Commentaire de asterix
sur Obsèques de Mandela : Le discours (fictif) de Fidel Castro


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

asterix asterix 13 décembre 2013 12:34

Le problème n’est pas ce que dit Madame Yoanni Sanchez, ni que ses propos soient vrais ou faux. Le problème, le vrai, c’est que les autorités cubaines font tout pour empêcher quelqu’idée que ce soit de se faire diffuser sur Internet.
Et là, Fidel qui sait très bien que s’il enferme Madame Sanchez cela donnera lieu à un tollé international ( téléguidé par la louve de Miami ) a encore une fois la réponse :
Internet est inutile car MOI je détiens la vérité ! Et je n’admets pas que qui que ce soit en doute.
Dit comme cela, y’a en effet pas de doute...
Mieux : il se permet d’expliquer que puisque Madame Sanchez n’est pas en taule, lu le leader Maximo apporte la preuve que chez lui on peut tout dire.
A condition qu’aucun cubain ne l’entende.
Je ne pense pas que ceux qui le défendent comprennent que sa version des droits de l’homme revient à faire de l’être humain un mouton.
Et pourtant, cela tombe sous le sens !


Voir ce commentaire dans son contexte