Commentaire de Charles Bwele
sur Détecter un essai nucléaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Charles Bwele Charles Bwele 20 septembre 2008 14:21

@ Krolik

Dans sa veille nucléaire, le CNTBTO recoure également aux instruments satellitaires, acoustiques et hydroacoustiques et parfois (mais moins souvent) à l’échantillonnage aérien. Possible mais très difficile de tromper tout ce beau monde à la fois, la détection des uns complétant/confirmant celle des autres et vice-versa. Parce que d’une façon ou d’une autre, une explosion atomique même en profondeur a toujours une signature décelable : sismique, isotopique, infrasonique, acoustique, électromagnétique...

Cordialement et merci pour tes enrichissants commentaires smiley


Voir ce commentaire dans son contexte