Commentaire de morice
sur Viktor Bout et les USA, ou Mickey dans Fantasia (18) : l'Azerbaïdjan, autre clé du problème (et l'héritier de Wella)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

morice morice 13 novembre 2010 11:37

parce que Vatry et Chateauroux ont servi à ces avions...


lire ça aussi en forum :
Dans la mouvance des trafiquants d’armes russo-israëliens Victor BOUT et David MININ :
l’ex-pandore français Robert MONTOYA , reconverti dans le trafic d’armes en Afrique .

Il a appartenu aux unités d’élite de la gendarmerie : GIGN et GSPR ;
il a infiltré des filières de drogue et collaboré avec la fameuse cellule de l’ Elysée .
Mais il a été condamné dans l’affaire des plombiers de l’ Elysée .

Il s’installe alors à Lomé , au Togo ; il vend des avions de combat russes et des roquettes à la Côte d’ Ivoire qui les utilise pour bombarder des militaires ... français du camp de la Licorne , à Bouaké ,
avec des pilotes slaves aux commandes ( 10 morts , 33 blessés )
MONTOYA est représentant attitré d’une entreprise d’armement d’un pays peu démocratique : la Biélorussie .
Malgré l’embargo décrété par l’ONU , contre la Côte d’Ivoire , MONTOYA , ex-protégé d’ EYADEMA,continue à livrer des armes qui transitent par le Togo .

La juge d’instruction aux armées , Brigitte RAYNAUD , s’intéresse à son cas ;mais elle se heurte , de la part de MAM , à des refus de déclassification de dossiers d’audition de mercenaires . Mme RAYNAUD est promptement mutée ...

MONTOYA , propriétaire de nombreuses entreprises florissantes , vit toujours libre au Togo ...

Source : « Les trafics d’armes » de Laurent LEGER 

P.S. J’espère que les nombreux gendarmes de ce forum réagiront !



Autre trafiquant : Alfred SIRVEN
Toujours d’après le livre de LEGER :
« La stratégie de SIRVEN , toute de dérivation , était simple : pour pomper des fonds , il se greffait sur un marché via deux ou trois sociétés de consultants , créées de toutes pièces et enregistrées dans un paradis fiscal 
et dégageait une commission en échange , officiellement , de prestations fournies .
En réalité , ces prestations si cher payées , ressemblaient plutôt à du vent !
SIRVEN ne gardait qu’une partie , le reste s’évaporait vers des hommes politiques ou des chefs d’entreprise

Exemple fameux : les frégates de TAIWAN où , faisant valoir son rôle d’intermédiaire actif , SIRVEN avait réclamé une commission de 160 millions de francs à THOMSON-CSF ( THALES aujourd’hui ) !

Dans le carnet d’adresses de SIRVEN , des hommes-clés de l’armement figuraient en toutes lettres :
Gérard HIBON , ex- vice président de l’ Aérospatiale
- les 2 frères LETHIER :Philippe qui réussit à vendre 436 chars LECLERC aux EAU, contrat de 3,2 milliards d’euros
et Pierre , ex-chef de cabinet de 2 patrons des services secrets , condamné dans l’affaire ELF
Jean-Paul SOULIE , intermédiaire sur les marchés d’armes avec le QATAR 
- etc ...

SIRVEN s’était vanté de » pouvoir faire sauter 20 fois la République française " !
Mais il a été condamné à 5 ans de prison ferme et est décédé avant d’avoir purgé la totalité de sa peine ...

sur montoya 

http://geo-phile.net/IMG/pdf/Robert_Montoya_le_gendarme_vendeur_de_bombes__L._Leg er_.pdf


Voir ce commentaire dans son contexte