Commentaire de Lucilio
sur Déjà trois générations de Cubains sacrifiés en vain


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Lucilio Lucilio 25 février 2010 17:02

« Avant 1959, ils vivaient dans l’opulence et la liberté... »


C’est bien gentil ton homme de paille, mais les faits sont têtus : avant 1959, non seulement les Cubains n’essayaient pas de fuir l’île à tout prix comme aujourd’hui, mais des dizaines de milliers Européens (Espagnols, Italiens, etc.) y émigraient chaque année jusqu’à la veille de la prise de pouvoir par les castristes.

Voir ce commentaire dans son contexte