samedi 1er août - par Monolecte

L’ensauvagement du monde

Hier matin, mon père est allé faire ses courses à la supérette du coin. Depuis le début de l’épidémie, il ne va plus que là. Parce qu’il peut y aller à pied, ce qui est important pour un vieux monsieur qui a laissé tomber la voiture et ses nuisances depuis une bonne vingtaine d’années déjà. Il allait bien de temps à autre au grand centre commercial de la métropole d’à côté, mais c’était toute une expédition qui le rendait dépendant de la disponibilité et de la gentillesse de son amie motorisée. Pendant le confinement, ils auraient pu obtenir une dérogation de déplacement pour assistance à vieux chnoque, mais très vite, mon père m’avait écoutée et avait compris qu’en cas de contamination, il aurait été bon dernier de la liste des gens pouvant prétendre à des soins un peu consistants pour sauver sa peau.

JPEG - 108.5 ko
Libé ouvre le «  débat  »

Licence to kill1

Donc, il a laissé tomber depuis des mois les grandes surfaces et leur foule et se rend presque tous les matins à la petite épicerie du coin.

Déjà, parce qu’elle ouvre tôt, à la fraiche, quand les touristes et les gens pressés et indifférents sont occupés à récupérer sans succès leurs heures de sommeil à jamais perdues dans l’harassement généralisé.

Ensuite, parce que leur clientèle fidèle étant constituée pour l’essentiel des vieux résidents de la cité balnéaire, les propriétaires n’ont jamais relâché le protocole de distanciation physique et ont maintenu le port du masque depuis le début. Et ça, c’est important pour mon père qui, à près de 88 ans, n’a toujours pas digéré la brutalité médiatique du déconfinement où moult éditopsychopathes ont bruyamment déploré que l’on ait pu mettre à mal les sacrosaints chiffres de l’économie triomphante pour sauver la peau de quelques vieux qui sont voués à clamser prochainement, de toute façon.

JPEG - 138.1 ko
Quatremer, d’une saison à l’autre

Quand tu fais partie des gens qui ont connu l’occupation nazie et le courage des résistants, je peux concevoir la sidération et la colère avec lesquelles on peut recevoir ce type d’abjection. En fait, même si tu n’as pas connu le monde du Reich, il n’est besoin que d’être une personne dotée de 3 neurones qui se touchent pour avoir subitement et profondément envie de karchériser à grande eau les écuries médiatiques contemporaines.

Nous étions 4 à attendre notre tour pour régler à la caisse — tous masqués, bien sûr, et chacun d’entre nous derrière le trait qui permet de respecter la distanciation — quand il est entré. Un grand type, la quarantaine, taillé comme un rugbyman, sans masque, évidemment. Il devait être arrivé récemment, blanc comme il était. Je dis ça aussi pour tous ceux qui disent que les incivilités, c’est le fait des Arabes. Non, celui-là, il était bien, bien blanc. Il est entré comme ça, il a pris le journal du matin et il est allé directement à la caisse, où la patronne était bien sûr masquée, elle aussi, en réclamant une baguette. Monsieur, toutes ces personnes étaient là avant vous, vous devez attendre derrière elles votre tour. Immédiatement, le type a explosé, comme s’il n’attendait que ça  : Mais qu’est-ce que j’en ai à foutre de ce troupeau de débiles masqués  ! et il est partant en gueulant et en embarquant le journal en passant. Encore un pour ma pomme a soupiré l’épicière. Je ne suis pas certain qu’il ait fait exprès d’embarquer le journal, par contre, il voulait montrer à tout le monde que le masque, il était au-dessus de ça.

Récit de mon père au téléphone.

Nous avons été témoins d’une autre scène de ce genre, 2 jours plus tôt, six-cents kilomètres un peu plus à l’ouest. Un type erratique dans la galerie marchande du bled en chef, peut-être 50 ans, seul avec son visage découvert, comme s’offrant aux baffes. Bien sûr, il y a tous ceux qui ont l’irrépressible besoin de sortir leur pif du masque, comme des exhibs du pauvre, mais lui était en mode démonstratif. Je crois que c’est ça, des gus qui se fantasment comme des rebelles, des résistants, qui veulent montrer qu’ils sont plus forts que le virus, comme s’ils voulaient l’impressionner avec leur nouveau substitut phallique en plein vent.

Finalement quelqu’un fait remarquer derrière nous au gars que désormais le masque est obligatoire dans les lieux publics fermés et immédiatement, le malotru se met à beugler. D’autres gens convergent, ça crie. C’est ridicule, mais je me mets à penser à Florent Pagny qui ahanne sa liberté de penser du fond de son exil fiscal.

JPEG - 75.9 ko
Le port du masque n’est pas une opinion

Bien sûr, les résistants du masque2 sont un fait social dont l’origine est à aller chercher dans la gestion lamentable de l’épidémie par les élites politiques, économiques et médiatiques depuis le début  : déclarations stupides et contradictoires, minimisation, trafic des chiffres, dissimulations, mensonges permanents sur la réalité de la situation et des efforts déployés, fabrique permanente de fake news jusqu’aux plus hauts niveaux d’irresponsabilité  !
Derrière, ils ont beau jeu, tous ces faisans, de faire retomber la responsabilité du fiasco collectif sur les mauvais comportements individuels… mais en même temps, il y a chez quelques-uns une sorte de jubilation perverse de profiter du désordre ambiant pour pouvoir enfin s’affranchir de tout contrôle social, de tout respect des règles communes, mais surtout et par-dessus tout, de tout respect d’autrui.

Il faut bien avouer que dans le domaine particulier du mépris des autres et de la brutalité revendiquée, l’exemple vient particulièrement d’en haut, et pas seulement depuis la nouvelle ère pandémique.

Le manche et la cognée

La standing ovation3 pour Christophe Girard, la réaction d’Alice Coffin et surtout le tombereau d’insultes dont elle fait l’objet depuis pour avoir oser crier sa colère, soulignent une nouvelle fois l’état des rapports de forces de la société française et mérite que l’on contextualise bien l’histoire pour en comprendre toutes les fondations et tous les développements.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo encapsulée ci-dessus, le 24 juillet, profitant de l’épuisement de l’ordre du jour, le préfet de police Didier Lallement4 disrupte le Conseil de Paris pour apporter son soutien à Christophe Girard, démissionné la veille. S’en suit donc une standing ovation troublée par les cris d’une élue EELV, Alice Coffin, l’intervention du réalisateur qui coupe le son, puis l’hommage et le soutien encore plus appuyés d’Anne Hidalgo, maire de Paris, poids lourd du PS français et présidentiable putative.

Il n’est pas possible de comprendre la scène si on ignore que Christophe Girard, adjoint à la culture de la mairie de Paris est directement impliqué dans l’affaire Matzneff, le pédocriminel qui a construit sa réputation d’écrivain sur le récit de ses exploits pédophiles, ce qui en a fait la coqueluche du tout Paris bourgeois, politique et culturel.

M. Matzneff n’a pas l’habitude de se cacher. Longtemps il a été célébré parce qu’il ne cachait rien, justement ; ni sa chasse aux jeunes filles devant les collèges parisiens, ni ses rapports sexuels avec des garçons de huit ans aux Philippines.

Il a été invité à déjeuner à l’Élysée par François Mitterrand et a fréquenté Jean-Marie Le Pen, le dirigeant d’extrême-droite. Il a bénéficié des largesses du couturier Yves Saint Laurent et du compagnon de ce dernier, le puissant homme d’affaires Pierre Bergé.

Voilà qui permet de bien recontextualiser l’affaire, même s’il vaut mieux s’informer à l’étranger sur ce qu’il se passe dans notre propre pays.

Outre François Mitterrand, M. Matzneff bénéficiait d’appuis plus directs.

Puis, cherchant un abri plus sûr, M. Matzneff et l’adolescente s’installèrent à l’hôtel. M. Matzneff explique que les factures de ce dernier étaient réglées par Yves Saint Laurent, le couturier décédé en 2008, par l’entremise d’un de ses collaborateurs proches, Christophe Girard. L’arrangement lui avait permis de se remettre d’une opération de l’œil, et d’ « échapper aux visites de la Brigades des mineurs (qu’il appelle des “persécutions”), » écrit Mme. Springora.

M. Matzneff se rappelle de M. Girard lui disant, « Nous nous occupons de tout, les repas, tout. » Il précise : « et ça a duré je crois, deux ans, à peu près. »

« Pour nous, c’est une goutte d’eau, ce n’est rien, nous vous aimons beaucoup, » lui avait dit M. Girard, toujours d’après M. Matzneff. M. Girard a refusé de nous accorder un entretien pour cet article.

Idem

Norimitsu Onishi produit un nouvel article dans le New York Times qui cible plus particulièrement Christophe Girard et son soutien amical et financier au pédocriminel.

Un influent adjoint à la mairie de Paris, critiqué récemment pour avoir fréquenté l’écrivain pédophile Gabriel Matzneff, a déclaré vendredi n’avoir eu que récemment connaissance des abus sexuels commis par ce dernier sur des garçons prépubères et des filles adolescentes.

En dépit du fait qu’ils se connaissent de longue date, l’adjoint, Christophe Girard, nie quasiment toute connaissance des abus sexuels perpétrés par l’écrivain, qui écrit et s’exprime ouvertement sur sa pédophilie depuis les années 1970 et lui a même dédié l’un de ses ouvrages.

Bien au contraire, M. Girard a affirmé dans un entretien accordé au New York Times que c’est la lecture du livre Le Consentement, paru début janvier, qu’il lui a ouvert les yeux sur les exactions commises par M. Matzneff. Ce livre est le premier témoignage à paraître de l’une des anciennes victimes de M. Matzneff, Vanessa Springora.

Ce mercredi, M. Girard a été entendu comme témoin quatre heures durant par les enquêteurs qui travaillent désormais sur l’affaire Matzneff. Il affirme que ce n’est qu’au cours de cet interrogatoire qu’on lui a montré des passages de livres dans lesquels M. Matzneff décrit ses rapports sexuels avec de jeunes garçons.

Un soutien de Gabriel Matzneff affirme n’avoir rien su de ses activités pédophiles, par Norimitsu Onishi, New York Times, 7 mars 2020

Christophe Girard ne s’est pas contenté d’aider à fournir une scène de crime à Matzneff  :

Des années plus tard, en 2002, c’est encore par l’entremise de Christophe Girard – devenu adjoint à la culture du maire de Paris – que l’écrivain aurait obtenu, d’après le New York Times, une allocation annuelle à vie du Centre national du livre (CNL).

Dans son communiqué, l’élu répond qu’il ne peut « ni infirmer ni confirmer » l’information, n’en ayant « pas le souvenir ». « Cela est tout à fait possible », indique-t-il, relativisant : « Il est fréquent que les auteurs en difficulté financière sollicitent des lettres de recommandation. »

Une telle allocation est un privilège rarement attribué. « À l’époque, il avait déposé un dossier pour demander une bourse d’écriture. Mais les écrivains retraités n’y avaient pas droit. Cette demande lui a donc été refusée, a expliqué à L’Opinion l’actuel directeur du CNL, Vincent Monadé. Il a alors remué ciel et terre pour faire pression sur le CNL, du président du CNL, Jean-Sébastien Dupuis, au ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon, en passant par Christophe Girard et d’autres, des personnalités importantes, membres de l’Académie française ou prix Goncourt, qui sont intervenus en sa faveur. Au final, la pression a été telle qu’il a obtenu cette allocation annuelle pour les auteurs.  »

Affaire Matzneff  : l’élu Christophe Girard convoqué comme témoin par la police, par Marine Turchi et Fabrice Arfi, Mediapart, 4 mars 2020

Au final, l’enquête avançant, les amitiés de Christophe Girard sont devenues quelque peu encombrantes pour la municipalité fraichement reconduite et qui commence à sérieusement trier dans sa batterie de casseroles, d’où la démission alors que l’enquête progresse. La manœuvre de Lallement — j’espère que vous avez tous su apprécier son sourire en coin une fois qu’il a dégoupillé sa bombe à crottes au milieu du Conseil de Paris — met cyniquement en lumière la complaisance des élites pour les criminalités sexuelles.

« Si, aujourd’hui, Gabriel Matzneff m’appelle, je le prendrai au téléphone, mais je ne l’aiderai pas », poursuit l’élu, soulignant que la pédocriminalité « [le] dégoûte ». « Mais je suis aussi d’une génération qui considère qu’il faut séparer l’œuvre de l’auteur5. Je disais ça aussi pour Polanski. »

Christophe Girard, idem.

C’est bien dans cette perspective que le cri d’Alice Coffin fait écho à celui d’Adèle Haenel dans des circonstances totalement similaires, comme le rappelle inopportunément Christophe Girard, celui du soutien indéfectible de l’élite française à ses bourreaux méritants, supérieurs, auréolés du droit quasi monarchique de piétiner le gueux, le faible et l’impuissant pour bien rappeler à la plèbe qui tient le manche et qui est du côté de la cognée  !

L’inversion des rôles est tout de même une vieille ficelle bien usée, car oui, tout comme Adèle Haenel, Alice Coffin est présentée comme celle par laquelle le scandale arrive, comme si la dénonciation du crime et de ses complicités était bien plus grave que le crime lui-même.

L’attaque comme seule défense

En dehors de ne jamais avouer, la principale défense des abuseurs qui se pensent au-dessus des lois destinées essentiellement à l’édification et au dressage de la plèbe, consiste généralement à trainer dans la boue celleux qui les confrontent ou à détourner l’attention sur le bouc émissaire habituel.

Le cas Darmanin est tout aussi emblématique de la totalité impunité que la culture du viol à la française procure à ses élites, tout en pourrissant l’ensemble du corps social.

 

La réalité, c’est qu’Emmanuel Macron et son entourage n’en ont absolument rien à cirer des droits des femmes, de l’égalité ou de la lutte contre les violences. Ils s’en foutent. Complètement.

Certes, ce n’est pas la première fois qu’un Président de la République n’est pas féministe. Son désintérêt aurait pu rester poli et neutre. Son désintérêt est devenu militant et agressif. Cela faisait longtemps qu’un gouvernement n’avait pas été aussi ouvertement anti-féministe.

En nommant à la tête de l’institution censée recueillir les plaintes des femmes victimes, Gérald Darmanin, visé par une enquête pour un crime sexuel, Emmanuel Macron dit aux femmes de se taire. En nommant à la tête de l’institution censée juger les violences sexuelles Éric Dupond-Moretti, qui considère que les femmes « regrettent de ne plus être sifflées dans la rue », le Président nous dit que notre parole ne sera pas prise au sérieux.

La claque, par Caroline de Haas, Mediapart, 7 juillet 2020

Darmanin, c’est le soutien aux sales types, le mépris des victimes, la perpétuation de la loi du plus fort, c’est le bras d’honneur du patriarcat, la banalisation de la domination. Ce n’est pas juste un accident industriel, c’est la continuation d’un système qui ne se contente pas de rendre coup sur coup, mais qui entend annihiler ses détractrices après les avoir lynchées en place publique et soumises à la vindicte populaire. Ce sont toujours les mêmes coups bas, à réclamer à corps et à cris une présomption d’innocence qui est presque systématiquement refusée aux victimes de viol.

Un collectif de 91 intellectuelles et militantes féministes de plus de 35 pays, dont Shirin Ebadi, Prix Nobel de la paix, et Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature, se charge de répondre à nos macronistes bêlant à la présomption d’innocence et à la justice-qui-s’est-déjà-prononcée : « Nous, militantes, intellectuelles, femmes politiques féministes, issues de plus de trente-cinq pays du monde, avons appris avec sidération, le 6 juillet, les nominations au poste de ministre de l’Intérieur de la France de M. Gérald Darmanin et à celui de ministre de la Justice de M. Éric Dupond-Moretti. Ce remaniement du gouvernement français représente un virage politique antiféministe, dont la portée dépasse largement les frontières de la France. Il vient renforcer le backlash [« retour de bâton »] contre les femmes, dont nous sommes victimes sur tous les continents, en violation de nos droits fondamentaux. En effet, M. Darmanin fait l’objet d’une procédure judiciaire pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance, qu’il aurait commis à l’encontre de Sophie Patterson-Spatz en 2009. Bien qu’il soit légalement présumé innocent, nous considérons comme politiquement impensable et inacceptable une telle promotion, compte tenu de l’instruction en cours. Nous alertons sur le risque que la nomination de M. Darmanin au poste de ministre de l’Intérieur, autorité hiérarchique des policiers chargés de l’enquête sur ses agissements, pourrait faire peser sur l’indépendance de la procédure. » Croyez-vous  ?

« Viol » ou pas, Darmanin est coupable : l’ignominie en marche, par Olivier Bonnet, Plume de presse, 16 juillet 2020

Alors, quand les dominants sentent que la pilule ne va pas passer, ils envoient l’habituel rideau de fumée.

En lâchant le mot d’ensauvagement, Darmanin savait parfaitement qu’il beuglait dans l’appeau à trolls d’extrême droite et d’ailleurs, comme en témoigne cette preste récupération par l’un des plus énormes d’entre eux. Car les mots sont toujours importants, d’autant qu’ils ont une histoire qui refoule souvent du goulot.

Dans un colloque intitulé « De la délinquance à l’ensauvagement  ? », Marine Le Pen mentionne que la cité, dont elle rappelle l’étymologie (« civis »), n’est plus « synonyme de civilisation, de courtoisie » mais est devenue « un monde auquel on accole le terme d’incivilité » et où « la violence qui y régnait a évolué en ultra violence. » Le mot ensauvagement fait planer une menace, celle d’un monde qui se « décivilise », d’un monde qu’il faudrait policer, comme le suggère la photographie représentant des policiers (voiture et motards) qui illustre l’éditorial intitulé « Les violences gratuites augmentent, le monde s’ensauvage » (site de Sud Radio, mars 2019). L’ensauvagement serait tel que seul le recours à la police pourrait endiguer ce retour de barbarie.

Ensauvager et ensauvagement, des mots épouvantail, par Catherine Ruchon, L’Écume du discours, 22 mars 2019

Mais en ce faisant, il attire l’attention sur le fait que la barbarie n’est pas à nos portes, mais bien incrustée dans les fondements mêmes de notre société, d’une indulgence qui confine à l’aveuglement criminel envers les dominants et d’une férocité et ignominie sans entraves avec les tous les autres, dans une immonde parodie de les femmes et les enfants d’abord  !

L’affirmation brutale du patriarcat, c’est cela l’ensauvagement du monde. C’est la consécration de la loi du plus fort, le mépris des solidarités. C’est l’affirmation de soi comme nombril du monde, comme incapacité à penser l’autre, le prendre en compte.

C’est la légitimation tacite de l’individu étalon, de celui qui peut justifier par la violence son refus de la règle et du droit commun, ce qui sous-tend la parano complotiste6 et le rejet de toute consigne, au mépris des plus élémentaires prudences et empathies  : de Darmanin au malotru croisé par mon père, la boucle est bouclée.

 

Notes

  1. Permis de tuer, titre d’un James Bond
    JPEG - 19.5 ko
    Une affiche qui résume bien l’univers mental de la franchise
  2. Maintenant, on va énoncer un fait simple et brutal  : le port du masque n’est pas plus une opinion que le fait de conduire bourré comme une otarie. Il n’y est pas plus question de débat ou de liberté individuelle, dans la mesure où ces inconduites peuvent s’avérer mortelles pour autrui.
  3. Le fait d’applaudir debout pour montrer à quel point on adhère et soutient l’objet de l’hommage, c’est-à-dire un engagement fort et personnel (bien que souvent moutonnier)
  4. Dont on ne perdra pas de temps à résumer les faits d’armes républicains et donc le camp auquel il a choisi d’appartenir.
  5. Il est intéressant de noter que la séparation de l’œuvre de l’artiste ne marche que pour les hommes qui profitent de leur position dominante et jamais pour les femmes qui dénoncent abus, crimes et complaisance.
  6. C’est d’autant plus pervers que les mensonges répétés des dirigeants ne peuvent que conforter une assez légitime méfiance.

 



167 réactions


  • Des psychopathes au pouvoir qui ont applaudi pour la PMA pour tous. Pourquoi s’étonner ? 


    • vraidrapo 1er août 11:39

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Dès qu’on a autorisé le mariage pour tous, le reste était couru... J’étais prêt à parier mon patrimoine.

      Il est plus vrai que jamais que « pour vivre heureux, il faut vivre cachés ».
      Les gens intéressants sont de plus en plus rares. Les hypocrites et les opportunistes de plus en plus nombreux... mais, il semble que c’est comme ça que ça baigne. C’est le nouveau Code de vie. Très peu pour moi !


    • @vraidrapo Vous vouliez sûrement écrire : COde du VIDe.


    • V_Parlier V_Parlier 1er août 21:15

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Il semble par ailleurs que l’auteur se mette subitement à découvrir que :
      La couverure en boucle des dernières histoires de cul en milieu mondain (qui ont fait finalement bien plus de bruit que les affaires Matzneff et Epstein, les plus graves) ont simplement pour but que de ne pas parler des vraies agressions (infiniment pires) subies par des femmes ordinaires chaque jour. (Et si on parle de temps en temps d’une affaire sur 1000 il faut bien sûr que ce soit par le pseudo-conjoint. Le reste n’existerait pas).
      Les rebelles cassos ça se trouve partout. Quand ils brûlent les voitures des autres et agressent les autres, bien loin, là où ça ne se voit pas, ce n’est pas grave. Mais quand c’est dans le monoprix de son propre quartier (que le type soit blanc ou autre) et qu’on a peupeur du virus, là c’est le drame. D’un coup c’est l’ensauvagement ! Terme d’extrême drouuuâââte brrr....


    • Super Cochon 3 août 21:19

      @V_Parlier
      .
      .
      Les Médias Dominants vous affirment que l’Extrême Drooooite est Dangereuse !
      Les Médias Dominants vous affirment que le virus Covid est Dangereux !
      .
      .

      Par contre
      .
      .
      Les Médias Dominants vous affirment que financer et armer les Djihadistes* en Syrie c’est pour défendre la démocratie ! ..... ( *Front Al Nosra , branche armée d’Al Quaida en Syrie)
      .
      Les Médias Dominants vous affirment que les Migrants qui causent des agressions sexuelles sur les mineures , tuent des gens et brûlent nos Cathédrales c’est une ouverture aux autres ! ....... et si vous pouvez en prendre chez vous c’est un signe de solidarité !


  • Septime Sévère 1er août 11:43

    Je fais l’inverse de votre père. Je vais dans un petit supermarché peu dense où je prends d’un coup pour trois semaines. Pour le reste de mes activités hors de chez moi, rien en intérieur à part la pharmacie ou de rares achats rapides aussi limités que possible dans le non alimentaire. 

    C’est que je n’ai pas d’idéologie antivoiture. Sinon, je dirais aussi que c’est bien d’aller chez le petit commerçant et mal en grande surface. 

    ____________

    Le féminisme radical marche sans rencontrer aucun obstacle ; il est naturel qu’il en exige toujours plus, recule toujours plus la définition du viol, impose toujours davantage ses critères sociétaux, allant pour les extrémistes jusqu’à réclamer la légitime défense différée (et pourquoi pas préventive ?). Alors quand il commence à rencontrer des résistances, il est scandalisé , et il crie. 


    • Septime Sévère 1er août 12:05

      @Septime Sévère
      Oui, enfin un « petit supermarché » quatre fois moins grand qu’un Carrefour mais quatre fois plus que le supérette typique de voisinage de la taille d’un F4. 


    • Fergus Fergus 1er août 18:25

      Bonsoir, Septime Sévère

      La promiscuité est plus grande dans une petite supérette où tout est entassé dans un espace réduit et souvent confiné que dans un hypermarché. Le risque y est donc également plus grand !


    • Fergus Fergus 1er août 18:29

      @ Septime Sévère

      J’ajoute à cela que les petits commerçants  auxquels j’ai prioritairement recours  sont complémentaires de l’hyper ou du supermarché mais ne les remplaçent pas pour couvrir tous les besoins, nombre de produits, notamment d’entretien, n’étant disponibles que dans les grandes surfaces.


    • foufouille foufouille 2 août 08:32

      @Fergus

      le petit commerce est hors de prix .........


    • Monolecte Monolecte 2 août 10:15

      @foufouille
      En fait, ce qui est hors de prix, c’est le fait d’avoir besoin d’une voiture pour aller faire ses courses ou se rendre au boulot. Ce qui est hors de prix, c’est l’externalisation des couts par la grande distribution  : baisse de la main d’œuvre (→ chômage, pauvreté), baisse des salaires (idem), baisse de la rémunération des fournisseurs, baisse de la qualité, gaspillage comme modèle économique, emprise et artificialisation des sols, etc.

      Bien sûr, l’épicier n’y change rien, mais le prix de la grande distribution est exorbitant pour l’ensemble de la société.

      Au final, il est moins couteux pour mon père d’aller à la supérette à pied que d’entretenir à l’année un véhicule pour faire ses courses.

      Sans compter (et comme je l’ai écrit), les supérettes appliquent les règles sanitaires bien plus fermement qu’en grande surface (car leur clientèle est âgée  : personne n’a envie de tuer ses clients  !).

      Enfin, en faisant quotidiennement ses emplettes là où le portent ses pieds, mon père se maintient en meilleure santé (il coute moins cher à la collectivité) et il contribue à l’économie locale plutôt qu’aux paradis fiscaux (même si partout, les requins prélèvent leur dîme  !).


    • foufouille foufouille 2 août 10:24

      @Monolecte

      pour la voiture, il suffit d’éviter le garagiste voleur et d’acheter des pièces en allemagne ou à la casse si pas voleur. les voitures petites et vieilles sont les moins cher à réparer.

      le petit commerçant achète dans la même centrale d’achat qu’un hyper mais paye plus cher donc tu engraisse plus les voleurs.

      le mieux est de la vente directe pas voleur mais c’est rare.


    • patrice 2 août 10:54

      @Monolecte

       Les supérettes appartiennent aux grands groupes de distri.

       C’est un sacré boulot la résistance apparente.


    • Berthe 2 août 11:07

      @Monolecte

      il est bien évident que pour optimiser sa propre conservation, les gens doivent privilégier le petit commerce de proximité. Les produits ménagers c’est quoi ? Du vinaigre ménagers ? Surtout les plus fragilisés comme moi par exemple qui ne vais plus du tout dans les centres commerciaux depuis l’apparition de cette pandémie. Encore que j’y allais peu en temps « normal ». Des réseaux de produits de substitution ont très bien ponctionné pendant le confinement, système D qui se sont réapproprié la fabrique de recettes de grand-mère.. Une amie qui vit en Bretagne me disait que ce produit ne contenait pas de vinaigre pur, voilà avec quoi ils appâtent, rien ne leur échappe. Ils s’en foutent de notre santé de toutes manières, le masque n’est pas une mesure sanitaire les concernant, c’est un moyen de certifier leur compétence. Tout leur a échappé au début, pour eux, rendre le masque obligatoire aujourd’hui, c’est juste un moyen de retourner leur responsabilité sur le citoyen. Autoriser des manifestations antiracistes juste après le déconfinement, quelle ironie. Je ne dis pas qu’elles étaient inutiles, mais que çà a été orchestré quelque part et que c’est loin d’être un hasard. Le meurtre du noir usa n’a strictement rien à voir avec ces manifs. C’est de la manipulation.


    • alinea alinea 2 août 21:38

      @Berthe
      Ne loupez pas, si le ton ne vous incommode pas, ces analyses percutantes, instructives et fort intéressantes :
      (97) Radio GDC : L’imposture anti-raciste et autres diversions pour casser la lutte de classe... - YouTube


    • microf 3 août 11:50

      @foufouille

      Bravo mon cher @foufouille cette fois-ci, vous avez fait un très bon commentaire.

      Le conseil que je pourrai vous donner, serait d´ouvrir un tel commerce de vente en ligne de pièces achêtées moins chers á la case ou en Allemagne comme vous le suggerez.
      Celá vous permettra de venir en aide á ceux qui souffrent comme vous le dites de l´arnaque de garagistes voleurs.
      Et de l´Afrique, je pourrai vous passer aussi des commandes.
      Vous aurez ainsi rendu un très grand service á la société.


    • foufouille foufouille 3 août 12:10

      @microf

      il existe plusieurs site internet de vente et le moins cher est en pologne mais je ne connais pas les frais de port pour ton pays. il faut toujours prendre l’option assurance et bon de retour.

      ça existe aussi pour les pneus neufs en déstockage pour fin de séries. moins cher que le rechappé de la casse.

      c’est en europe donc sans douane. pareil direct la chine mais juste pour les petits colis.


    • microf 3 août 14:01

      @foufouille

      Merci beaucoup de votre réponse mon cher @foufouille, comme vous semblez bien vous connaitre, pourriez vous me passer le lien de la Pologne ?


    • foufouille foufouille 3 août 16:02

      @microf

      https://www.piecesauto24.com/mentios-legales

      c’est le seul que je puisse recommander.

      si je retrouve le site polonais, je le mettrais aussi mais je n’ai fait aucune commande et ça date de plusieurs années la chasse aux pièces auto pas cher.


    • Captain Marlo Captain Marlo 3 août 20:16

      @alinea
      ces analyses percutantes, instructives et fort intéressantes :

      .
      Programme de la vidéo mise en lien :
      Citation d’introduction 00:58 - Introduction 11:20 - Antiracisme, esclavage, lumpenprolétariat 48:20 - Mystifications, masques et distances sociales 01:01:24 - Luttes sociétales contre lutte de classe 01:18:32 - Violence 01:27:50 - Guerre permanente, masques obligatoires 01:40:27 - Censure 01:58:51 - BAC (ou ce qu’il en reste) 02:03:45 - Affaire Fillon 02:16:24 - Citation de fin

      .

      Luttes sociétales contre lutte de classe ? 
      Forcément, puisque les politiques économiques et sociales ( les GOPées) sont concoctées à Bruxelles. Il ne reste aux Gouvernements que les questions sociétales et la couleur des rideaux...
      .
      Et d’où viennent tous ces problèmes ? Du fait que nous vivons dans l’UE, c’est à dire dans un système supranational, où tous les pays sont forcés de s’unir, même quand c’est contraire aux intérêts de leur pays et de leur peuple !

      •  

      Evidemment, dans les grimoires des marxistes du 19e siècle, l’UE n’existait pas, ni l’euro, ni l’OTAN. Comment peut-on arriver des conclusions politiques correctes en partant d’une réalité qui n’est jamais analysée ? Nos penseurs marxistes sur canapé font comme si nous étions au 19e siècle, dans des pays souverains et indépendants.
      .
      Alors que nous vivons dans une colonie de l’Empire américain, dans un système supranational, où les gouvernements ne gouvernent plus, et ça fait une sacrée différence ! Asselineau explique la différence entre coopérations internationales, et intégration supranationale. Vidéo 8 minutes.
      •  

      Censure ?

      Evidemment, puisque c’est la CIA qui pilote les principaux médias européens ! 

      Et la CIA, c’est l’état profond américain dévoué aux Démocrates US, qui sont en campagne électorale !! Donc tous les thèmes qui passionnent les Démocrates US contre Trump, sont sur le tapis médiatique en Europe.

      .
      Si vous voulez comprendre dans quel monde nous sommes contraints de vivre, il faut regarder la conférence d’Asselineau : « Qui gouverne la France et l’ Europe ? ». Sinon, on pédale dans la semoule...


    • microf 4 août 00:22

      @foufouille

      Merci mon cher@foufouille, j´ai essayé de consulter le site qui doit être en Allemand, aber es war sehr schwer hinein zu kommen, den Link meine ich.
      Morgen werde ich wieder probieren, jetzt gehe ich schalfen.
      Ich warte von Ihnen auf die Polnische Link.

      Mit freundlichen Grüßen.
      @microf


    • foufouille foufouille 4 août 09:36

      @microf

      le site est en français.

      les frais de port pour l’afrique sont de 160€ par contre.


  • vraidrapo 1er août 11:44

    Hier pour tenir tête au sinistre Dugland-Moretti, Me Gisèle Halimi aurait été plus percutante Mme Apolline De Malherbe...

    C’est les meilleurs qui s’en vont !


  • Loatse Loatse 1er août 11:53

    Avec les grosses chaleurs et la nécessité vitale de pouvoir continuer à tchatcher  un provencal qui ne tchatche plus, c’est un provencal mourru  ce ne sont plus des masques que nous portons mais des éponges...

    Mais bon, à 135 euros la prune, ca fait cher le kilo !

    Faut croire que les rebelles de superettes en carton pâte qui refusent de s’auto postillonner ;), ont des sous à foutre en l’air...


    • Jelena Jelena 1er août 12:14

      @Loatse : En région parisienne, quand je vois tous ces vieux qui sont blancs-livides ou à contrario rouges comme des tomates, je me dis que le masque va tuer plus de vieux que le covid... Mais peut-être est-ce volontaire de la part du gouvernement (moins de retraites à payer).


  • Nycolas 1er août 11:58

    Le masque, Matzneff, les méchants rebelles... J’avais été habitué à davantage de pertinence.


    • xana 1er août 13:14

      @Nycolas
      Moi aussi.


    • V_Parlier V_Parlier 1er août 22:00

      @Nycolas
      Ah oui, et aussi que dire qu’il faut relativiser avec le Covid-19 car il fait relativement peu de morts est quasiment un crime nazi. Pour suivre cette logique il faudra donc strictement interdire tout ce qui cause statistiquement (et indubitablement d’ailleurs) des morts : Transports, tabac, clandestins, travail, échelle, malbouffe, chiens, et je dois avoir oublié 99% de la liste !


  • Odin Odin 1er août 16:29

    Bonjour,

    Il ne vous vient pas à l’esprit que des gens, comme moi, ne portent pas de masque (hors espace public en raison de la prune) parce qu’il n’est pas prouvé avec certitude que ces masques (chirurgicaux) ont une quelconque utilité contre ce couillonavirus.

    « La Suède, la Finlande, la Norvège et le Danemark n’imposent pas à leur population de porter le masque pour limiter la propagation du coronavirus. Ces pays attendent « des preuves » de l’efficacité de cette protection. »

     https://www.franceinter.fr/monde/coronavirus-les-pays-nordiques-tres-frileux-sur-le-port-du-masque


  • Spiroulegroom 1er août 18:33

    Un salmigondis imbittable


  • Léon 1er août 19:08

    Les écolos aiment bien s’attaquer à ce bonhomme insigne qui est un reste de gauche officielle. Sur Girard, la justice nous éclairera. Si l’écologiste en question n’était pas une traditionaliste travestie elle s’attaquerait plutôt aux parents de la jeune fille qui comme chacun sait ont profité de la situation. Mais chut !,la famille et ses secrets c’est sacré depuis 2000 ans.


  • alinea alinea 1er août 19:38

    Si j’ai bien compris, celui qui ne porte ostensiblement pas de masque, s’ensauvage, comme le pédophile ?

    Quant aux gus qui ne portent pas de masques, avez-vous pensé à la colère qu’ils ressentent, cette peur, cette honte de vivre entourés d’abrutis obéissants ? Quand tous les scientifiques, les médecins... nous disent qu’il n’y a pas eu pandémie, et que la contagion est terminée ? Que le masque est une aberration de volonté d’infantiliser et de soumettre, tandis qu’il est nuisible ?


    • Fergus Fergus 1er août 21:45

      Bonsoir, alinea

      « Quand tous les scientifiques, les médecins... nous disent qu’il n’y a pas eu pandémie, et que la contagion est terminée ? Que le masque est une aberration de volonté d’infantiliser et de soumettre, tandis qu’il est nuisible ? »

      Houla ! Voilà des affirmations bien péremptoires qui, contrairement à ce que tu écris, sont contredites par de nombreux scientifiques !

      Personnellement, je ne sais pas qui a raison et qui a tort. Mais le fait que nous ayons affaire à une pandémie ne me semble pas faire de doute. Quant au masque, j’en limite l’usage au strict minimum, quand je ne peux pas faire autrement.


    • Septime Sévère 2 août 08:03

      @alinea a écrit : « Quant aux gus qui ne portent pas de masques, avez-vous pensé à la colère qu’ils ressentent, cette peur, cette honte de vivre entourés d’abrutis obéissants ? » 

      ______________

      Leur colère et leur honte constituent une indication pour la greffe de cerveau. 


    • Septime Sévère 2 août 08:05

      alinea a écrit : « Quand tous les scientifiques, les médecins... nous disent qu’il n’y a pas eu de pandémie, et que la contagion est terminée ? »

      _____________

      Et pour vous en plus une greffe de sonotone. 


    • francis29 2 août 08:56

      @Septime Sévère
       
      ’’Leur colère et leur honte constituent une indication pour la greffe de cerveau.’’
       
      Qui êtes vous pour vouloir greffer une cervelle de zombie aux gens afin qu’ils n’éprouvent plus ni colère ni honte, ni aucune sorte d’émotion ?
       
      Pour qui vous prenez vous ?


    • Septime Sévère 2 août 08:59

      @francis29 a écrit : « Pour qui vous prenez-vous ? »

      ____________

      Pour quelqu’un qui n’a pas envie de crever du simple fait de l’irrationalité d’autrui. 


    • francis29 2 août 09:10

      @Septime Sévère
       
      Ce n’est pas du tout rationnel de juger irrationnels tous ceux qui ne pensent pas comme vous, qui ne marchent pas au pas imposé par les autorités et qui éprouvent encore des sentiments humains.
       
      Votre monde idéal est un monde de zombies.


    • Odin Odin 2 août 10:45

      @Septime Sévère

      Bonjour,

      « Pour quelqu’un qui n’a pas envie de crever »

      Votre attitude s’inscrit totalement dans la stratégie du choc

      que ce gouvernement développe avec l’aide des médias.


    • francis29 2 août 12:07

      @Odin
       
       

      Votre attitude (attila) s’inscrit totalement dans la stratégie du choc

      que ce gouvernement développe avec l’aide des médias

      et des triple idiots utiles comme lui.


    • Septime Sévère 2 août 12:18

      @francis29
      « idiot » est une insulte, « malotru » n’en est pas une. 


    • Jelena Jelena 2 août 12:32

      @Septime Sévère alias « Gargamelle » : Au cas ou le covid aurait la drôle d’idée de cohabiter avec toi, ce serait le microbe qui serait à plaindre. ^^


    • francis29 2 août 12:52

      @Septime Sévère
       
       « idiot  » est une insulte, certes mais « idiot utile » ne l’est pas.
       
      L’activisme forcené d’attila en faveur d’un pouvoir occulte qui a pris les commandes de la quasi totalité des États occidentaux, qui nous a déclaré la guerre et qui représente de graves dangers pour nous tous y compris donc attila lui-même, lui vaut de mériter ce titre de triple « idiot utile ».
       
       « Des médecins espagnols et allemands réunis pour la vérité sur le COVID19 »


    • Attila Attila 2 août 17:10

      @francis29
      Oula ! Faut vous faire soigner !
      L’activisme forcené d’attila en faveur d’un pouvoir occulte qui a pris les commandes de la quasi totalité des États occidentaux, qui nous a déclaré la guerre et qui représente de graves dangers pour nous tous y compris donc attila lui-même, lui vaut de mériter ce titre de triple « idiot utile ». "
      Comme ça, c’est noté.

      .


    • Attila Attila 2 août 17:39

      @Attila
      Le gugusse me reproche de dénoncer le néolibéralisme alors que lui-même cite un article qui fait la même chose :
      Jean Ziegler auteur de nombreux livres traduits dans le monde entier, il compte au nombre des principales figures de la critique du néolibéralisme
      .
      Voir son message :
      Lien

      .


    • Attila Attila 2 août 17:47

      @Attila
      En fait, c’est pire que ça : le gugusse a cru que je soutenait le néolibéralisme.
      Encore un qui est en plein délire au point de comprendre le contraire de ce qu’il lit.

      .


    • Attila Attila 2 août 17:52

      @Attila
      Voici mon message qui, d’après le dingo, soutiendrait le néolibéralisme :
      Lien

      .


    • nono le simplet nono le simplet 2 août 19:19

      @alinea
      Même les Israéliens disent que le virus est mort,

      Israel morts par jour
      ils disent ça ? ... les cons alors ...


    • alinea alinea 2 août 21:22

      @Septime Sévère, et Fergus
      J’ai fait enlever mon précédent commentaire parce que je pensais que je m’étais trompée de lieu : que l’on veuille bien m’excuser pour cette bévue, en haut lieu.
      Je disais donc que j’avais employé le mot « pandémie » dans le sens de surmortalité, parce que vous vous doutez bien que je sais que de Moscou à Ouagadougou et de Sidney à Brest, le virus a circulé ; à Las Vegas je ne sais pas, mais ça m’étonnerait !
      Mais dans le sens que j’employais, donc « surmortalité », s’il faut attendre la fin d’année pour savoir, nous sommes sûrs déjà qu’au premier semestre, il n’y en a pas.
      L’épidémie est terminée, ils sont nombreux à le dire, et ce sont ceux-là que j’écoute, parce qu’ils n’ont rien à vendre ; j’ai plus confiance comme ça, voyez.
      Il y a même un ministre israélien qui a dit que le virus était mort ; on pourra toujours poursuivre notre gouvernement qui le dément, pour antisémitisme.
      Les comptes se régleront quand ils n’auront plus de masques à vous vendre.


    • alinea alinea 2 août 22:49

      @Septime Sévère
      Et n’oubliez pas que les comptes se régleront quand ils n’auront plus de masques à vous vendre !


    • eau-pression eau-pression 2 août 23:52

      @alinea

      Afin de vous endormir bourgeoisement, ayez une pensée pour les handicapés du nez, type Cyrano et Pinocchio : inspirez-vous par exemple des Papous.


    • alinea alinea 2 août 23:56

      eau-pression :

      l’homme est quand même une drôle de bête, hein !


    • francis29 3 août 00:18

      @Attila
       
       ’’Le gugusse me reproche de dénoncer le néolibéralisme’’
       
       Faut apprendre à lire mon vieux : je ne vous ai pas reproché de dénoncer le néolibéralisme, mais au contraire, de le soutenir, à votre insu.
       
       Je me cite : «  L’activisme forcené d’attila en faveur d’un pouvoir occulte qui a pris les commandes de la quasi totalité des États occidentaux, qui nous a déclaré la guerre et qui représente de graves dangers pour nous tous... »
       
      Ce pouvoir occulte que je vous accuse de soutenir à votre insu quand vous soutenez les discours anxiogènes et combattez ceux qui dénoncent ces discours mensongers et manipulateurs,.

      c’est celui de l’argent des milliardaires qui ont corrompu tous les pouvoirs politiques, càd Warren Buffet, Bill Gates et compagnie.
       
      Vous êtes englués dans vos contradictions d’idiots utiles avec vos acolytes nono, foufouille, alcyon etc., et ces contradictions explosent dans des posts haineux et insultants, preuve que vous doutez quand même un peu de vos prises de position dans cette guerre des milliardaires contre les peuples.


    • francis29 3 août 00:26

      @attila,

       
       vous avez écrit : ’’Les néolibéraux sont passé de l’État ennemi des libertés à l’État qui agit pour le marché. ...ces milliardaires n’ont aucun mal à corrompre les gouvernements et à financer la campagne électorale d’un candidats qui, une fois élu, mettra l’appareil de l’État au service de ceux qui l’ont financé. ’’
       
      Cet État qui agit pour le marché c’est celui-là même qui aujourd’hui tient un discours anxiogène contre la covid19 ; c’est ce discours que vous soutenez, donc vous soutenez cet État corrompu, donc vous soutenez le néolibéralisme. ; à votre insu peut-être, mais c’est votre m.... , votre problème, pas celle, pas celui de vos contradicteurs.
       
      CQFD


    • Attila Attila 3 août 00:53

      @francis29
      "Vous êtes englués dans vos contradictions d’idiots utiles avec vos acolytes nono, foufouille, alcyon etc., et ces contradictions explosent dans des posts haineux et insultants, preuve que vous doutez quand même un peu de vos prises de position "
      La méthode Coué : vous prenez vraiment vos délires pour la réalité.
      En plus, vous venez vomir vos fantasmes sur une discussion qui n’a rien à voir. Elle va être contente l’auteur. Vous auriez pu faire vos commentaires de Merbes (Belgique) à la suite de mon message auquel vous ne comprenez strictement rien.

      .


  • Captain Marlo Captain Marlo 1er août 20:43

    Un Député LREM, Da Silva, a dit au sujet de la réforme des retraites : « Il faut espérer un coronavirus pour les plus de 70 ans ! » Voilà, c’est fait, les plus vieux et les plus fragiles sont morts, plus de retraite à leur payer !

    .

    Je rejoins plutôt l’avis d’alinéa, à ceci près que je crois que les personnes à risques doivent se protéger...toute l’année !

    Mais pour les autres, le matraquage pour obtenir l’obéissance me semble disproportionnée, et en contradiction même avec les chiffres officiels, qui montrent que les hospitalisations sont en baisse, et les admissions en réa se comptent désormais sur les doigts d’une main !

    •  

    Sinon, « l’ensauvagement » atteint tous les milieux sociaux, même ceux qui sont censés défendre les citoyens et l’état de droit !

    Je ne parle pas du PS, qui est de Gauche comme je suis moine tibétain, mais du PCF & de la CGT de chez moi. Je vis dans un quartier de non droit géré par les débris du Parti Communiste et de la CGT.

    Et oui, ici, ce fut le Midi Rouge ! Maintenant c’est le Midi de la magouille à tous les étages. Vous lisez le livre de Lenglet « Syndicats, corruption, dérives et trahisons », et vous voyez ce que ça donne au niveau d’un quartier ou d’une commune... !

    .

    "(...) Roger Lenglet et Jean-Luc Touly, enquêteurs redoutés, apportent la démonstration, preuves à l’appui, de la maladie qui ronge les syndicats : malversations, détournements, enrichissements personnels, financements inavouables et docilité des structures…

    Le constat est sidérant : le syndicalisme français est étranglé par la corruption et la soumission à ceux qui les paient.


    Ce livre nous fait pénétrer au cœur des grandes entreprises (publiques, comme la SNCF, Air France, la RATP, EDF, ou privées, telles Axa, IBM, Nestlé, SFR, GDF-Suez, France Telecom, Continental, Virgin, Sanofi, Total, Veolia, Dassault-Aviation…), des organismes d’État et des organisations syndicales pour révéler des pratiques en complète contradiction avec les discours de façade... etc


    • Odin Odin 2 août 11:13

      @Captain Marlo

      Bonjour,

      Le reclassement des anciens secrétaires généraux  smiley

      Edmond Maire. Il fut secrétaire général de la CFDT de 1971 à 1988. Par la suite, il a été président de Villages Vacances Familles, devenu Belambra Clubs après avoir été privatisé en juillet 2006, puis président de la société d’investissement solidaire France Active (association d’insertion et d’aide à la création d’entreprise).

      Edmond Maire a été remplacé, de 1988 jusqu’en 1992, par Jean Kaspar.

      De 1993 à 1996, celui-ci a été conseiller social à l’ambassade de France à Washington. Il est, depuis 10 ans, consultant en stratégies sociales et gérant de « J.K consultant » à Paris etc…

      Nicole Notat. Elle fut secrétaire générale de la CFDT de 1992 à 2002.

      Dès 2002, elle a été portée à la tête de Vigeo, société européenne d’évaluation des performances sociales et environnementales des entreprises. Parmi les actionnaires on y trouve toutes les grandes banques françaises, de grandes sociétés, des fonds de pension.

      Depuis le 1er janvier 2011, elle préside le célèbre club Le Siècle..

      François Chérèque, secrétaire général de la CFDT jusqu’en décembre 2012.Rassurez-vous, ça commence bien pour lui. Le 3 janvier 2013, il a été nommé inspecteur général des Affaires sociales. Il est également président du think-tank social-libéral Terra Nova etc.

      https://blogs.mediapart.fr/robert-mascarell/blog/020213/apres-la-cfdt-la-carriere-est-juteuse


    • Septime Sévère 2 août 20:16

      @Captain Marlo
      Je suggère d’écouter la vidéo où il dit cela ; ça relativise les cris d’indignation.(maladresse n’est pas intention)


    • Captain Marlo Captain Marlo 2 août 21:32

      @Odin
      Je sais pour la CFDT, mais ne croyez pas qu’il soit le seul à magouiller !

      D’abord, ils sont tous (sauf SUD) financés par Bruxelles, par la CES, la Confédération Européenne des Syndicats.... pour défendre l’UE !

      Vous pouvez regarder attentivement toutes les manifs, il n’y a jamais la moindre banderole contre l’UE, jamais.
      .
      Un syndicat, selon moi, devrait être financé essentiellement par les cotisations des adhérents. Mais vous pouvez chercher, vous ne saurez jamais combien ils reçoivent de la CES ! Ce sont nos impôts qui financent le budget européen, c’est donc de l’argent public. Mais ce n’est pas tout.

      •  

      En France , ils se partagent avec le MEDEF, et oui, le Medef est un syndicat patronal, plusieurs dizaines de millions d’argent public, au titre « du dialogue social » !
      Sans doute ne peuvent-ils pas dialoguer sans argent public... !?.
      Exemple en 2015, ils se sont partagé 116 millions d’euros !

      La CGT : 17,5 millions d’euros

      La CFDT : 17,3 millions d’euros

      FO : 13,9 millions d’euros

      La CFTC : 11,7 millions d’euros

      La CFE-CGC : 11,7 millions d’euros

      Medef : 11,3 millions d’euros

      CG PME : 5,8 millions d’euros

      UPA : 2,1 millions d’euros


    • capobianco 3 août 09:33

      @Attila
      « Il n’y a pas qu’à la cfdt »
      Aucune organisation syndicale ou pas ne se prémunir de brebis galeuses. Lepaon en est un exemple (vite évincé) et il constitue une exception dans la CGT alors que l’exception à la CFDT c’est celui ou celle qui n’est pas recasé par le pouvoir en place. Mais... bien essayé !


    • Odin Odin 3 août 10:32

      @Captain Marlo

      Bonjour,

      Merci pour ce complément d’information, pas eu le temps de développer plus sur ce panier de crabes.


    • Captain Marlo Captain Marlo 3 août 20:28

      @capobianco
      il constitue une exception dans la CGT
      .
      Rêve ! Lisez l’enquête et le livre sur les syndicats que j’ai mis en lien, vous verrez que c’est plus grave que vous croyez. Car cela a des conséquences politiques.

      La corruption des syndicats par l’Europe fait qu’ils n’en parlent jamais ! Ils font croire que Macron décide des réformes, ils mentent comme des arracheurs de dents !
      .
      Et au lieu de soutenir la sortie de l’ UE & de l’euro, comme le syndicat britannique des transports, ils nous maintiennent la tête sous l’eau jusqu’à ce qu’on en crève !

      "(...) Le RMT (National Union of Rail, Maritime and Transport Workers), – en français : Union nationale des Travailleurs des Transports, du Rail et de la Marine marchande – est le principal syndicat britannique des travailleurs des transports. Il compte plus de 80.000 membres, et son secrétaire général actuel est Bob Crow.

      Résultant de la fusion de l’Union nationale des cheminots (UNR) et de l’Union nationale des marins (NUS), le RMT est actuellement l’un des syndicats de Grande-Bretagne en plus forte croissance.

      Ce succès s’explique par le fait que l’une des principales particularités du RMT est d’être clairement anti-européen, et que ses critiques contre l’UE soient formulées d’un point de vue de gauche. L’un des slogans essentiels du RMT – adopté en 2009 – est « NON À L’UE – OUI À LA DÉMOCRATIE », slogan que l’on croirait sorti tout droit de l’UPR française créée en mars 2007, deux ans auparavant.

      Ainsi, le RMT ne focalise pas ses critiques sur les seuls gouvernants britanniques, comme si c’était eux qui étaient entièrement responsables du désastre économique et social.  À la différence des syndicats français, le RMT fait de l’éducation populaire comme le fait l’UPR en France : il insiste sur l’écrasante responsabilité de la prétendue « construction européenne », explique à ses syndiqués que c’est là que se trouve le vrai pouvoir, démontre que l’ensemble du processus européen est dictatorial, et en tire la conclusion logique – la même que celle que nous tirons -, à savoir que le Royaume-Uni doit sortir de l’UE afin de rétablir la démocratie...etc.


    • capobianco 4 août 14:36

      @Captain Marlo

      «  ait de l’éducation populaire comme le fait l’UPR en France  »

      Et avec quels résultats, ho la la, un succès fou.... Sacrée fifi on ne se refait pas, soumise un jour soumise toujours.


    • Captain Marlo Captain Marlo 4 août 19:34

      @capobianco
      Et avec quels résultats, ho la la, un succès fou.... Sacrée fifi on ne se refait pas, soumise un jour soumise toujours.


      .
      Aux élections municipales 2 candidats UPR ont fait plus de 10% des voix, vos sarcasmes, vous pouvez vous les mettre où je pense.

      D’autant que le Gôooche n’a jamais apporté aucun soutien à l’UPR...
      La Gôooche fait des cacas nerveux quand Mélenchon a ses locaux perquisitionnés, mais quand l’UPR est censurée par les médias nationaux pendant 13 ans, silence radio... !! Les libertés publiques à 2 vitesses, pas vrai ?

      •  

      Et puis la Gôooche, qui fait des cacas nerveux devant les politiques pourries de Macron, refuse depuis Décembre 2018 d’engager la procédure de destitution de Macron, prévue dans la Constitution pour multiples violations de la Constitution.

      L’UPR a envoyé un dossier complet à tous les Députés & Sénateurs,
      silence radio !
      .
      C’est qu’ils y tiennent à leur Macron, les Députés de Gôooche !
      Pensez donc, un Président rejeté par les Français, sera plus facile à battre en 2022, pas vrai ? Donc pas de procédure de destitution de Macron, qui aurait fait les unes des médias du monde entier, même si la procédure n’aboutissait pas.
      .
      Et vous vous dites « d’opposition » ?
      La Gauche ne s’oppose ni à Macron, ni aux pouvoirs exorbitants de l’UE.
      Et encore moins aux politiques de la BCE, vu que vous ne comprenez rien aux questions monétaires. Ecoutez donc Asselineau expliquer la politique pourrie de la BCE pour sauver l’euro, c’est autre chose que Mélenchon !

  • Berthe 2 août 00:13

    Les mêmes hypocrites qui ont récupéré le fabuleux parcours de Gisèle Halimi, décédée il y a trois jours histoire de redorer leur indécence... Billet vraiment bien écrit, quoique j’ai du mal en ces jours à croire qu’il peuvent encore inspirer... On vit dans deux mondes différents et çà se creuse de jour en jour... Perso j’attends 2022 pour savoir vers quoi nous allons. Merci.


  • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 2 août 03:02

    Un homme de Floride a été arrêté pour avoir utilisé son arme lundi, dans le hall d’un hôtel de Miami Beach, où il s’est emporté contre une mère et son fils qui ne respectaient pas suffisamment à son goût les recommandations sanitaires de distanciation sociale.

    https://news.konbini.com/societe/etats-unis-ils-ne-respectent-pas-la-distanciation-sociale-il-sort-son-arme-et-tire?utm_medium=social&utm_campaign=socialflow&utm_source=speech_fb

    Un autre homme avait été arrêté la semaine dernière dans le "Sunshine State" pour avoir braqué son pistolet sur une personne qui lui demandait de bien vouloir porter un masque dans un supermarché Walmart.

    • Site under construction

      Site under construction

      Warning: a technical problem (SQL server) prevents access to this part of the site. Thank you for your understanding.

    • oncle archibald 2 août 18:28

      @Monolecte : "une colère sous-jacente qui n’arrivait pas à s’exprimer et qui, en l’absence d’une cible clairement définie, s’en prend  au premier qui passe« 

      D’où le titre qui constate »l’ensauvagement du monde« .

      Que dire d’autre quand »on« tabasse à mort le chauffeur du bus qui réclamait le port du masque obligatoire, quand »on« étripe le mec qui vous avait refusé une cigarette qu’il n’avait d’ailleurs pas n’étant pas fumeur, quand »on« descend à coups de poing un automobiliste qui vous a accroché dans un carrefour alors que c’est »on" qui lui refusé la priorité, etc etc etc ...

      Nous vivons un temps bien singulier aurait dit le Grand Georges !


    • Captain Marlo Captain Marlo 2 août 21:41

      @Monolecte

      Bonsoir, j’ai trouvé sur le site « la chronique du Yéti », un texte qui me semble bien résumer la situation : « Les 5 yeux du cyclone » :

      "(...) Dans le cas présent, l’expression “être dans l’oeil du cyclone” est factuellement juste, mais en même temps imprécise. Car le cyclone de l’effondrement systémique a cinq yeux :

      • Effondrement économique : l’effondrement économique se produit quand la bulle de l’économie financière se sépare de l’économie réelle ; les deux finissent par mordre la poussière ; pour l’instant, c’est l’économie réelle qui trinque, mais on remarquera rapidement que, comme pour les cyclones tropicaux, les dégâts seront beaucoup plus considérables dans les “quartiers cossus” (automobiles, aéronautique…) que dans les “favelas” populaires (agriculture localisée, micro-échanges…).
      • Effondrement politique : le pouvoir politique tombe aux mains d’une bande d’individus sans scrupule, mais aussi totalement dégénérés et d’une bêtise confondante, incapables de gérer la moindre crise qu’ils ont au contraire tôt fait d’envenimer par leur incurie ; leur autorité vole en éclat aux yeux des citoyens ; leurs relais médiatiques s’abiment dans la crétinerie ; leur maintien en poste ne tient qu’à l’inexistence d’une opposition crédible.
      • Effondrement de l’État de droit  : face au naufrage de son autorité, le pouvoir politique se raidit en suspendant les libertés, en essayant de placer la quasi-totalité de la population sous surveillance policière ; mais cet état de fait n’a rien à voir avec l’établissement d’une dictature comme certains le prétendent : la dictature est un régime fort, quand le leur ne tient qu’à des exactions policières de plus en plus sporadiques, désordonnées, de moins en moins contrôlables, y compris par les détenteurs de l’autorité, pas plus capables de gérer leurs propres forces que les crises économiques ou sanitaires.
      • Effondrement social  : l’effondrement systémique se caractérise par un repliement communautariste général, chaque “camp” s’opposant aux autres par pur réflexe de crispation effrayée ; le racialisme blanc s’oppose au racialisme noir, l’un ne valant pas mieux que l’autre ; la guerre des religions fait rage ; le tissu social a volé en éclat.
      • Effondrement populaire : tétanisée, la population est incapable de la moindre réaction de défense, soumise à tous les virus de la propagande, même la plus grossière, fermant les yeux et les oreilles – la voilà même qui avance masquée ! – pour ne pas voir le vrai cyclone lui tomber dessus.

      et quelques résistants ...etc


  • rita rita 2 août 07:10

    Le mot est bien timide face à la réalité, celui de bordel pour prédateurs en tous genres serait plus juste ?


  • vraidrapo 2 août 09:09

    Si les commentateurs avaient une meilleure mémoire des événements bien des discours cycliques seraient épargnés.

    Parmi les discours cycliques : de prises de bec, des ego offensés etc,etc,... désagréables et qui dissuadent de parcourir le fil.

    Pain béni pour les trolls.


    • francis29 2 août 15:52

      @vraidrapo
       
       ’’Si les commentateurs avaient une meilleure mémoire des événements bien des discours cycliques seraient épargnés.’’
       
      où l’on apprend qu’en 2009 — un an avant H1N1 — des militaires étaient entrainés à boucler les quartiers pour pratiquer des vaccinations forcées.


    • francis29 2 août 18:24

      @francis29
       
       Berlin : manifestation contre les mesures anti-Covid
       
       Les Allemands vont encore nous montrer l’exemple.


    • vraidrapo 2 août 18:37

      @francis29
      Je te remercie pour le lien.
      Cependant, je ne peux oublier les images de ces centaines de fosses creusées à la hâte au Brésil ou aux USA, ces chambres froides réquisitionnées à Rungis pour entreposer les cadavres.
      Ces cadavres qui ont été récupérés par des familles bien réelles celles-ci !
      Les chiffres de patients en Allemagne, en Israël et en Corée qui montrent l’efficacité du port du masque.
      Justement, en évoquant la Corée du Sud, nous savons que le port du masque coutumier n’a pas empêché les rassemblements contestataires étudiants extrêmement virulents.
      Je ne pense pas à un complot du pouvoir... je pense à un manque de connaissance général qui conduit à un excès de prudence, le principe de précaution.
      Que ne dirait-on s’il survenait une hécatombe dans ce pays !?

      Cette pandémie aura eu plusieurs avantages, l’un d’entre eux pour moi, elle démontre l’écart type entre les opinions des individus. En prolongeant, je dirai « pas étonnant qu’on n’arrive pas à obtenir une majorité même relative aux élections ».
      Le Général avait bien résumé par son analogie avec les 300 variétés de fromages.


  • Xenozoid Xenozoid 2 août 18:32

    on doit faire une difference entre sauvage et aggressif voir meme cruel,

    la sauvagerie n’est pas agressive,la morale qui la juge ,elle, est pleine de merde


  • Ecométa Ecométa 2 août 20:57

    Il serait intéressant de savoir, parmi les décès du covid 19, ceux qui avaient été vaccinés contre la grippe saisonnière : il y aurait certainement des surprises ! Mais qui ferait une telle étude ? 


    • alinea alinea 2 août 22:03

      @Ecométa
      En Italie, cela a été démontré : vaccination anti méningite, et anti grippe ( je crois)
      écoutez la vidéo en tête de page ; c’est éclairant.


  • I.A. 2 août 21:30

    @Monolecte

    Vous ratissez large pour pas grand chose, j’espère au moins qu’on vous récompense pour ça, ma pauvre petite. Votre adorable père... s’il existe vraiment, alors je le plains.

    Vos médecins et hommes politiques se sont lamentablement planté en imitant les Chinois, la voilà, la vérité. Au lieu de vous enfoncer, tous autant que vous êtes, vous auriez mieux fait de reconnaître vos erreurs... Les victimes, puisque vous en parlez si bien, vous le feront payer, soyez-en absolument sûre. Même si cela doit prendre des années !

    On sent comme un vent de panique souffler chez les charlatans comme vous... Vous le sentez tourner, le vent, vous aussi ? Vous les voyez venir à vous, les Gilets Jeunes ?! Soyez-en certaine, ils seront rejoints par plus de la moitié des Français que vous êtes en train d’emmerder, pauvre fille !!

    Un simple virus de la grippe, et les pays latins, non contents d’avoir mimé une région de non-droits, continuent à terroriser leurs populations avec des trémolos dans la voix et des accents hystériques !... Société de vieux, d’accord, mais pas société de vieux cons ! 

    Alors aussi fort soit-il, Dupont-Moretti ne sauvera pas vos sales fesses de merdeux !


    • Captain Marlo Captain Marlo 2 août 21:56

      @I.A.
      Les victimes, puisque vous en parlez si bien, vous le feront payer, soyez-en absolument sûre. Même si cela doit prendre des années !

      De quelles victimes parlez -vous ? Du COVID ou de la propagande ?

      Un ami qui avait un cancer en phase terminale a contacté le virus en Février à l’hôpital, ce qui a abrégé sa vie. Et 10 personnes de son entourage l’ont eu aussi : 0 mort. Un seul mort, c’est lui. Mais il n’a pas été déclaré mort du cancer, mais mort du Covid ! Il aurait pu tout aussi bien contacter une bronchite ou la grippe saisonnière, là, on l’aurait compté dans les morts du cancer.
      .
      Au Brésil, certains Etats ont signé un décret imposant que tous les morts, quelles que soit les causes, devaient être déclarés « morts du Covid ». Ce qui permet à nos médias de pointer le Brésil comme particulièrement atteint par la pandémie... !!




  • Rinbeau Rinbeau 2 août 23:14

    Il est tout à fait naturel d’avoir peur pour son père de 88 ans !

    J’ai aussi peur pour le mien !

    Mais l’avenir appartient aux jeunes !

    Il serait égoïste de compromettre gravement leur avenir pour des gens déjà passés !

    Les esquimaux voyant qu’il devenaient une charge pour leur famille se laissaient

    mourir de froid sur la banquise.

    Sacré leçon d’abnégation dont nos civilisations ne sont plus capables !

    En tant que petit aïeul, descendant de celtes, si un jour je devais choisir

    obligatoirement entre la vie de mon père âgé et celle de ma petite fille, c’est sans

    hésiter la vie pour ma petite fille que je choisirais !


    • Septime Sévère 3 août 07:25

      @Rinbeau
      Admirez la liberté qui vous permet de tenir sans répression des propos barbares. 


    • capobianco 3 août 09:54

      @Rinbeau
      Ce « choix » n’a pas lieu d’être. Le traitement de cette « crise » a été et est totalement suspect . Nombre médecins et scientifiques estiment que les pouvoirs sont responsables de nombre des décès de personnes âgées, par négligence, par choix, par calcul ? Sacrifier nos vieux (dont je suis) au 21 ème siècle est un scandale et philosopher sur ce sujet une étrange idée... 


    • Rinbeau Rinbeau 4 août 19:36

      @Septime Sévère

      c’est vrai que septime Sévère sy connait en matière de barbarie !


    • Jean Keim Jean Keim 5 août 08:44

      @Rinbeau

      Toujours depuis la nuit des temps le même processus.

      Il n’y a pas à choisir, sinon on est un esquimau qui pense que les vieillards doivent se sacrifier, ou un africain de je ne sais plus quelle ethnie qui lui pense que quand un vieillard meurt c’est tout un sage d’avoir qui disparaît.

      Le choix c’est toujours une impasse avec un terminus.


    • Jean Keim Jean Keim 5 août 16:15

      ... un sage savoir


  • Patrick Samba Patrick Samba 2 août 23:24

    Monolecte,

    vous publiez sur AV, mais lisez-vous les articles des autres auteurs ?

    Non, parce que sinon vous n’écririez pas sur la covid-19 de telles bizarreries, alors que vous êtes lucide sur les autres thèmes !

    Avez-vous vu ça :

    COVID-19 : LA PEUR A-T-ELLE DÉCLENCHÉ UN DÉLIRE COLLECTIF ? - YouTube

    Covid-19 : La généticienne Alexandra Henrion-Caude vous dit tout - Le Zoom - TVL - YouTube


    • alinea alinea 2 août 23:53

      @Patrick Samba
      Elle ne publie pas sur AV ! Elle a un deal avec le site qui lui publie son blog, quand ça leur chante. Elle ne vient jamais sur le site.


    • Rinbeau Rinbeau 2 août 23:55

      @Patrick Samba

      certaines personnes ne peuvent pas comprendre que les oligarchies sont obligées de régenter nos vies si elles veulent conserver leurs privilèges. Qu’elles ne nous veulent pas du bien et même que ça les met en rage de devoir le faire, car elles ne sont pas des philanthropes. (même si elles se doivent de le paraître). Elles se fichent royalement des peuples, mais aujourd’hui elles sont privées de leur joujoux favoris, « Les guerres entre grandes puissances » pour cause d’anéantissement total !
      Alors comme par enchantement apparaissent les méchants virus !
      Pas trop méchant quand même, car ils pourraient s’en prendre à elles !


    • Monolecte Monolecte 3 août 00:15

      @alinea

      Je vois qu’il y en a qui suivent smiley

      Quand je reçois l’avis de publication, je viens jeter un œil sur l’élevage de trolls (les gus qui ont UN sujet de conversation et qui le poursuivent d’article en article sans jamais rien lire d’autre que leurs croûtes de nombril) et j’avoue être rarement déçue sur leur vitalité… smiley


    • hilarionlefuneste 3 août 09:14

      @alinea
       que l’on soit d’accord ou pas avec ces propos , ceux ci restent bien au delà niveau qualité d’écriture et d’articulation intellectuelle de ce qui est produit ici tout les jours .Par ailleurs les vôtres passent la modération comme une lettre à la Poste , parfois en moins de 24 h sans que cela n’ interroge personne ....


    • Patrick Samba Patrick Samba 3 août 10:08

      @alinea
      « Elle ne vient jamais sur le site » : ah tiens, j’avais cru lire quelques-uns de ses commentaires pourtant...
      alinea, quel aveuglement ! Des désaccords antérieurs indépassables ?


    • alinea alinea 3 août 12:46

      @Patrick Samba
      Ah bon ? Je ne sais plus dans quelles circonstances il y a longtemps, c’est Monolecte elle-même qui m’a dit ce que je vous ai répondu précédemment ; ce qu’elle confirme d’ailleurs dans son message !
      Bon, il vaut mieux ne pas toujours voir le côté glauque des choses avant confirmation ! Quand j’ai des désaccords politiques, ou « sociaux » avec Monolecte, je les exprime sans faux-fuyants, mais on ne peut pas appeler ça « désaccords » dans le sens où je vous ai compris ! si nous nous étions fâchées, je ne viendrais pas lire puis commenter !
      Sans rancune smiley


    • Patrick Samba Patrick Samba 3 août 13:05

      @alinea
      Ok. Alors un conseil : quand tu donnes une information de ce genre, loin d’être anodine, fais un effort d’écriture ou de pédagogie, stp....


    • Captain Marlo Captain Marlo 4 août 20:04

      @Monolecte
      Quand je reçois l’avis de publication, je viens jeter un œil sur l’élevage de trolls (les gus qui ont UN sujet de conversation et qui le poursuivent d’article en article sans jamais rien lire d’autre que leurs croûtes de nombril) et j’avoue être rarement déçue

      .
      C’est réciproque !! Par contre, je ne suis jamais déçue par les billets des militants des Verts et de la France Insoumise sur Avox ! Ils sont sans surprise, ils utilisent les mêmes techniques d’enfumage que les médias presstitués, depuis le Traité de Rome :
      .
      1/ Insulter ceux qui informent sur l’UE, et qui veulent sortir de l’UE & de l’ OTAN, les traiter de trolls, de fachos, de complotistes, toussa, toussa... Sans démontrer, évidemment. 
      .
      2/ Parler sans fin des problèmes actuels, étaler leur consternation, pleurer abondamment sur les malheurs des Français, car l’émotion est grande pourvoyeuse de sympathie...
      .
      3/ Et éviter soigneusement d’analyser les causes, de parler des Traités européens et de l’OTAN, car « ce dont on ne parle pas, n’existe pas ! »

      •  

      Sur « l’ensauvagement » des guerres de l’OTAN par exemple, auxquelles la France participe activement, il y aurait beaucoup à dire..., si on se mettait à compter les morts, les blessés, les orphelins, les déplacés, + les sanctions économiques contre des pays qui n’ont déclaré la guerre à personne... : Silence radio.
      .
      Et sur « l’ensauvagement » consécutif aux délocalisations d’entreprises et de services, qui on ruiné des régions entières de la France, et qui ont mis sur le carreau des millions de travailleurs français, parlons d’autre chose...
      .
      Surtout ne pas expliquer que la mondialisation et les délocalisations ont été décidées en 1994 par la Commission européenne + le Gouvernement américain...
      Chut, silence : ce dont on ne parle pas n’existe pas.

    • Jean Keim Jean Keim 5 août 13:57

      @Monolecte

      N’est-ce pas un tantinet prétentieux ?

      L’essentiel ne sera jamais dans l’écrit ou dans dans un discours.


  • Jean Keim Jean Keim 3 août 07:57

    Voilà ! c’est étalé bien en évidence, le travail de sape psychologique des esprits est en état de réussite avancée.

    Je ne dirais rien sur le port du masque, à chacun son opinion ???, comme si d’ailleurs ça pouvait être une question d’opinion, quoique certains sont entrés dans la prescription du port du masque comme d’autres en religion arborent le voile ou le crucifix, ce qui est néanmoins étrange, c’est que parmi les promasques inconditionnels, il n’y a quasiment aucun esprit critique, aucun questionnement, il est vrai qu’on ne remet pas en cause une idéologie.

    On veut à tout prix notre bien-être, alors UNE/LA question à se poser est pourquoi tout ce cirque pour ce virus, pour celui-là précisément, on dirait une affaire à la sauce irakienne et ses prétendues armes de destruction massive, pourtant il y a quantité de nobles combats à mener dans le monde contre l’intolérable : la guerre, la famine, la tuberculose, l’esclavage, la prostitution, la drogue, l’alcool, le tabac, la pédophilie, la télévision, les matchs de foot (je n’ai pas pu m’en empêcher), et bien non c’est le virus qui a été choisi, alors oui pourquoi ???

    Il y a une étrange similitude inversée entre celui qui n’a pas de masque et les pauvres gens qui en un autre temps barbare devaient porter une étoile jaune.


Réagir