Commentaire de Bernard Dugué
sur Un appel à ma génération


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bernard Dugué Bernard Dugué 7 mars 2008 13:36

Bonjour Philippe, ça alors, c’est assez étrange cette synchronicité, j’avais moi-même projeté un billet de ce genre, mais pour my generation, celle des 47-53 balais, que j’ai appelée les frangins de mai 68. Quant aux contenu, je m’oriente aussi vers ce pessimisme de l’action typique d’un Gramsci

on va tous crever, mais pas de ma même manière alors, tant qu’à crever, autant crever debout et non pas soumis


Voir ce commentaire dans son contexte