Commentaire de pyralene
sur Viktor Bout et les USA, ou Mickey dans Fantasia (18) : l'Azerbaïdjan, autre clé du problème (et l'héritier de Wella)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pyrathome pyralene 14 novembre 2010 18:16
Ouverture d’une information judiciaire à l’encontre de G. W. Bush ?

Dans ses mémoires, publiés le 9 novembre, et dans un entretien diffusé sur NBC News le 8 novembre 2010, l’ancien président a confirmé son implication personnelle dans l’autorisation du waterboarding (simulacre de noyade) et d’autres techniques contre des « détenus de grande valeur ».

« Aux termes du droit international, le fait que l’ancien président admette avoir autorisé des actes s’apparentant à la torture suffisent pour que les États-Unis soient dans l’obligation d’enquêter sur ses propos et, s’ils sont corroborés, de le poursuivre », a déclaré Claudio Cordone, directeur général d’Amnesty International.

« Ses aveux mettent une fois de plus en évidence l’absence d’obligation de rendre des comptes pour la torture et les disparitions forcées, crimes de droit international dont les États-Unis se sont rendus coupables. »


Voir ce commentaire dans son contexte