Commentaire de Catherine Segurane
sur La lapidation n'est pas un fruit du Coran !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Catherine Segurane Catherine Segurane 3 septembre 2010 09:25

Anti-oligarchie :
« C’est toute la complexité de l’Islam. Tu vois bien qu’il y a plusieurs type de charria....
ça veut tout simplement dire ’lois islamique’. A partir du moment ou il y a plusieurs intérprétations... »

___

Oui, il y a plusieurs interprétations, mais, au moment de prendre une décision, c’est l’interprétation la plus réac qui s’applique.

Exemple avec le halal : le Coran dit que la nourriture des chrétiens convient aux musulmans (sauf le porc) ; donc, tout ce que nous mangeons sauf le porc devrait être considéré comme permis d’office, ce qui n’est pas le cas, voir le tout le cirque sur le halal.

Autre exemple : le voile intégral n’est pas une obligation, mais n’empêche que les musulmans magouillent pour qu’il ne soit pas interdit, donc qu’il soit autorisé, ce qui revient à faciliter la tache des intégristes qui feront pression sur les femmes pour qu’elles le portent.

La pluralité d’interprétation finit par faire partie de la takkya : on présente l’interprétation libérale en disant « Regardez comme nous sommes modérés »  ; mais on se débrouille pour faire en sorte de ne pas gêner l’interpétation intégriste.



Voir ce commentaire dans son contexte