Commentaire de Parrhesia
sur Halte au feu !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Parrhesia Parrhesia 4 février 2017 11:22

@jakem

Vous êtes fort aimable, monsieur jakem, mais je ne bois pas de café et je ne fume plus depuis plus de quarante ans. Mais, peut-être qu’un petite « Fine Napoléon » de la bonne cuvée…

 J’ai lu attentivement votre réaction, et j’ai plaisir à y répondre point par point.

 1) Remarquez que je n’ai pas cité le Canard dans cet article. Ce n’est pas par hasard. Mais puisque nous en parlons... Je reconnais que sans mettre en cause la véracité de ses informations je lui reproche depuis toujours de faire comme tous les autres media : adopter une présentation des faits privilégiant sa ligne éditoriale et flattant sa clientèle de base. Par exemple : Ne serait-il pas amusant de prétendre que le Canard (comme tous les autres media, d’ailleurs) n’a « découvert » les utilisations d’allocations financières très généralement pratiquées par l’ensemble de notre classe politique qu’avec la découverte du Penelope Gate ? Ce serait drôle, isn’t it ?

 2) J’admets que l’emploi que je fais du mot « milieu » puisse ici prêter à confusion. Pour plus de clarté, j’ajouterai donc que m. Fillon et ses pairs appartiennent évidemment tous au « milieu » politique. Or ce « milieu » recouvre plusieurs « tendances », « ou affinités » auxquelles il est préférable d’appartenir si l’on veut aller loin et sans secousses. Un peu comme l’influence du WASP des Britanniques, en quelque sorte. Et selon que serez « wasp » ou non, par exemple, les jugements d’arrière court vous rendront plus blanc ou plus noir…. Mais je suis sûr que vous me comprenez.

 3) C’est en fait sur ce point que porte notre plus important désaccord. Une « affaire » qui normalement ne serait jamais sortie tant elle ennuie tout le monde dans la classe politicienne et ailleurs, est soudainement devenue une affaire d’intérêt international ! Tout simplement parce qu’elle intervient dans le cadre d’un combat international à mort (par exemple au Proche et Moyen-Orient et ailleurs, pour la domination totale de l’Occident. Et je n’exagère absolument pas. Le fait que cette dénonciation n’ait peut-être été à l’origine qu’une vengeance personnelle d individu (e) devient alors définitivement secondaire. Il n’en reste pas moins que la France risque d’avoir un président favorable à la poursuite des guerres de conquête pour le compte du NOM au lieu d’un président partisan d’une paix et d’une politique internationale que tous les gens raisonnables appellent de leurs vœux ! Je reconnais que sur le plan strictement moral vous n’avez pas tort. De grâce, élevez avec moi le débat à son véritable niveau et soutenez avec moi que dans un tel contexte, c’est Fillon qui doit être soutenu, au moins jusqu’à ce que les électeurs français en aient décidé autrement.

 

5) C’est indiscutablement une bonne solution… et une bonne conclusion !

 

Très heureux d’avoir pu partager votre « Fine Napoléon » !


Voir ce commentaire dans son contexte