Commentaire de Daniel Roux
sur Dette et générations : ce sordide « générationisme » ultra-libéraliste


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Daniel Roux Daniel Roux 13 septembre 2011 10:42

Le communautarisme fascine Sarkozy et les ultra libéraux français comme ils sont fascinés par tout ce qui vient des USA. Ces types vivent avec les idées datant du 19ème siècle. A cette époque, il était couramment admis que les « nègres » étaient le chaînon manquant entre les animaux et les humains (blancs), comme il était admis que les pauvres formaient une classe dangereuse et dépravée.

Le communautarisme est utilisé depuis la même époque et avec succès par les hommes politiques américains qui recherchent les votes de telle ou telle communauté, chrétiens traditionalistes, latinos, noirs, juives... et mènent des politiques fortement influencées par la démagogie.

Sarko est de cette sorte de démagogue. Ses efforts pour structurer et favoriser les communautés ne sont un secret pour personne pas plus que ses attaques infantiles contre la génération soixante-huitarde qui ont fait rire la France entière.

Il n’est donc pas surprenant que les ultra libéraux français à la suite des hommes politiques au pouvoir et notoirement du « Grand incompétent colérique », tentent de camoufler leurs succès réels dans l’enrichissement de l’oligarchie financière par l’accusation d’irresponsabilité de l’ensemble des hommes et des femmes subissant de plein fouet le chômage de masse et ses conséquences négatives.

Cette grossière manœuvre d’enfumage serait tout à fait risible si elle ne coïncidait pas avec la chasse ouverte aux bouc émissaires, qu’ils soient roumains (?) ou norvégiens (là, on sait pourquoi).

Il est vrai que la doctrine,en matière de démagogie et de mensonges, est « plus c’est gros, mieux ça passe. »


Voir ce commentaire dans son contexte