Commentaire de wistily
sur Logiciel libre : la grande illusion


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

wistily (---.---.100.22) 19 avril 2006 11:57

Permettez moi de corriger un certain nombres d’erreurs sur le logiciel libre dans votre article :

« faisant appel à une licence dont les termes permettent légalement la copie, la revente ou la diffusion sans bénéfice. » Absolument pas, le logiciel libre ne s’oppose en aucune façon à la réalisation de bénéfices.

" Chacun est libre de modifier tout ou partie du code source du logiciel pour l’adapter à ses besoins, à condition que ces modifications soient à leur tour versées au domaine public." Absolument pas : chacun reste propriétaire du droit d’auteur sur les parties qu’il a écrit, le logiciel libre n’a rien à voir avec le domaine publique.

« Or, il nous faut très prosaïquement regarder la réalité en face : on ne peut pas verser dans le domaine public un travail qui aura requis des heures, des jours, de semaines, des mois de transpiration sans avoir, d’une manière ou d’une autre, la ferme intention d’en tirer un profit, que ce soit à brève ou à longue échéance. » IBM, redhat et tant d’autres sociétés _commerciales_ consacrent tous les mois beaucoup d’argent et de programmeurs à l’amélioration de linux entre autre, et tenez-vous bien, gagnent de l’argent en _vendant_ ces logiciels.

« Et comme le principe du développement de l’open source implique que l’on ne puisse tirer aucun revenu de sa prestation, il faut fondamentalement avoir une super motivation (et ne pas avoir besoin de travailler pour vivre)... » Encore une fois, c’est totalement faux. Environ une centaine de programmeurs sont _payés_ pour travailler sur le noyau linux.


Voir ce commentaire dans son contexte