mardi 28 mai - par Sylvain Rakotoarison

Édouard Baer mis en accusation dans un rôle non voulu

« Vous vous rendez compte qu'il y a douze sujets en un là, il y a douze prises de parole différentes, il y a des scandales. Tout est différent. Il y a des saloperies, il y a des malentendus… Je pense que c'est les médias qui réunissent tout ça dans une grande cause d'époque. » (Édouard Baer, le 12 mai 2024 sur France 2).

Très déstabilisé, Édouard Baer répondait le dimanche 12 mai 2024 à cette question de Laurent Delahousse dans le journal de 20 heures de France 2 : « Est-ce que vous considérez que les hommes ne parlent pas assez, ne défendent pas assez ou n'expriment pas une sorte de mea culpa ? ». L'invité, venu pour promouvoir son nouveau spectacle "Ma candidature", n'était pas n'importe qui.

En effet, Édouard Baer, à 57 ans, est l'un des acteurs les plus "bankables" de France, comme on dit. Acteur, réalisateur de cinéma, metteur en scène de théâtre, animateur et producteur de télévision et de radio, on le voit et l'entend partout. Initié à la comédie par la savoureuse Isabelle Nanty, sa prof d'art dramatique au cours Florent, il a eu un parcours artistique très flatteur, couronné déjà par un Molière en 2001 (et deux nominations) et par trois nominations aux Césars.

Pourquoi l'acteur était-il si gêné de parler de MeToo à la veille du Festival de Cannes ? Peut-être parce qu'il avait été mis au courant qu'un article incendiaire allait être publié par Mediapart ce jeudi 23 mai 2024. L'article d'Amine Abdelli et Julia Tissier commence d'ailleurs par ce malaise au 20 heures : « Confus et visiblement mal à l’aise, le comédien fronce les sourcils, bafouille et s’embourbe. Lui, le pro de l’impro, apparaît soudainement déstabilisé. ».

Pas étonnant de bafouiller autant quand on sait qu'il va être mis sur le grill de la vindicte populaire par six femmes qui ont été contactées depuis plusieurs mois par Mediapart et qui, dans cet article, accusent Édouard Baer de harcèlement sexuel et d'agressions sexuelles. L'article précise : « Elles livrent le récit de faits de harcèlement et d’agressions sexuelles sur une période s’étalant de 2013 à 2021 (…), majoritairement dans des contextes professionnels », à savoir son bureau parisien, quand il est au théâtre, ou dans les stations de radio, quand il est animateur, c'est-à-dire à Radio Nova puis à France Inter.
 

Le journal "Le Monde", qui en rend compte avec l'AFP, explique : « Selon l’une de ces femmes, Édouard Baer aurait pris son "sein gauche avec sa main" dans un ascenseur. Une autre l’accuse de lui avoir touché "les seins à plusieurs reprises", de l’avoir "prise par la taille" et d’avoir "posé sa main sur [s]es fesses". "Il essaie de m’embrasser dans le cou et sur la bouche. Je le repousse", selon les propos rapportés d’une autre. Certaines évoquent des sollicitations répétées, des compliments insistants sur leur physique. L’une explique ne pas avoir porté plainte car elle a pensé que ce serait "sa parole contre la [s]ienne". ».

Aucune de ces six femmes, âgées d'une vingtaine d'années au moment des faits et qui ont voulu rester anonymes dans leur témoignage, n'a déposé plainte (à ce jour). J'ajoute que dans l'entourage d'une des radios, l'information n'était pas connue même sous forme de rumeur et certains ont été étonnés de l'apprendre.

Comme est étonné Édouard Baer lui-même qui a rapidement publié, en réponse à l'article, un communiqué d'incompréhension mais aussi d'excuses : « C’est avec stupeur et une grande tristesse que je découvre les témoignages que vous me rapportez. Je ne me reconnais pas dans les mots ou les gestes qui me sont attribués, mais je ne peux qu’exprimer mes regrets que mon comportement ait mis mal à l’aise ou blessé ces femmes. Je n’ai pas eu l’intelligence de le percevoir. J’en suis profondément désolé. Je n’ai jamais cherché à les heurter intentionnellement. Je leur présente toutes mes excuses. ».

Si on résume grossièrement le message, c'est ceci : j'ai été assez lourd dans mon approche, aucune ne m'a dit que j'allais trop loin et je m'en veux de ne pas l'avoir vu moi-même, désolé. Dans ce genre d'affaire, on peut supposer que les deux parties, les six femmes, d'un côté, et l'acteur, de l'autre côté, sont complètement sincères. Il faut aussi comprendre qu'Édouard Baer est une grande star qui a fasciné ces six femmes qui ont à peine commencé leur vie active. On peut imaginer qu'il leur était difficile, sans être dotée une personnalité très forte, de rejeter les éventuels gestes déplacés.

La réponse rapide et finalement assez humble (présentant ses excuses) d'Édouard Baer plaide plutôt en sa faveur, ou du moins, pour sa sincérité. Il ne nie pas les éventuels faits sans les reconnaître précisément car il y a plusieurs faits, et la réponse reste assez floue. Ce n'est pas comme Gérard Depardieu ou même comme Patrick Poivre d'Arvor qui, à ma connaissance (sous réserve que je ne me trompe pas, je ne suis peut-être pas en possession d'informations plus récentes), ne reconnaissaient pas les faits et surtout, ne présentaient pas leurs excuses à leurs (nombreuses) accusatrices.

Évidemment, un vieil article de la journaliste Josyane Savigneau publié le 5 novembre 2016 dans "Le Monde" revient en pleine figure d'Édouard Baer. À l'origine, la journaliste voulait faire la promotion de l'acteur redevenu animateur à Radio Nova, responsable de la matinale depuis le 10 octobre 2016. Mais elle s'est sentie très mal accueillie à son arrivée à 6 heures 45 un jour d'octobre 2016, « victime des humeurs du présentateur vedette », si bien qu'elle a exprimé sa colère : « D’emblée il est odieux. Furieux qu’on ait osé désobéir, il aurait exigé qu’on ne vienne qu’à 7h30, il insiste haut et fort : il n’a rien demandé, on a omis de le prévenir, on lui pourrit la vie, on va lui faire rater son émission, qu’on dégage. Avec plaisir. Dans une vie de journaliste, il arrive parfois que l’on rencontre, c’est fatal, des gens désagréables. À ce point d’arrogance et de mépris, c’est plus que rare. Morale de l’histoire : quand on remplace les journalistes par des stars, on s’expose à ce genre de caprices. ».
 

Ce qui n'a pas empêché la journaliste d'en dire aussi du bien (il faut dire que Matthieu Pigasse, actionnaire du "Monde", venait de racheter Radio Nova) : « On retrouve avec plaisir la voix de Baer, son ton décalé, ses improvisations bienvenues, son accueil chaleureux des participants. ». Et de terminer sur l'avis du nouveau patron : « Matthieu Pigasse se félicite de la réussite de la matinale et de l’idée de Bernard Zekri de faire appel à Édouard Baer, "tant Nova et Édouard se correspondent : les 3 C, Culture, Curiosité d’esprit, Carrefour d’échanges". "Elle incarne ce que nous voulons être et faire, précise-t-il : refuser le repli sur soi, être ouverts à tous, donner du sens et s’engager par la culture". ». Édouard Baer a quitté Radio Nova pour France Inter en 2018 (jusqu'en 2022, il me semble).

Pour l'heure, Édouard Baer, qui avait un spectacle à Romans-sur-Isère le vendredi 24 mai 2024 à 20 heures (au théâtre des Cordeliers), l'a maintenu. Le problème qu'il n'y ait pas de dépôt de plainte, c'est de transférer cette affaire du tribunal correctionnel au tribunal médiatique, avec tous les excès que cela peut entraîner, notamment dans les réseaux (a)sociaux. Comme je ne sais que penser des accusatrices sincères et d'un supposé prédateur sexuel qui s'ignorerait et qui affirme que ce n'est pas du tout lui, et n'étant pas juge, je ne peux faire aucun commentaire de soutien aux unes ou à l'autre.

En revanche, ce problème récurrent depuis quelques années (MeToo date de 2018) où des femmes (en général) accusent (parfois plusieurs décennies après les faits) une personnalité (généralement très connue) dans des milieux bien définis (cinéma, sports, médias audiovisuels, etc.) de divers faits allant du simple geste déplacé (voire maladroit) jusqu'au crime (le viol), en passant par des agressions sexuelles ou du harcèlement sexuel (qui sont des délits), est souvent insoluble quand il n'y a aucune preuve (car il faut que la victime prouve l'absence de consentement, ce qui est très difficile). Alors, c'est parole contre parole, et un juge, si cela arrive à la suite du dépôt d'une plainte, ne pourra pas condamner si le doute persiste (principe général du droit). D'un côté, il faut écouter les victimes, les femmes, ou du moins qu'elles soient écoutées, de l'autre, il ne faut pas détruire la réputation d'une personne qui serait injustement accusée (dans l'affaire d'Outreau, une personne injustement accusée s'est même suicidée). C'est du tout ou rien. Ou salaud, ou salopes, en quelque sorte.

Un livre explique très bien ce problème. Il s'agit d'un roman d'une ancienne procureure américaine qui a fait non seulement des études de droit mais avant, des études de psychologie et qui s'est recyclée dans l'écriture de romans à succès. Alafair Burke a en effet publié en 2018 un très bon roman "Un Couple irréprochable" (en anglais "The Wife"), dont le sujet principal est cette accusation contre une personnalité médiatique.
 

L'histoire est celle-ci, et racontée selon le point de vue de l'épouse (mère au foyer) d'un économiste qui, au-delà de donner des cours d'économie à l'université, a écrit un livre devenu best-seller, ce qui lui a donné gloire, fortune et notoriété (il a créé un cabinet de conseil en entreprises et il est invité très fréquemment à la télévision pour donner son avis). Et son expertise, c'est l'éthique dans les entreprises, et sa parole est d'or car il fait et défait des réputations d'entreprises auprès de leurs investisseurs. (L'homme accusé est un parangon de l'éthique, comme Édouard Baer considéré ouvert, sympa).

Et puis soudain, une stagiaire l'accuse de gestes déplacés en déposant plainte. Plus tard, une autre femme avec qui il est en contact sur le plan professionnel l'accuse carrément de viol. L'affaire est suivie par une inspectrice de police spécialisée dans ce domaine (l'Unité spéciale des victimes). Il y a aussi la réaction du procureur adjoint qui ne veut poursuivre que lorsqu'il y a de fortes suspicions de culpabilité, d'autant plus que ce prévenu serait une personnalité célèbre. Comme l'auteure du roman est une spécialiste du droit, cela permet aussi de voir comment fonctionne la justice et la police (ici américaines) dans les coulisses face à une telle affaire. Interviennent aussi dans l'histoire une animatrice de télévision féministe (et amie de l'accusé), une avocate exigeante, etc.

L'inspectrice, parce qu'elle est féministe, veut aller au plus profond des détails pour pincer l'éventuel auteur d'agressions sexuelles voire de viols. Elle admet d'ailleurs que pour la victime, il vaut mieux être violée de façon violente en pleine rue que subir des attouchements sexuels par des personnes familières dans un lieu privé, parce que ce sera beaucoup plus facile à prouver.

La première des réactions, dans ce genre d'affaire (agression sexuelle voire viol), c'est de se focaliser sur la victime et pas sur le prédateur présumé. Et de trouver des éléments chez la victime que son infortune était la conséquence de sa vie et cela, pour se dire qu'on n'est pas comme la victime et donc, que ça ne peut pas arriver à soi : « N'est-ce pas dans la nature humaine que de toujours rejeter la faute sur la victime ? ».

Et pourtant, parfois, les victimes ne disent pas exactement la vérité : « Impossible pour [les policiers] d'affirmer que les victimes ne racontent jamais toute la vérité, parce que cela reviendrait à les traiter de menteuses. Or, elles ne mentent pas, elles tentent de se protéger. Se préparent à affronter le scepticisme. Anticipent déjà toutes les attaques à venir, se forgent un bouclier. ».

L'animatrice de télévision donne aussi les différentes étapes dans ce genre d'affaire : « La première réaction de l'opinion publique, c'est toujours de jeter le discrédit sur la femme, parce que la société ne veut pas admettre que de telles horreurs se produisent. Alors, en réaction, les féministes convaincues ont décrété qu'il fallait croire toutes les femmes, chaque fois. ».

Féministe, l'animatrice est d'accord avec cette réaction : « C'est vrai, a-t-elle admis, je suis toujours la première à défendre les femmes dans les cas d'agression sexuelle où tout repose sur la parole de l'un contre celle de l'autre. Parce que, dans quatre-vingt-dix-neuf pour cent des cas, elles disent la vérité, et que c'est une terrible épreuve pour elles d'en parler. Elles se retrouvent jugées, stigmatisées, blâmées, critiquées. ».

Et dans une affaire de viol, cela retombe toujours sur la même question : « Quelles que soient les allégations de cette fille, ce sera sa parole contre celle de [l'accusé]. Or l'accusation a besoin d'éléments concrets. Et même s'il peut s'appuyer sur l'ADN, le procureur doit démontrer que la relation n'était pas consentie. ».

Mais justement, des petits détails peuvent faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre pour la police. Ainsi, dans ce roman, la policière va voir de façon informelle l'accusé qui ne sait pas encore qu'il est aussi accusé de viol par une seconde femme (il est juste accusé de harcèlement sexuel par une première femme). La policière lui demande alors s'il a eu des relations sexuelles avec cette seconde femme et ce dernier, au lieu de refuser de répondre sans son avocat, fait l'erreur de dire qu'il n'a pas eu de relations sexuelles, sans savoir que la seconde femme avait gardé intacte sa robe avec des traces de lui. Avoir des relations sexuelles ne confirme pas forcément le viol, car ces relations peuvent être consenties, mais mentir sur la réalité des rapports sexuels (même pour éviter d'en informer son épouse), c'est jeter un discrédit sur tout ce qu'il va affirmer.

A contrario, la policière garde aussi des détails sur l'accusatrice qui lui demande une heure avant de passer chez elle, le temps de faire un peu de ménage : « [La policière] venait déjà de découvrir quelque chose à propos de [l'accusatrice] : c'était le genre de personne qui pensait à remettre de l'ordre chez elle avant de recevoir un policier pour dénoncer des actes de harcèlement sexuel. En soi, ça ne signifiait rien, pourtant [l'inspectrice] remisa soigneusement ce détail dans un coin de sa tête, parce qu'elle aimait à penser que rien ne lui échappait. ».

Bref, ce roman est très intéressant pour comprendre la mécanique des accusations, des défenses et des jugements. Plus rien de mal ne doit rester impuni. Mais reste à se mettre d'accord sur ce qui est mal, sur ce qui est un mauvais comportement, un comportement inapproprié. L'homme est décidément détrôné, dans cette société qui se transforme à vive allure.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (25 mai 2024)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
"Un Couple irréprochable" (2018) d'Alafair Burke.


Édouard Baer.
Lucien Neuwirth.
Le vote des femmes en France.
Femmes, je vous aime !
Ni claque ni fessée aux enfants, ni violences conjugales !
Violences conjugales : le massacre des femmes continue.
L'IVG dans la Constitution (3) : Emmanuel Macron en fait-il trop ?
Discours du Président Emmanuel Macron le 8 mars 2024, place Vendôme à Paris, sur l'IVG (texte intégral et vidéo).
L'IVG dans la Constitution (2) : haute tenue !
L'IVG dans la Constitution (1) : l'émotion en Congrès.
La convocation du Parlement en Congrès pour l'IVG.
L'inscription de l'IVG dans la Constitution ?
Simone Veil, l’avortement, hier et aujourd’hui…
L’avortement et Simone Veil.
Le fœtus est-il une personne à part entière ?
Le mariage pour tous, 10 ans plus tard.
Rapport 2023 de SOS Homophobie (à télécharger).
Six ans plus tard.
Mariage lesbien à Nancy.
Mariage posthume, mariage "nécrophile" ? et pourquoi pas entre homosexuels ?
Mariage annulé : le scandaleux jugement en faveur de la virginité des jeunes mariées.
Ciel gris sur les mariages.
Les 20 ans du PACS.
Ces gens-là.
L’homosexualité, une maladie occidentale ?
Le coming out d’une star de la culture.
Transgenres adolescentes en Suède : la génération sacrifiée.
PMA : la levée de l’anonymat du donneur.
La PMA pour toutes les femmes.

 

 



39 réactions


  • Sirius Sirius 28 mai 08:25

    houla ! Médore devient méchant !

    article à charge

    le gars doit avoir d’autres dettes que morales pour qu’un chien de garde habitué à ronger son os soit aussi agressif


    • Sirius Sirius 28 mai 08:41

      @eau-mission

      la gmelle n’est pas exempte de couleuvres à avaler si on veut en avoir une autre le lendemain


  • Parrhesia Parrhesia 28 mai 11:14

    D’un autre côté, il faut aussi voir le côté positif des choses.

    Si les médias se mettaient aussi, par honnêteté intellectuelle, à enquêter systématiquement sur le thème de l’obtention d’un premier rôle grâce à la « promotion canapé », cela serait peut-être susceptible de développer l’emplois dans les medias !


  • armand 28 mai 11:25

    Je ne supporte pas ce type, lui luchinni manoukian les cauchemards des journalistes


  • Rinbeau Rinbeau 28 mai 12:07

    En matière de sexe.. Il n’y a pas de règles.. Sauf lorsque les femmes voient rouge ! 


  • Seth 28 mai 12:31

    Mon dieu, mais que voilà un artic palpitant ! smiley

    Nouveau sujet chez rakoko : le cul. C’est à la mode, coco ! smiley


    • Seth 28 mai 12:33

      @Seth

      Et c’est pour quand un truc sur le couple bizarre de l’élysée ? Rien jusqu’à présent, décevant ; pourtant c’est des potes à rakoko qui nous porte régulièrement le roi moumoute aux cieux...


    • ETTORE ETTORE 28 mai 14:19

      @Seth

      Seth 28 mai 12:33

      «  »«  »"Et c’est pour quand un truc sur le couple bizarre de l’élysée ? Rien jusqu’à présent, décevant ; pourtant c’est des potes à rakoko qui nous porte régulièrement le roi moumoute aux cieux...«  »«  »

      .........................................

       Seth.....Patience, patience, Rakoto nous prépare un article suintant d’acres et suaves sueurs, lors de la « festive party » qui doit avoir lieu, à « l’Elysée Elise et moi prend moi », lors de la fête de la musique !

      Il est fort à parier, que nous allons assister à une « extravadance » mémorable, dont même les gardes républicains, en perdront la rigidité du sabre, au clair !


    • Seth 28 mai 14:35

      @ETTORE

      perdront la rigidité du sabre, au clair 

      Le sabre est une arme à la fois souple et dure et tirer avec est plutôt violent. Je le sais bien ayant été moi-même sabreur dans ma jeunesse. smiley


  • La Bête du Gévaudan 28 mai 23:34

    comique de voir Le Monde, qui a promu la légalisation de la pédophilie et banalisé « l’émancipation des jeunes actrices » virer de bord... surtout que son actionnaire a fait fortune dans le minitel-rose. L’ex pornographe reconverti en père la vertu !

    Et il y a Edwy Plenel... militant communiste dans sa jeunesse, à une époque où personne ne pouvait plus ignorer la nature abjecte de cette doctrine et ses réalisations monstrueuses. Il avait poussé le raffinement jusqu’à se faire appeler « Joseph Krassny ». Krassny veut dire rouge en russe, c’est-à-dire que Plénel faisait hommage au communisme russe à l’époque Brejnev. Joseph, comme Staline (ce qui ne manque pas de piquant pour un trotskyste), c’est-à-dire la version la plus sanguinaire, absurde et autoritaire du communisme. Il se revendique toujours « trotskyste culturel », en référence au criminel de masse Trotsky.

    Il est entré au journal Le Monde, à l’époque où ce quotidien donnait une large audience à Robert Faurisson et à ses thèses négationnistes et où la promotion de la pédophilie n’avait pas été encore reniée. Parvenu à la tête du journal, sa mainmise autoritaire lassera jusqu’à ses collègues de la rédaction (que l’on ne soupçonnera pourtant pas de libéralisme), et il sera poussé vers la sortie. Il a ouvert Médiapart, une entreprise qu’il gère comme un vrai entrepreneur capitaliste (avec talent), détaillant à une clientèle petite-bourgeoise les dernières tendances de l’obscurantisme de gauche.


  • La politique économique, financière de Macron et du GVT a poussé la France à la catastrophe .

    Macron est financièrement acculé alors il veut détourner le secteur financier des cliniques .

    Donc les cliniques vont rentrer en résistance , en grève . La guerre civile démarre .

    Dans le même temps les élections européennes se déroulent la 9 juin . ????




  • qactus.fr
    Israël : Une enquête de CBS News a révélé une faille qui permet aux juifs Américains accusés et condamnés pour pédophilie d’échapper à la justice en s’installant en Israël.
    https://qactus.fr/2024/05/25/israel-une-enquete-de-cbs-news-a-revele-une-faille-qui-permet-aux-juifs-americains-accuses-et-condamnes-pour-pedophilie-dechapper-a-la-justice-en-sinstallant-en-israel/

    Le rabbin Solomon Friedman, propriétaire des principaux sites pornographiques, enseigne aux avocats représentant des clients accusés de pédophilie les stratégies permettant d’obtenir des réductions de peine.

    Une enquête de CBS News a révélé une faille qui permet aux juifs Américains accusés et condamnés pour pédophilie d’échapper à la justice en s’installant en Israël. 21/11/2023

    Jewish Community Watch, une organisation qui traque les pédophiles accusés qui fuient vers Israël depuis les États-Unis, exploitant un processus appelé Loi du Retour, par lequel toute personne juive peut s’installer en Israël et obtenir automatiquement la citoyenneté.

    Le juif « conservateur » Dennis Prager, de PragerU, affirme qu’il est tout à fait normal de se masturber devant de la pornographie infantile liée à l’IA.


    • La Bête du Gévaudan 29 mai 19:18

      vous mélangez tout et n’importe quoi... la plupart des pays, y compris la France, n’extradent pas leurs propres ressortissants. Ca n’a rien de spécifique à Israël !

      Par ailleurs, de nombreux pays n’ont pas d’accord d’extradition y compris pour les ressortissants du pays demandeur. Par exemple, la France n’a de convention d’extradition qu’avec une 50aine de pays.

      Ainsi, un Français criminel réfugié en Russie, au Pakistan ou au Pérou ne risque rien... et il y a des cas ! Renseignez-vous un peu... Il y a eu, entre autres, un fameux gourou hippie pédophile français qui est mort de vieillesse tranquillement au Costa-Rica il y a des années. De même un militaire français accusé de pédophilie en OPEX termine généralement sa vie tranquille en France.

      De son côté, le cinéaste Polanski est condamné pour viol sur mineure aux USA depuis 1973, et vit tranquillement en France où il a fait carrière sous les hourras des cinéphiles. ... La Suisse ou le Liban n’extradent pas leur propres ressortissants, et il y a eu des cas célèbres ces dernières années.

      Pour remédier à ces défauts d’extradition, Israël a enlevé Eichmann en Argentine, la France a enlevé Carlos au Soudan, ou bien les services turcs assassinent des ressortissants kurdes à Paris.

      En l’occurrence, la « loi du retour » permet en effet à un Juif de se rendre en Israël et d’y obtenir la nationalité.


    • La Bête du Gévaudan 29 mai 19:27

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

      quant à ce que dit tel ou tel juif conservateur sur la masturbation, ça n’engage que lui...

      par contre, le monde entier sait ce que le Coran et Mahomet disent et organisent sur le mariage des petites filles avec des messieurs...

      on attend que CBS s’occupe des fillettes qui sont importées du bled dans les banlieues françaises en tant que « nièces » et qui sont en vérité destinées à être mariées islamiquement à des messieurs... curieusement, ça n’intéresse pas plus la gauche hippie que les fachos antisionistes...


  • 1ère en France : un maire s’engage avec le nouvel Ordre des médecins, qui prêtent le serment d’Asclépios.

    La mairie de Barberaz en Savoie (73) devient la première mairie en France qui s’engage avec le nouvel Ordre des médecins, dénommé “OUPS” (Ordre Universel des Praticiens de la Santé).

    Monsieur Arthur BOIX-NEVEU qui a pris ses fonctions à la mairie de Barberaz le 06 juillet 2020 est un maire plein de courage, et a déjà reçu 14 médecins qui ont prêté le “serment d’Asclépios”.

    Voir la déclaration de Monsieur le Maire de Barberaz en cliquant ici

    https://www.profession-gendarme.com/1ere-en-france-un-maire-sengage-avec-le-nouvel-ordre-des-medecins-qui-pretent-le-serment-dasclepios/



    https://www.collectifdesprofessionnelsdesantepourlebiencommun.com/wp-content/uploads/2023/02/Serment-dAsclepios-VD-avec-profession.pdf

    Serment d’Asclépios1
    Serment Universel des Soignants
    Sous l’égide d’ASCLEPIOS, dieu grec de la médecine, JE M’ENGAGE SOLENNELLEMENT ET EN CONSCIENCE
    à respecter les principes intangibles suivants :
     PRIMUM NON NOCERE - En premier ne pas nuire.
     JE PROMETS :
    De participer à promouvoir, préserver et rétablir la santé des personnes, en tant que bien commun,
    dans toutes ses dimensions, physique, mentale, sociale, émotionnelle et spirituelle.
     JE PROMETS :
    De ne jamais transgresser le caractère sacré de la vie humaine et de m’opposer à toute forme de
    commercialisation du corps humain.
     JE PROMETS :
    D’informer loyalement les personnes sur la nature, les motifs et les conséquences des actes envisagés,
    puis de m’assurer de leur consentement entier, libre et éclairé, que je m’interdis d’extorquer par l’usage d’un
    quelconque pouvoir lié aux circonstances.
     JE PROMETS :
    De respecter le secret médical en ne dévoilant jamais de données de santé de personnes, y compris
    sous forme numérique, dans l’espace public ou auprès de sociétés privées.
     JE PROMETS :
    De ne jamais discriminer les personnes selon leurs états, leurs origines, leurs croyances ou leurs
    statuts, tout en gardant pour les actes mon libre arbitre d’agir ou de m’abstenir.
     JE PROMETS :
    De ne jamais chercher à prolonger abusivement les agonies et de m’interdire de provoquer
    intentionnellement la mort.
     JE PROMETS :
    D’exercer ma profession avec conscience et intégrité, d’assumer pleinement la responsabilité et les
    conséquences de mes actes et de ne jamais utiliser ma posture pour corrompre les mœurs.
     JE PROMETS :
    D’entretenir et de perfectionner régulièrement mes connaissances, afin d’assurer au mieux les soins
    qui me sont demandés et de veiller à m’abstenir de paroles ou d’actes qui dépasseraient mes compétences.
     JE PROMETS :
    De préserver l’indépendance nécessaire à ma pratique, sans jamais me laisser corrompre par les
    puissances d’argent, ni céder à l’appât du gain ou aux sirènes de la gloire.
    Au moment d’être admis(e) à exercer mon art dans la profession d’(e)…………..………………………
    je promets de rester fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.
    C’est en conscience que JE JURE D’ÊTRE DIGNE DE PRÊTER CE SERMENT.
    Que je sois déshonoré(e), méprisé(e) et interdit(e) d’exercer, si je me parjure.


  • ETTORE ETTORE 29 mai 14:02

    SPQR audacieux complotiste chasseur de complot  :

    Beaucoup de ces lignes seraient à mettre devant la tronche des politiciens, qui pensent uniquement à renifler la queue de leur congénère, pour voir si la place, ne pourrait pas être prise !

    Cet acte, ce serment, devrait être obligatoire, et surtout APPLIQUE, à la moindre déviance, et faire du parjure, une exclusion à vie, physique ,financière, familiale, de tout ordre politique, social, et même de bénévolat !

    Une exclusion totale de la société, et peut être même, même, injonction de porter une pancarte autour du cou, explicitant les outrages commis !

    Avec obligation de participer comme cible, les 10 premières années, à la grande foire de lancer de tomates, potirons, oeufs, bouses diverses et variées, cela afin de calmer le ressenti du peuple, et lui laisser exprimer, toute sa gratitude, envers la malfaisance instituée...... régnante !


  • zygzornifle zygzornifle 29 mai 15:54

    On attend toujours la condamnation du sénateur qui avait drogué une de ses collègue pour pouvoir la violer.

    Ha c’est un sénateur donc il est toujours en poste et a bénéficié des 700€ d’augmentation et il y a pour l’instant chat perché ....


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 30 mai 10:58

    Devinette :

    Ukraine : plus de 200 militaires dont des instructeurs OTAN dézingués à Lviv ...
    Presse française : Dorothée a grossi ...

    à votre avis, le prochain article de Rakoto sera sur l’Ukraine ou sur la carrière de Dorothée ?


    • Jean 30 mai 11:16

      @Gérard Luçon
      « Ukraine : plus de 200 militaires dont des instructeurs OTAN dézingués à Lviv ... »
      sources ?


    • pemile pemile 30 mai 13:00

      @Jean « sources ? »

      Du 100% sérieux, une agence russe qui le tient d’une ressource Turque !

      https://topcor.ru/47930-vks-rossii-udarili-kinzhalom-po-javorovskomu-poligonu-vsu.html


    • pemile pemile 30 mai 13:08

      @jean

      Cité comme référence et republié en anglais ça donne ça :

      The attack, involving a terminal trajectory angle of approximately 87-90 degrees and a speed of 1250-1350 m/s, resulted in significant casualties among NATO Allied Forces and the Ukrainian Armed Forces. Reports indicate that military instructors from France, Poland, the USA, and other nations were present during the strike

      Beau travail de broderie de la propagande, non ?


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 30 mai 13:08

      @Jean
      aucune source, ni pour Dorothée ... comique !!! 


    • pemile pemile 30 mai 13:23

      @Gérard Luçon

      Rhhooooo ! T’assumes pas ? smiley

      Et tes petits problèmes de cohérences, on les laisse sous le tapis ?
      https://www.agoravox.fr/commentaire6733734


    • ETTORE ETTORE 30 mai 14:01

      @eau-mission
      Si vous prenez le pimille comme négation, vous risquez de vous retrouver, vite fait, avec un sac platoc sur la tronche, et un aller simple vers le compostage le plus proche.
      Ne vous mesurez pas à pareille nuisance, dont la seule naissance, était déjà la
      visibilité en seule hypocrisie !
      Renvoyez le dans son trou, qu’il y végète, et qu’il y reste avec ses propres racines honteuses !


    • pemile pemile 30 mai 22:59

      @eau-mission « On sait bien qu’il n’y a pas eu de bombardement sur le Donbass entre 2014 et 2022, puisque tu le nies. »

      Contente toi de nous vendre l’homéopathie, la propagande russe c’est pas de ton niveau !


    • pemile pemile 31 mai 08:39

      @eau-mission « Eh, le stagiaire, relis ta convention ! Si tu appuis trop souvent sur la touche « ad personam » de ta console, tu seras jamais titularisé »

      Essaye d’utiliser ta rhétorique basée sur l’inversion de réalité à dose homéopathique, là, tu uses inutilement ce joker de l’ad personam !


    • pemile pemile 31 mai 09:22

      @Francis, agnotologue «  le principe de réalité ne s’use que si on fait sans lui. »

      Non, c’est la crédibilité qui s’use, sauf sur AVox !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 31 mai 09:58

      @pemile
       

      ’’ (« le principe de réalité ne s’use que si on fait sans lui. » Non, c’est la crédibilité qui s’use, sauf sur AVox !’’

      — >

      Si c’était vrai, il y a belle lurette que Macron et ses pareils ne seraient plus écoutés. 

      La crédibilité ne s’use pas si le mensonge n’est pas révélé ; le principe de réalité, si.

       

      « Les mensonges répétés sont des phénomènes récurrents dans notre société contemporaine. Que ce soit en politique, dans les médias ou même dans nos relations personnelles, nous sommes souvent confrontés à des mensonges qui se répètent inlassablement. Mais pourquoi ment-on autant ? Et comment cette répétition peut-elle conduire à la perte de la vérité ? Dans cet article, nous allons explorer ces questions et tenter de comprendre les mécanismes qui se cachent derrière les mensonges répétés. »
       
      Try again.


  • ETTORE ETTORE 31 mai 09:57

    Une vraie sangsue ce type !

    Avec la honte ad personam qu’il se traine aux fesses, il s’octroie encore le droit de faire de la rhétorique à deux balles, pour justifier sa présence sur ce site !

    Il en vas ainsi de ce type des gnouffis, qui ont tellement peu de eux même à offrir, si ce n’est de vivre sur le dos des autres.

    Et il pérore, le simplet, avec sa crédi-débilité, dont il continue à inonder Avox. 

    lol !

    Personne n’as un sachet plastoc pour détritus ?


    • ETTORE ETTORE 31 mai 11:06

      @eau-mission
      Ce « type » pour pas le nommer plus crottement, aurait du être expulsé de ce site, avec les propos, très graves, qu’il a tenu, lors de la foire au covidiots !
      ( et dont il se vente, qu’ils soient encore en ligne, c’est pour dire le neuneu affligeant)
      Un « type » avec un minimum de respect pour ses congénères, n’aurait jamais produit pareils assertions meurtrières. JE DIS BIEN MEURTRIERES  !
      ( quand je vois ce qui est supprimé actuellement, et, la honte qui est passé sous les radars...)
      Mais voilà, ce « type » n’en est pas un.
      Il est, par son manque d’honneur, et tout ce qui caractérise un non « humain » juste la partie qui en sort, et qui finit loin, par la chasse d’eau.
      Il doit le savoir, et malgré ce qui lui pend au cul, il trouve cela normal pour sa condition, de nous montrer qu’il peut en trainer encore plus.
      Ce qui s’est passé avec ce « type », n’est pas glorieux pour Avox, d’autant qu’il semble y avoir une relation perverse entre les deux, dont aucun ne sort grandi !


    • pemile pemile 31 mai 11:47

      @ETTORE « Avec la honte ad personam qu’il se traine aux fesses »

      Eh oui, la honte du ad personam permanent du @eau-mission à répéter sans fin que je serais un « stagiaire » de Soros et/ou de CW me colle aux fesses depuis trop longtemps !


    • pemile pemile 31 mai 11:50

      @eau-mission "Moi, c’est l’ancienneté qui m’interroge. Alors que le gus a réussi à dégoûter bon nombre de braves gens attirés par l’affiche citoyenne, tous ayant fait peu ou prou le même constat de techniques de communication foireuses de sa part, le voilà à coqueliquer toujours plus haut sur son tas de fumier. Qui n’est constitué que de ses crottes stériles, et non de ses victimes. Je ne vois qu’une explication à sa longévité : Carlo prouve à ses maîtres (Soros d’après lui) qu’il a bien le chien de garde réglementaire."

      Belle démonstration, et après c’est toi qui ose te plaindre de ad personam !!!!!!! smiley)


    • pemile pemile 31 mai 11:52

      @ETTORE "Mais voilà, ce « type » n’en est pas un. Il est, par son manque d’honneur, et tout ce qui caractérise un non « humain » juste la partie qui en sort, et qui finit loin, par la chasse d’eau. Il doit le savoir, et malgré ce qui lui pend au cul, il trouve cela normal pour sa condition, de nous montrer qu’il peut en trainer encore plus."

      C’est un florilège aujourd’hui !!! smiley


    • @pemile
      Etrangement tu repond à Ettore mais pas sur cette phrase de fin
       
      "Personne n’as un sachet plastoc pour détritus ?

      "
       
      Manque de vision ... lunettes usagées plus adaptées ?
      neurone HS ?
      pas la honte qui étouffe sinon tu ne serais pas présent et de ce monde smiley smiley


    • @pemile
      Jamais tu ferme ta GG toi c’est tu te dis je l’ouvre j’existe
      Alors allons voir ce qu’eux en disent (la Q D net)

      Ici ils sont encore plus radicaux que moi TES (sois disant ptr le gros menteur) potes
      Tu sais lire ou c’est le cerveau aux abonnés absents (pour ne pas changer)

      "...La réouverture de ces débats sur les pouvoirs d’agir de chacun, loin d’être une perte de temps, est la seule chance d’en gagner, même si cela passe par la mise à la poubelle d’une génération de Linkys et Gazpars.« 

      Et plus loin
       » Il s’agit de prendre en compte qu’il y a un enjeu démocratique essentiel,
      une condition d’exercice des droits fondamentaux lorsqu’on déploie des dispositifs informatisés dans la sphère intime,
      celle du foyer ou celle des comportements quotidiens.

      Il s’agit de prendre conscience que le fait qu’un compteur appartienne au distributeur et soit sous son contrôle – qui était presque universellement accepté lorsqu’il s’agissait d’un dispositif « bête » – devient intolérable lorsqu’il incorpore une « intelligence » (des algorithmes aussi élémentaires soient-ils) conçue par d’autres dont on ne partage pas nécessairement les buts. La technique est une composante essentielle de la vie humaine, mais elle ne remplace pas la démocratie....« 

      En plus comme nonos toujours à la bourren tu dis connaitre ces gens etre d’acord avec eux alors qu’ils disent l’invese de toi et agrée mes mpositions et celles d’Arte Tous surveillés, et t »oses encore l’ouvrir, l’article ici date juste d’il y a juste 7 ANS !!
      https://www.laquadrature.net/2017/12/15/compteurs-intelligents-ou-debilitants/

      Puis toi l’écolo d’operette tout le temps en train de bous causer d’écoplogie, le co2 et tout le tralala , ils racontent quoi tes amis de reporterre ?
      LA precisément et l’info date aussi, cad de 2018 cette fois donc 6 ans mon neuneu
      https://reporterre.net/Linky-le-compteur-qui-observe-la-vie-privee-des-gens
       
      "«  On est en train de normaliser une situation de surveillance. Cela ne devrait pas être le cas  »

       
      Pfff ... enfin bref du pemile, il oses touit y va au culot pour ne pas changer, raconte anbsolument n’importe quoi sans rien sourcer et se dis « ah avec tata ginette bourrée ca passe donc ici ca va passer » ben non car je suis la pour débusquer tes mensonges et fakes news permanentes comme celles de ton pote nonos l’enfermste ppiquouzeur fou, un autre dr foldingo bien faf de ton espece smiley


  • ETTORE ETTORE 31 mai 18:47

    lol, Plus tu lui fait comprendre qu’il ne sent pas bon...

    Plus il s’accroche aux basques !

    L’ignorance de sa vraie condition ! Je ne vois que cela comme explication  !


    • @ETTORE
      pas mieux (lol)
      Ce que je me demande enfin me demandais si il etais idiot a ce point ou si il jouais un role , hélas (pour lui) j’ai ma réponse il ne joue pas un role ^^


    • @eau-mission
      Parce que untel a dis ci et intel à dis ca ^^ + ^^
       
      l’est toujours la tete en bas ce pôv garcon d’ou sa capacité a t’additionner des carottes et des dauphins et de te donner au bout fierement le résultat de l’opération et sans douter de rien celéa va de soi
      Me souviens avec la gripette , du grand art... que dis-je de l’exellence dans son genre ^^
      Récemment (sur bleu) il devais ecrire a Gouv.Fr et Bercy mais ca ne viens pas, c’est d’un dommage avec la crise de fou rire qu’ils auraient eu eux aussi en lisant ses aneries ..

      Aurai pu ensuite tenter de leur demander un petit avantage fiscal avec facilités et bonne humeur ^^

      « En clair, le seul truc qui le fait baliser, c’est quand on lui suggère que le chef ne le récompensera pas. »
      Tu sais quoi j’en doute même, tu prendrais toi « un truc pareil » dans ton equipe ?
      C’est comme les ecolos avec Sandrine R en analogie,
      c’est un sous marin pour couler définitivement la boutique smiley


    • Christophe 3 juin 16:31

      @eau-mission

      Ah, la solitude du maître incontestable.


      Sauf que dans son domaine, la médiocrité et l’inculture, peu de gens n’osent s’y engouffrer smiley

Réagir