mercredi 1er février 2023 - par olivier cabanel

Lyon-Turin sur une voie de garage ?

Alors que les polémiques vont bon train, il est temps d’évoquer la farce quasi tragique du Lyon-Turin, ce projet de TGV lancé il y a 33 ans, (auquel s’est ajouté plus tard un projet fret) qui a suscité une vague d’indignation, et dont je suis fier d’avoir été l’un des fers de lance, sinon à l’initiative de la contestation : une journaliste d’Aix les Bains m’avait transmis une petite plaquette, un format A4 plié en trois, qui évoquait le projet de TGV destiné à relier Lyon et Turin. C’était fin 1991 !

J’eus l’idée d’agrandir le document qui décrivait grossièrement le tracé, puis de le calquer sur un plan au 25 millième, afin de montrer toutes les communes menacées...le Dauphiné Libéré publia le document, semant un vent de panique dans le Nord Isère, et au-delà...

En effet peu de temps après cette publication, des dizaines d’associations se créèrent, se regroupant plus tard en coordinations allant de la vallée de la Maurienne à l’Est Lyonnais.

Élus et associations obtinrent une expertise indépendante, dont ils avaient rédigé le cahier des charges, choisis ensemble le cabinet d’experts, et la région accepta de financer cette expertise.

Le résultat fut accablant pour les promoteurs du projet : coût largement sous-estimé, impossible rentabilité... (1)

En effet, ce projet à plus de 30 milliards, (estimé à 12 milliards) dont plus de 80 km se passent en tunnels, ou tranchées couvertes, soit plus du tiers du parcours, (bonjour le tourisme ferroviaire), était voulu d’abord par Louis Besson qui rêvait d’une gare TGV au cœur de "son" Chambéry, puis suite à des petits arrangements entre amis, obtenait l’aval de la région, puis enfin du gouvernement.

Or, depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et les élus écolos de la Région ont rejoint la contestation (2), Grenoble n’en veut plus, (3) Lyon non plus (4), d’autres ont suivi, notamment en Maurienne (5) et ne parlons pas de l’Italie qui le conteste plus que jamais.

Puis est venue la Cour des Comptes qui n’a pas hésité à déclarer que le Lyon-Turin était « en retard, trop cher, pas si écolo  », étant, le moins qu’on puisse dire, dubitative sur le sujet. (6)

En France, malgré tout, nombreux ont baissé les bras, d’autres continuent la lutte avec des arguments parfois trompeurs, comme le fait d’assurer que la voie actuelle suffit à reporter le trafic fret de la route vers le rail, (7) sachant que ce mode de transport ne peut survivre sans subventions, étant souvent trois fois plus cher que la route, d'autant que le fret ferroviaire se traîne à 15km/h en moyenne, incapable de franchir des pentes de plus de 1%.

La seule solution connue est le procédé R-shift-R, lequel permet une rentabilité du fret ferroviaire, vu la technologie qu’il développe.. : en effet ce procédé révolutionnaire permet un chargement très rapide du fret, tout en roulant à 130 km/h, franchissant des pentes de plus de 3 % (8) mais certains opposants ne veulent pas l’évoquer.

Pour l’instant, Lyon-Turin est donc dans une impasse, et on n’est pas prêt d’en voir le bout du tunnel, d’autant qu’il y a peu, le ministre de l’environnement émettait des doutes sur les priorités (9), le gouvernement évoquant plus tard « une pause » (10)...d’autres ont suivi au point ou aujourd’hui, l’enquête d’utilité publique sur le tunnel de base est en train d’être invalidée, suite au temps qui passe... (11)

comme rien n’a été décidé avant la fin 2022, le projet vient de perdre l’argent européen promis, ce qui laisse mal augurer de la suite. (12) Lien

D’autant que la suite qui se profile est encore moins encourageante pour les lobbys de ce projet pharaonique : le COI (Conseil d’Orientation des Infrastructures) s’apprête à rendre sa copie à la première ministre, proposant ni plus ni moins que d’enterrer le projet Lyon-Turin. (13)

N’est-il pas grand temps que cette sinistre farce s’arrête ?

Comme dit mon vieil ami africain : « dans ce monde, il y a les idiots sûrs d’eux et les sensés qui doutent  ».

le dessin illustrant l’article est de Chaunu

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

sources

1) https://www.lesechos.fr/1997/12/tgv-lyon-turin-70-milliards-cest-trop-cher-825109

2) https://www.lyoncapitale.fr/actualite/cafouillage-chez-les-ecologistes-autour-de-la-ligne-lyon-turin

3) https://www.telt.eu/fr/grenoble-joue-la-carte-de-lisolement/

4) https://www.journal-du-btp.com/lyon-turin-la-metropole-de-lyon-se-retire-du-comite-pour-la-transalpine-113203.html# : :text=pour%20la%20Transalpine-,Lyon%2DTurin%20%3A%20la%20M%C3%A9tropole%20de%20Lyon%20se%20retire%20du%20Comit%C3%A9,des%20divergences%20de%20vue%20radicales.&text=Il%20y%20a%20de%20l,les%20acteurs%20du%20Lyon%2DTurin.

5)https://www.ledauphine.com/economie/2022/12/22/16-elus-mauriennais-ont-signe-contre-le-lyon-turin

6) https://www.lyoncapitale.fr/actualite/en-retard-trop-cher-pas-si-ecolo-le-lyon-turin-a-la-moulinette-de-la-cour-des-comptes

7) http://www.acac73.org/2022/08/pour-notre-soutien-au-lyon-turin-depuis-20-ans-va-t-on-etre-oblige-de-demander-l-asile-politique-a-la-suisse-si-jean-luc-melenchon-devient-premier-ministre.html

8) https://www.dailymotion.com/video/xils7w

9) https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/comptes-rendus/seance/session-ordinaire-de-2022-2023/premiere-seance-du-mardi-17-janvier-2023

10) https://www.batiactu.com/edito/projet-lyon-turin-pause-lui-aussi-49942.php

11) https://www.ledauphine.com/economie/2023/01/25/lyon-turin-le-scenario-central-du-conseil-d-orientation-des-infrastructures-pourrait-bien-remettre-les-compteurs-a-zero

12) https://www.ledauphine.com/economie/2023/01/25/lyon-turin-le-scenario-central-du-conseil-d-orientation-des-infrastructures-pourrait-bien-remettre-les-compteurs-a-zero

13) https://www.brefeco.com/actualite/amenagement-infrastructures/le-coi-propose-denterrer-le-lyon-turin

 

Articles anciens

Lyon Turin, le grand bluff

Au train ou vont les choses

Un ministre qui déraille

Le caillou dans la chaussure

L’autisme au pouvoir

Le béton pourri du Lyon Turin

L’odyssée des No Tav à Lyon

Lyon Turin, une affaire de gros dessous

L’Ayrault port de la honte

Lyon Turin, un chantier bien occupé

Lyon Turin, un mensonge régional

Chimilin ne veut pas mourir

Le fret ferroviaire sur une voie de garage

Le malheur est dans les prés

Un train peut en cacher un autre

Ils n’arrêteront pas le printemps

Réussir le fret ferroviaire

Le TGV Lyon Turin est un projet ringard, prétentieux et couteux.

100 000 à dire NON !

Un enfer au Paradis

Vite et bien ne sont pas compatibles

Des trains sans entrain



18 réactions


  • raymond 1er février 2023 11:07

    C’est encore dans le tuyau ce truc ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2023 11:26

      @raymond
      oui, mais apparemment plus pour longtemps ! on met des millions de français dans les rues pour trouver quelques malheureux dix milliards, et on est pret à en engager 30 pour un projet considéré comme non rentable ! et dévastateur de l’environnement !


  • S. Lampion paparazzo 1er février 2023 11:16

    bis repetita


  • Wladimir 1er février 2023 13:33

    J"ai souvent entendu parler de ce sujet ... avec la variante passant par Briançon ... car j’habite dans la région ... cela couterait des sommes faramineuses ... avec toujours de gros imprévus ... le prix est largement sous-estimé pour ne pas faire peur ... exemple connu , le tunnel sous la Manche ... pour enrichir certains , les autres doivent payer ... tant mieux si le projet est enterré !


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 février 2023 08:48

      @Wladimir
      c’est certain que le passage par Briançon est bien plus intéressant, d’abord le tunnel serait plus court, donc moins cher...mais ça torpillerait l’idée de Besson qui veut absolument que ça passe par Chambéry ! smiley


  • sirocco sirocco 1er février 2023 14:04

    Dommage que la ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse ne soit pas, elle aussi, sur une voie de garage. Parce qu’il s’agit d’une monstrueuse hérésie écologique autant qu’économique. 

    Là où il suffirait d’adapter aux trains à grande vitesse la ligne ferroviaire existante pour 100 fois moins cher, on va détruire un paquet de terres agricoles et des milieux de biodiversité et impacter le vignoble de Sauternes.

    Pourquoi cet immense gâchis inutile et nuisible ? Pour les dessous de table faramineux qu’il va générer, pardi ! Ils vont se compter en centaines de millions d’euros !

    On comprend qu’ Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, se démène comme un beau diable pour faire adopter ce projet désastreux. Même s’il devra partager le magot avec d’autres gauchiasses corrompues qui l’ont soutenu, il lui reviendra assez de fric pour permettre à se descendance de vivre dans le luxe sur plusieurs générations.

    Autre ineptie dans la même région : le contournement routier de Beynac, parfaitement inutile lui aussi, qui va massacrer un site admirable de la Dordogne et permettre au « socialiste » Germinal Peiro de s’en mettre plein les fouilles. Mais c’est une autre histoire...


  • titi titi 1er février 2023 14:17

    @L’auteur

    En effet, à quoi bon ce TGV, alors que le trajet est vite fait en avion et pour pas cher.

    Merci Easy !


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2023 15:46

      @titi
      erreur !
      la ligne lyon turin existe depuis longtemps, et un tunnel ferroviaire est déjà en activité, il a été mis au gabarit pour permettre des convois de fret, et des voyageurs.
      l’avion est donc inutile. smiley


    • robert 1er février 2023 16:10

      @titi
      Cela a plus a voir avec le port de Gênes et le trafic de fret.
      "Le port de Gênes est, en termes d’espace et de trafic, le plus grand port industriel et commercial d’Italie et, en concurrence avec les ports Marseille-Fos et Barcelone en mer Méditerranée, un des plus actifs en Europe."


  • zygzornifle zygzornifle 1er février 2023 14:45

    Combien de fric a été englouti la dedans ....


  • alinea alinea 1er février 2023 20:23

    Des gens luttent, d’autres vont en prison et puis au bout d’un bon nombre d’années pffuuiitt, le projet est abandonné pour des histoires de gros sous.

    L’homme perd son temps pour ne rien faire, mais s’il ne faisait rien, tout se ferait dans son dos.


  • Zolko Zolko 2 février 2023 09:14

    Je ne comprends pas bien : je prends ce train très souvent, de quoi s’agit-il ? Enfin ... le trajet Chambéry-Milan en TGV ou FrecciaRossa.

     

    D’ailleurs, un petit conseil : si vous continuez plus loin que Milan il vaut mieux faire correspondance à Turin, car à Milan il faut changer de gare.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2023 18:22

      @Zolko
      oui, ce train est connu puisque un tunnel ferroviaire existe déjà, et permet d’aller de chambéry à lyon...rien à voir avec l’autre tunnel de base voulu par les promoteurs du projet...lequel vient d’être retoqué !


  • cétacose2 2 février 2023 12:30

    Bien que les italiens n’ont pas encore commencè les travaux , coté français Vinci continue à creuser ( dans la caisse ) Je suis au courant ,mon voisin est chef de chantier chez Vinci ....Un beau jour ,suite à une erreur , le tunnelier va déboucher en...Ukraine ,ce sera plus pratique pour faire passer les armes dans un sens ,et les putes dans l’autre.....


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2023 18:21

      @cétacose2
      ce que vinci creuse, ce sont les galeries de reconnaissance...sauf que tout est bloqué depuis que, le 31 décembre 2022 l’enquête d’utilité publique concernant le tunnel de base est caduque ! tout est donc à recommencer !!! smiley


Réagir