Commentaire de Le péripate
sur Fascisme et crise


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Le péripate Le péripate 15 novembre 2012 12:14

Il n’y a pas de crises de surproduction, mais malinvestissements dus à la politique monétaire laquelle en manipulant le prix de la monnaie rend rentable provisoirement des investissements qui ne le seraient pas autrement.

Le marxisme et ses théories fumeuses sont à jeter à la poubelle.

Voir ce commentaire dans son contexte