dimanche 22 novembre 2020 - par Nicolas Cavaliere

De l’informatique personnelle à la télévision connectée

 

L’ordinateur comme marchand d’ordre.

 Je commence à me faire tellement vieux que je me remémore avec nostalgie mon vieil Amstrad CPC464, dont le clavier faisait corps avec l’unité centrale, fourni avec lecteur/enregistreur de cassette, écran monochrome en gammes vertes et un mode d’emploi plus que complet recensant toutes les commandes en langage BASIC. Á cette époque, je comprenais à peine que le langage BASIC n’était qu’une interface pour une suite de 0 et de 1 commandant à l’électricité le pouvoir de faire passer des informations comme une sorte de morse énergétique communiquant par interruptions, de la même façon que Windows n’était qu’une interface graphique colorée simplifiant les arcanes sur fond noir de MS-DOS. Je me souviens également de cette publicité où un crocodile annonçait l’avènement de l’informatique personnelle. On croyait sentir le parfum du futur.

L’ordinateur était alors l’outil des banquiers et des écrivains. Chacun mettait de l’ordre dans ses affaires. Des chiffres pour les uns, des lettres pour les autres. Du tableur et du traitement de texte. Informatique personnelle, ça voulait dire que chacun créait ou compilait ses propres informations et les transmettait à l’occasion par des supports comme la cassette ou la disquette. C’était une ébullition locale qui avait lieu de partout. On commençait à peine à rêver de fabriquer des filles ou de simuler des guerres avec ces outils-là (« Une Créature de rêve », « WarGames »), voire de programmer des robots qui s’avéreraient plus joyeux et sympathiques que l’animal humain (« Short Circuit »). Pour le moment, on se contentait de subtiliser des fonds avec ingéniosité (« Superman III »). Et dans le réel, on s’imaginait à parler avec la machine, à qui on donnait des voix pour réciter nos textes, sur laquelle on posait des crayons optiques pour dessiner ou peindre. La technologie créait la communication, cela faisait culture, car cela était magie. Comment expliquer que quelques bouts de plastique, de verre et de métal assemblés pouvaient créer un tel miracle ?

Et puis, l’ère du réseau est arrivé. En France, grâce aux efforts de Jacques Chirac pour accroître le nombre de raccords téléphoniques dans les années 70, on a eu le Minitel, appareil petit et plutôt mignon qui a surtout servi aux amateurs de téléphone rose qui pensaient qu’un écran avec une définition aussi ridicule leur permettrait de voir plus que ce que les diffusions cryptées du premier samedi du mois laissaient à peine paraître. Le dernier souvenir que j’ai d’un Minitel, c’est lors de mon inscription en faculté. Il y en avait quatre ou cinq dans une salle, et leur usage était supervisé par une belle étudiante couverte de tâches de rousseur qui se prénommait Mathilde. Le Minitel restera associé aux premiers émois.

Publicité

Puis Internet est arrivé. Le clavier s’effaçait devant la souris. Tirant parti de systèmes d’exploitation toujours plus portés sur l’image et de moins en moins sur le code ou le langage, bénéficiant d’une connectique sophistiquée avec des raccords de plus en plus invisibles jusqu’à devenir des ondes, l’informatique allait quitter le nid de la personnalité pour devenir la proie des échanges mondialisés. Il y eut comme un rush au départ, c’était tâtonnant, excitant, incertain. Qu’est-ce qu’on allait pouvoir faire avec toutes ces pages autrefois cachées chez chacun d’entre nous et qu’on pouvait soudain partager en ligne à la vue de tous ? Comment allait-on pouvoir classer tout ça ? La beauté des débuts, c’était justement la multiplicité. Yahoo, AOL, Lycos, AltaVista, Multimania… Ce n’était pas vraiment de la concurrence dans les esprits, mais juste de la cohabitation. Honnêtement, je croyais que personne ne gagnerait, que tout ça resterait. L’anarchie régnait sur les forums de type Caramail, des millions de pages Geocities fleurissaient. On avait l’impression que le monde était divers et foutraquement coloré. Tous ces amateurs qui sortaient de nulle part avec des pages aux esthétiques parfois étranges, souvent rudimentaires, c’était la vie même, avec ses MP3s tout compressés et ses photographies pixellisées. Les sites marchands n’étaient qu’un type de pages parmi d’autres, on ne s’en servait pas encore comme catalogues. A l’époque, Amazon livrait du jour pour le lendemain et adressait ses colis par la Poste. Tout allait trop vite, mais on avait l’impression d’une bienveillance générale. Il y avait des générateurs de code, on pouvait voir le résultat, se l’approprier. Il y avait autant de formes que de contenus.

Alors, le blog est arrivé, et il a visiblement représenté une première standardisation. Tout commençait à rentrer dans des cases. Des thèmes, des dates, des utilisateurs enregistrés sur des plateformes qui centralisaient les identifiants et mots de passes d’utilisateurs. Ce n’étaient plus des créations, mais des informations triées et formatées. C’était moche en fait. Cela a été le premier pas vers la saloperie ultime qu’est « le mur », l’apport principal du fossoyeur principal de l’informatique personnelle, Facebook.

« Le mur », c’est du classement vertical. Le musée permanent. Une attraction foraine (sans la foire). Un spectacle. Un bazar (sans objets). En fait, c’est la télévision. Tu fournis quelques informations, on te fournit un peu de publicité. Á chacun son quart d’heure de gloire. En fait, l’information, qui se transmettait sur l’Internet AOL/Caramail de l’âge d’or, est devenue une autre forme de publicité avec Facebook (« The Social Network »). L’information, si diverse, si dure à chercher, si agréable à trouver quand on avait pléthore de moteurs de recherche à disposition, a été centralisée sur Wikipédia, cinématographiée sur YouTube, et classée par le seul Google. Je n’ai pas connu l’ORTF parce que je n’étais pas encore né, mais j’ai fini par comprendre ce que c’était. Au fond, on aurait dû s’y attendre. Comme toutes les technologies, Internet a été la cible de guerres de format. Bétamax contre VHS, HD-DVD contre blu-ray, cinéaste contre YouTubeur, il ne peut en rester qu’un. Comme d’habitude, on choisit la facilité.

L’apparition du téléphone mobile tactile a été le dernier clou sur le cercueil de l’informatique-langage et a entériné le triomphe de l’informatique-image. On appuie sur des boutons virtuels pour accéder à des photos ou à des vidéos censées représenter le réel. On communique par émoticônes, on raccourcit les mots, on envoie des messages de 140/280 caractères maximum, sans jamais approcher la complexité du chant de l’oiseau – quant à l’harmonie, hélas ! Les filtres sont à l’image ce que le correcteur d’orthographe est au traitement de texte. Ce qui s’attaquait au dedans s’attaque désormais également au dehors. Terrible guerre d’apprivoisement généralisé, qui trouve toujours plus de moyens pour être menée.

Mon désintérêt pour Internet s’est accru d’année en année. Tout y est devenu si ordonné, si rigide. Explorer le passé n’a plus la même saveur quand tu sais que Wikipédia a déjà la réponse, quand tu sais que Google te présentera la page Amazon du livre ou du disque dont t’a parlé tel ou tel ami. Explorer le présent non plus. Tu regardes une femme dans les yeux, et il ne te faut pas trente secondes pour te confirmer qu’elle a un blog où elle exprime les mêmes soucis que toi. Quelle horreur de se sentir satisfait aussi rapidement.

Publicité

Le réel qui était censé trouver un reflet électrique dans l’ordinateur est en train de disparaître sous l’ordre que ses concepteurs ont décidé pour nous. On fait défiler des vidéos de plus en plus émouvantes, intelligentes, imbéciles, incroyables. Des défis sont filmés qu’on croirait jamais qu’ils auraient pu être accomplis. On voit des gendarmes utiliser des armes à feu, des canons à eau ou retirer leurs casques. Les mariés émerveillés, les photos des enfants avant qu’ils ne grandissent, le sourire éternel des grands-parents, mille et une merveilles du monde à portée d’écran. On assiste aussi aux coups de couteaux. Les propos de haine, d’intolérance, les longs monologues énervés ou raisonnés face caméra, les argumentations sur dix à vingt minutes, les conférences, les débats d’assemblées qui durent trois heures. Les concerts, les archives de l'ère cathodique, les films restaurés, le passé magnifié. Les morts et les vivants sur la même échelle de temps, sur la même longueur d’onde, ressuscitables à satiété. Un témoignage. Un testament.

Afin de conserver toutes ces images, nous avons eu besoin d’un langage stratifié, cumulatif, par couches, pour parvenir à un code simplifié permettant de compresser les informations à un niveau suffisant pour permettre leur transmission totale avec une consommation d’énergie minimale. Aucun informaticien n’est aujourd’hui capable de s’adresser à la machine en composant des lignes de 0 et de 1. Les racines du système sont devenues inaccessibles. Il peut y avoir une histoire, mais l’étymologie est devenue impossible.

Internet ressemble de plus en plus à une route. Sur une route, ce ne sont pas des mots qui donnent les ordres ou les recommandations, mais des pictogrammes. C’est adéquat, parce que sur une route, nous nous déplaçons à des vitesses élevées, avec des véhicules conçus pour être rapides. Mais sur Internet, chacun est en principe libre de son rythme. Même ceux qui n’y sont pas connectés.

La destination est en tout cas là, devant nos yeux. Si nous y sommes déjà arrivés, nous ne le savons pas. Une chose est certaine néanmoins : c’est que ça pue très fort.



379 réactions


  • hans-de-lunéville 22 novembre 2020 17:05

    Excellent texte qui retrace une partie de ma vie, je me demande aujourd’hui s’il existe encore des langages de programmation évolués comme C ou C++ ? je ne sais pas. Oui cela pue


    • infraçon infraçon 22 novembre 2020 17:26

      @hans-de-lunéville
      ouais mon gars, tu vas sur torreDerivane.org, c’est que du C (interface html, base de données de pages et de paragraphes et serveur de messagerie)


    • hans-de-lunéville 22 novembre 2020 17:36

      @infraçon
      merci mais le site n’est pas trouvé, à moins d’un jeux de mot avec torre ?


    • Gasty Gasty 22 novembre 2020 17:42

      Des langages, ce n’est pas ce qui manque. Ne serait-ce ici pour l’affichage des pages avec PHP.

      J’avais un Victor Lamda. 4 K de mémoire interne disponible et 16 K pour le système d’exploitation.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 novembre 2020 17:47

      @Gasty

      Est-ce que les automobilistes savent comment fonctionne le moteur de leur voiture et les circuits intégrés qui asservissent toutes les fonctions ?
      Le réponse est non pour la plupart : ce n’est pas ce qu’ils attendent de cet objet pourtant aussi sacralisé que le PC ou le Smartphone.


    • infraçon infraçon 22 novembre 2020 18:06

      @hans-de-lunéville
      désolé torrederivante.org


    • hans-de-lunéville 22 novembre 2020 18:13

      @infraçon
      ok, je vais explorer, merci à vous


    • infraçon infraçon 22 novembre 2020 18:48

      @Séraphin Lampion
      Salut séraphin,
      je crois que tu t’es trompé de cible. Ici il ne s’agit pas de Mr Toulemonde mais d’amateurs, bricoleurs et autres hackers. Comme il y avait des amateurs (jeunots) pour bricoler des voitures de récupération, alors qu’aujourd’hui il va falloir être électronicien et informaticien en plus de mécanicien (je ne dis pas non plus que c’est un summum d’occupation).
      Par contre au niveau des langages, j’ai l’impression que comme les cadres n’y pigent pas grand chose, ils veulent des langages ultra-contrôlés (ou tu ne peux plus écrire a=1+1, c’est trop dangereux !).
      Bref les gus (qui programment) vont manipuler des légos, et quand il changeront de boîte et qu’ils n’auront plus accès aux légos, ils seront comme la cigale, dépourvus...


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 novembre 2020 17:18

    Il ne faut pas se tromper de cible.

    Ce qui pue, ce ’est pas internet.

    Ce ne sont même pas les applications.

    Ce sont certains opérateurs, des gros arbres nommés GAFAS qui cachent la forêt parce qu’ils ont décidé d’empocher tous les fruits de cette technologie. 

    Les canuts ont cassé les métiers Jacquard.

    Ce n’était portant pas cette avancée technique qui était la cause de leurs malheurs, mais les donneurs d’ordres qui voulaient abaisser les coûts de production.

    Le métier Jacquard s’est perfectionné, lui aussi s’est informatisé, mais ce n’est pas ça qui est la cause du déclin de la soierie à Lyon.

    La cause, c’est la mondialisation et le type d’économie prôné par l’école de Chicago qui a le vent en poupe.

    Vous pouvez avoir la nostalgie d’un paradis perdu, ça n’empêchera pas le monde d’évoluer. Si, comme moi, vous souhaitez un infléchissement de la trajectoire, il faut commencer par réfléchir avant de voter, mais ce n’est encore pas suffisant. Il faut participer à des actions cohérents.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 22 novembre 2020 17:35

      @Séraphin Lampion

      Je n’ai pas écrit qu’Internet pue. Je n’ai pas écrit non plus que les GAFAs puent. J’ai écrit que la standardisation d’Internet pue. Et j’ai surtout écrit que l’usage qui est fait de la technologie à des fins de manipulation de l’image, du public qui regarde cette image et qui souffre ensuite de ce travestissement du réel pue. Ce sont des questions qui n’ont rien à voir avec l’évolution des métiers.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 novembre 2020 17:41

      @Nicolas Cavaliere

      L’usage qui est fait de la télévision à des fins de manipulation de l’image, du public qui regarde cette image et qui souffre ensuite de ce travestissement du réel pue aussi.  La question est : qui manipule qui ? Qui tire les ficelles ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 novembre 2020 17:44

      @Séraphin Lampion

      Digression :
      l’épisode « minitel » en France (et nulle part ailleurs !) me fait penser au « France » et au « Concorde », des technologies déjà dépassées avant d’être amorties, un spécialité franchouillarde. Heureusement que le TGV a connu et connait une autre histoire.
      Cocorico.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 22 novembre 2020 17:46

      @Séraphin Lampion

      La question sera aussi : pourra-t-on présenter le résultat d’une enquête à partir de sources probantes comme des images et du son créées par la technologie ? Que fait-on quand les preuves elles-mêmes ne sont plus sincères ? Quand le faux et l’usage de faux deviennent les normes indétectables ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 novembre 2020 17:50

      @Nicolas Cavaliere

       Que fait-on quand les preuves elles-mêmes ne sont plus sincères ? Quand le faux et l’usage de faux deviennent les normes indétectables ?
      Réponse :
      on fait voter une loi de « sécurité globale ».


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 22 novembre 2020 17:59

      @Séraphin Lampion

      Exact. Mais cela ne suffira pas. Il va falloir pas mal d’argent pour faire cesser les vendettas, indemniser les injustices. Et avec une justice privée, les pertes seront comme de coutume nationalisées.


    • infraçon infraçon 22 novembre 2020 18:56

      @Séraphin Lampion
      et le A380 ?


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 22 novembre 2020 19:37

      @infraçon et Séraphin Lampion

      Et la TVA ?


    • Decouz 22 novembre 2020 20:34

      @Séraphin Lampion
      La France en coopération avec d’autres pays européens avait tout pour développer internet, et prendre le même avantage que Airbus par rapport à Boeing.
      Mais du fait de l’influence d’un homme d’affaire et de la lutte entre administrations, avec Giscard tout a été abandonné et on a eu le minitel et des centraux téléphoniques. Je crois qu’il a existé aussi en Allemagne une sorte de minitel.
      "Parmi lesquels celui où la France est passée à côté de la possibilité de devancer les Etats-Unis dans la création d’Internet...Si un « instant décisif » a bien mené à l’écriture de Comédies françaises, il s’est produit le 25 mars 2013. Dans Libération, Eric Reinhardt lit un article sur la remise d’une récompense par la reine d’Angleterre à un Français nommé Louis Pouzin et à quatre autres pionniers d’Internet – l’un britannique, les autres américains. Louis Pouzin avait conçu la transmission de données électroniques par paquets, le datagramme, avant que ne soit interrompu, en 1975, le programme de recherche auquel il participait."
      https://www.lemonde.fr/livres/article/2020/08/22/comedies-francaises-d-eric-reinhardt-sur-les-traces-d-un-fiasco-francais_6049643_3260.html


    • babelouest babelouest 23 novembre 2020 09:44

      @Decouz que d’inventions françaises qui furent perdues pour des raisons d’argent !


  • infraçon infraçon 22 novembre 2020 17:31

    « La destination est en tout cas là, »

    et alors, il y a peut-être encore pire à venir...
    i’ya juste qu’à réfléchir !

    mais c’est sûr que chacun dans son coin, ça ira moins vite (ça risque même de faire du sur place) que face à une armée de startupers qui doivent gagner leur croûte tous les jours, sinon c’est la mort (de leur petite entreprise)


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 22 novembre 2020 18:03

      @infraçon

      Barmen et restaurateurs, tous en télétravail pour sauver l’industrie de la communication ! La seule qui nous nourrisse !


    • infraçon infraçon 22 novembre 2020 18:54

      @Nicolas Cavaliere
      je ne vois pas trop le rapport entre « faire parler » quelqu’un à l’insu de son plein grès (vidéo de B.Obama à qui on fait dire ce qu’on veut) et les barmen et les restaurateurs.
      Mais pour ces derniers, je pense qu’il vont utiliser la 5G et la robotique pour que ces catégories manipulent leurs outils habituels à distance (comme pour les opérations chirurgicales) et des petits robots (ou drones) Uber (ou autres) qui livreront...  smiley


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 22 novembre 2020 19:32

      @infraçon

      C’était lié à votre commentaire précédent sur l’armée de start-uppers et la mention à la croûte (j’ai pensé à la casse de la croûte que préparent nos nombreux restaurateurs). Rien de plus.


  • pemile pemile 22 novembre 2020 19:19

    Je n’ai rien compris de votre discours confus entre internet et langages programmation !

    "Afin de conserver toutes ces images, nous avons eu besoin d’un langage stratifié, cumulatif, par couches, pour parvenir à un code simplifié permettant de compresser les informations à un niveau suffisant pour permettre leur transmission totale avec une consommation d’énergie minimale.« 

    Ca veut dire quoi ??!!

     »Aucun informaticien n’est aujourd’hui capable de s’adresser à la machine en composant des lignes de 0 et de 1. Les racines du système sont devenues inaccessibles."

    Si, un autiste pourrait peut être, mais il existe des compilateurs qui permettent de convertir plein de langages différents en 0 ou 1, ainsi qu’il existe des interpréteurs qui permettent d’exécuter les instructions de différents langages sans passer par un codage en 0 ou 1.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 22 novembre 2020 19:36

      @pemile

      Ça ne veut rien dire. Je ne connais qu’une seule règle quand je rédige : si je comprends ce que j’écris, c’est que c’est mauvais.

      Vous savez, vous, faire parler l’électricité ? Revenir à l’album original, oublier la compilation ?

      Rien à voir mais c’est pour le plaisir de la métaphore filée : seul le marteau du juge tonne comme la foudre.


    • CYRUS VY-rus T 22 novembre 2020 19:39

      @pemile

      C’ est pas étonnant que t’ ais rien compris ...
      Et a dire vrai ca ne change guerre de tout les sujet ou tu t’ exprime...

      Au fait toujours pas de cahier des charge ou de feuille de paie pour prouver ton super travaille sur le vote electronique certifié par l’ anssi ?

      cf https://www.agoravox.fr/commentaire5903971


    • pemile pemile 22 novembre 2020 19:41

      @Nicolas Cavaliere « Vous savez, vous, faire parler l’électricité ? »

      Vous me prenez pour JM Le Pen, qui lui faisait parler avec l’électricité ?

      « Revenir à l’album original, oublier la compilation ? »

      Je compilait du langage C à l’époque du minitel, je compile toujours du langage C à l’époque d’internet smiley


    • pemile pemile 22 novembre 2020 19:43

      @VY-rus T « de feuille de paie »

      Combien de fois faut il te répéter que je ne suis pas fait pour être un employé salarié ?


    • Ouam Ouam 22 novembre 2020 20:02

      @pemile

      « Je compilait du langage C à l’époque du minitel, je compile toujours du langage C à l’époque d’internet  »

      Quel pipoteur smiley

      stum ca te cause ?

      K&R aussi ?

      Et BC peut etre ?

      on va savoir la .... avec tes réponses, t’a 3 sec pour répondre


    • Ouam Ouam 22 novembre 2020 20:09

      @Ouam
      tic tac ... tic tac...
      temps imparti dépassé...
      game over smiley


    • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 20:26

      @Ouam
       
       ’’(pemile) Quel pipoteur’’
       
       j’ai eu la même réaction.


    • Ouam Ouam 22 novembre 2020 20:40

      @Francis
      Oui son silence en a dit lourd.. surtout si ce qu’il disait est vrai...
      Alors pour information... et les répkonses incontournables
       
      Lorsqu’on devellopais sur un minitel, le stum 1B est « LA » rérence officielle et diffusée par centrale telecom ou un nom comme ca (c’est vieux)
      Ensuite pour le C a l’epoque K& R c’est Kerningan et Ritchie, c’etais un des seuls bouquins existants, ou « la » reference des devs pour le C natif.
       
      Et la deniere c’estais forcement Borland C sur pc (BC)
      apres il y a eu d’autres trucs plus anciens mais tres tres « exotiques »
       
      bref de l’intox au cube...
      il n’a pas pu répondre a aucune des 3, alors que n’importe quel dev de l’époque (meme graphiste sur le minitel, je cause meme pas à l’acces au modem) connais ce bouquin distribué de maniere confidentielle aux developpeurs uniquement...
      Et stum c’est clair net et sans ambiguité pour quelqu’un qui causais minitel.


    • pemile pemile 22 novembre 2020 20:53

      @Ouam « Et la deniere c’estais forcement Borland C sur pc (BC) »

      Borland sur PC comme serveur minitel ??!! smiley

      « bref de l’intox au cube... »

      Non, juste de l’Unix System V sur ATT 3B


    • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 20:54

      @Ouam
       
       ’’« LA » rérence officielle et diffusée par centrale telecom’

       
       France Télécom


    • eau-pression eau-pression 22 novembre 2020 21:02

      @Ouam
      Borland faisait dans le ’turbo" : Turbo C, Turbo Pascal.
      Avec lui, en C, pas de makefile.
      Juste des touches de fonction à connaître. Super économie pour nos rétines.


    • pemile pemile 22 novembre 2020 21:14

      @eau-pression « Avec lui, en C, pas de makefile. »

      Mais une interface graphique obligatoire et juste pour bricoler tout seul smiley


    • eau-pression eau-pression 22 novembre 2020 21:30

      @pemile

      Seul, admettons bien que ça se discute (c’est quand même très ancien toussa). Mais bricoler pas d’accord.

      De nos jours, interface graphique fait penser au clickodrome. En TC, pas de ligne de commande certes, mais comme je l’ai écrit suivre le curseur de la souris était inutile pour celui qui connaissait quelques raccourcis clavier.

      Sur ce, je m’éclipse.


    • Ouam Ouam 22 novembre 2020 21:32

      @pemile
      wiwi de l’intox au cube...
      sachant que unix est écrit en c et que tu ne connaissait ni k & r (le c)
      ni le stum 1b
      je persiste et signe ...
      et tu va nous dire que t’avais une station de treavail chez toi au prix que ca coutais à l’époque, meme en indépendant (mdr au cube)
      t’a peur de rien dans tes délires smiley

      et le borland sur Pc c’est le compilo C lolllll
      Pas un serv minitezl re lollll
       
      Le mec qui connais meme pas le turbo C et qui sois disant compile sur differentes plates formes (le but du c standard)
      mdr...


    • Ouam Ouam 22 novembre 2020 21:34

      @Francis
      oui c’est ca ft ...
      j’ai encore ce bouquin dans mon grenier ...
      et l’autre machin qui le connais pas...
      mdr


    • Ouam Ouam 22 novembre 2020 21:37

      @pemile
      "

      @eau-pression « Avec lui, en C, pas de makefile. »

      Mais une interface graphique obligatoire et juste pour bricoler tout seul "

       

      perdu smiley

      Celle ci c’est celle de trop, tu n’est pas developpeur et tu ne l’a jamais été...

      Cyrus avait raison avant moi.


    • CYRUS VY-rus T 22 novembre 2020 22:02

      @Ouam

      C’ est bien le K&R qui servait de référence pour le C procédurale
      https://images.fr.shopping.rakuten.com/photo/Ritchie-Dennis-M-Le-Langage-C-Livre-574169_ML.jpg pour toute les école d’ ingénieur et BTS informatique .

      En fait , ca servait d’ introduction au C objet , méthode , constructeur , destructeur , instance ...(mais pemile n’ as jamais compris la différence c et c++) 

      L’ avantage du turbo-borland etait justement qu’ il prenait en charge le linking entre des biblioteque C et d’ autre en C++ sans trop d’ erreur la ou les autre compilateur foirait a coup sur .

      De meme , il prenait l’ assembleur « inline » au coeur d’ une procedure C

       Conclusion Pemile est un mytho , qui as certainement profité de la promotion canapé et qui se la joue expert a lors qu’ il n’ est qu’ un simple pupitreur issue de la vague cdrom et multimédia .


    • pemile pemile 22 novembre 2020 23:19

      @Ouam « je persiste et signe »

      Oui, toi et cyrus, vous persistez à bien me faire rire à étaler votre bêtise sur les sujets que vous ne connaissez pas smiley


    • pemile pemile 22 novembre 2020 23:21

      @eau-pression « Mais bricoler pas d’accord. »

      Pourquoi dénigrer les makefiles ?


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 22 novembre 2020 23:25

      @VY-rus T

      Ils étaient bons chez Borland, j’adorais Turbo Pascal mais j’ai encore adoré plus Turbo Debug, qui permettait de débugger les programmes écrits en assembleur. Sans ça je crois que j’aurais été paumé dans des projets un peu compliqués en assembleur.

      L’inline existait aussi en Turbo Pascal mais c’était de la merde parce qu’on ne pouvait pas restaurer complètement le contexte (flags). du coup pour faire des résidents qui chaînaient des interrupts qui elles mêmes modifiaient des flags (comme l’Int 9 de mémoire), ça ne marchait pas.

      Mais ces langages permettaient des trucs plus intéressants, comme d’intégrer des fonctions directement en assembleur, il suffisait de décrire les prototypes, ce qui permettait par exemple de faire des libs de fenêtres ultra-rapides (je l’ai fait).

      Les charmes de la prog de haut niveau, et la vitesse du bas niveau.

      Après j’ai commencé à m’intéresser aux virus, pour m’apercevoir que certains (comme 4096) avaient été écrits par des vraies pointures, pas monsieur tout le monde.

      Puis, parce que je suis jouette, j’ai fait le mien avec pour contrainte : le plus petit, et le plus « stealth ». Il n’a jamais été laché dans la nature mais je l’ai encore sur un coin de disque. C’était un excellent exercice : comment détourner au mieux les services DOS, prendre le moins de place possible et se rendre parfaitement indétectable. Encryption polymorphe, détournement des int 21 et 13, capable de mentir à n’importe quel programme antivirus avec conviction, un beau bébé. 

      J’ai passé au moins 6 mois de mon temps libre là-dessus, perfectionnant toutes les techniques connues, moins connues, voire pas forcément documentées, pour m’apercevoir que le meilleur antivirus de l’époque était finalement... la saloperie gratuite de chez MS.

      Après, Borland a fait Delphi, et là encore, c’était de la qualitay !


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 00:06

      @pemile

      On commence quand même a être quelque un a démontrer ta fraude . smiley
      Non seulement tu est un fraudeur pipeautiste , mais tu ne fait pas illusion .


    • Ouam Ouam 23 novembre 2020 00:12

      @pemile
      « Oui, toi et cyrus, vous persistez à bien me faire rire à étaler votre bêtise sur les sujets que vous ne connaissez pas »
       
      wiwi on à vu, pour ma part je n’ai plus rien à ajouter...
      La messe est dite smiley


    • Ouam Ouam 23 novembre 2020 00:25

      @VY-rus T
      "@Ouam

      C’ est bien le K&R qui servait de référence pour le C ..."

       
      C’est pour ca que c’est que du flan ce qu’il raconte mimile 1er c’est sur désormais, un mec qui te cause de C et qui ne percute pas de suite avec K&R et le stum 1B
      C’est pas possible.... pour le TC (turbo C) la pourrait etre crédible si il etais sous unix, et encore j’en doute aussi..

      d’ou mon wiwi


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 00:50

      @Ouam

      <pour rester dans le theme de l’ amstrad dont il fallait azimuther la tete avec une bande de reglage et un petit tournevis pour lire les cassette copié a la va vite >

      La dernière fois qu’ il as ecrit un programme en TC++

      #include <stdio.h>
      main()
      printf(« hello, world\n ») ;

      il as pas pu s’ empecher de numeroter les lignes et de faire RUN a la fin 

      >10 #include <stdio.h>
      >20 main()
      >30 printf(« hello, world\n ») ;
      >50

      >RUN


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 00:51

      on va rire smiley

       


    • pemile pemile 23 novembre 2020 09:21

      @Ouam "C’est pour ca que c’est que du flan ce qu’il raconte mimile 1er c’est sur désormais« 

      Encore raté smiley

       »un mec qui te cause de C et qui ne percute pas de suite avec K&R"

      Toto, j’ai bossé avec un collègue des Bell Labs de K&R pour porter un driver System V sur Linux.


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 09:37

      @pemile

      Et où ai-je dénigré le principe de la makefile ?
      Je suppose qu’elle existe en TC, mais écrite par un assistant et pas par le programmeur, à partir de la liste des .c et .h et autres qu’il met dans le projet.


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 09:42

      Salut @Philippe Huysmans

      A cette époque, mon voisin était patron d’une ssci de bon niveau ( 50 développeurs). Il travaillait en direct avec M$, et m’a dit qu’ils recevaient des disquettes virusées de chez eux.


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 09:58

      Bj @VY-rus T

      Arrête d’embêter @pemile. T’as pas ta chance.

      Le gars est capable de lire un texte interdit aux informaticiens, de le critiquer comme quoi j’y donnerais de mauvais conseils aux autres, pour finir par me dire qu’il utilise tous les jours ce que je vante : le xsl.

      J’ai connu un gars qu’était vraiment limité, il tapait à toute vitesse sur son clavier pour compenser la lenteur de ses neurones. Malgré tout, à force de jalouser les autres, un jour il a produit un truc qui marchait. Il s’est écrié bien fort : « Je suis Dieu ! » En majuscule, bien sûr.

      Véridique mais sans rapport avec *@pemile.


    • pemile pemile 23 novembre 2020 10:10

      @eau-pression « pour finir par me dire qu’il utilise tous les jours ce que je vante : le xsl »

      J’utilise aussi tous les jours un couteau et une fourchette sans les magnifier ou m’en « vanter » smiley


    • pemile pemile 23 novembre 2020 10:12

      @eau-pression « mais écrite par un assistant »

      Là, y’a un sujet de fond à écrire sur « l’évolution » du numérique !


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 10:37

      @pemile

      J’utilise aussi tous les jours un couteau et une fourchette
      Ah bon, je croyais que t’en étais resté à la chaise haute et la petite cuillère ?

      Il te faudrait maintenant des lunettes : j’ai écrit que je vantais l’usage du xsl, pas que je me vantais de connaître cette façon de programmer. Et il y a là aussi sujet à développements, vu que déclaratif et procédural, c’est très différent.


    • Réflexions du Miroir AlLusion 23 novembre 2020 10:38

      @Philippe Huysmans, salut copain de guerre des bits et des doubles mots,
       C’est une époque qui a suivi, évidemment.
       Les virus en offline, cela n’était pas vraiment faciles à introduire.
       J’aime lire le mot « jouette ».
       Je l’ai été pendant tellement d’années biberonnés au déplacement d’un bit sur l’autre.
       L’assembler a été mon premier jour avec les USING d’adressages de la mémoire, la réentrance des modules par d’autres, une fois utilisés pour gagner de la mémoire.
       Plein de choses dont on ne parle plus aujourd’hui.
       L’assembler une fois émulé sur notre crincrin de langage à deux bytes, a permis de générer ensuite un RPG II et un Cobol 68. 
       


    • pemile pemile 23 novembre 2020 10:40

      @eau-pression « Il te faudrait maintenant des lunettes : j’ai écrit que je vantais l’usage du xsl »

      Comme l’alpha et l’oméga du codage de site web, un simple traitement de feuille de style opposé à tout SGBD et langage de programmation, non ?


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 10:42

      @pemile

      Effectivement, certains ont tendance à croire que l’assistant va faire des choses qu’ils sont incapables de concevoir, et ça interroge quelque part (soyons rétro).
      L’assistant dont je parlais ne faisait que me suppléer dans une tâche fastidieuse que j’aurais très bien pu réaliser moi-même.


    • Réflexions du Miroir AlLusion 23 novembre 2020 10:43

      @pemile,
       C’est exactement la première tâche que je me suis fixé quand j’ai pris ma retraite « La Grande Gaufre » qui suivait le livre d’un CEO aujourd’hui décédé, appelé « La Grande Trappe ».
       Lui écrivait l’histoire des machines. Moi, en chapitres alternatifs, les machines et les hommes qui les utilisent. Ce qui n’est pas la même chose. 
       


    • Réflexions du Miroir AlLusion 23 novembre 2020 10:48

      @eau-pression,
       Exactement.
       Quand on décide d’accepter de faire du management, on se doit de les motiver.
      d’accepter de devoir attendre plus longtemps que si on avait fait les choses soi-même.
       J’ai écrit un billet qui venait à la suite d’un économiste bien de chez nous à ce sujet et qui avait écrit « Cinquante nuances d’aigris ».
       Cela s’appelait « Une semaine en nuances vert de gris »
        


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 10:49

      @pemile

      « Comme l’alpha et l’oméga du codage de site web » est une extrapolation que tu fais de ce que j’ai écrit sur mon ex-site.

      Si tu veux être positif (tu avais bien écrit un article dans ce but ?) essaie de porter sur les technique « xml » le regard d’un novice en langage informatique. Il se trouve que l’esprit humain est plus familier des arborescences/classifications que des requêtes sql.


    • pemile pemile 23 novembre 2020 10:59

      @eau-pression "Si tu veux être positif (tu avais bien écrit un article dans ce but ?) essaie de porter sur les technique « xml » le regard d’un novice en langage informatique."

      Pas en langage informatique mais en stockage/échange de datas, de documents.

      Et l’espoir que cela pourrait permettre d’ajouter de la sémantique aux données du web s’est perdu en route smiley


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 14:24

      @pemile

       Avant de condamner l’espoir que xml (le codage/langage par arborescences) permette d’ajouter de la sémantique aux données, pense à l’exemple d’un formulaire : l’arborescence des questions (le formulaire) est xml autant que l’ensembe des réponses (le questionnaire).

      A priori, chercher à appréhender la réalité par un processus de classification (soit ceci, soit celà) ça ressemble beaucoup à écrire une « dtd » (définir l’ensemble des possibilités pour le système observé). A partir de la dtd, on peut générer le formulaire.

      Ensuite, techniquement, les requêtes sql peuvent aussi être générées à partir d’une arborescence. La différence, c’est que la requête xsl sera plus lisible, car restant dans les habitudes de pensée "arborescentes.


    • pemile pemile 23 novembre 2020 14:47

      @eau-pression « La différence, c’est que la requête xsl sera plus lisible »

      Des jointures avec XPath/XQuery plus lisibles et moins lourdes qu’en SQL ?


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 15:10

      @pemile

      Sur la lisibilité des arborescences de données xml, j’ai un certain recul. Quelqu’un qui n’aime pas spécialement l’informatique peut s’y coller sans difficulté.

      Et c’est du texte. Pas besoin d’installer un sgbd pour lire les données.

      Quand à écrire des requêtes xquery n’est pas indispensable.

      Ceci dit, tant qu’aucun profane n’est intéressé par le débat, il me semble inutile de le poursuivre. Nous avons raté une occasion avec les déclarations de décès transmises à l’Insee. Trop feignant je suis devenu.


    • pemile pemile 23 novembre 2020 15:17

      @eau-pression « Et c’est du texte. Pas besoin d’installer un sgbd pour lire les données. »

      Mais il faut disposer d’un « outil » pour les extractions/transformations.

      « Quand à écrire des requêtes xquery n’est pas indispensable. »

      Pour des jointures entre plusieurs documents XML ?


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 15:23

      @pemile

      Pour jointer, pas de pb : xsl:document

      Et je ne parle que de xsl v1


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 16:23

      @eau-pression

      il as rien vu ce grand blaireau , notre expert en C qui pointe toute les erreur n’ as même pas vu qu’ il manquait les accolades smiley

      c’ est ca qu’ est marrant avec pemile , il veut toujours enseigner au autre ce qu’ il ne maitrise pas 


    • pemile pemile 23 novembre 2020 16:29

      @eau-pression « Pour jointer, pas de pb : xsl:document »

      Et les critères de jointures ?


    • pemile pemile 23 novembre 2020 16:31

      @VY-rus T « il as rien vu ce grand blaireau , notre expert en C qui pointe toute les erreur n’ as même pas vu qu’ il manquait les accolades »

      Ce qui est impressionnant avec toi, c’est de constater que tu n’as jamais besoin de te forcer pour jouer au con !


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 16:34

      @pemile

      Toto, j’ai bossé avec un collègue des Bell Labs de K&R pour porter un driver System V sur Linux.


      Mais bien sur , 

      Ken thomson etait portier , richard stallman , etait voiturier , sveve jobs tenait le bar , et bill gates etait cuisinier ....Et la reine d’ engleterre etait dame pipi ....

      Que du grand monde pour servir sa majesté pemile ...

      La encore bien sur pas de document a montré , on est censé te croire sur parole smiley


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 16:37

      @pemile

      Ce qui est impressionnant avec toi, c’est de constater que tu n’as jamais besoin de te forcer pour jouer au con !

      Je pense toujours a toi quand je vois cette pub directe assurance 
      https://www.youtube.com/watch?v=3oAV6jLM4Sw
      le gars est aussi mythomane que toi smiley

    • pemile pemile 23 novembre 2020 16:38

      @VY-rus T « Mais bien sur »

      Oui, ce ne fut que quelques jours de boulot en commun, mais j’étais trop jeune pour en profiter à sa juste valeur.


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 16:45

      @pemile

      c’ est pitoyable de mentir comme ca .


    • pemile pemile 23 novembre 2020 16:45

      @VY-rus T « le gars est aussi mythomane que toi »

      Désolé de ruiner tes délires, mais zéro mytho de ma part sur avox smiley


    • pemile pemile 23 novembre 2020 16:48

      @VY-rus T « c’ est pitoyable de mentir comme ca »

      Ce qui est pitoyable c’est de réclamer des photos de ma bétonnière ou de mes factures smiley

      PS : zéro mytho implique zéro mensonge, t’es bien d’accord ?


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 16:58

      @pemile

      Rien a foutre de ta betoniere , t’ est foutut d’ en acheter une neuve pour tenter prouver le reste de ta mythonerie ...

      Je ne t’ ais jamais demander de facture , mais un cahier des charge , ou une trace de paiement , même non salarié .

      RIen que dalle , du vent , on devrait te faire confiance alors que tu ment en permanence .

      tu est vraiment pathétique ...


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 17:10

      Mon cher @pemile, si je comprends bien, ton expérience en xml/xsl porte uniquement sur le fichier de tes posts sur Avox. Pour le reste, wiwi je sais, y’a réponse à tout avec wiki.

      En fouillant bien, tu trouveras des comparatifs honnêtes sql vs xml/xsl, qui disent que les deux techniques offrent les mêmes possibilités.

      Tu pourras ramener des avantages à la sgbd que je ne démentirai pas. Perso, je parle d’expérience. J’ai dit plus haut en quoi xml me semblait plus ergonomique, plus adapté à une informatique « citoyenne ». J’ajoute qu’a contrario, le sql est plus adapté quand on veut jouer au magicien.


    • pemile pemile 23 novembre 2020 17:25

      @eau-pression « si je comprends bien, ton expérience en xml/xsl porte uniquement sur le fichier de tes posts sur Avox »

      Non, mon expérience en XSL se limite à des présentations HTML de fichiers XML.

      Je bosse plutôt coté serveur que coté client, et le XML c’est pour moi des fichiers de configuration, des messages échangés ou des datas à traiter en flot avec des parseurs XML.

      "En fouillant bien, tu trouveras des comparatifs honnêtes sql vs xml/xsl, qui disent que les deux techniques offrent les mêmes possibilités."

      Je reste dubitatif et n’ai pas envie de passer du temps à chercher, comme tu sembles sur de toi, donne moi quelques sources ?

      Ou des exemples de jointures, pour par exemple une petite bibliothèque, entre 4 fichiers XML, un fichier livres.xml, un fichier auteurs.xml, un fichier adhérents.xml et un fichier des prêts.xml ?


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 17:28

      @eau-pression

      il se prétend électronicien , il sait pas lire un datasheet 

      il se prétend programmeur C, il repère même pas une absence d’ accolade dans un « hello world » 

      il se prétend , programmeur XSLT , tu lui passe la fonction , il est pas foutu de regarder le passage d’ argument tout seul et de te répondre .

      c’ est du vent , c’ est juste un papy qui as besoin d’ attention et s’ invente une vie .


    • pemile pemile 23 novembre 2020 17:33

      @VY-rus T « on devrait te faire confiance alors que tu ment en permanence »

      Non, je ne mens jamais, mais ce qui m’intéresserait c’est que tu m’expliques sur quoi tu te bases pour penser que je mens !

      Pour quoi ça te met dans un tel état de savoir que j’ai plus de 35 ans de développement en profession libérale (et que j’ai plutôt flingué ma carrière en refusant catégoriquement la cravate et tous les outils Microsoft, puis GAFA) ??!!


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 17:41

      @pemile

      Je reste dubitatif et n’ai pas envie de passer du temps à chercher, comme tu sembles sur de toi, donne moi quelques sources ?


      Et voila , comme d’ hab , il te demande des sources des que tu prouve son incompétence comme si c’ etait a toi de te justifier pour avoir oser critiquer ses prétention ...

      Pas un diplôme , pas un CV non plus .

      lui ne source jamais , pas un cahier des charge , pas une feuille de paie , pas un relevé d’ impôts , pas même une trace de micro entreprise .


      Pemile = du vent


       


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 17:51

      @pemile

      Ben wi, on peut se contenter de l’étiquette xsl=feuille de style. Y’a quand même un problème à en rester là et critiquer celui qui dit qu’on peut s’en servir autrement. Pour la petite histoire, la première fois que j’ai suggéré à une secrétaire du service de s’intéresser au xml, elle est revenue le lendemain avec pour référence G.Chagnon.

      Enfin, pour me rajeunir, voici comment faire une jointure.

      L’arborescence de ton fichier xml d’auteurs est accessible dans la variable $auteurs après utilisation du xsl:document.
      Idem pour $adherents et $prets.
      Si tu veux savoir quels livres de tel auteur ont été prêtés et à qui, tu écris un template qui s’appliquera à tous les livres prêtés dont l’auteur a l’id choisi ;
      pour chaque livre tu récupèreras id_adherent et tu pourras aller chercher à propos de l’emprunteur tout ce que tu veux en écrivant $adherents/adherent[@id=$id_adherent]/nom ou adresse ou ...


    • pemile pemile 23 novembre 2020 17:51

      @VY-rus T « comme si c’ etait a toi de te justifier pour avoir oser critiquer ses prétention ... »

      Ca serait pourtant bien que @eau-pression source son affirmation sur les jointures, SQL vs XML/XSL sans XQuery smiley


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 17:52

      @pemile

       sur quoi tu te bases pour penser que je mens !

      c’ est pas très difficile , quelque soit le langage qu’ on te sort , 
      tient par exemple l’ OGRE 3D 

      Tu n’ en parle jamais le premier , mais immédiatement tu te prétend expert et tu t’ invente une vie , tu nous dira ensuite que tu as bosser dessus et que tu est le créateur du langage ...


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 17:54

      @VY-rus T

      Son attitude me rappelle surtout celle des commerciaux, qui ne risquent pas qu’on gratte sous le vernis. Et qui dénigrent la concurrence (exemple : d’après lui, PhHuymans n’y connaît rien en sql).


    • pemile pemile 23 novembre 2020 17:56

      @eau-pression "Si tu veux savoir quels livres de tel auteur ont été prêtés et à qui, tu écris un template qui s’appliquera à tous les livres prêtés dont l’auteur a l’id choisi"

      Je serais quand même curieux de voir ce template qui d’après toi serait plus lisible que la requête SQL correspondante !!

      PS : l’ensemble des 4 fichiers XML devront être d’abord entièrement chargé en mémoire ?


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 17:58

      @eau-pression

      c’ est bien vu , mais non c’ est pas un technico-commercial , il serait bien plus dur a piéger .

      Non c’ est plutôt un rigolo du monde associatif , un escroc qui profitait des subvention et installait des linux dans les lycée , sans même les paramétrer .


    • pemile pemile 23 novembre 2020 18:00

      @eau-pression « Et qui dénigrent la concurrence (exemple : d’après lui, PhHuymans n’y connaît rien en sql) »

      Euh, ça c’est un fait qu’il est possible de vérifier dans l’historique de ses posts ! Les exemples de requêtes qu’il a donné pour les fichiers de l’INSEE, passant par l’insertion de colonnes sur des milliers de lignes sont à garder dans le grand livre des perles SQL ! smiley


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 18:00

      @eau-pression

      Meme en liberal , on doit s’ inscrire , travailler sur des document .
      Y a que dans le monde associatif , que ca fonctionne au copinage .

      c’ est un parasite , pas un travailleur .


    • eau-pression eau-pression 23 novembre 2020 18:09

      @VY-rus T

      J’aimerais savoir ce qu’il en est de son article non validé.

      Peut-être une occasion perdue de mettre sur le tapis ce qui se passe pour les données de santé. Le débat sur la confidentialité des données médicales est en train d’être escamoté. Alors que le besoin de les partager sous le sceau du secret me semble avéré.

      J’ai noté aussi sa condescendance envers @nono, à qui il serait illusoire de faire connaître autre chose que le tableur. A part xml/xsl, j’ai parlé sans écho de spss. Les étudiants en stats savent trouver des outils libres de cet acabit.


    • pemile pemile 23 novembre 2020 18:11

      @VY-rus T « c’ est un parasite , pas un travailleur . »

       smiley

      Je suis au contraire depuis des années bien trop dans le bénévolat au gout de m femme  smiley


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 18:14

      @pemile

      et que j’ai plutôt flingué ma carrière en refusant catégoriquement la cravate et tous les outils Microsoft, puis GAFA

      Ca aussi c’ est du flan , il y a bien plus de boulot sérieux dans les systeme unix , qu’ il n’ y en aura jamais dans les gafa .

      De plus tout programmeur serieux est multisysteme ... multi architecture .

      Il n’ y a que dans l’ associatif , que des escroc comme toi peuvent berner les gens .


    • pemile pemile 23 novembre 2020 18:17

      @eau-pression « J’aimerais savoir ce qu’il en est de son article non validé. »

      C’était juste pour voir comment fonctionnait le système de modération d’avox. C’était à 90% une recopie d’un article de Jean-Luc Manise


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 18:18

      @pemile

      @VY-rus T « c’ est un parasite , pas un travailleur . »

       Je suis au contraire depuis des années bien trop dans le bénévolat au gout de m femme 

      c’ est sur que si tu vit a ses crochet , ça doit pas être drôle pour elle .



    • pemile pemile 23 novembre 2020 18:25

      @VY-rus T « Ca aussi c’ est du flan , il y a bien plus de boulot sérieux dans les systeme unix , qu’ il n’ y en aura jamais dans les gafa »

      Ca fait effectivement 35 ans que je peux bosser uniquement sous Unix mais par contre les projets sans aucun liens avec les GAFAM sont de plus en plus rare.

      « De plus tout programmeur serieux est multisysteme »

      Moi, c’est mon langage de prédilection depuis 25 ans, JAVA, qui est multisystème, mais je refuse quand même tout projet qui devra tourner sur serveurs Microsoft smiley


    • CYRUS VY-rus T 23 novembre 2020 18:31

      @pemile

      @eau-pression « Et qui dénigrent la concurrence (exemple : d’après lui, PhHuymans n’y connaît rien en sql) »



      Euh, ça c’est un fait qu’il est possible de vérifier dans l’historique de ses posts ! Les exemples de requêtes qu’il a donné pour les fichiers de l’INSEE, passant par l’insertion de colonnes sur des milliers de lignes sont à garder dans le grand livre des perles SQL !


      > Tout le monde sauf toi , avait vu qu’ il manquait les accolade , dans mon « helloworld » , c’ est bien pour ca que j’ ais dit qu’ on allait rigoler ...

      comment tu veut nous faire croire que tu repère une erreur sql , sur une base de donné que tu n’ as pas reconstruite selon les indication de Philippe , et sans la capture d’ ecran prouvant l’ erreur .

      Tu brasse du vent pepere ...

      Tu dit avoir 4 metier , quel sont les 3 autre ?
      parasite , troll , militant politique ?


    • pemile pemile 23 novembre 2020 18:51

      @VY-rus T « Tout le monde sauf toi , avait vu qu’ il manquait les accolade , dans mon « helloworld » »

      Bis repetita, ta bêtise me fait bien marrer !

      "comment tu veut nous faire croire que tu repère une erreur sql , sur une base de donné que tu n’ as pas reconstruite selon les indication de Philippe« 

      Parce que même un débutant ayant juste compris les bases du SQL aurait explosé de rire !

        »et sans la capture d’ ecran prouvant l’ erreur"

      Même quand t’as suivi les échanges tu veux une photo ??!! smiley


    • pemile pemile 23 novembre 2020 18:52

      @VY-rus T « Tu dit avoir 4 metier , quel sont les 3 autre ? »

      Pigiste pour la presse quotidienne régionale, enseignant et achat/rénovation/vente de maison.


Réagir