samedi 26 octobre 2019 - par Michel DROUET

Derrière le voile…

« Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt ». En l’occurrence, c’est bien le voile qui a défrayé la chronique la semaine passée, occultant passablement ce qui se cache derrière. C’est la femme qui le portait et ses semblables qui ont fait les frais de cet épisode ou qui ont été mises en lumière – c’est selon - et on a oublié de parler de l’idéologie qui tire les ficelles en coulisses.

Remettre les choses en perspective

Bien pratique pour ceux qui font commerce de la haine, de nos partis dont c’est le seul programme, en passant par les islamistes qui travaillent en coulisse au sapement de nos fondamentaux démocratiques. Et l’on parle, une fois de plus de la théorie du grand remplacement, de l’interdiction totale du voile dans l’espace public et bien sûr de tous les islamophobes qui empêchent les femmes musulmanes de vivre leur religion. Un peu réducteur et un peu exagéré tout ce battage, non ?

On passera rapidement sur LE commentateur médiatique qui fait commerce de la haine pour assurer ses fins de mois pour noter tout de suite la vacuité des propositions d’une certaine classe politique qui réclame, uniquement par opportunisme électoral, toujours et encore de nouvelles lois.

Abordons la vraie question qui est celle de l’entrisme des frères musulmans dans notre société et dont l’action vise à faire éclater notre modèle pour ensuite reconquérir le monde musulman. Citons à cet égard l’ouvrage de Mohamed SIFAOUI « Taqiyya ! » Sous-titré « Comment les Frères musulmans veulent infiltrer la France » qui donne la mesure du problème et aussi les limites de leur action.

Le choix a été de rendre la religion musulmane visible au travers du voile, bien entendu, mais aussi en multipliant l’entrisme auprès des pouvoirs publics à tous les niveaux et bien entendu ceux qui sont les plus perméables, à savoir les élus ou les structures locales (écoles, crèches, associations diverses et variées ainsi que l’université) en essayant de les fragiliser en utilisant leur supposée islamophobie, néologisme bien utile.

Au passage, M. SIFAOUI, bat en brèche la théorie du « grand remplacement » en notant que le nombre des réels ou supposés musulmans de France ne sera jamais assez important « pour permettre à la furie islamiste de prendre le pouvoir ».

Autant dire que la question de l’entrisme des frères musulmans n’aura été que très peu abordée au cours de la récente séquence médiatique, principalement consacrée au port du voile.

Alors, le voile…

Il y a à peu près trente ans, on n’en parlait pas et on n’en voyait pas dans l’espace public et il a fallu l’épisode des collégiennes de Creil pour constater d’une part l’instrumentalisation du voile à des fins politiques et d’autre part le manque de soutien du principal du collège par les institutions qui se défilaient déjà. Du pain béni pour les islamistes qui portent avant tout un projet politique contrairement aux musulmans qui n’aspirent qu’à vivre leur religion, ce que l’Etat laïc leur garantit.

Le voile s’est dons installé dans notre société, sous couvert d’observance de principes dont certains débattent encore de l’existence dans les textes sacrés, tendant à protéger la femme vis-à-vis des tentations, nombreuses, que sa chevelure provoquerait chez les hommes. Au final, des femmes qui portent leur voile comme un étendard symbole de libertés et des hommes qui ne serrent pas la main des femmes au travail au nom de leurs principes religieux : curieux paradoxe !

 Rappelons qu’il y a soixante ou soixante-dix ans, en France, les femmes qui assistaient au culte catholique le dimanche devaient se couvrir la tête d’un chapeau ou d’un fichu pour entrer à l’église et prier dans une travée séparée de celle des hommes. Rien de nouveau sous le soleil, donc, sinon que l’on voit revenir chez certains musulmans, cette pratique du port du voile, dont la fin en France, n’a été à l’origine d’aucun accroissement des statistiques d’agression ou de viols de femmes. Mieux encore, cette libération a été suivie de nombreuses lois permettant le travail des femmes ou bien encore la possession d’un compte bancaire sans l’autorisation expresse de son mari. Qu’en est-il chez les islamistes français de cette égalité homme femme qui est un des fondements de notre république ? Qu’en est-il dans certains pays gouvernés par la charia où il semblerait toutefois que le sens de l’histoire aille plutôt vers l’abandon du voile et plus de libertés individuelles réclamées par les femmes. Il n’est pas neutre que les sources de financement de l’islamisme en France proviennent de ces pays où le patriarcat règne en maître.

La France, pays pas si horrible que ça…

Chaque épisode met en lumière des personnalités qui nous soutiennent mordicus qu’il ne leur est pas facile de vivre leur religion en France. D’autres ont même invoqué ce motif pour aller faire le djihad en Syrie, mais seraient tout de même contentes de revenir en France pour y être jugées : le Pays de la déclaration des droits de l’homme conserve son attractivité en cas d’urgence. C’est ce même pays dans lequel « nul ne peut être inquiété pour ses opinions religieuses… ». On se demande alors ce qui génère cet activisme, alors que toutes les conditions sont requises pour pratiquer sereinement sa religion dans le cadre laïc qui est le nôtre, qu’il convient de préserver et de rappeler.

Ce cadre convient tellement bien que, passé le choc de 1905, la religion catholique a très bien su s’accommoder du cadre et qu’elle en a chanté les louanges en 2005 lors de la célébration du centenaire de la loi.

Bien sûr, la tentation existe, sans doute dans beaucoup de religions, de s’extraire d’un cadre institutionnel et s’en remettre à une loi religieuse pour expliquer ses exigences ou ses comportements. On rappellera à ce titre les déplorables affaires des prêtres pédophiles couverts par leur hiérarchie alors qu’ils relevaient de l’ordre judiciaire et non du droit canonique. Il est tout aussi choquant que l’on cherche à excuser le comportement d’un universitaire « islamologue » vis-à-vis des femmes ou que l’on puisse constater (en 2015) que des imams fondamentalistes puissent deviser tranquillement, en France, sur le fait de savoir s’il faut ou non battre sa femme… Tout cela pour repréciser que le vivre ensemble dans notre pays n’est pas l’addition des particularismes religieux menant au communautarisme.

Comment aborder la question ?

27% de musulmans en France placent la charia au-dessus de lois de la République. Sans minimiser ce problème qui relève d’une méconnaissance totale de notre cadre juridique liée à la faillite de l’éducation et aussi à un endoctrinement, rappelons que ces 27% de musulmans sont loin de représenter une majorité dans le pays. Par conséquent, la thèse du grand remplacement semble irréaliste à court terme. Cela veut dire aussi que 73 % des musulmans respectent notre République et il convient de les conforter dans cette voie.

Il est peu de dire que le débat minable auquel nous assistons autour du voile masque les véritables enjeux et que les politiciens sont plus prompts à faire parler d’eux au 20 heures que de faire des propositions intelligentes. Ils se contenteront donc de propositions indigentes sur l’absolue nécessité de faire de nouvelle loi en oubliant de dire qu’elles seront inapplicables par manque de moyens de contrôle. Ils en viendront bientôt à proposer une loi sur l’interdiction du voile dans les toilettes publiques si on les écoute.

La question relève donc du pari de l’intelligence, ce qui est mettre la barre très haut pour certains et par conséquent rappeler, sans faire de concessions, le cadre dans lequel notre démocratie évolue. L’Islam doit être traité comme toutes les autres religions, ni plus, ni moins et dans le même temps l’islamisme politique souterrain affaibli par tous les moyens légaux en notre possession. La question de son financement doit être abordée. Il n’est pas tolérable que des puissances étrangères, par leurs financements ou en plaçant leurs affidés dans des postes clés, interviennent dans la vie de notre pays.

Mais par-dessus tout, la véritable question est celle de l’instrumentalisation de ce dossier par certains partis politiques français soucieux de se positionner d’ores et déjà dans un cadre de vote repoussoir lors de la prochaine présidentielle.

Ce serait une erreur politique majeure qui n’irait pas dans le sens d’une relation apaisée avec les musulmans français et qui, de plus, serait mortifère pour notre pays.



133 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 octobre 2019 09:43

    « l’instrumentalisation de ce dossier par certains partis politiques français soucieux de se positionner d’ores et déjà dans un cadre de vote repoussoir lors de la prochaine présidentielle.  »

    c’est vrai, même les repoussoirs institutionnels utilisent la technique du repoussoir de l’autre pour inciter les électeurs à voter contre

    du coup les chois électoraux se font par défaut, à tous les niveaux : municipales, législatives, présidentielles et même sénatoriales, les « grands électuers » jouant le même jeu pervers.


  • jmdest62 jmdest62 26 octobre 2019 10:32

    Abordons la vraie question qui est celle de l’entrisme des frères musulmans dans notre société

    °

    Je ne sais pas si cet « entrisme » est réel mais sa première conséquence c’est , à l’évidence , un entrisme de l’extrême droite dans les média et pas que .....

    @+


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 octobre 2019 10:49

      @jmdest62
      Si vous pensez à Zemmour, c’est un bon client, car il est transgressif et permet à CNews de remplir son tiroir caisse avec des tunnels publicitaires. Il se retranche derrière la liberté d’expression pour critiquer l’Islam.

      Pendant que le FN s’occupe du foulard, il rend service aux Frères Musulmans en n’expliquant jamais qui tire les ficelles des Islamistes, ni leurs relations avec les pays de l’ OTAN. Et il rend service à Macron, qui peut pondre tranquillement une loi anti sociale chaque matin, sans affoler les populations ...


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 octobre 2019 14:10

      @jmdest62
      Oui, c’est le bloc contre bloc qui semble complaire à tout le petit monde politique et aux médias paresseux.


    • jmdest62 jmdest62 27 octobre 2019 07:54

      @Fifi Brind_acier
      j’avoue ne pas comprendre que l’on parle autant de Zemour ...il ne fait que 180 000 d’audience ...un « pet de mouche » comparé à Hanouna  smiley

      Même Assholino fait parfois plus dans certaines de ses interventions sur youtube ...c’est dire !!!!  smiley

      En fait les médias parlent plus de zemour que les gens ne l’écoutent.

      @+


    • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2019 08:37

      @jmdest62
      C’est l’épouvantail pratique qui participe à l’enfumage voulu par Macron et Le Pen et qui prépare si bien la thématique et la confiscation de la prochaine campagne pour les présidentielles de 2020.


    • JulietFox 27 octobre 2019 14:44

      @Michel DROUET
      Et en 2002, rebelote ! Le banquier, contre la Secte.


    • JulietFox 27 octobre 2019 14:45

      @JulietFox
      2022 Ah la vieillesse.


    • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2019 15:20

      @JulietFox
      On aimerait que les choses se soient figées et aient disparues en 2002


    • Cadoudal Cadoudal 27 octobre 2019 16:07

      @Michel DROUET

      Le CSA transmet à la Justice des renseignements concernant Eric Zemmour, une première depuis 15 ans

      Le CSA est antisémite et son action dénonciatrice nous rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire.

      https://www.capital.fr/economie-politique/le-csa-denonce-eric-zemmour-a-la-justice-une-premiere-depuis-15-ans-1353648

      Le plus dégueulasse étant que nombre de membres du CSA doivent être d’accord, dans les faits, avec Zemmour.

      Dans leur quartier, ils ne veulent pas de CPF, de migrants, de voilées, de barbus, de mosquées, ils n’en veulent pas dans les écoles de leurs enfants ou petits-enfants, ils sont conscients des dangers de l’islam et de l’invasion migratoire, ...


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 octobre 2019 10:38

    Très bon article qui soulève la question occultée du fricotage des dirigeants des pays occidentaux avec les Frères Musulmans.

    Pour faire court, ce sont des auxiliaires politiques de l’ Occident, des organisateurs, ce sont eux qui ont organisé les Printemps arabes par exemple.

    Alors que les djihadistes sont des idiots utiles, qui servent de chair à canon dans les basses œuvres de l’ Empire américain, pour renverser tel ou tel dirigeant ou gouvernement qui déplaît, ou qui s’oppose. 

    Il est important de rappeler qu’avant les guerres de l’ OTAN au Moyen Orient, il n’y avait pas d’attentats islamistes en France, mais des attentats fomentés par les anarchistes, les pieds noirs, ou divers mouvements autonomistes corses, basques ou bretons. « Archives de la police nationale. »


  • Jonas Jonas 26 octobre 2019 11:16

    "M. SIFAOUI, bat en brèche la théorie du « grand remplacement » en notant que le nombre des réels ou supposés musulmans de France ne sera jamais assez important « pour permettre à la furie islamiste de prendre le pouvoir ».

    Pourquoi ? L’immigration islamique croît en proportion de l’immigration en France. Il y a plus de 400 000 nouveaux étrangers qui arrivent en France chaque année (sans compter les clandestins).
    Dans les années 1970, il y avait moins de 10 mosquées en France, aujourd’hui, il y en a plus de 4500 (en comptant les salles de prière) et près de 400 sont en cours de construction).
    Le grand remplacement est à la base un programme politique élaboré par l’ONU et l’UE, pour éliminer la population blanche de souche, réfractaire au mondialisme par son héritage identitaire, culturel, cultuel et traditionnel.
    L’ONU facilite l’arrivée des masses migratoires en Europe, qualifié officiellement de « migration de remplacement », amenées pour faire face au déclin de la population blanche (alors que les femmes françaises sont encouragées à avorter : 220 000 avortements chaque année en France !).
    L’UE travaille en étroite collaboration avec l’ONU pour mener à bien sur une très grande échelle, le remplacement de population, pour « faire en sorte que l’Europe reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique, notamment en révisant le régime de la carte bleue, en redéfinissant les priorités des politiques d’intégration et en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d’origine, par exemple en facilitant les envois de fonds des travailleurs émigrés. »
    politique migratoire de l’Union Européenne

    La république universelle, et son culte maçonnique basé sur « les droits de l’homme et du citoyen » et de ses libertés individuelles nie l’existence des peuples, leurs traditions, leurs identités, leurs cultures et le bien commun.
    La gouvernance mondiale, la mondialisation, la construction de l’UE sont actuellement freinés par les pays ayant une population homogène encore trop blanche aux revendications nationalistes désirant préserver leur identité, leur culture, leurs mœurs (Pologne, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie,...), et qu’il faut affaiblir à coup de millions de migrants (ceux qui refusent les quotas de migrants sont sanctionnés par l’UE).

    L’UE mondialiste ne pourra se construire qu’avec une Europe noire.


    • berry 26 octobre 2019 17:56

      @Jonas
      L’ONU organise en ce moment même des vols charters de migrants de l’Ethiopie vers l’Allemagne, avec la complicité de Merkel.
      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-vols-affretes-par-l-ONU-transportent-directement-les-migrants-africains-en-Allemagne-56709.html
      Les médias officiels et les socialistes font semblant de ne rien voir.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 26 octobre 2019 19:59

      @Jonas

      Ce qu’il y a de rassurant, c’est que ces migrants musulmans voulus par les autorités, vont bénéficier d’un sort très particulier, ce qui va nous en débarrasser.

      L’interprétation des paroles prophétiques suivantes m’est venue à la vue fleuve coulant vers les pays d’Occident et grossi de nombreuses rivières au départ.

       

      "Et de sa gueule, le serpent (les autorités morales : pape François, gouvernements et humanitaires) lança de l’eau comme un fleuve (les envahisseurs musulmans) derrière la femme (L’église de Christ), afin de l’entraîner par le fleuve. Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule. (Apocalypse 12:15-16)

       

      «  Quand l’ennemi viendra comme un fleuve (les envahisseurs musulmans), L’esprit de l’Éternel le mettra en fuite. Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l’Éternel. » (Esaïe 59 :19-20)


    • L'apostilleur L’apostilleur 27 octobre 2019 10:09

      @Jonas

       « L’immigration islamique croît en proportion de l’immigration en France. Il y a plus de 400 000 nouveaux étrangers qui arrivent en France chaque année... » 

      Les grincements constatés avec les musulmans en Occident ne provient pas de l’immigration en cours sur laquelle se focalisent les discours politiques et partisans pour relativiser son importance, mais de celle cumulée dont on ne parle qu’avec frilosité et qui conduit à ce communautarisme islamique aux moeurs différents et à l’intégration de plus en plus difficile.

      « On a droit à notre identité, à notre pratique de la religion... »

      Revendiquait Dalil Boubakeur en 07/2013, il demandait déjà la création de 2000 mosquées en France. Il est imam, recteur de la mosquée de Paris proche de l’Algérie... qui ferme des églises évangéliques en ce moment.

       https://www.lci.fr/international/les-deux-plus-grandes-eglises-d-algerie-ont-elles-ete-fermees-2135233.html


    • JulietFox 27 octobre 2019 14:47

      @Jonas
      Z’avez été recraché par la baleine ? Ca ne vous a pas réussi le séjour.


  • Loatse Loatse 26 octobre 2019 11:29

    Ce qui se cache derrière... mais plein de choses !

    L’une de mes connaissances, une femme moderne alors (brushing, chemisier et jupe en dessous du genou), se vit contrainte de le porter pour avoir la paix...

    Cette femme était le mouton noir de ses belles soeurs... Travaillant (elle faisait des ménages), son train de vie était supérieur à celles ci. ce qui déjà faisait grincer des dents.

    Puis, comble de l’outrecuidance, cette dame passa son permis de conduire... (comment la surveiller alors, n’allait elle pas, elle qui était si jolie, être l’objet de convoitise d’autre mâles que le frère de ces dames, n’allait elle pas gouter et c’est surtout cela au vent de la liberté sous couvert d’emmener les enfants à leurs activités péri scolaires, n’allait elle pas s’eloigner du clan et afficher sa joie de vivre loin de nous, et qui sait se mettre à fréquenter des kouffar ?)

    Déjà que ses enfants encouragés et soutenus financièrement dans leurs études (qu’ils réussirent avec succès, fille comme garçon) allaient accéder à un niveau social différent des leurs qui peinaient à apprendre !

    Alors ces dames firent pression sur leur frère (son mari), sur leurs maris aussi pour qu’ils mettent le hola aux prétentions de leur belle soeur qui leur jetaient ainsi au nez leur médiocrité et leur fainéantise...

    Sous haute pression lui aussi (« tu n’as pas d’honneur de laisser ta femme aussi libre. ».), il se mit à lui faire la vie dure pour que cessent ces harcèlements familiaux...

    C’est ainsi que je la retrouvais deux ans plus tard, enhidjabée, bras et mollets couverts jusqu’à qu’on ne puisse voir de peau, qu’un bout de visage et les mains... mais heureuse toutefois, car fifille avait enfin obtenue ce diplôme qui lui assurerait de ne dépendre de personne, d’être indépendante et de pouvoir s’affranchir de ce joug un jour qui sait...

    Une blonde jeune fille (kabyle) que malicieusement elle envoya en angleterre faire ses études...


    • S.B. S.B. 26 octobre 2019 13:08

      Bonjour. Tous ceux et surtout toutes celles qui prennent systématiquement la défense des immigrés parce que immigrés, les considèrent comme victimes intrinsèques de sociétės d’acceuil racistes, s’insurgent si on n’aime pas le voile et ce qu’il révèle d’une mentalité, déclarent qu’on doit laisser faire aux musulmans ce qu’ils veulent puisque ce sont des « minorités discriminėes » selon eux, devraient lire ce tėmoignage, un parmi beaucoup d’autres qui disent la même chose. 


    • Loatse Loatse 26 octobre 2019 13:42

      @S.B.

      C’est très complexe... il y a celles qui le porte par conviction, même pas comme signe visible de piété ou pour embêter qui que ce soit, mais parce qu’elles sont persuadées qu’il s’agit là d’une prescription religieuse (qui se trouve dans les hadiths annexe du « Livre », ou si je me souviens bien, il est précisé que ne doivent apparaitre que le visage et les mains)

      d’autres en sus par prosélytisme, en rendant ainsi omniprésent le fait religieux dans l’espace public... (et donc par voie de conséquence, en occupant aussi en permanence les esprits par ce visuel auquel nul ne peut échapper hors de chez lui sauf à vivre en haute montagne ou sur une ile). Généralement c’est chez ce groupe que l’on trouve le plus de revendications liée au fait religieux.. (halal dans les cantines, piscines non mixtes, fin de la neutralité en milieu scolaire ou lors de sorties scolaires, espace de prière et port du voile dans l’entreprise, congés liés à la pratique et à ses jours fériés etc... etc...)

      D’autres par obligation ou pression (de leur mari, entourage)

      D’autres encore, lorsque ce signe distinctif est généralisé dans un quartier, par crainte de l’exclusion du groupe.. les modernes (qui généralement travaillent et lient amitié avec des gens qui ne sont pas de leur communauté) et les tradis (mères au foyers pour la plupart avec enfants) ne se fréquentant pas les unes, les autres.)


    • Cadoudal Cadoudal 26 octobre 2019 13:48

      @Loatse
      #Boubakeur : « L’islam n’est plus 1 simple religion mais 1 phénomène politique majeur »
      Qd lui le dit, nos coupeurs de langues applaudissent
      Qd #Zemmour le dit, ils montent 1 cabale, vocifèrent pour sa censure & son éviction des #médias

      https://twitter.com/GaucheMafia/status/1188034462799552513

      Zineb El Rhazoui : « Ne cédez jamais à la terreur … ne soyez même pas effleurés par la calomnie des fascistes qui vous traitent de racistes, d’islamophobes »

      https://www.facebook.com/821500067/posts/10162510772005068?sfns=mo


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 octobre 2019 14:17

      @S.B.
      Discrimination, islamophobie, ou bien encore Etat colonialiste font effectivement partie de la rhétorique utilisée.


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 octobre 2019 14:29

      @Loatse
      C’est très complexe, en effet. Difficile de savoir ce qui relève de la religion, de la tradition, de la pression sociale ou bien de la manipulation.


    • S.B. S.B. 26 octobre 2019 16:20

      @Loatse
      Je crois que... quelles que soient les raisons, on en vient toujours au coeur du sujet : comment les femmes et la fėminitė sont considėrėes dans ces sociétės. C’est un sujet profond qui, une fois qu’on l’a compris, explique beaucoup de choses (Hugues Lagrange, Leïla Slimani, Kamel Daoud...). 
      Vous parlez de « mineures » plus bas mais les vrais termes sont moins neutres et moins policés.
      Bonne continuation smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 octobre 2019 19:01

      @S.B.
      Non, pas d’accord avec vous. Le coeur du sujet, ce n’est pas le foulard, ce sont les influences néfastes des Frères Musulmans sur l’islam sunnite. Et le fricotage entre les gouvernements occidentaux et les Frères Musulmans.

      Le foulard et autres emballages, ainsi que les attentats, sont les conséquences, pas les causes. Mais cela arrange tellement de gens de cacher les causes, que cela pose un vrai problème pour que les Français se défendent contre les agissements autorisés de certains extrémistes.

      Par exemple, il a fallu l’attentat à la Préfecture de Paris, pour que l’imam de la mosquée où allait Michaël Harpon, soit démis de ses fonctions.
      Il faut espérer que ce soit une exception, mais j’ai comme des doutes.
      S’il n’y en a pas 98% comme disent certains, il y en sans doute d’autres.


    • paulau 28 octobre 2019 09:37

      @Cadoudal

      Merci d ’avoir posté le texte de Zineb. Il est à lire :


  • Jonas Jonas 26 octobre 2019 11:36

    "Abordons la vraie question qui est celle de l’entrisme des frères musulmans dans notre société et dont l’action vise à faire éclater notre modèle pour ensuite reconquérir le monde musulman."

    La question de l’entrisme des préceptes islamiques dans notre société ne se réduit pas à l’action des Frères Musulmans, mais à l’Islam sunnite, misogyne, antichrétien, antisémite, dénigrant et rejetant la civilisation européenne, majoritaire en France (environ 98% des lieux de culte musulmans).


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 octobre 2019 12:07

      @Jonas
      D’où sortez vous les 98% de mosquées salafistes ??

      Si c’était le cas, c’est la preuve que ça ne marche pas, puisque les 3/4 des musulmans respectent les lois de la République.
      A trop vouloir prouver, vous ne prouvez rien.

      Quant à la misogynie, que dire de la religion catholique ! Balayez un peu devant votre porte : refus des femmes prêtres, refus du mariage des prêtres, obligation du mariage, rejet des divorcés, refus de la communion aux divorcés, rejet des filles mères (mais pas du père de l’enfant), les femmes considérées comme des ventres à reproduction etc

      La religion catholique est aussi misogyne que les autres religions.


    • Jonas Jonas 26 octobre 2019 13:54

      @Fifi Brind_acier « D’où sortez vous les 98% de mosquées salafistes ?? »

      Ce sont les faits, toutes les plus grandes mosquées de France et instituts islamiques inaugurés officiellement par nos élus républicains (Christophe Castaner, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Bernard Cazeneuve, Manuel Valls, François Fillon, Jean-François Copé, Roland Ries, Fabienne Keller, Jacques-Alain Benisti, Hélène Mandroux, Gérard Collomb, Marie-Pierre Mouton, Hervé Chevreau, Rémi Muzeau, Jacqueline Rouillon, Didier Paillard, Patrick Braouezec, William Delannoy, Dominique Potier, Alde Harmand, Jean-Louis Costes, Stéphanne de Paoli, Michel Sainte-Marie, Pierre-Yves Martin, Alain Juppé, Laurent Fabius, Christiane Taubira, Corinne Dupont, Charlotte Blandiot-Faride, Anne Hidalgo, Alain Maurice, Nicolas Daragon, Guy Delcourt, Sylvain Robert, Michel Bisson, François Baroin, Guy Jeanne, Marie-Anne Chapdelaine, René Vandierendonck, Philippe Marini, Gilles Poux, Jean-CLaude Gaudin, Laurent Wauquiez, Hugues Rondeau, Chantal Brunel, Philippe Rio, Claude Vazquez, Yvon Robert, François Deligné, Marie-Christine Letarnec, Azzedine Taïbi, Michel Beaumale, Jean-Luc Rigaut, Frank Vernin, Éric Piolle, Line Magne...) appartiennent à l’Islam sunnite.

      Un exemple concret parmi d’autres : sur la ville de Saint-Denis, il y a (liste non exhaustive)  :
      la grande mosquée des saoudiens et son minaret, rue Henri Barbusse (islam sunnite wahhabite, inaugurée par le maire communiste Patrick Braouezec)
      le centre Tawhid de Tariq Ramadan (près de la Basilique, islam sunnite des Frères Musulmans)
      le Centre Éducatif du Palmier (islam sunnite wahhabite)
      la mosquée du Tabligh (Islam sunnite tabligh, rue Paul Vaillant-Couturier))
      — l’IESH, école coranique de formation des imams des Frères Musulmans (derrière la gare, islam sunnite des Frères Musulmans)
      école coranique primaire Al-Andalus, de l’Islam sunnite
      Université islamique des Frères musulmans (projet en cours, près de l’IESH)


    • Jonas Jonas 26 octobre 2019 14:12

      @Fifi Brind_acier « Quant à la misogynie, que dire de la religion catholique ! Balayez un peu devant votre porte »

      Vision réductrice de l’influence du Christianisme sur la condition féminine qui occulte que Marie, mère de Jésus, est une sainte vénérée par l’Église, et que dans la Bible, les femmes sont les premiers témoins de la Résurrection du Christ.
      Le Christianisme a apporté une avancée majeure, celle de la place de la femme dans la société, en abolissant la polygamie, en la rendant l’égale de l’homme, par l’union sacrée, l’institutionnalisation du mariage entre UN homme et UNE femme, et l’abolition du statut de soumission de la femme du droit romain après la chute de l’empire (Vème siècle).

      On néglige trop souvent l’apport des femmes au développement du Christianisme.

      La grande majorité des édifices religieux chrétiens, cathédrales, (cathédrale Sainte-Cécile d’Albi), basiliques, églises, glorifient la femme, (Notre-Dame et les Saintes), visitez les chapelles, une quantité innombrables rendent hommages à des religieuses.(Clotilde, Geneviève, Agnès, Lucie, Marthe, Sophie, la Sainte Vierge,etc...)

      Le Royaume de France doit quasiment sa naissance à des femmes, Clotilde, qui aura une grande influence sur la conversion de Clovis au Christianisme (lire les chroniqueurs de l’époque, Grégoire de Tours entre autres), et en fera son premier souverain, sous la bannière chrétienne, et Sainte Geneviève, premier maire de Paris au Vème siècle, qui influencera l’Église pour soutenir Clovis.

      Le Royaume de Russie doit sa naissance en grande partie à Olga de Kiev, qui développera le christianisme (première chrétienne baptisée du Royaume) par la demande auprès du Pape de missionnaires, pour évangéliser le pays, début de la naissance du Christianisme en Ukraine et en Russie.

      Cette émancipation chrétienne offre la possibilité aux femmes de montrer leurs talents dans tous les domaines.

      De grandes abbayes seront dirigées par des femmes, comme celle de Fontevraud.

      Le plus ancien traité d’éducation pour enfants connu dans le Royaume de France a été rédigé par une femme, Dhuoda, au IX Siècle (841-843), « Manuel pour mon fils », un traité écrit en latin pour éduquer l’enfant, l’aider à se construire spirituellement par le message du Christ, et à acquérir une personnalité propre, ce qui donne déjà un aperçu de la place de la femme à cette époque.
      Au moyen-âge, on trouve un grand nombre de femmes copistes (recopie de manuscrits et de missives, on relève beaucoup de colophons féminins), et elles pratiquaient la poésie, la médecine, la philosophie, la littérature, la rhétorique, comme Christine de Pisan.
      http://lang-litt-liv.over-blog.com/article-christine-de-pizan-ecrivain-ne-en-italie-et-de-langue-fran-aise—42211097.html

      Les femmes disposent du droit de vote dans les assemblées, dans les actes notariés du Moyen-âge, les femmes sont propriétaires, signent des contrats sans nécessité d’une autorité masculine, possèdent et maintiennent des commerces et travaillent (médecin, apothicaire, teinturière, maîtresse d’école, copiste, miniaturiste,...)
      On retrouve même des femmes seigneur de domaine !

      Des femmes auront une grande puissance ou régneront sur le royaume de France, comme Aliénor d’Aquitaine, Blanche de Castille, Anne de Bretagne, Marie de Médicis ou Catherine de Médicis, ou auront une grande influence, comme Jeanne d’Arc, qui dirigera l’armée française contre les anglais et rétablira le roi de France Charles VII sur son trône, ou encore Catherine de Sienne, docteur de l’Église catholique, qui influencera grandement les décisions du Pape.
      De même dans toute l’Europe chrétienne, on peut citer Elisabeth 1er, qui dirige l’Angleterre au XVIème siècle et fonde l’Empire britannique durant ses plus de 40 années de règne, Marie-Thèrese d’Autriche archiduchesse d’Autriche, reine de Hongrie, de Bohème et de Croatie, l’impératrice Catherine II de Russie, qui avaient toutes les pleins pouvoirs.


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 octobre 2019 14:20

      @Jonas
      La misogynie ou l’antisémitisme ne sont pas l’apanage de l’Islam. On retrouve également ces comportements dans d’autres religions.


    • oncle archibald 26 octobre 2019 16:43

      @Michel DROUET

      La misogynie ou l’antisémitisme ne sont certes pas l’apanage de l’Islam mais il suffit de se pencher sur l’évolution sur les 50 dernières années du nombre de juifs qui peuvent continuer à vivre dans les pays nord africains et moyen-orientaux pour comprendre que l’islam ne les aime pas. Idem pour la possibilité pour les femmes de se comporter librement.

      En bref comme aurait dit Coluche, il y en a en de moins égaux que d’autres et il est difficile de contester que la misogynie et l’antisémitisme sont plus répandus en Arabie Saoudite ou en Iran et d’une façon plus générale dans les pays musulmans qu’ailleurs ! Je ne comprends pas l’objet de votre post.


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 octobre 2019 17:19

      @oncle archibald
      On ne peut pas dire que le catholicisme ne soit pas misogyne. Concernant l’antisémitisme, ma remarque dépassait les religions pour parler de systèmes d’extermination de masse.
      Enfin, il faut évaluer le problème à l’échelle du temps. C’est clair que les juifs ne sont pas les bienvenus dans les pays musulmans pas plus que les catholiques (rappelons nous les moines de thiberinne).
      Concernant les juifs et les musulmans le contentieux palestinien et les colonisation n’ont rien arrangé et cela dépasse aujourd’hui la question même de la religion.
      Par mon post je souhaitait apporter quelques nuances même si les questions soulevées de la misogynie et de l’antisémitisme avec les musulmans sont bien d’actualité aujourd’hui. 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 octobre 2019 18:27

      @Jonas
      La majorité des musulmans en France pratique l’ Islam sunnite. Le fait que les mosquées aient été financées par des pays étrangers, ne signifie pas que les imams soient salafistes, et prônent la charia.

      Vous donnez 6 exemples qui prouvent qu’elles le sont, cela ne fait pas 98% des mosquées de France. Sinon, on ne peut pas expliquer que les 3/4 des musulmans respectent la lois de la République.

      Il y a 2450 lieux de culte musulmans en France, une centaine est salafiste ;
      Mais la radicalisation se fait surtout par Internet.

      "L’islam salafiste se découpe en trois tendances : quiétiste, politique - très peu présente dans l’Hexagone - et révolutionnaire, qui prône l’action armée. "En France, la très grande majorité est composée de salafistes quiétistes, souligne le chercheur.

      Ceux-ci ont une sainte horreur des activités politiques faites au nom de l’islam, comme le font les Frères musulmans, et des actions violentes. L’Etat islamique et Al-Qaida sont considérés comme des chiens de l’enfer." Radicalisation religieuse et radicalisation djihadiste ne sont d’ailleurs pas toujours liées. "Le salafisme quiétiste a développé un argumentaire religieux efficace pour empêcher ce type de basculement« , assure le sociologue.... »


    • Jonas Jonas 26 octobre 2019 18:40

      @Fifi Brind_acier "La majorité des musulmans en France pratique l’ Islam sunnite. Le fait que les mosquées aient été financées par des pays étrangers, ne signifie pas que les imams soient salafistes, et prônent la charia.« 

      C’est pourtant le cas.

      -----------------------------------
       »Vous donnez 6 exemples qui prouvent qu’elles le sont, cela ne fait pas 98% des mosquées de France.« 

      Le site  »islam mine l’Europe«  en dénombre des centaines, et il est loin d’être exhaustif.

      -----------------------------------
       »L’islam salafiste se découpe en trois tendances : quiétiste, politique - très peu présente dans l’Hexagone - et révolutionnaire, qui prône l’action armée."

      Ce sont différents mode d’action, du MÊME islam. Le but reste dans tous les cas le même à atteindre à plus ou moins long terme : un état islamique sous la charia.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 octobre 2019 19:05

      @Jonas
      Je crois que vous ne savez pas lire.

      "Il (l’islam salafiste) se découpe en trois tendances : quiétiste, politique - très peu présente dans l’Hexagone - et révolutionnaire, qui prône l’action armée. "En France, la très grande majorité est composée de salafistes quiétistes, souligne le chercheur.

      Ceux-ci ont une sainte horreur des activités politiques faites au nom de l’islam, comme le font les Frères musulmans, et des actions violentes. L’Etat islamique et Al-Qaida sont considérés comme des chiens de l’enfer."
       


    • Jonas Jonas 27 octobre 2019 01:53

      @Fifi Brind_acier "Ceux-ci ont une sainte horreur des activités politiques faites au nom de l’islam, comme le font les Frères musulmans, et des actions violentes. L’Etat islamique et Al-Qaida sont considérés comme des chiens de l’enfer.« 

      Encore une fois, c’est le MÊME Islam qui est enseigné, c’est-à-dire la mise en place de la charia islamique.
      La différence repose juste sur le mode d’action. Les »salafistes quiétistes« considèrent que les actions terroristes perpétrées par l’État Islamique en France sont contre-productives, et peuvent générer des réactions freinant la progression de l’Islam (On le voit par exemple, sur les débats sur le port du voile).
      Ces »salafistes quiétistes" sont donc contre Daech. Ils considèrent que l’évolution et l’infiltration progressive de toutes les institutions, par l’immigration de masse, les conversions et les naissances, peut être suffisant pour transformer la France en califat islamique dans moins de 30 ans.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 07:21

      @Jonas
      Vos obsessions masquent surtout un manque de connaissances des réalités de l’ Islam. Vous mélangez tout, parce que ça vous arrange.

      « L’influence de l’ Arabie Saoudite » par Pierre Conesa Site Stratpol

      Pierre Conesa est un ancien Haut fonctionnaire du Ministère de la Défense, il explique le rôle joué par l’Arabie Saoudite et la cécité volontaire de nos gouvernements envers le communautarisme.
      Il fait bien la différence entre les salafistes et les autres musulmans.

      Il donne à la fin de son analyse, des conseils de bon sens pour lutter contre l’infiltration des salafistes en France. Et il explique bien que c’est avec des moyens policiers qu’on peut y mettre un terme.


    • Jonas Jonas 27 octobre 2019 09:03

      @Fifi Brind_acier "Pierre Conesa est un ancien Haut fonctionnaire du Ministère de la Défense, il explique le rôle joué par l’Arabie Saoudite et la cécité volontaire de nos gouvernements envers le communautarisme."

      Pourquoi vous fixez vous sur l’Arabie Saoudite ?
      Il y a aussi l’Algérie, le Maroc, le Qatar qui imposent l’Islam anti-européen, misogyne, antichrétien et antisémite en France dans des milliers de mosquées.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 09:51

      @Jonas
      Pourquoi vous fixez vous sur l’Arabie Saoudite ?

      Parce que l’origine historique du salafisme se situe en Arabie saoudite.
      Il a essaimé ensuite partout dans le monde musulman.


    • L'apostilleur L’apostilleur 27 octobre 2019 10:40

      @Michel DROUET
      « C’est clair que les juifs ne sont pas les bienvenus dans les pays musulmans pas plus que les catholiques... » Vous avez raison et le contraire n’est (n’était ?) généralement pas vrai. 

      Considérant que la tolérance théologique en Occident est un caractère de son modèle « plus évolué » que celui du monde islamique, il en résulte que les discriminations généralisées par les musulmans à l’encontre des pratiques religieuses exogènes y sont interdites. La réciprocité en la matière n’est donc pas appliquée. 


    • Jonas Jonas 27 octobre 2019 14:36

      @Fifi Brind_acier « l’origine historique du salafisme se situe en Arabie saoudite. »

      Absolument pas.
      Le salafisme existe depuis la naissance de l’Islam au VIIème siècle.
      Le salafisme vient de « Salaf », suivre le chemin pur des premiers compagnons de Mohamed, les « pieux prédécesseurs ».


    • JulietFox 27 octobre 2019 14:53

      @Fifi Brind_acier
      Jaunas a été vacciné par Bibi.


    • Kostic 27 octobre 2019 15:57

      @Fifi Brind_acier Vous êtes intelligente mais pervertie par l’esprit de chapelle. Quand vous êtes mise en défaut, vous attribuez des ’’obsessions’’ à votre contradicteur, lequel ’’manque de connaissances’’, bien entendu ! 

      C’est ce qui s’appelle jeter le discrédit en substitution à une argumentation sensée, absente parce que battue en brèche.

      Discours encore plus rance chez les gauchistes primaires, qui ne voient plus que des ’’RN racistes’’ chez leurs contradicteurs.

      Bref, il n’y a qu’un islam, conquérant à plusieurs vitesses et aux offres diversifiées ; ce que vous niez, contre toute évidence. 

      Alors, juste une question, essentielle, auquel l’auteur ne répond pas (en évitant soigneusement de l’aborder, comme tous les soumis de fait à l’islam, qui se reconnaissent à leurs tergiversations et à leur discours cauteleux) :

      Le Coran est-il compatible avec le code pénal français ? 

      Nul d’entre vous n’a jamais eu de réponse sincère et fondée sur ce plan : il n’y a donc pas de raison pour que vous y dérogiez, parce que cela serait remettre en cause votre activisme dévoyé.


    • Cadoudal Cadoudal 27 octobre 2019 16:30

      @Kostic
      Électoralement parlant, quel intérêt pour des petits partis comme l’UPR ou LFI de prendre la défense de la future minorité indigène ?

      Même si ils faisaient volte face maintenant, leur implication dans la collaboration à été trop constante pour que les indigènes leurs accordent le moindre crédit...

      Ils sont donc obligés à minima de soutenir la politique coloniale de Macron voire de l’inciter à accélérer la cadence pour passer à 750 000 entrées par an comme le souhaite le futur commissaire Européen Thierry Breton...

      Alors oui, dans ce contexte, la planète à 9 milliards d’habitants en 2050 – contre 7 milliards aujourd’hui – est une chance pour notre pays, pour peu que nous y prenions notre part. Ayons l’ambition d’une France autour de 85 à 90 millions d’habitants à cet horizon !

      https://www.lepoint.fr/economie/thierry-breton-la-verite-sur-la-dette-09-05-2013-1689701_28.php#


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 17:43

      @Jonas
      Je parle de la période récente du 20e et 21e siècle.


    • Pascal L 27 octobre 2019 21:38

      @Fifi Brind_acier
      « Parce que l’origine historique du salafisme se situe en Arabie saoudite » On associe toujours le salafisme avec le Wahhabisme et jamais avec les Frères Musulmans. Pourtant en lisant la thèse de Tariq Ramadan sur la naissance des Frères Musulmans et il est clairement annoncé que dès le début, les Frères Musulmans prônent un retour à l’islam des salafs, les compagnons de Muḥammad. Or l’islam des salafs est le salafisme. Le quiétisme des Frères n’est qu’une façade. J’ai vu un jour une vidéo sur youtube (que je n’a pas retrouvé, a-t-elle été enlevée ?) avec un prédicateur, bien connu chez les Frères Musulmans qui faisait un prêche sur les conditions du paradis avec un décompte des bons et des mauvais points acquis tout au long de la vie. A un moment, il fait un aparté « Et pour ceux qui ont beaucoup péché, ce sera difficile, mais il est possible d’éviter le jugement. C’est écrit dans le Coran. Allez voir » Il n’a pas donné de détails, mais pour beaucoup cela passe par le combat jusqu’à la mort sur le chemin de Dieu, donc le Jihad (par exemple s61, 4). Cette remarque explique aussi pourquoi ceux qui se font sauter n’ont pas eu une vie très fervente auparavant. Ils cherchent donc à se rattraper eu utilisant la voie directe pour le paradis. Ils vont être déçus, ça il y a une erreur de traduction dans le Coran. Hourri peut signifier vierges ou raisins blancs, très blancs et très ronds. Cela explique pourquoi leur peau est transparente. En tous cas, dans les descriptions du paradis, ce sont bien des raisins. Ce problème de traduction vient des multiples couches et interpolations du Coran. Les descriptions du paradis sont typiquement perses, donc écrites par les scribes de Bagdad (abbassides). Les scribes de Damas n’ont pas tout à fait la même langue que les scribes de Bagdad mais il n’est pas possible pour un Musulman d’admettre que la langue du Coran a évolué au cours de son écriture.


    • Kostic 28 octobre 2019 09:58

      @Cadoudal Oui, bien ; mais il y a un autre intérêt à poster ce genre de question directe et insoluble pour les esprits sectaires, sur Agoravox : C’est le moinsage, qui établit à quelle proportion les dogmatiques de toutes obédiences sévissent sur ce site ! Ce qui permet de les confondre, dans le sens où cela établit que leur humeur a depuis longtemps dépassé leurs facultés de raisonnement et de dialogue, ainsi que leur supposée honnêteté intellectuelle. Ce sont des haineux qui s’en prennent à leurs opposants, certes plus qualifiés, en les traitant de haineux ...


    • Pascal L 28 octobre 2019 10:34

      @Kostic
      J’ai toujours considéré le moinsage comme une forme de compliment. Cela signifie que des personnes ont lu le commentaire et n’y sont pas restés indifférents, mais qu’ils n’ont aucun argument à avancer. Le moinsage a remplacé l’attaque ad hominem utilisée dans un débat oral. Ces attaques signifient l’abandon et la défaite de celui qui les prononcent.


  • Jonas Jonas 26 octobre 2019 11:44

    « Le choix a été de rendre la religion musulmane visible au travers du voile »

    Tout à fait, car le voile islamique limite la sphère sociale de la femme en imposant progressivement les principes de la charia.
    Une femme musulmane voilée n’a pas le droit de serrer la main d’un homme, ne peut épouser un non-musulman, ne peut aller dans une piscine mixte ou dans des bars, cafés avec des garçons, ne peut étudier certaines matières en biologie liée à la sexualité, ne mange pas de porc, ne boit pas d’alcool, la viande qu’elle mange doit être bénie par un imam, elle est soumise à Allah et doit se conformer à ce qu’il impose dans le Coran et les hadiths.
    Dans les sociétés islamiques, Le corps de la femme est considéré comme une vulgaire obscénité, ses cheveux et son corps sont une tentation perpétuelle qu’il faut cacher car ils détournent le musulman du chemin d’Allah et son Prophète.
    Musulmans et musulmanes ne prient pas ensemble dans une Mosquée par exemple (les femmes sont reléguées à l’arrière de la salle de prière, derrière un rideau, ou en sous-sol), car la femme par sa présence tourmente l’esprit du croyant. Pour ces Imams, les Musulmanes doivent donc porter le voile islamique, qui couvre les cheveux, symbole de féminité, ou mieux, un voile qui couvre toutes les courbes du corps féminin, (cheveux, cou, nuque, taille, hanches, fesses, décolleté, jambes), le hijab.
    Dans l’Islam rigoriste le plus traditionnel, cela n’est pas suffisant, le visage et le regard de la Femme sont également sources de séduction, de tentation, de charme, de féminité, pouvant attirer le Malin, et il a été décidé qu’il fallait bâcher le tout : la Burqa ou le Niqab.
    Ce comportement déviant de séduction et de perversion doit sans cesse être sous contrôle des hommes.
    Dans la sourate « les femmes » (An_nisan 4:34) du Coran, le Prophète Mohamed ordonne :
    « Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. »

    L’imam Al-Bukhari (1/583) a dit : [...] Ibn ’Abbas rapporte du Prophète -sal Allahou ’alayhi wa salam- qu’il a dit : « Allah m’a montré l’enfer et j’ai vu que la majorité de ses habitants était des femmes, car elles renient »

    On voit que la majorité des habitants qui peuplent l’Enfer sont des femmes, qui par leur comportement déviant, incitent l’homme à la débauche. C’est pour cela qu’elles doivent se couvrir.
    « Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »

    Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest

    « une femme qui se montre et s’embellit est de la chair humaine, une femme d’un soir pour assouvir le plaisir des loups »
    Youssef Abou Anas, imam de la mosquée d’Ecquevilly

    http://islamineurope.unblog.fr/2016/02/26/les-predicateurs-du-reseau-la-voie-droite-endoctrinent-des-milliers-de-musulmans-a-lislam-fondamentaliste-misogyne-intolerant-antichretien-et-antioccidental-dans-les-mosquees-de-ecquevilly-pa/

    Mohamed Beggas, imam de la grande mosquée de Persan, explique comment bien frapper sa femme.

    « Une femme ne sort de chez elle que par la permission de son mari. »
    Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et de Bobigny

    Toute manifestation de féminité, de beauté, de charme, de séduction, de sensualité est strictement et formellement interdit par les préceptes islamiques, et permet à la femme musulmane de se protéger et de se préserver des souillures du monde occidental.

    Le voile islamique, la Burqa et le Niqab représentent donc des symboles totalement contraires à nos valeurs européennes pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, puisqu’il oppose et sépare la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée, incitant au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication, influencée par le Diable (Sheïtan).


  • Loatse Loatse 26 octobre 2019 12:15

    C’est exact, Jonas ; dans notre civilisation, l’homme est prié de maitriser ses pulsions, son désir...

    Dans ces sociétés ou l ’homme est tout puissant et la femme considérée comme une éternelle mineure, on préfère cacher celle ci, la faire disparaître sous d’inconfortables et étouffants tissus plutôt que de faire l’effort de dominer ses désirs...

    Hélas pour nous, dans un milieu ou toute féminité est ainsi gommée, estompée ; la courbe d’un sein apparente sous le tissu (non transparent, je précise) d’ un pull, fait l’effet d’une provocation... est l’objet de regards appuyés d’hommes comme de femmes, les uns écarquillés, les autres reprobateurs...

    (testé pas plus tard qu’hier à l’insu de mon plein gré)

    Plus préoccupant encore ; dans les quartiers, le comportements des enfants de ces femmes empaquettées (et donc respectables selon les nouveaux critères du milieu), lorsque ceux ci croisent une jeune femme en jupe courte même en présence de leur mère (moi en l’occurence)... insultes (sale pute), crachats parfois, jets de pierre aussi...(un enfant de 6 ans à une ado en short)

    Mais y’a pas de problèmes... dormez braves gens !


  • Hijack Hijack 26 octobre 2019 18:44

    A propos ... puisqu’il s’agit de l’allumeur d’incendie ...

    Alors Zemmour  ? ... est-ce toi qui est le menteur + de mauvaise foi  ... ou bien prends-tu les autres pour des cons  ???


  • Jelena Jelena 26 octobre 2019 19:40

    En France, les flics ont des moyens trop limités pour combattre la délinquance, ce n’est pas pour s’occuper des femmes qui se déguisent en teletubbies... En fait, les médias relancent régulièrement ce débat afin que ça fasse le buzz sur internet, rien de plus.


    • panpan 27 octobre 2019 15:01

      @Jelena
      Eh bien qu’on leur donne les mêmes moyens que lorsqu’ils combattent les G.J. !


  • Raymond75 26 octobre 2019 22:22

    Merci pour cet article que j’aurai aimé avoir été capable de rédiger.

    100 % d’accord.

    Toute cette agitation est faite pour détourner l’attention (elle survient après un attentat) ; pour que les musulmans se sentent victimisés et s’isolent en une communauté ; et aussi (et peut être surtout) pour masquer la lâcheté des gouvernements successifs qui n’osent pas combattre l’islam radical.

    Il faut dire aussi que beaucoup de Français ne comprennent pas ce que signifie ’laïcité’, c’est à dire liberté de conscience, libre exercice du culte, mais aussi prépondérance des lois républicaines sur les lois religieuses.

    On a le droit d’être musulman en France, comme d’appartenir à une autre religion ou être athée, mais on ne peut refuser les lois. Les individus ont des droits, les citoyens ont des devoirs.

    L’article premier de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen indique

    "Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune"

    C’est à dire que le communautarisme est illégal en France.


    • L'apostilleur L’apostilleur 26 octobre 2019 23:09

      @Raymond75

      « On a le droit d’être musulman en France, ...., mais on ne peut refuser les lois. » Hé bien si, c’est le cas des musulmans qui placent la charia au dessus des lois de la République, mais combien parmi les autres la refuserait si elle pouvait s’appliquer ?

      Pour vous aider à vous projeter, voyez (*) comment cette religion conduit les anglais à créer des tribunaux islamiques pour juger selon les préceptes coraniques qui guident les communautés musulmanes. Cette situation est la conséquence d’un trop grand nombre de musulmans et donc de la proportion de cette communauté dans le pays. Dire ceci, ne relève ni de la xénophobie ni de l’islamophobie mais du constat que nous a apporté l’Histoire des peuples qui n’ont jamais pu vivre en bonne intelligence avec des cultures (religions) différentes.

      (*) https://www.marianne.net/monde/les-tribunaux-islamiques-toleres-au-royaume-uni


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 octobre 2019 23:24

      @Raymond75
      Beau compliment et très bon post qui complète utilement cet article.


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 octobre 2019 23:26

      @L’apostilleur
      Ce qui se passe au RU est surtout la conséquence de l’acceptation des communautarismes par ce pays.


    • popov 27 octobre 2019 06:39

      @L’apostilleur

      Bonjour

      Les mahométans d’origine tunisienne vivant en France votent pour les Frères Musulmans en Tunisie.
      Pour qui voteraient-ils en France si les Frères Musulmans formaient un parti d’apparence démocratique ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 07:37

      @popov
      Aux élections européennes il y avait une liste « Union des démocrates musulmans français. »  Il a obtenu 0,13 des voix . Son programme :

      "Le parti se revendique de l’anti-impérialisme, de l’antisionisme et de l’anticolonialisme1. Son fondateur Nagib Azergui le place sur l’aile gauche de l’échiquier politique, attaché à la « valeur du travail » et à la famille2. Le journaliste Laurent de Boissieu décrit l’Union des démocrates musulmans français comme islamiste3.

      L’UDMF souhaite le développement du halal dans une vision de création d’emplois, l’instauration de cours d’éducation civique et de philosophie permettant de « faire réfléchir et débattre les jeunes » ainsi que le droit au port du voile à l’école4,5. Il veut lutter contre l’islamophobie, notamment par l’instauration d’une directive européenne qui permettrait de dissoudre tout groupe ou média raciste. Il entend également lutter contre la pollution plastique et les pertubateurs endocriniens, contre les paradis fiscaux et les lobbys, « lever le secret bancaire des entreprises européennes »1, sortir la France de l’OTAN et donner le droit de vote aux étrangers6« .... »


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 07:40

      @L’apostilleur
      Le Canada aussi, puis il a supprimé les tribunaux islamiques.
      Bien que le communautarisme soit interdit en France, les gouvernements les ont laissé s’installer. En tant que laïques, nous devons exprimer notre désapprobation. 


    • AlLusion AlLusion 27 octobre 2019 08:37

      @Michel DROUET

      « Ce qui se passe au RU est surtout la conséquence de l’acceptation des communautarismes par ce pays ».

      Moi qui suit belge flamand d’origine, je ne peux que vous en apporter la preuve.
      Le sentiment de scission de la Belgique a évolué en une forme de succion.
      En Flandres, il y a beaucoup de postes de travail vacants et c’est en Wallonie, qu’on va chercher certains travailleurs.
      Les communautés et les cultures différentes subsistent mais s’effacent par l’intérêt de chacunes.


    • AlLusion AlLusion 27 octobre 2019 08:44

      @Michel DROUET

      Un billet qui pourrait vous en donner la confirmation :
      https://www.rtbf.be/info/dossier/chroniques/detail_anvers-n-est-pas-barcelone-bertand-henne?id=10341723


    • AlLusion AlLusion 27 octobre 2019 08:47

      @AlLusion
      « moi qui suit »
      Lapsus d’un flamand ; correction « Moi qui suis »


    • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2019 09:03

      @AlLusion
      Merci pour le lien. En première analyse, j’aurais été tenté par le rapprochement entre les deux...
      La Catalogne, la Flandre, la Corse et bien d’autres provinces incluses dans des états et qui revendiquent soit une autonomie soit leur indépendance ne sont pas comparable à l’Islam politique qui souhaite installer son emprise partout là où il est. Contrairement aux cas cités (et à d’autres...), la notion de frontière n’existe pas et il vise l’expansionnisme en utilisant l’entrisme et le noyautage des institutions en place.


    • L'apostilleur L’apostilleur 27 octobre 2019 10:42

      @Michel DROUET

      « Ce qui se passe au RU est surtout la conséquence de l’acceptation des communautarismes par ce pays. »

      Vous en déduisez quoi ?


    • révolQé révolQé 27 octobre 2019 10:48

      @L’apostilleur,
      ne pas omettre qu’il existe dans notre pays des tribunaux rabbiniques depuis longtemps, et que ceux ci devraient également être interdits, la république ne reconnaissant aucune communauté (logiquement).
      A moins que certaines ’’ non communautés’’soient plus égales que d’autres... ???  smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2019 10:49

      @L’apostilleur
      Aucune déduction, sinon que dans notre pays, il n’existe a priori qu’une seule communauté mais que ce modèle est fragile étant donné le faible empressement de nos politiques à défendre ce modèle basé sur la laïcité.


    • L'apostilleur L’apostilleur 27 octobre 2019 10:57

      @Michel DROUET

      La question « vous en déduisez quoi ? » portait sur ce qui se passe en Grande-Bretagne. Vous êtes Belge ou Normand ??


    • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2019 11:25

      @L’apostilleur
      Cela mériterait un article, non ? En élargissant éventuellement le sujet au Canada. Je vous laisse réfléchir.
      PS : la référence à la Belgique ou à la Normandie me concernant, vous en déduisez quoi ?


    • JulietFox 27 octobre 2019 15:07

      @L’apostilleur
      Ca n’est pas parce que la perfide Albion, a laissé l’hydre fondamentaliste, que c’est idem en France.


    • popov 28 octobre 2019 16:51

      @Fifi Brind_acier

      Il a obtenu 0,13 des voix

      Cela peut tout simplement signifier que les mahométans de France ne s’intéressent pas aux élections européennes.


  • Raymond75 27 octobre 2019 08:40

    Après guerre, il y eut un fort développement laïque dans les pays arabes, il s’agissait du nationalisme arabe qui a cherché à s’unifier. Tunisie, Egypte, Syrie, Iran, Irak : tous ces pays voulaient s’émanciper des contraintes de l’Islam, jugées rétrogrades. Mais comme ce nationalisme s’opposait aux intérêts occidentaux, il fut combattu.

    Écoutez ce discours de Nasser :

    https://www.youtube.com/watch?v=D-DZUnh8-Ro

    Un islam modéré, compatible avec la république, est possible. Mais il faut combattre farouchement l’emprise des Frères Musulmans, et défendre la laïcité. Quel politique en aura le courage ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2019 08:51

      @Raymond75
      Quel politique en aura le courage ? : c’est bien la question a priori, mais plutôt que de courage il faut parler d’intérêt électoral et d’instrumentalisation de la question pour prendre ou conserver le pouvoir.
      J’ai dit plus haut que Macron et Le Pen étaient en train d’installer leur duel autour de la thématique de l’Islam et de l’immigration. Nous y sommes !
      Autant dire que les débats sont totalement escamotés avec l’aide de médias faignants qui sautent sur le premier voile qui passe, en font des caisses et laissent gentiment passer les « réformes » visant à rogner les droits des salariés. Cela nous fera à nouveau une élection présidentielle où le gagnant ou la gagnante l’emportera avec 25 % du corps électoral... C’est dire si c’est motivant pour aller voter !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 10:08

      @Raymond75
      Un islam modéré, compatible avec la république, est possible. Mais il faut combattre farouchement l’emprise des Frères Musulmans, et défendre la laïcité. Quel politique en aura le courage ?

      La Gauche est engluée dans ses contradictions, entre la défense de la laïcité et celle de l’immigration. Elle ne voit de problème nulle part.
      Elle est muette aussi sur ses guerres au Moyen Orient, qui viennent de se terminer par l’échec de leur projet de Kurdistan, et le maintien d’Assad.
      Deux claques magistrales.

      On ne peut compter ni sur Macron, qui se désintéresse de la question, volontairement ou pas ? Ni sur l’opposition, si tant est qu’elle souhaite résoudre le problème et ne pas jeter de l’huile sur feu, comme le FN et les Républicains.

      Il ne reste que les citoyens. Nous, les citoyens, qui ne voulons pas de communautarisme, pas d’islamophobie, ni de guerre civile.


    • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2019 10:43

      @Fifi Brind_acier
      J’adhère !


    • L'apostilleur L’apostilleur 27 octobre 2019 10:49

      @Fifi Brind_acier

      Belle déclaration d’intention qui trouvera une majorité de nos concitoyens pour y adhérer. Manque les moyens d’y parvenir.


    • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2019 10:53

      @L’apostilleur
      Surtout le manque d’empressement des politiques pour lesquels la question est avant tout un sujet de campagne, rien d’autre.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 11:33

      @L’apostilleur
      C’est l’histoire du colibri, chacun fait ce qu’il peut à son niveau.
      Je ne sais pas si vous suivez les discussions, mais je passe beaucoup de temps à argumenter et à essayer d’informer les lecteurs. Comme dans tous les débats biaisés, il y a beaucoup de mensonges et d’exagérations.


    • Kostic 27 octobre 2019 16:14

      @Fifi Brind_acier
      ’’(Nous) ne voulons pas d’islamophobie’’ signifie très exactement ’’Nous ne voulons pas de la liberté d’expression’’ !

      Vous vous mettez ainsi en dehors de la communauté nationale, par le rejet de la Constitution (cherchez pourquoi) et du premier principe intangible et imprescriptible de la République française : La Liberté !

      Je m’arrête là, parce que votre posture idéologique et hypocrite commence sérieusement à m’échauffer. 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 18:01

      @Kostic
      Il faut qu’on se mette d’accord sur les mots.
      Vous parlez de quoi exactement ? De la liberté de parole pour qui ?
      Pour la grande majorité des musulmans qui n’enquiquinent personne ?
      Ils ont droit comme tous les Français à la liberté de conscience et à la liberté d’expression.

      Ou de la liberté d’expression d’assassins fichés à Interpol, qui circulent en France avec des passeports américains, qui ont fomenté des attentats, et qui sont capables d’en fomenter d’autres ?


    • Cadoudal Cadoudal 27 octobre 2019 18:14

      @Fifi Brind_acier
      Ils ont droit comme tous les Français...

      Non

      Ils ont droit comme le reste des Français

      ...

      Parfois tu trahis la parole du gourou, c’est pas bien ça...


    • Kostic 27 octobre 2019 18:24

      @Fifi Brind_acier
      Rhétorique pour ne pas répondre au fond, alors que vous avez bien compris. Ça vous situe bien, tout comme votre envie de discrimination envers les groupes sociaux qui transpire ; or, la liberté ne se divise pas en fonction de vos pulsions extrémistes.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2019 19:54

      @Kostic
      or, la liberté ne se divise pas en fonction de vos pulsions extrémistes.


      C’est extrémiste que d’accuser les Frères Musulmans de vouloir infiltrer les Institutions pour répandre leur merde ?

      Dites que vous en faites partie, ce sera plus clair.


Réagir