembre 11:57

      .
      Cette prise d’otages à assez durée ! ....... Il est URGENT que l’Armée intervienne pour arrêter cette vaste manipulation qui détruit notre économie et nos Libertés individuelles !

      .
      .

      Des criminels sont au pouvoir ! ....... ils ont empêchés les gens de se soigner avec des médicaments qui ne coutaient rien , et TUER les personnes âgées en détresse respiratoire en leurs injectant du Rivotril par décret !

      .
      .
      Soit c’est l’Armée , soit c’est à la Justice de se charger de cette destitution !

      .
      .
      .


    • Yann Esteveny 20 novembre 12:49

      Message à avatar Super Cochon,

      L’armée est aux ordres du Régime.
      L’institution judiciaire est aux ordres du Régime.
      Le Régime a toujours le soutien populaire. La France a simplement besoin de plus d’âmes courageuses pour prendre sa défence.

      Respectueusement


    • madiran 20 novembre 20:45

      @Super Cochon
      il a pas un Général qui veut partir à Londres ?


    • Ouallonsnous ? 21 novembre 16:21

      @Super Cochon

      Résistance et libération !

      L’heure est à l’organisation de la résistance, pas aux appels à bien respecter les consignes de confinement.

      Le confinement n’a rien à voir avec la protection de la santé des Français. Tous les gouvernements aux ordres de l’UE qui se sont succédé à la tête de l’état au cours des quatre dernières décennies, et plus particulièrement sous les présidences de Sarkozy, Hollande et Macron ont montré à quel point ils se moquaient de la santé de nos concitoyens en démantelant la sécurité sociale, nos services hospitaliers, en affichant leur mépris pour les personnels de santé en lutte pour la défense de leur outil de travail, et pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

      Le virus le plus dangereux de tous, c’est l’UEuropéiste et sa politique de casse industrielle, de casse sociale, de destruction de la nation , de ses services publics et de ses institutions républicaines..

      Et c’est eux qui l’emportent, au mépris des intérêts de notre peuple, année après année, via les GOPE.

      C’est eux qu’il faut confiner, et juger, et punir, et le plus vite sera le mieux.

      Rassemblons-nous, rassemblons tout notre peuple pour sortir le plus vite possible, sans délai ni finasserie, de la dictature de l’UE, de l’euro et de l’Otan, et de sa dernière manœuvre, l’opération covid 19.

      Et ne nous trompons pas d’adversaires, car ils ont pris les devants, des patrouilles de l’armée se sont jointes aux miliciens macronistes, (ex police nationale), contrôlant les « ausweiss », pour faire de l’intimidation à l’encontre de la population et des commerces qui commencent à rouvrir, ceci dans Paris, mais je suppose que c’est la même chose en province !

      Dans le contexte de l’après-11-Septembre, une loi ciblant la menace islamiste et présentée comme temporaire, votée le 15 novembre 2001, a été pérennisée par une loi du 18 mars 2003. Elle comporte des dispositions facilitant les perquisitions domiciliaires ou les contrôles des zones aéroportuaires et portuaires, et fait obligation aux opérateurs de téléphonie de conserver et de communiquer leurs données en matière de communications.

      Ces moyens de surveillance et de contrôle ont été complétés et renforcés par la loi du 9 mars 2004, dite « Perben II », de lutte contre le terrorisme et la grande criminalité, puis par une loi du 23 janvier 2006, consécutive aux attentats de Londres en juillet 2005.

      Cette dernière autorise par exemple le développement intensif de la vidéosurveillance et l’accès aux fichiers administratifs, et prolonge la durée de la garde à vue de quatre à six jours en cas de « risque de l’imminence d’une action terroriste en France ou à l’étranger ».

      La classe bourgeoise monopoliste a reconnu que l’endettement mondial atteignait des niveaux jamais observés depuis les années cinquante. Il s’ensuit que la crise économique prétendument liée au Covid-19 ne trouve pas pour cause le virus, mais bel et bien une économie capitaliste en déclin depuis 2008, alors que le virus de la covid-19 n’existait pas !

      Les causes de la crise économique actuelle ne sont donc pas le Covid-19, mais les rouages du capitalisme eux-mêmes. La crise économique existait déjà bien avant que ce virus existe et elle n’a jamais été résorbée contrairement à ce qu’affirment les gouvernements. Evidemment, une classe qui détient les leviers de commande d’une nation et possède les moyens de production, qui exploite la majorité du peuple pour s’enrichir, n’avouera jamais qu’elle est dans la galère, qu’elle ne sait plus quoi faire, qu’elle n’a jamais résorbé la crise économique mais que cette dernière s’est bien au contraire aggravée.

      Considérant la République et la démocratie en danger depuis le 29 mai 2005, et nos élus devenus de moins en moins légitimes, nous réclamons l’élection d’une Assemblée constituante élue au suffrage universel pour changer les institutions et la règle du jeu politique actuellement au service d’une monarchie déguisée sous le nom de République !.

       Animés par nos cercles de réflexion, nous nous proposons de rassembler les citoyens pour imposer cet objectif et collecter leurs cahiers de doléances.

      Nous proposerons des modalités de désignation des constituants pour recréer une réelle légitimité populaire et démocratique.

      Nombreux sont ceux qui veulent restaurer les services publics créés par le CNR, l’éducation, la santé, les retraites, l’environnement, bref l’universalisme de notre système républicain..

      Certains souhaitent changer profondément le mode de désignation des parlementaires qui y sont devenus étrangers ; d’autres souhaitent instaurer un droit au référendum d’initiative populaire pour le contrôle de ces élus.

      Tous souhaitent, et nous le rappelons, que le peuple seul est souverain !

       


  • math math 20 novembre 09:55

    Excellent..juste un regard sur la réalité du moment, avec une pointe d’ironie sans nommer personne, mais le trait est si fort que nous reconnaissons les donneurs de leçons sans difficultés...


  • Yann Esteveny 20 novembre 10:06

    Message à avatar PhiloCloud,

    Je vous remercie pour le partage de votre bon article mais l’état profond ne remonte pas à 15 ans en France ! Le Régime en France a ses maîtres dans la finance comme vous l’illustrez parfaitement. La Révolution Française de 1789 est précisément la date de prise de pouvoir de cet état profond.

    Respectueusement


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 12:48

      @Yann Esteveny
      D’aucun diront que ce concept sémantiquement assez faible d’« état profond » a déjà été analysé, disséqué et critiqué pendant 200 ans sous le nom de « bourgeoisie ». 


    • Yann Esteveny 20 novembre 13:08

      Message à avatar Opposition contrôlée,

      De tout temps, il y a eu une bourgeoisie influente sur le pouvoir. La nouveauté a été sa prise de pouvoir complète sur l’ensemble de la société sans contre-pouvoir. Par conséquent et en première approche, il est facile de comprendre que le nouveau culte dans le Régime tient du Veau d’Or. Néanmoins, la métaphysique de l’Etat profond est beaucoup plus élaboré que cela.

      Respectueusement


    • PhiloCloud PhiloCloud 21 novembre 18:03

      @Yann Esteveny
      A mon sens, le vers est déjà dans le fruit de la démocratie, vous imaginez bien que changer de gouvernement tous les cinq ans provoque un jour ou l’autre l’opportunité d’un parasitage, Platon l’avait déjà évoqué dans sa république (le sophisme), c’est le fameux bug de la démocratie, en outre, lorsque j’évoque les trois dernières mandatures, je fais référence à contrôle quasi total des institutions, ce n’est plus une dictature par une oligarchie, mais dorénavant une sorte d’occupation.


  • pallas 20 novembre 13:02
    PhiloCloud,

    .

    Bonjour,

    Il ni a pas d’état profond, et encore moins d’elite de l’ombre, sa n’est que du vent.

    La réalité est plus simple, la lâcheté, tout comme l’a été la quasi majorité des français lors de la seconde guerre mondial.

    Cette maniere d’agir, collabo, agir derrière le dos, comportement puéril et infantile, jalousant autrui, detestant l’intelligence, rien n’a changé depuis 100 ans.

    Une élite est le miroir du peuple, rien de plus.

    Le coronavirus est révélateur de la fragilité psychologique du français et sa psychose, j’en est maintenant la preuve.

    C’est tout ce que je voulais et attendais, une simple preuve.

    Salut


  • zygzornifle zygzornifle 20 novembre 16:22

    C’est la BAC la Gendarmerie Mobile et les CRS qui servent de traducteurs ....


  • pallas 20 novembre 16:25

    Bonjour,

    Pour qu’un roi de type Ulysse ou du prince Énée devienne en france, il faut déjà que le peuple en soit digne (sa n’est pas le cas).

    Les Dieux Mycéniens envers les faux rois et peuples perverties, les condamnent aux ténèbres pour l’éternité.

    Seul les âmes nobles sont digne du Hadès, pouvant avoir une seconde chance, lavé de leurs pechés apres des épreuves, les autres sont purgés, détruit, vaporisé.

    La religion Mycénienne est encore plus dur que l’Ancien Testament.

    Salut


  • Bendidon Bendidon 20 novembre 16:41

    Bof recueil de poncifs (complotistes) même pas rigolo smiley


  • Old Dan Old Dan 21 novembre 01:01

    ... Bof, l’auteur est comme nous tous :

    Il est paumé devant un futur obscur, devant le vieillissement des institutions, l’apparition de phénomènes planétaires, et des contraintes nouvelles, etc...

    En route vers un autre monde, nous traversons une transition crépusculaire où naissent les doutes, les monstres, les extrémismes et... les trouilles !


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 novembre 07:34

    Tiens un nouveau ?


    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 novembre 07:41

      Donner nous la liste de tous les Franc-mac du GOF et de la GLF .
      Après on commencera à discuter de l’état profond .

       smiley
      Notamment ; La justice, la police , l’Armée, les médecins , les avocats , les maires , les politiciens , la finance, les salopards de journalistes .....etc . La liste est vraiment
      trop longue .

  • hocagi@1shivom.com 21 novembre 08:51

    l’abattoir, eh ....

    En fait une bien triste histoire, car on a loupé notre cible, on a réussi à en choper quelques centaines de milliers ds les EPHAD, mais bien loin de nos objectifs,

    On a loupé la cible des vieux avec COVID19, COVID21 devrait pourvoir les tuer tous, programmé pour tuer en se basant sur le vieillissement avéré de l’ADN, on va pouvoir régler le virus sur l’age de départ à la retraite, et après par mutation on peut ajuster le tir


Réagir