Commentaire de Pierre JC Allard
sur Déjà trois générations de Cubains sacrifiés en vain


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 février 2010 07:32

Orphelin politique :


 Evidemment, pas un mot sur le blocus. Le but est de ne PAS parler du blocus Si je me fâche, je chercherai QUI est l’auteur de cet article. Exemple de désinformation planifiée avec habileté, la propagande d’un systeme que je hais de toutes les fibres de mon corps. Parce que je le connais bien.

De quoi parte-t-on ici ? La situation à Cuba est mauvais elle l’est depuis longtemps ;personne de sérieux ne le conteste. LA population en a assez du castrisme ? Bien sûr, on en a toujours assez de la pauvreté et, quand on est jeune, on veut autre chose que l’héritage des vieux qui n’ont pas réussi
 
Cela est indiscutable, mais ce n’est pas le but de cet article de propagande. Le but est de nous convaincre que tout ça est la faute d’une révolution qui n’aurait pas dû se faire. Or ça, c’est un mensonge. La révolution cubaine était nécessaire et a été un succès en ce qu’elle a redonné sa dignité à ce qui était devenu un peuple de prostitués, d’escrocs, de malfrats et de lèche-culs

J’y étais et j’ai vu la chenille devenir papillon. Ensuite j’ai compris qu’on allait écraser le papillon et j’ai cessé de regarder de trop près. Je n’aurais pas aimé voir la brute son voisin arracher les ailes du papillon et un geste impulsif est regrettable.

Aujourd’hui, oui, Cuba doit changer. Le changement doit se faire en gardant les acquis de cette renaissance qu’a apportée Castro et sans oublier que la cause des problèmes de Cuba a été l’impardonnable turpitude de l’attitude américaine. Puisse-t-elle être maudite, détruite, mais jamais oubliée.




Pierre JC Allard

Voir ce commentaire dans son contexte