Commentaire de Francis
sur Clair, simple et précis


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis Francis 9 juin 2008 17:13

Mais comment pourrai je participer si aucun candidat ne correspond (même de loin) à ce que je considère comme bon pour ce pays et moi-même ? Je ne vais quand même pas voter pour quelqu’un avec qui je ne suis pas d’accord !?! Et j’en ai marre d’avoir à choisir entre la peste et le choléra, pour finalement me résoudre à voter pour la peste pour éviter que le choléra ne soit élut.

Concernant le mandat, non, il n’est pas impératif, rien n’empêche un député de gauche de voter une privatisation, ou un député de droite de voter une nationalisation (pour caricaturer). Les programmes politiques exposés au cours des élections n’ont pas de valeurs juridiques : "les promesses n’engagent que ceux qui y croient" ...

Ceci étant, ça ne m’empêche pas de suivre l’actualité politique de très près, et ça n’est pas un hasard si j’attaque l’Etat français devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme, avec plus de 1200 de nos concitoyens, preuve que je ne m’en tiens pas à une attitude passive.

 

Pour joindre l’article à notre discussion, je ne connais aucun parti politique qui propose d’imposer aux entreprises du secteur privé qui obtiennent un marché public, comme c’est le cas de Suez, de garantir une qualité de service équivalente (obligation de résultats), tarification comprise, à celle qu’elle était précédemment. On voit donc bien que les privatisations n’ont pas pour objet d’améliorer le service (ce qui devrait être la logique si nous ne marchions pas sur la tête) mais rapporter du fric au secteur privé.


Voir ce commentaire dans son contexte