Commentaire de Georges Yang
sur La mort des madeleines


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Georges Yang 18 juin 2012 10:36

Bonjour Sandro

La mort de ceux que l’on ne connait pas ne devrait pas nous émouvoir plus que mesure car nous n’avons rien partagé de personnel avec eux 

On comprend les nécrologies à la Zitrone, Brialy ou Drucker où les morts n’ont plus que des qualités

Mais pour les gens raisonables, ce n’est que de l’information. Si la mort de Thierry Rolland ne doit pas nous boulverser outre mesure, il doit en être de même pour le petit Grégory, Claude Fraçois, De Gaulle ou Mitterrand, nous ne les connaissions pasd non plus

Hier, nous avons assisté à « la mort en direct » de Ségolène Royal, là par contre ça s’arrose, ça se savoure même pour les gens de gauche qui ont des convictions


Voir ce commentaire dans son contexte