Commentaire de lisca
sur Lèche-Bombeur


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

lisca lisca 25 février 2014 09:33

Merci pour cette mise au point, Philouie. smiley

Au pseudo Démosthène, celui qui fait de l’inversion accusatoire sur ce forum, Serge Gainsbourg s’identifie le temps d’une chansonnette smiley : 

« Chatterton suicidé, Hannibal suicidé, Démosthène suicidé, Nietzsche fou a lier, Quant à moi, quant à moi, ça ne va plus très bien. Chatterton suicidé Cléopatre suicidée, Isocrate suicidé, Goya fou à lier, Quant à moi, quand à moi, ça ne va plus très bien. Chatterton suicidé, Marc-Antoine suicidé, Van Gogh suicidé, Schumann fou à lier, Quant à moi, quant à moi, ça ne va plus très bien. » 

Le véritable Démosthène fut un vrai patriote athénien avec le sens du sacré, qui non seulement cultiva les arts oratoires et fut incollable sur le droit, mais encore risqua sa vie au combat, tant militaire que politique, avant de s’empoisonner dans un temple où il s’était réfugié respectueusement, plutôt que d’être incarcéré et condamné par son puissant adversaire. 
Il aurait abhorré ces petites esclaves du new world order que sont les exibitionnistes matérialistes hypocrites dont parle philouie. Et détesté que n’importe qui s’affuble de son beau nom d’orateur scrupuleux et instruit.

Et pour Aloïs qui parlait de « punkette ».
La punkette, née à la fin des années 70 (et qui commence à se faire vieille) n’a pas d’espoir ni de futur. Elle est issue de milieux socio-économiquement faibles, souvent culturellement dépouillés aussi, ouvriers menacés de chômage. Elle tente de s’affirmer (elle dont on nie l’existence) par une esthétique sombre et destroy et des musiques peu harmonieuses criant la détresse de vivre dans un monde en voie de déculturation et de désindustrialisation. smiley
Rien à voir avec Anne Helm, fille de comédien du système, bien relationnée, bien introduite, bien payée, bien fidèle à ses maîtres oligarques, laquelle a parfaitement confiance (mais moins maintenant) dans un futur fonctionnarisé EU bourré de points de retraite et de cumul d’emplois de bureau. Un futur à la Anne Hidalgo (ayant cumulé trois emplois impossibles à cumuler tant ils sont prenants, mais grassement retraitée à 51 ans). smiley
Anne Hidalgo d’ailleurs adore les femen de Paris et ne s’en cache pas.
Voili voilà.


Voir ce commentaire dans son contexte