Commentaire de ronchonaire
sur Toujours plus de fonctionnaires, toujours plus de taxes...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ronchonaire 13 mars 2008 15:16

Mouaif, un peu facile quand même. Pour commencer, raisonner en termes absolus ne veut rien dire : ce n’est pas le nombre de fonctionnaires qui compte, c’est leur part dans la population active. Savez-vous si cette part augmente ou diminue ?

Vous occultez par ailleurs LA cause principale de l’augmentation des dépenses publiques : le poids de la dette. Les hausses d’impôts et autres "innovations fiscales" servent pour la plupart non pas à recruter de nouveaux fonctionnaires mais à payer les intérêts de la dette, qui représentent, année après année, une part toujours plus importante du budget de l’Etat, et qui constituent au passage autant de milliards d’euros "gaspillés" là où ils pourraient être dépensés dans des secteurs stratégiques (ou tout simplement laissés au secteur privé.) Le nombre de fonctionnaires est donc un leurre ; le vrai problème vient avant tout du fait que nos dirigeants n’ont toujours pas compris qu’on ne peut pas être structurellement en déficit.

Enfin, au-delà du montant des dépenses, qui n’est pas très intéressant en soi, il faut se poser la question de l’efficacité de ces dépenses. A-t’on vraiment un service public dont la qualité justifie de verser la moitié de nos revenus à l’Etat ?


Voir ce commentaire dans son contexte