Commentaire de JL
sur Les milliardaires vous remercient


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JL JL 29 juillet 2010 07:13

Je ne parle pas ici à Anty, ça ne sert à rien, il ne changera pas d’avis !  smiley

 Mais ça ne m’empêche pas de réagir à ses post provocateurs.

’Les petits Américains sont les plus pauvres du monde occidental (Le figaro.fr, un journal gauchiste)

Quant au monde non occidental, du fait de la mondialisation libérale, non seulement les paysans n’arrivent plus à vendre leur production, mais de plus, ils perdent leurs terres qui sont exploitées par les multinationales occidentales, quand elles ne sont pas achetées par des Etats en manque.

Les poissons ont disparu des côtes d’Afrique et d’Amérique du Sud, et de toutes façons, les pêcheurs locaux n’ont plus le droit de les pêcher au motif de préserver la ressource : une ressource halieutique pillée par les navires usines du Nord, et qu’ils continuent à piller sans vergogne. Le capitalisme industriel a tué l’agriculture et la pêche vivrière, tout comme il avait tué l’artisanat et le petit commerce. Comme si cela ne suffisait pas, on leur a balancé récemment une marée noire apocalyptique sur la gueule.

Tout cela, et les guerres que se livrent les puissances parvenues pour voler les richesses des pays émergeants provoque un exode massif vers les grandes villes du Nord de ces miséreux qui s’entassent dans des bidonvilles : la misère c’est la pauvreté sans les moyens de subsistance ; pour ces gens, la mondialisation libérale a remplacé la pauvreté, non pas par l’abondance mais par la misère.

Les délocalisations féroces ont pour effet, de provoquer un laminage de notre industrie qui est devenue exangue : plus d’emplois, un chômage massif, déliquescence du tissus social et, cerise sur le gateau, une aggravation de la délinquance due à l’explosion du nombre de sans-emplois, indigènes de tous bords confondus, délinquance contre laquelle nos talonettos européens n’ont que leurs sales discours, puisque les budgets des services publics ne permettent plus une politique saine et efficace : le Trésor public est cetes conséquent mais détourné de sa fonction, il ne sert plus que d’accélérateur des inégalités : niches fiscales, allègements de charges, subventions aux entreprises, redistribution à l’envers ...

Nous avons certes de plus en plus de gadgets périssables et inutiles, voire avilissants comme ces fils à la patte que sont les téléphones portables, Ipod et autres Ipad, mais la nourriture de qualité est de plus en plus chère sinon plus. Quant aux services publics efficaces et gratuits, ils sont en voie d’extinction, et la pollution a fait que nous avons perdu un environnement de qualité : rivières moribondes, algues vertes, sols morts, air toxique, ...

Aujourd’hui, l’industrie financière provoque crises sur crises qui sont autant de prétextes à la mise en place d’un gouvernement mondial. Le seul bien des pauvres, c’est la nation. Demain, sans nation, les pauvres n’auront plus rien : on ne pouvait rêver pire cauchemar que ce retour vers un néo-moyen âge : les fiefs en sont les multinationales, à commencer par Monsanto qui s’est approprié les droits sur le vivant et utilise pour défendre ses droits, les maigres services publics existants, et ce, aux frais des contribuables, c’est-à-dire, ceux qui sont spoliés.

C’est ça, les milliardaires, lesquels sont au capitalisme ce que la poule est à l’oeuf ! C’est pourquoi il est aberrant de dire que ce sont nos achats qui font les milliardaires :

 smiley


Voir ce commentaire dans son contexte