Commentaire de Catherine Segurane
sur La lapidation n'est pas un fruit du Coran !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Catherine Segurane Catherine Segurane 2 septembre 2010 18:55

@ Muratore

Même analyse.
Le mot « Bible » vient du grec, ta biblia, qui est un neutre pluriel et non un féminin singulier.
La traduction correcte est « les livres » et non « le livre ».
Il s’agit d’un recueil de textes d’époques, de styles, de genre littéraire et d’autorité différents.
Prendre la Bible au pied de la lettre est une absurdité en soi.
D’ailleurs, presque aucun chrétien ne la prend au pied de la lettre.
L’Eglise catholique se réserve le monopole de l’interprétation, mais justement : elle interprête.
Le protestantisme luthéro-réformé appelle à l’esprit de libre examen.
Seules des sectes américaines un peu allumées prennent la Bible à la lettre.


Voir ce commentaire dans son contexte