mercredi 28 juillet 2010 - par Lisa SION 2

Les milliardaires vous remercient

Les 1000 milliardaires recensés sur cette planète vous remercient pour votre formidable aptitude à les enrichir quotidiennement, en privilégiant leurs produits manufacturés des clopinettes aux milliards esclaves soupe payée des pays sous développés, et que vous achetez cent fois plus cher chez vos commerçants locaux. Les 500 grandes multinationales qui contrôlent 52% du produit social et détiennent davantage que les 133 pays les plus misérables, sont ravis que vous vous précipitiez dans nos grandes surfaces tueuses de petits commerces, car cela profite encore à nos banques. Celles-ci peuvent donc ainsi racheter avec les intérêts de vos emprunts les faillites de vos centre villes, pour qu’ils puissent y installer leurs robots distributeurs inhumains mais bien plus rentables, puisque ne payant pas d’impôts.

Les 358 familles les plus riches qui possèdent la moitié de la fortune mondiale se régalent à l’idée qu’en achetant plutôt chez eux, vous vous gaussez de paraître plus riches que vous n’êtes, et apprécient nettement la pub pour leurs nom désormais célèbres. Elles se réjouissent que vous les payiez très cher et que vous ayez la gentillesse de bien vouloir les porter en circulant en ville, afin que tout votre petit monde les voient, les envient, et ainsi les achètent à leur tour. Merci de participer à favoriser leurs commerces et leurs modes très vite obsolètes, mais aussi rapidement renouvelées.

Les milliardaires du monde entier et leur cohorte des plus balles filles du monde qui font la queue devant leurs néons fluorescents, remercient également vos armées de bien vouloir, aux frais de vos peuples de fourmis ouvrières contribuables, faire respecter l’ordre dans les couloirs que franchissent nos yacht en acajou pour pouvoir en paix rejoindre nos nombreux paradis fiscaux. Ces endroits magiques qui ne figurent pas sur google, puisque de petites mains habiles les cachent via photoshop sous des forêts vierges ou des nuages, nous y vivons nus tous ensemble, en pensant à vous. Nous y tournons même régulièrement les films que vous vous appliquez à aller voir goulument sur le net, auxquels vous vous abonnez consciencieusement, et que nous vous remercions encore une fois de bien vouloir payer au prix fort. Ceci nous finance largement notre manège et nous encourage à continuer encore longtemps, puisque c’est à vous que nous devons de nous gaver quotidiennement de caviar, de Champagne, de truffes y compris celle des filles, et donc avec ces ribambelles, de sexe.

Nous tenons à remercier particulièrement les plus abrutis d’entre vous, qui, bien que premières victimes de notre désopilante escroquerie, continuent avec une touchante candeur à défendre avec zèle nos solides intérêts. Continuez donc bien sagement à vous en prendre aux fonctionnaires feignants, aux cloportes gauchistes et aux grévistes preneurs d’otage et autre salaud comme Chavez. Pendant que l’on fait assassiner peinard les journalistes quotidiens au Honduras et les syndicalistes tout frais du jour en Colombie dans la plus exquise des confidentialités, rien ne se sait et tout se poursuit. Ainsi, personne n’ose imaginer comment dans le silence le plus effroyable, nous pouvons continuer d’exploiter confortablement et à notre profit la cocaïne qui nous enrichit comme rien d’autre. Merci également de nous laisser exploiter les dernières ressources planétaires tout en salopant la chose avec une certaine désinvolture, et surtout parce que vous allez les payer au bout de la chaine de distribution, avec le supplément que représente l’horrible problème posé par vos déchets qui débordent dans vos poubelles et infesteront vos vies et celles de vos générations futures.

Merci encore, de soutenir les contre-réformes consistant à vous déposséder (au nom de la compétitivité ) de vos derniers droits sociaux, à nous aider à éradiquer enfin l’éducation, la culture et toutes formes de connaissances, aiguisant un tant soi peu votre lamentable esprit critique, et même de revendiquer avec un charmant enthousiasme le travail dominical comme liberté supplémentaire. Merci encore une fois d’avoir cautionné l’élection de votre actuelle marionnette au pouvoir et son programme tentant à falsifier votre organe de la justice, afin que celle-ci n’atteigne plus jamais le sommet de la pyramide que nous représentons ni son cortège d’affaires juteuses, et dont les gigantesques profits nous aideront immanquablement à nous y maintenir définitivement.

Merci de bien continuer à faire taire les esprits critique et sensés qui essayent tous les jours de vous ouvrir les yeux sur notre funeste système, de les piétiner vulgairement, de les traiter de tous les noms devant l’assemblée des mécréants qui vous écoutent et vous imitent sans réfléchir. Merci de continuer à jeter l’opprobre sur les minorités telles que les Roms, les arabes, les catholiques, les musulmans, les jeunes, les Talibans, les soixantehuitards, les marginaux enclavés, les poètes romantiques, les communistes, les socialistes, les défenseurs de la nature, les militants courageux mais seuls contre tous, et de prendre ainsi les gants de notre magnifique campagne de cassage et de saccage de toute opposition à notre nouvel ordre mondial universel et au dessus de toutes les lois savamment concoctée dans nos écoles inabordables et auto proclamées d’utilité publiques. Merci d’être si aveugles, mais tampon bien utile pour que progresse indéfiniment notre Bulle Dozer social.

Merci surtout de dépenser votre énergie à vous dévorer entre vous, à vous défouler consciencieusement sur du bouc émissaire à forte teneur appauvrie, car sans cela, je dois bien vous l’avouer, à 1000 contre 6 milliards, on aurait quand même un peu de mal à garder nos distances.

Tant d’aveuglement nous semble presque émouvant…merci encore !

 

" Bien sur que nous sommes en pleine lutte des classes, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui fait la guerre, et c’est nous qui gagnons " Warren Buffet - 2006 - spéculateur milliardaire

 

Vaccination-globale-et-capitale

Les milliardaires sont des gens passionnés

Mais la conscience les travaillent



245 réactions


  • Lemiamat 28 juillet 2010 10:10

    Hmmm, çà transpire bon la haine et la jalousie tout çà.....
    Allez courage, l’utopie c’est le prochain croisement à gauche.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 10:19

      Alors, pour la haine, elle n’est que roupie de sansonnet à coté de ce que ces gens peuvent penser de vous et moi, si vous saviez. Quant à la jalousie, pas de raisons, j’ai pris ma part de soleil dans les îles et pour être franc, mes meilleurs souvenirs me viennent de ma cabane en bois dans mon arbre...


    • plancherDesVaches 28 juillet 2010 13:24

      Jalousie... Malheureusement, non.
      La jalousie est d’ailleurs inspirée par les très riches, voir aux US : l’american dream. Et en France, le loto.
      Cette jalousie voulue et entretenue par les très riches leur permet de vous dire : « voyez, j’ai lutté pour obtenir, et j’y suis arrivé »... Histoire de te montrer qu’ils ont plus de « mérite ».
      Je ne sais plus qui disait de façon ironique : "c’est le premier million le plus dur à gagner, les autres viennent tout seul.

      Lisa, je suis dans le même cas : aisé (disons, loin d’être smicard) mais comprennant que le fric pour le fric tue toute société. Et le pire est que j’en ai fréquenté, des gens comme ça...
      C’est tout à fait la mentalité que tu décris.
      La crise actuelle le montre car nous sommes revenus à une concentration d’argent encore plus importante qu’en 1929. Même cause, mêmes effets.

      Certains devraient réviser leur histoire et découvrir ce qui s’est passé en 1789...


    • appoline appoline 28 juillet 2010 19:14

      Jalousie ? Comment peut-on être jaloux de la connerie humaine ? Regarder les choses en face et les dépeindre avec justesse n’engendre pas la haine mais la lassitude de voir que les évènements se reproduisent et que la masse est a ;; ;; ;; ;réacive.


    • appoline appoline 28 juillet 2010 19:20

      @ Plancher,

      Les cerveaux d’aujourd’hui sont amplement ramollis par les soupes déversées sur nos télés, j’espère tout comme toi que le citoyen lambda comprendra et ce, rapidement, l’attachement que son gouvernement a à son endroit mais certainement pas pour les raisons qu’il croit. La main mise sur les encéphales se resserre adroitement et en deresponsabilisant le quidam, la pleutrerie risque de porter préjudice. Au plaisir de te lire.

    • loloa 1er août 2010 20:18

      Ouep rien de nouveau....

      tant que les femmes préfèreront un vieux con riche à un jeune pauvre romantique, on ne sera pas plus avancé. C’est vieux comme le monde cette histoire.


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 10:15

    Bonjour,

    Une petite partie de ce texte lu en modération m’a inspiré l’envie de le compléter, j’ai oublié de la mettre en italique ainsi que de citer le nom de son auteur J.L.


    • Yann Amare 29 juillet 2010 12:45

      @l’auteur
      Chère Lisa, j’apprécie bien ton bon coup de gueule salutaire et nécessaire c’est certain, mais n’as tu pas oublié dans tes remerciements et tes congratulations de féliciter une large classe sociale sans qui rien ne serait possible (comme on dit aux Césars et au festival de Cannes) ???!!!...

       j’ai nommé les nervis et barbouzes, les mercenaires et sbires, les policiers et vigiles, les militaires et fonctionnaires, tout ces zélés zélotes, journaleux et éditorialistes, juges et greffiers, avocats marrons et avoués roués, huissiers et notaires corrompus (pléonasme), fraternelles affairistes, les associations de notables filous aux doigts crochus, les petits et grand élus, les scientistes et les matons, plus un tas d’autres crapules et serviteurs des pouvoirs prêts à torturer et massacrer si on leur demande, complétez vous même...
       smiley smiley smiley 

      ps- Ils étaient certainement compris dans ta diatribe mais pas nommés, ils sont un peu moins anonymes maintenant...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er août 2010 09:21

      Pour contrarier Atlantis, je propose cette vidéo qui a repris le texte et parait sur ce site : http://www.youtube.com/watch?v=tMDt2fev0jU mais aussi texte redirigé sur vingt autres pages gogol.


  • leypanou 28 juillet 2010 10:19

    Merci à l’auteur de cet article très drôle qui dit pourtant les choses telles qu’elles sont réellement. En particulier, la partie suivante :

    "Nous tenons à remercier particulièrement les plus abrutis d’entre vous, qui, bien que premières victimes de notre désopilante escroquerie, continuent avec une touchante candeur à défendre avec zèle nos solides intérêts" : on pense en particulier aux supporters des équipes de football professionnel, et donc des joueurs, avec certains salaires à 300 000€/semaine.
    Il faudrait distribuer votre article sur les plages à chaque fois qu’un jeune pop fait un travail de propagande : il ne risque pas d’apprécier.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 10:29

      Merci leypanou,

      la partie que vous citez est justement de l’auteur en question, ça lui fera plaisir.
      Les supporters de foot, et les accros aux jeux de courses en ligne aussi, qui vont enrichir le nouveau propriétaire du champs de course de Chantilly, membre de l’Ump...et financer le prochain dictateur en 2012...
      Quant aux jeunes pop, ils travaillent cet été pour financer les paradis fiscaux de leurs chef, espérant peut-être plus tard en profiter, si tout va bien.


    • liberta 28 juillet 2010 14:01

      la phrase que vous relevez s’apparente à « La Servitude Volontaire » aujourd’hui , dite « Servitude
       
      moderne »définie comme étant consentie par une foule d’esclave (l’auteur a dit « abruti » ) qui rampe

       devant leurs maîtres qu’ils ont eux- mêmes choisis


    • Claude Hubert rony 28 juillet 2010 21:25

      @ Lisa SION 2
      ces jeunes pops qui s’invectivent et s’entretuent presque pour succèder à l’inénarrable petit chef Benjamin LAMBAR et avoir l’honneur de servir la campagbe électorale du petit homme en 2012 ?


  • Gabriel Gabriel 28 juillet 2010 10:21

    Bonjour Lisa,

    Bien que vous ayez raison sur beaucoup de points, je trouve l’accusation facile. Vous croyez vous au-dessus du lot et sans erreurs dans vos choix ? Cela semblerait prétentieux… Aussi lorsque je vois le charmant gîte d’hôte que vous avez la chance de posséder, je me dis que quelque part, vous aussi avez du contribuer à l’enrichissement de cette caste de riches que vous haïssez tant. Afin qu’une majorité de citoyen essayant de s’en sortir comme ils peuvent, ne se sentent pas insultés par vos propos, je pense que vous devriez faire preuve d’un peu de mesure.

    Cordialement


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 10:39

      Bonjour Gabriel,

      d’un point de vue, c’est de ma faute quand je cite nos banques et nos îles, je laisse croire que j’en suis, ce qui est loin d’être le cas. Mais j’avais besoin de faire illusion pour ressembler le plus possible à l’idée que cette caste se fait des être communs comme vous et moi. Quant à cette maison que j’habite et où je loge confortablement pour trente euros la nuit, le prix d’un formule1, c’est pas ça qui va me payer mon yatch...
      " vous aussi avez du contribuer à l’enrichissement de cette caste de riches que vous haïssez tant. " j’ai c’est vrai acheté des produits issus de multinationales comme vous et ai donc participé à les enrichir aussi, mais les connaissant bien, je puis vous assurer que je les plaint bien plus que je ne les haïrait, comme le savetier du financier, je préfère chanter.

      Cordialement.


    • oncle archibald 28 juillet 2010 14:48

      Bonjour Lisa et encore une fois vous avez touché en plein dans le mille !!

      Ce pauvre Gabriel, écrit à tort «  lorsque je vois le charmant gîte d’hôte que vous avez la chance de posséder, je me dis que quelque part, vous aussi avez du contribuer à l’enrichissement de cette caste de riches que vous haïssez tant » ... 

      Pour créer un endroit charmant, en respectant le travail de ceux qui ont vécu et nous ont précédé là, ce n’est pas tellement de l’argent qu’il faut ce sont des artisans sensibles et capables ... ce qui se fait très rare, parole d’architecte ;.. et ces artisans là Gabriel, si vous avez la chance d’en croiser un ... regardez bien son train de vie ... il est souvent des plus modestes ... car ces gens la Monsieur, ça n’est pas l’argent qu’ils aiment mais le travail bien fait .. C’est vous dire si beaucoup les prennent pour des c..s !! 

      Gabriel vous me semblez jaloux de quelqu’un qui a su acheter et aménager un bien qui était peut-être à deux doigts de la ruine il y a quelques années ... Si pour vous le « capitaliste » est celui qui possède juste une jolie maison qu’il aime, les vrais, les mille dont LISA nous parle, pourront continuer à se fendre la gueule jusqu’aux oreilles dans leurs îles lointaines !!

    • Gabriel Gabriel 28 juillet 2010 17:54

      Oncle Archibald, j’ai bien peur que vous m’attribuiez des propos qu’en aucun cas je n’ai tenu, ou alors je me suis mal expliqué. Il ni a aucune jalousie, Dieu m’en garde, dans le fait que Lisa puisse avoir son gîte et j’en suis très heureux pour elle. J’expliquais simplement que je trouvais un peu dures ses accusations lancées à la cantonade et que le fait de consommer, tous nous nourrissons la chaîne des milliardaires. Quand aux artisans auxquels je vous un profond respect (Mon père en était un) je ne les ai jamais pris pour des de nantis, ce qui serait stupide. De plus il ni avait aucune agressivité dans mes remarques et d’ailleurs Lisa l’a constater. Cordialement


  • Le péripate Le péripate 28 juillet 2010 10:35

    Remercions aussi donc l’abruti qui enrichit quelques milliardaires en tapant des textes contre les milliardaires sur du matériel fabriqué par des milliardaires. Parce que là, c’est le pompon.
     smiley


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 11:09

      Pour votre enquête, c’est la modération qui a corrigé.
      Pour l’insulte, je vous replie sans aucune haine.


    • JL JL 28 juillet 2010 11:11

      Il est certain qu’il serait préférable de jouir de notre droit naturel à profiter de ce paradis qu’est la terre, nous baigner dans ses cours d’eau, faire pousser sans pesticides nos propres légumes, et mettre en oeuvre tous les savoirs faire acquis depuis la nuit des temps par l’humanité.

      Las ! la terre et l’eau sont pollués au delà de l’imaginable, et les savoir faire, quand ils ne sont pas oubliés pour cause de générations vouées au travail à la chaîne dans des usines capitalistes, sont privatisés par des Monsanto et autres empoisonneurs.

      Les droits de propriété industrielle, ça vous dit quelque chose ? Dans cette société capitaliste, il n’y a plus guère de travail qui n’enrichisse quelque part et de gré ou de force le capitaliste. Vous voudriez qu’on ne consomme pas ce qui est produit ? C’est absurde.

      Quant à Internet, il est certain que c’est le dernier espace de liberté. Profitons-en avant que l’industrie n’arrête de produire des machines qui le permette. Je pense à l’Ipad qui déjà préfigure l’asservissement vers lequel on va.

      Quant à Google, il est bon de savoir qu’il n’y a bientôt plus de différence entre cette société et les services secrêts américains. A propos de ces services : il y a quelques décennies, on y comptait 10 000 personnes. Aujourd’hui on arrive au million.


    • Le péripate Le péripate 28 juillet 2010 11:36

      C’est amusant l’auteur peut écrire, je cite, « Nous tenons à remercier particulièrement les plus abrutis d’entre vous », ce qui est son droit, mais si on répond sur le même ton, je cite encore " Remercions aussi donc l’abruti qui enrichit quelques milliardaires en tapant des textes contre les milliardaires sur du matériel fabriqué par des milliardaires." l’auteur censure sans haine (comme c’est chou !)
      Dites-moi, comme ça au hasard, vous ne seriez pas de gauche  ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 11:44

      Les abrutis que je cite sont ceux qui " continuent à faire taire les esprits critique et sensés qui essayent tous les jours de vous ouvrir les yeux sur notre funeste système, de les piétiner vulgairement, de les traiter de tous les noms devant l’assemblée des mécréants qui vous écoutent et vous imitent sans réfléchir. " Si vous vous êtes senti morveux, mouchez vous.


    • Le péripate Le péripate 28 juillet 2010 11:57

      C’est à moi que vous vous adressiez JL ? Désolé, ce n’était pas évident, d’autant plus que vous évoquez les droits de propriétés industrielles, ou autrement dit les brevets, comme si j’en était un partisan.
      Je vous invite donc à consulter les positions libérales sur la question des brevets (par exemple ici), ou plus facile peut-être pour vous la simple déclaration écrite dans l’espace de mon CV, je cite Contre les subventions, le protectionnisme, les plans de relance économiques, les “bailouts”, le lobbying, les banques centrales, la monnaie fiduciaire, les brevets, et toutes les autres interventions de l’État dans l’économie qui visent à procurer un avantage particulier à un groupe d’individus au détriment des autres.
      Essayez donc de viser la cible et peut-être vous toucherez.


    • Le péripate Le péripate 28 juillet 2010 12:02

      Mais oui, Lisa. Je me suis senti morveux, un vieux côté parano. Mais ça ne répond pas à mon interrogation : le même mot utilisé par vous est une profonde réflexion philosophique et par moi, dans le même contexte, une insulte. Ce n’est pas étrange ça, non ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 12:24

      Accordé, « un vieux côté parano. » vous avouez c’est correct. « Mais ça ne répond pas à mon interrogation » la partie dont vous relatez n’a pas été écrite de ma main et je m’en excuse déjà auprés de l’auteur dans le troisième commentaire du fil.


    • JL JL 28 juillet 2010 12:33

      Péripate, je crois que vous devriez lire comment les chicagos boys s’y prennent : eux aussi prétendent la même chose que vous. On a vu, et on voit ce que ça donne.

      Pour votre information, Naomi Klein, pou ne citer qu’elle a écrit des choses passionnantes à ce sujet.


    • Le péripate Le péripate 28 juillet 2010 12:40

      Hou la la, alors, si l’auteur n’est pas l’auteur, qu’il signe mais qu’il n’a pas signé, ça vaut bien effectivement de me censurer sans haine. Je crois que j’ai compris : ce n’est pas moi m’sieur.
      Suivant.
      Le JL. Naomi l’a écrit donc c’est vrai. Et pas la peine de vérifier auprès des premiers intéressés.

      Bon, je vous laisse entre vous, ma présence suscitant un semblant d’unanimité entre sectaires tout à fait prêt à s’entredéchirer.
      Fin de l’entr’acte.


    • Philou017 Philou017 28 juillet 2010 18:18

      Le péripate est pour la libre exploitation de l’homme par l’homme.


    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 28 juillet 2010 19:10

      J’adore les gens comme vous péripate,vous n’avez jamais lu « la stratégie du choc » mais vous vous permettez tout de meme de remettre en question l’enorme travail de documentation de son auteur.
      Rien à dire qui ne soit pas insultant.


    • jaja jaja 28 juillet 2010 19:24

      Bof retourner l’arme des milliardaires contre eux-mêmes c’est du classique en ce monde... Je pense que vous trouverez sans peine des tonnes d’exemples illustrant mon propos...

      L’exemple que vous citez entre bien sûr également dans cette catégorie...


  • Salsabil 28 juillet 2010 10:35

    Salut Lisa,

    Je vois que le coup de gueule continue et de mieux en mieux ! smiley

    C’est tout à fait bien vu, cynique à souhait, une fois de plus, j’aime beaucoup.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 10:46

      Slu Salsa,

      quand on peut voir l’arrogance de cette caste sans autre foi ni loi que l’argent, je pense qu’on peut y aller gaiment sans risque d’atteindre leur cœur de palmier. En réalité, ce qui me permet d’avoir le recul sur les deux extrêmes décrits, c’est que je suis hors circuit ni actionnaire, ni consommateur accro.

      Merci à toi d’aimer...


  • Shaytan666 Shaytan666 28 juillet 2010 10:39

    Je suis profondément choqué par la photo qui illistre l’article, cela ne va pas plaire à nos amis salafistes et est carrément un leurre d’appel sexuel.  smiley  smiley


  • PhilVite PhilVite 28 juillet 2010 10:45

    Dites-donc, ça a l’air sympa les mariages dans le Cher ! Je ne connaissais pas ces traditions. smiley


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 10:53

      M’en parle pas, je reçois une équipe qui vient tourner deux fois trois jours au mois de septembre. Si ça se trouve, c’est un film de boule


    • PhilVite PhilVite 28 juillet 2010 11:40


      Pour en venir au fond de votre article, LSD, je crois que les maîtres du monde ont tout simplement réussit à détruire le sentiment d’appartenance. Avant, on appartenait à une famille, à un village, à une communauté religieuse....à une classe sociale, etc. Avec comme corollaire la capacité d’agir en groupe au nom d’une communauté, avec tout le poids de celle-ci. Aujourd’hui notre société est atomisée et le poids de chacun, individuellement, parfaitement négligeable. Si je décide tout seul, comme un grand, de boycotter Carrefour, Lidl ou Sytem U, je les fais bien rigoler. Le gros problème du moment me semble là : comment recréer le sentiment d’appartenance à un collectif doté d’une efficacité réelle sur le plan social et politique. l’individualisme nous tue.
      J’ai en tête les images d’attaques des troupeaux de gnous par des groupes de lionnes dans la savane africaine. La technique est toujours la même : isoler un individu pour lui faire sa fête. Et nous, nous sommes les gnous du système capitaliste.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 11:53

      Vous dites « je crois que les maîtres du monde ont tout simplement réussi à détruire le sentiment d’appartenance. » je prends l’exemple de mon village. Il est désormais aux mains de près de la moitié d’ européens dont la plupart ne parlent pas le français. Mais notre notaire et nos maires successifs ont participé à ce fait par une hausse des tarifs pour le premier, et un bétonnage et affairage édifiant pour les autres. Les belles routes et les voitures individuelles ont entrainé le reste.


    • Salsabil 28 juillet 2010 13:46

      Et bien de gnous, devenons lionnes, heu..enfin..lions, heu...

      Oh et puis me*** !, Soyons bonobos, tiens ! Ca va avec l’illustration du papier... smiley


    • PhilVite PhilVite 28 juillet 2010 13:59

      Ben gouroute, que vous arrive-t-il ?
      Un petit coup de rosé à la fraîche, ok. Mais pas au repas de midi ! Vous allez finir par danser toute nue sur les tables. smiley


    • Salsabil 28 juillet 2010 14:10

      A l’eau, mon cher, à l’eau bien fraîche !!!

      Je suis sage comme une image

      Vous saviez, quand même que le vodka-martini est un favori de James ??? Ca se digère bien pourtant normalement ! smiley


    • PhilVite PhilVite 28 juillet 2010 16:09

      A vrai dire, Martini-vodka, j’ai jamais essayé. Moi, mon truc c’est Cointreau-pamplemouse.
      Bon, je sais, ça en jette moins. Mais c’est bon !


    • Salsabil 28 juillet 2010 16:20

      Miam ! Ca doit être délicieux. Et je trouve ça plutôt « chicos » donc ça va bien avec le smoking ! smiley

      J’avais visité le site de fabrication du Cointreau dans ma jeunesse (y a longtemps ! smiley ), la salle des cuves où macéraient les ingrédients dégageait un parfum d’écorce d’orange extraordinaire. C’était à se damner !


    • Salsabil 1er août 2010 02:35

      James,

      Puis-je vous enjoindre à me joindre ?

      Vous trouverez chez Paul de Cork l’adresse utile.

      A vous l’honneur et à bientôt !


    • Salsabil 1er août 2010 02:51

      C’est ici : http://www.agoravox.fr/auteur/salsabil

      p. 75, si je ne parle pas trop entre temps ! smiley


  • JL JL 28 juillet 2010 11:00

    Bonjour Lisan Sion, je ne suis pas l’auteur de quoi que ce soit ici, même si j’ai pu quelque part faire une citation reprise dans ce texte.

    Ceci dit, cet article est à prendre au second degré. Dire que les milliardaires ne sont riches que parce que nous achetons leurs produits est une bêtise phénoménale, vous en conviendrez.

    Si quelqu’un me demande d’en discuter posément, je suis disposé à le faire, bien que cette idée que nous serions responsables de cette richesse insolente soit une idée absurde, et j’ai coutume de dire avec Bakounine, que « Seuls l’absurde (et l’humour), ne se laisse(nt) pas expliquer ».

    « Expliquer c’est compliquer », et cela est encore plus vrai concernant l’absurde ; et compliquer l’absurde, c’est pas ça qui fait avancer le schmilblick.

     smiley


    • Mathieu 28 juillet 2010 11:10

      Et bien JL, je suis intéressé par votre démonstration. 


      Si tous les très riches n’ont pas fait fortune dans le commerce de biens de consommation, ceux qui tirent leur fortune de la grande conso le sont grâce à vous et moi. 

      Et pensez aussi que ceux qui tirent fortune de leur capital le doivent à des gens comme vous et moi qui font des prêts avec intérêt...

    • JL JL 28 juillet 2010 11:13

      @ Mathieu, ai-je parlé de démonstration ? Vous voyez, vous commencez déjà à déformer mes propos. Pourquoi donc discuterais-je avec vous ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 11:20

      Bonjour JL, je ne vous citais pas, mais un autre dont je ne suis pas sûr, mais nous le saurons avant la fin du fil. Vous dites « Dire que les milliardaires ne sont riches que parce que nous achetons leurs produits  » c’est en partie vrai, ils se sont enrichis en délocalisant la production et en empochant la différence sans payer d’impôts. ne pas le croire serait absurde. Ils ont aussi volé les trouvailles durant un siècle comme celles de Tesla, par exemple. Dans le cas de l’Oréal, ce sont surtout les femmes gourmandes et raffinées qui ont fait sa fortune.


    • Mathieu 28 juillet 2010 11:21

      JL,


      J’ai pris votre « Si quelqu’un me demande d’en discuter posément, je suis disposé à le faire » pour une invitation, car je ne comprends pas la bêtise phénoménale du propos.

      Cordialement.

    • JL JL 28 juillet 2010 11:38

      Eh bien Mathieu, pourquoi ne commenceriez vous pas par lire ma réponse à Péripate sur ce fil, et nous en discuterions ? Ce searit un bon début, ne trouvez-vous pas ?? 


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 11:55

      @JL,

      Vos interventions ne manquent pas d’intérêt mais à mon avis, vous avez quand même besoin de vacances.


    • Mathieu 28 juillet 2010 12:01

      JL.


      Je retiens « Vous voudriez qu’on ne consomme pas ce qui est produit ? C’est absurde. ».
      Je ne dis pas qu’il ne faut pas consommer ce qui est produit. Je dis juste que ce faisant. Vous enrichissez ceux que vous appelez les capitalistes. Qu’il ne faut pas se plaindre ensuite que les riches soient riches.

      Particulièrement en alimentation, c’est possible de sortir des circuits de grande consommation, de ne pas enrichir de capitaliste et de promouvoir une agriculture locale. Certes, c’est généralement beaucoup plus cher et ça demande bien plus d’efforts.

    • JL JL 28 juillet 2010 12:02

      Lisa Sion, le fait que les milliardaires s’enrichissent parce que nous achetons leurs produit est d’une certaine façon un truisme.

      Nous n’achetons pas les produits des milliardaires, mais les produits que nous fabriquons. A un deuxième degré, ce ne sont pas les produits des milliardaires, mais les produits de leurs entreprises. L’organisation capitaliste fait que, à la tête des entreprises capitalistes se trouvent des gens qui perçoivent une grande, une énorme partie des bénéfices si l’entreprise est énorme.
       
      Le capitalisme, et aujourd’hui, la mondialisation fait les entreprises de plus en plus gigantesques et c’est pourquoi il y a des milliardaires. 

      Ceci, et beaucoup d’autres choses encore me font dire qu’il est absurde de poser comme vous le faites, à l’instar d’un autre auteur dont j’ai tout lieu de penser qu’il est, c’est son droit, et je peux me tromper, dans la mouvance de pensée des lucilio et lexington pour ne citer qu’eux.


    • JL JL 28 juillet 2010 12:08

      @ Mathieu : vous connaissez le catalogue des semences ? Vous savez quelque chose concernant les droits de propriétés, notamment des semenciers ? Pourquoi ne dites-vous pas que les paysans devraient revenir à l’agriculture ancienne ?

      C’est curieux : quand il s’agit d’attaquer comme le font les écologistes authentiques notre mode de vie, ils sont ridiculisés au motif qu’il voudraient nous éclairer à la bougie ! Mais quand il s’agit de faire l’apologie des milliardaires, parce que, à son corps défendant, lisa fait l’apologie des milliardaires, alors, les gardiens du « temple » viennent nous conseiller de vivre modestement, et pourquoi pas, de nous éclairer à la bougie, bougie que nous devrions confectionner nous-mêmes, bien entendu !




    • Mathieu 28 juillet 2010 12:20

      Il se trouve que j’essaie dans la mesure du possible de me fournir en produits alimentaires de qualité. D’aller au marché, tous ces trucs démodés.


      C’est généralement cher, mais quand ça vaut ce que ça coûte, j’y revient.

    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 12:38

      @Matthieu, " Particulièrement en alimentation, c’est possible de sortir des circuits de grande consommation, de ne pas enrichir de capitaliste et de promouvoir une agriculture locale. Certes, c’est généralement beaucoup plus cher et ça demande bien plus d’efforts. « ceci n’est pas tout à fait vrai, l’on a remarqué que les lourds tracteurs ruinait et compilaient la terre en la remuant pour rien. En recouvrant votre potager ou vos bacs à fleurs de feuilles d’automne, vous vous épargnez de secouer la terre que vous aurez pris soin la première année de bien retourner quand même et d’évacuer les racines des mottes. en disposant des plants de tomates parmi vos fleurs, vous faites sans grands efforts d’une pierre deux coups.

      @ JL, » Ceci, et beaucoup d’autres choses encore me font dire qu’il est absurde de poser comme vous le faites, à l’instar d’un autre auteur dont j’ai tout lieu de penser qu’il est, c’est son droit, et je peux me tromper, dans la mouvance de pensée des lucilio et lexington pour ne citer qu’eux. " Alors là, vraiment je n’apprécie pas du tout et vais vous replier...

      Plus sérieusement, JL, c’est le transfert par la mer que convoitent les pirates depuis la nuit des temps qui nous valent ces produits souvent bas de gamme qui cassent au premier usage et qui donc sont bien plus chers...pour les pirates des mers, souvenez vous : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/il-faut-nationaliser-les-riches-74287


    • JL JL 28 juillet 2010 13:07

      « Alors là, vraiment je n’apprécie pas du tout et vais vous replier... » (LS)


       smiley

      Je crains, Lisa, que nous ne nous comprenions pas sur ce coup-là. Je ne peux que répéter ici :

      C’est curieux : quand il s’agit d’attaquer comme le font les écologistes authentiques notre mode de vie, ils sont ridiculisés au motif qu’il voudraient nous éclairer à la bougie ! Mais quand il s’agit de faire l’apologie des milliardaires, alors, les gardiens du « temple » viennent nous conseiller de vivre modestement, et pourquoi pas, de nous éclairer à la bougie, bougie que nous devrions confectionner nous-mêmes, bien entendu !

      Dès qu’il est question de légiférer pour limiter cette consommation à outrance, par exemple une taxe aux frontières, les lobbies libéraux (pirates des mers) sont sur le pied de guerre. Mais ce sont les mêmes, rassurez moi : vous n’en faites pas partie !? qui viennent avec les Hulots et autre YAB, nous dire de fermer les robinets et confectionner nous mêmes nos habits, quand ce n’est pas de cultiver notre propre coton !!!

       smiley

    • Philou017 Philou017 28 juillet 2010 18:29

      JL : " le fait que les milliardaires s’enrichissent parce que nous achetons leurs produit est d’une certaine façon un truisme.
      Nous n’achetons pas les produits des milliardaires, mais les produits que nous fabriquons. A un deuxième degré, ce ne sont pas les produits des milliardaires, mais les produits de leurs entreprises."

      Vous jouez sur les concepts. Le vrai probleme, c’est comment la classe riche, qui a de plus en plus de pouvoir, décide de redistribuer les richesses. Actuellement, elle en ammasse de plus en plus aux dépens des autres, et elle crée la pauvreté par le chomage et la précarité. Ce qui est en cause, c’est l’organisation du monde, et qui en décide. A l’heure actuelle, ce sont les richards qui en décident, à leur unique profit.
      Et c’est bien parce que nous participons à cet asservissement en leur achetant leurs marchandises dans ce système, que nous sommes les dindons de cette farce.

      Le vrai problème, c’est notre acceptation du système, ce que Lisa Sion dit bien en arguant que nous leur achetons leurs marchandises (c’est notre travail, mais LEURS produits). Si demain nous n’achetons plus leurs marchandises, ils perdraient leurs pouvoir, car le système tel qu’il est leur donne tous les pouvoirs, notamment par leur fortune qui leur permet de le contrôler.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 18:34

      Archi-faux ,

      Des milliardaires il y en a eu de tout temps , Crésus est un exemple parmi d’ autres .

      Il n’ y avait ni multinationale ni bourse avec CAC 40 .

      JL vous foirez dans vos démonstrations .


    • Shaytan666 Shaytan666 28 juillet 2010 18:39

      C’est un cercle vicieux, si demain vous n’achetez plus LEURS produits, vous perdrez VOTRE travail.


    • nightflight nightflight 2 août 2010 08:38

      Saytan666, je suppose que vous vouliez parler de NOTRE travail


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 11:14

    La vérité c ’est les milliardaires sont riches parce qu’ ils ont de l’ argent .

    Et non pour une quelconque autre raison .

    Et les pauvres parce qu’ ils n’ en ont pas .

    Pour la même raison que les riches qui eux en ont .

    C ’est fascinant de voir des articles jour après jour décrivant la richesse des riches .
    Et que jamais personne ne parle des femmes de ménage immigrées suant sang et eau dans des hôtels de luxe . Du cancer en phase terminale de l’ agonisant , et de la vie quotidienne de celui eu celle qui se trimballe avec un anus artificiel , ou de l’ autre paralysé faisant des signes avec les cils pour se faire comprendre .

    On aime jalouser ce qui convient , n’ est-il  ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 11:24

      Dites donc, rocla, ou vous rentrez des îles, ou vous avez zappé mes articles emphatiques. http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/moyens-modernes-au-service-du-38148 http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-masque-du-blanchiment-vers-les-55891 et j’en passe. Vous pallissez je trouve.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 11:49

      Je disais que si les milliardaires sont riches c ’est parce qu’ ils ont de l’ argent .

      Vous rentrez de quelle ile vous  ?


    • nightflight nightflight 2 août 2010 09:01

      Rocla,

      Le vrai problème est de savoir si l’on désire laisser les plus habiles (Ou les plus chanceux) devenir les maîtres du monde, où si l’on préfère un système où chacun puisse participer aux décisions et vivre dignement.

      On pourrait aussi remarquer que la richesse ne serait pas un problème si la misère n’existait pas.

      Hors, certains individus ont réussi à s’emparer d’une grande part du gâteau, sans s’assurer que ce faisant, d’autres qu’eux étaient desservis jusqu’à un point qui clairement inacceptable.

      Pire : Les possesseurs de la richesse ont mis en place des mécanismes qui appauvrissent très clairement les moins forts.

      Donc, la responsabilité des riches est clairement établie : Ils ont profité d’un système inique pour s’enrichir jusqu’à n’en plus savoir quoi faire, au mépris des droits fondamentaux de ceux à qui la vie a moins donné, en participant à l’instauration une situation intenable.
      Bien sur, on peut considérer que la situation actuelle est normale, mais de voir des pays qui connaissent la famine alors que les greniers sont pleins, de constater que la situation en Haïti est gravissime puisque les promesses d’aide n’ont été débloquées qu’à 2%, de voir l’Irak à feu et à sang, pour des sombres raisons non encore totalement élucidées, de savoir que les retraités Norvégiens ont été ruinés, que 3 millions d’américains ont perdu leur domicile, etc. etc. etc.
      Si en ayant connaissance de tout cela, vous trouvez que la situation est normale, mon cher Rocla, tout en ayant prix connaissance du fait que Mme Bétencourt est imposée à 10%, alors je ne peux plus rien pour vous.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 août 2010 09:44

      Nightflight ,

      A mon avis c ’est pas une question de riche ou de pauvre . ..

      Ce serait plutôt une question d’ intelligence et de pragmatisme .
      Tu cites des famines et ces genre de choses . L’ intelligence consisterait à adapter le nombre d’ enfants à ce qu’ il y a pour se nourrir . Faire douze enfants sachant par avance qu’ ils vont crever de faim c ’est pas fun ...

      En effet les bankster piquant et raflant la mise à tous les coups , oui , faudrait les mettre par-terre , le système , au départ a permis plein de réalisation est devenu une usine à gaz comprable à un chasseur montant un gros filet attrape tous les oiseaux à l’ instar des banquiers prenant tout le pognon qui passe .

      Quant à dire les riches c ’est tous des salauds reviendrait à dire que tous les pauvres c ’est des cons . Des phrases pour gogols .


  • ELCHETORIX 28 juillet 2010 11:27

    Bonjour , j’aime bien l’illustration avec les « rapaces » tout en -haut de la pyramide , édifiant !
    RA .


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 11:39

      bonjour RA,

      en effet, cela fait deux fois que je m’en sers et remercie l’auteur de ce dessin fort à propos.


  • Annie 28 juillet 2010 11:28

    @Lisa,
    Cela se rapproche d’un autre article publié sur AV il y a quelques jours, mais par un auteur nettement plus ’agressif’.
    J’ai quand même un petit problème avec vos arguments. D’abord parce qu’il n’y a rien de mal à consommer ; en fait, je ne vois comment on pourrait faire autrement. Ensuite, ce n’est pas la consommation qui en soi crée des milliardaires, mais tout un système dont le but est d’extirper un maximum de fric au consommateur, en particulier par le biais de la soit-disant valeur ajoutée par les filières de traitement et d’approvisionnement. 
    Enfin, je ne me précipite pas vraiment dans les supermarchés, mais dans la petite ville anglaise où j’habite, il n’y a plus un seul magasin de légumes, de viande, de poisson, alors parler de choix !!. Sinon modestement je cultive mes légumes, mais je me vois mal commencer à tisser le coton.


    • Mathieu 28 juillet 2010 11:33

      Annie,


      Vous avez toujours le choix. Vous pouvez aller dans la ville d’à côté (à pieds pour ne pas enrichir Total et compagnie) ou élever vous même des poules et des lapins.

      L’autre solution, évidemment, consiste à acheter en grande surface classiquement. Mais, dans ce cas, accepter d’enrichir les acteurs de la filière. (solution que je pratique)

    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 12:07

      @ Annie,

      vous dites « ’il n’y a rien de mal à consommer  » dans notre beau pays, avant qu’il ne subisse la dure loi du complot mené à terme en 45, détenait 258 marques de motocycles. l’honneur a été donné aux perdants de cette guerre de les fabriquer pour que nous les importions chez nous. Le complot ne date pas d’aujourd’hui, en témoigne ce lien édifiant : http://www.chaos-mondial-organise-resistance-infos.over-blog.com/article-32638103.html Voyez comment toutes les délocalisations de 2008 concernent des produits en majorité étasuniens http://maps.google.com/maps/ms?hl=fr&ptab=2&ie=UTF8&oe=UTF8&msa=0&msid=106468196104779563781.00045a2a5e1c2cf69d5d4&ll=46.988988,1.955652&spn=8.033979,11.664219&source=embed
      Celui ci vous renseignera sur le programme à venir si nous ne nous mobilisons pas : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=18245

      Ce n’est effectivement pas consommer qui fait les milliardaires, mais les transferts en mer peuplées de pirates.


    • Annie 28 juillet 2010 12:08

      J’accepte, j’accepte, mais comme une fatalité.


    • JL JL 28 juillet 2010 12:18

      @ Annie, je suis tout à fait en phase avec ce que vous dites, en particulier ceci : « Ensuite, ce n’est pas la consommation qui en soi crée des milliardaires, mais tout un système dont le but est d’extirper un maximum de fric au consommateur, en particulier par le biais de la soit-disant valeur ajoutée par les filières de traitement et d’approvisionnement. »

      Permettez-moi de copier-coller ici (ce que j’ai écrit plus haut), l’autre point de vue qui me parait pertinent ici :

      C’est curieux : quand il s’agit d’attaquer comme le font les écologistes authentiques notre mode de vie, ils sont ridiculisés au motif qu’il voudraient nous éclairer à la bougie ! Mais quand il s’agit de faire l’apologie des milliardaires, parce que, à son corps défendant, lisa fait l’apologie des milliardaires, alors, les gardiens du « temple » viennent nous conseiller de vivre modestement, et pourquoi pas, de nous éclairer à la bougie, bougie que nous devrions confectionner nous-mêmes, bien entendu !


  • anty 28 juillet 2010 11:56

    Que les milliardaires sont plus nombreux est aussi un signe de la bonne santé économique mondiale
    Les populations sont infiniment plus riches qu’il a 60 ans juste après la guerre avec une population 2 fois plus forte
    Les famines sont moins nombreuses et quand elles arrivent on peut à les juguler grâce à l’entraide internationale.
    Les répartitions des richesses touchent de plus en plus les gens même si c’est insuffisant
    Les pays comme l’Inde ou la Chine naguère des pays du tiers monde réalisent des performances économiques époustouflantes
    C’est d’ailleurs dans les pays asiatiques que l’augmentation des milliardaires est la plus grande
    ce qui s’accompagne aussi par une augmentation générale du niveau de vie
    La chine à la sortie du maoïsme était un pays d’une grande pauvreté
    maintenant elle compte une classe moyenne de 300 millions de personnes
    Indéniablement un grand nombre de personnes riches sur terre est plutôt une bonne nouvelle pour tous sauf pour les éternelles grincheux de gauche qui voient partout le mal


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 12:50

      « Que les milliardaires soient plus nombreux est aussi un signe de la bonne santé économique mondiale » Si vous suivez le parcours de l’émission Pékin Express, vous pouvez constater que le monde est plein de voiture neuves et les candidats sont reçus dans des maisons en béton. Mais si vous suivez l’émission en terre inconnue de Lopez, vous constatez qu’au bout du monde, des pauples qui n’ont rien qu’un toit et des bêtes sont extrêmement heureux sur le toit du monde. Le bonheur doit donc être impérativement un savant compromis si vous voulez généraliser un certain niveau de vie. je me demandais que pouviez vous être anty, vus êtes anti gauche. Mince.


    • anty 28 juillet 2010 12:59

      On n’a pas construit Paris en un seul jour
      L’augmentation du niveau de vie se fera graduellement et à mon avis au profit de tous car c’est la logique économique qui le veut.

      Je ne rien coutre les gauchistes mais je n’aiment les grincheux envieux...


    • JL JL 28 juillet 2010 13:28

      « L’augmentation du niveau de vie se fera graduellement et à mon avis au profit de tous car c’est la logique économique qui le veut. » (Anty)

      C’est ça, demain on rase gratis ! Allez dire aux Américains que les classes moyennes c’est l’avenir !

      La vérité, c’est que le pouvoir a toujours utilisé les mêmes stratégies : à l’époque de la colonisation, les impérialtes s’appuyaient sur les classes compradores. « Aujourd’hui que nous n’avons plus rien à coloniser, nous avons colonisé nos propres enfants ». Les classes moyennes ne sont pas une fin, elles sont le moyen sur lequel s’appuie la classe possédante pour agrandir son pouvoir et ses possessions. Mais quand le but est atteint, alors, ce sont les classes moyennes qui sont à leur tour exploitées : la crise des subprimes est un bon exemple des moyens mis en oeuvre. L’industrie financière est une industrie diabolique, au service des possédants, naturellement.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 juillet 2010 13:41

      Si l’ensemble de la planète vivait comme ces milliardaires, il faudrait dix terres pour assumer la production à la hauteur de la consommation. Vu que l’on n’en a qu’une à disposition, il faudra immanquablement qu’ils réduisent tout sur tous les plans, et surtout, qu’ils cessent de cautionner la mondialisation et sa dictature progressant. Pour que tout le monde soit riche et heureux, il faut que certains baissent d’un ton, c’est obligé et vite, avant que le peuple ne les décapite.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 13:44

      Si l’ ensemble des conneries qu’ on peut lire ici était la réalité celà fait longtemps que la terre aurait implosé ....


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 juillet 2010 14:09

      Par anty

      50.000 ans avant notre ère
      "L’augmentation du niveau de vie se fera graduellement et à mon avis au profit de tous car c’est la logique économique qui le veut".

      52.010 ans plus tard
      Vous avez eu le tort d’avoir raison trop tôt concernant l’augmentation du niveau de vie...
      ... et de ne pas avoir anticipé l’iniquité de la répartition de cette augmentation.


    • anty 28 juillet 2010 15:55

      Tu es trop optimiste

      çà ne va pas si vite mais il ne faut pas désesperer

      tout arrive à point à celui qui sait attendre


    • Philou017 Philou017 28 juillet 2010 18:59

      anty : vous racontez un tas de conneries. Je vais vous répondre :

      Que les milliardaires sont plus nombreux est aussi un signe de la bonne santé économique mondiale
      Absolument pas. Les milliardaires peuvent aussi prospérer sur la misère et l’exploitation. Du reste, c’est plutôt le casino boursier qui fait les milliardaires à notre époque.

      Les populations sont infiniment plus riches qu’il a 60 ans juste après la guerre avec une population 2 fois plus forte
      Je pense que c’est faux. Les statistiques mentent à ce sujet. Après la guerre, il y avait beaucoup de services publics, et les gens avaient aussi des moyens de subsister supplémentaires (beaucoup cultivaient leur jardin).S’il y a eu une augmentation des revenus jusque dans les années 70, la courbe s’est ensuite inversée, surtout si l(on tient compte des chômeurs non déclarés et de l’indice des prix complètement truqué, ainsi que de la qualité de vie (sécurité de l’emploi, pollution, services publics en déshérence, etc)
      .
      Les famines sont moins nombreuses et quand elles arrivent on peut à les juguler grâce à l’entraide internationale.
      Les famines moins nombreuses, je demande à voir. Moins spectaculaires, parce que l’aide internationale vient dans un premier temps repondre aux problèmes. Mais cela n’est pas le signe d’une abondance qui n’existe pas dans bien des pays.

      Les répartitions des richesses touchent de plus en plus les gens même si c’est insuffisant
      Les pays comme l’Inde ou la Chine naguère des pays du tiers monde réalisent des performances économiques époustouflantes

      C’est à voir. Il y a beaucoup de gens très pauvres en Chine et en Inde. Il faut sortir des quelques zones riches de ces pays. La pauvreté est terrible dans certaines régions. La Chine et l’Inde se sont enrichis et développés, mais dans l’inégalité la plus complète. Beaucoup de paysans, certes pauvres, dans des pays en voie de développement sont venus grossir les banlieues ultra-pauvres. Un accroissement de richesse très relatif, qui se fait au dépens des pays comme la France par ailleurs, qui a vu nombre d’industries disparaitre.

      C’est d’ailleurs dans les pays asiatiques que l’augmentation des milliardaires est la plus grande
      Forcément, il y en avait peu au départ.

      ce qui s’accompagne aussi par une augmentation générale du niveau de vie
      L’augmentation générale est faible à cause de la mauvaise répartition des bénéfices.

      Indéniablement un grand nombre de personnes riches sur terre est plutôt une bonne nouvelle pour tous sauf pour les éternelles grincheux de gauche qui voient partout le mal
      Raisonnement à tres courte vue. La réalité est que le système favorise tres exagérément les classes riches, en leur donnant des tas d’avantages dans le système tel qu’il est, et en paupérisant les populations, y compris dans les pays riches.
      En mars 2009, 48% des Français ne sont pas partis en vacances l’été, contre 38% en 1994. Un chiffre parmi d’autres.
      Cet appauvrissement de la population se fait dans un système qui favorise de façon intensive les classes riches et appauvrit tous les autres. C’est ça le problème, et si vous n’y voyez qu’un problème de grincheux de gauche, c’est que vous faites partie de ces imbéciles qui adoubent le système quel qu’il soit.
      Qu’avez-vous fait de votre intelligence ?


    • anty 28 juillet 2010 22:50

      Tu as sans doute raison

      c’est bien connu les gens il y a 60 ans étaient nettement plus riches que maintenant ils avaient l’internet et les telés LCD et maintenant on a rien de tout çà
      actuellement il nous des cartes alimentaire pour acheter 1 kg de sucre ou des patates
      Depuis 60 ans nous avons régressez au point de ne plus rien posséder

      Seul les girafes ont évolué en intélligence parce que leur cou est plus long
      ce qui ne les empêche pas des raconter des conneries


    • JL JL 29 juillet 2010 07:13

      Je ne parle pas ici à Anty, ça ne sert à rien, il ne changera pas d’avis !  smiley

       Mais ça ne m’empêche pas de réagir à ses post provocateurs.

      ’Les petits Américains sont les plus pauvres du monde occidental (Le figaro.fr, un journal gauchiste)

      Quant au monde non occidental, du fait de la mondialisation libérale, non seulement les paysans n’arrivent plus à vendre leur production, mais de plus, ils perdent leurs terres qui sont exploitées par les multinationales occidentales, quand elles ne sont pas achetées par des Etats en manque.

      Les poissons ont disparu des côtes d’Afrique et d’Amérique du Sud, et de toutes façons, les pêcheurs locaux n’ont plus le droit de les pêcher au motif de préserver la ressource : une ressource halieutique pillée par les navires usines du Nord, et qu’ils continuent à piller sans vergogne. Le capitalisme industriel a tué l’agriculture et la pêche vivrière, tout comme il avait tué l’artisanat et le petit commerce. Comme si cela ne suffisait pas, on leur a balancé récemment une marée noire apocalyptique sur la gueule.

      Tout cela, et les guerres que se livrent les puissances parvenues pour voler les richesses des pays émergeants provoque un exode massif vers les grandes villes du Nord de ces miséreux qui s’entassent dans des bidonvilles : la misère c’est la pauvreté sans les moyens de subsistance ; pour ces gens, la mondialisation libérale a remplacé la pauvreté, non pas par l’abondance mais par la misère.

      Les délocalisations féroces ont pour effet, de provoquer un laminage de notre industrie qui est devenue exangue : plus d’emplois, un chômage massif, déliquescence du tissus social et, cerise sur le gateau, une aggravation de la délinquance due à l’explosion du nombre de sans-emplois, indigènes de tous bords confondus, délinquance contre laquelle nos talonettos européens n’ont que leurs sales discours, puisque les budgets des services publics ne permettent plus une politique saine et efficace : le Trésor public est cetes conséquent mais détourné de sa fonction, il ne sert plus que d’accélérateur des inégalités : niches fiscales, allègements de charges, subventions aux entreprises, redistribution à l’envers ...

      Nous avons certes de plus en plus de gadgets périssables et inutiles, voire avilissants comme ces fils à la patte que sont les téléphones portables, Ipod et autres Ipad, mais la nourriture de qualité est de plus en plus chère sinon plus. Quant aux services publics efficaces et gratuits, ils sont en voie d’extinction, et la pollution a fait que nous avons perdu un environnement de qualité : rivières moribondes, algues vertes, sols morts, air toxique, ...

      Aujourd’hui, l’industrie financière provoque crises sur crises qui sont autant de prétextes à la mise en place d’un gouvernement mondial. Le seul bien des pauvres, c’est la nation. Demain, sans nation, les pauvres n’auront plus rien : on ne pouvait rêver pire cauchemar que ce retour vers un néo-moyen âge : les fiefs en sont les multinationales, à commencer par Monsanto qui s’est approprié les droits sur le vivant et utilise pour défendre ses droits, les maigres services publics existants, et ce, aux frais des contribuables, c’est-à-dire, ceux qui sont spoliés.

      C’est ça, les milliardaires, lesquels sont au capitalisme ce que la poule est à l’oeuf ! C’est pourquoi il est aberrant de dire que ce sont nos achats qui font les milliardaires :

       smiley


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 juillet 2010 08:16

      "Quant au monde non occidental, du fait de la mondialisation libérale, non seulement les paysans n’arrivent plus à vendre leur production".

      Cette affirmation est fausse.
      En réalité, malgré tous les efforts entrepris financés par l’Aide Publique au Développement (Économique ?) (APD), les paysans ne sont jamais parvenus à vendre correctement leurs produits vivriers.
      Cela fait 30 ans que j’observe cela et que je propose des solutions à mes mandants (Commission Européenne, par exemple) qui me payent pour cela et continuent de faire autre chose...
      Par exemple : De l’aide au SOUS-développement du Burkina Faso

      « Le capitalisme industriel a tué l’agriculture et la pêche vivrière »

      Cette affirmation est également fausse.
      Les cultures industrielles sont parfaitement compatibles avec l’existence de l’agriculture vivrière. Le seul problème est de résoudre ceux de l’agriculture vivrière (cf. supra)


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 juillet 2010 08:45

      Complément :
      « Les cultures industrielles sont parfaitement compatibles avec l’existence de l’agriculture vivrière ».
      Par exemple, la culture de la canne à sucre permettrait de faire émerger une « bourgeaisie rurale » qui pourrait continuer de cultiver des produits vivriers (toujours avec les mêmes problèmes intrinsèques car j’ignore quand ceux-ci seront résolus).
      Mondialisation : Méfaits, Neutralité et Bienfaits !


    • JL JL 29 juillet 2010 08:50

      « Cela fait 30 ans que j’observe cela et que je propose des solutions à mes mandants (Commission Européenne, par exemple) » (Llabrès)

      Ses mandants ! Fichtre, Llabrès reçoit des mandats de représentation de la commission Européenne ! Et lui propose des solutions ! Mais qu’elle ne suit pas ! Voilà pourquoi ça marche pas !  smiley

      Plus sérieusement, le propre d’une agriculture vivrière est précisement que ça ne se vend pas : ça va directement du producteur au consommateur, par le troc si besoin est, ou le don !!

      Tiens, pendant que j’ys suis, la vaccination des bêtes y est obligatoire - Merci les labos, c’est nous qui les payons - et celui qui n’a pas vacciné ses bêtes ne peut pas les vendre au marché ! C’est pas beau ça ? Parce qu’en plus, comme ils n’ont pas les moyens de faire la police pour le compte des multinationales, c’est encore nous qui payons !

      Et le joyau : « Les cultures industrielles sont parfaitement compatibles avec l’existence de l’agriculture vivrière. Le seul problème est de résoudre ceux de l’agriculture vivrière »

      Ben voyons, on leur pique leurs terres qui les faisaient vivre depuis la nuit des temps, et les Labrès arrivent en prétendant que s’il n’arrive pas à résoudre l’agriculture vivrière des pays pauves, c’est parce que la commission de l’UE ne veut pas faire ce qu’il dit !

      Magnifique ! Et c’est pour ça, cette UE là, qu’on détruit nos institutions :  smiley


    • JL JL 29 juillet 2010 08:55

      Résoudre l’agriculture vivrière à coups de chlordécone ! Et qui va payer les dégâts collatéraux de ce produit - merci les consommateurs de chlordécoine via la banane qui ont enrichi l’entreprise productrice - qui a dévasté les Antilles et ruiné la santé de ses habitants ? Encore nous ! Merci les consommateurs !  smiley

      @ Lisa Sion, en effet, j’ai besoin de vacances, je sens que certains ici commencent à me donner de l’urticaire !  smiley


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 juillet 2010 09:19

      « le propre d’une agriculture vivrière est précisement que ça ne se vend pas »

      Il faut urgemment l’expliquer à toutes les organisations internationales qui, depuis 50 ans environ, ont investi (gaspillé ?) des centaines de milliards d’Euros pour créer des Office de Commercialisation de Produits Vivriers et des réseaux de stockage, dans tous les pays dits en développement, et qui sont partis en fumée.

      « Résoudre l’agriculture vivrière à coups de chlordécone ! »

      Bel exemple de mauvaise foi ! Essayer de faire croire qu’un contradicteur a écrit une telle phrase.


    • anty 29 juillet 2010 09:41

      Tout ceci ne m’explique comment peut on affirmer de toute bonne foi qu’il y a 60 ans on vivait mieux qu’aujourd’hui ?


    • JL JL 29 juillet 2010 09:51

      "Donnez leur le désert, et demain ils achèteront du sable ! (Coluche)

      Pour ceux qui comprennent.


    • anty 29 juillet 2010 10:22

      Il y a60 ans tout était rationné la pauvreté était généralisé et nous vivions grâce a l’aide américaine financière et alimentaire.
      Aujourd’hui l’agriculture française est une de plus puissante au monde en tout cas auto suffisante
      et nous ne vivons plus grâce à l’aide américaine
      Tous le reste pollution et tout le tsoin toin les autres pays industrialisés le connaissent aussi
      notamment les ex pays de l’est ou les gouvernements de gauche ont fait un bien fou à la population
      Maintenant dans ces pays il y a aussi des millionnaires et les populations de ces pays en sont fières


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2010 12:23

    et qui sont paranos en plus.....


  • sisyphe sisyphe 28 juillet 2010 12:55

    Bonjour 

    Dans le Canard enchainé d’aujourd’hui, juste 2 choses : 

    1) Le taux d’imposition de Liliane Bettencourt, est, en réalité, de 9% ; le même qu’un couple avec un revenu de 3.000€ par mois. Ceci grâce aux procédés tout à fait LEGAUX de société holding (family office), qui encaisse les bénéfices, et les garde ; seules sont imposées les sommes sorties par Madame Bettencourt de cette holding, pas le reste (non imposé). 

     Ces holdings se sont multipliées depuis 2005, car elles sont très simples à monter et, combinées avec l’éxonération de l’ISFet le bouclier fiscal, elles reviennent à faire de la France un véritable paradis fiscal pour les très riches... (cf ; « Paradis fiscal à la française ») 

    2) Selon le rapport 2009 de « politique pénale », établi et signé par Maryvonne Caillibotte, nouvelle directrice des Affaires Criminelles et des Grâces, (je cite) ; « la quasi-totalité des parquets signale le manque criant de services et d’unités d’enquête qualifiés pour diligenter les procédures en matière économique et financière. (cf : La justice s’avoue impuissante face aux »cols blancs« ) 

    Conséquences de cette insuffisance chronique : »l’allongement des durées e procédure, préjudiciables au quantum des peines prononcées, plusieurs années après les faits. Cette « impossibilité de lutter contre les comportements délictueux organisés, est gravement préjudiciable à la probité ». 

    Rappelons la déclaration de Sarkozy, dès 2007, qui avait promis de « dépénaliser le droit relatif aux affaires » ; c’est bien en route... 

    A part ça, il y a, évidemment, tous les montages extrèmement complexes de sociétés - écrans, de holdings, dans les paradis fiscaux (comme on le voit dans l’affaire Bettencourt-Woerth), qui permettent, également, par de simples jeux d’écriture, aux milliardaires, d’échapper à tout impôt...

    Comme quoi, comme disait un vieil ami lapalicien ;

    « Il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade »... 


    • anty 28 juillet 2010 13:02

      Ah le pleurnichard de service vient de débarqueux

      Et un point Pavlov un

      Pavlov est un anti communiste connu pour sa lutte les executions de masse pratiqué par le régime soviétique


    • anty 28 juillet 2010 13:04

      Contre les........................................


Réagir