samedi 16 janvier 2010 - par Christian Delarue

L’islam intégriste produit en France une cristallisation culturelle identitaire

Cette cristallisation a été construite et préparée avant de se former fin 2009.

Avant de démontrer mon propos quelques remarques préalables. La conviction de base : Les français sollicités n’ont rien à reprocher aux musulmans français ordinaires. Néanmoins le FN surfe sur une l’ambiguïté du discours ambiant et sur des confusions entretenues par les idéologues identitaires. Toute entreprise de clarification même brève brise son audience. Il serait préférable que ce soit un courant nationaliste de gauche - par exemple les chevènementistes - qui peuvent « récupèrer » politiquement cette crispation identitaire. Ceci est dit sans appartenance à ce courant politique mais par simple souci de souligner une vérité : un certain nationalisme est compatible avec ce qui forme le corpus idéologique de la gauche. Les « nouveaux identitaires » dont je parle ont aussi des revendications sociales « de gauche » en vue d’améliorer leur conditions de travail et de vie. Dernier point avant d’entrer dans le vif du sujet, le terme intégriste est à prendre avec des réserves mais il est en France massivement employé. Il semble possible d’en faire un usage pédagogique.

Le pays n’était pas nationaliste. L’apologie d’une France éternelle, bleu blanc rouge n’était plus guère portée quelque soit d’ailleurs la couche sociale. Du bas de la société française jusqu’au plus riche le coq français gonflé d’orgueil ne faisait plus recette. Les valeurs et les identités étaient investies ailleurs dans le travail, dans le sport, dans les loisirs. On a même théorisé " la crise des identités " et la montée des appartenances multiples.

* Un point de départ : La "commission Stasi" de 2003.

Il faut bien avouer que cela plaise ou non que des déplacements se sont opérés. Cela a commencé à mon sens avec la mise en place de la commission de réflexion sur le principe de laïcité installée le 3 juillet 2003, connue sous le nom de commission Stasi. Ce n’est pas l’affaire de 1989 mais 2003 le début de la mise en débat soutenue. Et ce n’est qu’après que l’on peut parler de processus de reconstruction identitaire nationale sur une base laïque et féministe. Et encore il s’agit d’un processus montant. Mais pour parler de cristallisation identitaire il faut un processus massif relativement durable et soutenu avec un élément fondateur fort. Le débat sur les signes religieux discrets ou ostensibles a duré plusieurs mois. Internet - qui était inexistant en 1989 - a beaucoup participé à la diffusion des polémiques sur la question du voile islamique et de la kippa juive. La loi du 15 mars 2004 a renforcé les positionnements pris par les uns et les autres.

* Des associations de la société civile et le maelstrôm des mots du combat.

Plusieurs associations et partis de droite comme de gauche ont largement participé à la reproduction des débats sur un mode de plus en plus dur. Même les syndicats ont connu des clivages importants. Plusieurs auteurs se sont penchés sur cette période. Le web conserve des traces de ces conflits qui ne sont d’ailleurs à prendre avec précaution. Ce point qui suit consitue une trame et un très bref rappel. Notons aussi que des institutions publiques, telle la HALDE, (1) sont venues appuyer le processus.

Le MRAP (2) a une responsabilité indéniable dans ce débat puisqu’il fut l’organisation qui, après avoir fait " plancher " des intellectuels sur la question à l’automne 2003 (en même temps que le commission Stasi) a porté massivement la notion d’islamophobie dans les débats mais aussi plus tard devant les tribunaux. Cette notion - ancienne mais confidentielle jusqu’en 2003 - a soulevé en quelques mois des affrontements violents et continue de soulever de nombreux questionnements tant dans le MRAP qu’ailleurs. De son côté l’UFAL (3) s’est engagé dans une longue lutte en défense et promotion de la laïcité et de la République. En réaction, il y eu la création du Mouvement des Indigènes de la République (4) qui a pour actif principal l’émergence du concept de postcolonialité (5) et d’autres moins scientifiques et plus polémiques par la suite.

Le MRAP applique la législation française qui a étendu les motifs de discrimination condamnables et défend en conséquence l’idée que " le racisme n’est pas une opinion " mais un délit. Position qui reconnaît le principe de la libre expression qui comprend aussi le droit du blasphème mais qui a comme exception la sanction des propos racistes. En l’état du droit et des débats, il est désormais entendu que la racisation de l’autre ne se fait pas sur la vielle base biologique. Il suffit de globaliser l’autre, de l’appréhender comme groupe indistinct et de façon négative pour tomber dans le racisme condamnable. C’est ce qu’ a fait dernièrement Mme Morano en " essentialisant " le jeune musulman .

* Le voile intégral comme point de départ réel de la cristallisation identitaire.

La cristallisation identitaire a pris un sens national-républicain avec l’arrivée du voile intégral sur la scène nationale. Tout le reste n’est que longue préparation pour que puisse se réaliser cette cristallisation. En ce sens c’est la décision du Conseil d’Etat du 28 juin 2008 (affaire Faiza M) qui a relancé le débat du voile islamique mais avec "trop c’est trop" construisant alors un sentiment de distinction d’un " nous " et " eux ". Ce "nous" français est d’ordre culturel et n’a rien à voir avec l’Etat-nation et ses catégories juridico-politique qui peuvent intervenir ensuite comme outils de justification. Il diffère aussi de la formule des identitaires d’extrême droite en référence à "La France c’est 1500 ans d’histoire, pas deux siècles de République". cf mon Droit du sang ou les identitaires plus loin que Sarkozy .

Cette cristallisation s’est réalisée fin 2009. En ce sens, elle a été construite puisque c’est en 2009 que s’installe la commission Guérin sur le port de la burqa en France, sorte d’alter égo de la commission Stasi . C’est surtout fin 2009 que fut lancé le " grand débat " sur l’identité nationale d’Eric Besson ; débat couplé avec l’affaire suisse des minarets. Il y a une conjonction d’événements fortuits et d’événements voulus qui ont participé a souder un sentiment national, une identité française puisée plus dans un mixte de laïcité ambiguë et de féminisme sélectif que dans la subculture chrétienne.

* Que faire pour éviter le nationalisme brun ?

Il semble bien qu’il faille raison gardée. Tous les musulmans ne sont pas visés par cette cristallisation identitaire. Sous le " nous " culturel laique et féministe il semble – ce sera à confirmer – que ce ne soit pas une musulmanophobie indistincte mais bien un refus des pratiques intégristes de l’islam, sa face violente et sexiste. Tout comme de nombreux français rejettent le christianisme intégriste (qui est différent). Le " eux " trop différent, est plus qu’une différence qui interpelle comme toute différence mais qui néanmoins est jugée acceptable, intégrable dans la diversité de la société . Ici le "eux" signifie différence radicale et inacceptable mais ce rejet ne vaut pas pour tous les musulmans mais uniquement pour la petite minorité qui fait une " interprétation radicale " de la religion (6).

Mon propos vise donc à souligner qu’il faut bien mesurer " l’avantage de l’inconvénient " de tout ce processus périlleux. Auparavant la critique acerbe portait contre les musulmanes voilées mais pas les autres, plus émancipées ou intégrées (choisissez votre registre), moins portées sur un affichage ostensible de la religion. Désormais, avec l’apparition du débat sur la burqa et le niqab la critique porte sur les musulmans extrémistes. Les musulmans ordinaires sont donc des nationaux comme les autres. C’est évidemment mieux que de vouer à l’enfer tous les musulmans de France.

Si cette hypothèse est prochainement avérée théoriquement et surtout confortée par la pratique alors c’est le prisme du " Choc des civilisations " de Bush-Huttington qui perd ici en crédibilité. Ce qui signifie qu’au plan international la solidarité avec le sud notamment avec sa composante islamique puisse se réaliser - en refus de la domination des peuples du sud sur plusieurs plans - sans que cela constitue une quelconque approbation des pratiques répressives des musulmans radicaux. Mais il y a une ombre au tableau . Tous les problèmes ici et maintenant ne sont pas résolus. En effet, la création du Ministère de l’immigration et de l’identité nationale avec sa politique honteuse du chiffre mène à une dangereuse xénophobie. C’est un fait avéré, souligné par plusieurs auteurs. D’ou la revendication déterminante pour l’avenir de suppression de ce ministère (7).

Christian Delarue

EN DEFENSE DE L’ISLAM D’EMANCIPATION ! Pour une alliance altermondialiste avec les musulmans critiques du capitalisme, de l’impérialisme mais aussi féministes et laïcs.

1) HALDE, Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations pour l’Egalité des chances créée il y a cinq ans le 31 décembre 2004

2) MRAP, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples né en 1949 et dont la présidence collègiale actuelle est assurée par Bernadette HETIER, Rene LE MIGNOT et Mouloud AOUNIT

3) UFAL, union des familles laïques qui n’est pas comme Riposte laïque sur une orientation exclusivement laique. Cette association altermondialiste déploie en France la thématique républicaine

4) Il sont à l’origine d’un appel en janvier 2005 qui a provoqué de nombreux débats. Pour connaitre la scission de ce mouvement et sa transformation en PIR :

5) Parmi d’autres, un ouvrage d’historiens autour de Pascal Blanchard et Nicolas Bancel a retenu l’attention et a permis d’asseoir et de valider le concept qui auparavant avec Franz Fanon et Albert Memmi avait une autre réalité. Il en va différemment de " souchien " (au sens de français de souche) qui est de toute autre nature.

6) La laïcité n’a pas à se mêler de définir la religion . On peut créer une association pour tout type de croyance y compris celle qui semble les plus farfelue. La chose est entendue et doit d’ailleurs être défendue. Pour autant, certaines pratiques sectaires à base religieuse ou non, intéressent l’ordre public République, notamment la question de l’enfermement des femmes. La France et le relativisme culturel devrait défende la liberté de s’habiller ou non comme on veut, ce qui n’est pas le cas puisque le nudisme est interdit. Par exception, il est possible de poser des règles d’ordre public contre les entreprises de pouvoir . Dans ce cadre imposer le visage découvert dans certains lieux ou certaines circonstance est parfaitement concevable à titre d’exception.

7) Un appel est en ligne sous le titre : Nous exigeons la suppression du ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration

http://www.pourlasuppressionduministeredelidentitenationale.org/

 


81 réactions


  • Christian Delarue Christian Delarue 16 janvier 2010 12:43

    @ Franck,

    L’islam intégriste est certes minoritaire mais il est gonflé comme vous avez pu le lire ici même. Mme Tasin ou la République raciste ! C Delarue
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article984

    Je dis aussi qu’il est construit. Tout n’est pas dans le titre !


  • TITI 16 janvier 2010 12:57

    La dérive sectaire de certains musulmans est une réalité. Nous avons cadré la scientologie...il faudra cadrer l’islam.


    • Menouar ben Yahya 16 janvier 2010 13:37

      Oui recadrons ! Pour etayer mon propos je vais vous raconter une anecdote vrai ! « Une fille de culture franco-musulmane,fréquente la cantine de son école primaire. En mangeant, elle émet un rot et dit »Ramdoulah« .Le pére est ensuite convoqué pour un autre motif , et on en profite pour lui dire que lorsque sa fille rote, elle ne doit pas dire »Ramdoulah« mais pardon ! »
      Il faut arréter le délire ! Si on suit ce raisonnement il ne faudra plus dire « Mon dieu », « dieu sait »...et toutes ces formules entrées dans le langage courant, je trouve ça « pas trés catholique ». Il faudra interdire le signe de croix, au footballeur qui vient de marquer ou qui s’appréte à tier le penalty et toute autre référence religieuse qui pour moi ne sont que des rites conjuratoire pour se décharger d’un TOC (troubles obessessionnels compulsifs). Il faudra revenir au calendrier républicain et réfuser toute datation historique avec« avant JC et aprés JC »...« dieu » nous préserve d’un tel extrêmisme. Ho pardon j’ai dit « d... » , m...je l’ai pas fait exprés !


    • manusan 16 janvier 2010 13:53

      en effet Ben,

      Il faudra aussi penser à arrêter les cantines hallal et kascher dans les écoles publiques donc laïques.

      Mais ça, c’est pas une anecdote, c’est carrément généralisé.


    • Menouar ben Yahya 16 janvier 2010 19:56

      En voyant l’avatar de Corto Maltés et les propos tenus sur d’autres questions, en générale relative à Islam,identité nationale...je me suis dit pauvre Corto, il ne méritait pas ça ! Moi qui adore Hugo Pratt, je trouve que Raspoutine eut été plus approprié. Puisque je suis devenu pour vous « ben », permettait que je vous appel Raspou...donc mon cher Raspou, je ne répondrais pas à vos propos puisque un autre internaute vient de le faire si bien, en parlant de la paranoïa que l’on rencontre sur Agora vox et fort heureusement , il en va autrement dans notre quotidien professionnel et autres, enfin je parle pour moi.


    • Traum_von_Afrika Traum_von_Afrika 17 janvier 2010 09:09

      Si on arrête ce genre de cantine, les resortissants islamiques et hébreux vont finir par créer leur propres écoles privés et ça n’insitera pas à l’intégration, dans notre république laïc.


    • Menouar ben Yahya 17 janvier 2010 16:30

      Il faudrait nous entendre sur la définition de ce qu’est la laïcité ! En quoi l’anecdote que je rapporte, peut mettre en péril un principe que nous défendfons tous ! Principe que j’aimerais qu’il continue à être un phare pour d’autres pays, confronté aux dictats des religieux. Il faut déja pour cela qu’en France, le Chanoine de Latran ne clame pas la suprématie du curé sur le maître d’école. Je me méfie de tous les intégrismes, aussi bien laïques que religieux ! Mes maitres mots seront toujours, Liberté ! Egalité ! Pour ce qui est de la fraternité, je dirais, laissé moi aimer et détester qui bon me semble. Ci-joint une définition philosophique de la laïcité.

      Extrait:La laïcité est une valeur essentielle, avec ce souci de la liberté de conscience et de l’égalité de tous les hommes, qu’ils soient croyants, athées ou agnostiques. L’idéal laïc n’est pas un idéal négatif de ressentiment contre la religion. C’est le plus grand contresens que l’on puisse faire sur la laïcité que d’y voir une sorte d’hostilité de principe à la religion. Mais c’est un idéal positif d’affirmation de la liberté de conscience, de l’égalité des croyants et des athées et de l’idée que la loi républicaine doit viser le bien commun et non pas l’intérêt particulier. C’est ce qu’on appelle le principe de neutralité de la sphère publique."
      Henri Pena-Ruiz, philosophe - MAIF infos septembre 2003


  • sentinelle 16 janvier 2010 15:04

    @ l’auteur

    bonjour tout le monde, salam, shalom et que la paix soit avec vous...

    je romps le shabbat pour intervenir sur ce fil, le texte est bon et equilibré, mais je ne sais toujours pas ce qu’est un muslim integriste.....

    es ce que l’orthodoxie en religion est de lintegrisme ?


    • Christian Delarue Christian Delarue 16 janvier 2010 16:04

      Quand on applique à la lettre un texte religion qui date de X siècle il risque fort d’y avoir des comportements archaïques. Les Livres n’en manquent pas. Il y a ceux qui ne décollent pas le nez de dessus et les autres qui tournent la page pour adapter le texte à la société actuelle. Ce qui fait que dans chaque religion on trouve tout un panel d’attitudes notamment à l’égard de la sexualité, des femmes, du sacré, de la place de la religion dans la société.


    • sentinelle 16 janvier 2010 16:19

      monsieur Delarue...

      avez vous lu le texte en question ?

      tout porte a croire que non...je vous conseille une lecture partielle...commencer par sourate el bakara ( la vache)
       vous verrez qu’il n’est nul question de longueur de tissu ou de barbe ou je ne sais quoi d’autre, il est surtout question de bonne " conduite ’ et de bon comportement avec les siens mais surtout avec les autres....
       .rien que cela c’est valable dans le temps et dans l’espace.

      pour le chahut :  le XXI° siecle sera musulman ou ne sera pas......


    • Shaytan666 Shaytan666 16 janvier 2010 16:43

      Merde alors, j’en apprends une bien bonne, Sentinelle est juif, moi qui est toujours pensé qu’il était salafiste me voilà bien attrapé.


    • sentinelle 16 janvier 2010 16:54

      @ l’ auteur et @ tous.....sauf a shitan6666666

      http:// www.dailymotion.com/video/xbvn42_le-voile-de-diams_news

      2/3 minutes de fadila l ’amarante au debut mais que vous pouvez sauter, ensuite que du bon....


    • Shaytan666 Shaytan666 16 janvier 2010 17:30

      je romps le shabbat pour intervenir sur ce fil, le texte est bon et equilibré, mais je ne sais toujours pas ce qu’est un muslim integriste.....

      Ce n’est quand même pas moi qui ai écrit cela, quelqu’un qui « rompt le »shabbat" est forcément juif et pas musulman.


    • Christian Delarue Christian Delarue 16 janvier 2010 21:08

      Orthodoxe ou intégriste : le cas de l’UOIF.

      L’UOIF représente non pas la mouvance « orthodoxe », mais la mouvance intégriste de l’islam. Il y a une différence entre la radicalité cultuelle - les traditionalistes chez les catholiques, les fondamentalistes chez les protestants, les orthodoxes pour les juifs - et la radicalité politique : l’intégrisme. La radicalité cultuelle est une option personnelle, une pratique privée sur laquelle personne n’a à se prononcer. La radicalité politique, en revanche, doit être source de débat. Nous avons tendance à confondre les deux, surtout quand il s’agit de l’islam. L’UOIF est porteuse d’une radicalité politique, l’intégrisme, et elle est en cela une organisation dangereuse, d’autant plus dangereuse qu’elle prétend incarner un islam majoritaire en France et en Europe. Si elle représentait vraiment un tiers des musulmans de France, comme son poids au CFCM le laisse croire, cela signifierait que, sur 3,5 millions de personnes potentiellement musulmanes en France, au moins 1 million seraient intégristes : c’est absurde ! Il n’y a pas 1 million de sympathisants de l’UOIF en France.

       La face cachée de l’UOIF
      http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/la-face-cachee-de-l-uoif_486103.html

      Je n’ai pas évoqué l’UOIF dans mon papier.


    • Christian Delarue Christian Delarue 16 janvier 2010 21:34

      Ce que dit l’Express n’est pas exact : Il y a aussi un secteur chrétien intégriste (hors question du culte) agissant donc politiquement : des catholiques en France contre l’IVG par exemple avec X DOR et d’autres encore, des protestants aux USA.


  • non667 16 janvier 2010 15:18

    à christian
    le masochisme politique existe . Vu votre bio , je vous y prédis un brillant avenir !!!
    /-) à pleurer !


  • TITI 16 janvier 2010 15:24

    moins intégristes que les ultras...AHAHAH...mais la réponse n’est pas la.

    En ISRAEL, par exemple, il y a de tout...et les croyants sont libres de croirent...mais il y a des régles de jeu...les athées respectent les régles lorsqu’ils vont au KOTEL...et les croyants doivent respecter la loi d’ISRAEL. dans l’espace public.
    S’il ne tenait qu’à moi...la loi serait respecté dans le quartier de Méa shéarim, de gré ou de force !


  • anti-oligarchie anti-oligarchie 16 janvier 2010 15:56

    La vérité c’est que la France a perdue sa propre culture.Avec l’aide des technocrates et de l’oligarchie qui ont américaniser la société française,voir européenne dans son ensemble.

    Une fois cette américanisation faite,c’est a dire le triomphe de la sous culture(car il n’y a franchement aucun autre mot),forcément,certains préfèrent s’identifier a la culture de leur parents,plutot qu’a la culmture américaine,qui produit des obèses et dépressifs sur patte....

    J’encourage les musulmans/musulmanes a se protéger de cette agression culturel américaine,qui a profuit les pires ravages sur les nations européens.

    La stigmatisation et la focalisation faite sur les musulmans, a l’heure actuel traduit plus une crise identitaire française que musulmane.....Car le peuple française ne connait même pas sa culture,est totalement inculte et en processus d’abrutissement.
    Donc forcément.Quand l’oligarchie désigne un coupable.....les idiots se jettent dessus....Diviser pour mieux régner...Technique bien connus de Napoléon.
    Alors qu’il suffirait de désigner les véritables responsable de cette mise a sac de la culture française....sans aucun besoin de parler des musulmans.Qui eux, au moins ,s’attachent a une culture traditionnel ,remplis de valeurs et de morales,ce dont la france a terriblement besoin.


    • armand armand 17 janvier 2010 18:20

      anti-oligarchie,

      Je suis le premier à déplorer cette sous-culture de m...de recyclée des ghettos U.S. et que les diffuseurs nous imposent jusqu’à la saturaton.
      Est-ce une raison pour apprécier une « Muslim-attitude » tout aussi médiatique, bien loin de l’authentique civilisation de l’Islam classique, et diffusée, elle aussi, à coup de milliards de (pétro) dollars ?
      Comme pour le roi Jean à Poitiers, « Père, garde-toi à droite, garde-toi à gauche ».

      Le cocktail explosif c’est quand les deux tendances se rejoignent, donnant l’agressivité à fleur de peau du « homeboy » jointe à l’étroitesse d’esprit du prédicateur wahhabi. C’est le cas dans les cités.


  • TITI 16 janvier 2010 16:52

    l’impérialisme islamique impose par l’intermédiire de sa multinationale son conditionnement idéologique !


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 janvier 2010 17:05

    @L’Auteur,

     C’est mieux que rien, votre souhait de voir...

    Mais c’est seulement aussi souhaitable que les secours apportés aux cadavres haïtiens !

    Vous oubliez donc de parler de toutes les semences à travers la planète entière en matière de propagande, de dévaluation culturelle, de « pointer du doigt le bouc émissaire », de destruction totale des pays et d’élimination physique des hommes d’Etat ... ! Il n’ y a pas que l’espace hexagonale qui produit les réactions et les comportements « indésirables » mais aussi tout l’Univers investi par l’Hexagone ; le monde d’aujourd’hui est tellement ouvert que « le simple battement des ailes d’un joli papillon... » vous connaissez la chanson, je suppose !

    Quand le mal est fait, peut-on seulement circonscrire les bavardages aux seuls effets en escamotant l’origine et les responsables ? « On peut », mais on ne fait que compliquer les choses !

    Mohammed MADJOUR.


  • Ali 16 janvier 2010 17:22

    éternel abîme voici en deux mots ce qui sépare les peuples chrétiens des population musulmanes !!

    il n’existe qu’un seul Islam les qualificatifs islamique intégriste essayant de le marjinaliser en partie

    en effet si le musulman lit le Coran il vit selon la sounna du Prophète Muhammad (ws) et nul ne peut modifier la sounna expliquée par des milliers d’hadith

    et Allah sera reconnaîssant envers celui ou celle qui fera revivre une sounna oubliée ou tombée en désuétude

    l’Islam reste immuable nul ne peut le modifier au delà de la religion il s’agit d’un mode de vie

    toutefois la Oumma me paraît dans un état de délabrement avancée les humains attaqués de toutes parts par les diables tentés par la société de consommation oublient leurs devoirs envers Allah
    Chaytan pénétre dans vos artères et coule dans votre sang irrigue le cerveau modifie vos neurones vous incite au mal


    • Shaytan666 Shaytan666 16 janvier 2010 17:25

      Et c’est bien pour cela que je suis là, détourner le plus possible de musulmans du droit chemin et les faire tomber dans ma secte.
      Shaytan vaincra  smiley


  • tvargentine.com lerma 16 janvier 2010 18:01

    Comment pouvez vous déraper en écrivant :

    « La conviction de base : Les français sollicités n’ont rien à reprocher aux musulmans français ordinaires »


    Dabord Monsieur l’ultra,avant d’être un catho,un juif,un musulman,un français reste un français et je suis choqué que vous parliez de « musulmans français ordinaires »

    Que certains français tombent,(à votre image) dans des délires sectaires et anti-républicains,c’est un choix,qui conviendra de recadrer avec les lois de la République,car le 1er des droits ,c’est cela des femmes à pouvoir se libérer du pouvoir d’une culture religieuse réactionnaire qui transforment ces femmes en esclaves

    Alors,quand je vois des élus « PS » fermer les yeux sur les burga dans leur ville et le communautarisme éthniques des magasins,alors que les Maires disposent des dispositions pour interdire l’implantation de ces boutiques,magasins communautariste,je ne peux que dire,que ce parti à capituler et prépare la collaboration et que la population n’en veut pas
    Ce communautarisme,et donc ses dérives sectaires nous est imposé par ces élus qui n’ont plus rien de républicains,et dont,seul le pognon guides leur interets personnels

    http://www.tvargentine.com




    • Christian Delarue Christian Delarue 16 janvier 2010 20:10

      Lerma rien ne m’’empêche de parler des « musulmans français ordinaires » et surtout pas la République qui n’est pas une nouvelle religion que je sache ni la liberté d’expression sauf racisme évidemment, ni le fait d’être français.

      Mme Tasin ou la République raciste ! C Delarue

      http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article984


    • Patrick Lefèvre 16 janvier 2010 22:51

      @ Christian Delarue,

      Rien que votre formulation pose un problème certes mineur mais réel : je préfère de loin des français musulmans ordinaires que des musulmans français ordinaires
      Comme vous le dites par ailleurs, les mécanismes d’identification sont subtils et les appartenances sont multiples mais il faut éviter la schizophrénie
      C’est juste une question de priorité par rapport au territoire dans lequel on vit


  • TITI 16 janvier 2010 18:05

    Ali ...les devoirs envers allahbabar c’est de faire exploser des kamikazes n’importe ou ?
    C’est d’imposer le dogme à tout, à tous ?
    C’est prôner les mariages pédophiles à l’instar de momo ?


  • Papybom Papybom 16 janvier 2010 19:05

    Bonsoir l’Auteur,

    Sans rentrer dans ce triste débat, j’ai un regret.

    A l’époque ou tous les Français accomplissaient 16, puis 12 mois de service militaire, nous n’avions pas ce genre problème.

    Vivre en communauté, discuter et un peu faire des efforts ensemble ; aplanissez les différences d’origines.

    Apprenons à nous connaître avant de nous haïr !

    Cordialement.


  • ASINUS 16 janvier 2010 22:15

    en effet si le musulman lit le Coran il vit selon la sounna du Prophète Muhammad (ws) et nul ne peut modifier la sounna expliquée par des milliers d’hadith



    voila , merci Ali c est ce que je repette il n y a pas a transiger c est l islam ou rien et les milliers d hadith le clament sur tout les tons rien au dessus des lois de l islam , pas d espaces autres que ceux dévoués a l islam .Il est donc inutile de penser ou desperer un islam
    modéré ça n existe pas dixit de bien plus savants que moi en la matiere.


    Bon les malcomprenants il faut vous l ecrire comment
    il n y aura pas d islam dans la republique française
     il y aura une republique islamique !


  • Reinette Reinette 17 janvier 2010 00:57


    j’ai voté contre cet article

    je me demande si l’auteur fait de la propagande ou s’il est un de ces nombreux auteurs/acteurs d’associations,qui ne sortent jamais (ou si peu) de leur bureau, trop occupés à préparer leurs dossiers, et qui est effrayé par des petits blancs racistes, mais ne voit pas les autres racismes ! (1)

    je pencherais plutôt pour de la propagande, puisqu’il nous fait la publicité d’une association* proche du parti de Soral - Dieudonné etc... antisionnistes donc pour ne pas tomber sous le coup de la loi

    * Cette association dénonce le caractère colonial de l’État d’Israël. Appelant aux manifestations organisées en France en faveur des Palestiniens suite au déclenchement de la Guerre de Gaza 2008-2009, le mouvement a proclamé son soutien « au Hamas et les autres forces de la résistance armée » du peuple palestinien y compris au Hamas.

     ??? comment ce genre d’associations se permettent-elles d’intervenir dans la politique française ???




    (1) Cet auteur aurait dû lire l’article d’une de ses collègues « martine » sur AV :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pourquoi-tant-de-haine-66169#forum2381191


     
    pioché dans l’article la dénommée « martine »

    … j’analyse les comportements des européens… (les autres ? RAS !)

    … j’ai parfois envie de crier au secours devant les actes imbéciles et irresponsables de mes compatriotes !
     
    …Ils sont bien pauvres leurs esprits quand je scrute leurs comportement inconscients…

    … ces hordes de destructeurs de planète ! (…) Faux Rambos à quatre sous bichonnant leurs monstrueux 4/4, impatients qu’ils sont de partir détruire la nature sauvage

    …Ils affichent évidemment, tous les signes de reconnaissance du machisme (à la française) de la « supériorité » et de l’arrogance… pour nier à quel point leur vie est dépourvue d’intérêt

    …j’ai entendu leurs discours affligeants, quelques femmes inexistantes à leur côté, qu’ils ne regardent même pas, abrutis qu’ils sont par leurs problèmes…D’autres feignent sous l’apparence du touriste lambda…

    …Ils sont pour moi les représentants d’une catégorie d’humains en voie de dépréciation…

    et Martine de nous demander : Pouquoi donc tant de haine ?


    et je demandais à « martine » : Pourquoi, Martine… tant de haine envers vos « compatriotes » ?


    • Christian Delarue Christian Delarue 17 janvier 2010 02:05

      ?
      Vous pouvez répéter, il y avait du bruit !


    • Reinette Reinette 17 janvier 2010 02:13



      propagande môssieur Delarue...


      propagande !

      ou renseignez-vous sur cette association et le PAS !


    • Christian Delarue Christian Delarue 17 janvier 2010 11:18

      De quelle association parlez-vous ? Des indigènes de la République ? Es-ce cela ?
      Je ne partage pas du tout les vociférations de manifs des IdR ni les thèses de leurs intellectuels, notamment celles de type racialistes. Pour autant je les lis et je les cite. quand il y a besoin. Sur le postcolonial, vous auriez grand tort de passer à côté.


  • TITI 17 janvier 2010 01:16
    Les antisionistes ont un mérite...ma petite reine...faire parler du SIONISME !

     
    En s’appuyant sur l’histoire des stèles de Tel Dan et de Méneptah, des Lettres d’Amarna ainsi que sur les travaux archéologiques d’Israël Finkelstein nous déduisons que le judaïsme est né 1200 ans avant rabbi YESHOUA BEN YOSSEF, plus connu sous le nom de Jésus, à l’époque ou la bible, comme par le plus grand des hasards (auquel je ne crois pas, non plus) abandonne Moïse quelque part dans le désert et donne le Pays de Canaan aux Hébreux
    De la à penser, dire, écrire qu’Abraham, Isaac, Jacob, l’exil en Égypte, l’esclavage, l’épisode de la mer rouge sont une légende, une métaphore, un mythe fondateur, il n’y a qu’un pas à franchir…faisons le !
    La question est : d’où sort le peuple d’ISRAËL, celui que l’on nomme : Juif ?
    En effet, si le terme Hébreu n’est qu’un terme biblique, que d’Abraham à Moïse, la bible nous raconte une belle histoire mais non l’histoire, la question est intéressante. La réponse aussi.
    C’est Israël FINKELSTEIN qui nous la donne :
    Selon sa thèse, retenue par la communauté scientifique, l’apparition des premières communautés israélites sur les hautes terres de Canaan dès -1200, tendrait à prouver que ces derniers seraient en fait eux-mêmes essentiellement de souche Cananéenne (probablement des groupes dissidents, réfractaires à l’occupation égyptienne de cette époque).
    Quelle est la meilleure façon d’assurer son identité sinon de la créer ?
    C’est la que LA religion rentre en scène.
    « Vous avez des dieux ?
    Nous n’en avons qu’UN, omniscient, omniprésent, omnipotent…LE dieu quoi, le notre à nous, parce que nous sommes différents de vous, de vos us et coutumes, de vos traditions, de votre culture…de votre domination. Nous allons nous émanciper, nous libérer du pays d’Egypte »
    Et voici que l’histoire se mêle à la légende pour les siècles à venir. Transmise de génération en génération jusqu’à cimenter un peuple en béton armé : ISRAËL.
    Le judaïsme-sionisme est né 1200 avant Jésus, en Galilée, en Judée Samarie, sur les hauteurs, pour se protéger, au mieux, de toutes les invasions, dominations qui sévissent sur la côte méditerranéenne.
    Les Cananéens non réfractaires (Phéniciens) tirent parti de cette situation. Ils marchandent, commercent, prospèrent, deviennent de grands navigateurs naturellement ou par la force des choses, voyagent par delà la mer et installent des colonies sur le pourtour de la grande bleue.
    Appelés Phéniciens par les Grecs, ils sont dans nos mémoires une grande civilisation, à l’image de leur roi des rois : Hiram, celui, qui, dit on, est l’ami du roi SALOMON, jusqu’à bâtir le Temple de Jérusalem, comme pour sceller un pacte secret entre deux frères séparés par l’Egypte.
    Lorsque ISRAËL est attaqué, violé, pillé, exilé par les Grecs, Egyptiens, Perses, Romains, Arabes, Ottomans, Anglais, il se réfugie naturellement dans les colonies Phéniciennes qui illuminent la méditerranée…jusqu’aux nouvelles péripéties …qui l’éparpillent, à nouveau, à travers le monde…
    Après bien des épreuves, en Europe notamment (Pogroms, Affaire Dreyfus, Shoah…) mais aussi dans les pays Arabo-musulmans, le rêve éveillé d’un sioniste Theodore Herzl s’impose : la création d’un état pour les Juifs.
    Le 14 mai 1948 nos grands voyageurs, les Hébreux (ceux qui passent, marchent, traversent) posent leurs valises en leur terre ancestrale, pour se souvenir, au pied du temple d’ Hiram et Salomon qu’il était une fois : Israël (voir déclaration d’indépendance d’ISRAËL)

    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 01:24

      Shalom Titi

      Par pitié, s’il te plaît, ne préjuge pas des Juifs comme d’aucuns des Gaulois...


    • TITI 17 janvier 2010 23:41

      au nom de quoi LEON, le peuple Juif devrait il céder ISRAEL aux arabes, qui je te le rappelle ont colonisé cette région au 7é siécle et ne sont pas plus légitimes que les Anglais, Ottomans, Romains, Perses, Grecs, Egyptiens.
      L’histoire est belle, non ?
      je rêve de voir les BERBERES retrouver leur culture sur leur terre en toute sécurité, liberté suite à l’arabisation-islamisation à marche forcée... 


    • balthasar1er 17 janvier 2010 23:46

      Au gangster sioniste.
      La bible n’a jamais fait office de cadastre,un peuple vivait ici en 1948, vos complices occidentaux vous ont non seulement offert une terre habitée mais en plus vous avez procéder au nettoyage ethnique de 700 000 arabes de leur terre.Je ne vois pas ce que des gangsters nés à Brest Litovsk ont comme attaches dans la région du proche orient
      Le sionisme est une entreprise mensongère, coloniale et de dépossession.


    • TITI 18 janvier 2010 00:02

      abdel...parlons histoire pas bible.
      l’histoire est belle...non ???
      Un peuple, une terre, une nation !
      Le sionisme a permis cela...de plus en plus nombreux sont les opprimés qui s’en inspirent...


    • LIBERTE LIBERTE 18 janvier 2010 00:10

      A partir du moment ou tu soutient le sionisme de pré ou de loin tu n’as aucunes leçons à donner aux autres, car soit tu es débile et ce n’est pas de ta faute dans ce cas ou soit tu es très très mal informer en ce qui concerne le sionisme et ses conséquences.


    • TITI 18 janvier 2010 00:26

      LE SIONISME c’est ISRAEL et ma foi...c’est pas si mal une démocratie parlementaire dans cette région, non ?
      Et si tu nous parlais des conséquences de la colonisation islamique ?
      Les BERBERES, les Egyptiens, les Libanais...étaient de grandes et belles civilisations...et aujourd’hui ?


    • Reinette Reinette 18 janvier 2010 00:32


      Liberté

      changez de nom, il ne correspond pas vos textes !


    • Reinette Reinette 18 janvier 2010 00:33


      TITI bonne nuit 


       smiley


    • french_car 18 janvier 2010 10:17

      Hep Léon, pourquoi pas ? J’ai lu quelque part que le pochtron de Hanovre qui vit avec la fille de Monaco réclamait des chateaux - à l’Est - à l’état allemand depuis la réunification.


    • armand armand 18 janvier 2010 10:18

      abdel,

      Tête de mule ! Rentre-toi dans le crâne que la majeure partie de la Palestine a déjà été érigée en état arabe - ça s’appelle la Jordanie. Que la majeure partie des terres de Palestines appartenaient à l’Etat - d’abord ottoman, puis mandataire, et nullement à des propriétaires palestiniens. Et qu’une grande aprtie de la population arabe en 48 étai issue d’une immigration tout aussi récente que l’immigration juive.
      Ce n’est pas moi qui invente, les chiffres sont là.
      Le plan de partage de 48 n’impliquait aucune spoliation d’aucune sorte - ce sont les Arabes qui n’en ont pas voulu et qui ont tenté de prendre le tout.

      Alors arrête avec tes arguments, et proclame tout simplement que puisque le Proche Orient est en majorité arabo-islamique, tous pays confondus, aucun Etat ne doit voir le jour qui ne soit arabo-islamique. Ce serait beaucoup plus honnête.


    • vilistia vilistia 18 janvier 2010 10:22

      Armand

      La rue Brancion parle toute seule quoique elle est pardonnable avec tous ces cafés.


    • armand armand 18 janvier 2010 10:34

      Vily,

      Celui d’en face de la boulangerie Poilâne, cela vous va ?


    • vilistia vilistia 18 janvier 2010 10:35

      Franck

      La Russie après l’URSS ne rend et ne rendra rien aux russes blancs.

      Ceux qui s’y sont essayés ont essuyé une fin de non recevoir.


    • vilistia vilistia 18 janvier 2010 10:40

      Armand

      La boulangerie, je la vois mais en face, c’est pas un hôtel ?
      Je connais le bar juste avant le pont tenu par des berbères, je crois, et puis, je ne suis pas comme vous, je ne suis un pas pilier de bar.

      Par contre, on vous verrait souvent au magasin de jouets pour adultes avant le va et vient, n’est-ce pas ?


    • Tatiana Tatiana 18 janvier 2010 14:48

      Armand

      T’as pas honte, tu dragues ma copine.


    • LIBERTE LIBERTE 18 janvier 2010 23:04

      ok abstient toi à l’avenir de te meler de la situation de la socété française puique ton drapeau n’est pas bleu blanc rouge, tu te fout de la france, tu te fout des religions qu’elles qu’elles soient, tu te fout de la dignité de l’être humain, tu te fout de tout c’est pour cela que les gens comme toi raconte des conneries sur tout et rien pour foutre la m..... entre les gens, ne parle pas de ce que tu ne connais pas . j’attend toujours que tu m’explique l’histoire de la civilisation, de la culture, des pratique(...) d’hier et d’aujourd’hui des bèbères( et tous les peuples que cela comprend ),l’histoire de l’islam en égypte, au liban...... Je veut tout savoir !!!!!!!! et après promis je repond à ta question car je veut une reponse à ma question avant et tu sait bien que de repondre à une question par une question c’est qu’on ne connait pas la réponse !!!!!


    • LIBERTE LIBERTE 18 janvier 2010 23:05

      au faite pas de copier collé c’est trop facile LOL


    • LIBERTE LIBERTE 18 janvier 2010 23:08

       reinette
      je peut pas changer de nom dommage. pour toi je serait LIBERTE EGALITE FRATERNITE


  • TITI 17 janvier 2010 01:52

    SHALOM COSMIC...

    Lorsque certains préjugent ...comme les naturei karta...tout est possible...
    Mais le SPINOZISTE que je suis ... (sais tu que j’ai invité l’état d’ISRAËL à honorer BARUCH à l’occasion du 60é anniversaire...le jour ou la promenade de TEL AVIV se nommera promenade BARUCH SPINOZA...tes petits enfants penseront à moi...ils liront une plaque aux pieds de sa trés belle statue...t’en pis pour les iconoclastes...tant pis pour mon ami BARUCH... mais son oeuvre ne lui appartient plus)


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 02:00

      Titi, je ne suis Juive mais Française agnostique...

      J’ignorais cet aspect de toi, et suis d’autant plus ignorante que je n’ai pas étudié la philosophie.

      Cela dit, tu t’en doutes, ce que tu évoques m’interpelle au plus haut point et plus encore. Mais il est devenu impossible de parler sur AV dès l’instant où les Juifs sont évoqués, tu le sais aussi bien que moi.
      Comment faire pour discuter ?


    • ZEN ZEN 17 janvier 2010 23:04

      Pauvre Spinoza ,ainsi récupéré !
      A-t-on lu le Traité théologico-politique avant de l’instrumentaliser de la sorte ?
      Lui qui fut exclu de sa communauté d’Amsterdam pour sa « libre-pensée »


    • ASINUS 18 janvier 2010 11:17

      c’est qui ce Spinoza un pote a vous ?


  • TITI 17 janvier 2010 02:20

    COSMIC...tu comprendras que ma présence sur ce site n’est pas fortuite...impossible n’est ni Français ni Juif...parler est une des plus belles des choses...seuls ceux qui ne se parlent plus se font la guerre !
    discutons ensemble...avec reinette, abdel, morice, papy, castor, mon ami shaw... et paranormal aussi...sans oublier Big ...

    Bonne nuit COSMIC...


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 02:24

       smiley

      Bonne nuit, Titi. Songe tout de même, son absence serait du gâchis, à proposer une discussion pour les ignorants de ma trempe qui ne savent rien de Spinoza. J’aime apprendre, gageons que je ne sois pas la seule (le pari est aisé, je parie).


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 02:26


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 02:27

    Je ne dispose pas de l’alphabet hébreu, malgré mes efforts. Alors... Layla tov, Titi.


  • gabrielle 17 janvier 2010 14:00

    Si le voile est synonyme d’intégrisme, quid du voile des bonnes soeurs.
    Suis beaucoup plus inquiéte des chrétiens intégristes qui sont en train de ravager la planète, notamment le monde arable et si il y a aujourd’hui des musulmans intégristes, c’est en réponse aux exactions commises par les chrétiens d’occident : bush, obama, neocons et consorts


  • TITI 17 janvier 2010 14:31

    Ne confondons pas sacerdoce et intégrisme.

    le « monde arabe » n’a t’il pas ravagé le Maghreb Berbére, l’Egypte, le Liban...
    L’impérialisme islamique a saccagé bien des cultures, bien des identité...soumis bien des peuples...mais aujourd’hui, ces peuples prennent conscience et entendent se libérer du joug sectaire d’une idéologie rétrograde.


    • LIBERTE LIBERTE 17 janvier 2010 22:33

      parle moi du ravage du monde arabe au maghreb en égypte au liban ....STP et du joug sectaire d’une idéologie rétrograde , car tu as l’air de t’y connaitre !!!!!!!!!!!!!!


  • bonnes idees 17 janvier 2010 14:41

    C’est qoi ce délire que tout le monde ce fait des français. A vous entendre le Français est le plus grand raciste du monde. Jusqu’à preuve du contraire, tout le monde se precipite pour venir y vivre. En géneral, l’ambiance est bonne, les différentes religions s’y entendent bien mais malheureusement parfois il y a quelques dérapages. Comme partout. Gabrielle dit « quid du voile des bonnes soeurs » mais ca veut dire quoi ? Les bonnes soeurs et les chrétiens font partis de notre histoire et ce n’est quand même pas à nous de leurs interdires de porter le voile . Il ne faut pas tout mélanger. Les français sont un peuple acceuillant ou il fait bon y vivre. Alors arretons de nous pourrir car les vrais problèmes ne sont pas là. Eh puis je le dis en toute sincérité, ceux qui ne sont pas bien en France et bien il y a de la place en Russie pour les héberger. Ils seront très vite remplacés.


    • Christian Delarue Christian Delarue 17 janvier 2010 17:38

      Bonnes idées
      n’a jamais lu le moindre rapport de la CNCDH. A défaut il n’a pas remarqué que la police du métro avait la facheuse tendance à contrôler les noirs mais aussi il vrai les jeunes à casquette de travers (à la Morano). Sinon, il saurait l’ampleur du racisme en France.

      Je suis d’accord avec lui pour envoyer les lepénistes dans les mines de russie smiley


    • french_car 18 janvier 2010 18:12

      Christian connaissez-vous cette initiative ?

      Après chaque contrôle, la Police se doit de donner un bulletin horodaté mentionnant les références des policiers à l’oeuvre.

      http://policepluscitoyens.org/


    • Christian Delarue Christian Delarue 27 janvier 2010 21:38

      Le MRAP est signataire. Je connaissais le texte mais pas la vidéo.
      On peux reproduire SVP ? CD


  • LIBERTE LIBERTE 17 janvier 2010 22:31

    quel est le but d’interdire la viande hallal et kacher dans les cantine d’école publique ?????????????


  • TITI 17 janvier 2010 23:27

    L’abattage rituel est un précepte « religieux » qui n’a pas sa place dans les cantines et qui devrait être interdit en France.

    Pour qui connait un tant soit peu les lois « religieuses » sait que c’est sans fin

    Et pourquoi pas l’enseignement halal ou kacher au sein de l’école laique ?

    Ou situe t’on DARWIN, dans ce cadre ?


    • LIBERTE LIBERTE 17 janvier 2010 23:53

      toi qui connait si bien les lois religieuses en quoi de négative peut aboutir des bouts de viandes hallal ou kacher ( c’est la ême chose) dans les assiettes d’enfants ? E t à ce que je sache très très très peu d’école le font ! bref c’est ridiicule cette discussion avec toi quand je voit tes commentaires je sait à quel de personnage j’ai affaire lol toi même tu le sait


    • Menouar ben Yahya 18 janvier 2010 15:45

      Je tenais à préciser que la loi Stasi de 2004 sur les signes ostentatoire à l’école, n’a pas fait les remous que certains on craint, de surcroit cette loi était pourtand en opposition avec l’article 18 de la déclaration universelle des droits de l’Homme.

      « Selon Claude Nicolet, la laïcité se cherche, s’exprime et se discutte, s’exerce et s’il le faut se corrige ». Le fondement de la laïcité c’est la séparation de l’Eglise et de l’Etat, rendre le moins pesant possible, l’influence du religieux dans la sphére politique . C’est l’émancipation de l’individu, la liberté de conscience. Vouloir légiférer à tous prix, face à un nouveau péril qui réléve du pur fantasme, me parait allez à l’encontre de la cohésion sociale.

      Mettons nous à la place de ce maître d’école auquelle s’adresse Jules Ferry dans son discours sur l’enseignement de la morale, du 17 novembre 1883 et peut être inspirons nous en : « Au moment de proposer aux éléves un précepte, une maxime quelconque, demandez vous s’il se trouve à votre connaissance un seul honnête homme qui puisse être froissé par ce vous allez dire. Demandez vous, si un pére de famille, je dis un seul,présent à votre classe et vous écoutant, pourrait de bonne foi refuser son assentiment à ce qu’il vous entendrait dire ».


  • TITI 18 janvier 2010 00:08

    ça commence par des bouts de viande...puis ça continue avec des minarets, puis des prières publiques, la burqa, le voile, les mosquée-cathédrales, les partis politiques (musulmans de france et antisionistes)...on appelle cela l’islamisation de la société.
    et un jour comme les coptes en Egypte ou les Juifs, les démocrates, les athées, les progressistes...n’ont plus les moyens de faire vivre les libertés.
     


    • french_car 18 janvier 2010 22:07

      Ca commence par des synagogues, ça continue par des guerres, par des assassinats, des détentions arbitraires, des colonies, des murs de séparation.


  • LIBERTE LIBERTE 18 janvier 2010 00:16

    MDR fallait le dire avant que tu était atteinte de la pathologie incurable du sionisme tu as était contaminé par ta télévision je crois, ben écoute la france ne sera jamais islamique arrête de psychoté tu le sait très bien mais c’est un moyen pour toi de gerber ta haine envers les autres et tu en ais très bien consciente. je te souhaite uh bon rétablissement


  • TITI 18 janvier 2010 00:20

  • Christian Delarue Christian Delarue 18 janvier 2010 08:10

    Ce texte qui établit l’existence d’un nationalisme culturel doit beaucoup à l’étude du courant des "identitaires françaisd’extrême-droite qui plébiscitent le droit du sang mais aussi de l’inconscient collectif français qui clive la gauche sur un registre identitaire.

    La nation éthnique refait surface quand ses « pratiques sociales et historiques sont bousculées » . Je suis ici le propos de "Nations et ethnie par temps de mondialisation" de Michel Cahen in Contretemps de mai 2003. Le bousculement est social et culturel mais il prend une forme nationale . Il est produit par conflit interne et une confrontation externe. L’islamisation a sa composante mythique (invasion) et sa composante réelle (seconde religion de France) qui est objet d’instrumentalisation. Par contre l’intégrisme islamique est perçu comme élément perturbateur largement rejeté.

    Ce rejet a été construit. par un processus historique long et court . Le court est relaté dans le texte ici commenté. On peut distinguer à propos de la question identitaire une France ethnico-culturelle d’une France citoyenne et républicaine ;


    1) La France ethnico-culturelle e
    st celle qui est issue de pratiques sociales de la société civile .
    Elles renvoient à deux types de luttes historiques que l’’intégrisme islamique réactive.

    - celle des forces de sécularisation qui ont renvoyé la religion dominante dans la sphère privée pour la réduire à une subculture chrétienne .Cette subculture n’est pas sans force : elle laisse son empreinte dans la matérialité physique des églises mais aussi dans les pratiques sociales tel les enterrements en église y compris pour des athées. De nombreux athées en France viennent du christianisme. La distorsion  de la laïcité en France vers une laïcité positive ou une laïcité de combat vient de cette histoire.

    - celle des forces d’égalité des sexes et de libéralisation des contraintes sexuelles. Il y a ici la marque culturelle de mai 68 et des conquêtes du féminisme mais matinée avec sa récupération marchande.

    Les autres forces de la société civile forment sont socialement conflictuelles du fait des clivages entre les forces de libéralisation financière et marchande et les forces exigeant des droits et des garanties contre la prédation de la classe dominante, contre le déclassement social, la désaffilation du cadre stable d’emploi (précarité -chômage), l’intensification du travail, le mépris du travail non performant.


    2) La France citoyenne et Républicaine
    est marquée par les dispositifs étatiques de type juridiques et administratifs qui structurent profondément les mentalités des habitants pour en faire des individus citoyens, égaux, libres, désaffiliés de toute communauté obligée à l’instar des ordres pré-révolutionnaires
    Elle renvoie à un ordre social relativement protecteur face à la mondialisation capitaliste, financière et marchande mais aussi face au retour du religieux de part sa référence à la laïcité.

    Du coup deux dynamiques de résistance émergent forment une cristalisation identitaire. .

    L’identitaire d’ordre culturel soucieux de se prémunir sur deux plans  : contre l’emprise du religieux, contre la montée des pratiques sexo-séparatistes (enfermement des femmes).

    L’identitaire d’ordre républicain mais de dépassement du national sur un mode plus ouvert sur le droit de vote, sur l’emploi, la non discrimination raciste, le respect de l’étranger, de l’immigré, sur le refus du colonialisme et de l’impérialisme.Mais sans accomodement de type intégriste.

    CD


    • armand armand 18 janvier 2010 10:31

      « La nation éthnique refait surface quand ses  »pratiques sociales et historiques sont bousculées«  »
      On ne saurait mieux dire. Bousculées par une sorte de « world-culture » de masse, à dominante américaine, qui non seulement existe comme référence de ce qui est valorisant, mais nous est imposé par une saturation permanente à travers les médias. Bousculées aussi par des revendications d’aparté visible de la part de communautés que l’on associe, à tort ou à raison, à des comportements violents.

      En des mots simples, des Français qui se sentent victimes d’une invasion sournoise, qui leur est imposée par les élites qui, à leurs yeux, trahissent leur fonction première, celle de protégér la nation. Ce n’est pas un hasard si les phénomènes de rejet les plus durs, les plus violents, se situent dans des régions comme la Provence-Côte-d’Azur ou la Corse, dotées d’une forte cohésion identitaire, et qui considèrent déjà le Parisien comme un intrus.

      Ceci dit, ce sentiment est fragmenté et souvent incohérent. Un tel qui s’insurge contre la revendication d’un alimentation halal ou kasher, le respect de jours de fête musulmans ou juifs, ou des horaires séparés pour hommes et femmes à la pîscine n’est pas nécessairement faché de subir un gavage incessant de rap américain quand il fait ses courses.


  • Christian Delarue Christian Delarue 27 janvier 2010 22:00

    Burqa : Rebond sur l’article de Mouloud Aounit et Vincent Geisser (ci-dessous -1).

    Il faut en terminer au plus vite avec ce voile intégral. Non par par interdiction totale ou mesure répressive mais par un geste politique qui ferme le débat national. Et clore ce débat ne suffira pas pour éponger les dégâts du racisme montant. Mais c’est sans doute la première urgence.

    Depuis 2001 la haine qui frappe Al Quaida n’a cessé peu à peu de porter contre tout Arabe ou tout musulman, fût-il installé en France depuis plusieurs décennies. Depuis 2007 cet état de racisme s’est accru. La politique de l’Identité Nationale de Sarkozy en est responsable. De sa campagne de 2007 en passant par la politique de son triste Ministère de l’Immigration et de l’Intégration jusqu’au débat initié par Eric Besson cette politique pousse à regarder les musulmans et l’immigration extra-européenne comme dangereuse pour la République française. L’amalgame le plus odieux assimile le musulman ordinaire à l’islamiste radical haineux de la démocratie et des femmes.

    Cette injure faite aux musulmans devient quotidienne depuis la fin de l’année 2009 qui a vu la conjonction malheureuse du "grand débat" sur l’Identité nationale et du vote suisse sur les minarets. Les propos racistes ont fusé des plus hauts personnages de l’Etat. Tout cela doit cesser. L’Etat français doit combattre le racisme anti-musulman comme toutes les autres formes de racisme. Il faut réaffirmer que l’islam en France ne pose pas de problème. Ce qui fait problème ce sont les actes racistes contre les musulmans et les symboles de l’Islam en France, notamment les carrés musulmans et les lieux de culte qui subissent des bombages.

    Christian Delarue. Militant antiraciste

    L’islam intégriste produit en France une cristallisation culturelle identitaire

    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/l-islam-integriste-produit-en-68263

    1) Burqa : A qui profite la loi ? Mouloud Aounit et Vincent.Geisser

    Le développement du port du niqab dans la société française constitue sans aucun doute un phénomène sectaro-religieux qui ne saurait être justifié par la liberté de conscience et le traditionnel couplet sur le respect des droits individuels. Mais il est tout aussi évident que le débat sur la burqa couplé à celui sur l’identité nationale ne pouvait provoquer que des dégâts. Les dérapages verbaux sont désormais trop nombreux pour être considérés simplement comme des « accidents de parcours » ou des « gaffes politiques ». Et contrairement à une idée reçue, ils ne sont pas le fait du « petit peuple de France » mais de certaines élites et leaders d’opinion qui ont trouvé là une manière de compenser leur panne d’imaginaire politique, en actionnant une sorte d’épouvantail identitaire visant à faire oublier les « vrais » problèmes des Français : le chômage, l’emploi, le logement, la crise financière, l’insécurité urbaine, les questions environnementales, etc. Ces débats émotionnels s’inscrivent dans une tendance lourde de la société française : la suspicion jetée sur une composante de notre communauté nationale, les musulmans, sommés de donner des signes tangibles de leur adhésion aux valeurs françaises, comme si la double allégeance était leur mode normal de fonctionnement et la loyauté l’exception. Une dynamique identitaire perverse s’est enclenchée : francité et islamité sont ainsi présentées comme deux essences irréductibles, deux entités inconciliables, les individus étant sommés de choisir entre l’une et l’autre.

    Du coup, le combat anti-burqa qui aurait pu être partagé par nombre de démocrates au nom de la lutte contre les sectarismes politico-religieux (et le salafisme wahhabite en est évidemment un) devient le porte-drapeau d’un nationalisme étriqué qui tourne le dos à l’universalisme républicain pour renouer avec une conception substantialiste de l’identité nationale, comme s’il y avait d’un côté les « Français purs » et de l’autre les « Français de papiers », dont la citoyenneté est en sans cesse mise à l’épreuve. Comment peut-on être Français et musulman ? Voilà une question que l’on pensait appartenir à une autre époque et qui retrouve pourtant une actualité sinistre.

    la suite sur :
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php ?article996


Réagir