Spartacus

Suivez les commentaires de Spartacus (sur twitter : @lequidampost)
Spartacus est libre, capitaliste et libéral, républicain et fier de l’être.
 
Je défends le libre arbitre, la liberté d'exprimer toutes ses idées même si elles dérangent et même si elles ne sont pas les miennes, l'économie de marché, la concurrence, la mondialisation, le libéralisme, l'échange volontaire, la solidarité volontaire, le droit à la contradiction, le droit contractuel, l'équité.
 
Le système politico-économique le moins mauvais pour l'individu est le capitalisme. C’est un système où les hommes échangent les uns avec les autres sans jamais prendre l’initiative d’user de la force physique contre autrui.
 
La poursuite de son propre intérêt rationnel et de son bonheur en respectant les autres, est plus important que le sacrifice de sa vie pour l’intérêt des collectivistes. Les collectivistes ne sont pas des anges, mais des hommes. Et l'homme n'est pas collectiviste, mais une personne.

La logique de profit du capitalisme équilibre les comptes, rend responsable et motive pour satisfaire autrui tout en favorisant le libre arbitre, l'émancipation personnelle, l'éclosion de ses talents et la prise en main de sa destinée sans faire reposer sa responsabilité, ses revenus ou ses réussites et ses échecs sur les autres ou la collectivité comme le fait le socialisme qui encourage la servitude, la frustration, le mimétisme, la jalousie, ou le déni de sa personnalité. 
Et si le libéralisme.....(en vidéo) https://www.youtube.com/watch?v=MxYQb-WmB3g
 

Je me bat contre les exceptions aux règles générales, les corporations, les castes, le favotitisme ; les droits différenciés, l'interventionnisme, le directivisme, l'iniquité, la solidarité forcée par l'état et les groupes de pression.
Philosophie du libéralisme en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Kn23kokvLRo


 
Suivez mes fils de discussion.
Je fais enrager les gauchistes qui ne supportent pas le capitalisme qui les nourrit. Ils le vivent comme une frustration permanente, et c'est très amusant de les voir patauger dans leurs contradictions en attaques ad hominem et postures pseudo-morales faute d'arguments concrets économiques.

 
Retrouvez les anciens articles sur ce lien : http://www.agoravox.fr/auteur/spartacus-61267