Commentaire de ROBERT GIL
sur Dette et générations : ce sordide « générationisme » ultra-libéraliste


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Robert GIL ROBERT GIL 13 septembre 2011 11:12

L’Etat n’est plus qu’une courroie de transmission qui sert à enrichir les
riches et appauvrir les pauvres. Il n’y a donc pas transfert entre générations
comme l’on veut nous faire croire, mais transfert entre couches sociales. Les
uns hériteront de la dette, les autres de l’argent de la dette ! Voir :
http://2ccr.unblog.fr/2010/10/16/la-dette-de-la-france/


Voir ce commentaire dans son contexte